Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Moon should I try to hide, the way I feel inside~ {Aoi ♥} {Fini o/}
#   Mar 31 Déc 2013 - 14:17

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je croise son regard mais le détourne aussitôt, très mal à l’aise. Dites-moi que j’ai pas dit ça dites-moi que j’ai pas dit ça… Une œillade discrète, pour constater que lui aussi a cessé de me fixer. Ah. Ahah. Super. Donc je l’ai carrément fait stresser – flipper ? Merveilleux. Je crois que je vais me lever et partir tout doucement. En volant, de préférence, pour finir par me jeter dans le lac. C’est une bonne idée ça ! Comme quoi, tout arrive, c’est génial ! Le ciel est bleu, les oiseaux chantent ! Et moi, ben, je suis toujours aussi stupide. Mais ça, c’est pas nouveau…

-Toi aussi je crois. J'aime vraiment pas... Comment tu peux me faire ressentir tout ça ? Je pensais pas... Que je pourrais un jour me sentir comme ça par rapport à quelqu'un.

Je relève les yeux vers lui, les joues abominablement rouges. Et je le fixe alors qu’il lâche ma main, un peu décontenancée. Il a l’air… il a l’air… je sais pas. Particulièrement perturbé ? Sa voix semble hésitante, un peu troublée. Et ses mots résonnent dans mon esprit… Ressentir « tout ça » ? Tout ça quoi ? Je fixe son visage un instant, un frisson me parcourant l’échine. Il a l’air tellement sérieux quand il dit ça que… Je peux pas m’empêcher de me demander, encore et encore, ce qu’il veut dire par là. C’est vrai, il est tellement mystérieux quand il parle comme ça… et tellement attachant. Trop attachant. Je sais pertinemment que c’est mal – que j’ai pas le droit de ne faire qu’imaginer… ce qu’il a pu essayer de me faire comprendre. Puis, je me méprends forcément ! C’est impossible. Tout simplement impossible. Malgré les sourires et les regards qu’on s’échange. Malgré le fait qu’il m’ait dit qu’il appréciait quand même ma compagnie… Il ne peut pas avoir voulu dire ça. Ou alors il s’est mal exprimé. Quelque chose du genre…
Je me mordille la lèvre à mon tour, essayant de ne pas lui poser la question qui me brûle les lèvres. J’ai pas envie de comprendre pourquoi je suis aussi déçue de mes propres conclusions.

- Tu as… du mal à faire confiance aux autres pas vrai ? j’articule difficilement, tentant de sourire malgré tout.

Je suis vraiment bête.



Je vole en #F54759
#   Mer 1 Jan 2014 - 15:59

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle s'agite un instant, semblant perturbée. Je n'ose pas pas la regarder de nouveau, j'ai dit ça sans réfléchir mais si elle comprend ce que je sous-entend elle me rejettera. D'un autre point de vue j'ai aussi envie qu'elle comprenne, j'aimerais avoir une réponse claire mais je suis trop lâche pour la lui demander. Déjà parce que ça veut dire lui avouer ce que je ressens ce qui est hors de question, et ensuite parce que je crains plus que tout une réponse négative. Je crois que je ne supporterais pas qu'elle dise qu'elle me déteste même si au fond elle en aurait le droit après tout ce que j'ai fait.

- Tu as… du mal à faire confiance aux autres pas vrai ?

Je retiens un rire nerveux. Je me sens presque soulagé mais en même temps déçu. Je n'arrive même pas à déterminer si elle n'a sincèrement rien compris ou si elle ne veut juste pas me donner de réponse. Sa présence me met la tête à l'envers et je deviens incapable de réfléchir correctement.


-En quelque sorte... Je suis pas du genre à me reposer sur les autres en général. Mais toi je peux te faire confiance.

Je lui souris gentiment, un peu triste. J'aimerais tant qu'elle aussi puisse me faire confiance, que je puisse l'aider aussi à surmonter ses peurs même un peu.

-C'est étrange mais je sens que je peux te faire confiance, je sais que c'est pas forcément réciproque mais je... J'espère que ça le deviendra.

Je souris, gêné, et hésite un instant à prendre sa main avant de me résigner à presser les miennes l'une contre l'autre maladroitement. Je me sens mal à l'aise, maladroit et gêné comme je l'ai rarement été. Je redeviens un adolescent à son premier rencard et je déteste ça.


#   Mer 1 Jan 2014 - 18:53

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je frissonne à la vue de son sourire. Un sourire arraché de force, douloureux. Je ne sais pas vraiment quoi lui dire, parce que je vois bien que j’ai fait une grosse bourde. Tout est tellement compliqué – pourquoi il faut que je sois aussi contradictoire ? Pourquoi il faut que dès qu’il arrive à être sympa, ou je sais pas trop quoi, il faut que je débarque et que je foire tout en trois mots ? Bon, après, c’est de sa faute pour dire des trucs pareils dans un tel moment. Il manque plus que la neige et les violons et on se retrouve dans la scène clé d’une comédie romantique à cent yens… Enfin, je dis pas forcément que j’attends spécialement qu’il se passe un truc et ce serait même mieux qu’il ne se passe rien parce quee—pourquoi il se passerait quelque chose déjà, sérieux ? J’aime pas être aussi embrouillée… Bon sang, je sais pas quoi faire, et encore moins quoi penser.

