Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
T'es suicidaire, j'imagine? • PV •
#   Dim 27 Oct 2013 - 9:52

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan passa une main sur son front. Il était exténué. La condition de son grand-père était de relever de 5% le profit de la famille Ushiromiya en seulement un mois. Belle blague. N'importe qui aurait abandonné. Mais pas l'héritier. Borné, arrogant, audacieux, rusé, Dan n'a jamais pensé a abandonner. Même aujourd'hui, où le rapport lui annonce qu'il avait réussi de 3%, et qu'il lui restait encore 2% a faire. En une semaine. Chose impossible, pour nous. Pas pour lui. Il était hors de question d'abandonner. Jamais.  
Il avait peut être cette motivation, mais il était très désagréable avec tout le monde. Un rien pouvait le rendre furieux. Et Akari et Karin n'avaient pas arrangé les choses. Ses amis étaient distants, ils savaient parfaitement que chercher M. Dan ne leur ferait pas forcément le plus grand bien. Surtout en cette période.
Le blond but une longue gorgée de sa boisson énergisante, powerade bleue, avant de se lever. Il avait besoin d'un punching ball, ou de de calmer dans un endroit où il n'y aurait personne. C'est pourquoi il s'orienta vers une salle de classe peu utilisée: une salle de classe ordinaire qui n'a pas de rôle particulier.
Il marcha d'un pas nonchalant dans les couloirs, attirant au passage des regards enflammés et des "kyaa", et rentra dans une salle vide. Il était cinq heures du soir, les cours étaient presque terminés, du moins pour les classes utilisant les salles avoisinantes et celle qu'il visait.
Il ouvrit la porte coulissante de la pièce tant convoitée (on était au Japon, hein... Not in England guys! ) et la referma doucement. Enfin seul! Il se dépêcha d'ouvrir la fenêtre, et respirer l'air frais. Et ça lui faisait le plus grand bien.
Il observa avec un sourire moqueur les petits couples qui se bécotaient dans la cour (car la salle donnait sur elle), mais ce fut de courte durée. Il repensa a Karin, et cela suffisait pour le rendre mécontent. Alors qu'il refermait la fenêtre, il entendit la porte de la classe s'ouvrir. Quel suicidaire osait le déranger?  Il se retourna, et aperçut un autre blond. Et Dan savait qu'il ne faisait pas parti des élèves de cette classe (ils les connaissait rapidement)

- Ça te dirait d'aller dans une autre salle de classe? J'ai pas envie d'avoir de la compagnie, encore moins si c'est un mec.

Remarquez qu'il a essayé, malgré son ton un peu hautain, d'être poli.




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Dim 27 Oct 2013 - 11:07

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

Je hais le bâtiment des feu. 
Non, en fait pour faire plus simple, JE HAIS LES FEUX ! De tous âges, de toutes tailles, et surtout DE TOUS LES CARACTÈRES POSSIBLES ! Ils sont tellement prévisibles que c'en ai à gerber, sérieux ! Comme si ça suffisait pas de s'occuper d'une droguée, faut en plus que je supporte ces morveux avec deux grammes de cervelle ?!? Et là je suis gentil de dire qu'ils en ont ! J'ai du mal à comprendre ce que j'ai en commun avec ces gens. Non mais sérieux, non seulement je dois supporter leurs remarques désobligeantes du style "Alors, ta sœur est plus shootée ?" auxquelles je répond le plus poliment du monde ("Si on pouvait arrêter d'être accro en moins d'une demi heure, je serais pas en train de la traîner sur le plancher alors tu veux bien avoir l'obligeance de t'occuper de ton auguste séant avant que je lui mette le feu, ce serait on ne peut plus sympathique !") mais en plus y'a aussi les petits connards du style "tu viens t'entraîner ? Ha mais non tu peux pas..." avec qui je me passe de paroles (y'en a un qui est à l'infirmerie il paraît... Franchement, comme si une légère fêlure au poignet ça pouvait faire mal... Chochottes, va !). 
Bon, c'est vrai que crier à la gueule de mon voisin de chambre que je suis son dieu et qu'il me doit le respect à 2 heures du mat' arrange pas l'humeur des gamins. La mienne non plus, surtout quand ma sœur se met à parler à ma chaise et à danser avec les baleines en disant qu'elle veut des sushis.
Tout ça pour dire quoi ? Ha oui, je suis d'une humeur exécrable. Ce qui ne change pas grand chose pour vous, étant donné que vous ne voyez pas la différence avec ma bonne humeur. Ha oui, j'ai oublié de dire que mon père m'a rappelé sur mon portable, pour arranger le tout ? Enfin pas lui, son secrétaire (je suis sûr que le "va crever" lui est un peu resté en travers de la gorge à ce vieux con) à qui j'ai raccroché au nez. Après j'ai eu droit à une conversation avec mon cousin, Houston (allez y vous je vous attend pour la blague... C'est bon ?) où il me disait que mon père perd des électeurs par ma faute.
Quand je lui ai demandé ce que je pouvais en avoir à foutre, il m'a répondu "rien, mais si j'étais toi j'aurais déjà balancé mon téléphone, du con." Oui, il a un franc parlé qui m'étonne toujours. Il m'a conseillé de faire une apparition officielle en faveur de mon père aussi, vu que le monde entier me prend pour un psychopathe, et après j'ai compris qu'il devait avoir un flingue pointé sur le crâne pour dire un truc pareil, parce que Houston soutenant mon père, c'est comme un prisonnier à vie qui soutient les mecs qui le torture en leur offrant des promotions. Il est maso, mais pas à ce point.
Donc oui, ces deux échanges téléphoniques ont conduit à la destruction plus ou moins -plus que moins- partielle de mon téléphone (je l'ai donné à Seattle, elle s'en est occupé... Les drogués ont des réactions très drôles face aux cadeaux, essayez !) et l'explosion de mon humeur du jour. 
La prochaine fois, je lui dirais que non seulement qu'il devrait crever, mais aussi étendre ses entrailles le long des frontières du Texas, peut-être qu'il comprendra cette fois... Je devrais organiser un jeu du style "qui veut prendre ma place". Qui veut être le fils du gouverneur du Kansas ? Qui ? Il est gentil, il tape que les gay !
Enfin, tout ça pour dire que malgré ces éprouvantes épreuves, je m'aime toujours autant, que j'aurais jamais de gosses et que jamais personne pourra m'égaler en classe et en conneries. Mais je suis quand même de mauvaise humeur. D’ailleurs je traîne cette humeur dans les couloirs, je drague deux filles au passage et leur donne le numéro de Houston (il est tant qu'il prenne les devant, cet abruti) et regarde les salles de classe. J'y ai encore jamais mis les pieds. Enfin, vous connaissez mes positions sur les trucs japonisants, je crois, et si vous savez pas c'est pas bien dur à deviner. Je shoote dans une sorte de tatami. POURQUOI C'EST AU MILIEU DU COULOIR CE TRUC ?! 
Pour me calmer, je décide de me retrouver un peu seul. Je choisis une salle de classe au pif et pousse la porte avec un grognement. C'est aussi solide que du tissu ces trucs ! Un coup de poing dedans et tout le mur se barre, je pari ! Putain de japonais, va !
Et là, surprise ! Chuis pas tout seul. Coup de bol, c'est un mec, plutôt canon en plus, peut-être à peine plus jeune que moi. Mauvaise nouvelle, il a pas l'air content. Pas envie de ma taper un frustré au début de la journée, hein ! Je pense à faire demi-tour quand...

