Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé]
##   Mer 14 Jan 2015 - 22:37

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

J'écoute avec attention Elio raconter sa propre arrivée à Terrae, accueilli par Akihiko. Ce nom me tire un sourire. Cela fait trois mois que j'ai rencontré le Voyant et je ne l'ai pas revu depuis. Je me demande ce qu'il devient et s'il a pu aider Light finalement. Je reporte mon attention sur mon cavalier lorsqu'il me fait part de sa surprise à la constatation qu'il ne parvenait pas à utiliser avec la même faciliter ses deux pouvoirs : l'eau et la métamorphose. Je souris. Je dois avouer que sa timidité l'a un peu trahi.

- Eh bien, moi ça a été l'inverse. La guérison, je n'ai jamais eu de problème. Mon désir d'épargner de la souffrance a quelqu'un est si fort que tout se fait naturellement. Eh puis, je suis certaine de ne jamais faire de mal à quelqu'un avec ce pouvoir. L'air par contre... j'en ai longtemps eu peur. Je me voyais déjà déchaîner des ouragans lorsque j'ai passé mon initiation.

Je lâche un petit rire gêné. Comme si, juste après l'initiation, j'aurais été capable de faire ça. Mais je n'en avais pas conscience à l'époque.

- Il a fallu que je demande de l'aide à une personne qui depuis est devenue une des meilleures amies pour que je prenne confiance en moi et que j'apprivoise mon pouvoir.

Je pense à Aoi un court instant. Sans elle, je pense que je serais toujours en train de galérer. Soudain, un couple de danseur manque de peu de bousculer Elio. Je tends ma main dans un réflexe totalement inutile, mais ils s'éloignent sans avoir rien remarqué semble-t-il. Je regarde mon cavalier qui semble un peu troublé. Je le vois regarder la foule qui nous entoure, comme s'il cherchait quelqu'un. Je ressens une pointe de colère faire son apparition. Serait-ce de la jalousie ? Non mais ça ne va pas la tête ? Je me fous des baffes mentalement. Lorsqu'il finit par reposer ses yeux sur moi, je lui souris pour cacher mon léger trouble. Je suis stupide quand même parfois.

Au fait, j'espère que tu ne m'en veux pas si je ne t'invites pas à danser ? C'est juste que je ne sais pas vraiment danser alors je préfère éviter une possible catastrophe.

Il m'offre un sourire mi-gêné, mi-confiant. Je ne peux retenir un éclat de rire.

- Ne t'en fais pas pour ça. Je suis sûre que je ferais bien plus de dégâts que toi. Crois-moi, si tu tiens à tes pieds, n'y pense plus.

Je lui offre mon plus beau sourire. Je me souviens d'une soirée qu'on avait eu à la fin d'un camp de ski. Je devais avoir onze ans à l'époque. Étrangement, un garçon était venu m'inviter à danser et... ça avait été horrible. Je pense qu'on est resté sur la piste de danse trois minutes et j'avais eu le temps de lui marcher cinq fois sur les pieds. Il a été très patient le pauvre. Depuis, je me suis promis de ne plus jamais réitérer l'expérience... à moins bien sûr de prendre des cours, mais comme je n'en ai pas eu l'occasion...

- Il faudra quand même que je prenne des cours une fois. Une femme qui ne sait pas danser, c'est plutôt lamentable, non ?

Ce n'est peut-être pas le mot qui convient, mais j'ai l'impression d'être la seule femme au monde à ne pas savoir danser. C'est vrai, Jenny savait danser et toutes les personnes qui nous entourent ici semblent tellement à l'aise. Ne souhaitant pas m’apitoyer davantage sur mon sort, je décide de changer de sujet.

- On ne danse pas, mais ça ne nous empêche pas de nous amuser, pas vrai ?

C'est vrai, on discute simplement, on rit. Moi, ça me convient parfaitement ! Soudain, une idée me traverse l'esprit lorsque je vois le tapis de neige par la fenêtre.