-En quelque sorte... Je suis pas du genre à me reposer sur les autres en général. Mais toi je peux te faire confiance.

Mon cœur loupe un battement ou deux – et je suis obligée de mettre en marche le défibrillateur pour pouvoir réagir à nouveau. Oh. Mon. Dieu. Pourquoi ? Pourquoi Huo fait que me sortir des trucs pareils depuis avant ? Il le fait exprès. J’en suis persuadée. Pour voir comment je réagis… Ca ne me fait pas plaisir – disons que ça… me touche et m’émeut énormément.
Cependant, un doute me prend. Comment savoir s’il est sincère ? Je le lis dans ses yeux, mais on peut toujours se tromper sur le compte de quelqu’un – ce ne serait pas la première fois après tout. Alors j’hésite, je tâtonne. Notre dernier combat (si on peut appeler ça un combat) me rappelle justement que lui aussi peut avoir des paroles déplacées.

-C'est étrange mais je sens que je peux te faire confiance, je sais que c'est pas forcément réciproque mais je... J'espère que ça le deviendra.

Ma gorge se serre. Comment je pourrais ne pas le croire ? À le voir aussi embarrassé et désespéré, il semble tellement sincère ! Son regard, sa voix, son comportement… Il a l’air d’un adolescent – l’image me fait doucement sourire. Lui qui fait d’ordinaire si mature, si adulte… Parfois, ça fait du bien. Beaucoup de bien.

- Je… J’aimerais te faire confiance, je commence maladroitement, un peu gênée, cachant mon nez dans mon écharpe. Mais c’est compliqué.

Je tourne les yeux vers lui, rougissant encore en me rendant compte de l’ambiguïté de ma phrase. Je trébuche sur chacun de mes mots, très nerveuse.

- Ah, euh… C’est pas à cause de toi, mais-- je crois que le problème vient de moi en fait, je continue nerveusement, un rire gêné s’échappant d’entre mes lèvres. Tu sais, tu…

Je me mords la lèvre. Comment lui expliquer qu’il est le premier à avoir su lire à travers moi ? Ce jour-là, j’ai été autant effrayée que stupéfaite. Pas réellement heureuse, parce que je n’aime pas en parler. Mais avoir quelqu’un envers qui se confier, de temps à autres… Je me disais que ça ne pourrait pas être si mal. Que ça m’aurait fait du bien. Mais … « Pas lui » ; c’est ce que je me dit à longueur de temps. Pas lui, parce qu’il est feu, parce qu’il Lui ressemble, et aussi parce que… Parce que quoi ? Parce que mes sentiments à son égard sont carrément incompréhensibles ? Ou même pas incompréhensible, juste complètement invraisemblables. Foireux, aussi. Qu’est-ce qui m’effraie le plus chez lui, au fond ? Ce mélange de déjà-vu et de renouveau complet, qui, soit dit en passant, ne vont strictement pas ensemble ? Cette facilité à décrypter ce que j’ai vécu ? En un geste, un regard. Un regard trop bleu qui m’a définitivement fait perdre pied – et Dieu seul sait à quel point l’avouer me coûte.

- J’ai besoin de ton aide, je lâche finalement après une pause, détournant le visage pour ne pas lui exposer mes joues cramoisies par la honte. Mais je sais pas quoi faire...

Je relève des yeux troublés vers lui, et je me mords la lèvre, me cachant à nouveau derrière mon écharpe, pour qu’il ne la voie pas trembler.
Tu es le seul à savoir, Huo. Mais je peux pas, je peux pas lui parler de ça. Pas maintenant. J’ai encore tellement peur de ne plus voir que de la pitié dans ses yeux…



Je vole en #F54759
#   Mer 1 Jan 2014 - 20:33

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Sa voix est hésitante, maladroite, et elle rougit, probablement de gêne. Je retiens un sourire alors qu'elle se cache dans son écharpe. Je n'ai pas très envie de savoir. En fait non, je ne veux pas savoir. Elle ne pourra jamais me faire confiance, pas à moi. Je suis trop différent, trop effrayant. J'ai fait tout ce qu'un être humain peut faire de pire et elle... C'est celle qui a subi ce qui peut se faire de pire.

- Je… J’aimerais te faire confiance. Mais c’est compliqué.

Je me mord la lèvre alors qu'elle rougit en se troublant nerveusement. Je n'aime pas la voir comme ça, j'ai l'impression de lui faire peur et ça me rappelle trop avant. Je déteste être celui qui pose les questions mais je n'aime pas trop y répondre non plus.

