Partagez
Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
##   Sam 23 Avr 2011 - 20:13

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

Le jeune homme se promenait dans la rue où il y avait le plus de boutiques, tranquillement, pour se détendre. Depuis qu'il était Master, il avait réussi à trouver une certaine paix en lui-même, et il devait avouer qu'il en était très soulagé. Et maintenant qu'il contrôlait parfaitement ses pouvoirs, il appréciait de se rendre dans des endroits très fréquentés, juste pour "écouter" les pensées des gens. Bien sûr, il était certain de rien trouver de vraiment intéressant, mais en même temps, il faisait ça juste pour le plaisir. Avez-vous déjà su à quoi pense une femme lorsqu'elle fait les boutiques ? Il va pouvoir vous le dire : "Ah, mais il ont sorti la nouvelle collection printemps ! Génial !", "Oh mon dieu, cette robe est si jolie ! Combien vaut-elle ? ARGH !!", "J'en ai marre d'être fauchée ! A quand les soldes ?"
Bref, tout un tas de pensées très intelligentes... et le plus drôle reste de voir leurs hommes les suivre avec des airs de zombies qui portent tout les sacs. De temps en temps il y en a un qui se trompe de femme et se réveille soudain complètement affolé en pensant " Merde, elle est où ? C'est pas la mienne celle-là, elle a une face de thon ! Je l'ai perdue dans le rayon chaussures je crois..."
Le jeune homme s'amusait beaucoup de ce genre de situations, et de temps en temps il aidait l'un de ces pauvres hommes à retrouver leurs femmes respectives en les guidant mentalement. C'était un bon exercice et très détendant pour les nerfs.
Après quelques autres "sauvetages", Sasuke sortit du magasin où il était entré, se retrouvant happé dans les pensées de la foule. On pourrait presque dire que Sasuke se repère à la pensée plus qu'à vu, curieusement... il réussit d'ailleurs très bien à marcher les yeux fermés sans heurter personnes. Bon, par contre la question de passer inaperçu était toujours irrésolu puisqu'il dépasse d'au moins une tête les autres personnes. Mais depuis son arrivé dans l'Institut, il trouvait qu'il s'était vraiment sociabilisé. Il supportait de mieux en mieux la foule, et commençait à apprécier d'être entouré. Il se rendit dans un restaurant de haute gastronomie se nommant Macdonald's (oui, c'est un haut lieu gastronomique où la nourriture est peu cher !) et s'assit à une table avec ce qu'il avait commandé. Puis il se reconsacra à son passe-temps préféré. Là encore, très peu de pensées intelligentes, mais une personne retint son attention. Elle semblait avoir des soucis et apparemment venait de l'Institut puisqu'elle était au courant des pouvoirs, et qu'elle en possédait apparrament. Pourquoi ne pas aller la voir ? Un Master peut toujours aider... enfin normalement. Sasuke hésita un instant, sachant parfaitement qu'il ne faut pas imposer sa compagnie mais quelque chose dans la personnalité de cette fille l'intriguait. Il se leva donc et rejoignit la jeune fille concernée en la saluant. Mais il ne savait pas comment lui expliquer ça démarche... commencer par : "Bonjour, j'ai lu dans vos pensées que vous avez un problème, je peux vous aider ?" lui semblait peu approprié. Autant faire simple, non ?

-Bonjour, j'ai l'impression que vous avez l'air ennuyée, puis-je vous aider ?


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 


Dernière édition par Sasuke Sarutobi le Mar 26 Avr 2011 - 18:49, édité 1 fois
##   Mar 26 Avr 2011 - 18:37

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

En me réveillant ce matin, j'avais eu une soudaine envie irréprésible de manger un menu McChicken de chez McDonald's. Alors j'ai enfilé une tenue composé d'un décolleté rouge, une mini-jupe blanche à fleurs, avec un long gilet noir si à la mode en ce moment. Je coiffais doucement mes si beaux cheveux bleus, et les attachais en deux couettes soyeuses à l'aide d'un ruban rouge, et je mis pour parfaire cette tenue des escarpins rouges dont je venais de faire l'acquisition.
En arrivant devant le Macdo, la vue de la longue queue pour acheter un menu McChicken me démotiva un instant... Mais je ferais n'importe quoi pour ce menu et des éclairs au chocolat !! Akari Fight !! Yeah !


-Mais... ce serait pas Mademoiselle Akari Ushiromiya de l'Oréal ? demanda un homme qui mangeait grossièrement ses frites.

Mince ! Je suis tellement belle et connue ^^, il est vrai que c'est impossible de ne pas me reconnaître, moi, la plus bbelle mannequin de l'Oréal ! Je décidais de l'ignorer, ne voulant pas créer une émeute, mais tous les jeunes présents dans le restaurant me reconnurent immédiatement. Ils me demandèrent tous des autographes mais je dis d'une voix froide et aussi tranchante qu'une lame glacée :

-Laissez-moi.

Ma voix était telle qu'elle fit trembler tout le monde, sauf un jeune homme très grand qui était situé près de la fenêtre du restaurant. La queue finit finalement par diminuer, et je pus enfin faire ma commande :

-Un menu McChickn et trois éclairs au chocolat, s'il vous plaît.

Le caissier, un homme gras comme ses hamburgers, me toisa bizarrement comme si j'étais une extra-terrestre.

-Euh, mademoiselle, on ne vend pas d'éclairs dans ce restaurant.

La goutte qui fait déborder le vase, vous connaissez ? Et bien, j'étais dans cet état. Je pris le caissier par son col et lui dit en le regardant d'une manière trèees peu amicale qui laissait parfaitement deviner de quoi j'étais capable s'il me contrariais :

-Comment ça, il n'y a pas d'éclairs au chocolats ? Tu sais qui je suis, non ? Dans le doute, je vais te le dire, je suis Ushiromiya Akari. Alors tu vas gentiment me servir ce que je t'ais demander, avant que je te crame, roturier !

Et alors que j'étais occupée à menacer cet homme, le h=jeune homme de tout à l'heure, celui qui n'avais même pas sursauté lorsque j'avais été effrayante s'approcha de nous et me posa une question de gentleman :

-Bonjour, j'ai l'impression que vous avez l'air ennuyée, puis-je vous aider ?

- Oui. Dites à ce roturier que si je n'ai pas mes éclairs dans exactement trois minutes, je lui fais passer le plus mauvais quart d'heure de sa vie !

Et considérant cela comme un ordre, je partis m'asseoir à la table que venait de quitter ce jeune homme. J'espère qu'il va réussir à faire entendre raison à cet imbécile de caissier !


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mar 26 Avr 2011 - 19:11

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

- Oui. Dites à ce roturier que si je n'ai pas mes éclairs dans exactement trois minutes, je lui fais passer le plus mauvais quart d'heure de sa vie !