- Si tu as besoin d'un peu de mouvement, on pourrait, par exemple, faire une bataille de boules de neige...

Je ne fais que proposer et ne souhaite rien lui imposer. D'ailleurs, c'est une idée un peu étrange et... irresponsable ? C'est vrai, après tout il fait froid dehors et on est bien habillé, alors c'est un peu bête. C'est surtout un peu fou ! J'affiche un petit sourire en coin.


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Signat10
merci Haley
Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Teammi10
##   Ven 30 Jan 2015 - 14:32

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Messages : 366
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...

Lorsqu'Elio fit référence à ses pouvoirs d'eau et de morphe, il ne fit pas attention au fait, qu'ils ne s'étaient pas encore parlés de leurs pouvoirs. En fait, ils avaient plutôt eu une conversation où on aurait pu croire qu'ils n'étaient pas à Terrae. Mais on ne peut renier ce que l'on est. Selvi lui révéla alors qu'elle s'était l'inverse de lui. Elle avait beaucoup plus de mal avec l'air qu'avec son pouvoir de guérison. Elle était donc une air solaire ? Sans trop savoir pourquoi le garçon aimait particulièrement le pouvoir des airs. Pas qu'il n'était pas content du sien, cela lui allait, mais il y avait quelque chose dans le fait de voler qui l'impressionait. Enfin, il espérait que grâce à son pouvoir de morphe il pourrait bientôt profiter un peu de cette chance de voler aussi. Lorsque la demoiselle ajouta qu'après son initiation elle pensait pouvoir déchaîner des ouragans, le jeune homme sourit. C'est vrai que ça aurait été un truc carrément de passer de rien à tout. Mais en fait c'était un réel apprentissage d'apprendre contrôler ses pouvoirs. Un peu comme beaucoup d'autres choses en fait. Selvi ajoutait qu'elle avait demandé de l'aide à une personne qui était devenu sa meilleure amie pour s'améliorer. L'italien sourit en ajoutant:

C'est vrai que c'est plus facile avec quelqu'un. D'autant plus si il maîtrise ça mieux que nous. Mes meilleurs progrès de morphes je les ai également fait accompagné. Il faut dire qu'avant je ne savais même pas comment m'y prendre.

Il lâcha un petit rire. C'était bête, mais il n'y avait pas de modes d'emplois avec les pouvoirs, ça aurait pu être pratique d'ailleurs, mais chaque personne était différente et réagissait différemment avec ses pouvoirs. L'apprentissage était quelque chose de très personnel. Chacun évoluait à sa manière.

Lorsqu'Elio échappa à une bousculade de danseur, il s'excusa auprès de sa cavalière de ne pas l'inviter, car il était un piètre danseur. Heureusement pour lui, la réponse de la brunette lui convint tout à fait puisqu'elle lui répondit en riant qu'il n'avait pas à s'en faire car si il tenait à ses pieds il valait mieux ne pas y penser. Elio sourit à la fois amusée de la réponse de Selvi et rassuré. Il ouvrir de grands yeux surpris lorsqu'il entendit sa camarade ajouter qu'il faudrait quand même qu'un jour elle prenne des cours, car une femme qui ne savait pas danser c'était un peu lamentable. Le garçon haussa les épaules et répondit:


Pas tellement plus qu'un gars qui ne sait pas bricoler...

Il posa sur regard vert sur elle avec douceur. Bah lui c'était un mec et il ne savait pas vraiment se servir d'un marteau, un tournevis ça allait mais il ne fallait pas trop lui en demander. Son père macho passait d'ailleurs son temps à se moquer gentiment de lui. Il faut dire qu'il ne ressemblait absolument pas à ses frères aînés, alors forcément son père n'était pas habitué. Il aimait à l'appeler « fillette ». Au fond ce genre de phrase l'avait toujours touché et fait douter de lui. La comparaison avec Lino et Diego ne l'avait jamais mit en avant. Il faut dire qu'ils étaient si différents tous les trois...L'italien rajouta:

Tu sais je suis bien meilleur cuisinier que bricoleur et pourtant je suis un mec.

