Partagez | 
Bonjour, je voudrais un abonnement gros buveur !
##   Ven 7 Fév 2014 - 17:31

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

Non. Non, je sais ce que vous allez dire et je vous emmerde. NON PUTAIN, c'est PAS MOI qui ai choisis ce titre de merde. Non, je n'y est même pas pensé. Alors je vous l'interdit formellement. Ne le dites pas sinon je dépèce vos cadavre et je les aligne dans les mers du Japon pour attirer les requin sur ce fucking pays de merde, ok ? Alors JE raconte, VOUS la fermez, et TOUT LE MONDE est content, dans un joli monde de bisounours violeurs de licornes. Bien, on est d'accord.
Donc à mon habitude, je me suis levé ce matin à une heure raisonnable -et j'en ai rien à cirer de vos critiques, 14h C'EST une heure raisonnable- et je suis allé rencontré les gens de Terrae à la cafétéria. C'était pas tellement rempli, alors ça m'a saouler. J'ai eu l'idée mirobolante d'aller me coucher sous ces beaux arbres verts dans le parc et d'y faire un somme (comment ça je passe ma vie à dormir ?!? Parce que vous voyez autre chose à faire, peut-être ?). Bon le hic c'est qu'en hiver les arbres sont pas vert, qu'il fait froid et que ça aurait sali ma chemise. Repos dehors, idée de merde, panier.
Après je me suis demandé si je pouvais pas faire un truc avec ma sœur. Puis je me suis rappelé qu'elle allait en cours. EN COURS. Oui, vous n'avez pas rêvez. J'ai presque failli nier mon lien de parenté avec elle avant qu'elle me dise qu'il y avait un mec amusant là bas. Du coup j'espère pas la revoir cette nuit, ça voudrait dire qu'elle a pas réussit à entrer dans son lit... Mais en même temps si il est pas mal je pourrais tenter ma chance... 
J'ai regardé ma montre. A ce propos, j'ai toujours pas recontacté le mec au beau torse du bal de Noël... M'enfin si c'est encore pour me prendre un coup de chaise au réveil, je préfère encore dormir seul, hein ! -Quoi ? Qui a dit "nymphomane" ? Non, promis je vais pas le tuer ! Je sais faire bien pire...- J'ai tourné la tête, pour regarder où j'étais. Et c'est là que je vous conseille de vous la fermer.
J'étais dans le village de Terrae, avec en face de moi... Le bar. Tous les chemins mènent au bar, c'est bien connu. J'ai même pas pensé un seul instant aux expériences plutôt exaspérantes qui m'arrivaient quand j'étais au bar. Non, je me suis juste dirigé vers lui avec un grand sourire. J'ai froid, quoi de mieux pour se réchauffer ? -Putain si je l'ai entendu ! JE SUIS PAS UN ALCOOLIQUE, MERDE ! J'ai juste tendance à bien aimer les bars, ok ? Faites pas chier !
Je pousse la porte avec un soupir de contentement. Pas bon de prendre de l'alcool dès le début de la journée, pas bon du tout... Mais tellement tentant...

_ Monsieur, je peux avoir un verre ?

Et en plus je suis poli aujourd'hui, je m'admire~ ♥ ! Le barman se retourne et me regard avec horreur. J'aime provoquer ce frisson chez les gens, c'est très euphorique, ça vous rappelle à quel point vous êtes inoubliables !

_ Pas question.  T'es mineur et tu tiens pas.
_ Faux, je tiens très bien. Par contre à partir du huitième verre ça devient short, j'admet...
_ Non, tu n'auras rien.
_ C'est pas comme si ça vous avait dérangé la dernière fois, non ?

Ha ! Pris la main dans le sac !  -putain d'expression de vieux...-Il a toujours pas digérer notre soirée avec Ipiu, on dirait ! Intéressant.. Alors ce moyen de chantage marche toujours ?

_ Un seul.
_ Bien sûr !

... Que non. Pour moi c'est trois minimum.
##   Ven 7 Fév 2014 - 19:13
avatar
Invité

Je fixais les jeunes d'un regard noir et finit par demander à une des demoiselles de distribuer les torchons que j'avais pris la peine de corriger quelques jours plus tôt. Pitoyable. Les 3/4 de mes élèves ne savaient pas correctement placer la naissance de l'écriture sur une frise et le reste était du genre à mettre leurs doigts dans leurs nez en chantant "j'aime les licornes". FOUTAGE DE GUEULE.
Être prof c'est dur sérieux. Rappelez moi pourquoi je fais ça ? Ah oui les jeux... Encore ça me dispenserais de la paperasse de Master qu'Hideko me donne des fois, j'aurais dis ok. Mais là MÊME PAS. RE-FOUTAGE DE GUEULE.

