Partagez | 
Tu pourras si tu veux, vider sur le comptoir, ce qui brûle tes yeux ♫
##   Mer 4 Déc 2013 - 20:55
avatar
Invité

Rosae était à Terrae depuis maintenant quatre jours. Elle n'avait toujours pas desserré les dents pour parler à qui que ce soit : elle observait. Se demandant quelle façade elle devrait adopter ici, laquelle se fondrait le mieux au paysage. Elle n'évoluait plus dans une jungle dorée où elle était au sommet de la chaîne alimentaire et cela la perturbait plus que l'incident de la réception au ministère. Elle ressentait à la fois un grand calme, une sorte d'apaisement depuis son entrée à l'institut et en même temps une colère folle. Elle souhaitait toujours la mort de Lysandre plus que tout et regrettait d'avoir été lâche, de lui avoir seulement bousillé un genoux alors qu'il lui avait prit sa vie. Elle se sentait plus seule que jamais et plus important encore : elle ne brillait plus. Dans un monde où elle n'était qu'une lambda, elle avait envie de hurler et se terrait pourtant encore et toujours dans le silence. Cachant sa haine derrière un sourire poli et enjoleur.

Elle décida d'aller explorer le village, prendre l'air ne lui ferait pas de mal et le dortoir lui devenait petit à petit insupportable. La promenade fut malheureusement de courte durée puisqu'un orage s'abattit sur l’entièreté de Terrae en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Rosie courut pour se mettre à l'abris, entra dans le bar et grimaça dés le pas de la porte dépassé. Elle n'était pas habituée à ce genre de "cabane" mais c'était ça ou le déluge alors ... Elle s'avança vers le bar, enleva son long manteau de laine ceinturé à la taille et se hissa du bout des fesses sur le tabouret, prenant garde à ses bottines de créateur italien (il serait regrettable qu'un inconnu alcoolisé aie laissé des traces de bière sur les montants du susnommé tabouret). Bien qu'elle s'en faisait plus pour la petite robe de satin couleur grenade, dont les manches longues étaient en contact avec le comptoir. Mais soit, si elle pouvait au moins ressortir sans avoir filé ses bas ...

La serveuse s'approcha d'elle pour lui demander ce qu'elle désirait boire, elle retrouva immédiatement son sourire chaleureux, contradictoire aux manies visibles à son entrée, et commanda un verre de Chardenais.
##   Lun 9 Déc 2013 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 18 ans !... Quoi ?! Mais non, pas 15, je suis petite pour mon âge c'est tout !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 266
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Serveuse au bar de Terrae/Manger la moitié des reserves de la cafet'
Humeur : Il est où mon gâteau ?!

J'avais pris mon service en début d'après-midi et étais arrivée trempée au bar de Terrae. Je m'étais séchée rapidement les cheveux dans l'arrière boutique, avant de prendre mon tablier et de me placer derrière le comptoir. Au final, l'après-midi avait été calme, peu de clients s'étaient aventuré dehors avec ce temps, seuls quelques habitués avaient échoué au chaud.

J'étais en train d'essuyer quelques verres quand une jeune femme entra dans l'établissement. La première chose que je repérai chez elle, c'était ses cheveux roses. Non mais après le bleu, le rose... C'était quoi cette mode ? A celui qui aura la couleur la plus impromptue ? J'étais presque sûre de ne pas encore avoir tout vu, mais la fille aux cheveux malabar était en lice pour gagner le concours... Je la suivis du regard alors qu'elle enlevait son manteau à l'air très luxueux pour découvrir une robe qui l'était encore plus, et pas du tout adaptée à la saison de surcroit. Elle devait avoir froid, mais qu'importait tant qu'elle pouvait donner le change...

Je détournai le regard alors qu'elle s'installer avec une mine dégoutée, rangeai mes verres et me décidai enfin à l'aborder alors que je la ranger, elle, dans la catégorie des filles superficielles et insupportables alors que je ne la connaissais même pas. Je me retrouvai donc face à elle et fus presque déstabilisée par son air avenant, sans toutefois le montrer. Je ne pus masquer mon étonnement face à sa commande un verre de Chardoquoi ?...

- Excusez-moi quelques instants, je reviens... murmurai-je avant de filer dans les cuisines.

Je trouvai mon chef pour lui demander si on avait du Chardonnay, et, comme je m'y attendais, il me répondit qu'il n'en avait pas. Su-per... Je revins au comptoir, dépitée, et me plantai devant la jeune femme.

- Je suis désolée, nous n'avons pas de Chardonnay. Par contre, on a du Chablis.




Fan club:
 
 

Tu pourras si tu veux, vider sur le comptoir, ce qui brûle tes yeux ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.