Quelle drôle de jeune fille ! Elle qui jette un froid dans tout le restaurant, puis qui menace un pauvre caissier qui ne fait pas assez de sport, et enfin, qui le considère comme un valet ! Sa réponse fit venir aux lèvres du jeune homme un sourire amusé, et ses yeux devinrent rieurs. Il était très rare qu'on lui fasse une aussi étrange impression : une jeune mannequin (d'après ce qu'il pouvait lire dans les esprits ), dont les deux couleurs prédominantes sont le rouge de ses vêtements et de ses yeux (!) et le bleu de ses longs cheveux. De plus, Sasuke ne pouvait s'empêcher de la trouver mignonne, en la contemplant ainsi énervée, elle ressemblait à une petite fille qui boude.
Bon, Sasuke finit par choisir de faire une bonne action aujourd'hui : il va aider cette jeune fille à obtenir ce qu'elle souhaite. Et puis, ce ne sont pas des éclairs au chocolats qu'elle souhaite ? Il réussira peut-être à s'en faire offrir !! Rien ne vaut les éclairs au chocolats !
Le jeune se servit encore une fois de son don si précieux, et influença si bien le caissier qu'il se fit offrir non pas trois éclairs, mais une boite entière ! Et aussi un Mcchicken, accessoirement. Fier de son butin, il retourna près de la jeune fille, et en posant ces cadeaux sur la table, il s'assit en face d'elle. Il put ainsi la contempler à loisir : alors, des cheveux bleus soyeux, des yeux rouges sangs, mais profonds, une peau d’albâtre... cette fille est superbe ! Presque plus belle encore que Tomoe, songea le jeune homme.
Puis, il se décida à briser le silence qui menaçait de s'installer en la questionnant. Bien qu'il n'ai pas réellement besoin de demander aux gens ce qui l'intéresse, c'est tout de même mieux de leur demander à voix haute plutôt que de chercher dans leur esprit pour répondre à une question qu'il n'ont pas encore posée.

-Alors, mademoiselle, puis-je savoir votre nom ? J'ai crus comprendre que vous faisiez partie de l'entreprise l'Oréal, je crois ? ah, je me nomme Sasuke Sarutobi.

Oui, et il souhaiterait vous volez un peu d'éclairs aussi ! Mais il préféra attendre que la jeune fille lui propose, car il ne voulait pas paraître mal élevé. La galanterie fait fondre bien des femmes, c'est connu ! Et il faut bien le dire, Sasuke était un peu tombé sous le charme de la demoiselle qui lui faisait face... et souhaitait presque qu'elle remplace Tomoe dans son coeur ! Il était comme fasciné par cette fille, si étrange car elle attirait tout de suite l'attention sur elle, alors que Sasuke ne supporte pas ça. C'est très surement dû à son ancien "travail"... si on attirait l'attention sur soi, on pouvait tout simplement mourir...


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   Mer 27 Avr 2011 - 14:26

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

J'attendais donc que ce beau jeune homme aux cheveux flamboyants me ramène mes délicieux éclairs au chocolat. Un sentiment bizarre s'empara de moi : quelqu'un utilisait ses pouvoirs. Quelqu'un de puissant. Je ne savais pas qui irradiait tant de puissance, mais je finirais bien par trouver qui c'est.

Le jeune homme aux cheveux flamboyants posa un paquet sur la table et s'assit. Et il me fixa. Mais je ne fus pas embarassée, au contraire, car je sautais sur le paquet et l'ouvrit. Et en quelques secondes, j'avais déjà engloutie mon premier éclair, et attaquais le deuxième. Peut-être devrais-je lui en donner ? J'allais lui proposer, mais il me devanca :

-Alors, mademoiselle, puis-je savoir votre nom ? J'ai crus comprendre que vous faisiez partie de l'entreprise l'Oréal, je crois ? ah, je me nomme Sasuke Sarutobi.

-Enchantée Sasuke ! Tu peux me tutoyer, sinon je me sens vieille. Je suis Akari de la famille Ushiromiya, connue internationalement pour diverse raisons. Et oui, je suis mannequin à l'Oréal, bien que je vais bientôt passer à Chanel, et je serais en couverture du prochain magasine Vogue. Amusant, n'est-ce pas ?demandais-je avec un sourire rayonnant, Oh, et merci pour les éclairs et le Mcchicken, tu peux en prendre.

Je lui souris une fois de plus et dévorais avec gourmandise mon Troisième éclair au chocolat. Rien n'est meilleur que ça ! Comme quoi, même le MacDo en vend, c'est bien la preuve qu'il n'y a rien de meilleur, n'est-ce pas ?



Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mar 3 Mai 2011 - 18:14

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

"Mannequin, rien que ça ? Vraiment...je l'aurais jamais cru...ça explique pourquoi tout les hommes du resto me regardent comme si je leur avait voler quelque chose d'extrêmement important pour eux."pensa Sasuke en se servant dans la boite d'éclairs au chocolat. "Enfin bon, ça y est je peux manger ces délicieux gâteaux ! J'ai bien fait d'aider cette fille !" et il entama aussitôt son éclair, qu'il dévora avidement. Vraiment, ce sont les douceurs personnelles de Sasuke, il adore ce goût de chocolat sur sa bouche ! La jeune fille était définitivement sortie de son esprit, tellement il était absorbée par son dessert. Puis, après avoir fini sa dernière bouchée, il daigna reprendre la discussion là où elle était.

-" Ok ! Merci pour les éclairs, c'est cool, Akari ! Le vendeur n'était pas facile à convaincre, j'ai vraiment dû appuyer sur sa volonté ! Au fait, j'imagine que tu fais partie de l'Institut, non ?" demanda t'il en lui rendant son sourire. Il était d'assez bonne humeur, et se sentait d'humeur badine.

Il se servit encore une fois d'éclairs, et lorsqu'il ne resta plus rien de comestible sur la table, il paya leur part, et adressa un clin d'oeil à Akari. Il avait envie d'aller faire un petit tour en moto, et qui sait, peut-être que cette jeune fille sera intéressée par sa proposition ? Elle n'a pas l'air froussarde, ça va être quelque chose d'agréable. Et oui, Sasuke aime bien traîner avec des filles, mais juste parce qu'elles sont en général déjà avec un petit ami, et qu'elles ont la même passion que lui : la moto. Parce qu'effectivement, puisque Sasuke n'a que 19 ans, il est bien normal qu'il apprécie de se donner des frissons ! Et ce qu'il aime par dessus tout sur sa moto est de sentir le vent fouetter son corps, il a l'impression d'être alors totalement libre. Et c'est généralement à ce moment que sa moto le lâche...

-" Hep, Akari-chan, ça te dit de venir faire un tour avec moi ? J'espère que t'aime la vitesse !" et il sortit du restaurant après s'être assuré que la jeune fille le suivait bien. parfois, ça sert de sortir faire un tour dans les boutiques, non ?


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   Jeu 5 Mai 2011 - 18:37

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

-" Ok ! Merci pour les éclairs, c'est cool, Akari ! Le vendeur n'était pas facile à convaincre, j'ai vraiment dû appuyer sur sa volonté ! Au fait, j'imagine que tu fais partie de l'Institut, non ?"

Moi qui avais l'esprit ailleurs, je me réveillait aussitôt lorsqu'il prononça ce que je voulais entendre. Un sourire sadique éclaira mon visage. Mes yeux rouges devinrent plus brillants. C'était bien lui qui avait utilisé ses pouvoirs. C'était logique, quelque part. Il voulait que le caissier gras comme ses hamburgers lui donne des éclairs au chocolat. Pour q'il lui obéisse, Sasuke a utilisé ses pouvoirs. Ma perspicacité est redouté de tout le monde. Il me suffit de voir votre façon de parler, de marcher, vos gestes pour vous caractériser. Les gens croient carrément que je lis dans les pensées, mais il suffit juste d'un peu d'intelligence, non ?