- Ah, euh… C’est pas à cause de toi, mais-- je crois que le problème vient de moi en fait. Tu sais, tu…

Elle rit nerveusement puis se mord la lèvre. Pourquoi faut-il qu'elle se mette dans cet état ? Est-ce vraiment si dur de me faire confiance ? Je pensais avoir fait des efforts pour être moins effrayant pourtant. Je ne comprend pas ce qu'elle essaye de me dire, ça a surement un rapport avec ce qu'il s'était passé à la salle de musique. Je veux plus que son regard fuyant, que les phrases et l'histoire que je devine. Je veux savoir, je veux en avoir la possibilité et pas juste le fantasme.
J'aimerais tout savoir et pouvoir la réconforter, l'aider quand elle a ce regard si triste et si doux à la fois. Je voudrais tant pouvoir la tenir dans mes bras pour la bercer doucement sans la sentir se reculer parce qu'elle a peur. Mais c'est une illusion je le sais je ne peux pas. Il vaut mieux que je sois réaliste et que je cesse de me bercer de faux espoirs. Je ne veux pas avoir à ressentir cette perte encore une fois si ça ne marche pas.


- J’ai besoin de ton aide. Mais je sais pas quoi faire...

Je frémit et me mordille la lèvre, hésitant, avant d'avancer une main doucement pour caresser ses cheveux d'un geste furtif. J'esquisse un sourire que je veux doux et rassurant.


-Je serais toujours là si tu as besoin de moi Princesse, mais si tu ne me dis pas quel est le problème je ne peux pas t'aider.

Je retire ma main avec un sourire. Je peux deviner bien sur mais je ne sais pas tout. Si elle veut vraiment que je l'aide, et je ne demande que ça, il va falloir que je fasse plus que deviner.

-Je me doute que je ne suis pas forcément le meilleur confident qu'il soit mais garder un secret ça je sais faire.


#   Mer 1 Jan 2014 - 21:41

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J'aimerais tellement me cacher dans un trou, et ne jamais plus en sortir... C'est même pas que j'ai honte ou quoique ce soit ; mais là, son regard fixe me met de plus en plus mal à l'aise. J'ai l'impression qu'il cherche à analyser la moindre de mes réactions, à creuser peu à peu, pour toucher ce que j'essaie de garder enfermé dans mon cœur depuis si longtemps. J'aimerais faire la même chose avec lui, être capable de le fixer suffisamment longtemps dans les yeux pour pouvoir y lire quelque chose de précis, mais je suis... faible. J'arrive pas à ne pas détourner le regard. Sûrement parce qu'au fond, je le trouve toujours aussi intimidant – même si techniquement je le massacre quand je veux, mais passons... C'est aussi une chose sur laquelle on ne peut pas se fier, sa propre force. On pense être capable de tenir le coup, et puis un jour... tout s'écroule lamentablement. Aussi soudainement que s'écroulerait un château de cartes au beau milieu d'une tempête.
Je baisse les yeux. Pourquoi j'ai l'impression qu'on a carrément dérivé du sujet initial là ? J'ai vraiment pas envie de m'étendre...
Sa main glisse doucement sur ma tête, dans une caresse légère et... j'aimerais bien ne pas utiliser le terme « tendre », ici. J'essaie de ne pas me reculer, pour ne pas le vexer probablement – mais c'est un réflexe que j'ai gardé. Quand le geste ne vient pas de moi, parfois, je l'interprète assez mal. Ou de travers, tout du moins. Je peux pas m'empêcher d'avoir peur, d'appréhender... Mais, peu à peu, j'ai fini par m'accoutumer à sa présence – petit à petit, tout comme celle d'Allen. Mais c'est encore différent ; et c'est bien là que je vois qu'y a un sacré problème dans ma tête. Pitié dites moi que je suis pas folle...

-Je serais toujours là si tu as besoin de moi Princesse, mais si tu ne me dis pas quel est le problème je ne peux pas t'aider. Je me doute que je ne suis pas forcément le meilleur confident qu'il soit mais garder un secret ça je sais faire.

Je frissonne, et esquisse un faible sourire.

– Tu seras là ?

La question s'est posée d'elle-même, sur un ton enfantin et candide. Dans un sens, c'est la seule chose qui m'importe. Mais moi aussi ; moi aussi je veux être là pour lui. Savoir ce qui le blesse, le connaître, tout simplement. Je me rends compte qu'en réalité, on parle très peu de nous – ou alors il me pose des questions jusqu'à ce que je sois suffisamment saoulée pour lui répondre. Mais lui reste très secret.

– C'est pas quelque chose dont j'ai envie de parler, tu sais. Pas maintenant, en tout cas, je lâche en faisant la moue, tout en refrénant mon malaise de mon mieux.

Je fais un sourire un peu grimacé.

– Pardon. Je n'en ai jamais parlé... Je veux dire. Tu... Je sais pas comment tu as fait pour...

Mes lèvres se pincent. J'arrive plus à parler maintenant, c'est malin.