Bon. Le cours était finit, c'est déjà ça. Piteux et honteux les déchets d'une société de sur-consommation de conneries sortirent de ma salle, me laissant ranger mes affaire tranquillement en pensant à la cuite que j'allais me faire dans quelques minutes.
Ça sera une cuite en solitaire... -pas très jojo avouons le- mais Dante était occupé avec sa gamine alors bon.... Et le reste de mes potes veulent ma peau... J'aime bien être tout seul des fois. Ça préserve des cancers.


Je sortis, fermant la salle derrière moi et attendit d'être en dehors de l'Institut pour allumer une cigarette. Un doigt levé, une petite flamme au bout et une légère fumée grise et fragile s'éleva dans les airs, au plus grand bonheur de mon cerveau en manque de nicotine et le malheur de mes poumons. C'était ma première cigarette depuis 6 heures et je commençais sérieusement à craquer, mais ma petite blonde entre mes doigts, je pouvais enfin marcher tranquillement jusqu'au bar.
Je passais préalablement acheter un nouveau paquet de clopes, zieuter la vendeuse et lui faire un joli clin d'oeil -je l'aurais un jour- puis je me retrouvais à pousser la porte un peu grinçante de mon lieu de prédilection.
L'odeur de l'alcool, des cigares, cigarettes et autres fumettes peu recommandables me frappèrent de toute leur force et je humais leur doux parfum... Ah l'odeur de la liberté, de la gueule de bois... Et les hormones papillonnes des gazelles en chaleur. Bienvenue au paradis de la bouffe spirituelle -huhu.

Je m'installais sur une table proche du comptoir, pieds sur la table. L'un des serveurs pesta en rigolant puis disparu à l'arrière avec des plats sales. J'allumais une seconde cigarette -la première étant finie- rapprochais le cendar et fit le tour de la populace d'un regard. Des filles, des mecs... Des trans peut-être ? Et des androgynes sûrement. Je me calais bien tranquillement dans ma chaise et cherchais des yeux le barman.

-Non, tu n'auras rien.
-C'est pas comme si ça vous avait dérangé la dernière fois, non ?

Il semblait légèrement occupé, je me balançais un peu sur ma chaise, comme un gamin et tendis l'oreille.

-Un seul.
-Bien sûr !

J'arquais un sourcil et détaillais le possible mineur en face du gars. Oh. D'accord. Oui il a une gueule de gosse. Je soupirais et hélais le barman avec un petit mouvement de la main.

-Un Black Velvet pour moi mec ! De quoi commencer en douceur !

Il hocha la tête -ou eu un mouvement semblable et je retournais à ma contemplation. De quoi ? Sais pas. Des chouquettes.
##   Ven 7 Fév 2014 - 23:19

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

Niaiseux. Je déteste faire mon niaiseux, mon gamin, ce rôle me plait pas, sauf quand je suis bourré. Mais là je le suis pas -enfin pas encore- du coup parler gentiment ça me dérange carrément, même si c'est pour savourer les réactions du barman. "Oui mon très cher, je suis mineur, mais ayez pitié moi qui, pauvre de moi, ai même pas le droit à" UNE DE VOS FUCKING BOISSONS DE MERDE ! Oups ? Ouais, je vous disais c'est pas mon truc. Hypocrite, je sais faire, gamin, ça me saoule.
Môsieur-tu-n'auras-qu'un-verre-mon-cul se retourne et avant qu'il ai pu me demander ce que je voulais, un autre gars l’interpelle.

-Un Black Velvet pour moi mec ! De quoi commencer en douceur !