- Ça te dirait d'aller dans une autre salle de classe? J'ai pas envie d'avoir de la compagnie, encore moins si c'est un mec. 


Changement de plan. Je ne peux m'empêcher de laisser un sourire sadique s'échapper. Ça fait combien de temps que j'ai pas emmerdé quelqu'un ? Hm... En fait pas si longtemps que ça, mais c'était pas drôle, j'y prenais pas vraiment de plaisir... Ha si ! Le dernier c'était Léon ! Là c'était drôle ! Depuis... Rien de vraiment très extraordinaire, non ? Je me suis retourné en faisant mine de sortir... Et ai fermé la porte (j'ai du mal à appeler ce truc une porte, ça ressemble à rien, sérieux !).
Je me suis retourné vers lui de nouveau et ai marché d'un pas légé vers la fenêtre avant de m'asseoir sur son rebord. Le pas gracieux d'un mec qui s'apprête encore à faire l'erreur de sa vie. Mais enfin, j'en suis plus à ça près, non ? Je reprend mon sourire amusé.

_ Alors comme ça tu supporte même pas la présence des autres ? Dans le genre associable, j'ai vu mieux ! Pauvre chaton en colère, tu as eu une si mauvaise journée ?

Ho putain j'avais tellement oublié cette sensation ! Je jubile intérieurement, c'est dingue ! Je me sens si... heureux ? Non pas vraiment. Content ? Euphorique ? En tout cas, j'y prend mon pied. Mon sourire s'agrandit. Si il croit que je vais le lâcher, il se trompe. Fallait pas attirer ma curiosité !
Je balance lentement mes jambes dans le vide. Le ton de ma voix se fait sarcastique. Tout est maîtrisé, bienvenue dans l'antre du Dieu des acteurs ! Dieu tout court, en fait.

_ On a des problèmes que papa et maman peuvent pas régler ?

Simple hypothèse. Mais dans la majorité des cas, les gens de Terrae ont eu un problème avec leurs parents, alors je joue un peu en rase motte. Piège facile. Voyons voir si il est assez con énervé pour tomber dedans...
#   Lun 28 Oct 2013 - 20:47

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan eut un mauvais pressentiment, en voyant son interlocuteur refermer la porte. En temps normal, il aurait dû sortir et le laisser tranquille. Le blond soupira intérieurement. Son instinct lui disait que cette histoire allait mal tourner. Très mal. L’Héritier toisa celui qui s’avançait vers lui, et qui prenait place contre le rebord de la fenêtre. Il avait tellement envie de le dégager en le poussant, ou tout simplement en l’insultant. Mais il gardait (enfin… « essayait » serait plus approprié en fait) son sang froid. Ne pas le cramer, ne pas le taper, juste lui parler le plus gentiment possible. C’était ce que se répétait Dan dans sa petite tête histoire que ça marche. Tout dépendait du blond qui lui faisait face. Du moment qu’il ne dirait rien de travers, tout irait à merveille. Pourtant, le sourire amusé qu’affichait le jeune homme devant lui ne présageait pas forcément la meilleure des ententes…

_ Alors comme ça tu supporte même pas la présence des autres ? Dans le genre associable, j'ai vu mieux ! Pauvre chaton en colère, tu as eu une si mauvaise journée ?

« Je lui fous mon poing dans la gueule histoire qu’il comprenne que je ne suis pas forcément de très bonne humeur, ou je le laisse continuer pour qu’il se rattrape ? » était la question existentielle du jour que se posait Dan. Et surtout, comment ce gamin osait l’appeler « chaton » ? Ce surnom lui cloua le bec, de surprise. Avait-il l’air d’un chaton ? Mais il était aveugle, ou quoi ? Dan Ushiromiya, celui qui correspond parfaitement à la description du « BG-de-riche-avec-un-ego-surdimensionné-pur-playboy-le-seme-de-rêve». Il était plutôt un fier lion, ou un dangereux tigre. Mais « chaton »… Il le fixa, le laissant continuer.

_ On a des problèmes que papa et maman peuvent pas régler ?

Alors là, il ne se rattrapait pas du tout, mais s’enfonçait, et creusait encore, même s’il avait déjà touché le fond. Qui a dit que les tonnerres étaient les seuls impulsifs ? Les Feu aussi, une fois qu’on blesse leur ego (généralement un brin surdimensionné) et qu’on les cherche, ils crament tout. Et ça inclut autant objets qu’êtres vivants. Dan rapprocha son visage du garçon, et plongea ses yeux émeraude dans ceux de son interlocuteur. Même quand il était énervé, il était sexy :

- Ma petite souris, mêles toi de ce qui te regarde, et fuis, avant que je te fasse rôtir en bonne et due forme.


Les yeux de Dan devinrent rouges, soulignant son statut d’étoile, et la légère odeur de cramé qu’on sentait dans l’air. Le sol noircissait sous ses pieds.




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Sam 2 Nov 2013 - 15:20

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : On dirait que les événement se déroulent lentement de mon côté mais en fait non, c'est juste qu'il psychote trop, je tenais à le préciser...


