Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Au clair de la lune, euh, mon ami cauchemar, j'rencontre Mathéo, euh, ...
#   Ven 10 Jan 2014 - 21:23

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.


Ma respiration se saccade, je commence à m'agiter.

Une secondes, deux. Autant de battement de paupière immobiles qui battent dans le vide.

D'un coup, d'un seul, je me relève, brusquement, la bouche ouverte d'effroi mais sans un cri.

Je me reprend aussi sec. PUTAIN DE MERDE ! C'EST QUOI ENCORE CE BORDEL LA HEIN ?!! JE CROYAIS QUE CES FOUTUS CAUCHEMARS C'ETAIT FINIS DEPUIS L'INITIATION NONDEDIEU !!!

Je me lève brusquement en faisant jarter d'un grand geste ma couverture, par que je suis entortillé dedans et que CA ME GONFLE, puis sort d'un pas rageur.

Et c'est en voulant sortir que je me prends la porte. Deux fois.

PUTAIN MAIS C'EST PAS POSSIBLE CA !! J'AI UNE CHAMBRE, J'AI PLUS DE PUBLIC CON DANS UN PUTAIN DE DORTOIR PUANT POUR SE FOUTRE DE MA GUEULE ET JE TROUVE QUAND MÊME LE MOYEN DE FOIRER ?!!

Je claque la porte, mon front me brule, je vais ENCORE avoir une PUTAIN DE BOSSE, d'ailleurs je sais pas si je suis ouvert ou pas, je m'en FOUT TOTALEMENT OK ?!!

Je marche d'un pas rageur sans vraiment regarder où je vais, histoire de me changer les idées, ou je e sais pas. J'AI PAS LE DROIT DE VOULOIR MARCHER COMME CA ?!!! FAUT QUE J'EXPLIQUE TOUT CE QUE JE FASSE C'EST CA...

PAN !

Je bondis d'un coup, je venais de me prendre un arbre, j'étais sorti sans m'en rendre compte, je me trouvais das la cour, ET COMME LE DERNIER DES CRETINS, JE VENAIS DE ME PRENDRE UN ARBRE !!

SANS DECONNER !! C'EST QUOI CETTE NUIT DE MERDE ?!!!

- OH ! Je hurlais, seul dans l'obscurité.

Enfin, seul... C'est ce que je croyais...


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Sam 11 Jan 2014 - 8:53

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Encore une nouvelle lune qui se levait au-dessus de moi... C'est assez ironique quand on y pense. Les gens "normaux" parlent du soleil qui se lèvent, mais pour moi, cela ne veut rien dire puisque je n'ai jamais vu le soleil se lever. Et je ne le verrai jamais non plus. Pour moi, seule la lune m'indiquait le commencement de ma journée. Une journée sombre certes, mais sous un ciel piqueté d'étoiles infinies et lumineuses, je ne me sentais pas triste. Avec excitation, je m'habillai chaudement, car les nuits étaient de plus en plus froides, et sortis sans un bruit de ma chambre. Cela me faisait plaisir car je commençai à en avoir marre de rester enfermer sans arrêt. Aujourd'hui, j'avais eus l'impression d'étouffer littéralement dans ma nouvelle chambre. Ah oui, parce que j'avais une nouvelle chambre! Depuis que j'étais passé étoile, on m'avait assigné une pièce beaucoup plus grande, très agréable et où je vivais seul, sans aucun colocataire à présent. Même si je regrettai un peu leur présence (ils étaient gentil), je ne pouvais m'empêcher de sourire en pensant à cela car, au moins, je ne les dérangerais plus avec mes sorties nocturne. Mais cela me faisait tout drôle d'habiter cette chambre seule, surtout qu'elle était bien plus spacieuse... et que je ne savais pas quoi faire de tout cet espace. En général, je m'y entraînais... pour faire passer la journée plus vite. Mais j'avais peur d'abîmer toute cette nouveauté, comme lorsqu'on a peur de se réveiller après un rêve particulièrement beau. Enfin...

L'air de la nuit me fouetta le visage avec violence. Après avoir manqué suffoquer dans ma nouvelle chambre, cet apport d'air pur me faisait le plus grand bien. J'ouvris bien grand mes poumons, aspirant le vent glacé qui menaçait de me geler de l'intérieur. Je n'y prêtais pas attention, je me sentais trop bien pour y accorder de l'importance. Puis, comme d'habitude, mes pas me menèrent, seuls, à travers divers endroit de Terrae. Je les connaissais tous à présent. La solitude à du bon parfois, c'est que je peux tout observer sans restriction. Terrae m'était bien connue maintenant mais je soupçonnais encore quelque endroit non découvert. Et j'avais hâte de les découvrir.
La tête dans les étoiles, je redescendis bien vite en entendant un bruit sourd, mat, comme quelqu'un qui percutait quelque chose de toute ses forces. Intrigué, je m'avançais un peu plus avant de l'endroit où j'étais. je me trouvais dans l'une des vastes cour de Terrae, un endroit désert à ce moment tardif. Enfin normalement... Mes pas me menèrent jusqu'à un arbre, où l'évidence me frappa. Un jeune garçon était posté devant, se tenant le front et titubant légèrement comme s'il avait pris un gros choc sur la tête. Du moins, c'est ce que mon don de guérisseur me soufflai. Le garçon se redressa soudain et lâcha un grand cri dans la cour, un cri de rage qui fit naître une lueur de tristesse en moi. Outre son front, désormais visible, qui saignait et portait un énorme bleu, son cri me faisait ressentir un grand mal-être chez ce garçon. Et puis... J'avais un peu l'impression de me regarder dans un miroir lorsque je le contemplais. Il avait les cheveux blancs, les yeux rouges... donc albinos je présumais. Il était fragile, maigre... et tellement en colère il semblait.

