Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Une rencontre littéraire.
#   Lun 11 Nov 2013 - 14:27
avatar
Invité

Spoiler:
 

Les envoyés de l'haut-delà

«
Raisonnait ses maux, qu'elle ne pouvait oublier.
A travers ses iris, Célèste se souvenait.
Petite fée lui conta, son rêve, son histoire, ses envies.
Pourchassant ses peurs, bien ancré dans son esprit.
Elle se souvenait de tout ce qu'elle avait connu.
La haut, demeurant au-delà, ce, à jamais.
Le lac ne lui avait jamais paru, si nu.
Emue, pensif semblait le petit chapelier.

Tourné vers ce qu'il chérissait le plus.
Ou du moins, il en était intimement convaincu.
Interrogeant longuement les astres perdus.

Ô toi l'étoile filante, rend moi mon cœur.

Pour que je puisse de nouveau rire, sourire.
En t'apercevant je compris ce pourquoi.
Tu étais chère à mon organe me servant de cœur
Il n'y avait que vous, l'amour que je vous dois
Tant considérer par nos trois idéologies.
Enivré par une passion, l'art de la magie.

Feu ardent paraissait le regard de Célèste
Emplis de lueur chimérique, lumineuse
Et arriva ce que nous réservait la vie.

Comment pourrions-nous vous le décrire, dessiner ?
Ombrageant votre vision de ce concept.
Mobilisant l'éveil de notre créativité.
Bravant la monotonie que l'homme s'inflige.
Intransigeant envers nos souvenirs.
Envoyés ils ont été, partis les premier.
Non jamais nos esprits les ont égarés.

La souffrance nous envahissant de temps à autre.
Emphatiquement sur nos humeurs, notre vie.
S'ajoute à cela, le manque que le départ procure

Et oui, vivre c'est difficile, pas infaisable.
Tu doutes de ta raison sur cette terre ?
Oublie tes craintes, au fond de toi tu le sais,
Ils reprennent vie dans nos rêves, comme si rien n'étais.
Laissant, derrière eux une trace d'amertume.
Envieusement nous attendons notre retour.
Sans connaître l'heure de notre destiné.

Pourquoi faut-il que toute chose est une fin ?
En y réfléchissant bien, nous n'en sachons rien.
Une vie ne serait pas aussi magnifique sinon.
Vouloir respirer, voilà ce qui devrait en être.
Ennuie, fuite sonnant pour nous comme sans sons.
Noirceur d'esprit, nous voulions extraire, bannir.
Tant de parole, de gestes que nous regrettions.

Buvant son thé, S.N.E écoutais passionnément.
Retranscrivant à sa manière, Célèste en fit de même.
Illustrant ses propos avec acharnement.
Les dessinant, crayonnant, son poème.
Là, elle comprit un élément essentiel.
Et tout fut plus lucide, éclairée en elle.
Réunit, les éléments créèrent une alchimie.

Ainsi elle avait élucidé le mystère

Traversant cet écrit de pat en part.
Réunissant trois personnages à jamais.
Anéantie entièrement par leur propre art.
Voué par le gémissement de pluie glacée.
Eversible semblait leur humeur, non illusion.
Retentir leur les plus grande peines cachés.
S'éloignant de toute source de civilisation.

Maudissant ce sentiment jusqu'à lors inconnue.
Envieux de leur naïveté perdue.
Se souvenant de leur joie maintenant abattu.

Il ne restait rien, sauf de la pluie, du vent.
Rongée par l'amertume sentiment enivrant.
Immergé par un océan de mélancolie.
Submergé par une pesante asphyxie.

Quantitativement, la nuit ne primai pas.
Utopies remplissait leur petite horloge.
Abondant toute source de mélancolie
Non, une vie ne se rédigera sans alinéa.
Décidé, d'écouter le cœur, leur procurera.

Jurant que ça ne se reproduirai plus.
En ces mots, la promesse fondée fût.

Soudain, de lueur transpercèrent leur cœur.
Unanimement, joyeusement, sans peur.
Idyllique, pur, sincère devenu leur humeur.
Savoureusement, de leur vie ils retrouvèrent.