Mes deux remarques ont pour effet de le tendre comme un élastique. Ou un ressort, mais j'aime pas les ressorts. Les élastiques non plus, quoique... Bref, il a l'air d'avoir un égo assez susceptible. Le mien aussi l'est, sauf ma confiance en moi ne s'ébranle jamais, et comme de toutes façons je suis Dieu, je vois pas bien qui pourrait s'en prendre à moi ! Enfin si on oublie les trois ou quatre tarés qui m'ont tapé dessus... Ou cinq ? PUTAIN MAIS J'AI PRESQUE JAMAIS RENCONTRE QUELQU'UN SANS ME FIGHTER, MERDE ! Bon là c'est mal parti pour que ça tourne autrement qu'en désastre général, et la faute à qui ? Moi, jesaisjem'aime ♥ . Et lui aussi, hein ! Si il était un peu moins nunuche sur les bords, hein ! Si il était entré dans le jeu au lieu de se vexer à la première remarque ! Non mais je vous jure...
Bon, le truc c'est qu'on pas dire qu'il a une tête de mec sympathique comme moi. OUI, JE SUIS SYMPATHIQUE, merde ! Seulement... QUAND JE DORS, ok ? Et même encore ça c'est pas sûr... Allez savoir, ça se trouve je suis somnambule et je vais emmerder les gens pendant mon sommeil... la grande classe ! Hm. Il se rapproche d'un pas de félin sanguinaire.

- Ma petite souris, mêles toi de ce qui te regarde, et fuis, avant que je te fasse rôtir en bonne et due forme. 


Mais y'a que des amoureux de l'hémoglobine dans ce bled ou quoi ?! Enfin là je dirais plus cannibale, pour le coup... Non mais qu'est ce qu'ils ont tous a me prendre pour un poulet ?!? GENRE J'AI UNE TÊTE DE VOLATIL BIPIED ?! Non, je suis un mannequin insupportablement classe et beau, qui a pour passe temps favori d'emmerder les gens, NUANCE ! En plus on fait même pas cuire les souris... A moins qu'il ai déjà goûté ? Ho, ce mec est plus spécial que je le pensais, en fait...
PUTAIN DE RÉFLEXION DE MERDE ! Je vois ses yeux verts émeraude passer au rouge. Oups ? Ha bah non là c'est plus de la susceptibilité, c'est de la crétinerie, chuis désolé, s'énerver pour ça ! Non mais non je suis pas d'accord ! Si ça dégénère trop vite je vais pas m'amuser, moi !
Le sol se met à noircir sous ses pieds. Ha ouais en plus c'est un feu. Genre le monde s'acharne sur moi... Et il a l'air de bien contrôler ses pouvoirs. PAS COMME QUELQU'UN D'AUTRE DANS CETTE PIÈCE ! Dans un flash, je vois le visage de Sergueï en colère après que j'ai failli lui arracher son bras. Comme pris d'un présentement soudain, je regarde son uniforme. Putain. Trois étoiles.
NON MAIS C'EST UN FUCKING COMPLOT C'EST PAS POSSIBLE !!!
Je penche légèrement la tête sur le côté et mime un moue grimaçante (qui est pas si fausse que ça pour le coup).

_ La petite souris a déjà échappé à des gros matous qui avaient une vilaine tendance à se la péter, tu sais...

Il paraît que c'est pas poli de tutoyer en japonais. Vous savez quoi, j'en ai rien à foutre ! Mais alors vraiment ! Je me penche en avant et me retourne pour fermer la fenêtre.

_ Gardons la chaleur à l'intérieur, c'est bientôt l'hiver, non ?

Je me retourne avec un sourire encore grandis. Oui, les étoiles se croient vraiment tout permis. Ils se la pètent trop, ça m'énerve. Et si on regarde bien, j'en ai croisé un peu pour tous les goûts... Un terre, un tonnerre, un air, et maintenant un feu. Manque plus que eau ! Après j'aurais fini la collection des cartes étoiles ! LOL.
Le regarder me rend légèrement tendu. J'ai quand même failli crever à chaque fois et ils étaient pas tous en colère. Là c'est le lattage de gueule assuré. Pour une fois, je vais remercier Léon de m'avoir donné l'occasion d'encaisser en partie un coup de boule de titan. D'un pas légé et rapide, je monte sur les tables et traverse la pièce jusqu’à son milieu. Je m'accroupi sur la table, sentant chauffer mes mains, provoquant par la même occasion une douleur cuisante dans mes avant-bras.

_ Viens m’attraper minou ! Enfin, si tu peux..

Nouveau sourire. Putain je vais morfler.
#   Lun 9 Déc 2013 - 19:52

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

_ La petite souris a déjà échappé à des gros matous qui avaient une vilaine tendance à se la péter, tu sais...

Gros matous? Ca ne l'étonnait même pas: ce mec avait le don de s'attirer des ennuis. Certes, Dan pensait cela, mais il n'en était pas moins de lui. M. l'Héritier était quelqu'un qui aimait beaucoup taquiner les autres, et drainait ça. Mais quand c'était lui la victime, c'était tout le contraire. Et encore, en période normale, il aurait laissé passer, avec beaucoup moins de dégâts que ce qu'il allait bientôt faire, mais aujourd'hui, Dan n'était absolument pas en mesure de se calmer. Et que les suicidaires, il leur montrerait ce que c'est de défier Dan Ushiromiya. Généralement, ils n'en sortaient pas indemnes, ces gens là. Tous ont eu le droit à un délicieux séjour à l'hôpital.
Dan fixa le jeune homme qui refermait la fenêtre. Etait-il idiot? Voulait-il cramer?

_ Gardons la chaleur à l'intérieur, c'est bientôt l'hiver, non ?

Le sourire XXL de son interlocuteur ne plût absolument pas à Dan. C'était comme s'il essayait d'aggraver les choses. Et Dan savait parfaitement qu'il tombait dans le piège de cet idiot. Mais il n'avait pas le choix, il avait besoin de se défouler. Ce ne serait surement pas un match à la loyale, puisque son adversaire n'avait que deux pauvres étoiles, mais ça n'empêchait rien.
_ Viens m’attraper minou ! Enfin, si tu peux..

Ce qui fit déborder le vase.. non, le feu que contenait calmement Dan dans son corps, c'était le fait qu'il l'incite à venir se battre. Il le prenait pour un mec faible ou quoi? Les flammes de Dan brulaient autour de lui, alors qu'il lançait un regard foudroyant au jeune homme. Dan n'aimait pas attendre, et encore moins faire attendre les autres. Un léger rire, un peu flippant sur les bords, s'échappa de ses lèvres.

- Je crois que la petite souris n'a pas compris que ce n'est pas un chaton qu'elle a devant elle...