Lentement, pour ne pas lui faire peur, je sortis de l'ombre de la nuit, apparaissant alors en pleine lumière lunaire.

- Tu veux bien que je te soigne ?, demandais-je avec douceur, le fixant de mes yeux azur.

Comme pour lui montrer que je n'avais que de bonnes intentions, je laissai mon pouvoir de guérisseur illuminait mes mains, comme si je tenais des lucioles dans chacune d'elle. Je m'approchai doucement de lui, arrivant petit à petit à son niveau. Avec une extrême délicatesse, je posai une main sur son front, laissant la chaleur et la lumière irradiait cette partie de son corps. La plaie n'était pas bien méchante, je la refermai sans grande difficulté, lui ôtant même cette bosse qu'il risquait d'avoir après un tel choc.

-C'est mieux comme ça non ?, demandais-je avec un petit sourire
#   Dim 12 Jan 2014 - 11:48

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.


Je croyais vraiment être seul dans cette cour. JE CROYAIS !!

D'un coup, je vois un mec sortir de l'ombre. ET VOILA ! JE N'ETAIT PAS SEUL !! ET JE VIENS DE ME PRENDRE UN ARBRE EN PUBLIC ! SANS DECONNER !! C'EST PAS POSSIBLE CA !!!

YA PAS MOYEN D'ETRE TRANQUILLE DEUX MINUTES DANS CETTE INSTITUT DE TARER ?!! IL FAUT TOUJOURS QU'IL Y AI UN PUBLIC C'EST CA ?!!! VOUS LE FAITES EXPRES ??!!

- Tu veux bien que je te soigne ? demanda la nouveau venue.

Me soigner ? ME SOIGNER ?!! NON MAIS TU TE FOUT DE MA GUEULE EN PLUS ?!!

J'allais crier que non, pas besoin, quand soudain, ses mains se mirent à luire faiblement dans l'obscurité.

Ok, un pouvoir. Un guérisseur, donc. ET MON CERVEAU POUVAIT PAS FAIRE LES RACCORDS PLUTOT NON ?!

CA FAIT CINQ ANS !! CINQ ANS ET JE NE ME SUIS TOUJOURS FAIT A L'IDEE HEIN !!!

Soudain, le nouveau venu posa ses mains sur mon front. Je sursautais, me crispais, et hésitais entre, le repousser brusquement, le frapper, me défendre, ou bondir en arrière.

Mais je sentais alors une douce chaleur sur ma tête, qui me lançait, et peu à peu, la douleur qui lançait mon front, mes tempes, disparue.

- C'est mieux comme ça non ?

Interdit, je ne trouvais qu'à répondre intelligemment :

- Euh...

NON MAIS SANS BLAGUE !! ADMIREZ UN PEU LA PERTINENCE DE LA PHRASE !!
QUELLE REMARQUE AD-MI-RABLE HEIN !!

Je me reprit, ne voulant pas rester sur cette impression :

- Sans déconner, tu fais ça souvent ?!

AH MAIS C'EST SUR QUE C'EST MIEUX HEIN !! QUELLE NET AMELIORATION DANS L'ART DE LA CONVERSATION !!

- Ouais, merci.

QUAND MÊME ! UN MERCI ?!! JE ME RAMOLLI ! DEPUIS QUAND J'AI A DIRE MERCI AUX GENS ?!!

COMMENT CA DEPUIS QU'ILS MA SOIGNENT ?!! PARCE QUE JE LUI AI DEMANDER PEUT ETRE ?!!! PUIS POURQUOI IL SE FOUT PAS DE MA GUEULE LUI AUSSI HEIN ?!!


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Mer 15 Jan 2014 - 20:35

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

En un coup d'oeil, je pus remarquer que ma présence ne lui faisait pas vraiment plaisir, même pas du tout à vrai dire. Je pouvais le comprendre dans un sens, il venait de se heurter à un arbre et ce devait être une situation embarrassante. Je failli lui dire que je n'avais rien vu mais me ravisai au dernier moment, ne voulant qu'il prenne mal ce que je lui disais. Parce qu'il en semblait tout à fait capable vu le regard qu'il me lançait. Je n'avais jamais vu ça auparavant, cela semblait vraiment l'embêter que je sois là. De la même manière, mon intervention avait eut un effet non désirée parce que... elle n'était pas désirée justement. Du moins c'est ce que j'en compris à son attitude lorsque je m'occupai de sa tête. Il se tendit immédiatement, comme s'il s'attendait à ce que je le frappe ou quelque chose du genre. Cela me surprit mais je n'en laissais rien paraître, ne voulant pas le perturber davantage. Je ne savais pas si c'était ma présence, mais ce garçon ne semblait pas vraiment bien avec lui-même. Il ne parvint à se détendre qu'après que j'ai retiré ma main de son front.

Lorsqu'il bégaya, surement en train de chercher quelque chose à dire, je compris qu'il ne devait vraiment pas avoir l'habitude qu'on s'occupe de lui. Ou alors, qu'il ne voulait vraiment pas de moi aux alentours. Je gardai toute fois mon sourire, accentué par sa remarque.

-Assez oui, répondis-je avec douceur. C'est le privilège des guérisseurs j'imagine, ajoutais-je avec un petit rire.

Après une courte réflexion, je ne savais pas d'ailleurs ce qui se passait dans sa tête, il me remercia. Un nouveau sourire étira mes lèvres.

-Mais de rien, si j'ai pu aider!

Je ne sais pas pourquoi j'avais cette impression qu'il se livrait une bataille dans sa tête. En tous cas, il ne semblait pas très bien savoir quoi faire, ou même dire. Un peu curieux, je lui demandai:

-Je peux te demander comment tu t'es fait cette blessure ?

Je gardai mes distances tout en disant cela, pas trop loin pour avoir un minimum de proximité, mais pas trop près non plus, me rappelant sa réaction lors de mon contact. La dernière que je voulais, c'était le mettre mal à l'aise.


