Partagez | 
Looking for something...[PV Ys]
##   Ven 15 Nov 2013 - 22:14
avatar
Invité

Ys avait l'air d'être quelqu'un d'énergique et amical. C'était l'impression que j'avais eu lorsqu'il m'avait donné une petite tape dans le dos. Et puis il m'avait à son tour fait un aveu. C'était sympa de sa part. De cette manière, nous étions pour ainsi dire "quitte" sur ce point. Et je devait avouer que j'avais rarement rencontré des gens plutôt fair-play, ou que j'avais rareent été en état de le remarquer. Quoi qu'il en soit, c'était une attention que j'avais apprécié, et qui commençait à faire changer mon avis sur la plupart des hommes. Ils n'étaient pas tous profiteurs et menteurs finalement. Ou peut-être que cela ne concernait que ceux qui vivaient au Japon, et dans ce cas, c'était le pays qui devait avoir une morale différente de la morale française ou américaine.

Enfin, tout ceci n'était pas important. Nous avions marché dans les rues. J'essayai de faire mon repérage du mieux que possible, mais chacun des ruelles ressemblait tant à une autre. J'avais assez de mal à les différencier. J'avais vaguement pensé à aller toujours tout droit, c'était la méthode la plus simple, mais c'était bien trop facile, on se serait perdus à coup sûr et je n'aurais jamais pu distinguer tel ou tel endroit.

Et puis au loin, je repérai l'enseigne du bar. Cett grand blanche de bois peinte sur laquelle était écrit le nom de l'établissement. Cet endroit qui avait marqué mon arrivée à Terrae.

- On y est. J'espère trouver mes affaires ici

Même si, intérieurement, quelque chose me disait que je ne les trouverais pas. Ça aurait été beaucoup trop simple. Et puis il devait y avoir tant de gens qui transitaient par le bar. N'importe qui aurait pu prendre mes affaires. Mais je voulais tant pouvoir mettre la main sur ms instruments.
Après avoir jeté un coup d'oeil à travers les vitres, j'avais levé la tête. L'après-midi touchait presque à sa fin, et le soleil aurait vite fat e décliner complètement. Mais je n'avais pas envie de devoir repousser à un autre jour ce magnifique spectacle qu'était le coucher du soleil. 

- Allons-y.

Je poussai les portes du bar. Cette odeur d'alcool qui flottait dans l'air me rappelait autant de choses qu'elle me faisait tourner la tête. Et je n'avais pas bu depuis ma dernière cuite... Je fixai intensément toutes les personnes présentes, regardant le contenu de leurs verres. Je distinguais aisément les alcools consommés pour les liquides colorées. Jamais je n'aurais pensé que je pouvais trouver ce genre de chose si difficile. C'était juste venir au bar pour demander mes affaires après tout. Et pourtant...

- Faisons vite pour partir d'ici. Sinon je vais avoir envie...
##   Lun 18 Nov 2013 - 19:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Etant donné qu'il n'était pas venus en harley à la bibliothéque, ce fut à pieds que les deux jeunes adolescents durent partir à pieds jusqu'aux bar, ce qui fit plus long. De plus, Yûki semblait perdue. Elle semblait hésiter sur quel angle tournée, quelle rue rempruntée.
Mais au final, l'insigne du bar apparut tel un miracle. Pourvus qu'ils aient autant de chances pour la suite.

Yûki, jetant un regard au alentours, ne fit pas perdre de temps. Elle rappela de se dépêcher. Pour deux raisons bien précises, le temps leur était compter: entre le couché de soleil et pour la tentation de l'alcool. Evitant d'être un boulet, Ys se jeta rapidement vers le barman pour lui demander s'il avait trouver des affaires de jeune fille, des valises. Celui-ci fit un non de la tête sans aucune hésitation.


*On est mal barré -_- *


Laissant échapper un soupir, Ys se retourna vers Yûki qui semblait de plus en plus mal aise dans cet univers qui la honte.
Posant sa main sur l'épaule de cette dernière, Ys tenta de la retenir et pour qu'ainsi elle évite de sombrer dans des idées de boire.