Il ne finit pas sa phrase, et donne un coup de pied à la table juste à côté de lui de façon à ce qu'elle se renverse par tard, dans un bruit assourdissant. Les flammes qui entouraient Dan depuis un moment déjà commencèrent à dévorer les tables près de Dan, incluant celle qui était par terre. Dan marcha vers le jeune garçon, et s'arrêta à une dizaine de mètres. Il plongea son regard sanglant dans ceux de son interlocuteur:

- Mais un lion fier. Et il vient d'ailleurs tout juste de prendre possession de ton corps.

En effet, Dan venait d'activer son pouvoir de marionettiste, très utile. Il était gentil, il allait lui donner une dernière chance:

- Je te laisse le choix: sois tu te barres, sois tu crèves. Alors?

HRP: Désolééé, je suis en retaaard! T___T




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Mar 10 Déc 2013 - 21:49

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

... ... ...
Bon, ok je l'avoue, j'aimais moyen le sourire qui me faisait face. Voir même pas du tout du tout en fait. Non mais je lui fait une GENTILLE INVITATION au combat, comme il en rêve (ça crève les yeux) et LUI il me sert quoi ? UN PUTAIN DE SOURIRE SADIQUE ! Que je lui rend, vous me connaissez assez pour le savoir, je pense. Il croit quoi ? Qu'il est une vedette ou je sais pas quoi ?
Qu'est ce que je vous disais, les étoiles sont suffisantes et arrogantes, de vraies fillettes ! Pas capable de comprendre l'avantage de leur situation pour autre chose que pour foutre des bugnes ! Non mais je suis sérieux, ils ont de l'autorité et ils s'en servent pas. Même moi je pourrais lui faire du chantage qu'il y verrait que dalle ! D'ailleurs c'est ce qui risque d'arriver, vu que si il me fout au tapis, n'importe qui pourra témoigner du fait qu'une étoile est censée être responsable de ses actes et pas combattre le premier nul arrivé dans cet asile. Mais tant qu'il comprendra pas ça, je suis en sécurité. (La manipulation ça me connait, je fais ça depuis que j'ai dix ans... It's good to be god !)
Enfin bon, j'ai VRAIMENT besoin de vous dire que ça tourne à la mayonnaise dès qu'il s'approche avec son air féroce ? Grrr, j'aime pas les félins. J'aime pas ce type. Mais c'est pas ma faute, j'ai tellement envie de le faire chier !

- Je crois que la petite souris n'a pas compris que ce n'est pas un chaton qu'elle a devant elle...


Je regarde rapidement autour de moi. Les bureaux ont des châssis en métal, sûrement de l'aluminium. Légé, qui fond rapidement, bien. Les revêtements sont en plastique, parfait aussi. Pas de carrelage, c'est pas génial, mais plusieurs stylos sur le bord du tableau. A voir si c'est exploitable. Vitres en verre double épaisseur, fermées, pas faciles à briser mais faciles à fondre. Mais j'ai une autre stratégie, qui demande du temps. La porte est fermée, impeccable.
La table à côté de moi s'écrase au sol dans un bruit fracassant et brise le cours de mes pensées. Ha, putain de connard il pouvait pas attendre, ouais ?!?

- Mais un lion fier. Et il vient d'ailleurs tout juste de prendre possession de ton corps. 


Note : Son regard aussi fait flipper (pas autant que le mien, puisque je suis Dieu, mais vous saisissez...). J'y reste plongé quelques secondes. Oui, c'est vrai que je peux plus bouger. Je le sens dans tous les membres de mon corps figé, impossible d'esquissez le moindre geste, faisant souffrir mes articulations. Mais une connerie pareille, on me l'avait jamais faite ! Le mec il a un avantage plus que grand sur moi et il trouve quand même le moyen de me donner son pouvoir sur un plateau. Ok, feu lunaire, tellement facile à deviner, ça me choque de n'avoir aucun mérite à tirer de cette info. NON, JE BOUDE PAS ! 
D'ailleurs tu sais ce que je lui dis au fier lion ?!? "T'as déjà lu La Fontaine, sombre crétin ?!? Ca te dit quelque chose "le lion et le rat ?!? Bon ok je suis pas un rat, mais une belle souris blanche, mais..." Non c'est nul comme réplique, même si c'est vrai. En plus JE SUIS PAS PETIT ! Et je suis plus âgé, alors C'EST QUI LE LION ?!? (référence mal placée à Astérix et Obélix... Ahem...)
Il sembla tirer satisfaction de sa réplique. Tu vas voir, du con !
Les tables autour de moi commencèrent à prendre feu. Bien, très bien. NON MAIS C'EST QU'IL SE LA PÈTE GRAVE ! Genre : "Ouais t'as vu comme moi je me débrouille trop bien pour faire peur aux gens avec mon super power mais en vrai je suis une bouse en affaires sociales". Ok j'me calme.

- Je te laisse le choix: sois tu te barres, sois tu crèves. Alors? 


Là c'est moi qui souris à pleine dents. Malgré la paralysie certaine de mon corps, j'arrive encore à bouger mon faciès, étonnant !

_ Que de générosité...

Je lui tire la langue.

_ La souris te dit fuck, beau gosse !

C'est gratuit et ça fait chier, le hight en matière d'échanges de politesses. Ouais c'est vrai, j'ai pas autant de talent que La Fontaine pour les morales, mais celle là me plait !
Mon corps a enfin fini par atteindre une température assez élevée, en tout cas assez pour faire céder la table sous mes pieds. J'ai pas beaucoup d'espérance quand à cette diversion, mais elle me permet de rouler sous les tables (contre ma volonté, je ne contrôle pas mon corps) et de m'éloigner un peu du feu. Déjà que le mien me brûle alors je vais pas parler de ceux des autres, hein ! 
Enfin bon, une chose me paraît sûre : il peut contrôler mon corps, pas mes pouvoirs. Heu... En tout cas j'espère, sinon c'est pas la branlé du siècle que je vais prendre mais... je vois pas pire. Par un mec plus jeune que moi en plus, t'ain la honte !
Je ferme les yeux. Ce serait cool qu'il me laisse taper en premier. Mais j'y crois pas trop...

HRP : XD T'inquiète ça me gène pas !
#   Mer 18 Déc 2013 - 19:17

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

_ Que de générosité...