#   Sam 18 Jan 2014 - 10:08

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.


Tendus, je fixais l'arbre d'un air assassin. Je sais pas moi, je suis feu, si seulement le fait de le regarder fixement pour le faire... Embraser, la comme ça, d'un coup, ses serait une joie IMMENSE.

Mais non. L'arbre avait l'air de ne pas vouloir s'embraser tout de suite. Et MERDE !

NON MAIS SANS BLAGUES ! CA ME SERT A QUOI CETTE SALOPERIE SI JE NE PEUX FAIRE AUCUN AUTODAFE D'ARBRE AVEC HEIN ?!!

Soudain, le jeune reprit la parole :

-Je peux te demander comment tu t'es fait cette blessure ?

Lui, c'est sa mémoire, que j'aimerais faire bruler.

Je reportais mon regard vers lui, tirant une sale face de pet, limite une tronche de psychopathe.

PUIS COMMENT CA, MA BLESSURE ?!! FAIT PAS COMME SI T'AVAIS RIEN VU !! TU CROIS VRAIMENT QUE CA MARCHE ?!!! T'AS PAS VU QUE JE VIENS DE ME MANGER UN ARBRE ET UNE PORTE PEUT ÊTRE ???!!

- NON.

VOILA ! PAN !! NON MAIS SANS DEC !! TU CROYAIS VRAIMENT QUE J'AILLAIS M'HUMILIER A TE LE REDIRE HEIN ?!

- Je me suis manger un arbre et une porte, je grogne.


Quoi ? QUOI ?!! POURQUOI QUE J'AI SORTI CA MOI ?!!

PUTAIN ! C'EST MOI QUE JE VAIS FUSILLER DU REGARD NONDEBLEU !! C'EST PAS POSSIBLE CA  !!!

- Mais c'est bon ! On se calme TOUT DE SUITE ! Je me passerais de commentaires HEIN !!

NON MAIS C'EST VRAI QUOI ! SANS DECONNER !!

PUIS J'AI UNE TÊTE A ÊTRE D'HUMEUR A ENTENDRE DES COMMENTAIRES SACARSTIQUES MOI HEIN ?!!

NON ! Et tous ceux qui diront le contraire peuvent aller voir ailleurs si j'y sui hein !!


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Dim 2 Fév 2014 - 18:27

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Autre chose que je notai chez ce garçon, outre une colère visiblement peu dissimulée, c'était une envie démesurée de l'exprimer, peut-être même par la violence. Je sentais ces pulsions chez lui, nul besoin d'être sensitif pour le voir. Pourtant... Il en semblait pas bien méchant quand on le regardait comme ça. Même si je n'oserais jamais le dire devant lui, car j'imagine que je ne verrai pas le jour ( si je pouvais le voir bien sur mais... bon), il me faisait plutôt pensé à un être blessé, un enfant qui à trop souffert pour se développer correctement. Il n'a surement pas dû connaître que de bonnes choses dans sa vie. Son regard... ce regard qui veut embraser tout ce qui vit, il brûle d'une lueur farouche mais qui semble camoufler une déchirante détresse. A vrai dire, je ne savais pas quoi penser. En le regardant ainsi, j'avais l'impression de me retrouver face à un animal blessé, devenu sauvage par le manque de soins et d'attention. Probablement ce qui aurait pu m'arriver moi aussi...

Je secouai la tête pour chasser toutes ces pensées de mon esprit. Cela n'aidait pas de s'embrouiller comme ça. De plus, il me répondit presque au même moment, d'un "non" qui ne laissait entendre aucune voix de recours. J'allais acquiescer en lui disant que ce n'était rien lorsqu'il enchaîna aussitôt sur ce qui semblait être la raison de la blessure, raison qu'il ne semblait pas vouloir partager quelques secondes avant. J'allais de nouveau tenter ma chance lorsqu'il interrompit mon essai pour, encore une fois, me mettre en garde semble t-il. Il avait l'air sujet aux sautes d'humeur... Pourtant, loin de me faire peur, un petit sourire naquit sur mes lèvres. Pas un sourire moqueur bien sur, mais un doux sourire, comme ravi qu'il se soit exprimé.

- Je comprends mieux les dégâts de ton front à présent..., soupirais-je avec tristesse.

Je m gardais bien de me moquer. D'abord, parce que je n'en avais aucune envie, et ensuite, parce que je ne voulais pas le braquer. Il devait avoir beaucoup de choses enfermées en lui pour agir de la sorte. Mais il ne m'a encore fuit donc...

- Quelque chose te trotte dans la tête ? demandais-je avec curiosité.

Aussitôt, je poursuivis avant qu'il ne saute aux conclusions, les mauvaises surtout...

- Non pas que je veuille te forcer à parler. Tu peux même me dire que je te tape sur le système si tu en as envie, je comprendrai le message, ajoutais-je avec un léger clin d'oeil taquin.

Hrp : pardon pour se retard! J'ai eu beaucoup de choses à faire et je n'ai pas pris le temps de poster! Pardon encore!
#   Dim 9 Fév 2014 - 15:43

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

Au quart de tour, je démarrais un plan d'attaque. Ou plutôt de défense, par l'agressivité, comme d'hab... OUI C'EST VRAI, C'EST PAS COMME SI CA REVENAI AU MÊME HEIN !

J'attendais le commentaire sarcastique avec acidité, et, tendu comme un putain d'arc, crispé, aussi je captais pas tout de suite son sourire comme une espèce de petit sourire doux et gentil.

A vrai dire, je captais RIEN DU TOUT, en fait. Je sais pas exactement ce que je regardais. Un point dans le vide avec n regard mauvais et les bras croisés devant moi.

- Je comprends mieux les dégâts de ton front à présent..., fit le nouveau venu.