Enfin leur iris s’imprégna de couleur.
N'oubliant pas, ce qu'il produisit dans leur ardeur.

Tant de propos si clair que tenais Petite Fée.
Admiratif, envieux paraissait le chapelier.

Calmement la lune mis fin à son rayonnement.
Oh qu'il était bon d'entendre murmurer le vent.
Mélodieux nous paraissait le son de sa voix.
Petite fée, acheva son conte, Célèste ajouta.
Attachons nous à l’instant réservé par le temps.
Gare à toi destin, ton tour arrive sous peu !
Non, cet éloge, ne touchera plus nos blessures.
Il y a une chose que nous sommes plus que sur.
Ensemble, nous resterons souriant, heureux. »


Et non, encore un texte élogieux. Décidément, je ne trouverais pas mon bonheur dans cette bibliothèque. Un lac ? Hum… On dirait pourtant bien la description des alentours de Terrae. Je suis sûr qu’il y a un message caché dans ce poème aux allures romanesques. Ou alors je me fais des idées. Je me demande bien ce qui m’a fait croire que je trouverai des indices à son sujet. Apres tout, ce n’est qu’une librairie estudiantine. Rien de bien glorieux.

Hisméria se mis à soupirer comme pour marquer la lassitude de ses recherches. Le jeune homme sentait bien qu’il avait atteint le point critique de saturation. « Bon ça suffit », pensa t’il intérieurement. « Il est quand même 3 heures du matin. Faudrait que je pense à rejoindre ma chambre avant que ma disparition en soit suspecte. »

Le jeune homme poussa discrètement sa chaise, et rangea les livres qu’ils avaient sortis. Puis d’un pas certain, il se dirigea vers la sortie.

Soudain, il entendu un craquement derrière lui. Qui cela pouvait bien être ? Il décida de se cacher derrière une étagère. Recherchant d’où pouvait provenir ce bruit sourd. Toujours rien, son cœur palpitait de plus en plus vite. Son souffle en devenait presque haletant. De fines gouttelettes descendirent sur ses bras.

- Claque.

De nouveau une tonalité. Etait-ce un esprit qui rodait ici à cette heure-ci ? A moins que ce ne soit le gardien établissant sa ronde ? Il ne fallait surtout pas que je sois découvert. Ca ne pourrait que m’attirer des ennuis.

- Claque.

Encore ? Mais ça suffit, c’est à en devenir fou ce son. Il faut vraiment que je trouve son origine.

- Claque.

Cette fois j’y suis. C’est derrière cette rangée de livre. Hisméria hésitant à se dévoiler, respira un grand coup et sortit de sa cachette.

En apercevant la silhouette de dos, et une pile de livre au sol, le jeune homme compris d’où provenaient les sons qu’il avait entendu jusqu’ici. Au moins, l’adolescent fût soulagé que ça ne soit pas le gardien. Le jeune homme se mit à sourire et décida donc de s’exprimer.

«  - On ne t’a jamais dit que le silence était de rigueur dans une bibliothèque ? »

L’apparence se retourna :
#   Dim 17 Nov 2013 - 18:11

Personnage ~
► Âge : 16
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : emmerder le monde
Humeur : cela dépend de vous

J'étais parti de ma chambre vers 22h pour aller faire quelques recherches à la bibliothèque, si tard car j'avais besoin de solitude pour étudier ma magie, je pensais prendre 1 ou 2 bouquins pour les lires dans ma chambre mais je me retrouvas avec une dizaine de livres, assis à une table à essayer de comprendre ce qui était écrit.
le temps passa et il était maintenant dans les environs de 3h du matin, la fatigue qui me gagnait me résignas à ranger tout ce que j'avais sorti avant de partir retrouver un peu d'énergie.
tandis que je posais la pile de livre par terre pour les remettre à leurs place respective une voix me fit sursauter, j'avais déjà senti la présence de se personnage mais l'idée qu'il vienne me parler ne m'avait même pas effleurer l'esprit.

"On ne t'a jamais dit que le silence était de rigueur dans une bibliothèque?"

