Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Rendez-vous secret ? PV : Akira.
Mer 15 Jan 2014 - 23:00
avatar
Féminin

Messages : 82
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 36
Emploi/loisirs : Humm.
Humeur : Vous tenez vraiment à ce que je réponde ?

Je fermai les yeux un instant, ressentant toutes les formes de vie qu'il y avait dans le périmètre, détaillant chaque pensée avant de la laisser de côté, y trouvant finalement fort peu d'intérêt.
Je rouvris les yeux, et contemplai la cour vide. Depuis que j'avais un peu indiqué ma présence, il y avait moins de gens qui se bougeaient ici, à Terrae, la nuit. Comment ça ? Je faisais peur ? Un rictus naquit sur mes lèvres. Tsst. Il ne fallait pas enfin. La preuve : même moi j'ai des... "amis".
Assise sur mon banc, je restai droite, écoutant avec attention tout ce qui m'entourait, jusqu'au craquement de brindille produit par un des nombreux rongeurs nocturnes qui s'éloignait dans les buissons là-bas. Je souris légèrement lorsque je reconnus sa présence et sa démarche. Il arrivait... Enfin.
J'adressai un sourire au jeune homme qui se rapprochait de moi. J'avais eu peur qu'il ne comprenne pas mon message. Ou qu'il ne le voit pas. Il faut dire que faire passer un message en faisant clignoter la lampe de sa chambre pour délivrer un message en morse, ce n'est pas évident. Et il peut en plus prendre ça pour un problème d'électricité du à un stupide Tonnerre.
... Mais bien sûr que non, bande d'imbécile, je ne lui ai jamais fait passer un message pareil ! Qui serait assez débile pour faire ça ? Et surtout, comment avez-vous pu être aussi abruti pour me croire...?
J'avais réussi à griffonner quelques mots sur du papier et j'avais été glisser le message dans sa chambre en me changeant en... pigeon. Je dois avouer ne pas être fière de ce passage. J'ai toujours eu en horreur tous ces gens qui sont de véritables pigeons... Alors me changer en pigeon a été une des pires choses qui m'est arrivée. Enfin bref. Je lui avais demandé de me rejoindre ce soir dans la cour, à la même heure que le jour où nous nous sommes rencontrés. J'avais besoin de lui poser quelques questions. Et également de lui demander... de quoi manger. Les écureuils commençaient à manquer dans la forêt. Et étant artificielle, cette forêt abritait fort peu d'animaux sauvages que je pouvais manger. A part des rongeurs et des insectes. Mais bon, après avoir perdu 10 kilos qu'il ne m'était pas nécessaire de perdre, il fallait peut être que je reprenne un ou deux repas ordinaires...
Une fois encore, j'étais tellement honteuse de demander de l'"aide" à quelqu'un que ma fierté ne s'était pas encore décidé à me laisser faire.
Tandis qu'Akira arrivait à ma hauteur, je lui adressai un sourire doux, et articulai lentement :

-Bonjour, Akira. J'espère que tu n'avais pas déjà prévu quelque chose ce soir...
Voir le profil de l'utilisateur


I will destroy you.
Revenir en haut Aller en bas

Mar 21 Jan 2014 - 22:14
avatar
Masculin

Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

Au fur et à mesure qu'il s'approchait de sa destination, le sourire d'Akira cessait de s'allonger. Son sourire en devenait presque mesquin, et ce n'était pas le genre de sourire qu'il avait l'habitude d'afficher, mais à quoi bon simuler de faux sentiments quand votre interlocuteur connait vos moindres pensées. Ce masque naturel ne lui servait à rien en sa présence. Et puis, comment ne pas sourire quand on approche de quelqu'un de si intéressant..?

Vêtue tout simplement d'un débardeur et d'un jean, car son affinité le lui permettait, le blond avait aussi un sac à dos dans lequel il transportait de la nourriture. Le message de cette femme avait été clair, il devait donc y avoir assez de calories pour trois personnes là-dedans.

- Bonjour. Fit-il retirant son sac à dos pour ensuite s'asseoir près d'elle. Ne t'inquiètes pas pour ça, même j'ai toujours su occuper mes nuits d'une manière ou d'une autre, je sais qu'il y a certaines choses qui méritent d'être prioritaires.