J'eu pas le temps de digérer le fait que sa PUTAIN DE PHRASE soit TOTALEMENT DENUER DE TOUTE TRACE D'IRONIE que l'autre balance sa bombe :

- Quelque chose te trotte dans la tête ?

J'ai un instant de doute. Un arrêt, genre GROS BUG DU CERVEAU. Bug qui persiste. OH !! J'AI JAMAIS DIT QUE J'AVAIS LA DIRECTION ASSISTEE AU CERVEAU HEIN !!

- Non pas que je veuille te forcer à parler. Tu peux même me dire que je te tape sur le système si tu en as envie, je comprendrai le message...

Je capte enfin le sens premier de sa phrase. A quoi je pense. ET IL POUVAIT PAS LE DIRE TOUT DE SUITE ?!! PUIS C'EST QUOI CETTE QUESTION AUSSI ?!! QU'EST CE QUE T'EN AS A FOUTRE HEIN ?!!

ILS VRAIMENT TOUS FRAPPER DANS CE FOUTU TERRAE HEIN ! NON MAIS SANS BLAGUES ! C'EST PAS UN INSTITUT C'EST UN ASILE !!

TERRAE ENTIER ME TAPE SUR LE SYSTEME !

PUIS DEPUIS QUAND ON LUI DEMANDE A QUOI ELLE PENSE QUAND ON CROISE UNE PERSONNE ?!! C'EST PAS NORMAL CA ! EH, POUR INFO, LES PHRASES BATEAU, C'EST PLUTOT "PLEASE TO MEET YOU" D'HABITUDE !

En réponse, je grogne. OUI, JE GROGNE. Puis comme je trouve que merde à la fin, c'est pas une réponse, un grognement, je fini par répondre :

- A rien. Ou à trop de trucs. Genre meurtre d'arbres, autodafé de porte. Ou meurtre de porte et autodafé d'arbres, je sais plus. Je peux te retourner la question ?

OUI PARCE QUE C'EST PAS TRES CLAIR LA !

- D'ailleurs, pourquoi cette question ?!

Je dois le regarder bizarrement. Genre psychopathe fasciné. C'EST PAS NON PLUS COMME SI JE FAISAIS SOUVENT CES TETES HEIN !

D'ailleurs, je m'en fiche, après tout. Au pire je lui fais peur, qu'est ce que j'en aurais à carrer hein ?


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Dim 9 Fév 2014 - 17:23

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je continuai de le regarder avec le plus de gentillesse, pour ne pas le rebeller contre moi, pour qu'il se sente apaisé. Je sentais qu'il était comme une bombe que l'on peut faire exploser à tout moment, et je n'avais pas envie de ça. Je n'arrêtai pas de me répéter sans cesse que ce garçon aurait pu être moi si je n'avais eu personne pour m'aider, si ma sœur et mes parents n'avaient pas été là. Je ne prétend spas comprendre ce garçon. Mais je sens, au fond de moi, que je ne dois pas le laisser seul ainsi. Que si je l'ai rencontré, c'est qu'il doit y avoir une raison. J'admets qu'il parait fou, mais ce n'est pas nécessairement un mauvais garçon pour autant.

En voyant son regard ou même son faciès lorsque je m'exprimai à lui, je comprenais que je l'avais peut-être un peu déstabilisé. La manière dont il me répondit me le fit d'ailleurs bien comprendre. Je continuai de sourire gentiment, sans me moquer, le laissant s'exprimer... pour le moins bizarrement. Même si, d'après ce que j'avais compris, je devais paraître tout aussi étrange à ces yeux. Ma question avait l'air de l'avoir sérieusement troublé.

-Tu n'as pas l'habitude qu'on s'intéresse à toi n'est-ce pas ?, demandais-je sans réfléchir, dans un murmure.

J'avais légèrement baissé la tête en disant cela. Je la relevai suffisamment pour plongé mes yeux d'azur dans ceux couvert de lave du jeune homme.

-Ou peut-être que tu n'aimes tout simplement pas ça. Je peux comprendre, continuais-je avec un petit sourire amusé.

Je compris toutefois qu'il attendait une réponse à ses questions. Je me plongeai alors dans une sorte d'intense réflexion, de façon à faire le tri sur ce qui me trottait dans la tête. Je laissai échappé un petit bruit léger pendant ce temps de réflexion, amusant réflexe qui faisait écho à son propre grognement lorsque je l'avais interrogé.

-A quoi je pense ? Eh bien, je pense que je ne me suis pas habillé assez chaudement ce soir. Je crois aussi que j'ai dû avaler quelque chose de dépassé car mon estomac proteste furieusement depuis tout à l'heure. Et aussi... Je crois que tu es un quelqu'un qui a beaucoup souffert, terminais-je en le regardant avec sincérité.

J'enchaînai presque aussitôt sur sa question suivante, voulant lui laisser le temps d'absorber tout ce que je lui disais.

- Pourquoi ne devrais-je pas la poser ? Sauf si ça t'a offensé bien sûr!, ajoutais-je précipitamment, ne dissimulant pas ma surprise quant à ma question.

Avisant un banc non loin de nous, je me dirigeai vers lui pour m'asseoir, sentant des fourmis me parcourir les jambes. Je soupirai d'aise lorsque je sentis le contact de la pierre froide. Je me fatiguai bien vite ces derniers temps. Ma maladie devait avancer plus vite que je ne le croyais.
Le banc n'était pas loin du garçon, je pouvais donc garder un oeil sur lui, et voir chaque trait de son visage. Un fait me frappa soudain.

-Au fait, je ne connais même pas ton nom... Moi je m'appelle Matheo!, me présentais-je d'un air enjoué.


#   Dim 16 Fév 2014 - 20:00

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

Quand je posais ma question, je crus que ma seule réponse serait ce murmure que j'avais cru mal entendre.

