Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Au temps heureux où régnait l'innocence. | Rp.Libre.
#   Mar 5 Nov 2013 - 1:18
avatar
Invité

Un soupir. Le crissement désagréable de la balançoire.
Deux soupirs. Le frottement de chaussures sur le sol gelé.
Trois soupirs... Le bruit du vent.
Un souffle effrayant et glacial, annonçant un hiver proche. Il était proche d'un gémissement.

"Tu devrais être couché depuis un moment tu sais."


Aucune réponse.

"Tu vas prendre froid."


-J'ai une écharpe.


Une voix masculine, grave et douce à la fois. Ni trop virile, ni efféminée. Un parfait mélange des deux genres, faisant tourner la tête des jeunes filles tout en hurlant "Les garçons comme moi s'aiment entre eux".

"Magnificent malformed."


-Hein?

Il avait relevé la tête. Pour une fois, ses cheveux ne se relevaient pas en épis. Ils retombaient en boucles blondes, encadrant un visage de jeune homme et retombant sur ses yeux dorés.

"Deux."


Il rebaissa sa tête, ne cherchant pas à comprendre plus en détails.

"Le nom du dernier album d'un groupe que j'aime bien."


-Oh.

Quelques secondes de silence suivirent avant que le garçon ne rouvre la bouche.

-Depuis quand tu as des goûts qui diffèrent des miens comme ça?


"Depuis que je suis devenue une entité à part dans ta tête. Ça fait un peu vingt et un ans maintenant."


-...C'est inquiétant...


Il serra un peu plus fort la chaîne métallique qui formait en partie la balançoire. La jointure de ses doigts devint blanche tandis qu'il pinçait sa lèvre inférieure.

-Il faut remédier à ça.


"Et comment tu vas faire ça monsieur-je-suis-une-personne-avec-des-idées-de-génie-qui-ratent-à-chaque-fois."


-Un traumatisme crânien!

Il prit appui sur ses pieds, bien encrés au sol, fit quelques petit retours d'avant-en arrière et releva ses jambes. Il se balançait vite et de plus en plus haut, faisant couiner le pauvre jeu à son maximum. Il comptait s'arrêter, se reposer tranquillement et reprendre la contemplation de ses pieds mais il rata l'arrêt et se retrouva -dans les règles de l'art qui lui est propre et qu'il ne faut absolument pas chercher à comprendre- le nez par terre, deux mètres plus loin.
Il se releva, quelques seconde après le crash et resta un instant assis par terre à contempler ses mains égratignées.

"Bravo très cher abrutit."

-Pas encore mort toi?

"Never."

-Pff...

Il pensa à se relever mais abandonna l'idée par flemmardise et s'affala par terre pour contempler le ciel étoilé.
#   Mar 5 Nov 2013 - 3:33

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier
Humeur : De bonne humeur. Pour changer :3

Il faisait déjà nuit quand Dove arriva dans le parc.
Elle avait déjà eu l’occasion de visiter les alentours mais ce soir, elle voulait prendre l'air et elle voulait se balader.

D'après ses camarades de chambres- qui parlaient pas mal - le parc valait le déplacement.
Pourquoi y aller de nuit ? Pour la tranquillité, le calme plat.

Alors qu'elle avait pénétré depuis quelques minutes dans le parc, Dove entendit une voix. De garçon.

Elle s'approcha plus près et vit un garçon blond, de dos, qui parlait seul. Sa voix .... Elle lui disait quelques chose.

A ce moment, le garçon qui avait commencé à se balancer de plus en plus vite se retrouva par terre.
La jeune fille s'approcha un peu plus tandis que le garçon, qui ne l'avait pas encore remarqué observait le ciel.

Et là, elle le reconnu. Ses cheveux blonds, ses yeux .... Et sa voix. Elle s’arrêta net. Et ne pu dire que son nom :

- Ezequiel.