« Mais pourquoi ce mec sourit, même dans une situation aussi délicate ? » C’était la question de M. Ushiromiya. Non, sincèrement… il allait se faire éclater la gueule, mais il trouvait toujours la force pour sourire ? Etait-il un imbécile heureux ? Dan ne comprenait pas. Ah si, peut-être qu’il était maso, en fait. Dan se dit alors qu’il devait être aux anges de se faire éclater par un mec aussi beau que lui. Non, même avec l’age, le temps, l’égo de Dan était resté le même. Mais, entre nous, il a bien raison d’en avoir un, n’est-ce-pas ? Beau gosse, riche, belle voiture,… L’homme parfait, à part peut-être son infidélité, mais ça, on s’en fout. C’est une société de consommation, donc il consomme des femmes. Aussi simple que ça. Bref, là n’était pas la question. Il laissa le mec continuer sa phrase, assez perplexe.

_ La souris te dit fuck, beau gosse !


Alors ça par contre, il ne l’avait pas vu venir. Mais il n’était pas aussi enervé qu’il aurait du l’être en temps normal, car il venait de l’appeler « beau gosse ». Et ça confirmait quelque chose : il était un maso homosexuel. C’était l’image que se faisait Dan de ce garçon. Image peu glorieuse, mais qui faisait bien rire intérieurement l’Héritier. En soi, ce n’était que des suppositions, peut-être qu’en fait il est hétéro. Mais maso quand même. Trop occupé à réfléchir sur le sujet de : « Est-ce-que ce mec devant moi est un homo maso, ou un hétéro maso ? », il fut surpris en voyant la table céder sous ses pieds. Il était complètement maso, le mec se brulait carrément pour se sortir de là. Contrôlant toujours son corps, Dan décida de s’amuser un peu : il ne fallait pas gagner trop vite. Voilà bien longtemps qu’il ne s’était pas entraîné. Il relâcha l’emprise qu’il avait sur le maso, et recula un peu. Passant sa main dans ses cheveux (avec sensualité, histoire de verifier si le maso était homo), il déclara :



- D’abord personne me fuck . C’est moi qui fuck, j’aime être dominant. Ensuite, je vais te faire un énorme cadeau, je vais te laisser m’attaquer en premier. Vas-y, divertis moi ma petite souris !


Alors, alors, qu’allait donc faire le maso ?




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Sam 21 Déc 2013 - 18:27

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : N'hésite surtout pas à me dire si j'en fait trop, surtout, des fois j'ai tendance à oublier qu'il n'est qu'initié --'

Il m'écouta faire mes répliques, l'air absent. Non mais tu sais si ça t'intéresse pas AUTANT ME LE DIRE TOUT DE SUITE, j'arrête de parler, hein ! OUI, je suis capable de faire ça, vous me prenez pour qui ?!? Genre je parle tout le temps ! Mais ouais c'est ça ! Ça prouve bien que vous connaissez pas bande de larves, essayez pas de faire semblant ! Bon enfin y'a quand même l'autre qui fait une tête chelou, là. 
Quoi, il comprend pas le fuck ?! C'est pas assez clair ? J'aurais peut-être du le dire de façon plus claire, on sait jamais. Non mais c'est pas possible de pas connaître une notion élémentaire ! Attends, il semble septique... Me dites pas que.... NOOOOOOON SÉRIEUX ! Il a été flatté par le terme "beau gosse" ?!? Ho mais faut arrêter de décrocher un boulon ! Je me foutais de sa gueule, là ! Parce qu'en tant que Dieu je suis largement plus beau que lui quoi ! Plus cool aussi, je m'énerve pas pour rien, MOI ! (Non mais je veux même pas vous entendre, vous !) Et puis qu'il arrête de me regarder comme ça, je suis pas une putain de bête de labo, merde ! Qu'est ce que t'as, hein ? Tu veux mon portrait tatoué sur le postérieur ?!? PERVERS VA ! [Ahem.... Sans commentaires]
En m'écrasant élégamment par terre, je ressenti qu'il lâchait son emprise. Sans en être tout à fait sûr, parce que j'avais pas l'impression que ça venait de moi. C'était quelque chose de complètement extérieur que j'ai un peu du mal à expliquer... Pourquoi il me relâche au fait, ce con ?! Me dites pas que mes prières ont été exaucées ?! Je me suis relevé lentement (pour être sûr, on est jamais assez parano prudent) et le regardait passer une main dans ses cheveux. Ce qui était étrange, c'est qu'on aurait dit qu'il le faisait à une fille.... Pourquoi il.... ! Ho putain ça y est j'ai saisi le délire ! Je me suis pincé la lèvre. Je hais ce regard. Ce jugement, comme ça, rien de plus pour me foutre hors de moi. Mais amusons nous ! Nous sommes là pour ça...

- D’abord personne me fuck . C’est moi qui fuck, j’aime être dominant. Ensuite, je vais te faire un énorme cadeau,  je vais te laisser m’attaquer en premier. Vas-y, divertis moi ma petite souris !

Je arque un sourcil. Ouais ok il a deviné mon attirance sexuelle. MAIS QU'EST CE QUE CA VIENT FOUTRE LA ?!? Il s'image quoi, que les gays tapent moins fort ?! Qu'on est des cibles ambulantes qu'il faut pousser dans les escaliers ou attaquer au lisseur ? Ou je sais quelle connerie... Le sirop dans les cheveux, les strangulations à la corde de nylon, les déguisements ridicules, les humiliations publiques, le... Grrr... Qu'est ce qu'il imagine ? Je suis déjà passé par là, et c'est pas prêt de recommencer. Je vais te faire redescendre sur terre en moins de deux mon gars ! Je supporte pas qu'on me regarde par un attrait de ma personnalité ! C'est loin de définir ce que je suis, même si ça y a largement contribué (du mauvais côté, en plus).
Je suis pris d'un rire mauvais et d'un sourire rempli de haine. J'aimerais pas me voir dans un miroir, j'ai tendance à avoir l'air fou dans ces moments là... Ahem... Je relève la tête d'un air hautain.

_ Moi aussi je domine, pas de bol, hein ? Et si tu t'imagines que tu pourras draguer un seul mec avec des gestes de petite fille constipée (j'imite son mouvement pour se recoiffer), tu te fourres le doigt dans le c*l.

