Partagez
Une nouvelle à Terrae, ça s'arrose!(ft Astel)
##   Mer 27 Nov 2013 - 18:23

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Shura Kirigakure
Messages : 30
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : bûcheronne/ vendeuse d'armes
Humeur : calme,pour l'instant

Shura avait fait une légère visite de Terrae, puis elle se dirigea vers l'endroit le plus approprié, de son point de vue, pour fêter son arrivée..le bar..En chemin elle aperçut, de loin, une petite tête blonde qui, devait surement se balader.Il était..petit à vrais dire plus elle se rapprochait, plus il paraissait petit, ses beaux yeux clairs et ses cheveux blonds lui donnait un visage et un air enfantin.Des vêtements sombres qui, pour elle ne lui allait pas vraiment.A son age elle paraissait déjà adulte était mure, grande et surtout indépendante.Ce mot lui était très important tout comme le mot "libre".Elle considérait surtout que si on les lui enlèverait, ce ne serait plus une vie qu'elle aurait mais un calvaire.Cela faisait parti d'une des raisons pour laquelle elle est partie de chez son père, pour vivre sa vie sans personne pour l'y en empêcher.Pendant qu'elle le regardait elle en oublia la route pour aller au bar alors elle alla lui parler pour qu'il lui explique.

-Hum..Salut dis moi..tu peut me dire où est le bar s'il te plait?

Plus elle le regardait, plus elle se disait qu'il est trop mimi avec sa petite bouille de gamin et qu'elle aurait bien voulu avoir un enfant comme lui, un petit bou trop mignon à qui elle aurait voué toute son attention.Mais, elle savait que la seule personne avec laquelle elle voudrait en avoir un est morte il y a peu et sa douleur était trop forte pour penser à un autre homme.Elle ne paraissait pas triste mais elle l'était tout le temps et tout les jours, sans personne pour la réconforter, seule...Malgré cela elle restait debout et ne se décourageait pas, elle était même capable de retravailler dès le lendemain, plus forte que jamais..


Une nouvelle à Terrae, ça s'arrose!(ft Astel) 13072802262115194411417776
Spoiler:
 
##   Mar 11 Fév 2014 - 19:38

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Astel Maär
Messages : 256
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : getting datas...
Humeur : var humeur=meteo*identity/neuro_1

C'était le soir. Le ciel, bleu sombre, surplombait la ville illuminée. Pas d'étoiles visibles, aujourd'hui. La ville dégageait trop de lumière. Y en a-t-il une meilleure entre elles? Les étoiles? Je flânais dans les rues, contemplant la vie des gens, méditant.
J'étais seul ici, et parfaitement heureux. Je l'avais toujours été, après tout. Heureux dans la solitude, mon brave petit héros tragique...
Mais maintenant, j'étais bien plus fort. J'avais compris les mécanismes animant les pantins qui dansaient devant moi. Je m'étais compris.
La force est harmonie. L'harmonie amène la force.
J'avais grandi, depuis mon arrivée ici.
Mes pas m'avaient mené sur une place centrale du coin. Quelques personnes y déambulaient. Elles savaient où elles allaient, elles connaissaient leur place. C'est alors que je remarquai quelqu'un jurant dans ce tableau paisible. Une jeune fille, aux cheveux colorés, heurtait les trajectoires... Elle est perdue, ou désorientée. Les gens perdus m'avaient toujours attiré. sans doute parce que tu t'identifies encore à eux... Es-tu perdu, Astel?

Elle était grande, la mine bravache et l'air volontaire. Un petit air gêné sur son visage me fit comprendre qu'elle aussi me trouvait l'air fragile, sans doute ne voulait-elle pas me heurter?

-Hum..Salut dis moi..tu peux me dire où est le bar s'il te plait?

Bingo. Malgré tout je ne comptais pas jouer les petits garçons fragiles.

_Salut.


Je la regardai dans les yeux. J'aimais bien faire ça, ça permettait de mieux appréhender la personne en face de soi. Elle ne se déroba pas, ce qui éveilla mon intérêt pour elle.

_C'est tout près d'ici, il faut tourner à gauche au bout de cette rue et c'est sur la droite tout de suite après. Si je peux me permettre, qu'est-ce qui t'amène ici? Tu n'es pas là depuis longtemps...


Allusion subtile. J'en sais certainement plus sur toi que tu ne le penses... Cet immense katana, cet air bravache... Tu es plus fragile que tu ne le penses, jeune femme.

Je me plaçai à côté d'elle face à la rue du bar. En langage corporel ça veut dire Je viens avec toi. A vrai dire, elle commençait vraiment à m'intéresser.



##   Dim 16 Fév 2014 - 21:29

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Shura Kirigakure
Messages : 30
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : bûcheronne/ vendeuse d'armes
Humeur : calme,pour l'instant

Shura pensait encore au visage innocent du petit garçon quand celui-ci lui répondit:

_Salut.

Il paraissait la fixer, l’appréhender ou peut être l'analyser.Quoi que ce soit elle ne se déroba pas.Ce petit garçon bien que mignon n'était peut être pas si naif que les autres.

_C'est tout près d'ici, il faut tourner à gauche au bout de cette rue et c'est sur la droite tout de suite après. Si je peux me permettre, qu'est-ce qui t'amène ici? Tu n'es pas là depuis longtemps...

Une réponse claire et sans gène il me plaît celui là!Ce dit Shura l'air intéressé.Je pense que cette question n'est pas si innocente qu'il veut faire paraître, il m'a l'air curieux.Pensa-elle.Mais elle devait quand même lui répondre question de politesse et peut être même l'inviter.

_Je vient d'arriver à vrai dire..tu as l’œil..je veut fêter mon arrivée en fait!

Elle le regarda et ce dit que lui aussi devrait boire un coup avec elle, que vu sa posture il en avait envie et qu'ils allait pouvoir discuter ensemble.Sa décision prise elle lui dit gentiment:

_Et si tu venait avec moi!Je sais que tu en a envie aller on y va.

Elle prit le chemin indiqué par le garçon.Elle marchait tranquillement et, ses cheveux au vent on pouvait distinguer un deuxième katana plus petit que l'autre.Une fois devant le bar, elle se dit qu'elle devrait lui demander son âge avant de le faire picoler, mais cette pensée disparue au moment d'ouvrir la porte, après tout il l'avait suivie pendant tout le chemin il ne faudrait pas s'en séparer maintenant surtout qu'il a l'air très intéressant!
Elle s'assit devant le bar et commanda une bonne bière puis, regardant le petit pour savoir ce qu'il prendra elle fit un léger sourire en bu une gorgée.


Une nouvelle à Terrae, ça s'arrose!(ft Astel) 13072802262115194411417776
Spoiler:
 
##   Lun 17 Fév 2014 - 21:19

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Astel Maär
Messages : 256
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : getting datas...
Humeur : var humeur=meteo*identity/neuro_1

[héé! j'ai que deux ans de moins que toi! Je suis pas petit ='(]

Haha, c'était gagné. Les gens aiment qu'on les comprenne. Qu'on les décrypte.
Voilà l'origine de l'attrait pour Sherlock Holmes, mon cher Watson.
Ils croient qu'on ne déchiffre que leur couche extérieure... Ça les amuse. Mais il n'y a pas de couche extérieure. Nous sommes ce que nous montrons, quoi qu'il arrive. Et notre avis n'entre jamais en ligne de compte là-dedans. Je constatait avec plaisir que ma nouvelle rencontre avait l'air prête à m'inviter. Non pas que je boive, mais j'aimais tellement regarder les gens...

_Je vient d'arriver à vrai dire..tu as l’œil... Je veux fêter mon arrivée en fait!


Vraiment? Peu de gens décident d'aller boire tout seuls pour fêter leur arrivée. A moins qu'elle n'aie compté trouver au bar des compagnons de beuverie. Quoi qu'il en soit elle n'avait certainement pas encore 21 ans...

_Et si tu venais avec moi! Je sais que tu en a envie. Allez, on y va.


En effet, j'en avais très envie. Mais certainement pas autant qu'elle! Et quand elle se rendra compte que tu n'es pas celui que tu prétends être? Ou veux-tu faire semblant jusqu'au bout? Nous commençâmes à nous diriger vers le bar, autel flambant neuf dressé à la débauche.
Un endroit plein de gens intéressants.
Arrivés au bar, la jeune femme prit les devants du groupe, visiblement très pressée d'entrer, et commanda une bière qu'elle commença aussitôt à boire.
Quant à moi, je ne buvais pas, autant qu'il était possible de l'éviter. Je tenais à conserver mon self-control et surtout à ne rien révéler sur moi... accidentellement ou pas.

Je m'installai en face d'elle, dos au mur comme me le recommande toujours ma paranoïa, et entamai la conversation tout en sirotant mon eau glacée.

- Je crois qu'on ferait mieux de garder un œil sur les deux types dans le coin, là-bas. Ils ont des couteaux dans leurs vestes et l'air déjà pas mal éméché.
Enfin, pour le moment nous sommes tranquilles. Si je peux me permettre, qu'est-ce qui t'amène ici? Tu ne ressembles pas aux autres gens de Terrae. Tu es un peu plus... armée, peut-être.


Et toc! un peu de flatterie pour faire parler les gens, c'est toujours efficace.
Je ne m'inquiétais pas trop des hommes bourrés, en vérité. Même si je les exécrais.
Mais maintenant, avec mes pouvoirs, (qui n'étaient pas encore très puissants, mais non négligeables après tout) je pouvais déceler les idées générales des gens qui m'entouraient.
Un par un bien sûr, parfois deux, mais c'était rare.
C'était assez facile à distinguer en vérité. La colère, l'ennui, la perdition... La tristesse aussi, et l'amour, et tous les beaux sentiments. Je suppose que de les comprendre aidait à les entendre, mais pour l'instant il m'arrivait encore de me perdre dans les pensées des autres, d'avoir de terribles maux de tête... Il y aurait encore du travail.

Et quand aux armes de ma chère compatriote, c'était... faux. A vrai dire elle avait l'air perdue en elle-même, grisée de sa puissance au combat peut-être. Elle ne s'en rendait pas compte. Peut-être était-elle plus jeune que moi au final, même si son apparence criait le contraire.

-Enfin, fêtons ton arrivée si tu veux, mais il va falloir que tu me racontes ça!


Je lui lançai un sourire que je voulais encourageant. Et je la regardai. Toujours. Regarder. Et comprendre.



##   Lun 21 Avr 2014 - 14:50

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Shura Kirigakure
Messages : 30
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : bûcheronne/ vendeuse d'armes
Humeur : calme,pour l'instant

-Je crois qu'on ferait mieux de garder un œil sur les deux types dans le coin, là-bas. Ils ont des couteaux dans leurs vestes et l'air déjà pas mal éméché.
Enfin, pour le moment nous sommes tranquilles. Si je peux me permettre, qu'est-ce qui t'amène ici? Tu ne ressembles pas aux autres gens de Terrae. Tu es un peu plus... armée, peut-être.


Shura les avait remarqués elle aussi mais ne s'en souciait pas, elle regardait le garçon en face d'elle qui semblait l'observer, l'étudier ou au moins être intéressé pour une discussion avec elle.Peut-être voudrais-t-il mieux me connaître?Dans le doute de ses intentions elle préférait se méfier et ne rien dire de bien important, non pas qu'elle ne le craigne mais il vaut mieux qu'elle n'en dise pas trop sur elle.Surtout sur ce qu'elle a fait avant d'entrer.Elle remarqua aussi l'intention de flatterie dans ses paroles car, généralement, on évite de lui parler de ses armes de peur de se faire embrocher.Et il n'avait pas l'air de s'y connaître.

-Enfin, fêtons ton arrivée si tu veux, mais il va falloir que tu me racontes ça!

Me croit-t-il si bête pour tout déballer devant quelqu'un dont je ne connaît même pas le nom?Ou est-ce qu'il ne me croit pas assez grande et mature pour me méfier?Ses questions la préoccupait tellement qu'elle laissa un peu sa bière pour réfléchir malgré qu'elle n'en ai vraiment pas l'air.En fait,elle réfléchissait en permanence et d'ailleurs bien plus que la plupart des gens c'est aussi ce que lui avait dit son défunt mari.

-Disons que j'ai eu pas mal d'ennuis avant mon arrivée ici et qu'il ne vaudrais mieux ne pas retourner dehors pour l'instant.Au fait, je ne connaît pas ton nom.

Elle ne lui a d'ailleurs pas donner le sien par précaution et par habitude d'être entourée de personnes mal intentionnées.Ses quelques précautions lui ont parfois sauvé la mise lors de discussions avec des gens qu'elle décrit de particuliers.

-Tiens donc, on dirait qu'ils ont déjà bien attaqué l'apéro, c'est à peine si il tiennent debout.

Les deux hommes de tout à l'heure ont dût bien picoler car ils sont à rigoler de façon très ridicule en se tenant l'un l'autre pour ne pas tomber, puis se mettent à chantonner un air qu'elle connaît bien ce qui fit sourire Shura, sortie de ses pensées.


Une nouvelle à Terrae, ça s'arrose!(ft Astel) 13072802262115194411417776
Spoiler:
 
##   Ven 25 Avr 2014 - 22:21

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Astel Maär
Messages : 256
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : getting datas...
Humeur : var humeur=meteo*identity/neuro_1

Mon très intéressant sujet délaissa quelques instants sa bière. Incroyable comme une conversation devient intéressante lorsqu'on réfléchit un peu avant de parler! Ça me change des salut-ça-va, oui-et-toi. Je l'aime bien, cette fille.
Ah, elle va parler. Pupilles dilatées, elle se penche un peu en arrière. Très bien, ne révèle rien. Nous avons tous des choses à cacher, même si tu brûles d'en parler, à en juger tes yeux.