NON MAIS SANS DEC ! JE SUIS SENSÉ AVOIR L’OUÏE FINE MOI ?! QUAND J'AI DIS QUE J'AVAIS L’OUÏE FINE ?!!! JAMAIS ! JE L'AI JAMAIS DIS ! ALORS C'EST NORMAL SI T'AS PAS ENTENDU HEIN !!

PUIS C’ÉTAIT QUOI CA HEIN ?! T’ÉTAIS EN TRAIN DE PENSER A VOIX HAUTE LA ?!! SANS DEC ! JE SUIS SENSÉ DÉCRYPTER LES PENSÉES A VOIX HAUTE MOI C'EST CA ?!!

Je m'apercevait alors que le mec avait son regard fixé sur moi... Je ne détournais pas le regard, et reprenait un espèce de regard de psychopathe, avec des pupilles écarlates dilatées dans la pénombre.

Mais le jeune ne semblait pas être sur cette longueur d'onde. PUTAIN ! Ça me frustrait de ne rien comprendre à ces réactions lui !

- Ou peut-être que tu n'aimes tout simplement pas ça. Je peux comprendre.

Ouais bah c'est bien ! Si tu pense que oui, tu peux comprendre, l'humanité est sauve ! NON MAIS SANS BLAGUES ! CA T’ÉCLATE DE JOUER AU PSYCHOLOGUE LA ?!

Je ne captais pas, mais l'autre sembla réfléchir... BAH OUAIS VAS Y ! PRENDS TON TEMPS ! TRANQUILLE !

PUIS IL FAIT UN ESPÈCE DE BRUIT CHELOU AUSSI ! C'EST UN BRUIT QU'IL FAIT QUAND IL RÉFLÉCHIT C'EST CA ?!! NON MAIS SANS BLAGUES ! OBLIGÉ DE COUINER EN RÉFLÉCHISSANT ?!! Z'AVEZ PAS L'IMPRESSION D'UN PATHÉTIQUE PITOYABLE QUI TRAINE LA ?!! POUVEZ PAS RÉFLÉCHIR EN SILENCE NON ?!!

Dit celui qui grogne en réfléchissant ...

Le jeune finit finalement -ET OUI, JE MET DES FINALEMENT SI JE VEUX, C'EST QUE J'AVAIS PRESQUE RÉUSSI A VIEILLIR EN ATTENDANT SA RÉPONSE MOI !!- par répondre, me sortant tout ce à quoi il pensait. Des futilité, pour finir par sortir une phrase sur moi en mode normal.

Je restais un moment interdis. Mais moins de deux secondes, parce que QUAND MÊME, C'EST PAS COMME SI JE RESTAIS SOUVENT INTERDIS LONGTEMPS HEIN !

Souffert ?! SOUFFERT ?!! NON MAIS SANS BLAGUES ! LES SCIENTIFIQUES, TU CROIS QUE C'EST DES ENFANTS DE CŒUR ?! QUI OFFRE DES FLEURS AUX DAMES ET COURENT APRÈS DES ÉCUREUILS COMME DES ENFANTS ?! QUI SUIVENT LES PAPILLON EN BABILLANT DES BONHEUR ?!!! C'EST CA ??!!!

- Pourquoi ne devrais-je pas la poser ? Sauf si ça t'a offensé bien sûr!

Oui bah je comprend. Poser des questions chelou pour le fun, bien sur !...Oui, OK HEIN !

Le mec alla alors s'asseoir sur un banc, et je le suivais du regard en ne bougeant pas le reste du corps. OUI J'IMITE TRÈS BIEN LA STATUE QUAND JE VEUX ! ET ALORS ?!!

Puis il me signala qu'il s’appelait Mathéo. Ce à quoi je répondit laconiquement :

- Mathéo, ok. Moi c'est Kei.

Je réfléchissait un instant, me renfrognant, puis me dirigeais vers le banc, hésitais à m'asseoir, puis n'ayant que moyen l'intention de me taper la discut, me plantait debout devant, et croisais es bras devant moi.

- Mon nom est Japonais mais je suis pas Japonais.


Ouais, c'est ca ! Je sens que je serais surement mort si je n'avais donné cette information VITALE HEIN !! Purééééée...

- C'est juste une master qu m'a appelé comme ça, je donnais en guise de simple explication.


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Mer 12 Mar 2014 - 18:55

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Son regard en disait long sur ses pensées. Il me jetait une sorte de regard fou, surement pas contrôlé, ce genre de regard qui est censé vous glacer d'effroi, qui vous donne l'impression que votre interlocuteur va se jeter sur vous dans la minute qui suit pour vous faire atrocement mal. Ce n'était pas mon cas. Je n'avais pas peur, je soutenais son regard sans difficulté. En fait, peut-être que j’interprète mal aussi, mais derrière ses yeux-là, moi je voyais surtout beaucoup de douleur, des expériences trop rudes, qu'un jeune homme ne devrait pas avoir à subir. Et cela me faisait mal pour lui, plus que la peur.
Lorsque je partis m'asseoir, il sembla hésiter longtemps avant de me suivre. Certes, il en s'assit pas mais il vint tout de même en face de moi. Il n'était donc pas totalement fermé à la discussion, ou même à moi. Il se présenta à son tour, m'offrant après des explications sur son nom, de manière haché, un peu surement en maintenant que ça lui traversé l'esprit. J'esquissai un doux sourire, absolument pas moqueur. Toutefois, ses dires m'intriguaient. Mais je n'osais pas poser de questions, de peur d'en soulever une mal placée.

-C'est un nom sympa... Tu n'aimes pas toi?, demandais-je normalement.

Puis, surement pour faire la conversation, mais aussi par réel intérêt, j'osais enfin lui demander:

-Pourquoi un master t'a-t'il nommé ? Tu ne connais pas ton vrai nom?