Sans me laisser le temps de voir sa réaction, j'attrape la table à côté de moi à deux mains et la lui balance dessus. Je me retourne vite et chope les feutres du tableau que je met dans ma poche avant de lancer une deuxième table dans sa direction. Munitions, ok.
Je tente de faire jaillir des flammes de ma main, mais comme à leur habitude, elles ne font que chauffer ma main et me cause une douleur telle que je me sens obliger d'arrêter avant qu'elles ne m'explosent les membres (je déconne pas, c'est ça le pire). Avec un "HOLY SHIT !" tout à fait gracieux, je lui lace une troisième table (allons y, c'est ma tournée !) et me munie du pied d'une autre comme défense et arme (puisqu'elle fond progressivement entre mes mains). J'exécute un large mouvement de bras vers lui et des gouttes de métal fondu volent dans sa direction.
OK, c'est pas ça qui va l'arrêter, vu ce que j'ai dit plus tôt. Mais ma meilleur attaque, ça reste que je suis le meilleur pour encaisser les coups. Qu'il se rapproche, et je fais péter cette pièce, merde ! [Tu peux pas...] TOI TA GUEULE !
#   Mar 4 Mar 2014 - 22:36

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan fixait son interlocuteur, blasé. Il était marrant, lui, à faire son rire mauvais. Et le sourire emplit de haine qu’il lui adressa n’ébranla pas l’Etoile. Il était juste satisfait. Peut-être que ça allait devenir plus intéressant. En tout cas, Michigan avait mal compris ses intentions. Dan Ushiromiya n’avait absolument rien contre les gays. Lui, il faisait sa vie. Et eux, faisaient la leur. L’Héritier ne cilla pas devant l’air hautain de l’adversaire. Le pauvre, il se sentait victimisé.

_ Moi aussi je domine, pas de bol, hein ? Et si tu t'imagines que tu pourras draguer un seul mec avec des gestes de petite fille constipée , tu te fourres le doigt dans le c*l.

La réplique du blond lui arracha un sourire. Etait-il sérieux ? Ce mec sortait des trucs tellement idiots qu’il avait réussit en quelque sorte à s’attirer la sympathie de l’Etoile. Chose rare, certes, mais c’est déjà ça. Dan en version fou furieux n’était pas forcément la bonne facette à voir. Et quelle surprise ce fut pour Dan de voir une table sauter sur lui… (enfin, « sauter sur lui »… c’est pas vraiment la bonne expression mais là n’était pas le problème). Immédiatement, sans même bouger d’un pouce, Dan la fit fondre en érigeant autour de lui des flammes d’une étrange couleur. Elles n’étaient pas bleues, mais presque. A peine tombait elle en cendres à ses pieds qu’une autre table le rejoint. Dan utilisa cette fois-ci son pied, pour l’envoyer valdinguer contre le mur.

_ HOLY SHIT !

Et c’est parti pour une troisième table.

- Mange les, tes tables, putain ! T’as rien d’autre dans ton froc !? –demanda Dan, irrité, tout en lui réservant le même sort que la deuxième.  


Ah, cette fois il y avait du changement. Le mec lui envoyait des gouttes de métal maintenant. Dan se baissa, les évitant de justesse et posa ses mains au sol. Les flammes suivirent le chemin qu’il leur indiquait : elles entourèrent Michigan. Le laissant confus, Dan recula, et créa des boules de feu explosives qu’il jeta sur les tables autour de Michigan. Bah oui, le viser directement ne serait pas drôle sinon. Un énorme « boum » se fit entendre dans tout l’étage, et surement dans tout l’établissement.

- Il se trouve que j’ai pourtant, malgré moi, conquis beaucoup de cœurs masculins. Et à mon avis, beaucoup plus que toi. Oui, je sais que tu aimes fourrer ton doigt dans ton cul, mais ce n’est pas forcément le loisir de tout le monde. –répliqua Dan, sur un ton sarcastique.


Il savait que Michigan était toujours en vie. Dommage, ne plus entendre sa voix lui aurait fait le plus grand bien...

HRP: En retard, encore! Désolée T_T
J'ai l'impression de finir tous mes posts avec le même message --'
Et t'inquiètes! ^^ Par contre, je suis encore désolée pour ce post nul, je ferais mieux au prochain ^^'




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Dim 16 Mar 2014 - 23:26

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : Mais non t'inquiète pas, je suis pas pressée ^^ (moi aussi du coup XD) Et puis arrête de dire que c'est nul, sinon.... Voilà quoi ! >o< -trop convainquant...-

C'est agaçant. 
Oui, c'est agaçant, pas chiant ni rien d'autre de vulgaire, c'est juste agaçant. Moi je me prend la peine de lui envoyer des tables dans la face, avec toute mon énergie, et lui il fait même pas mine de s'en prendre une. Je sais bien que c'est pas génial, des tables, mais on a pas tous la chance d'avoir un pouvoir qui tue sa mère, espèce d'enfoiré de crâneur ! NON PUTAIN JE SUIS CALME !
Gnagnagna, monsieur envoie la première au mur de feu-trop-classe-genre-je-me-la-pète et ganrgznrhgerjthe ! sans même bouger un petit doigt, la deuxième subit la même version "je m'en vais en cendre désolée les amis de n'avoir duré qu'une seconde"... Je t'en veux pas, moi j'ai pitié des tables. Au moins un peu quoi. 
N'empêche, le coup de pied c'était intéressant. Je souris intérieurement. Le mur de feu presque bleu, pas bon, coup de pied, ça c'est ok ! Donc il faudrait que je me jette en deuxième, logiquement. Heu.... Y'a pas un innocent passant par là qui veut faire par-feu ? Non ? Bande d'égoïstes va !
La troisième table sembla l'irriter -enfin ! C'est pas trop tôt pour que tu perde ton joli langage, mec !

- Mange les, tes tables, putain ! T’as rien d’autre dans ton froc !?

Je suis tenté de lui répondre que si je pouvais caser trois table dans mon froc je serai Hulk, mais pas sûr que la comparaison soit idéale. Non mais c'est vrai, il est dégueulasse Hulk...
Et là pouf ! Des flammes m'entourent. Je suis partagé entre deux émotions assez peu distinctes, soit "ho l'enfoiré !" et "Non mais quel connard !". La nuance, c'est que je parle pas de la même chose. 
First, je suis dans la merde. J'ai pas peur du feu, mais c'est pas des gentilles petites flammèches ces trucs, suffit de voir les dégâts sur la table... Qui n'existe plus, d'ailleurs. Cool, j'aime quand ça tourne mal. PARCE QU'AVEC MOI, CA TOURNE TOUJOURS MAL.
Second, il est content avec ses flammes ? Oui parce que c'est pas ma faute si moi je sais pas faire hein ! C'est l'arnaque, la petite astérix en dessous du contrat... Putain je hais ma vie...
Je lève les yeux à tant pour voir les billes sur la table. Houla, pas bon ça, ça sent le truc explosif à plein nez... -Genre je galère pas assez avec les flammes, espèce de grngrzeiunfgc ! Je me baisse aussi vite que je peux, le corps chauffant par automatisme à un degré tel que mes jambes me causent une douleur déchirante.
BOUM !
Ha ha ha ! Je vous avais dit que ça allait faire boum ! Je sens ma tête tourner, les tympans complètement hors service. Je garde les yeux fermés quelques seconde, en position de boule chaude -pas de putain de connotations perverses, merci. Je me retiens de tousser à cause de la fumée. Quand j'entends sa voix à travers le brouillard. De loin, comme si on m'avait foutu un oreiller sur la gueule -ho oui, je veux un oreiller, pitié !