L'idée qu'un veilleur de nuit soit devant me fit frémir, j'allais encore me faire renvoyer dans ma chambre... Mais son aura me paraissait encore faible, surement un novice, cela ne pouvais donc être un surveillant. convaincu par cette déduction je lui répondis.

"Je ne voulais pas t'importuner, c'est vrai que mes chaussures font un sacré vacarme, mais le silence est si pesant...
J'espère que tu m'excusera pour le dérangement!
Commençons peut-être par des présentations; je m'appelle Midori, à qui ai-je l'honneur?"


Tout en parlant je m'avançait à petit afin de découvrir le visage de mon interlocuteur placé dans la pénombre..


Mido-kun.

#   Lun 18 Nov 2013 - 22:53
avatar
Invité

- "Je ne voulais pas t'importuner, c'est vrai que mes chaussures font un sacré vacarme, mais le silence est si pesant... J'espère que tu m’excuseras pour le dérangement! Commençons peut-être par des présentations; je m'appelle Midori, à qui ai-je l'honneur?"


Hisméria se mit à sourire. Tachons de rester méfiant. Il se pourrait qu’il me mente sur sa véritable identité. Mais que peut-il bien chercher à une heure pareille. Je croyais vraiment être le seul noctambule assez taré pour venir consulter la bibliothèque de nuit. Et puis, après tout, je me demande si dans le règlement, il est autorisé à sortir de sa chambre à une heure aussi tardive. Mais bon, sur ce sujet, je vais tacher de faire profil bas, je ne suis pas mieux.

Tiens, c’est étrange, on dirait que les bouquins qu’il est en train de ranger me sont familiers. Je suis certains de les avoir vus quelque part. Mais attend ? Serait-ce possible qu’il cherche la même information que moi ? Non, vraiment, je ne peux croire à cette hypothèse. Mais il faut vraiment que je m’en assure.

Tout doux Hismé, calme toi. Rien ne sert de se mettre dans cet état. Okai, on va la jouer subtile. Tiens c’est bizarre, on dirait qu’il a essayé de se rapprocher pour voir mon visage. Pour le moment on va tacher de rester dans l’ombre.


Hisméria recule pour rester dans l’ombre.

Bien, il est quand même temps de préparer ma réponse. C’est qu’il va finir par trouver le temps long. Et c’est partie. D’un un flot de parole Hisméria s’exprima :

« - Il n’y a pas de problème, je m’attendais pas croiser une personne à une heure si tardive. Tu as raisons, commençons par les présentations, moi c’est Hisméria. Mais dis-moi, qu’est-ce que tu recherches par une heure aussi tardive ? »
#   Mar 19 Nov 2013 - 19:57

Personnage ~
► Âge : 16
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : emmerder le monde
Humeur : cela dépend de vous

Mon approche n'était apparemment pas très très discrète et mon interlocuteur, au vu de ces quelques pas de recul, ne veut pas se montrer tout de suite...
Cette situation commence à me mettre mal à l'aise, je ne sais même pas à qui je parle...
Son comportement étrange me résigna à le laisser dans l'ombre, il se montrera quand il aura envie, tant qu'il ne tente pas d'attaque, je n'oserai pas utiliser les livres ou les étagères pour me faire une barrière de défense ne sachant pas remettre en forme ce que je transforme avec mes pouvoirs.

après un petit moment qui me parut une heure, le personnage face à moi pris la parole :
« - Il n’y a pas de problème, je m’attendais pas croiser une personne à une heure si tardive. Tu as raisons, commençons par les présentations, moi c’est Hisméria. Mais dis-moi, qu’est-ce que tu recherches par une heure aussi tardive ? »

S'il croit que je m'attendais à croiser quelqu'un moi peut-être, il est drôle, enfin non sa manière de parler n'est pas très drôle mais assez rapide, je ressent du stress.
Mais pourquoi s'intéresse-t-il à mes recherches ?

"Hisméria donc, c'est un plaisir de connaitre ton identité!
qu'est-ce que je recherche? Et bien, j'ai reçu il y a quelques temps mes pouvoirs et j'avais envie d'en apprendre plus sur le fonctionnement de ceux-ci à travers les livres présents dans cette bibliothèque, à cette heure si tardive? Hm.. Parce que je considère que pour ces recherches j'avais besoin d'être seul, je n'avais aussi pas envie d'être embêté!"


j'espère que cette réponse allait lui suffire, et puis d'ailleurs lui il faisait quoi ici ?