#   Mer 19 Fév 2014 - 18:04
avatar
Invité

Le ciel n'était pas noir.
Pas bleu nuit.
Gris.
Juste gris.
Un gris déprimant, moribond, lassant... Il ne neigeait pas. Ça ne tarderait pas, pourtant.
Ezequiel ne voulait pas voir la neige. Il ne voulait plus. Elle n'avait plus la même saveur qu'avant. Avant. Quand il tendait la langue comme tous les enfants pour attraper les flocons glacés dans sa bouche. Quand il s'affalait sur le sol, non pas pour broyer du noir, mais pour créer des anges. Quand il vivait en Angleterre.
Il pinça sa lèvre inférieure puis se détendit à nouveau. Il leva une main en l'air, ouvrit et ferma le poing plusieurs fois comme si il tentait d'attraper un nuage puis ramena son membre vers lui. Il le posa sur sa poitrine et ferma les yeux.

Le sol sous lui était froid. Le silence bourdonnait à ses oreilles. Le vent était tombé. Puis il lui sembla entendre des pas. Le son de vêtements froissés par les mouvements.
Il ouvrit un œil. 

"Un monstre ?"

-Ezequiel.

Il ouvrit le second œil. Un murmure. C'en était presque un. Heureux, triste, étonné. «Es-tu aussi désespérée que moi, toi qui m'appelle ?»
Il tourna la tête, toujours avachit. Il vit d'abord des chaussures.

Il se redressa, presque avec peine, évitant de s'aider de ses mains blessées. Il remonta doucement. Chaussures, puis des volants d'une robe, le bustier... Un cou. Le visage. Il resta un moment à contempler ce visage qu'il n'avait plus vu depuis longtemps. Il resta un moment avec les lèvres tremblantes sans pouvoir faire sortir un seul son de sa bouche. Sans pouvoir faire un mouvement concret.
C'était semblable à un arrêt du temps. Un moment désespérément attendu et si redouté.

Puis d'un bond, sans prévenir, il se releva, sans faire attention à ses mains. Il pleurait déjà. Il couru, la tête baissée vers la jeune femme et l'enlaça dans son élan. Il la serra contre lui, la tête sur son épaule, les larmes sur les joues.

-Dove !
#   Jeu 20 Fév 2014 - 23:06

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier
Humeur : De bonne humeur. Pour changer :3

Elle n'arrivait pas à y croire.

Ezequiel. Son " petit frère ", celui pour qui elle s'était inquiétée depuis si longtemps. Eïon avait réussi à le mettre à l'abri.
Elle qui s'était sentie si seule ces dernières années, elle retrouvait enfin les deux personnes qui comptait le plus pour elle. Sa famille.

Ezequiel la regarda sans pouvoir faire aucun mouvements. Et elle était dans le même état.

Il se leva tout d'un coup et se jeta dans ses bras. Il commença à pleurer et elle ne pût retenir ses larmes plus longtemps et le serra un peu plus fort, comme pour vérifier si il était bien réel.
- Dove !
- Tu es vivant... Tu es en vie.
C'est tout ce qu'elle pouvait dire. Rien de plus. Il n'avait presque pas changé. Plus grand. Plus mignon. Plus homme qu'avant.

Elle desserra l'étreinte et remarqua l'état de ses mains. Elle les prit doucement dans les siennes et l'interrogea du regard. Un regard maternel, celui qu'une mère pourrait lancer à son enfant quand elle remarquerais une blessure.
- Tu n'as pas mal ? Je t'ai vu tombé, mais pourquoi tu te balançais si vite ? Laisse moi deviner. Orion ?

Elle avait rêvé de ce jour des mois durant. Le jour ou elle serait réunis avec sa seule famille. Elle avait tant de choses à lui dire, à lui demander.... Elle attendrait.

Elle lui servit le plus beau sourire qu'elle pouvait lui donner. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle l'avait retrouvé.


#   Jeu 20 Fév 2014 - 23:34
avatar
Invité

Il se laissa faire lorsque la jeune femme augmenta la pression sur ses côtes. Une douce pression, agréable. Allant avec la chaleur émanant du corps de la demoiselle, son parfum pétillant.

- Tu es vivant... Tu es en vie.