- Il se trouve que j’ai pourtant, malgré moi, conquis beaucoup de cœurs masculins. Et à mon avis, beaucoup plus que toi. Oui, je sais que tu aimes fourrer ton doigt dans ton cul, mais ce n’est pas forcément le loisir de tout le monde.


Un putain de ton sarcastique. Ce mec me fait grave chier. Beaucoup plus que moi ? Je revois le visage de Steve. Putain, pas maintenant quoi. Alors que je viens juste de sortir... "On s'en fout, replonge un coup ça te détendra tu vas voir !" Espèce d'enfoiré de connard, je fais ce que je veux de mon corps ! "Il est abîmé, laisse moi le réparer. Tu te sentiras bien, comme dans un rêve, tu n'as plus besoin de toutes ces souffrances."

_ Ta gueule, je marmonne pour moi même.

Je glisse ma main dans ma poche, là où se trouve les feutres. En deuxième, comme la seconde table ? Je souris. Je ferme les yeux. Trois secondes. Et je prie. OUI PUTAIN JE PRIE. J'essaye de tirer hors de moi ce pouvoir que je n'ai utiliser qu'une fois, contre elle.

_ Dragueur, toi ? Ha pardon, je t'aurais plutôt vu en top model... dans les magasines de jardinage, à faire fantasmer les vieux... Là c'est sûr que tu dois avoir du publique !

J'ouvre les yeux avec mon éternel sourire et me jette sur le côté sans même regarder si ma petite oeuvre a marché. Je lance vers lui les feutres. Enfin, les feutres. Disons plutôt des objets invisibles à moitié fondus. Je m'élance dans leur tracé supposé -parce que oui, moi non plus je les vois pas, intelligence suprême du pouvoir moi je dis...
Je concentre mon pouvoir au centre de ma main. Allez. Allez putain, une flamme maintenant. Un lance flamme. UNE PUTAIN DE BOMBE, j'me m'en fout, mais un truc à lui lancer à la gueule !
Je sens quelque chose partir de ma main. Mais ce n'est pas une flamme. En fait, on dirait plus que la flamme est restée coincé dans ma main et qu'elle y a explosé. Du coup, ça fait un mal de chien. Je serre les dents, voyant à peine le souffle de l'explosion se diriger vers mon adversaire, à une vitesse inespérée.
Je dirais bien que ce truc est plutôt cool.
Je le dirai quand j'aurais vérifier que je peux toujours utiliser mon bras.
#   Dim 10 Aoû 2014 - 19:02

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

_ Ta gueule.

Ô joie, il est en vie.Les petites bêtes sont très tenaces, après tout. Le blond attendit donc que sa proie se relève dignement et lui fasse quelque chose. Au moins, une chose était sure, c'est qu'il n'avait plus besoin d'être poli. Oui, car monsieur Ushiromiya faisait de son mieux pour controler son vocabulaire. Mais là, ce n'était plus la peine.

_ Dragueur, toi ? Ha pardon, je t'aurais plutôt vu en top model... dans les magasines de jardinage, à faire fantasmer les vieux... Là c'est sûr que tu dois avoir du publique !

Décidément, les deux jeunes hommes allaient se lancer des piques durant toute la durée de l'affrontement. Et celle-ci avait particulièrement blessé l'ego de Dan. Il cherchait sérieusement une façon de lui faire fermer sa (trop) grande gueule. Le sourire que son adversaire esquissa ne plût absolument pas au blond. Il était sur ses gardes, et étrangement, sentait quelque chose arriver mais ne le voyait pas. Il mit du temps à réagir, puisqu'il se prit quand même un feutre dans le bras. Mais cela lui suffit pour désintegrer le reste, en érigeant un mur de feu -capable de faire tomber en cendre n'importe quel objet de taille moyenne- autour de lui. Le feutre qu'il s'était reçu avait quand même troué sa manche, et légérement brûlé sa peau. Ce n'était rien de grave, mais il était déçu de s'être fait surprendre ainsi. Cet imbécile est un solaire.... Ses sens se remirent en alerte, en le voyant jeter une... flamme dans sa direction? Enfin, jeter pas vraiment. Elle était restée dans sa main. Et vu l'energie qu'il y concentrait, elle allait exploser. Il est complétement maso'! Ou il ne sait pas utiliser son putain de pouvoir? Bon, apparemment il était maso puisqu'il fit exploser sa flamme dans sa propre main. Par contre, le souffle de l'explosion était quelque chose que Dan ne pouvait pas réellement contrer avec son feu: il se mit donc à terre pour pouvoir éviter de se faire éjecter contre le mur derrière lui.

- Mais t'es maso', mon pauvre gars! Si tu veux te faire démembrer, faut me demander!

Après avoir fait cette proposition absolument généreuse, Dan prit contrôle du corps de Michigan: il le força à se lever, et à se coller contre le mur en position crucifixion (Dan ne cacha pas son rire). Il fit apparaître dans sa main plusieurs boules de feu, prêtes à exploser.

- Moi au moins, j'ai un public. Sans oublier le fait que je sais attaquer quelqu'un, sans m'exploser le bras, n'est-ce-pas? Sincèrement, je comprends pas pourquoi t'as autant confiance en toi alors que t'es même pas foutu de m'attaquer correctement?


Il libéra ses boules, et les fit exploser autour du corps de Michigan, dont il relâcha la possession. Le blesser gravement maintenant ne serait pas amusant...