"T'en fais pas, je te surveille. Je te porterais même !^^"


Laissant échapper un petit rire, histoire de détendre, Ys se redressait de son mieux pour voir au loin si quelque chose ne trainait pas dans un coin du bar.

HS> Désolé c'est court >.>


##   Sam 23 Nov 2013 - 18:42
avatar
Invité

Je balayai le bar du regard. Il n'y avait rien près de la porte, rien près du comptoir, rien près des tables. Rien du tout, et le soleil se couchait.
Ys fut alors plus rapide que moi et alla questionner le barman, tandis que je restai immobile sur le pas de la porte. Je me décalai un peu lorsque j'entendis quelqu'un derrière moi qui voulait passer se racler la gorge.

J'étais presque certaine qu'on ne trouverait rien ici. Mais je n'étais pas tant pressée de partir finalement. J'avançai un peu vers le comptoir. J'avais promis de ne rien demander, donc je ne demanderais rien. Mais l'envie devenait si forte, et ça me mettait mal à l'aise. Je sentis alors Ys poser une main sur mon épaule ce qui me fit sursauter un peu et me tira de ces mauvaises penser.
Il tenait vraiment à jouer le rôle du gardien, et il fallait avouer qu'il le faisait bien.

- J'ai promis, donc je ne prendrais rien.

Je regardai ensuite les coin du bar une nouvelle fois, dans l'espoir de trouver un petit truc, un vêtement ou quelque chose. Mais rien. Je proposai donc à Ys qu'on se sépare, je voulais aller regarder dans les toilettes. Si on m'avait volé mes affaires, peut-être qu'elles étaient cachées quelque part.

- Je ne sais pas comment sont les gens ici... Mais hum... là d'où je viens, les hommes aiment bien regarder dans les affaires des femmes..., dis-je un peu gênée.

Je ne voulais pas qu'il le prenne mal. Je m'étais juste toujours méfié des gens, parce qu'ils avaient souvent de mauvaises intentions. En particulier les hommes, lorsque je sortais d'un bar à peu près lucide.

Je filai donc dans les toilettes des femmes rapidement, pour cacher ma gêne premièrement, et pour chercher ensuite. L'air de l'endroit était étonnamment lourd. Les aérations ne fonctionnaient pas ?
Je regardais dans les cabines, derrière les portes, en dessous des robinets. Mais je ne voyais rien.
J'ouvrais ensuite une fenêtre, puis je me préparai à partir, lorsque mon attention se porta sur une bouche d'aération. Elles était bloquée.

Je m'en approchais alors pour mieux l'observer ; la grille était mobile. Je la retirai et tentai d'attraper les choses qui se trouvaient à l'intérieur. Il y avait deux sacs, l'un était un sac de voyage souple, et l'autre une petite sacoche. Deux sacs que je connaissais bien puisque c'était les miens. Mais ils étaient vide. Quelqu'un avait pris mes habits et le peu d'argent que j'avais dans la sacoche. Cependant, il manquait toujours un sac, où j'avais d'autres vêtement, et sûrement un peu d'argent et mes instruments de musique.

Je ressortis des toilettes la mine sombre. Bon sang, qu'est-ce que j'allais faire. Pour les vêtements, ce n'était pas trop grave, quant à l'argent, j'en avais toujours un peu sur moi. Mais mes instruments de musique, je devais les retrouver. Et dans l'idéal, ce dernier sac aussi. Je l'avais peut-être emmené dans les dortoirs.
Je rejoignis Ys qui était ressortit avant moi.

- Une chose est sûre, il y une partie de mes habits que je ne retrouverais pas.
##   Lun 25 Nov 2013 - 0:29

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Vient l'idée d'aller vérifié plus loin, ce dont Yûki proposa. Elle ne voulait pas traîner plus longtemps en ces lieux et surtout pas près du bar. Ce qu'Ys comprit naturellement. On allait pas tenter le diable. Aussi il s’exécuta et suivit la demoiselle aux toilettes sans jamais la quitter des yeux.
Elle avait raison sur le hommes. Même Ys, aussi curieux soit il, aurait jeter un oeil si un sac trainer. Mais de là à garder des vêtements tels des trophés, non, pas besoin de cela.