Il avait aimé dès son plus jeune âge se trouver dans les jupons de sa mère lorsqu'elle cuisinait à l'aider à sa petite échelle à lui. Et en grandissant il avait continué à l'aider par habitude mais également parce qu'il aimait ces moments parfumés en compagnie de sa mère.
Selvi reprit la parole et lui dit qu'ils avaient pas besoin de danser pour s'amuser. Elio sourit en acquiessant. Elle avait raison.
Le jeune homme vit alors sa cavalière regarder quelques instants l'extérieur à travers la fenêtre. Il lui sembla voir un air espiègle sur le visage de la demoiselle lorsqu'elle lui proposa de faire une bataille de boule de neige dehors...Elio fut un peu surpris, il était plutôt calme comme garçon mine de rien. Mais cette proposition avait quelque chose de terriblement tentant. Il regarda autour de lui, la fête battait son plein, avant de reposer son regard verdoyant sur Selvi. Et puis il était en bonne compagnie. Il sourit, amusé et lança en tendant son bras, avec une fausse voix de snob :


Si mademoiselle veut bien se donner la peine de prendre mon bras pour que nous allions chercher nos manteaux.

Lorsqu'Elio croisa le regard de sa cavalière il se mit à rire. Oui définitivement, sa carapace avait fondu comme neige au soleil, et il se comportait avec Selvi comme avec une très bonne amie...

Les deux jeunes gens ne tardent pas à se retrouver dehors. Il faisait nuit depuis un moment. Mais le ciel n'était pas couvert et l'on pouvait voir les étoiles et surtout la lune éclairer la neige. Il faisait un peu frais, mais c'était normal en cette saison. Elio passait une bonne soirée. Il était heureux. Il avait remit son manteau, son écharpe et ses gants en laine. Il resta là un instant à rêvasser, sur la beauté que la nuit leur offrait...Il avait un petit côté rêveur parfois...



Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Mar 3 Fév 2015 - 16:46

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Je suis heureuse qu'Elio accepte ma proposition, pas que je m'ennuyais, absolument pas, mais je me dis qu'un peu de mouvement ne nous fera pas de mal et puis, cela peut être vraiment drôle ! Je ris de bon cœur avec lui et prends son bras comme il me l'a demandé. Cette fois, le contact est naturel. Je ne ressens plus cette gêne qui s'était emparée de moi un peu plus tôt dans la soirée. Je m'entends bien avec l'Italien et la soirée se passe tellement bien, au final, que je n'ai plus vraiment peur de ce qui peut se passer et de ce qu'il peut penser de moi. Il m'a acceptée telle que je suis et j'ai fait de même avec lui. Nous sommes deux timides à la base et je crois que cela nous a rapprochés. Nous ressentons la même chose, nous savons donc ce qu'il faut ou ne faut pas faire pour ne pas blesser l'autre. La salle que nous traversons semble se remplir davantage à chaque instant. À croire que les autres élèves ne voient pas le temps passer, comme nous en fait. Il faut dire que la soirée est déjà bien entamée, mais je suis encore en forme et je n'ai pas envie de rentrer tout de suite. En enfilant mon manteau, je repense à ce bout de conversation qu'on a eu sur la danse et le bricolage. C'était assez cliché en fait. Je ne peux m'empêcher de sourire. C'est fou comme les stéréotypes ont la vie dure, mais je chasse ces pensées de mon esprit. Je n'ai pas envie de me lancer dans une réflexion philosophique sur le rôle de la société dans le façonnage social et culturel de l'homme et de la femme. Non, ce soir je veux m'amuser !!