HRP:
Oui, je suis terriblement en retard! Y__Y Désolé TxT Et pauvre Michi', sérieux! xD Tu lui fais exploser le bras, carrément xD






« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Jeu 14 Aoû 2014 - 14:22

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : mais non halala c'est rien ^o^ Oui, plus ou moins. Bah, il a l'habitude maintenant xD /pan/

Je suis sonné.
Ma tête tourne comme un gyrophare d'ambulance en pleine urgence, avec les "PIIIIIIMPOOOOOONPIIIIINPOOOOM" qui vont avec. Je suis sonné par ma propre attaque. Putain je suis vraiment con quand même. Je replie mon bras, essayant de me stabiliser pour marcher. Non, pour reculer, parce que je sens que cet enfoiré va recommencer à se la péter avec monsieur-le-mur-de-flammes-qui-défoncent-sa-mère et sa copine-la-flopée-de-billes-explosives.
A part ça, je vais BIEN. Ou plutôt : je vais un millième de la moitié de "bien". Mais pas trop mal quand même. La dernière fois que j'ai tenté de balancer une boule de ce style, j'étais à moitié mort, mon bras a littéralement explosé jusqu'au coude me valant une bonne cinquantaine de points de suture et surtout, je suis tombé dans les pommes et j'ai passé près de trois jours dans le coma. A peine.
Là, je dirais juste que j'ai perdu les trois quarts de ma capacité auditive, qu'il va falloir me faire une greffe de peau sur la paume -et en vitesse-, mais que mon avant bras n'a semble t-il pas trop pâti de l'attaque. Ha, j'ai aussi les yeux qui piquent et un verre de lunette cassé. UN VERRE CASSE ?! Putain encore ?! Non mais j'en ai marre de devoir toujours racheter des paires de lunettes merde !
Je n'ai pas vraiment le temps de me reprendre qu'il me gueule déjà je ne sais trop quoi sur les masochistes -ha, il en fait parti ? Je savais pas... Enfin vu sa tête ça m'étonne pas !- et sur le démembrement -ha non, c'est peut-être à moi qu'il s'adresse. Pfff, crâneur va. Déjà je suis content que mes flammes me fassent moins souffrir qu'avant, c'est un grand pas pour l'humanité !
Puis je me sens bouger. Voilà. Génial, ça recommence. Je vais me coller docilement contre le mur en mode Jésus-le-très-haut-et-très-saint-victime-de-persécutions (j'apprécie finalement, il me ressemble Jésus mine de rien ! Si si ! Déjà on est tous les deux bénis et divins, ça en fait des points communs ! Enfin moi plus que lui, mais bref).

- Moi au moins, j'ai un public. Sans oublier le fait que je sais attaquer quelqu'un, sans m'exploser le bras, n'est-ce-pas? Sincèrement, je comprends pas pourquoi t'as autant confiance en toi alors que t'es même pas foutu de m'attaquer correctement?

Et voilà qu'il recommence à se la péter avec ses boules de feu ! Putain de crâneur de merde, je vais te les faire bouffer tu vas voir ! Comment ? J'EN SAIS RIEN ET J'EN AI RIEN A FOUTRE !
Je profite du temps de pause pour observer mon bras en question du coin de l’œil et je mime un air étonné. Sérieux ? Putain j'ai du vachement progresser en fait, parce que ça a pas l'air si moche de là... Y'a juste un petit excès d'hémoglobine... Je le vois jouer avec ses petites chéries boules de feu à la con et je grogne. C'est ça vas-y moque toi. T'as pas un cinquième de mon charisme. Et je suis gentil.

_ Ben écoute, si faire fantasmer les vieux et leurs bourrelets te fait plaisir...

L'image me tira une grimace dégoûtée. J'aime pas les vieux. D'ailleurs je serai jamais vieux. Je mourrais avant.

_ Et je suis peut-être pas foutu d'attaquer, mais t'es pas non plus foutu de m'envoyer au tapis, je me trompe ?

Un sourire fend à nouveau mon visage. Putain je vais morfler. Mais grave. J'ai souvent sorti cette réplique à des mecs en bande, armés et prêts à me tabasser, et à chaque fois ça m'arrangeait pas, je finissais au bord de la mort sur un trottoir... Mais au moins je les faisais tellement chier qu'ils y prenaient plus leur pied et repartaient frustrés. Très amusant.
Puis les billes magiques arrivent dans ma direction. Merde. Je ferme les yeux et essaye de luter inutilement pour replier mes bras et me recroqueviller. Elles explosent malheureusement avant -en même temps je suis contrôle, QU'EST CE QUE VOUS VOULEZ QUE JE FASSE ! C'est de la putain de triche ce pouvoir moi je dis... Pourquoi j'ai pas eu ça aussi, moi ?! A nouveaux, mes oreilles prennent cher et mes bras supportent à peine le souffle brûlant des explosions. Je serre les dents et me mord la lèvre, au bord de l'évanouissement à cause de la chaleur et du manque d'oxygène.
Putain là ça suffit ! Laisse moi faire là ça marche pas ton truc !
DÉGAGE DE LA TOI ! Je viens de sortir, ok ?! Pas question que je te laisse le contrôle, espèce de sentiment à la con ! La dernière fois j'ai fini dans un pire état pour moins que ça à cause de mes conneries alors NON, tu dégage et tu me laisses faire ! Merde !
Sans m'en rendre compte, je tombe au sol, et mes bras viennent se loger autour de mes genoux, de petites flammes léchant ma peau et m'épuisant un peu plus chaque seconde. Putain, le pire c'est que je crois que ça m'a protéger ce truc... Mais il y a autre chose.
Autre chose dans mon corps qui circule et que je sens... J'essaye d'ouvrir les yeux. Il y a encore de la fumée, trop pour que j'y vois quelque chose mais... Ma vision a changé. Ce n'est plus exactement... Hola, attendez. Je serai... invisible ? Là comme ça ? Raaaah, c'est maintenant que tu te pointe maudit pouvoir à la con !
Sans un bruit, j'ignore la douleur et me redresse, sans pour autant sortir du nuage. C'est censé être ma dernière chance, si je peux tenir plus de trente secondes dans cette forme... Ouais enfin ne parions rien, avec mes pouvoirs... Mais c'est pas trop mal de tenter.
J'attends que le nuage se dissipe un peu et saisi un objet de ma poche, visiblement invisible aussi -trop space comme phrase. Sans un bruit, je le lance à travers la pièce, à l'exact opposé de ma position.
Faites qu'il tourne les yeux.
Pitié, putain. Je crois que je tiendrai pas longtemps, et si je dois me jeter sur lui autant qu'il regarde ailleurs.
Attendez...
Vous croyez que ce mec a le niveau pour repérer les auras ?
Putain, je vais vraiment crever...
 

T'es suicidaire, j'imagine? • PV •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de classe ordinaire.