Ça, c'est ce qui s'appelle aller franc jeu en plein dans le plat. Mais quelque chose me disait qu'il valait mieux être direct, plutôt que de le laisser imaginer quoique ce soit.

-Au fait, tu es ici depuis longtemps ? Quelle est ton affinité ?, demandais-je avec gentillesse.

Puis, réalisant que je devenais vraiment curieux, je me pinçais les lèvres avec gêne, rougissant un peu au passage.

-Désolé... je pose beaucoup de questions...

Hrp : Pardon pour THE retard! Je suis trop désolé, le rp s'était noyé dans la masse en fait :D
#   Ven 14 Mar 2014 - 10:10

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.


J'aime pas la nuit, en fait. C'est chiant. Les autres dorment la nuit. Enfin, TOUT LE MONDE, sauf l'autre andouille assis pépère sur un banc en face.

UNE PERSONNE, UNE SEULE est réveillée à cette heure la dans TOUT L'INSTITUT, cet asile, ce PÉNITENCIER, ET IL A FALLU QUE JE TOMBE DESSUS, SINON C'EST PAS DRÔLE, HEIN !

SANS BLAGUES !

Mais j'ai plus mal au front. C'est déjà ça. Enfin, j'ai plus mal nul part même. Puis je m'en fout d'avoir mal, en fait, non mais sans rire.

Puis je suis tombé sur le curieux qui pose plein de questions, en plus apparemment. Bien que j’eus l'impression que la moitié des internés ici n'ont que ça à faire, poser des questions.

L'autre moitié te tape dessus. OU ME TAPE DESSUS, OK, LA CONCLUSION EST LA MÊME QUOI !

VIVE TERRAE ! J'ADORE CET INSTITUT !! C'EST QUAND QUE JE PEUX SORTIR DÉJÀ ?!!

L'espace d'un instant, je me demandais ce que ça faisait si moi aussi je posais des questions. Mais en fait, se serait juste pour le fun de poser des questions.

Parce que techniquement, des réponses, j'en ai rien à foutre. Je m'en fout des gens, encore plus des gens de Terrae, et leurs réponses, ça m'étonnerait qu'elles soit intéressantes.

J'AI UNE TÊTE A TENTER D'ENTRETENIR UNE CONVERSATION PEUT ÊTRE ?! NON, COMME CA C'EST RÉGLÉ, HEIN !

- Ouais, j'avais cru remarqué, pour les questions, je sais pas pourquoi, peut être parce que y'en a beaucoup ouais ?


Je marquais une pause, puis continuais :

- Si. Je connais mon prénom, quand même. J'ai pas non plus la mémoire qui flanche à ce point HEIN ! Mais j'l'aime pas. J'AI UNE TETE A REPRENDRE LE NOM DE MON PÈRE PEUT ETRE ? NON ! J'ai tout perdu. Toi même tu sais, à la base, c'est pour ça qu't'es pointé à Terrae hein ?!


Je me retins quand même d'ajouter le mot "connard" avant "père". Non pas parce que je respecte sa mémoire, à ce connard. Mais parce que ça me vaudrait surement d'autre questions ultra chiante.

COMME QUOI, DES FOIS, JE SAIS REFLECHIR AVANT DE PARLER HEIN ! Quoique...

- Enfin, j'en sais rien ! En tout cas, dans ma tête, c'tait logique à la base ! Plus la même vie, plus le même prénom qui pue. Enfin, Kei aussi pue, niveau sens. Mais bon, j'allais pas m'auto-rennommer MARGARETH non plus HEIN !


My deeeaar Margaaaaret..... I must tell yoooou ... OK, BREF ! STOP, Ca me soule déjà, j'ai aucune envie d'avoir ce truc moisi dans la tête HEIN !

- Ouais, bah j'suis la depuis assez longtemps pour être initié. Je suis Air.

BWA AH AH AH ! ... COMMENT CA J'AI VRAIMENT UN HUMOUR DE MERDE ?! Bah, il est pas air, lui, peut être, pour être guérisseur ?

En quelques instant, je fais une flammèche, qui volète sur la paume de ma main. Puis je joue avec, en la faisant passer de doigt en doigt.

- OK, J'AVOUE. Je suis pas air en fait.


SI CA A PAS LE MÉRITE D’ÊTRE CLAIR HEIN ! Bon, on en était ou ? Je dois poser des questions, c'est ça le nouveau jeu ?

NOUVEAU JEU ?! CA PROMET DE DEVENIR RAPIDEMENT CHIANT COMME JEU QUAND MÊME HEIN !!

- OK, première question alors... AH ! Toi, ça fait longtemps que tu est la ? ...

Je dois sortir une autre question c'est ça ? Ouais mais j'ai plus d'idées la ! NON MAIS SANS SÉRIEUX ?!! OU ILS VONT LES CHERCHER TOUTES CES QUESTIONS ?!!

- Beuh, j'ai déjà plus d'idées de questions. J'vais pas gagner au jeu... Ou tu vas les chercher toutes tes questions en vrai ?

Ouais, comme ça, je pose une autre question. Deux. On va allez loin HEIN !!




♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Ven 14 Mar 2014 - 20:21

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Si j'aurai pu croire que mes questions ne lui faisaient ni chaud ni froid, sa réaction me confirma belle et bien que non. On dirait qu'il était passablement énervé, tout du moins que ça ne lui plaisait que moyen de répondre à des questions. Je pouvais le comprendre... IL devait y avoir droit sans arrêt. C'était d'ailleurs étonnant de ma part, je ne parlais pas autant, et je n'étais pas aussi curieux. Mais ce garçon... Je ne sais pas... Il me donnait envie de parler. Pourtant, son humour mordant, teintée d'ironie bien placée laissait sous-entendre que trop questions le saoulait. Les questions tout court d'ailleurs. Malgré sa réaction, que je savais prévisible maintenant, je n'affichai rien de spécial, juste un léger sourire poli tandis que je l'écoutais.