Il arrêta immédiatement de pleurer. Comme si la voix de Dove l'avait dispensé de ces facéties. Il sourit quand elle lui prit les mains, répondant au sien, si doux et bon. Il se sentait comme un gamin. Comme un enfant, important aux yeux de quelqu'un. Aux yeux de quelqu'un à qui il tiens aussi. Énormément. Fort. 

- Tu n'as pas mal ? Je t'ai vu tombé, mais pourquoi tu te balançais si vite ? Laisse moi deviner. Orion ?


Il ricana doucement et retira ses mains des siennes pour les épousseter sur son pantalon.

-Vi. Il m'embête. J'essayais de trouver un moyen de m'en débarrasser à l'aide d'un bon trauma crânien mais ça n'a pas marché.

"Et toc !"

Il grimaça puis retourna son attention sur la femme. Plus âgée que lui, mais plus petite. Elle était belle, ça ne faisait aucuns doutes. Aucuns hommes ne pourrait résister à son joli minois, Ezequiel en était sûr. Sauf peut-être lui, homosexuel probablement déjà amoureux.

"Pffff... Chipie"

-Il t'a traitée de chipie.

"Hey !!! Traître !!"

-Enfin, soupira t-il. Oui je suis en vie. Eïon m'a amené ici. Je suivais les critères d'admission... Et toi ? Que fais-tu là ?
#   Ven 21 Fév 2014 - 0:46

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier
Humeur : De bonne humeur. Pour changer :3

Comme Dove s'y attendait, Orion y était encore pour quelque chose... Au moins, Ez n'avait pas changé de ce coté. Elle se serais surement inquiétée mais aujourd'hui, elle trouvait ça plutôt rassurant. Comme si elle n'était jamais partie.

- Ez... Tu te rends compte que tu aurais pu mourir ? Je veux pas te perdre à cause d'Orion. Surtout qu'il ne se rend pas compte que si tu meurs, ben.... Lui aussi. Et puis, c'est toi qui a le contrôle de ton corps. Pas lui.

Elle se rendit compte qu'elle le maternait trop... Mais c'était une habitude. Et puis, elle n'allait pas s'en priver, elle avait du temps à rattraper.

-Il t'a traitée de chipie.

Dove ne releva pas. Elle se contenta d'un sourire narquois à l'adresse de l'entité imaginaire.

-Enfin, soupira t-il. Oui je suis en vie. Eïon m'a amené ici. Je suivais les critères d'admission... Et toi ? Que fais-tu là ?

Dove sourit.
-Eh bien, pour tout te dire, j'aurais jamais pensée me trouver ici, de l'autre coté de la barrière. Il faut croire que moi aussi, je suivais les critères d'admission. On va dire que... Vous me manquiez beaucoup... Je pense que c'est en partie pour ça.

Ce n'était qu'une partie de la vérité. Mais elle tenait debout.

Elle lui refis un câlin, juste pour s'assurée encore une fois qu'il était bien là.


#   Sam 22 Fév 2014 - 15:15
avatar
Invité

- Ez... Tu te rends compte que tu aurais pu mourir ? Je veux pas te perdre à cause d'Orion. Surtout qu'il ne se rend pas compte que si tu meurs, ben.... Lui aussi. Et puis, c'est toi qui a le contrôle de ton corps. Pas lui.

Il haussa ses épaules en rigolant. Il vivait avec Orion depuis assez longtemps pour savoir le gérer plus ou moins bien. Enfin... Certainement. Mais il nota de ne pas faire de choses qui risquaient de le tuer. Ça rendrait triste Dove et il ne souhaitait pas cela.

-C'est rien, t'en fais pas. Je ferais attention à  l'avenir.

Puis elle répondit à sa question après un instant de réflexion.

-Eh bien, pour tout te dire, j'aurais jamais pensée me trouver ici, de l'autre coté de la barrière. Il faut croire que moi aussi, je suivais les critères d'admission. On va dire que... Vous me manquiez beaucoup... Je pense que c'est en partie pour ça. 

-Tu nous a manqué aussi. Je crois qu'Eïon pensait beaucoup à toi. Il sortait ton nom des fois dans nos conversations, puis il s'arrêtait et trouvait un autre sujet. Il est bizarre...