Bref, il préféra pas l'avouer, au risque de froisser sa nouvelle amie. Yûki alla alors vérifier dans les wc des femmes tandis qu'Ys entra dans ceux des hommes. A chacun son domaine.
En y entrant, il jetta un rapide coup d'oeil dans l'ensemble, puis ouvrit une à une les portes. Les autres hommes qui s'y trouvaient le regardèrent d'ailleurs étrangement. Ys en sentit un mal aise, il avait l'impression d'être un peu idiot. D'un haussement d'épaules, il tenta même de s'en juger.


"Je cherche ma lentille...-_-"

Bon ok c'était cliché, mais ça avait fait ses preuves. Au final, se détournant du regard interrogatoire des clients, il se remit dans ses fouilles mais admettons le, il n'y avait vraiment rien à part des cadavres de bières, des mégots et des préservatifs...
Ecoeuré de ce magnifique paysage, il préféra quitter les lieux. Yûki le rejoint peu après ayant dans ses mains un sac et une sacoche tous deux vides.
Aux paroles de la demoiselle, Ys en conclu que ces de trouvailles lui appartenaient. Mais malgré cela elle était dépitée du résultat. Quoi de plus normal mais c'était une piste. Ys fit un petit sourire un peu gêné mais tentant de la rassuré.


"Au moins on sait que t'as bien été ici..."

L'heure tournée et la nuit ne tarderait pas à faire son entrée. Aussi vient une idée. Le garçon prit les sacs vides que portaient Yûki et reprit cette fois avec plus d'assurance.

"Tu sais quoi, on fera les boutiques. Tu me diras ce qui te manque. Ca serait un cadeau hum... d'amitié! ^^"

Oui, car Ys avait un compte en banque plein, très plein. Il pouvait s'offrir ce qu'il voulait, enfin presque, pas un chateau quand même. Mais ce dont la demoiselle avait perdue, il pouvait le réparer. A quoi servirait cet argent sinon? Même lui ne savait pas quoi en faire, il avait déjà tout essayer. Alors si pour une fois il pouvait faire une bonne action, il en serait plus que ravis.


##   Jeu 28 Nov 2013 - 16:51
avatar
Invité

Je soupirai. La nuit arriverait vite. Je devrais remettre le spectacle à une autre fois. Le plus important, c'était d'abord de retrouver mes affaires. Enfin, mes instruments surtout.
Regardant mes sacs d'un air encore plus dépité, je lâchai un nouveau soupir. Si je ne retrouvais pas mes instruments, qu'est-ce que j'allais faire ? Ils étaient plus importants à es yeux que tout le reste. Je n'aurais sans doute plus aucune raison de rester là. Et puis, si c'était pour prendre le risque de perdre des effets personnels à nouveau, je préférais largement retourner dans mes bars favoris en France.

Me laissant submerger par de mauvaises pensées, je sentis que mes sacs m'étaient retirés des mains. Je redressai alors la tête.
Ys me proposait de faire les boutiques, et de prendre ça comme un cadeau d'amitié. Il était très gentil, mais je ne pouvais pas accepter.

- Non... Je ne peux pas te demander ça. Je trouverais quelque chose à faire pour gagner de l'argent, mais je ne peux pas accepter que tu achètes des choses pour moi. Et puis, j'avais des choses assez importantes dans ce dernier sac, des accessoires pour mon violon et j'avais d'autres instruments à valeur assez sentimentale qui sont irremplaçables...

Je me dirigeai alors vers la salle principale du bar. De toute évidence, quelqu'un avait pris mes affaires et avait laissé deux de mes sacs. Si j'avais emmené le reste avec moi, il y avait toute les chances que mes affaires se trouvent aux dortoirs. Sinon, le barman avait forcément tout vu. Et dans ce cas, je serais capable de tout pour qu'il me dise.
C'était donc dans cette optique que je m'étais dirigée vers le comptoir. J'avais ensuite tiré un tabouret et je m'y étais installée, coude sur la table, fixant le gérant du bar avec intensité.
Il me regardait aussi, tout en nettoyant ses verres, d'un air étonné.