"Euh... ne le prend pas pour toi hein! J'avais fini mes recherches donc tu ne m'embête pas du tout, mais toi tu fais quoi ici, à cette heure tardive?"Lui dis-je avec un petit air malicieux et un léger sourire en coin.


Mido-kun.

#   Jeu 21 Nov 2013 - 19:22
avatar
Invité

"Hisméria donc, c'est un plaisir de connaitre ton identité!
qu'est-ce que je recherche? Et bien, j'ai reçu il y a quelques temps mes pouvoirs et j'avais envie d'en apprendre plus sur le fonctionnement de ceux-ci à travers les livres présents dans cette bibliothèque, à cette heure si tardive? Hm.. Parce que je considère que pour ces recherches j'avais besoin d'être seul, je n'avais aussi pas envie d'être embêté!


Hisméria écouta calmement les propos de son interlocuteur. Essayant avant toute chose de ne laisser paraître aucune de ses émotions. Mais à vrai dire, ce qu’il venait d’entendre ne pouvait le laisser indifférent. Les pouvoirs… De quoi peut-il bien parler ? L’adolescent avait parfaitement conscience que de poser la question le catégoriserai directement comme novice. Et à vrai dire, il n’avait pas très envie de cela. Mais sa curiosité le rongeait au plus haut point. Il faut vraiment que j’en apprenne plus à ce sujet. Ce n’est pas la première fois qu’une personne m’évoque ce concept mystique. Mais je n’ai encore rien trouvé à ce sujet. Et puis, je n’ai pas non plus trouvé le moindre indice sur la présence de S.N.E dans cet institut.

Une autre chose le surpris, la simplicité avec lequel Midori s’adressait à lui. C’est presque comme si celui-ci lui avait déjà accordé sa confiance. Et cela, Hisméria n’en avait en rien l’habitude. Faut-il dire que jusqu’à présent, les seules personnes dont il avait osé accorder sa loyauté, ont juste essayé de se débarrasser de lui. Ce pourquoi, encore à ce jour, même avec une franchise aussi marqué, il ne pouvait pas rendre l’appareil à son interlocuteur.

Tiens pendant que j’y pense, pourquoi a-t-il besoin d’être seul ? A-t-il quelque chose à cacher ? C’est vraiment étrange comme réaction. Mais bon, je tacherai de découvrir ce que mon interlocuteur me cache. Commençons simplement.


- A oui ? Quel genre de pouvoir possèdes-tu ? As-tu trouvé quelque chose qui t’a satisfait ? Mais je comprends le besoin d’être seul…

"Euh... ne le prend pas pour toi hein! J'avais fini mes recherches donc tu ne m'embête pas du tout, mais toi tu fais quoi ici, à cette heure tardive?

Et zut, je me suis fais piegé !C’est vrai, comment vais-je procéder pour lui expliquer que je me suis ici... Je ne peux pas lui avouer les véritables raisons de ma venue dans cet endroit. Et puis, le règlement ne m’aide pas sur ce coup-là. Réfléchis Hismé’, il faut que tu te sortes ce cette passade. Le pire, c’est que plus le temps passe et plus ma réponse sonne prémédité. Mon interlocuteur va finir par se douter de quelque chose. Il faut vraiment que je me dépêche. Mais là, vraiment rien ne me viens. Tant pis, je passerais donc pour un novice. Mais il ne faut pas qu’il se doute de pourquoi je suis ici !

- En fait, je me suis perdu dans les couloirs de l’école, et je suis finalement tombé sur ce lieu. Adorant lire, je n’ai pas pu m’empêcher de rentrer, et je n’ai pas vu l’heure passé.