Il ne semblait pas avoir de bonne relation avec son père à la manière dont il en parler. Mais je ne soulignais pas ce point, conscient que ça me donnerait l'occasion d'une nouvelle question, ce qui déclencherait un nouvel accès d'ironie mordante. Ce n'est pas que j'étais susceptible, loin de là, mais je ne voulais pas qu'il soit sur la défensive. Malgré sa réaction, je l'aimais bien. Je sentais que ce n'était pas un mauvais garçon. Il était juste... abîmé... Il me renvoyait en quelque sorte ma propre image, celle que j'aurai eu si personne ne m'avait tendu la main.

Lorsqu'il me dit être air, je fronçais légèrement le sourcil, tout en conservant mon sourire. Son caractère ne se prêtait que moyen à celui des airs. La flammèche confirma mes doutes. Un feu donc... C'est bien ce que je soupçonnais. Cet élément lui allait davantage.

Il reprit de nouveau avec son humour destiné surement à m'énerver. Mais je ne laissais paraître, gardant mon sourire intact. De toute façon, il en fallait bien davantage pour m’agacer. Je ne me souviens même pas de la dernière fois où je me suis mis en colère... Probablement jamais... Je n'ai jamais eu l'occasion pour.

-Moi j'aime bien ton prénom. Il sonne bien, dis-je simplement en souriant.

Puis, repassant ses questions dans ma tête, je décidais de répondre calmement à chacune d'entre elles.

-Alors... Où je vais chercher toutes mes questions ? A vrai dire, je n'en sais rien. Je ne suis pas si curieux ou bavard d'habitude..., expliquais-je sur le ton de la réflexion.

C'était vrai en plus... Mais je savais que je devais arrêter de poser des questions a présent. Ce "jeu" comme il l'appelait ne lui plaisait pas apparemment. Mais mes questions devaient surement me venir parce qu'il était intriguant. Ce n'est pas le genre de personne que je suis habitué à croiser. Cela change beaucoup de mon quotidien nocturne.

-Quand au temps de mon séjour... Je crois que ça va faire un peu plus de trois ans maintenant que je suis là. C'est très long maintenant que j'y repense...

J'achevais ainsi de satisfaire sa curiosité feinte, et gardai le silence, tout en le regardant avec douceur. Je tenais ma parole, je ne posais plus de questions qui l'embêtent. Peut-être qe lui deviendrai plus curieux aussi...
#   Dim 23 Mar 2014 - 14:43

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

Il sonne bien ? IL SONNE BIEN ?! BAH OUAIS ! OUI, J’ESPÈRE UN PEU QU'IL SONNE BIEN OUAIS !

PARCE QU'UN PRÉNOM QUI PUE, CA MARCHE, VU QUE TU L'AS PAS CHOISI, C'EST TES PUTAINS DE PARENTS QUI CHERCHE A TE FAIRE COMPRENDRE QUE TU N’ÉTAIS PAS UN ENFANT DÉSIRÉ !

MAIS QUAND C'EST TOI QUI T'AUTO-CHOISI UN NOM MOISI, TU PASSE LIMITE POUR UN BLAIREAU EN FAIT ! A PEINE !

Il passe mes répliques une par une. Je trépigne sur place, toujours en dilemme avec le banc, m'asseoir, pas m'asseoir ?

Ce foutu banc me gonflant grave, je m'asseyais brusquement à terre.

Bien que le mot "Me jetais comme une bourrin un peu fêlé sur les bords en m'éclatant le cu... Coccyx à terre" semblait plus proche de l'exacte vérité.

Et il ne sait même pas où il va chercher ses questions ! C'est parce que c'est un jeu difficiles, qui demande une attention de tout les instants ! AH ! Ca demande aussi de l'entrainement apparemment !

'TAIN MAIS C'EST PAS UN JEU PRISE DE TÊTE CA TIENS !

Tout à coup, les dernières paroles prononcé par sa petite bouche me frappèrent, ma réaction fut immédiate :

- HEIN ?!! TROIS ANS ?!! Mais t'as survécu ici TROIS ANS ?! Ah ooooouais, enfin, je sais même pas où est le choc, mais bon, TROIS ANS, Haaaaaaan...


Assit en tailleur, je jette soudain ma tête par terre, découvrant mon dos et un amas de cheveux.

De cheveux moches. Les scientifiques, c'était simple, venaient pas me faire chier avec mes cheveux, on me les coupait le plus grosso merdo et le plus court possible deux fois par an, j'avais le crâne rasé, ça repoussait comme ça voulait, on en parlait plus, point.

La, j'ai pas de scientifique pour dire que j'ai une tronche encore plus moche que d'habitude. Enfin, j'en ai rien à foutre, NON HEIN, C'EST PAS COMME SI CA ME MANQUAIT ! NON MAIS SANS DEC !

C'est juste que du coup, j'ai pas coupé mes cheveux depuis que je suis arrivé à Terrae. AH AH. Je fais que les bouffer non stop. ILS FONT CHIER !

Bref. Si j'ai l'air si déprimé, enfin, blasé, plutôt, la, avachi comme un clodo...

- Haaaaaan... En fait, ça fait déjà presque un an que je suis à Terrae, j'avais pas bitéééé...


Je me relève d'un coup. Trois ans, je dois trouver d'autre questions à poser pour rebondir la NONDEBLEU !

- T'es initié ou étoiles du coup ? Et... Eeeeeuh... Quelle affinité tu m'as dit que t'étais déjà ?

Haaaaan... DEUX question, DEUX, qui me viennent en tête... JE SUIS MAUVAIS ! RAAAAH !

- Eeeeeeuh ... OK, je dois avoir l'air carrément intelligent la, en fait. Limite bave sur le menton et air de déterré en prime. Si ça fait pas pitié,
je grommèle.