Puis il la regarda, eu une idée. Il l'attrapa, la serra contre lui, et la fit tomber à côté de lui, par terre, sans brutalité pour qu'elle n'ait pas mal.

-Tu es là depuis combien de temps ?, reprit-il.
#   Sam 22 Fév 2014 - 17:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier
Humeur : De bonne humeur. Pour changer :3

-Tu nous a manqué aussi. Je crois qu'Eïon pensait beaucoup à toi. Il sortait ton nom des fois dans nos conversations, puis il s'arrêtait et trouvait un autre sujet. Il est bizarre...

Eïon, bizarre ? C'est vrai qu'il avait changé. Il était plus sombre, moi heureux, plus... Torturé ?
Elle se rendit tout d'un coup compte de toutes les choses qu'elle avait raté. Peut-être qu'elle aurait pu l'aider si elle avait su...

Alors que la jeune femme était dans ses pensées, Ez se rapprocha d'elle et l'enlaça pour la déposer par terre, avec douceur.

Le calme et la douceur, étaient les meilleurs amis d'Ezequiel. A part peut-être les fourmis, Orion ( oui, pour elle, malgré tout, elle pensait qu'Ez le considérait comme un ami. ) et tous animaux mignons.

-Tu es là depuis combien de temps ?

Elle réfléchi.

- A peu près 4 ou 5 jours. Eïon est venu me chercher avec un autre novice. Je te passe ma surprise quand je me suis rendue compte que la moitié du groupe était maintenant à Terrae.

Bien sur, elle avait été surprise de voir Eïon. Et plus qu'heureuse, d'ailleurs. Mais encore plus quand elle avait vu Makiko. Elle n'avait jamais été proches. Mais au fond, très très trèèèèèèèèès profondement, Dove l'aimait bien. Elle avait une forme de... Respect pour elle. Et c'est ça qui l'énervait.

- Inutile de te demander depuis combien de temps tu es ici.... J'aimerais m'excuser, Ez. D'être partie. Mais l'important, c'est qu'aujourd'hui, je sois là. Et d'ailleurs, tu n'as rien à me raconter de croustillant ? Des potins, des ragots.... Rien de nouveau dans ta vie ?

Elle commença à regarder le ciel. Il était sombre, presque triste. Mais elle se mit à sourire, attendant la réponse de son " petit frère ".


#   Jeu 20 Mar 2014 - 2:42
avatar
Invité

-A peu près 4 ou 5 jours. Eïon est venu me chercher avec un autre novice. Je te passe ma surprise quand je me suis rendue compte que la moitié du groupe était maintenant à Terrae.

Il ne pu s'empêcher de rigoler. Elle avait rencontrer Makiko elle et en plus, elle n'avait absolument pas tort. Eïon, Ezequiel, Makiko, Dove... Il ne manquait que Shun, Alysia et peut-être Adam, si eux, comptaient pour faire partit du groupe. Mais au moins un d'entre eux ne serait jamais à Terrae.
Il s'arrêta de rire. Il repensait à l'époque où il était tombé malgré lui sur Dove et Eïon. Ces deux là étaient proches. Presque comme des amoureux, mais c'était une sorte de fraternité fusionnelle en réalité. Il avait ensuite fait la connaissance d'Alysia, la petite amie d'Eïon -insupportable à son avis.
Makiko et Shun étaient pour lui le seul VRAI couple. Ils étaient très différents, la première, totalement à côté de la plaque, une sorte d'ado en crise, mais infiniment gentille et souriante, lui, il était doux, posé, patient. Puis Adam, enfin. Un peu le "papa" de tout le monde. C'était un melting-pot de cultures et de caractères. Il s'était sentit chez lui. C'était la belle vie, malgré les hauts et les bas de la vie dans des groupes alliés à la mafia, aux yakuzas...

- Inutile de te demander depuis combien de temps tu es ici.... J'aimerais m'excuser, Ez. D'être partie. Mais l'important, c'est qu'aujourd'hui, je sois là. Et d'ailleurs, tu n'as rien à me raconter de croustillant ? Des potins, des ragots.... Rien de nouveau dans ta vie ?