Ma voix sadique est plus aiguë (pas trop !) et glaciale, et elle effraie et mal à l'aise pas mal de monde. C'est donc de cette voix que je répliquais :


-"En effet, je suis bien de Terrae. Mais laisse moi te cerner : tu viens également de Terrae et tu as la capacité de faire plier les gens à ta volonté. Quand je t'ais dit que j'étais mannequin, tu n'a pas été surpris, comme si tu le savais déjà. Mais non, tu ne connaissais pas mon prénom, ni dans quel seul et unique groupe je travaille, jusqu'à ce qu'un homme dise :"C'est Akari Ushiromiya de l'Oréal !". J'en conclus donc que tu peux également lire dans les pensées."

Je sortis mon vernis bleu ciel et commençait à en appliquer avec précaution sur mes ongles, tout en continuant avec ma voix :

-"Etant donné que tu possèdes deux capacités, tu es forcément un Master. Tu n'as pas d'uniforme. Moi non plus, mais je ne supporte pas les uniformes, donc... Maintenant, je vais trouver ton élément. Feu, 0°/° de chance, tu es trop calme. Air, 30 °/° de chance mais tu n'es pas très vif. Tonnerre, 0 °/°, car tu n'es pas plein de vie. Eau, 49°/° de chance, car tu es calme. Quant à Terre, 69°/° de chance car tu es flemmard, passif, gentil et intelligent. Donc tu es Master Terre et Télépathe. Est-ce que j'ai raison ? Et, je déteste qu'on prenne mon dernier éclair au chocolat...

Je rangeais mon vernis bleu et laisser mes ongles sécher. Sasuke paya sa part et la mienne, en gentleman. Il avait bien fait, parce qu'après avoir fini le dernier éclair, il n'avait pas le droit de me laisser payer ma consommation. Il me lança un clin d'oeil, et immédiatement, les ombreux garçons du Macdo firent craquer leurs articulations, tout en me "mattant". Je sais, je suis belle UwU
Sasuke sortit du restaurant, et je le suivis.


-" Hep, Akari-chan, ça te dit de venir faire un tour avec moi ? J'espère que t'aime la vitesse !"

Des paparazzis. Ils nous prenaient en photo. Ils vont écrire des débilités sur Sasuke et moi. Ma~Ma~, garde ton sang-froid. Ah oui ! Un sujet qui va les intéresser !

-"A tous les paparazzis -criais-je-, je...je sors un nouvel album dans trois mois ! Je veux que le monde entier le sache !

Immédiatement, tout les paparazzis disparurent vers leurs agences pour prévenir leurs éditeurs. Avec un sourire victorieux, je dis à Sasuke :

-"Mmh, attends voir. Ça fait depuis un quart d'heure que je te connais, tous les mecs mattent mon corps de déesse, et tu veux que je viennes avec toi ? Ces mecs vont te tuer ! Quoique..."

Mon esprit sadique s'éveilla.

-"Ok je viens. Mais attends toi à être poursuivis par des pervers et des reporters en folie"- dis-je avec un petit rictus sadique.


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Jeu 5 Mai 2011 - 21:09

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

Début Flash-Back


-"... J'en conclus que tu lis dans les pensées."

Sasuke sourit ironiquement en entendant ces mots car il venait justement de "feuilleter" les pensées de la jeune fille, qui s'autocongratulait sur sa perspicacité. Elle qui se croit si intelligente, elle ne s'est pas aperçue que s'il pouvait lire dans les pensées des autres, il pouvait également lire les siennes ? Vraiment...
Il prit la parole avant qu'elle ne se lance dans sa seconde explication, en prenant sa voix ironique, celle qu'il utilisait généralement pour démontrer aux autres leurs erreurs, bien que dans le raisonnement de la miss, il n'y en ait pas.

-"Bien, jusqu'à là tout est clair, très chère. Mais je me permet de soulever un point dans ton raisonnement : je savais depuis le début qui tu étais. Mais pour tenir une discussion "normale", il vaut mieux prétendre ne rien savoir de son interlocuteur. Bien continue ton raisonnement."

Cette Akari commençait sérieusement à intéresser Sasuke. Elle a une manière de penser captivante, et semble être sujette à une double-personnalité.

-"Etant donné que tu possèdes deux capacités, tu es forcément un Master. Tu n'as pas d'uniforme. Moi non plus, mais je ne supporte pas les uniformes, donc... Maintenant, je vais trouver ton élément. Feu, 0°/° de chance, tu es trop calme. Air, 30 °/° de chance mais tu n'es pas très vif. Tonnerre, 0 °/°, car tu n'es pas plein de vie. Eau, 49°/° de chance, car tu es calme. Quant à Terre, 69°/° de chance car tu es flemmard, passif, gentil et intelligent. Donc tu es Master Terre et Télépathe. Est-ce que j'ai raison ? Et, je déteste qu'on prenne mon dernier éclair au chocolat..."
-"Quoi ? Pas très vif ?"

"J'espère qu'elle ne parle pas de l'esprit lorsqu'elle dit ça ; elle serait grandement étonnée" songea Sasuke" Enfin, elle a trouvé mon élément... en me trouvant pleins de qualités dites moi ! Flemmard, passif, pas remplie de vie, pas très vif... que de compliments ! Trop sympa..."

-"Bien, tu es intelligente, petite Feu ! Ouaip, t'as bon, et sincèrement, je me fiche royalement du fait que tu n'aime pas qu'on prenne ton dernier éclair, faut t'en prendre qu'a toi puisque tu m'a dit oui !"
Fin Flash-Back


"C'est vraiment galère d'être avec une célébrité ! En plus, je suis sûr que demain je vais recevoir des lettres de menaces de ses fans... Galère !" soupira Sasuke après que Akari ait chassé les paparazzis. Puis elle sembla se rendre compte des mauvaises ondes émises par tout les autres hommes présents et lui adressa la parole :

-"Mmh, attends voir. Ça fait depuis un quart d'heure que je te connais, tous les mecs mattent mon corps de déesse, et tu veux que je viennes avec toi ? Ces mecs vont te tuer ! Quoique...Ok je viens. Mais attends toi à être poursuivis par des pervers et des reporters en folie

- Moi, poursuivis par des pervers ? Je savais bien que j'étais un beau gosse ! Bon, tu sais faire de la moto Akari ? Quoique... après seize ans passé à se faire conduire, j'en doute fort ! Bah, pas grave, tu viens sur ma moto alors ! Tu verras, les pervers ne vont pas nous coller au train très longtemps, je suis un champion dans ma catégorie !" lui répondit Sasuke avec un sourire satisfait.

L'air sadique de la jeune fille lui plaisait, car il signifiait qu'elle n'était pas du genre à s'effrayer d'un rien. Il allait pouvoir tenter quelques figures acrobatiques qu'il voulait essayer de faire depuis hier, après avoir vu un concours de speed driving... ça va être marrant !
Il fila chercher sa moto noire et jaune là où il l'avait attachée, mis son casque (assorti à la moto, bien sûr ! Ainsi que celui d'Akari) et donna son deuxième à la jeune fille. Puis après s'être installer, il fit signe à Akari d'en faire autant et démarra en vrombissant.







Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   Jeu 5 Mai 2011 - 21:31

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Début Flash Back


Je me pincais la lèvre inférieure à sa première remarque. Je detestais qu'on me contredise ou qu'on remarque une erreur dans mon raisonnement. De plus, sa voix était ironique, c'était humiliant. Après avoir terminé mon raisonnement, le jeune homme demanda :

-"Quoi ? Pas très vif ?

-En tout cas, c'est l'impression que tu donnes-répliquais-je en riant gentiment.

-Bien, tu es intelligente, petite Feu ! Ouaip, t'as bon, et sincèrement, je me fiche royalement du fait que tu n'aime pas qu'on prenne ton dernier éclair, faut t'en prendre qu'a toi puisque tu m'a dit oui !

"Ouais, je sais, et j'en suis fière. Je t'ai dit oui pour que t'en prennes, pas pour que tu les finisses."
Fin Flash-Back


- "Moi, poursuivis par des pervers ? Je savais bien que j'étais un beau gosse ! Bon, tu sais faire de la moto Akari ? Quoique... après seize ans passé à se faire conduire, j'en doute fort ! Bah, pas grave, tu viens sur ma moto alors ! Tu verras, les pervers ne vont pas nous coller au train très longtemps, je suis un champion dans ma catégorie !"

Oui, lui poursuivit par des pervers ! Ça s'est drôle ! Hahaha ! Oh mince ! J'avais oublié qu'il lisait dans les pensées, donc dans les miennes. Beau gosse ? Je ne peux pas le nier, c'est vrai qu'il dégage un certain charme. Faire de la moto ? De nombreux souvenirs remontèrent à la surface. Avec mon meilleur ami, Kaito. Il m'emmenait en moto dans mes endroits préférés et à chaque lieu où on allait, on foutait la merde, par exemple : une fois, nous étions allés dans un magasin de CD, et Kaito avait renversé malencontreusement trébuché sur une peau de banane (qu'est-ce qu'elle faisait là ? Mystère !), et a renversé tous les Cds du rayon. Nous nous étions ensuite enfuis pour ne pas payer la casse. Il fallait voir la tête du propriétaire ! Que de délires ! Ca fait depuis un an que je ne suis pas montée sur une moto...

Mais lorsqu'il précisa qu'il était champion de sa catégorie, je m'inquiétais (pourquoi ? Un pressentiment...). Non, je n'ai pas peur. Je n'ai peur de rien ! Et au pire, je m'accroche très fort à Sasu'. Tiens, je viens de lui trouver un surnom ! Sasu', c'est chou !


-"Ok, allons-y alors. Je ne sais effectivement pas faire de moto"- dis-je en souriant.

Il alla chercher sa moto, mis son casque et m'en passa un que j'enfilais aussitôt, en faisant attention à mes cheveux. J'allais m'asseoir mais je remarquais que le siège était usé. Tout en m'asseyant, je lui demandais ironiquement:

-"Alors, Sasu', combien de filles as-tu emmenées sur ta moto ? Parce_que vu l'état de ton siége..."

J'entourais d'avance sa taille avec mes bras. Wow, musclé!


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Dim 8 Mai 2011 - 19:19

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

-"Alors, Sasu', combien de filles as-tu emmenées sur ta moto ? Parce que vu l'état de ton siége...

- Désolé de te décevoir, mais sûrement moins que tu ne le pense ! Elles ne sont pour la plupart que de bonnes amies. Pourquoi cela t'intéresse t-il tout d'un coup ? On n'est pas ensemble que je sache !-répondit Sasuke en souriant ironiquement également (Hors RP: c'est un sourire très sexy !)-mais bon, accroche toi, ça va secouer ma belle !!"

Lorsqu'il eu atteint sa vitesse de croisière (90 km/heure, pas si vite que ça...), il décida de jeter un coup d’oeil en arrière, comma ça, sans bonnes raisons. Et ce qu'il vit le laissa pantois :
Une horde de journalistes en délire, qui les suivaient avec toutes leurs caméras et bardas braqués sur eux pour retransmettre l'actualité de la vie sentimentale de la miss située derrière lui. On pouvait parfaitement les entendre commenter en direct :" La princesse Akari de la famille Ushiromiya se serait-elle trouvé un petit ami ? Nous l'avons suivie lors d'un apparent rendez-vous avec un jeune très grand, et d'environ 19 ans. Ça semble être le coup de foudre car, comme vous pouvez le constatez, très chers téléspectateurs devant vos écrans, les voici tous les deux sur une moto qui appartient apparemment au jeune homme, elle est noire et jaune, et nous pouvons apercevoir Mlle Akari qui se serre contre le jeune homme, tandis que celui-ci tourne la tête pour la contempler. Serait-ce le début d'une belle histoire ?"
Sasuke en était bouche bée. Quel ramassis d'inepties ! Les journalistes ne savent plus quoi raconter de nos jours... "Bon, c'est pas tout ça, mais c'est sans doute le moment de leur fausser compagnie ! Iku ze !" et il accéléra soudainement, en partant en marche arrière. Il retourna la moto, et fit ainsi face à la centaine de journalistes, qui semblaient stupéfaits. Il fit vrombir sa moto théâtralement,, puis accéléra à fond la caisse sur tout ces paparazzis, qui s'empressèrent de l'éviter. Il zigzaguait ainsi à contre courant, appréciant de mettre la pagaille et de ne pourtant pas heurter une voiture. Puis il aperçut ce dont il avait besoin pour sa fuite : un camion portant des cageots de vois assez solides pour supporter le poids de sa moto et qui lui créaient ainsi une superbe rampe de lancement. Il fit sauter sa moto sur une voiture, et accéda ainsi à son camion, puis il accéléra un peu plus en roulant sur sa "rampe", et ils (c'est à dire sa passagère et lui + la moto) se retrouvèrent en l'air.On put entendre distinctement les cris de stupéfaction et d'admiration des personnes présentes à cette prouesse, tandis que les journalistes s'empressaient d'émettre des commentaires sur ce saut de l'ange !
En effet, Sasuke accomplissait l'une de ses prouesses quotidiennes : il semblait être en totale apesanteur, sans aucune attaches terriennes, libre. Il leva ses deux bras triomphalement, et cria son cri personnel de victoire : "YATTA !!!!!!!".
Puis ce fut la chute, et Sasuke et sa passagère tombèrent sur l'autoroute qui était située en-dessous de la première, celle d'où les journalistes filmer cette scène extraordinaire. Sasuke ne ralentit pas pour autant, et tailla la route si vite que les journalistes ne purent apercevoir qu'un nuage de poussière et des cheveux bleus flottant au vent.

Peu après cet exploit, Sasuke choisit d'arrêter sa course folle, et mis fin à son petit plaisir. Il stoppa devant un magnifique paysage japonais, sculpté par ses soins, et où coulait une petite cascade à plusieurs niveaux, représentant les chakras que possèdent tout les hommes et femmes. Un de ses endroits favoris. Il retira son casque, et se recoiffa d'un geste de la main, puis descendit de sa monture, sans plus faire attention à la jeune fille qui était crispée dessus. Il n'est pas vraiment galant, ce qui explique pourquoi il alla s'asseoir directement sans même aider Akari. Ce fut après quelques minutes qu'il sembla se souvenir de sa présence, et voyant qu'elle n'avait pas bougée, il lui lança :

-"Bah alors Akari ? Je croyais que ton copain Kaito et toi faisiez souvent de la moto, tu ne devrait pas être habituée ? Me dit pas que t'as eu peur ?"