Une fois dehors, nous levons notre regard vers le ciel étoilé. C'est tellement beau, tellement magique. Je suis, à chaque fois, touchée par tant de splendeur et de mystère. J'ai une pensée pour toutes les étoiles qui sont déjà éteintes, mais dont la lumière nous parvient toujours, tant elles sont éloignées de nous. Je me sens toujours toute petite face à l'immensité de l'univers. Puis, mes yeux se posent sur la lune. Elle est presque pleine ce soir, encore un ou deux jours sans doute avant qu'elle ne le soit complètement. Je quitte ma propre rêverie pour observer mon cavalier. Il a le nez levé vers le ciel et contemple, lui aussi, cette multitude de points lumineux qui nous surplombent. Je me demande quel genre de pensées il a. Se sent-il minuscule, comme moi ? Je souris, car, à cet instant, en voyant son visage baigné par la lumière lunaire, je me rends compte de sa beauté, son nez discret, ses lèvres fines et ses yeux, ses magnifiques yeux verts qui ont déjà attiré mon attention. Étonnamment, je ne suis pas gênée par cette découverte. Je suis simplement heureuse de le contempler sans qu'il ne prête attention à moi, trop perdu dans son monde intérieur. J'admire simplement une personne belle, à la fois à l'extérieur et à l'intérieur.

Après un instant d'immobilité, je m'éloigne discrètement dans le dos d'Elio. C'est bien joli de regarder les étoiles et je sais que je pourrais le faire toute la nuit sans m'ennuyer, mais ce n'est pas pour cela que nous sommes sortis. Je souris, espiègle. Je me penche pour prendre un peu de neige dans mes mains gantées et frissonne. Qu'est-ce que je suis contente, à ce moment-là, d'avoir pensé à prendre des gants ! Sinon, je me serais transformée en bloc de glace en un instant. Il faut dire que mes petits souliers ne sont pas des plus adaptés pour ce genre de situation. De la neige est déjà entrée à l'intérieur, mais je m'en moque. Heureusement que j'ai pensé à mettre des bas !  Je forme une jolie boule que je tasse pour qu'elle acquière une certaine cohésion, puis je la lance dans le dos de mon cavalier qui sursaute. Je ne peux m'empêcher de rire.

- Je t'ai eu !

Je reprends rapidement de la neige et recule pour avoir le temps, peut-être, d'éviter le projectile qu'Elio ne tardera certainement pas à me lancer. Je suis plutôt lamentable lorsqu'il s'agit de viser une cible, donc je ne me fais pas d'illusion sur l'issue de la bataille, mais je m'en fiche. Je suis là pour m'amuser !


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Signat10
merci Haley
Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Teammi10
##   Mer 18 Mar 2015 - 22:23

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Messages : 366
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...

    Elio est sorti dehors en compagnie de son agréable cavalière, suite à une proposition de cette dernière. Le garçon a enfin décidé de se bousculer un peu. Parce qu'il est plutôt du genre à rester tranquille quelque part, là où on attend à ce qu'il soit. Mais il se sent bien avec Selvi. Et puis il sait au fond de lui qu'il faut qu'il apprenne à faire confiance et à se lâcher un peu plus à Terrae.

    Une fois à l'extérieur il observe le ciel étoilé dont il semble qu'il ne s'en lassera jamais. Et notre italien il part un peu dans ses rêveries. Tant et si bien qu'il ne voit pas et ne sent pas le regard de la demoiselle sur lui-même. Il est trop concentré par ses pensées.
    Il ne n'entend et ne voit pas non plus Selvi s'éloigner un peu de lui et prendre de la neige dans ses fines mains.