Il sortit de ses souvenirs et offrit un nouveau sourire radieux à Dove.

-Pas la peine de t'excuser auprès de moi. Je savais que tu reviendrais, je ne t'en veux pas. Par contre Eïon... L'avoir laissé si longtemps seul à s'occuper de moi, quel supplice ! Tu es trop cruelle...


Ezequiel fit une pause puis reprit:

-Rien de spécial. J'ai des pouvoirs. Tonnerre Sensitif. Je peux manipuler les éclairs, la foudre etc... Et savoir quel sentiment à telle ou telle personne et influencer ceux-ci. Un pouvoir de barges. Que je contrôle pas du tout d'ailleurs. Oh et j'ai rencontré quelqu'un aussi...Hihi.
#   Sam 22 Mar 2014 - 5:17

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier
Humeur : De bonne humeur. Pour changer :3

Dove ne pût s'empêché de sourire. Elle avait tellement rêvé de ce moment, celui ou elle reverrait les deux hommes les plus importants de sa vie. Non, les deux personnes les plus importantes de sa vie.
Maintenant qu'elle y pensait, elle se rendait compte que c'était logique qu'ils se retrouvent tous les deux ici.

Ez avait été rejeté à cause de sa différence. Un être si pur et inoffensif.....
Et elle.... Elle avait dû travailler avec le scientifiques, ces enfoirés qu'elle détestait. Mais elle l'avais fait pour Ez, et il était en vie maintenant. Eïon aussi. C'était le plus important à ses yeux.

Mais elle se demandait pourquoi Eïon était ici. Il avait dû se passer quelque chose de grave. De très grave pendant son absence. Et son meilleur ami, son frère de cœur n'avait pas pût compter sur son soutient quand il en avait besoin. Elle tenterait de parler de ce sujet délicat avec lui, ainsi de la raison de sa venue.

-Pas la peine de t'excuser auprès de moi. Je savais que tu reviendrais, je ne t'en veux pas. Par contre Eïon... L'avoir laissé si longtemps seul à s'occuper de moi, quel supplice ! Tu es trop cruelle...

Dove rigola. Ezequiel avait toujours le mot pour rire.

- Tu sais, Eïon t'aime bien au fond. C'est un peu comme la relation que je partage avec Makiko.... En mieux. Quoi que. Je n'ai pas eu l'occasion de vous voir ensemble depuis pas mal de temps.

Après, le jeune homme repris :

-Rien de spécial. J'ai des pouvoirs. Tonnerre Sensitif. Je peux manipuler les éclairs, la foudre etc... Et savoir quel sentiment à telle ou telle personne et influencer ceux-ci. Un pouvoir de barges. Que je contrôle pas du tout d'ailleurs. Oh et j'ai rencontré quelqu'un aussi...Hihi.

Dove oublia les trois quarts de la phrase d'ezequiel et se concentra sur ça dernière phrase.
Il avait rencontré quelqu'un.... Dove se devait d'en apprendre plus.

- Quelqu'un ? Tu veux dire que tu es en couple ? Il s'appelle comment ce jeune homme? Il a quel âge ? Il est gentil avec toi au moins ? Tu me le présenteras ?.... Je te materne trop, je sais. Mais réponds aux questions s'il te plaît. Je veux pas que tu sois avec n'importe qui. Enfin. Tu es grand, je ne suis pas ta mère. Et puis, si tu as choisis ce jeune homme, c'est qu'il te rend heureux. Et ça, c'est tout ce qui m'importe.

Là, tout de suite, Dove se sentit débile de de le materner comme ça. Ils avaient presque le même âge. Mais c'était plus fort qu'elle. C'était instinctif. Elle serait capable de tout pour Ezequiel. Elle l'aimait si fort...