Je vole en #F54759
#   Mer 1 Jan 2014 - 23:32

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle a un mouvement de recul instinctif lorsque je caresse ses cheveux et je retiens une grimace alors que je retire ma main. Elle ne pourra surement jamais me faire confiance en fait. Elle frissonne et je lui renvoi son sourire faiblement.

– Tu seras là ?

Son ton presque enfantin et réjoui manque de me tirer un éclat de rire. Elle a parfois des expressions ou des paroles qui contrastent énormément avec celles sérieuses qu'elle a quand elle pense que je ne la vois pas. Elle reprend vite une moue gênée et mal à l'aise.

– C'est pas quelque chose dont j'ai envie de parler, tu sais. Pas maintenant, en tout cas.

Je secoue la tête, un peu gêné. Je me doute qu'elle n'a pas envie d'en parler, c'est bien pour ça qu'elle a réagit aussi violemment la dernière fois que je lui en ai parlé.

– Pardon. Je n'en ai jamais parlé... Je veux dire. Tu... Je sais pas comment tu as fait pour...

-Deviner ce qui t'était arrivé ? Tu n'es pas la première fille que je rencontre à réagir comme ça en présence des mecs. Je voulais... M'excuser pour la dernière fois. J'aurais pas du insister en voyant l'état dans lequel ça t'a mis.

Je détourne les yeux avec un sourire nerveux. Chaque fois que j'y repense je vois le visage d'une autre fille, une gamine d'une quinzaine d'année que je n'ai pas pu aider. Elle me regardait avec ses grands yeux brillants de larmes et je n'ai rien pu faire.

-Je... Pardon d'insister mais tu n'en as vraiment jamais parlé à personne à part moi ?


#   Jeu 2 Jan 2014 - 0:21

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J’arrive toujours pas à croire qu’on ait cette discussion avec Huo. J’ai l’impression d’être dans une autre dimension. Quelque chose cloche, c’est certain. Je crois qu’à force, ça finira par ne plus me choquer…

-Deviner ce qui t'était arrivé ? Tu n'es pas la première fille que je rencontre à réagir comme ça en présence des mecs. Je voulais... M'excuser pour la dernière fois. J'aurais pas du insister en voyant l'état dans lequel ça t'a mis.

Je grimace encore, entortille mes doigts. J’imaginais pas que ça se lirait aussi facilement. J’ai toujours réussi à… cacher ma peur. Derrière des sourires, des rires gênés. Des attitudes un peu inhabituelles, mais jamais je n’avais… Non, vraiment, je déteste les sentiments qu’il m’inspire, quels qu’ils soient. Il me tourne la tête dans tous les sens, et ça va finir par me rendre folle si c’est pas déjà fait. Huo qu’est-ce que tu me fais pour que je me livre autant ? J’en ai pas la moindre envie, sérieux…
Une forte envie de me prendre la tête entre les mains m’étreint. Je me contente d’enrouler mes bras autour de mon corps en retenant un frisson de plus. Des images reviennent, et un goût amer se glisse sur ma langue, mais je hoche la tête pour lui faire comprendre que j’ai compris, et hausse les épaules. Je tente de garder un air neutre, mais mon cœur me fait mal. J’aimerais prendre sa main, pour qu’il me rassure, comme Allen. Mais à peine cette pensée m’effleure-t-elle que je m’oblige à la rayer de mon esprit. C’est complètement stupide, mon dieu. Jusqu’à quel point je vais partir en vrille à cause de lui ?

- Ca va…

Je me frotte légèrement les bras ; le vent s’est levé, et j’ai l’impression qu’il fait plus froid. Mais peut-être que ce n’est qu’une impression.

-Je... Pardon d'insister mais tu n'en as vraiment jamais parlé à personne à part moi ?

Je détourne les yeux, la voix brisée.

- Je ne suis pas du genre à me plaindre à tout va…

Un rire sans joie m’échappe, et je tente de reprendre une expression moins triste. Moins désespérée. J’essuie discrètement quelques larmes au coin de mes yeux.

- N’en parlons plus, s’il te plaît.



Je vole en #F54759
#   Jeu 2 Jan 2014 - 16:19

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je réalise que je n'aurais pas dû lui parler de ça, elle semble encore plus nerveuse maintenant. Elle joue avec ses doigts un instant avant d'enrouler ses bras autour de son corps en frissonnant. Je me sens gêné, quel besoin j'avais de remettre ça sur le tapis. Je sais qu'elle n'aime pas en parler alors pourquoi est-ce que j'ai insisté là-dessus ? Je suis un imbécile, un gros crétin. Devant elle je perd tous mes moyens c'est effrayant. Avant je n'aurais jamais commis une erreur aussi grossière.

- Ca va…

Je soupire et enchaîne sur le fait qu'elle n'en ai parlé à personne. Je me doute qu'elle n'aime pas se plaindre mais ça... Ce n'est pas se plaindre c'est simplement... Une nécessité ? On ne peut pas garder ça pour soi. Elle semble avoir froid et le vent souffle légèrement. J'ai envie de la prendre dans mes bras pour la réchauffer... Mais à quoi je pense encore ? Elle va mal et moi je ne fais rien pour ça passe. Elle essuie ses yeux discrètement et je sens mon coeur se serrer. Je ne veux pas qu'elle pleure.