    Elio sursaute lorsque la boule de neige s'écrase contre son dos emmitouflé. Il se retourne aussitôt étonné et voit la jolie Selvi qui rit et qui lui lance d'un air espiègle qu'elle l'a eu. En la voyant ainsi, il sourit. Il est en confiance. L'eau c'est son élément et la neige bah c'est de l'eau. Mais il décide de laisser les pouvoirs de côté pour ce soir. Après tout ils ont réussi à s'apprivoiser s'en forcément que les pouvoirs s'immisent vraiment dans leurs conversations.
    Le visage de notre italien prend un air amusé et taquin. Puisque c'est comme ça ! Il se penche et se saisit à son tour de l'éclatant élément blanc, fait rapidement une boule avec et la lance sur sa camarade du soir. Touchée ! En plein sur l'épaule ! Trop content de prendre part à ce jeu il éclata de rire à son tour. Puis, il reprit un peu de neige et s'avança vers Selvi. La neige prit la forme d'une nouvelle boule, il s'approcha tout près rapidement mais sans courir et se retrouve bientôt tout près d'elle, et lui écrasa gentiment et avec douceur la boule qu'il avait en main sur la joue. Il ajouta alors:


    J'ai plusieurs frères et sœurs tu sais, alors j'ai appris à ruser dans les jeux ! Il ne faut pas toujours y aller avec force pour gagner !


    Il souriait toujours. Sa voix était grave et douce. Il croisa alors le regard chocolat au lait de la demoiselle...peut-être que finalement il était un peu trop près...Il sentit ses propres joues s'empourprer...Alors il se retourna vivement et reprit de la neige qu'il lança n'importe comment en direction de Selvi mais qui vola bien au-dessus d'elle. Il était malin maintenant ! Ce dernier instant l'avait profondément gêné ! Il ne voulait pas que cela se voit même si son comportement devait subitement paraître un peu suspect. Il fallait que tout ça disparaisse, qu'il oublie. Il voulait que tout redevienne comme juste avant qu'il agisse comme un débile et qu'il oublie qu'il avait toujours eu du mal avec trop d'intimité, surtout avec les filles...


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Jeu 21 Mai 2015 - 18:41

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Comme je m'y attendais, la première boule de neige d'Elio ne tarde pas à m'atteindre. Je suis touchée à l'épaule et ris. Je lance celle que j'avais préparée, mais rate complètement mon objectif. Je sens alors le froid se glisser entre mon écharpe et ma peau, sans doute à cause du mouvement, et secoue rapidement le bout de laine tricotée pour me débarrasser de cette sensation désagréable, puis, sentant que mon adversaire s'approche dangereusement de moi, je m'abaisse pour reprendre des munitions. Mon cavalier est cependant trop rapide. Il se retrouve face à moi sans que je n'aie pu fuir. Sa main pleine de neige vient s'écraser délicatement sur ma joue. Je frissonne. Il est proche, très proche, trop proche ? Il me parle de ses frères et soeurs, mais j'ai soudainement de la peine à me concentrer sur ce qu'il me dit. Je ne vois que ses yeux qui ne se sont pas encore posés sur les miens, ses traits que j'ai pu observer quelqu'un instant plus tôt, mais qui ne m'ont, alors, pas fait autant d'effets qu'en cet instant. Sa voix me berce et je me sens comme dans une sorte de rêve, puis son regard rejoint le mien et je sens mon visage s'approcher du sien, imperceptiblement, comme s'il avait sa propre volonté. Elio brise soudain le contact et repart en lançant une boule de neige par-dessus son épaule. Je reste un instant immobile, choquée par ce qui vient de m'arriver. Mais qu'est-ce qui m'est arrivée en fait ? Mon cerveau était comme mis sur pause. Je ne me suis pas rendu compte de ce que je faisais. C'est comme si mon corps avait été attiré par un aimant... oh mon dieu... je ne suis quand même pas amoureuse d'Elio ?!? Je le connais à peine ! Non, non... ce n'est pas ça... du moins pas encore. Il est indéniable qu'il m'attire, par contre. Je lâche un soupire. Quelle galère !