Pour vu qu’il me croit…
#   Ven 6 Déc 2013 - 9:46

Personnage ~
► Âge : 16
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : emmerder le monde
Humeur : cela dépend de vous

A oui ? Quel genre de pouvoir possèdes-tu ? As-tu trouvé quelque chose qui t’a satisfait ? Mais je comprends le besoin d’être seul…

Ce jeune homme est définitivement novice, je ne ressent aucun aura autour de lui, il a pourtant l'air d'être là depuis quelques temps, cela ne devrait donc pas tarder, il doit déjà connaitre le sujet!

-J'ai reçu le pouvoir de la terre et je tire ma force du soleil, je suis donc télépathe, je peux en quelques sortes lire dans les pensées des gens, enfaite je suis venu faire des recherches sur la manière de gérer ce don, je suis venu le soir car parfois quand je me concentre de trop, ce qui est autour de moi peut bouger, par exemple ces étagères sont en bois et sans en faire exprès je pourrais y faire sortir une branche, pour éviter l'acident j'attend donc d'être seul.

En parlant de télépathie, étant seul aveclui j'arrive à peu près à entendre... En tout casce que je peux retenir de ce qu'il pense c'est qu'il à l'intention de me mentir la prochaine fois qu'il s'adressera à moi, il va falloir que je découvre pourquoi.

-En fait, je me suisperdu dans les couloirs de l'école, et je suis finalement tombé sur ce lieu. Adorant lire, je n'ai paspu m'empêcher de rentrer, et je n'ai pas vu l'heure passé.

j'ai entendu sa pensée "Pour vu qu'il me croit..." mais qu'essaye-t-il de me cacher?
je lui ai avoué être télépathe, on va bienvoir ce qu'il me répond.


-Tu ne cherchais rien de particulier toi ?
Je peux t'aider si tu veux je connais plutôt bien les rayons,vu que le registre est fermé à cette heure...


Mido-kun.

#   Sam 7 Déc 2013 - 13:49
avatar
Invité

-J'ai reçu le pouvoir de la terre et je tire ma force du soleil, je suis donc télépathe, je peux en quelques sortes lire dans les pensées des gens, enfaite je suis venu faire des recherches sur la manière de gérer ce don, je suis venu le soir car parfois quand je me concentre de trop, ce qui est autour de moi peut bouger, par exemple ces étagères sont en bois et sans en faire exprès je pourrais y faire sortir une branche, pour éviter l'accident j'attends donc d'être seul.

Ce n’est pas possible. Il a fallu que je tombe de nouveau sur une personne avec des aptitudes différentes de ce que je connais. Pourtant, c’est étrange, mon interlocuteur à l’air bien différent de Kana.

(Hrp : si ça t’intéresse  je t’invite à lire mon RP avec Kana pour comprendre notre rencontre et ce que je t’énonce là. [Voir ma signature pour plus de détail].)

Mais attend une seconde, un télépathe ! Me voilà bien moi. Se pourrait-il que depuis tout à l’heure, le courant de mes pensées soit passé au crible ? J’espère qu’il n’a pas tout entendu.

Apres comme il l’a ajouté, il s’entraine. Il est possible que c’est pouvoir ne soit pas encore trop développé. J’ai peut-être une chance de m’en sortir. Ce qui est sûre, c’est que je ne peux plus prendre de risque.

Mais en même temps, je ne peux pas ne plus penser. Bien tachons d’être rusé, peut être arriverais je à dévier le cours de mes pensées sur des inepties. Je vais tacher de faire ça.

Voyant que le silence devenait trop pesant, Midori repris :

-Tu ne cherchais rien de particulier toi ? Je peux t'aider si tu veux je connais plutôt bien les rayons, vu que le registre est fermé à cette heure.

Zut. Il me tient encore là. Je ne peux quand même pas lui avouer ce que je venais faire ici. Et si je cherche à dévier le sujet, il va se méfier directement.  Quelle impasse. Réfléchis Hismé, il faut que tu sortes de là avant qu’il n’ait quelconques soupçons.  

Mais oui ! C’est une bonne idée, je suis sûr que ça fonctionnera. Après un court instant l’adolescent décida de prendre la parole :

- Oui en effet, après m’être perdu, j’ai un peu trainé pour me trouver un bouquin de chevet. J’ai du mal à dormir depuis que je suis ici. Mais en y repensant, il y a que des livres techniques sur des phénomènes ou je ne comprends rien. Tu ne serais pas si cette bibliothèque possède un rayon fantastique ?