- N’en parlons plus, s’il te plaît.

Je me mordille la lèvre et acquiesce. Il faut que je trouve un sujet plus joyeux... Mais quoi ? Je ne vois pas de quoi lui parler.


-Tu vas au bal de Noël ?

Je retiens une baffe mentale. Mais quand je parlais d'un autre sujet c'était... Enfin j'avais pas besoin d'enfoncer le clou pour me rappeler que ce n'est surement pas avec moi qu'elle va y aller. Je me désespère sincèrement... J'aimerais tellement pouvoir y aller avec elle, danser un peu et l'embrasser sous la neige. C'est stupidement romantique mais j'en ai envie, trop envie pour que ce soit normal. Je déteste être comme ça.


#   Jeu 2 Jan 2014 - 18:59

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je déteste l’état dans lequel je me mets uniquement à cause de ça. Bien sûr, ce n’est pas « rien », je ne suis pas dans le déni à ce point non plus. Simplement, j’aimerais bien éviter d’avoir une tête de traumatisée constamment. Question pratique, bien entendu. Parfois, je songe que j’aimerais bien oublier définitivement cette histoire. Mais oublier… Oublier ? Je pourrais pas, je crois. Même si c’est une source de souffrance, c’est aussi… enfin, ça fait partie de moi, maintenant. Il faut que j’apprenne à… vivre avec, je suppose. Pour ne pas me mettre à pleurer à chaque fois.
Huo semble comprendre qu’il ne vaut mieux pas insister, et je lui en suis très reconnaissante. Il enchaîne sur le bal de Noël et je ne peux m’empêcher de laisser un semblant de sourire étirer mes lèvres, me calmant petit à petit. Je l’imagine un instant revêtir un costard-cravate, et ne peux me retenir de penser qu’il ressemblerait à un mafieux comme ça. Mais ça lui irait bien, je pense… Quoique la simple idée de l’imaginer en train de danser dans une salle de bal est assez fun, déjà à la base. En plus, avec son caractère et le nombre de filles qui lui courent après… Bref, j’ai pas envie d’y penser.

- Je sais pas trop, je lui avoue en soupirant, me recalant sur le banc, les yeux rivés devant moi. J’aimerais bien y aller, mais j’ai pas de cavalier – et en plus je sais pas danser. Il paraît que c’est obligatoire cette année pour rentrer… Ils abusent un peu.

Je lâche un rire très léger.

- Mais j’irais certainement avec Allen, je rajoute, songeuse.

C’est vrai, j’arriverais jamais à le motiver à aller voir Zero… Puis si ça se trouve, il la croisera là-bas et ce sera l’amour fou ! (Je fabule pas du tout là….)
Soudainement, je repense à la lettre de maman et étire un sourire doux. Maman et papa s’étaient rencontrés à un bal ; peut-être que j’aurais aussi la chance d’y rencontrer quelqu’un qui fera ensuite partie de ma vie ? Même si je suis pas sûre d’en avoir réellement envie…
Mon regard dévie vers Huo, et je frissonne. Il doit déjà avoir une cavalière, de toute façon.

- Tu y vas, toi ?



Je vole en #F54759
#   Jeu 2 Jan 2014 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

L'idée du bal de Noël lui tire un sourire et je souris à mon tour à l'image mentale, plaisante, de ma Princesse en robe de bal. Je suis sur qu'elle en ferait tomber plus d'un, moi le premier. Je retiens un sourire amusé à cette pensée et retourne mon regard vers elle.

- Je sais pas trop. J’aimerais bien y aller, mais j’ai pas de cavalier – et en plus je sais pas danser. Il paraît que c’est obligatoire cette année pour rentrer… Ils abusent un peu.

Je ris doucement. J'aime bien le concept, ça permet de promouvoir un peu la galanterie. Et puis ça rappelle les anciens bals comme ça. J'ai déjà participé à une ou deux réception en tant que serveur ou journaliste... Ce qui me fait penser que j'aimerais bien l'inviter elle même si elle n'acceptera surement jamais.

- Mais j’irais certainement avec Allen.

Je me mordille la lèvre et retiens un soupire de déception. J'aurais vraiment aimé tenter ma chance mais si elle a déjà décidé d'y aller avec... Lui. Je ne sais pas qui est ce mec mais vraiment il m'énerve. Si jamais je le croise je ne sais pas trop comment je vais réagir. Je crois son regard et cache la lueur de déception que je ressent encore. Si seulement je pouvais...

- Tu y vas, toi ?

-Surement, je n'ai pas encore de cavalière mais je trouverais bien quelqu'un pour m'accompagner.