Ha ouais, Black Velvet ? Je vous jure les crâneurs aujourd'hui, ça court partout dans les rues. OUI, ça COURT ! Vous croyez qu'ils font quoi quand ils sont bourrés après, hein ?! Qu'ils vont se coucher comme des zozieaux ? D'ailleurs entre nous, ça dort un oiseau ? HORS SUJET TOTAL. Je détaille le mec qui lui d'ailleurs s'est pas gêné quelques minutes plus tôt (tu crois quoi ? Que je t'avais pas vu ? Faudrait peut-être arrêter de me prendre pour une brêle les gens !). Je perd mon visage de gamin. J'ai 20 ans, et j'en fait plus, je t'emmerde. Pourquoi je dis ça ? Hey, ça se voit à des kilomètres qu'il me prend pour un gosse. Le petit sourcil arqué l'air de dire "hé ben la nouvelle génération c'est du joli", il peut se les garder le vieux ! 
Vieux ? Tiens, c'est vrai qu'il fait légèrement plus âgé ? Hum... Simple élève ou... Je jette un coup d’œil au barman, qui est un vrai livre ouvert. Il sert le gars, avec un mélange de compassion, de crainte et d'admiration. Puis il se tourne vers moi sévèrement. Ok, merci môsieur. Maintenant je sais que ce gars est un habitué et qu'il est plus fort que moi, le genre d'infos un peu précieuses, quoi ! -On dirait pas mais j'ai pas tellement envie de retenter ce qui s'est passé avec Dan... Pas aujourd'hui, chuis pas d'humeur...- Par contre... Non ok, c'est pas que j'ai envie de le faire chier, hein, pas du tout mon genre, juste...
Ben j'aime pas qu'on me prenne pour un gamin. Rien à foutre qu'il soit plus fort que moi, ça m'a jamais empêcher de faire des conneries jusqu'à maintenant ! Je me retourne vers le barman.

_ Tequilla blanche. 55 degrés si possible, fis je avec un grand sourire de gamin.
_ Non. Pas au dessus de 30 degrés.
_ Ok ben du jus d'orange alors. Artisanal.

Étonne par mon retournement de situation il hésite deux secondes puis se retourne pour presser les oranges et je passe un bras derrière la comptoir pour subtiliser la bouteille que je voulais. Enfin, c'est pas ka bonne, du coup j'en prend un autre avec un sourire malicieux. Je la pose ensuite sur mes genoux et reprend mon air idiot quand il me sert le jus d'orange. Tout ça dans des gestes amples et parfaitement insonores.
Je me retourne ensuite vers l'autre-qui-est-plus-fort-que-moi (soit disant, parce que je suis dieu, ne l'oubliez pas...) et perd mon air de gamin espiègle pour en prendre un plus sérieux et conventionnel (haaa, le jeu des masques ! Mon favori !~). Je lui montre la seconde bouteille que j'ai saisi. Tequila Sierra Silver. Je souris imperceptiblement.

_ Je t'offre un verre ? En toute illégalité, évidemment...
##   Sam 8 Fév 2014 - 15:43
avatar
Invité

Faut croire que cette tête de gamin m'intriguait. J'en avais vu des jeunots entrer et sortir de ce bar. Murmurer au barman complice -en mode speakeasy de la prohibition- qu'ils voulaient un bon whisky. Mais aucuns n'avaient autant une tête de gamin simple d'esprit et psychopathe comme celui qui tournicotait autour du barman à ce moment là.
Sans le montrer vraiment je le suivait du coin de l'oeil. C'est quand je fais ça qu'il m'arrive un truc ensuite. Je suis sérieux. À chaque fois que je fixe le regard sur quelqu'un, je finis soit avec un nouveau numéro dans mon carnet d'adresse, soit un nouveau string dans ma collection soit une carabine bien calibrée pointée entre les deux yeux ou l'entre jambe... 

Le barman c'était retourné après sa demande quelque peu troublante je devais l'avouer. Et il fit le truc le plus intelligent du monde le gamin. Il en profita pour attraper deux bouteilles sous le comptoir, sans bruit. Futé.
Fier d'avoir assisté à une telle scène de vol à l'étalage, je finis par me retourner définitivement sur le cendar où j'écrasais le pitoyable mégot de ma cigarette. Il ne restait que le filtre et le petit -ars de "Seven Stars" encore visible sur le papier. Je soufflais doucement sur le dernier petit filet de fumé et me détendis complètement.



Je me tournais vers la source de la voix. Le gamin exhibait la bouteille d'un air fier et espiègle.

-Je t'offre un verre ? En toute illégalité, évidemment...


J'ouvris la bouche pour répondre puis la refermais presque immédiatement. Ça sentait l'embrouille... Je fis une moue un peu suspicieuse et me redressais pour m'asseoir face au gamin. Je pris mon air de papa démissionnaire et finis par répondre:


-C'est quoi le piège Al Capone ?...


Je souris légèrement en coin et attendis sa réponse en observant la bouteille avec envie... C'est vrai... La tequila c'est tellement... Hmmm.
##   Lun 10 Fév 2014 - 17:45

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

-C'est quoi le piège Al Capone ?

Je plussois le surnom. J'adhère complètement, un bon point pour lui.
Je le vois sourire dans sa barbe. Non, il a pas de barbe, façon de parler. D'ailleurs si il avait une barbe, je serai dans l'obligeance de lui demander de l'enlever. Et ne parlons même pas de la moustache. Comment faire plus vulgaire qu'un gars qui a jamais su utilisé un rasoir ou qui au contraire, l'utilise pour le foutre un paillasson sous le nez ? Je vous le demande, n'est ce pas ! A la limite... Mais non, la limite, c'est la barbe de trois jours qui donne le côté classe. Non le pire je crois c'est les filles qui sont fan des barbes -si si ça existe, je vous assure ! Putain non mais vous imaginez la discussion : « hey, tu fais quoi ce week end ? Moi je vais au cinéma avec mon fan club des moustaches, je suis telleeeeeeement fan ! ». Cette réflexion est à vomir.
Mais à part le fait que ce mec n'a ni barbe ni moustache, il vient de faire un geste qui m'oblige à le reprendre en considération. Un peu. Il m'a demandé où était l'arnaque. Parce que OUI, y'en a toujours une -ou plutôt deux ou trois- avec moi, vous devriez vous y faire à force... D'un côté, ça veut dire qu'il pense que je suis en train d'essayer de l'arnaquer, donc que j'ai assez de QI pour le faire, donc QUE JE SUIS PAS UN FUCKING GAMIN !
Il aurait très bien pu prendre la bouteille sans rien dire et se barrer en pensant m'avoir causé du tort. Oui, il pourrait tout aussi bien être un master qui cache bien son jeu et qui a envie de me prendre en flagrant délit. Mais bon, quand on voit le regard qu'il porte sur la bouteille, c'est pas bien dur de savoir ce qu'il faut pour le faire renoncer à cette idée... Puis ça se trouve c'est pas un master aussi.
Puis on s'en fout ! J'ai pas besoin de me justifier si je veux faire une connerie, je vous emmerde, vous êtes pas ma mère ! Et je vous le souhaite pas d'ailleurs, ça risquerait de vous mettre dans une position encore plus difficile, surtout si il y a n'importe quel objets piquant ou tranchant dans les parages. Moi ? Parricide ? Mais noooooon, A PEINE ! Je ne rêve que du jour où je pourrais leur foutre un couteau en travers de la gorge, à mes chers parents... Les voir patauger dans leur sang...
BON, OK ! Je suis de bonne humeur, pas vrai ? J'ai un mec en face qui me demande où est l'arnaque ? Ben oui, je suis franc, je vais répondre ! Qu'as tu envie d'entendre, mon cher ? « Quoi ? Mais c'est une demande amicale, y'a pas d'embrouilles ! » Hum.... Légèrement beaucoup pas crédible du tout. A sa tête, je vois qu'il sait qu'il y a une embrouille (et il a pas tort, ahem...). Alors tu veux que je te dise ce que tu risques ? Vraiment ? Ho, je peux faire ça, pas de problèmes ! Et je peux même le faire d'une façon qui te fera encore plus envie !
Je caresse lentement la bouteille, comme si elle était d'une valeur inestimable (ça non plus c'est pas tout à fait faux...). Je lui renvois un air faussement las, accompagné d'un petit sourire triste.

_ L'arnaque ? Laquelle ? Il n'y en a pas.

Je le fixe quelques secondes, sachant qu'il n'y croira pas une seconde, mon comportement même est fait pour le lui laisser penser. Je joue désormais avec mon verre de jus d'orange.

_ Mais il est possible que cet alcool soit trèèèès trèèèès fort... Et très rare... Mais aussi n'ai aucune raison de traîner dans ce genre de bars...

Je sirote mon jus avec un œil sournois.

_ Il se peut aussi que je sois mineur... Et que tu sois plus âgé que moi, donc plus ou moins responsable... Et si je bois ça devant toi et que tu ne dis rien, on dira peut-être que tu as été négligent, si je fais des bêtises... Par contre si tu me dénonces tu récoltera les honneurs...

Je fais tourner la bouteille en la regardant.

_ Mais il y a une autre solution... Si tu bois avec moi, personne ne saura jamais que cette bouteille ne devrait pas être là... Et puis c'est une occasion aussi rare...

Je pose la bouteille sur la table, bien en vue, un sourire de diable sur le visage, à peine dissimulé. Moi, faire du chantage ? Ben voyons, vous me voyez comme ça ? Bande d'infidèles, va !

_ Mais ce ne sont que des suppositions. Il n'y a aucun piège, n'est ce pas ?