Et voilà, le tour est joué. Sauvé… Souffla Hisméria.


Dernière édition par Hisméria Altair le Dim 29 Déc 2013 - 11:31, édité 1 fois
#   Sam 28 Déc 2013 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 16
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : emmerder le monde
Humeur : cela dépend de vous

- Oui en effet, après m’être perdu, j’ai un peu traîné pour me trouver un bouquin de chevet. J’ai du mal à dormir depuis que je suis ici. Mais en y repensant, il y a que des livres techniques sur des phénomènes ou je ne comprends rien. Tu ne serais pas si cette bibliothèque possède un rayon fantastique ?

Sa réponse me parait sonner faux, je ne sais pas ce qu'il pouvait bien chercher ici mais il n'a pas l'air de vouloir me le dire, tant pis je réessayerai d'en savoir un peu plus après, c'est dans ces moments ou j'aimerais savoir me servir parfaitement de mes pouvoirs, je suis sûre que ce qu'il cherche vraiment traîne quelque part dans ses pensées...

-Oui bien sur, heureusement pour tout le monde que la bibliothèque n'est pas remplie de livre technique sur les pouvoirs et les diverses chose que l'on a besoin de savoir pour vivre à Terrae et surtout à l’extérieur de ce lieu, viens je vais te montrer!

Hisméria me suivi dans un silence étourdissent, j'essayai malgré tout de contrôler mon pouvoir pour décrypter ce qu'il pensait mais je ne comprenais que des bride de mot, il va falloir que je lui pose des questions ...


[HRP : mets bien tes pensées que je puisse piocher un peu dedans ;)]


Mido-kun.

#   Lun 30 Déc 2013 - 22:07
avatar
Invité

Hrp : Suite à ta demande, mes pensées les plus fortes sont maintenant en gras. (Ce que tu entends à coup sur). Le reste de l'écrit (qui n'est pas en rouge) est le reste mes pensées. Tu peux tout de même piocher dedans si ça t’intéresse. J’espère que ça te conviens comme ça. ;) Si toutefois tu souhaites une autre manière, n'hésite pas à me le faire savoir ! Ps : Désolé, je pensais que c'étais clair dès le départ :o

-Oui bien sur, heureusement pour tout le monde que la bibliothèque n'est pas remplie de livre technique sur les pouvoirs et les diverses chose que l'on a besoin de savoir pour vivre à Terrae et surtout à l’extérieur de ce lieu, viens je vais te montrer!

C'est vraiment étrange. Il semble y croire jusqu'au bout. Voyons voir ce qu'il à me proposer. Reste méfiant Hismé'. Tu ne sais pas ou il peut t'emmener après tout...

J’espère que malgré tout, il ne cherche pas à m'amener dans une embuscade ou je ne sais trop quel endroit pour me questionner sur mes recherches au sujet de S.N.E

Enfin, on verra bien ou tout ça me mène. C'est que le temps commence vraiment à être long et puis je n'y vois vraiment rien

- Dis moi, c'est encore loin ?

En tout cas, une chose est sur, pour l'instant, mon interlocuteur n'a pas l'air méchant. Peut être qu'il cache son jeu...

Pourtant mon instinct me fait savoir qu'il à l'air calme et détendu. Mais un changement de situation peut si vite arriver... Le passé ne m'en à que trop témoigné.

Je me dois de rester sur mes gardes, on ne sait jamais. Surtout qu'il prétend avec des pouvoirs comme Kana.

Tiens, on dirait que Midori fait une courte pause, comme s'il était en train de se concentrer. Se pourrait-il qu'il soit perdu ? Ne me dis pas que celui-ci ne sait même pas où il nous amène ? Il ne manquerait plus que ça tiens... Ah non, le revoici qu'il repart.Ouf, j'ai vraiment peur l'espace d'une seconde !

Tiens on dirait que l'adolescent veut me dire quelque chose. Midori se retourna et prononça :
#   
Contenu sponsorisé

 

Une rencontre littéraire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bibliothèque.