Et au pire je demanderais à Katharina ou Matheo, je ne sais pas s'ils ont quelqu'un mais si non je suis sur qu'ils se feront un plaisir de m'accompagner. Et si vraiment je trouve personne je chopperais quelqu'un à l'entrée et je rentrerais comme ça. Ce sera plus simple de faire comme ça si ça se trouve.


#   Ven 3 Jan 2014 - 23:39

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je l'observe avec discrétion, me tortillant longuement les doigts, un peu jalouse à l'idée de l'imaginer avec une autre cavalière. Je n'ajoute pourtant rien, me contentant de sourire face à sa réplique. Un sourire un peu mélancolique, envieux, peut-être aussi. C'est quelque chose que je n'aime pas vraiment – et je ne sais pas trop comment décrire ça. Mais je n'ai aucun droit – je ne l'aime pas réellement, et il ne m'aime pas non plus ; ça au moins j'en suis certaine. Donc le problème est réglé – du moins, je crois... Tout n'est pas si simple. S'il ne me donnait pas l'impression de s'intéresser autant à moi, je crois que ça m'aiderait beaucoup, en fait.

– Je suis certaine que tu n'auras aucun mal à trouver une cavalière, je lance dans un sourire, un peu gênée à cause de mes pensées.

Et c'est justement ce qui m'agace un peu. J'aimerais tellement ne pas ressentir autant de jalousie à cette perspective ! Bon sang. Je suis pas am-- Non. Non, non, non, non... Je ne veux pas être amoureuse de ce type. C'est un Feu, un Marionnettiste, et c'est HUO, bon sang ! Huo ! Il claquerait des doigts qu'il aurait une ribambelle de femmes à ses pieds. Et moi, je suis pathétiquement banale, dix ans trop jeune et mille fois trop fade. C'est pas comme si j'avais le moindre sex appeal pour draguer qui que ce soit – en plus, c'est vraiment pas dans mon caractère, et ça, ça m'énerve encore plus. Parce que quoi que je fasse, ce n'est pas moi. Ce n'est plus moi. Il me change complètement. Et je veux pas croire que parce que j'ai envie de le voir et de lui parler je suis tombée amoureuse. Je ne pense pas être si stupide. Si ? Bon, si, d'accord, peut-être, mais--
Il m'énerve. Il m'énerve tellement, à pouvoir rentrer dans ma tête comme ça. Me faire oublier en trois minutes ce qui me mine. Me faire sourire avec son surnom débile.
Le moment où j'ai vraiment su que j'ai craqué, c'est quand j'ai commencé à me dire que j'aimerais qu'il n'appelle que moi de cette manière-là.
(Et là j'ai sorti la corde.)
Pourquoi ? Sérieux, pourquoi ? Il me rend folle. Il efface complètement ce côté de moi si timide et pur, pour me transformer en... je sais pas trop quoi, mais ça m'énerve. Je déteste les mecs. Je suis censée détester les mecs. Ne pas leur faire confiance, surtout à ceux qui s'affichent comme étant de gros lovers. Huo est tout ce que je suis censée détester. Pourquoi il continue à être si prévenant et con gentil ? J'ai pas envie de me retrouver avec le cœur en miettes quand il me dira que les gamines ne l'intéressent pas. Alors oui, oui ; je ne l'aime pas. Je refuse de l'aimer. Il n'a qu'à se trouver une copine bien foutue pour le bal, et--
Je ravale mon agitation de mon mieux. Allez. C'est pas parce que tu te dis que tu aimerais bien aller au bal avec lui que tu es amoureuse, hein ! Pis Allen, tu l'aimes bien aussi, donc ça veut rien dire !
Le pire c'est que j'arrive pas à me convaincre moi-même...

– Tu n'as vraiment personne en tête ?

Je grimace intérieurement. Bon, Aoi, si tu t'attends à ce qu'il te dise qu'il aimerait bien y aller avec toi, c'est mort. (En plus, je sais très bien que je refuserais instinctivement. À cause du stress.)
S'il vous plaît, Dieu, quelque chose, quelqu'un ; passez moi une corde. Ça m'aiderait.



Je vole en #F54759
#   Sam 11 Jan 2014 - 11:50

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Ma réponse semble la rendre nerveuse et je hausse un sourcil intrigué. Jalouse ? Non comment ce serait possible, c'est surement que ça l'agace juste que je parle de ça. Après tout elle ne doit pas aimer l'idée que je drague des filles en général.

– Je suis certaine que tu n'auras aucun mal à trouver une cavalière.

Je retiens un soupire agacé, si elle pense vraiment que je ne suis qu'un coureur de jupon qu'elle le dise tout de suite. Je sais bien que c'est facile de penser ça mais je ne suis pas qu'un dragueur. On peut le penser je suis d'accord, mais je n'ai jamais forcé personne à quoi que ce soit. Les filles ou les mecs avec qui je suis sorti ou avec qui il m'arrive de coucher sont toujours consentants faut pas déconner.
De toute manière la seule avec qui j'ai vraiment envie d'y aller c'est elle, le seul souci étant que je ne lui demanderai pas. Pas que je n'en ai pas envie, au contraire, mais je n'ai pas envie d'essuyer un refus. C'est idiot mais j'ai si peur qu'elle me rejette, je crois que je ne le supporterais pas. Je sais qu'elle ne me voit que comme un abruti, un Feu sans cervelle qui ne pense qu'au combat et aux filles mais je ne suis pas comme ça. J'aimerais tant le lui faire comprendre.