Posant ses yeux grenat sur la jeune femme, il lui tendit enfin ce qu'elle attendait, son sac. Cependant, il ne lui donna pas tout de suite, il éloigna soudainement son sac d'elle juste avant que celle-ci ne tente de le saisir. Un air enfantin s'afficha alors sur le visage du garçon.

- Tu sais qu'on n'obtient rien sans donner quelque chose en retour dans ce monde.

Un échange?
Oui, c'est ce que demandait le jeune homme. Bien sûr il n'attendit pas plus longtemps pour lui faire comprendre ce qu'il voulait.
Sans aucune crainte, il approcha dangereusement son visage de celui de la jeune femme et il ajouta tout en émettant une chaleur douce et apaisante grâce à son pouvoir:

- Durant tout ce temps que tu as été enfermée, n'as tu pas ressentie un manque de chaleur humaine? Son sourire charmeur néanmoins sournois montrait qu'il en savait plus qu'un peu sur elle. Réponds moi, A-ë-li-ta.

Elle ne lui avait jamais donné son nom, pourtant le jeune homme le connaissait. Toutes ces histoires sur cette femme qui détenait tous les pouvoirs et qui en avait après Terrae... C'était elle! Il ne pouvait pas se tromper, car à leur première rencontre elle s'était invité dans ses pensées et lui avait soigné sa lèvre. Il n'y avait aucun doute là dessus, c'était elle l'avatar.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 19 Fév 2014 - 23:43
avatar
Féminin

Messages : 82
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 36
Emploi/loisirs : Humm.
Humeur : Vous tenez vraiment à ce que je réponde ?

L'audace d'Akira me surprit et je le regardai en haussant un sourcil. Pourtant, cette surprise était plutôt positive. Avec ce qu'il semblait avoir appris sur moi, il n'avait décidément pas peur... Bien au contraire. Et c'est ce qui me fit finalement sourire.

-A-ki-ra, soufflai-je, reprenant son intonation.

Je plongeai mon regard dans le sien, répondant à ses intentions silencieuses. Je souris en coin, amusée par la situation. Me provoquer comme ça... Il n'avait vraiment pas froid aux yeux.
Gardant la même proximité, je laissai mon index glisser le long de sa joue jusqu'à ses lèvres, dont je dessinais le contour.

-Tu crois vraiment que tu vas pouvoir occuper avec moi tes nuits comme tu en as toujours eu l'habitude jusqu'ici ? murmurai-je en relevant le sous-entendu de ses premières paroles.

Je me rapprochai de ses lèvres, sans pourtant entrer en contact. Je fermai les yeux et respirai doucement, avant d'approcher mes lèvres de son oreille.

-Je suis désolée, mais malgré mon enfermement, ma libido se porte très bien.

Je me reculai légèrement de lui, sans plus rien ajouter. Il était probablement préférable pour lui de ne pas insister... J'étais toujours du genre à relever les défis. Et je répondais très souvent à la provocation par la provocation. Alors qu'il essaie, et il aurait ce qu'il veut.
Voir le profil de l'utilisateur


I will destroy you.
Revenir en haut Aller en bas

Dim 16 Mar 2014 - 14:11
avatar
Masculin

Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

- Tant-pis-pour-toi ♪ Chanta-t-il sur un ton enfantin.

Tant de puissance à l'intérieur de ce corps, c'était tellement excitant.
Pour la première fois dans sa vie, Akira était attiré par autre chose que le physique chez le sexe opposé. Dangereuse, puissante, provocante, elle avait toutes les "qualités" pour plaire. Pour lui plaire. Mais malheureusement le jeune homme ne réussit pas obtenir ce qu'il voulait de la jeune femme, Aëlita semblait ne pas vouloir savourer ce moment de la même manière que lui...
Akira ne comprenait pas, il ne comprenait pas pourquoi quelqu'un comme elle se privait d'un tel plaisir. Pourtant, elle avait la possibilité de mettre à genoux n'importe qui, de faire de quiconque un pion de plus sur son jeu d'échec. Alors qu'est ce qui pouvait la retenir?
La peur? Impossible.
La fidélité? J'en doute...