-Disons que j'ai eu pas mal d'ennuis avant mon arrivée ici et qu'il vaudrait mieux ne pas retourner dehors pour l'instant. Au fait, je ne connais pas ton nom.

Pas mal d'ennuis, hein? Ici c'est pareil pour tout le monde. L'appel survient toujours dans les moments de détresse, c'est aussi mon cas. Le tien a dû être particulier, vues tes compétences. Oui, quand on se trimballe avec un sabre pareil, on doit avoir des ennuis d'envergure vraiment exceptionnelle. Mais si tu ne veux pas en parler, qu'à cela ne tienne. Je ne compte pas extraire des informations de force. Juste regarder peut-être.
Regarder... Une marque de bronzage à l'annulaire gauche? Impossible. Cette jeune femme ne doit pas avoir plus de 20 ans. Mais qui sait d'où elle vient, peut-être que chez elle les choses sont différentes! Ou peut-être pas.

_Je ne connais pas le tien non plus, lui répondis-je avec un sourire ambigu. Tu as eu des ennuis. N'en parle pas. A Terrae tu trouveras la paix relative d'un microcosme isolé, mais ce que tu amènes avec toi y restera, quoi qu'il arrive. Mais tu le sais déjà, je présume!

Je balaie rapidement la salle du regard, comme toujours. Mieux vaut ne pas être surpris. L'ombre froide du mur à mon dos me rassure, bien qu'affaiblie par la lumière fade d'une lampe périclitant dans les ultraviolets.
Cette obscurité te rassure? N'est-ce pas le lot des méchants que d'aimer le noir? 
Ta gueule. On n'est pas dans un film, et mes yeux sont sensibles.
Peut-être qu'Anakin et son pote Sauron avaient les yeux sensibles? Ça expliquerait beaucoup de choses, je pense.
Ouais, c'est bon, j'ai compris. Je m'achèterai des lunettes de soleil. Demain.

-Tiens donc, on dirait qu'ils ont déjà bien attaqué l'apéro, c'est à peine si il tiennent debout.

Ma chère voisine tenait donc également à l’œil les deux braillards du fond qui s'improvisaient à présent en cantatrices déchues. Lamentable. Sans faire attention aux quelques mots lubriques qui nous parvenaient, j'analysai sa froide ironie, dénotant certainement un certain mépris, comme chez moi.

_Espérons qu'après le cabaret nous n'ayons pas droit au numéro du lanceur de couteaux. Non que je n'aime pas ça, mais avec des costumes c'est tout de même mieux!

La jeune femme eut un doux sourire, remonté de bien loin. Elle était très jolie quand elle souriait. Je crois qu'elle se reprit rapidement et son visage se teinta d'une couleur plus froide et amère. Les ivrognes entamaient le refrain, une fois de plus, et les yeux verts prirent un nouvel éclat. Colère? Regrets? Haine, peut-être? Pouvait-on être veuve à son âge? Cela me semblait insensé.
Ses mains disposées avec soin présentaient des doigts musclés, des doigts qui avaient travaillé.
Je songeai aux miennes, couturées de cicatrice. Pas de travail chez moi, juste de la souffrance. Vous êtes étrangement dissemblables. Presque de parfaits contraires.

Mais il y avait quelque chose qui nous rapprochait, c'était je crois, une grande volonté. Aucun de nous deux ne songerait jamais à baisser les armes. Un pendentif vert, caché dans les plis des vêtements, brillait de concert avec les yeux qui lui faisaient écho. Une attention particulière venant d'une autre personne, puisque cette femme semble préférer l'orange.

Je finis mon verre, faisant tinter le son pur des glaçons contre la paroi, dominant un instant les rauques ondes sonores produites par ces souffleries avachies au fond de la salle. A partir de quel moment peut-on décréter qu'une créature n'est plus humaine?
Regard circulaire. Un couple enlacé deux tables plus à gauche. Un vieillard regardant avec envie les ivrognes. Celui-là devait avoir "pas mal d'ennuis" à noyer. Rien d'alarmant. Je brisai notre silence.

_Bien que tu n'aies pas l'air d'être ici depuis longtemps, je suis certain que tu connais mieux cette ville que moi. Aussi aimerais-je te faire une demande très particulière...


Héhé, je m'amuse bien. Tu devrais avoir honte de la faire marcher comme ça, Astel. Allez, achève!

_Saurais-tu par hasard où se procurer une paire de lunettes de soleil qui ne soient pas en plastique jaune?

[houlà je t'ai écrit un vrai roman! Désolé ><]




##   
Contenu sponsorisé

 

Une nouvelle à Terrae, ça s'arrose!(ft Astel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.