– Tu n'as vraiment personne en tête ?

-Je demanderais à Katharina ou Matheo, enfin en toute amitié bien sur.

J'esquisse un sourire qui se veut joyeux. Je ne peux pas, pardonne moi Aoi, je ne suis qu'un lâche mais j'ai trop peur de mes propres sentiments. Un jour j'y arriverai, j'aurais assez de courage pour lui avouer quitte à me faire remballer mais pour l'instant j'ai trop peur.


#   Mer 15 Jan 2014 - 19:21

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je frissonne et tourne la tête vers lui. Matheo ? On parle bien du même, je pense. Il doit pas y en avoir des tonnes à Terrae, en même temps. Je dois avouer ressentir un léger malaise quand il me dit ça. Katharina – c’est qui celle là ? – je veux bien ; mais Matheo ? Pourquoi Matheo ? Je comprends pas là… Ne me dites pas qu’il est… ? J’avoue que l’idée me perturbe. Mon Dieu. Oh mon Dieu. Non, il aurait pas parlé d’une fille alors… et c’est le genre de type à draguer des filles, pas vrai ? Bon, peut-être pas que, mais ce serait du gâchis !! Pitié ne me dites pas que je me prends la tête à ce sujet, s’il vous plait… Je veux mourir. (N’empêche que… c’est assez perturbant. Je me fais des films ou pas ?.. Oh, Aoi, ferme la…)
Un soupir manque de m’échapper. Bon, je suis déprimée, là. J’aurais voulu pouvoir réagir un peu plus intelligemment, mais c’est compromis. Je tente un sourire, feins l’intérêt ; je sais pas trop ce que je suis censée lui répondre là… Pour reprendre contenance, je toussote légèrement, avant de reprendre la parole :

-J’espère que tu trouveras, en tout cas.

Woah, super, j’ai l’air convaincante. Bravo, t’auras une médaille pour ça ma petite Aoi, je le prédis !

-Peut-être qu’on se croisera là-bas ? j’ajoute avec un léger sourire.

Ahh, j’ai l’air bête… C’est marrant mais j’ai très envie de me jeter dans un trou. Et de ne plus en sortir, surtout. Un nouveau frisson remonte le long de mon échine, et mon regard se perd dans la contemplation du ciel – faute de ne pas vouloir le fixer comme une idiote. J’ai déjà l’air suffisamment stupide pour ne pas vouloir en rajouter une couche par dessus. Pourquoi je me sens aussi désespérée quand il est là ? Pourquoi je me sens aussi peu… moi ? Ou alors c’est justement ça, le « vrai moi » que je recherche ? Ce serait trop bizarre… Pas possible. Je peux pas. Je veux pas. Rahhh j’en ai marre !
Un nouveau frisson, et je me frotte les bras. Il fait vraiment super froid, et je sais pas si c’est à cause de moi ou pas. Je soupire, me concentre un instant sur les environs pour dévier la direction des courants d’air. Immédiatement, les arbres les plus proches cessent de bruisser, et j’étire un sourire doux, satisfaite de moi-même. Le froid est d’un coup moins mordant, et tout s’est immobilisé, soudainement silencieux. On se croirait devant un tableau grandeur nature. Je pensais même pas que j’étais capable de faire un truc pareil.
Mon regard se tourne vers l’homme à côté de moi, et je souris d’un air gêné.

-Désolée. J’ai envie de marcher un peu.

Je fais la moue. Rester assise me rend nerveuse.

-Tu veux bien m’accompagner ?



Je vole en #F54759
#   Dim 19 Jan 2014 - 10:50

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 926
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Ma réponse semble la perturber, elle fait une petite moue surprise avant de se détourner et je souris, amusé. C'est si surprenant que ça, de savoir que j'apprécie les mecs aussi ? Enfin je peux concevoir qu'elle trouve ça inhabituel mais quand même pas à ce point ? Elle a vraiment l'air super gênée, j'aurais peut-être pas dû dire ça. Bah, tant pis après tout autant qu'elle le sache maintenant ça me fera gagner du temps.

-J’espère que tu trouveras, en tout cas.

J'acquiesce avec un petit sourire. Elle a presque l'air convaincue de ce qu'elle dit mais je ne pense pas qu'elle le soit vraiment en fait. Bah je fais pareil après tout.

-Peut-être qu’on se croisera là-bas ?

-Peut-être.