Il y avait tellement de questions mais trop peu de réponses, et comme on dit: "La curiosité est un vilain défaut".
Alors il décida enfin donner à sa "Reine" ce qu'elle voulait. Il déposa son sac sur les genoux d'Aëlita, espérant qu'elle serait plus ouverte à ses propositions une fois le ventre plein.
Dans ce sac, il y avait plusieurs aliments conservé au chaud. Il n'y avait pas de la nourriture digne d'un chef, mais des petits plats classiques qui feraient languir n'importe quel affamé.
C'est là qu'Akira en profita pour lui poser quelques question.

- Dis moi Aëlita, que cherches-tu vraiment? Tu as dis que tu voulais te venger de celle qui ta enfermé la dernière fois. Mais qui est-ce? Et pourquoi ne l'attaques-tu pas directement?

Le blond avait entendu parler des derniers faits d'Aëlita. Elle semblait s'attaquer à n'importe qui, des gens faibles et sans aucune importance apparemment.
Cherchait-elle à devenir comme la Diva de ce grand opéra, faisant ainsi de tous ces élève un grand public apeuré par sa grandeur? Ou cherchait-elle tout simplement à détruire à petit feu cette institut?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 21 Mar 2014 - 10:12
avatar
Féminin

Messages : 82
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 36
Emploi/loisirs : Humm.
Humeur : Vous tenez vraiment à ce que je réponde ?

Sa voix chantante provoqua un drôle d'effet sur moi. Elle m'énerva dans un premier temps, et dans l'autre, provoqua en moi des sentiments étranges et perplexes, comme une sorte d'attirance. Je n'affichai cependant rien.

Il sembla alors se plonger dans une certaine réflexion, car plusieurs secondes s'écoulèrent avant qu'il ne glisse sur mes genoux le sac qu'il m'avait apporté. Savoir que ce sac était rempli de nourriture fit naître en moi un pur sentiment de bien-être. Je fixais quelques instants les fruits de son vol. Un sourire naquit finalement sur mes lèvres. Depuis quand n'avais-je pas mangé de la vraie nourriture ? Autre qu'un écureuil, que je devais tuer sous les remords à chaque fois ?

J'ouvris enfin le sac, et sentis déjà quelques odeurs m'emplir les narines avec délice. Je fermai les yeux, savourant l'instant, avant de saisir un des premiers plats qui se trouvait là, sur le dessus.

Akira reprit la parole à cet instant. J'étais en train d'ouvrir la boîte, saisissant la fourchette qui se trouvait dans le fond du sac, quand je lui répondis :

-Parce que si je l'attaquais directement... Elle ne souffrirait pas assez.

Un profond sentiment de colère enfla en moi. Il me suffisait d'imaginer son visage envahi par l'hypocrisie pour me mettre hors de moi.

-Hideko doit payer pour tout ce qu'elle m'a fait endurer, crachai-je.

Je piochai dans le plat qui se trouvait entre mes mains et portai ma première bouchée à mes lèvres. Mes sens en frémirent. Manger de la nourriture ordinaire m'avait manqué tant que ça ?
Je posai sur Akira un regard plus doux. Il ne méritait pas que je m'énerve. Après tout, je l'appréciais, lui.

-Et toi, dis-moi. Est-ce que tu as réussi à préparer ta vengeance ? lui demandai-je avec une voix chaleureuse.
Voir le profil de l'utilisateur


I will destroy you.
Revenir en haut Aller en bas

Sam 17 Mai 2014 - 22:59
avatar
Masculin

Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

-Parce que si je l'attaquais directement... Elle ne souffrirait pas assez.

Pendant qu'Aëlita répondait au jeune homme, le regard de celui-ci se perdit. Il l'écoutait sans pour autant la regarder.
Ce qui attirait son attention, c'était ce petit insecte rouge qui s'était posé sur le bout de sa manche. Une coccinelle qui ne faisait qu'escalader sa main, jusqu'à atteindre l'extrémité de son pouce.