« Je veux te parler, ne me regarde pas comme un aliénée... »

Je commençai à faire claquer mes doigts sur la table, attendant que le barman ait fini de servir ses clients. Puis voyant qu'il se dirigeait vers d'autres clients un peu plus loin, je l'interpellai.
Je ne savais pas pourquoi j'avais cette certitude qu'il ait vu quelque chose, alors qu'il avait répondu le contraire à Ys. Mais peut-être au moins se souvenait-il m'avoir vu partir, et alors je saurais où aller.

- Vous vous souvenez de moi ? J'étais là, il y a quelques jours je crois. Vous n'auriez pas vu quelqu'un, ou moi-même partir avec des instruments de musique ?

Il hocha négativement la tête.

- Vous pouvez essayer de vous en souvenir, c'est très important.

Même geste. Bon, je n'avais plus aucune chance ici. Même en ayant insisté, la réponse était toujours la même.
Je dis alors à Ys que nous pouvions partir, et je me laissai tomber sur le premier banc en vue.
##   Sam 30 Nov 2013 - 21:17

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Même avec son offre, Yûki ne voulait pas. Ces instruments lui étaient précieux et combien Ys pouvait le comprendre, car lui même, pour rien au monde il n'échangerait sa guitare.
Déclinant son cadeau d'amitié, la demoiselle se dirigea à nouveau vers le barman. Elle fut cette fois plus insistante, fesant même tête à l'homme. Mais celui-ci se contenta de secouer la tête en guise de non.
Dépitée, Yûki se résigna et fit signe à Ys de sortir de ce bar mal fréquenté. Ys ne la suivit pas pour autant. Il resta en arrière, jettant un dernier coup d'oeil au barman qui essuyait ses verres machinalement. Les femmes ne sont pas bien respectées dans ces endroits, étant un habituel des lieux mal fréquenté, Ys connaissait très bien le petit jeu de cet homme. S'il n'avait rien en retour de la part de la jeune femme, pourquoi se donnerait il autant de mal pour une inconnue?

Bref, d'un pas décidé, Ys se rapprocha du bar et glissa discrétement sous la paume de sa main, un beau billet de 100. L'homme fut interloqué par le regard soutenu d'Ys, et ses yeux roulérent sur le pot de vin. Delà, un magnifique sourire s'afficha sur le regard du barman.


"Je pense que tu en sais plus que tu n'en laisse le croire. Et puis, toute information mérite récompense...."


Laissant un instant au barman, celui-ci se pencha, une fois avoir jetter un oeil autour de lui, et chuchota auprès d'Ys:

"Elle est reparti saoul avec une valise... bien remplie... après je ne sais pas où elle est partis..."


D'un clin d'oeil, l'homme se sentit satisfait de sa bonne action et tendit sa main pour recevoir sa récompense. Amusé et à la fois énervé, Ys se redressa rangeant son billet dans sa poche, là où il l'avait pris.


"Ben tu vois, c'était pas si compliqué. La prochaine fois qu'une demoiselle te demande de l'aide, change de comportement, sois plus..raffiné. Ca te changerait!"

Et sans attendre, Ys quitta les lieux. Laissant derrière lui le barman affichant une mauvaise mine déçue. S'ils devaient venir à se battre, pas de soucis. Ys connaissait les risques de sa provocation. Mais en vain, rien n'arriva. Et ce fut une fois le nez dehors, que le jeune homme retrouva son amie affalée sur un banc, l'air dépité.
Allumant une cigarette une fois à ses côtés, prenant une bonne bouffée de fumée, Ys brisa ce silence déprimant.


"C'est bon la demoiselle. Le soir même, tu es repartis avec un sac plein. A toi maintenant de deviner où tu as continuer ta route... Mais ne désespères pas!"