Puis il se leva et rejoignit Akari, pour lui retirer son casque et le ranger. Il rapprocha doucement son visage du sien après s'être occupé du casque, et murmura avec son éternel sourire ironique :

-"Eh, j'aurais dû préciser : ton Kaito ne vaut rien contre moi sur ce qui est de la maîtrise du motocross et autres !"


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   Mer 29 Juin 2011 - 18:47

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Début Flash-back

- "Désolé de te décevoir, mais sûrement moins que tu ne le pense ! Elles ne sont pour la plupart que de bonnes amies. Pourquoi cela t'intéresse t-il tout d'un coup ? On n'est pas ensemble que je sache !-répondit Sasuke en souriant ironiquement également-mais bon, accroche toi, ça va secouer ma belle !!"

C'est quoi son problème à ce mec ? Je ne suis pas jalouse, j'ai juste fais une remarque. Bien sûr, des bonnes amies. Il ne faut pas faire confiance aux hommes, surtout ceux du genre de Sasuke. Maintenant que j'y pense, je ne suis sortie avec personne, mes lèvres et mon corps sont toujours purs. Et les hommes aiment la pureté : genre moi. Je lui rendis son sourire ironique :

-What the heck ? Tu es le seul à penser qu'on sort ensemble. De bonnes copines ? Je suis sûre que parmi ces bonnes copines, il y en a une qui fut la petite amie, non ? Et tu n'es pas autorisé à m'apeller ma b-

Trop tard. Il avait commencé à rouler. je soupirais et enlevais les mains de sa taille, pour tenir sagement les côtés du siège. J'ai peut-être pas une force de Titan, mais j'ai une force surhumaine. Sasuke se retourna soudain. Je fis de même, intriguée. Et devinez ce que j'ai vu ? Des paparazzis avec des camions, des camèras et des micros pour tout retransmettre en direct. En direct ? NOOOON !! Je me raccrochais à la taille de Sasuke: je sentais qu'il allait faire quelque chose de crétin. Et j'ai eu raison ! Il accéléra soudainement, zigzagua à l'envers entre les voitures (GYAH !), sauta sur une voiture avec sa foutue moto et accéléra encore plus sur une...rampe. Le pire de tout fut lorsqu'il leva les bras et cria "YATTA !!". SALE...
Je fis juste un cri de surprise lorsqu'il sauta sur la voiture puis lui cria dessous en ordonnant qu'il remette immédiatement ses mains sur le.. guidon de la moto. Mais après, je réfléchissais plus à la tête de grand-frère Zéro lorsqu'il verrait ça. Dans ce monde, je n'avais peur de rien. De rien. Sauf de Zéro. Il allait me défoncer littéralement. Et mon père ? Peut-être qu'il mettra Sasuke en prison mais je m'en fous. Ce qui m'inquiète, c'est Zéro. Il serait capable de descendre en hélico maintenant et de me défoncer...

Fin Flash-back

On changea d'autoroute et il tailla la route : il avait semé les paparazzis. Lorsqu'il arrêta enfin sa putain de moto devant un paysage que je pris à peine le temps de détailler, je restais immobile sur la moto en pensant à la sentence de Zéro. Je repris contac avec la réalité lorsque Sasuke me dit :

"Bah alors Akari ? Je croyais que ton copain Kaito et toi faisiez souvent de la moto, tu ne devrait pas être habituée ? Me dit pas que t'as eu peur ?"

Il ne sait rien de moi et Kaito, et qu'il arrête de lire dans mes pensées ! Encore une remarque et je le crâme.

-"Eh, j'aurais dû préciser : ton Kaito ne vaut rien contre moi sur ce qui est de la maîtrise du motocross et autres !"

Je vais le crâmer. Qu'est-ce qu'il en sait lui ? Kaito ne faisait pas autant d'acrobaties parce qu'il s’inquiéter de ma santé fragile à l'époque ! Sasuke retira mon casque et rencontra mon regard froid, bien que son visage soit trop proche du mien. Je déteste quand on lit dans mes pensées et quand on mentionne Kaito. Avec une voix glacée je lui répondit :

-"Un, tu ne m'appelle pas "ma belle", tu n'es rien pour moi. Deux, je n'ai pas eu peur, je m'inquiète de la sentence que va m'infliger grand-frère Zéro pour cette mauvaise publicité. Trois, Kaito ne conduisait pas comme un imbécile ou un taré car il s’inquiétait pour moi et ma santé... plutôt fragile à l'époque. Et pour ta gouverne, il a été trois fois de suite champion du monde de motocross. Donc tu peux te taire. Et de quatre, tu arrêtes immédiatement de lire dans mes pensées, est-ce que c'est clair ?"

Sous ma colère, je descendis de la moto en poussant Sasue pour qu'il s'écarte et allait m'appuyer sensuellement contre un arbre, en posant bien en évidence mes mains sur son tronc.

-"Lis encore une fois dans mes pensées... -l'arbre sur lequel j'appuyaias mes mains brûla, et fut réduit en cendres en moins de 20 secondes. - Tu finiras comme cet arbre -finis-je en souriant sadiquement - à moins que je ne te découpe en morceaux !"

Mon téléphone sonna, m’interrompant dans mes menaces. Mon sourire se fana sur mon visage et laissa place à la crainte. Le téléphone décrocha automatiquement car il était configuré ainsi : à chaque fois que Zéro m'appelle, il décroche. ET en haut parleur en plus.

-"Akari. Qui est le garçon avec qui tu es ? T'es en jupe en plus !
-Je... ce mec... est un...ami ? Euh...ouais, c'est ça.
-Je te pardonne pour cette fois. Mais ne t'attaches pas trop, ou tu finiras par souffrir autant que pour Kaito. Au revoir et fait attention à toi.

Oui... Kaito est mort...

-Oui, grand-frère. Je ne vois pas pourquoi je devrais m'attarder sur un homme que je connais à peine depuis une heure. Au revoir."

Kaito est mort. Par ma faute.



Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mer 29 Juin 2011 - 20:12

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

"Ouah, c'est quoi le problème de cette nana ? En tout cas, pauvre arbre. Il avait rien demandé lui..." fut tout ce que pensa Sasuke durant le pétage de plomb d'Akari. Car il faut bien l'avouer, Sasuke est très peu impressionnable. Etant quelqu'un qui intériorise, il savait qu'il risquerait de péter son câble un peu plus tard, mais là tout de suite, il ne lui crierait pas dessus : il se contentera d'expliquer tranquillement la vie à cette gamine qui croit être le centre du monde, et surtout, capable de le menacer. Il s'approcha d'elle dès qu'elle eu terminé avec le coup de fil de "grand-frère Zéro", et se glissa une cigarette dans la bouche. Il ne l'alluma pas. Son visage prit une expression inquiétante, ses yeux oranges se firent menaçants et si froids qu'on aurait dit du feu gelé à l'intérieur de ses globes oculaires. Sa voix n'était plus la même. D'ordinaire tranquille, un peu ironique mais amical, elle s'était muée en une voix grave, basse et sombre comme le grondement de colère d'un fauve. Sa voix de Master : terrifiante mais envoûtante. Lui, le gars tranquille et calme redevint le soldat qu'il avait été. Et Akari ne mesurait pas bien ce qu'elle avait déclenché.
Lorsqu'il fut près d'elle, il lui attrapa les poignets, et la plaqua contre un arbre qui venait subitement de pousser à la place du précédent. Il s'approcha très près de son visage. Tout en lui semblait dangereux, et c'était le cas. Puis il commença à lui murmurer dans le creux de l’oreille, de sa voix enjôleuse et terrifiante :

-« Bien. Après que tu m’as dit ton point de vue, à mon tour. Et ça ne va pas te plaire, ma belle. Premier point, j’appelle les gens comme je le souhaite, pas besoin d’une autorisation. Deuxième point, je lis dans les pensées quand je veux et personne n’y échappe (à part ceux qui ont des façons de penser qui me donne mal à la tête). J’arrêterais lorsque je le voudrais. Troisième point : ton Kaito décédé, ton « grand-frère Zéro » et ta famille de fous, j’en ai rien à foutre. Quatrième point : tu crois sincèrement que tes menaces m’impressionnent ? Tu es bien bête, petite Initiée, si tu pense pouvoir vaincre un Master. Et même si tu en étais un toi-même, tu ne pourrais pas me tuer. »

Il se tut, et recula son visage de celui d’Akari, soudainement pensif et triste. Il lâcha doucement les poignets d’Akari, qui gardèrent les traces des ses doigts. Il lacha dans un souffle, d’une voix qui semblait accablée et fataliste :

-« Personne ne le peut désormais… je suis condamné à vivre pour toujours… »

Puis l’ombre qui venait de s’installer sur son visage s’envola aussi soudainement qu’elle était apparue, et il retrouva son visage effrayant. Il fit à Akari un sourire (qui était plus menaçant que rassurant…) et lui demanda d’une voix suave :

-« Tu me prêtes ton portable Riri-chan ? Je dois passer un coup de fil à une ordure. Je peux ? Oh comme c’est gentil, merci. »

Il prit dans la poche de la jeune fille son portable et appella un de ses anciens collègues. Un homme s’étant trouvé le même job qu’avant mais dans un autre genre : tireur d’élite.
La tonalité se fit entendre et le correspondant décrocha au bout du fil à la troisième. Sasuke prit aussitôt la parole :

-« Salut Jack. Tu te souviens du petit service que tu me dois ? Je veux que tu me surveilles un gosse de riche. Juste que tu trouve des renseignements privés sur sa famille et leurs occupations. Hum… non. Pas la peine. TU as compris ? Juste des renseignements et rien d’autres. Pas de tueries. Bien. Je te remercie. »

Toute cette partie avait été prononcée sans qu’Akari ne puisse en entendre la moindre bride. Il raccrocha et rendit son portable à Akari.

-« As-tu compris la leçon ? Une Initiée ne peux rien contre un Master, et si tu me menaces encore une fois, je fais pression sur Hideko pour qu’elle te vire. Capiche ? Oui ? C’est bien. »

Puis il reprit son visage habituel. Ces yeux redevinrent doux et sa voix recouvra ses nuances amicales et ironiques. Il envoya une onde mentale pour Akari « Maintenant que je connais tout de toi, je te trouve très intéressante. Voudras-tu en savoir plus sur moi ou te vexeras-tu pour cette remontrance ? En tout cas, saches que je vais t’observer de près… » il lui fit un vrai sourire, puis lui tendit sa cigarette en disant tout haut :

-« Tu me l’allume, ma belle ? Que tes pouvoirs puissent te se »rvir à autres choses qu’à brûler des pauvres arbres innocents, ne ? »



Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   Mer 13 Juil 2011 - 11:18

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Alors que je regardais l’horizon en me remémorant les moments passés avec ma petite bande, et notamment Kaito, Sasuke m’attrapa soudain mes poignets et me plaqua violemment contre un arbre. Il se rapprocha de mon magnifique visage : son expression avait changé. Ses yeux oranges me lançaient un regard glacé et sa voix était devenue sensuelle et menaçante, et un peu plus grave. Un instant fascinée, je me repris vite et esquissais un sourire moqueur lorsqu’il murmura à mon oreille son « point de vue ». Non mais il se croit dans un film ou quoi ? Il croit vraiment que moi, Ushiromiya Akari, nommée princesse pour ma grâce, ma beauté et ma gentillesse à travers le monde, en tête de la succession de « miss monde », sadique de première, j’avais peur de lui et que j’allais lui obéir ?

Sasuke se leva pour dire avec une voix fataliste que personne ne pouvait le tuer, et qu’il était condamné à vivre pour toujours. Mais je m’en fous : va vivre ! Fais-toi plaisir ! Puis, encore avec son visage qu’il croit menaçant (bon, qui l’est un peu, mais vraiment… on voit mieux dans notre famille côté menace…), il me demanda mon portable et il le prit dans ma poche (je vous jure !). Il appela donc son « ordure ». Je ne pus hélas pas entendre grand-chose et dus me résoudre à lire sur ses lèvres. Je ne déchiffrais pas grand-chose à part : « gosse de riche », « renseignements » et « sa famille » (donc en gros la mienne…).
Il me rendit mon Iphone, tout en continuant son baratin. Je souriais toujours. Après son speech, il m’envoya dans mes pensées qu’il était très intéressé par moi. J’en étais sûre : il n’y a pas un seul homme qui ne soit pas attiré par mon caractère. Puis Sasuke me tendit sa clope en me demandant sans dire le mot magique de la lui allumer. Je touchais sa cigarette et elle tomba en cendre. Avec une voix amusée et moqueuse, je pris la parole :

-« Ce n’est pas bon pour la santé ! Et de plus, je suis asthmatique. Au final, tu ne connais pas les choses vraiment importantes sur moi. »

Je me levais, époussetant ma jupe, puis fis les cent pas. J’allais lui répondre, moi, à ses commentaires.

-« Allons, girafe-Sasuke, listen to me. Tu arêtes de lire dans mes pensées : je sais que je suis captivante, mais il faut se calmer. Well, well, c’est toi qui m’as demandé si j’avais peur, alors que je t’ai dit que non en t’expliquant la raison. Et c’est toi qui m’as parlé de Kaito en premier. Ne sous-estime pas les Ushiromiya, Master, et ne me sous-estime pas. Jamais. Sinon… »

En un millième de secondes, mon épée flamboyante avait déchiré la chemise de Sasuke en noircissant les contours de la déchirure, et n’était déjà plus dans mes mains (je l’avais déjà rangé).

-« C’est ça qui t’arriveras, mais ce n’est pas ta chemise qui sera en lambeaux, mais… toi ! Mmh… découper tes abdominaux… dis, si un jour je découpe ton torse, je pourrai te couper en petits cœurs ? Bref, si t’es condamné à vivre pour toujours, je m’en fous ! Ensuite, on ne touche pas à ma famille. Sais-tu que je suis capable de lire sur les lèvres ? Oh, et grâce à ce petit bijou – je montrais mon Iphone- que je peux écouter mes anciennes conversations en tapant un numéro secret ? »

Je tapais ce numéro, appuyais sur un et mis mon portable sur haut-parleur. On entendait ainsi mot pour mot les dires de Sasuke et de son « ami » Jack. Je souris ironiquement mais passais à autre chose.