Ne pas attaquer directement... Est-ce vraiment la meilleur solution ? Se demandait Akira toujours le regard fixé sur l'insecte.

Tandis que son indexe vint plaquer la coccinelle contre son pouce, il plissa les yeux et réfléchit à la question...
C'était totalement lâche et déloyal de se venger de cette façon, mais Ils le méritaient. Ils nous ont bien fait du mal, Eux, alors pourquoi ne leurs ferions nous pas payer pour ce qu'ils nous ont fait ? Peu importe de quelle manière, ils doivent souffrir !
Même si à la fin de l'histoire nous passeront pour les 'méchants', je vais les affaiblir lentement puis les écraser comme des insectes.
Comme on dit: "Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces"

-Et toi, dis-moi. Est-ce que tu as réussi à préparer ta vengeance ?

Relâchant la pression de ses doigts, Akira laissa enfin la coccinelle s'échapper. Un long soupir intérieur se fit ensuite entendre pendant qu'il posait sa main contre son front. Il poussa plusieurs mèches de ses cheveux blonds vers le haut et présenta son visage  à Aëlita.

- Eh bien comme tu peux le voir j'ai échoué. Lui répondit-il en lui montrant une magnifique cicatrice au niveau de son arcade. Contrairement à toi, je n'ai pas réfléchis sur la façon dont je voulais me venger. Je me suis attaqué directement à eux.

Laissant retomber ses cheveux sur son front, aucun signe de colère ne se voyait sur son visage, il garda son sang froid et enchaîna.

- Toi tu peux tous les écraser facilement. Mais moi c'est différent, je n'ai pas ton pouvoir...

Quoi-que...
Le blond approcha soudainement son visage de celui de la jeune femme quand une idée vint lui traverser l'esprit. Il n'avait peut-être pas son pouvoir, mais peut-être qu'il pouvait lui en emprunter un peu.
Un sourire charmeur s'afficha alors sur ses lèvres

- Tu pourrais peut-être m'en prêter un peu. Je n'ai pas besoin de grand chose, juste d'un cristal de feu assez puissant pour mettre à genoux une Etoile.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 30 Juil 2014 - 19:19
avatar
Féminin

Messages : 82
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 36
Emploi/loisirs : Humm.
Humeur : Vous tenez vraiment à ce que je réponde ?

C'était déjà la deuxième tentative, et je ne pouvais m'empêcher de réaliser que même dans cette Nouvelle Terrae, le caractère des Feux n'avant pas changé.
J'offris un sourire amusé à Akira. J'avais bien remarqué sa cicatrice. J'aurais pu la soigner, et l'effacer sans problème, mais... non. Non, elle était bien mieux ici, voyante.
Je lui répondis, de ma voix douce, imitant son ton :

-Je pourrais te soigner cette blessure... Mais je pense que tu devrais la garder. Pour te souvenir de ton échec. Te rappeler la raison pour laquelle tu dois te battre... Te venger.

Je lui souris. J'adorais ce garçon. Il était audacieux, plein de volonté. Parfois peut-être un peu trop charmeur... Mais que voulez-vous.
Luttant contre mes instincts qui me demandaient de lui tordre le cou à cause de sa proximité -disons que seuls dix centimètres nous séparaient- je lui offris un sourire doux.

-Un peu d'aide, hein ?