PUIS SANS DEC ! JE LUI DEMANDE SON AFFINITÉ ALORS QU'IL M'A SOIGNÉ ! NON MAIS MA PROPRE CONNERIE ME SIDÈRE !



♠️♠️♠️

Spoiler:
 

#   Mer 4 Juin 2014 - 11:46

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 591
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Pendant que je répondais calmement à ces questions, il semblait un peu ... comment dire? peut-être préoccupé, ou alors il pensait à quelque chose que lui seul comprenait, en regardant le banc sur lequel j'étais assis, comme si il hésitait à s'asseoir dessus... Ou près de moi, je ne sais pas trop. Je n'en laissais rien paraître mais je percevais vraiment du trouble chez ce garçon. La manière dont il s'exprimait, son corps, son regard... mon pouvoir de guérisseur me criait qu'il n'y avait pas que de bonnes choses qui lui étaient arrivées. Et honnêtement... Ça me mettait très mal à l'aise, comme si je devais avoir honte de ma propre vie. Mais je m'interdisais en même temps de penser à ça. Ce genre de pensée n'amène rien de bon, et ça ne l'aidera certainement pas lui.

Il s'assit au bout d'un moment, avec une telle brusquerie que je faillis lui demander s'il s'était fait mal, avant de me retenir. Je ne pensais pas qu'il aurait bien réagis face à ma question. Surtout au vu de ses réactions à mes précédentes... Il abandonna bien vite son apparente tranquillité toutefois lorsque je lui répondis sur la durée de mon séjour. Cela sembla le choquer particulièrement, bien qu'il sache lui-même pas pourquoi, de son propre aveu. Un léger sourire étira mes lèvres.

-Je n'avais pas réalisé moi non plus que ça faisait si longtemps, jusqu'à ce que tu me le demandes, dis-je avec amusement.

Sa remarque m'intrigua toutefois, le "comment j'avais fait pour tenir si longtemps? ". Je le regardais, intrigué, cherchant à comprendre ce qu'il voulait dire. La réponse était évidente, mais je cherchais à comprendre pourquoi il ressentait ça. Ce garçon... était une sorte d'énigme. Je ne voulais pas la résoudre à tout prix, je ne suis pas comme ça et je n'aime pas m’immiscer dans la vie privée des gens, mais j'essayais plutôt de savoir d'où lui venait un tel ressentiment, pour l'aider peut-être... Si je le pouvais.

-Tout le monde a été très gentil avec moi ici. Quand je suis arrivé, je n'étais qu'un tout jeune garçon, très timide, persuadé qu'il serait seul pour le restant de sa vie. Cet endroit m'a fait comprendre que j'avais tort...

Puis, me rendant compte que je recommençais à lui raconter une histoire dont il se moquait éperdument à tous les coups, je m'arrêtais en lui adressant un sourire poli.

-Mais toi, dis-moi, tu n'aimes pas être ici, je me trompe ?, demandais-je avec douceur.

Avant même que je ne finisse ma question, je le vis s'affaler sur terre, tête en avant. Je ne voyais alors plus qu'un dos et un amas de cheveux, coupés au hasard il semblait, comme s'il s'agissait juste de les raccourcir, sans formes particulières. Cela m'intrigua encore davantage. Je ne compris pas son attitude sur le coup mais plus tard, je me dis qu'il venait surement de penser à un truc triste. Ou alors il voulait simplement s'allonger dans la première position qui lui vient... Je voulais lui tapoter les épaules pour savoir si quelque chose n'allait pas, bien que mon don ne m'indique rien d'anormal au point de vue physiologique, mais je me retins. Je ne sais pas s'il apprécierais le contact de quelqu'un. Alors qu'il était toujours face contre terre, je l'entendis marmonner au sujet du temps qu'il avait passé ici. Un an... c'est une longue période. Et si, comme je le pense il n'aime pas cet endroit, ce doit être une dure période pour lui. Je cherchais quelque chose à dire lorsqu'il se releva d'un seul coup, me faisant sursauter au passage, pour me lancer une autre question. La deuxième, concernant mon affinité, alors que je l'avais soigné peu de temps auparavant, me fit rire ( mais pas méchamment, juste pour le taquiner).

-Je suis étoile. Pas depuis très longtemps cependant. Et je suis air guérisseur, ajoutais-je avec taquinerie.

Apparemment, il ne se gênais pas pour se juger lui-même, et pas de manière très sympathique en plus. J'en profiter pour sourire à nouveau, trouvant un nouveau terrain pour me moquer gentiment de lui.

-Non, je trouve que ça te donne un style très différent du commun. Au moins, tu te distingues, dis-je en pouffant légèrement.

Je tournais alors mon regard vers le ciel, en particulier vers ma chère amie la lune. J'avais limite l'impression qu'elle me reflétait parfois, me renvoyant une image fantôme du garçon que j'étais. Ou peut-être étais-je vraiment comme ça... En tous cas, elle me rappelait que je ressemblais un peu à ce garçon physiquement, et j'aurais pu lui ressembler encore davantage si je n'avais eu personne avec moi.

-Et puis, je ne suis pas vraiment mieux loti que toi, constatais-je en tirant une mèche de mes cheveux en pagailles et en jetant un coup d'oeil à mon corps maigre et sans muscle.

Je me souvenais qu'il était feu, l'ayant vu créais une flamme juste avant. Je me demandais à quel point il avait développé ces pouvoirs. Il n'avait pas parlé d'étoilisation, juste d'être initié.

-Et toi ? Tu maîtrises bien tes pouvoirs maintenant ?

Hrp : j'ai battu le record de retard on dirait... je suis telleeeeeement désolé * s'écrase à terre comme une crotte*

 

Au clair de la lune, euh, mon ami cauchemar, j'rencontre Mathéo, euh, ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.