Soudain, une pensée horrible me traverse l'esprit. J'espère qu'il n'a rien remarqué, que ce n'est pas pour ça qu'il s'est éloigné si rapidement. S'il vous plaît ! Qu'est-ce que je fais maintenant ? J'ai tout gâché, c'est ça ? Râaa, j'en sais rien. Peut-être qu'il a juste été gêné par notre proximité et qu'il ne s'est rendu compte de rien. Bon, dans le doute, je vais faire comme s'il ne s'était rien passé. Oui, c'est la meilleure idée que je puisse avoir pour le moment. Je réfléchirai plus tard à tout ça. Je suis encore un peu troublée. De toute manière, je verrai assez vite ce qu'il a compris ou pas... Avant que le jeune homme ne se retourne vers moi et constate que je n'ai pas bougé d'un pouce, comportement plutôt étrange, je me déplace et ramasse un peu de neige. Il faut que je donne le change. Allez, je peux le faire... faire comme si de rien n'était. Tu n'as rien ressenti, aucune attirance, rien. C'est un pote, un nouveau pote très beau et... un pote sympa. Oui, voilà, un nouveau pote sympa. Je suis lamentable... je n'arrive même pas à me convaincre moi-même. Comment puis-je espérer convaincre quelqu'un d'autre !

J'attends que le Morphe se retourne pour lui envoyer une dernière boule de neige. Je commence à grelotter. Il va vraiment falloir que je retourne à l'intérieur si je ne veux pas me transformer en statue de glace. Si je maîtrisais un peu mieux mes pouvoirs, je pourrais peut-être réchauffer l'air qui m'entoure, mais je préfère ne pas prendre de risque. Cela ne fait que quelques mois que je m'entraîne et, franchement, ce n'est pas encore ça. Je décide d'informer mon cavalier de l'état de la situation lorsque je commence à claquer des dents et que je me rends compte que je ne sens plus mes pieds.

- Je suis désolée, mais je suis frigorifiée. On reprendra notre bataille de boules de neige un autre jour, lorsque je porterai des vêtements adéquats.

Je lâche un petit rire forcé, autant à cause du froid qu'à cause de ce qui s'est passé. Ce n'est pas facile de donner le change et je suis étonnée de m'en sortir aussi bien. Il ne me reste plus à présent qu'à voir comment lui va réagir. J'espère vraiment, sincèrement, qu'il n'a rien remarqué. Sinon... je pense que je vais me creuser un trou pour me cacher et éviter son regard.


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Signat10
merci Haley
Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Teammi10
##   Dim 5 Juil 2015 - 23:23

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Messages : 366
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


    Elio était pris dans le jeu, il se détendait et retrouvait son caractère naturellement enjoué et taquin qu'il pouvait avoir ses amis. On pouvait dire que Selvi avait passé cette barrière là, et plutôt rapidement ce qui était assez étonnant au final, bien que ce ne soit pas une chose impossible non plus. Il s'était même emporté en jouant. Comme il avait grandit dans une famille nombreuse les activités qui partaient vite en cacahouètes, les jeux fréquents et les bêtises il connaissait ! Il n'était pas celui qui en faisait le plus mais il avait pris à ruser à force d'être victime des blagues de ses aînés.

    L'italien s'était simplement approchée de sa cavalière du soir et s'était contenté de lui écraser gentiment sur la joue, mais lorsqu'il avait enfin posé ses yeux verts dans ceux beaucoup plus sombres de Selvi ça avait été un moment étrange. Comme si le temps s'était brusquement ralenti. Les secondes avaient l'air d'être des heures. Pourtant il savait que cet instant avait été furtif. Il avait senti comme une forte intensité dans ce regard. Et puis soudain il s'était dit que leurs visages étaient bien trop près l'un de l'autre, c'était trop intime il ne pouvait pas. Il s'était donc éloigné brusquement tandis qu'il avait les joues rougies par la timidité. On dit que chaque personne a un espace d'intimité autour de lui qu'il n'est pas facile à franchir et qui est de taille variable en fonction des personnes, celui d'Elio était sans doute plus grand que d'autres. Il n'avait pas pû. Ils se connaissaient si peu encore, et puis cette intensité qu'il avait sentit dans l'air était inconnu ; et cela l'effrayait d'autant plus. Son cœur battait à tout rompre. Il essaya de se calme du mieux qu'il pu, il ne voulait pas qu'elle voit son trouble. Quant à sa réaction à elle, il n'avait rien vu du tout, trop perturbé par ses propres sensations.

    Lorsqu'Elio se dit que son comportement allait vraiment devenir trop louche il se retourna vers Selvi et reçu une boule de neige en pleine poitrine ! Bien visé ! Cela lui permit de se redétendre et il éclata de rire, les jeux ça détends vraiment!


    Super bien visé ! Je vois que toi aussi tu es maligne en jouant !

    Est-ce qu'il n'en faisait pas trop là ? Non parce que bon il rigolait et parlait beaucoup là. La demoiselle interrompit les pensées du garçon en s'excusant et lui disant qu'elle avait froid et qu'ils pourraient refaire ça lorsqu'elle aurait les bons vêtements. L'italien hocha de la tête en se rapprochant d'elle. Bien sûr, il comprenait et il n'avait pas vraiment envie d'être responsable si elle tombait malade. En bon gentleman qu'il était le jeune homme enleva son écharpe et la tendit en souriant à sa camarade:

    Si ça peut t'aider à avoir moins froid le temps du trajet. Et puis si tu as froid c'est un peu de ma faute quand même. Et en rentrant on demande un chocolat chaud ! Ils doivent bien avoir ça !

    Bah il espérait. Non parce que sinon il aurait quand même fait une annonce pas terrible quoi. Il n'y avait pas beaucoup à marcher pour rerentrer dans la salle des fêtes mais suffisamment pour qu'Elio se dise que son écharpe pourrait être utile à Selvi.

    Les deux jeunes gens se rendirent alors compte en rentrant à quel point il faisait bon dans la salle des fêtes. Il faut dire qu'il y avait du monde et que la chaleur montait vite. Elio se tourna vers Selvi et lui demanda:


    Enfin je ne sais pas si en fait tu vas vouloir d'une boisson chaude vu comment il fait chaud ici !

    Elio hésitait. Il se retint et ne dit rien. Peut-être que Selvi préfèrerait rentrer chez elle ? Il commençait à se faire tard...


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Lun 3 Aoû 2015 - 20:17

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

J'avais retenu un soupir de soulagement lorsqu'Elio avait éclaté de rire après s'être reçu ma boule de neige. C'était bon signe ça, non ? Puis, après que je lui ait fait par de mon état de congélation avancée, il s'est approché de moi et m'a donnée son écharpe pour me réchauffer un peu. Je lui ai souri, reconnaissante et rassurée qu'il ne me fasse pas d'allusion sur ce qui s'était passé. Soit il n'avait rien remarqué, soit il avait pris le parti de ne pas en parler, ce qui me convenait parfaitement. J'ai donc enroulé l'écharpe autour de mes épaules et y ai glissé mes mains après avoir enlevé mes gants mouillés par la neige.

- Oh oui, un bon chocolat chaud ! Et ne t'en fais pas, après tout, c'était mon idée à la base.

Je ris et suis mon cavalier à l'intérieur. La chaleur qui règne  dans la salle me percute de plein fouet et me coupe le souffle un court instant. La différence de température est assez violente. Le contraste de son est lui aussi plutôt impressionnant. Dehors, tout était calme et silencieux. On entendait un léger bruit venant de l'intérieur, mais c'était tout. Ici, le brouhaha règne et me donnerait presque mal à la tête. Il faut dire que je suis très sensible au bruit, habitué à vivre dans le calme. Lorsque le Morphe s'adresse à moi, je dois me concentrer pour comprendre ce qu'il me dit. Je finis par lui sourire.

- Effectivement, je crois que je vais passer mon tour pour cette fois.

Mon regard parcourt la salle et je sens la fatigue qui pointe le bout de son nez. Je commence aussi à avoir la débattue dans mes pieds. C'est très désagréable. Je m'assieds un instant sur une chaise qui traîne non loin.

- Si ça ne te gêne pas, je vais rentrer. Il est tard et je suis fatiguée.

Je ne demande pas vraiment son avis au jeune homme. C'est plutôt une manière indirecte de prendre congé. Je lui souris une nouvelle fois en me levant.

- Je tiens à te remercier pour cette chouette soirée. Je me suis beaucoup amusée. J'espère qu'on se reverra bientôt. On se tient au courant pour la course à pied. Bye !

Je ne sais pas trop ce que je dois faire : le prendre dans mes bras, lui faire la bises, lui serrer la main ? Je finis par lui faire un petit signe de la main en penchant légèrement la tête et tourne les talons calmement. Je suis encore troublée par ce qui m'est arrivée, mais suis fière de pouvoir paraître aussi sereine extérieurement. Je suis contente de rentrer chez moi, de pouvoir me poser et réfléchir à tout ça. Je n'ai pas menti. Cette soirée était vraiment géniale.


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Signat10
merci Haley
Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 Teammi10
##   Mar 4 Aoû 2015 - 22:49

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Messages : 366
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...

    Ce moment avait été gênant pour Elio, ce grand timide, et il était bien content qu'au final le sujet ne soit pas abordé, un peu comme si ils s'étaient mis d'accord pour ne pas en parler. Et ce n'était pas plus mal, il n'était pas prêt, il n'avait même pas compris ce qu'il lui était arrivé.
    Et puis devant les paroles de Selvi il lui avait proposé son écharpe, il faut dire qu'il s'était bien équipé parce qu'il n'aimait pas vraiment avoir froid. Cela lui fit tout bizarre de voir son vêtement s'enrouler ainsi autour du cou de sa cavalière. C'était si naturel, presque normal...
    En tout cas l'idée du chocolat chaud semblait également plaire à la jeune fille ! Elio sourit. C'était quand même bien sympathique cette entente qu'ils avaient.

    Cependant ils changèrent tous deux d'idées lorsqu'ils sentirent la chaleur étouffante et qui prenait à la gorge de la salle des fêtes. La différence entre la température extérieure et intérieure était époustouflante.
    Lorsque la camarade de notre italien lui dit, avec ce qu'il interprêta comme de la gêne, qu'elle était fatiguée et qu'elle allait rentrer, cela ne l'étonna pas vraiment. Il faut dire qu'il commençait à se dire exactement la même chose. Doucement et dans un sourire il lui répondit:


    Je comprends, je pensais à la même chose.

    Elle le remercia pour cette soirée, ajoutant qu'elle s'était beaucoup amusée et qu'elle espérait qu'ils se reverraient bientôt, ils devaient courir ensemble après tout.

    Merci à toi aussi, ce fut très agréable pour moi aussi. On se tient au courant bien sûr pour la course !

    Et Joyeux Noël !


    Est-ce qu'il l'avait dit avant ? Il ne savait déjà plus ! Il ne savait pas trop comment ils allaient bien pouvoir se dire au revoir, que devait-il faire ? Commen devait-il réagir ? Elle se contenta d'un petit signe de la main en souriant, et ce fut sans doute la meilleure option, celle qui leur convenait à tous les deux pour que ce soit amical sans que ce soit gênant.
    Elio la regarde partir avec un sourire au coin des lèvres. Oui décidément cette soirée fut inattendue mais très agréable. Il percuta alors en la voyant qu'elle portait toujours son écharpe...Elle était désormais trop loin, et puis il n'était pas du genre à s'en faire pour ses affaires, et finalement peut-être n'était-ce pas plus mal ? Au moins elle servirait vraiment à ce que Selvi ai moins froid...


Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé] - Page 2 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   
Contenu sponsorisé

 

Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: La salle de réception ! :: C'est Noël ! (2013)
Aller à la page : Précédent  1, 2