Suite à ses paroles, je me rappelai qu'en effet, la seule personne qui, ici, avait décidé de se joindre à moi n'était pas plus puissant qu'une Etoile. Un initié. J'avais oublié ce détail... Et il me chagrinait. Oh, bien sûr, je ne disais pas qu'il était médiocre. Bien au contraire. En plus de cela, avec moi à ses côtés, il avait le meilleur entraîneur de la planète. Hideko n'était rien à côté. Sa maîtrise du Feu était tellement superflu. Si... "jolie". "Gentille". Elle n'osait rien détruire. Quand elle avait démoli ce village, là, ça avait été marrant ! Mais après, elle a pris peur ! Oh, elle a eu si peur d'elle même ! Petite nature. Quelle enfant.
Est-ce que j'ai peur de moi, moi ?
Je m'arrêtai un moment de manger. J'en étais déjà à la moitié de mon plat... J'allais bien trop vite.
Comment pouvais-je donc lui donner du pouvoir, hein ?
J'avais cru comprendre qu'ils avaient des... cristaux, ici. Un truc qu'ils utilisaient pour stocker la magie, la partager, ou je ne sais pas. Mais ces coutumes m'étaient inconnues. Je n'avais pas tout ça, dans ma Terrae. Aussi, je ne savais pas le faire.
Haha. Quelle ironie. J'avais enfin trouvé quelque chose que je ne savais pas faire.
Finalement, un sourire étira mes lèvres, un sourire sublime. Il y avait autre chose que je savais faire. Plus simple. Moins bête qu'utiliser un cristal ou je ne sais quoi.
Je tendis ma main à Akira. J'attendis qu'il la saisisse et découpai mon énergie que je lui remettais -en main propre, si je puis dire. Lors du transfert, ma voix brisa le silence :

-Est-ce que tu veux que je détruise le sceau qui t'empêche d'utiliser la même puissance que toutes ces autres Etoiles ? Je peux le faire. Je peux te libérer de cette prison... Tu n'as qu'à me le demander.
Voir le profil de l'utilisateur


I will destroy you.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 9 Juil 2015 - 1:27
avatar
Masculin

Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

Akira n'hésita pas une seule seconde, il saisit la main d'Aëlita avant même de réfléchir à ce qu'il pourrait se passer si le sceau de l'initié était brisé de la sorte. C'est comme si vous tendiez une sucette à un enfant qui en raffole, et que celui-ci vous l'arrache instinctivement des mains.
Sauf que là ce n'est pas une sucrerie, mais un pouvoir destructeur.

- Et comment! Répondit-il avec un grand sourire en coin.

Cette femme était déesse! On lui demande un simple cristal et elle vous offre bien mieux: Un passage sans détours au niveau supérieur, une espèce d'étoilisation illégale.
Le transfert d'énergie débuta alors, mais... rien. Akira n'avait rien senti depuis qu'il tenait la main de sa soi-disant "Déesse" et celle-ci avait l'air d'avoir déjà terminé.
Le blond ne comprenait pas, il crut alors que la jeune femme le menait en bateau et cela l'énerva de plus belle.

- Tu te moques de moi!? Hurla-t-il en se levant brusquement.

C'est alors que dans un élan de rage, il tapa du poing sur le banc et soudain son corps prit instantanément feu.
Son bras, ses jambes, son torse... Tous ses membres étaient entourés par les flammes. Des flammes qu'il ne pouvait contrôler. Des flammes qui lui donnaient l'impression que sa peau se déchirait... Et pourtant ces flammes lui appartenaient.
Bluffé par ce pouvoir, Akira crut que c'était cette traitresse qui le faisait le bruler vif.

- Qu'est ce que... Fit-il avant de comprendre que ce n'était pas elle.

- C.. c'est donc ça le pouvoir d'une étoile?

C'est sur ces mots que le jeune homme tomba sur les genoux. Son corps s'épuisait rapidement à force d'être dans cet état. Il fallait qu'il expulse toute cette énergie avant qu'elle ne le consume de l'intérieur.
Akira utilisa donc le restant de ses forces pour se relever et crier le plus fort qu'il put. Une colonne de feu se créa autour de lui et partit s'éteindre dans les airs. A présent exténué il tangua vers l'avant avant de s'écrouler par terre. Ses vêtements étaient en lambeaux et il n'avait plus la force de bouger.
...

La suite était un peu flou dans la tête d'Akira.
Il se souvenait qu'Aëlita s'était accroupit à coté de lui et qu'elle lui avait chuchoté quelques mots, avant de disparaitre tel un mirage.
Peu de temps après un Master surveillant fit son arrivé, il avait dû être alerté par grabuge qu'avait causé Akira. Ce jeune master ne chercha pas à trouver la cause de tout cela, il emmena en priorité le blond à l'infirmerie.
~The end?~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

 

Rendez-vous secret ? PV : Akira.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Cour.