-« Voyons Sasu-girafe, t’as besoin d’Hideko-san pour m’éliminer ? Que c’est mignon, mignon, gnon, gnon (façon René la Taupe) –j’éclatais de rire, puis sur un ton normal je repris- Tu sais tout de moi ? Moi, je vais également tout savoir de toi. »

Je sortis un Ipad de mon sac, l’allumait et pénétrait dans les dossiers confidentiels des Ushiromiya. Je cherchais le nom Sasuke Sarutobi et lu à voix haute.

-« "Sasuke Sarutobi a actuellement 19 ans. Ses parents sont portés disparus suite à un incendie déclenché criminellement. Il intègre l’armée à 16 ans sous les ordres de celui qui à organisé l’incendie, sans en être au courant. Lorsqu’il découvre la vérité, il tue son général et quitte l’armée. Nous savons qu’il a vécut avec une jeune femme nommée Tomoe, qui s’occupait de lui, et nous soupçonnons une relation entre ses deux personnes. Ils se séparèrent quelques années plus tard, pour une raison inconnue. Il intègre ensuite Terrae à 18 ans et devient professeur. Remarque de Célia" … hein ? De Célia ? Elle a écrit quoi ? Et d’où tu la connais toi ? Bon, lisons : "il n’est plus puceau".

Le temps que l’information monte au cerveau et prenne tous son sens.

-« QUOI ??!! CETTE CELIA !! Je la vois, je la tue ! Elle est trop jeune !! Et qu’est-ce qui lui prend d’écrire des conneries comme ça ! »

Je crois que je suis rouge. D’un côté, la perversité de cette information est telle que… ! Je me raclais la george en tentant de reprendre mes esprits.

-« Hum. Bref. Maintenant, je sais tout de toi, c’est réciproque. »

J’éteignis mon Ipad, toujours aussi rouge qu’une tomate. Ma pureté a été choquée par les propos extravagants de ma propre sœur Célia. Je vais littéralement la découper !



Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mer 13 Juil 2011 - 12:35

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

Cette fois-ci, Sasuke était sûr d’une chose à propos de la demoiselle qui lui faisait face : elle souffrait d’un évident complexe de supériorité. Oh, et accessoirement, elle était folle… Sasuke abandonna l’idée de lui démontrer que malgré tout ce qu’elle dit, il a raison…une chose bien trop usante pour les nerfs… Après tout, cette fille, il ne la connait que depuis deux heures… à quoi bon s’énerver sur quelqu’un qu’il connaît « à peine » ? Par contre, il n’avait pas vraiment apprécié qu’elle lui grille sa cigarette et sa petite remarque de gamine : « fumer, c’est mauvais ! »nyah, nyah, nyah … " Je me régénère, idiote, ce qui signifit que mes poumons vont très bien… "
Après qu’elle ait écouté sa conversation, il soupira nonchalamment… Jack était grillé… " Bof, tant pis, ça me fera des vacances… " Il releva soudainement la tête lorsqu’elle dit qu’elle réussirait à la tuer et eu juste le temps de voir une épée briller puis il sentit sa chemise se déchirer et il se retrouva torse nu, avec sa carrure d’athlète. " NON MAIS ELLE EST MALADE ?! Elle m’en veut cette nana ! Rah… ma chemise… je vais encore devoir en racheter… Cette fille ne se sent plus, c’est pas possible ?! " Hallucina Sasuke, en vérifiant tout de même s’il ne portait pas la trace de l’épée d’Akari, qui a d’ailleurs un nom imprononçable. Heureusement il n’avait rien ; c’aurait été bête de dévoiler son secret si vite !
Puis la jeune Akari décida de lui démontrer qu’elle aussi savait « tout de lui »… et elle se mit à lire un document situé sur son Ipad, qui semblait apparemment provenir de ses archives… enfin celle de sa famille…Comment était-ce possible ?! Comment pouvait-elle avoir accès à ses informations ?!
Au nom de Tomoe, il se crispa : que venait-elle faire là-dedans ? Comment pouvaient-ils la mêler à ses affaires ? Oui, il est sorti avec elle mais… mais c’est dangereux pour elle et pour lui que les hauts dirigeants le sachent… il ne voulait absolument pas qu’il lui arrive des malheurs à cause de lui… si cette Akari touche à un seul de ses cheveux, il ne répond plus de ses actes ! Tomoe est si précieuse qu’il ne peut se permettre de la mettre en danger, ni de la perdre. Il s’allongea dans l’herbe en écoutant la suite, et soudain Akari sembla hésitante en lisant ce que sa sœur Célia avait écrit sur lui : « il n’est plus puceau ». Sasuke releva aussitôt son torse en pensant : " Quoi ??!!! Bordel mais comment elle sait ça ? " Il regarda Akari, qui était devenu rouge, mais rouge !! Il ricana intérieurement : alors comme ça, la princesse est prude ? Un petit trait de personnalité à exploiter !
Il se rallongea tranquillement et dit, en guettant l’effet que cela produirait sur la jeune fille :

-« Je crois que je préfère Célia ! Elle a raison, moi et les filles, ça fait des étincelles ! Tu veux que je t’apprenne, peut-être ? »

Il riait intérieurement. Non, en fait il était pété de rire mais essayait tant bien que mal de se contenir. La tête de la fille ! Il se remit une cigarette dans la bouche et cette fois-ci, il l’alluma avec son briquet. " Plus sur… "


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   Ven 13 Jan 2012 - 19:24

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Je remarquais que dès que j'eus prononcé le prénom « Tomoe », j’avais vu Sasuke se crisper. Conclusion : je n’étais pas sensée savoir qu’il était sorti avec elle, cette soi-disant Tomoe. Bref, actuellement, la question n’était pas là. C’&tait plutôt le fait que ma tendre et gentille petit sœur était une perverse et avait écrit sur la biographie d’un des citoyens japonais une connerie. J’étais aussi rouge qu’une tomate, il fallait bien l’avouer. Le pire, c’était que ce débile avait réagi, donc forcément, ce qui était écrit est vrai. J’aurais préféré ne pas le savoir, personnellement…. Et en plus, je suis que ce Master rit intérieurement de ma pureté. Il parla, tout en restant allongé :

- Je crois que je préfère Célia ! Elle a raison, moi et les filles, ça fait des étincelles ! Tu veux que je t’apprenne, peut-être ?

Qu’il aille se faire voir. Pourquoi les hommes sont-ils tous comme ça ? Pourquoi personne n’est comme Kaito ? Beau, bien sur. Et « pur », qui ne s’intéresse pas réellement aux filles, même si toutes les demoiselles le poursuivent. C’est un homme comme ça que je veux. Je gardais mon sang-froid, et repris mes couleurs. Sous le choc de l’information de Celia, j’avais mal contrôlé mon pouvoir, et au lieu de carboniser mon interlocuteur, je carbonisais délicatement mes chouchous. Mes cheveux prirent donc leurs places naturelles. Celia me disait souvent qu’une fois mes cheveux lâchés, même le plus froid des hommes tomberait à mes pieds !

- Non merci. Je n’ai que 16 ans, tu sais. L’âge moyen est de 17. J’ai le temps, -répliquais-je avec un sourire moqueur -, va apprendre ça à Tomoe, à moins que ce soit elle qui te l’ait appris…

J’allais ajouter « Tomoe, la femme de joie » mais je me retins. Je ne tenais pas à me faire plaquer à un arbre. Cela m’était douloureux au niveau du dos. Le vent joua avec mes cheveux bleus, et soudain l’odeur de la cigarette emplit mes poumons. Immédiatement, je m’effondrais à terre, les mains devant la bouche et le nez. L’odeur de la cigarette m’insupportait, en réalité. C’était comme une allergie. Il m’arrivait de faire de l’asthme dans ce genre de situations. Ce n’était que très rare, mais cette fois, je la sentais venir, cette crise. Putain, mais je lui avais dit que j’étais asthmatique. Rah, merde, ça y est, je n’arrive plus à respirer ! Mais il veut me tuer ou je reve, là ? Connard ! Non, je ne peux pas…

Souvenirs flash-back

- Akari ! Tu sais quoi ? J’ai gagné le neuvième tournoi consécutif ! Neuf fois champion du mone ! Et à ma dixième victoire, je te dirais un truc ! Hahaha !

Celui qui me disait ça, avec une voix enjouée, c’était mo, meilleur ami d’enfance, un adolescent de quinze ans à l’époque. Ses cheveux bleux étaient un peu plus foncés que le mien, et ses yeux étaient bleus ciel. Je sautais alors dans ses bras, tellement joyeux pour lui !

- Oui, j’ai vu à la rélé ! Champion du monde de motocross ! On va feter ça avec un film d’horreur, sans oublier ma famille et la tienne ! J’attends avec impatience ce « truc » ! –répliquais-je, en riant.

Fin Souvenirs flash back.


C’est à cause de lui que j’ai ressenti un vide. Ca n’a jamais été à cause de mes parents. Je ne savais pas, à ce moment là, ce qui allait se passer lors du tournoi, ce qu’il allait me dire, et aussi… qu’il allait mourir à cause de moi. J’aurais voulu mourir à sa place, vous savez. Il a réussi à réaliser son reve à 16 ans, et je lui avais promis de réaliser le mien, meme si ça prendrait cent ans ! Si je continuais à respirer cette odeur qui était composée d’amoniac et de nicotine, je risquais de mourir. Mais Akari a promis, donc Akari ne mourra pas ! « Kaito and Akari ! Fight !Oh ! » Ce cri de guerre rententit dans ma tete. Si j’abandonnais maintenant, de un j’aurais brisé ma promesse faite à Kaito, de deux je ne pourrais plus tirer les couettes de Celia, ni découper les gens. Et puis, je ne pourrais meme plus l’entende dire : « Tu sais que quand tu fais une crise, tu deviens inoffensive, et donc tu as un visage d’ange ! C’est troooop mignon ! » . Bon, que faire ? Mes membres refusaient de bouger. Je ne pouvais pas compter sur Sasu-giraffe. Allais-je vraiment mourir, assassinée par Sasuke Sarutobi et sa foutue cigarette de merde !?


Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mer 22 Fév 2012 - 18:39

Personnage ~
► Âge : Tout juste 20 ans ! Parait que c'est l'âge où on est le plus heureux...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sasuke Sarutobi
Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

« Ah… Fichtre, je crois qu’elle est en train de perdre connaissance l’autre.. C’est ennuyant… je ne pourrai pas finir ma cigarette, c’est trop bête…bon, ben je vais devoir la sauver, hein… galère. »

Sasuke, après tout ce que lui avait dit Akari, puis ce qu’elle lui avait montré sur son passé, n’en mourrait pas d’envie, mais la laisser mourir sous ses yeux l’ennuyait… surtout qu’il pourrait se faire attaquer en justice juste pour cause de « non-assistance à personne en danger ». Pas la peine de se prendre une connerie juste pour ça…
Akari, durant sa crise d’asthme, s’était peu à peu rapprochée de lui à cause des spasmes qui parcouraient son corps. Il releva le haut de son buste, et après avoir écrasé dans la paume de sa main sa cigarette, se rapprocha d’Akari. Et il vit une superbe jeune fille, bien plus belle que celle qui lui faisait face toute à l’heure. Cette fille-là ressemblait surement à un ange… Sasuke rougit malgré lui, et détourna la tête. Ce n’était pas le moment : le petit ange était un peu en train de mourir, là…
Sasuke, ayant été soldat, connaissait parfaitement les gestes de premiers secours. Il se résolut donc à faire « ça » : le bouche-à-bouche, puisque cette fille asthmatique avait oublié son médicament.
« Enfin bon, j’ai quand même de la chance…j’aurais pu tomber sur une fille moins mignonne… »
Il se pencha lentement vers elle (on ne sait jamais : cette fille est capable de se relever immédiatement et lui donner des coups !) puis commença à la réanimer. L’ex soldat n’avait absolument pas pensé à l’image qu’ils devaient donner : un jeune homme torse-nu qui embrasse une fille dans l’herbe… l’image même d’un couple amoureux. « Heureusement que personne ne passe par… Oh non… voilà quelqu’un ! »
Sasuke interrompit cette réanimation pour voir qui était ce nouvel arrivant : et ce qu’il vit ne lui plut pas du tout ! C’était l’un des journalistes qui les avait suivis tout à l’heure, qui semblait les avoir aperçus, car il se précipitait vers eux en sortant son appareil photo, tout en postillonnant dans son micro. Sasuke soupira, et lâcha Akari, qui retomba mollement dans l’herbe Il se leva, et s’approcha de ce journaliste trop intrusif qu’il cueillit par un coup de poing dans le ventre, juste en-dessous des cotes ce qui fit sombrer l’intrus dans l’inconscience, après qu’il ait expulsé tout l’air de ses poumons. Le jeune homme s’agenouilla auprès de lui et posa la main sur sa tête, pour lui supprimer ses souvenirs concernant le soldat et la jeune star. Lorsqu’il se réveillera, il ne se souviendra même plus de ce lieu, ni de ce qu’il venait y faire. C’est tout de même bien utile ces pouvoirs ! Il prit ensuite l’appareil du paparazzi, et supprima toutes les photos les concernant, pour éviter les problèmes insolubles avec le grand-frère Zero qui semblait être assez possessif avec sa petite-sœur…. Mieux vaut s’arranger pour ne pas être ennuyé.
Sasuke retourna auprès d’Akari après ce léger dérangement, et repris sa mission de sauvetage : refaire vivre la princesse. Une mission qui, sans mentir, était assez agréable tant que la principale concernée était inconsciente. Car, oui, Sasuke se doutait bien qu’une fois réveillée, Akari allait lui en faire voir de toutes les couleurs. Quoiqu’il aurait peut-être des remerciements pour ce qu’il a fait, avec de la chance…
Au bout d’un moment, Sasuke perçut un faible souffle. Enfin, la jeune fille était « sauvée ». Il la releva légèrement, et l’appuya contra un arbre, un peu plus loin, qui était prêt de la cascade pour qu’elle puisse retrouve la souffle loin de la fumée nocive pour ses petits poumons…

- « Bon, tu va mieux, maintenant ? Je suis désolé d’avoir fumé…. Mais tu ne m’as pas prévenue aussi ! Je pensais que ça allait beaucoup mieux, que tu étais presque guérie ! »



Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !] Signature.sarutob....1355252-42a3688
Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.