Une vraie chasse au trésor cette histoire. Mais quoi de plus amusant et de distrayant? Bien sûr, Yûki devait trouver cette situation beaucoup moins drôle que le garçon, mais ce dont Ys était sûr, c'est qu'à la fin de cette aventure, Yûki serait la plus heureuse.


##   Dim 8 Déc 2013 - 11:06
avatar
Invité

Assise sur le banc, je ne faisais pas attention à ce qu'il se passait autour de moi ; j'étais absorbée par mes pensées. Je recensais mentalement toutes les raisons qui faisait que ce pays était l'un des derniers où je mettrais les pieds. Puis je soupirai. Il ne me restait plus qu'à me résigner. La ville était grande, et si mes affaires avaient été volées, je n'avais plus aucune chance de les retrouver.
Ma motivation avait disparu en un instant.
Mais je me demandais quand même ce qu'il pouvait y avoir d'intéressant dans mon sac. Des cordes, des médiators, une flûte, un archet, des photos de ma sœur et moi, d'autres photos souvenirs aussi, des vêtements, un peu d'argent et encore... Non, j'avais beau faire, je ne voyais pas.

Je lâchai un nouveau soupir. J'aurais aimé que la chance m'accompagne au moins une fois dans ma vie. Juste une fois. Ce n'était pourtant pas trop demander, je n'invoquais pas la chance tous les jours de mon existence, puisque je n'en avais pas besoin. Mais là, juste une fois, juste histoire de ne pas être privée de mes souvenirs en plus de tout ce que j'avais déjà perdu à cause d'un pauvre minable.
A y repenser, je me demandais si j'avais trouvé la bonne façon de réagir...

Je secouai la tête. Je n'avais pas besoin de repenser à tout ça, non. Et je ne devais pas. Sinon, je savais que je plongerais encore. C'était sûrement dans ce genre de moment qu'on avait besoin d'amis. Quand on avait tout perdu.
Je levai la tête vers le ciel. De tout évidence, nous manquerions de temps. Ce n'était pas si grave après tout, le soleil revenait chaque jour et se couchait chaque soir, et je trouvais ce phénomène naturel magique. J'aurais tout le temps de le voir une fois que j'aurais des affaires.

Je sentis ensuite une odeur qui ne m'était pas inconnue, la cigarette. Je tournai alors la tête et je vis Ys. Je compris alors qu'il avait parlé de nouveau avec le barman. Et que cet homme était un réel abruti.

Je me levai alors, puisque finalement, tout n'était pas perdu. Est-ce que c'était un sourire de la chance ?

- Alors... Allons aux dortoirs. Et... Toi aussi, tu es pris dans le circuit infernal de la cigarette ? lui dis-je d'un ton aussi rieur que je le pouvais.

Je m'étirai ensuite et me mis en marche.
##   Lun 9 Déc 2013 - 22:48

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2236
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ce qui semblait être une motivation, fit sourire Ys. Yûki semblait plus motivée et plus espérante en ce qui concerné les affaires de la miss. Pourvus qu'ils puissent les trouver aux dortoirs... Ce n'était surement plus que leur dernière chance. S'étant mis en tête de retrouver ces sacs, Ys ne souhaiterai pas perdre de nouveau. Surtout qu'ils avaient perdu beaucoup de temps dans ce bar, l'heure tournée, et la nuit commencée à tomber. Ils ne verront pas non plus le couché de soleil. Alors espérons que la chance leur souris et qu'ils retrouvent ces sacs.

Se remettons en route côte à côte, Yûki fit une allusion sur la cigarette, ce qui fit interloqué le jeune homme. Fronçant les sourcils, il se demanda bien de quoi elle pouvait parler.


"Quoi? Tu fumes?"

Lui adressant son paquet, Ys ne voyait pas d'autres solutions à cette illusion. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, il ne pouvait s'agir que de ça.
Tout ce qu'il lui resté été que Yûki réponde pour résoudre ce mystère.


HRP> désolé c'est un peu court...
Pour la suite, on la continu aux dortoirs?


##   
Contenu sponsorisé

 

Looking for something...[PV Ys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.