Je ne retiens que de justesse une grimace agacée. La voir danser aux bras d'un autre sera surement la pire torture qui existe. Pourquoi ne peut-elle donc jamais cesser de me torturer ? Je ne veux plus de cette situation à sens unique. Faire des efforts ? A quoi bon si c'est pour me faire rejeter sans même avoir poser de question. Je préférerais encore ne plus rien ressentir, ne pas la trouver si attirante - on a 4 ans d'écart bordel ! - ou ne pas espérer dans chaque signe qu'elle me lance et que je préfère sans doute ne rien voir.
Elle frissonne, semblant avoir froid, avant d'afficher une moue concentrée. Les vents s'arrête alors et les feuilles des arbres cessent de bruisser alors que l'air semble se réchauffer. Je dois dire que je suis impressionné, je ne pensais pas que c'était possible de faire ça. Le paysage est devenu très silencieux soudainement et je me sens mal à l'aise. Son sourire est doux mais je ne me sens pas à ma place.


-Désolée. J’ai envie de marcher un peu.

J'acquiesce et me lève, fourrant mes mains dans mes poches. Elle semble nerveuse et je retiens une moue renfrognée. Je n'aime pas forcer les gens, et là elle a l'air un peu agitée.

-Tu veux bien m’accompagner ?

-Si tu y tiens...

Une fois de plus je gâche tout, je ne sais pas pourquoi je m'obstine à faire ça. Peut-être parce que je n'ai pas envie de souffrir ? Rester avec elle trop longtemps n'est pas bon pour mon coeur. Je n'aime pas devoir me contrôler en permanence, surveiller mes expressions, mes mots. Je sais bien que je ne devrais pas faire ça mais comment m'en empêcher ? Je ne veux pas qu'elle sache, la voir s'éloigner de moi est au dessus de mes forces. Alors c'est mieux si je prend de la distance moi-même. Et puis même dans le cas hypothétique où elle voudrait bien de moi je ne suis pas celui qu'il lui faut. Je ne veux pas la souiller, elle est bien trop pure. Un démon ne devrait pas tomber amoureux d'une ange.


#   Dim 19 Jan 2014 - 19:01

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1156
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je me mordille la lèvre. Il est redevenu froid, soudainement. J'ai sûrement dit quelque chose qui l'a agacé – même si ce n'était pas dans mon but. Huo est tellement compliqué à cerner. Pourquoi ne dit-il rien quand quelque chose l'énerve, plutôt que de réagir de cette manière ? J'ai l'impression d'être la pire des courges quand je suis avec lui – et c'est qu'un seul des très nombreux sentiments qu'il arrive à me faire ressentir. Trop nombreux sentiments, je dirais même. Je les déteste tous, de la colère qu'il ne cesse de provoquer en moi à cet amour que je crois entretenir pour lui.
C'est pathétique.
Je me lève à mon tour et enfonce mes mains dans mes poches, nerveuse, et retourne blottir mon nez dans mon écharpe, comme pour m'y cacher.

– J'y tiens, oui. Mais si tu ne veux pas, dis-le. Je ne t'oblige pas.

Le vent se remet subitement à souffler tout autour de nous. Je n'aime pas le silence gêné qui nous entoure quand nous ne parlons pas. Ce n'était pas dérangeant tout à l'heure mais... Là j'ai comme l'impression qu'il ne souhaite que s'enfuir, et je ne comprends pas pourquoi. En même temps, je me vois mal lui poser la question. Il va m'envoyer bouler, je le sens venir à cent kilomètres.
Je baisse les yeux vers le sol et commence à marcher lentement, espérant secrètement qu'il me suivra tout de même. J'avais l'impression qu'on s'était un minimum réconcilié – qu'on pourrait être capables de discuter calmement, comme deux personnes normales. Peut-être qu'ils ne m'aime vraiment, mais alors vraiment pas. À cette pensée, je ne peux m'empêcher de me mordiller la lèvre. Ça voudrait dire qu'il a menti, alors ? Ou alors je ne comprends rien à rien. Ses mots tournent encore dans mon esprit.
« Comment tu peux me faire ressentir tout ça ? »
Pourquoi il a dit ça ? Il ne peut pas avoir essayé de me faire comprendre qu'il-- C'est pas possible. Même essayer de formuler cette idée est hors de question. Trop bizarre. Trop improbable.

– Huo ?

Je soupire, me tourne soudainement vers lui pour lui poser la question qui me brûle les lèvres ; je calcule cependant mal ma volte-face et notre soudaine proximité me fait rougir jusqu'aux oreilles. Je bégaie quelques mots incompréhensibles en reculant, et me remet dos à lui. Oh mon dieu, qu'est-ce que je viens de faire ?

– Je... j'ai oublié ce que je voulais dire. Désolée.

Bon, c'est faux. Mais je viens de me rendre compte de l'inutilité de la question que j'ai failli lui poser. Alors autant ne pas enfoncer le clou plus encore et cesser de se faire du mal à chercher des explications qui ne viendront jamais.



Je vole en #F54759
 

Moon should I try to hide, the way I feel inside~ {Aoi ♥} {Fini o/}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant