Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Rencontre dans le noir _pv Hismeria
#   Mer 27 Nov 2013 - 0:35
avatar
Invité

Deux jours depuis son arrivee, visite des lieux, quelques cours, premier repas...voila elle y est, Gabrielle est Terrae.
Nous ne dirions pas qu'elle se soit vite faite des amis, au contraire, insociable, la demoiselle passe le plus clair de son temps en mode solitaire. Ce n'est rien elle a l'habitude. Et puis ce n'etait pas comme si quelque choseblui manquer... ou presque. Il faut arreter de se mentir, tout humain a besoin de contact avec son sembable. C'est comme ca, c'est dans la nature humaine, on n'y peut rien. Mais on peut le nier, tout comme le fait notre chere Gabi. Mais sa fierte l'empeche de le reconnaitre.

C'est pourquoi elle passe le plus clair de son temps seule. Evidement elle prend le temps de bien faire. Et aujourd'hui, c'est corve de linge sale. Ayant une tres bonne memoire et un sens de l'orientation, ce fut sans difficulte et sajs aide que Gabrielle trouva le sous sol de l'ecole, la ou se trouvait la laverie.
Deux heuresxapres, elle revint chercher son linge propre. Ne croisant personne en ces lieux mal eclaires, la demoiselle, vetue d'un simple jean et d'un haut blanc, elle s'avanca vers la machine qui avait permis de laver ses vetements.

Tiens tiens! Au fur et a mesure qu'elle sortait ses vetements, pantalon, robe, culotte, tout sortait...rose! Intriguait, elle se rendit vite compte qu'un vieux sweat rose avait deteint sur le reste de ses habits. Frustee et enervee, voila que que sa garde robe sera entierement d'une seule couleur. Manquer plus que ca!
Mais le plus choquqnt fut la suite. Des vetements inconnus en plus s'y trouvaient. N'ayant pas remarquer ce detail, surement parce que la machine avait terminer bien avant qu'elle ne mette ses propres vetements. Surement que le proprietaire les avait oublier. Mais voila que ses vetements inconnus etaient de type masculins.
Un a un, sa decouverte etait devenus genante. Des chaussettes trouees, un calecon, bref des vetements dont Gabi n'avait jamais l'habitude de croiser. Pour aveux, c'etait meme la premiere fois.


"Je sens que je vais vomir... -_-"
#   Jeu 28 Nov 2013 - 22:59
avatar
Invité


Hisméria avait cherché la laverie pendant plus de deux heures. Mais ce n’est pas vrai, je me suis encore perdu. Ou est-ce que je suis maintenant. Faut-il dire que ses dédales sont de véritables labyrinthes. Mais non, il n’y a forcément une sortie.

Reprenons, droite, gauche, gauche, droite. J’ai l’air malin à compter les couloirs comme ça moi. Oh mais ce n’est pas vrai ! Me revoici devant l’entrée. Mais je ne suis vraiment pas doué... Bon, et bien un tour gratuit en plus. Alors si ce n’est pas à droite, essayons à gauche…

Mes habits doivent être secs depuis. En plus je n’ai plus rien à me mettre. Déjà que je ne supporte que très peu l’uniforme, mais en plus, je suis contraint à le laver moi-même. Bon ça à la limite, ce n’est pas trop un problème, mais ce qui me gêne c’est de perdre autant de temps pour faire une corvée aussi ennuyante. Et en plus il fait nuit, je devrais dehors a admirer la beauté de l’éther au lieu de m’énerver dans cette aléa de couloir.

Ah voilà ! Je reconnais ce couloir. Enfin je crois. Oui c’est surement le bon, pas de doute possible !
Encore une boucle, et cette fois j’y suis ! Espérons que je ne mette pas autant de temps pour sortir. Sinon je risque vraiment de m’en vouloir pendant longtemps.

Bon alors cette fois c’est la bonne, ça y est j’y suis. Ce n’est pas trop tôt, comme si ça faisait deux heures que je cherchais…

Tiens je ressens une présence. Je me demande qui ça peut bien être. Ne te fais pas remarqué. On ne sait jamais Hisméria. Peut-être est-ce là encore une de ses personnes qui te recherche. Ce n’est pas vrai il faut vraiment que je croise quelqu’un quand je me balade.

Hisméria se colla contre le mur pour ne pas être vu.

Et puis je ne peux pas laisser mon linge infiniment ici. En plus, je suis sûr qu’elle a dû le remarquer. Que faire ? Si je sors je m’expose. Mais si je reste, je peux attendre indéfiniment.

Tiens une ampoule est défectueuse dans le coin gauche. Je dois pouvoir essayer de me glisser dans la pénombre. J’ai vraiment deux seconde pour m’y glisser. On dirait que c’est le bon moment. Elle est trop occupée à regarder son linge. C’est parti !

Dans un seul mouvement léger, Hisméria se glissa dans le coin non éclairé. Se sentant maintenant rassuré et pouvant observer sans être vu la personne qui lui tenait compagnie. Heureusement, j’ai réussis à ne pas me faire remarquer.

Tiens mais c’est une jeune femme. Reste tout de même sur tes gardes Hismé’, tu ne sais pas de quoi elle est capable. Et puis ça se trouve, celle-ci pourrait se retourner contre toi.

Hisméria remarqua un détail qui l'intrigua.

Mais, je rêve ou son panier est entièrement devenu rose ? Intéressant, soit-elle aime  vraiment cette couleur, soit c’est un accident de machine. Et dans quel cas, ça deviens intéressant.

La jeune fille s’exclama :

- Je sens que je vais vomir...

Hisméria ne put s’empêcher de s’esclaffer. Ce qui eu pour effet d’attirer l’attention de son interlocutrice.

Surpris, Hisméria s’exclama :

- Excuse-moi, je n’ai pu m’empêcher de rire. J’espère pour toi que tu aimes au moins le rose ? Sinon te voilà dans une sacrée situation.

Après deux secondes de réflexions, Hisméria se rappela que son linge était dans la même machine.

- Heu, ne me dis pas que ma lessive à été touché aussi ? Parce qu’en fait le rose et moi ne sommes pas très amis.

(Hrp : par contre je suis désolé, mais je n’y vois toujours rien avec cette couleur)
 

Rencontre dans le noir _pv Hismeria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Sous-sol de l'école.