#   Dim 23 Mar 2014 - 23:13
avatar
Invité

Doux. Sucré. Comme un bonbon donné en récompense d'un bon comportement. Comme un gâteau aux milles et unes couleurs préparé pour un anniversaire. Ce moment aux côtés de Dove lui rappelait ces petites choses qu'il avait connues, étant enfant. Ces choses qu'il voyait encore à Terrae parfois. Chez les plus jeunes d'entre eux. Ces choses qu'il regrettait.
Pourquoi faut-il grandir ? Pourquoi faut-il changer ? Pourquoi, atteint cet âge fatidique de la majorité, faut-il que l'on soit enfermé dans une logique vicieuse de travail et d'argent ? Même avant on l'est d'ailleurs. C'est cruel... Pourquoi ?

Ezequiel fixait encore le ciel. Toujours le ciel. Il pensait, réfléchissait. Se souvenait. Malheureusement, peut-être. Ces retrouvailles étaient-elles destinées à être heureuses ou tristes dans le présent ? Et dans ses souvenirs, plus tard, en sourirait-il ou penserait-il que le sort est mauvais de les avoir menés là ?

Amer. Froid. C'était l'arrière goût de tout ça. Un bonbon à plusieurs couches, toutes plus difficiles à apprécier les unes que les autres.

- Tu sais, Eïon t'aime bien au fond. C'est un peu comme la relation que je partage avec Makiko.... En mieux. Quoi que. Je n'ai pas eu l'occasion de vous voir ensemble depuis pas mal de temps.


Il haussa les épaules et passa la main dans ses cheveux, renvoyant en arrière les quelques mèches qui s'obstinaient à tomber sur ses yeux. Comme un affreux membre de boys band effrayé devant les coiffeurs. Il songea alors à se couper les cheveux. Puis il rigola intérieurement. Ce serait certainement pire. Plus ils sont courts, plus ils montaient en piques.

- Quelqu'un ? Tu veux dire que tu es en couple ? Il s'appelle comment ce jeune homme? Il a quel âge ? Il est gentil avec toi au moins ? Tu me le présenteras ?.... Je te materne trop, je sais. Mais réponds aux questions s'il te plaît. Je veux pas que tu sois avec n'importe qui. Enfin. Tu es grand, je ne suis pas ta mère. Et puis, si tu as choisis ce jeune homme, c'est qu'il te rend heureux. Et ça, c'est tout ce qui m'importe. 


Il sourit. Dove était sa maman adoptive. Il ne lui en voulait aucunement. Il lâcha Dove et se redressa. Une jambe relevée, le bras posé dessus, son autre main l'équilibrant, posée sur le sol. Il posa son regard sur Dove, souriant, heureux d'aborder ce sujet. Heureux de pouvoir faire l'éloge de ce fantôme énigmatique et attractif qu'il avait rencontré, son premier jour ici. Un hasard magnifique.

-Non je ne suis pas en couple, commença t-il doucement. Je l'ai rencontré le jour de mon arrivée ici. Eïon m'avait laissé seul près du lac pour faire je ne sais quoi, il faisait nuit. Il... Il regardait la Lune. Elle était vraiment très jolie. On aurait cru à une apparition. Il est blond, il a de magnifiques yeux bleus. Et une voix douce... Mélodieuse. Il a l'air aussi fragile que la lumière de la Lune tant il est pâle. On a pas arrêté de rougir, et de rire. C'est un français. Matheo. C'est un beau nom. Il doit avoir mon âge à peu près. Je ne l'ai vu qu'un fois mais... C'est bizarre.

Il fit une légère pause, détournant le regard.

-C'est un peu comme un hasard heureux, un coup de foudre. Ce serait bien la première fois. Il avait l'air heureux de me voir, de m'avoir rencontré. Je crois bien. J'espère vraiment. Tu crois que j'ai une quelconque chance avec quelqu'un ? Moi ?

Il rigola.

-C'est vraiment bizarre tu ne trouve pas ? J'éprouve tellement de fierté à te raconter ça. Dire que j'ai rencontré et que je le connais... Enfin... C'est gênant.

Les joues rouges, il posa son menton sur son bras. Il souriait comme un bien heureux.

"Pathétiquement adorable."
 

Au temps heureux où régnait l'innocence. | Rp.Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.