Je m'appuie sur mon coude sur le bar et croise les jambes. Alors ? On fait quoi mister ?
##   Ven 25 Avr 2014 - 0:09
avatar
Invité

Ce gosse est complètement brindezingue. Voilà ma première impression suite à ce long et étrange monologue. J'arquais un sourcil, fit la moue puis soupira. Je n'ai même pas encore mon alcool entre les mains pour faire comme si je m'en fichais. Noon. Bien sûr que non. Je suis condamné à écouter les élucubrations de cet enfant. Pourquoi je l'ai abordé déjà ? Je...Sais pas. Ah attendez, pour une fois, c'est quelqu'un qui m'a abordé. Pas le contraire. Cool. On commence à m'aimer ? Ma réputation ne me précède plus ? Eïon le Master irresponsable, psychopathe et qui a été renvoyé pour avoir énervé Hideko.

-Mais ce ne sont que des suppositions. Il n'y a aucun piège, n'est ce pas ?

Je le regardais un instant. J'ai l'impression que je me fais couillonner avec tellement de facilité. C'est frustrant. Bon, ça aurait été Nono, Kiko, Dove ou Dante, je m'en serais fichu. Mais là c'est un enfant. Un initié ptêtre !



-Eïon ! Ton Black Velvet est là !, lança le barman en faisant glisser un verre sur le zinc.


Je me levais, le récupérais et retournais finalement m'asseoir.


-Bon. Al Capone. Soyons clairs tout de suite. Je suis Eïon Nassel, ving trois ans, Master. Tu menace un Master ?


Je pris un air menaçant.


-Tu sais ce que je pourrais facilement faire ? Tu viens de chiper de l'alcool au barman. Il ne s'en est pas rendu compte, certes. Mais si je lui dis, si je lui en fais part et à lui et aux supérieurs. Sais-tu ce qui t'attends ?


J'attrapais la bouteille sans prévenir et servit un verre que je tendis au gamin.


-Rien Al Capone. Parce que je m'en fiche en fait. Alors assieds toi, bois et arrête de parler si longtemps comme ça, sérieux, on dirais un fou.



Je commençais à vider mon verre. Ce n'est pas la première fois que je fais ça. Ce ne sera pas la dernière. Je m'en fiche. Est-ce qu'Elle se prendrait ainsi la tête avec des bêtises pareilles ? Non. Aëlita tue plus que l'alcool en ce moment. Beaucoup plus. Alors quitte à boire, autant le faire accompagné, par n'importe qui je m'en fous. Mais si je meurs, jveux que ce soit ivre.



-Oh et enchanté.
##   Ven 2 Mai 2014 - 1:01

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

Je le sentais tellement désabusé par mon discours fait pour l'embrouillé que ça m'a presque fait rire. Comme je m'y attendais, il est pas du genre prise de tête, on peut éliminer les terres et les airs. Eaux aussi, trop timides. Je prends un malin plaisir à regarder ses expressions faciales plus ou moins faciles à saisir -plus que moins en fait. Un sourcil trop haut égale "ok d'accord, je vois" un soupire signifie grossièrement "ce gamin va me faire chier" et voilà à peu près les limites de sa réflexion interne à mon goût. Ho si attendez, peut être qu'il se sent victimisé !

- Eïon ! Ton Black Velvet est là !

Le verre glissa sur la table sans que je quitte du regard le fameux Eion -c'est un nom ça, ou un assemblement de voyelles pour tricher au scrabble ?- ni que je tente de cacher la bouteille à moitié volée. Oui, seulement à moitié, c'est pas ma faute si il est aussi négligent hein, faut faire attention à la boisson ! Surtout lorsqu'on est censé avoir un certificat pour une bouteille de ce degré. Pas ma faute, moi je suis un opportuniste hein !

-Bon. Al Capone. Soyons clairs tout de suite. Je suis Eïon Nassel, ving trois ans, Master. Tu menaces un Master ?

Je ne peux m'empêcher d'agrandir mon sourire à sa tirade.
Nassel ? Comme pour les chevaux ? Ok non celle là elle était nulle. Vingt trois ans. J'en ai vingt et ça se voit comme un nez au milieu de la figure que tu me prends pour un gosse mec, elle est où ta logique ?! Faut que je t'appelle le vieux c'est ça ? Master. Si je menace un Master ? Ben ouais, pourquoi pas ! Dans mes antécédents plus que nombreux j'ai déjà été confronté à quatre étoiles, je vois pas en quoi je risque pire que ce que j'ai déjà fait.
Ha si, peut-être que si je m'en prend à lui j'aurais le droit à une visite chez notre chère directrice ! Mais enfin bon, si ça la dérangeait tellement que je fasse le con, elle m'aurait déjà appelé. Au moins six fois. Ça prouve bien qu'elle s'en fout.
Il me joua l'air menaçant, que je pris encore une fois avec mon sourire mi-charmeur mi-sadique.

-Tu sais ce que je pourrais facilement faire ? Tu viens de chiper de l'alcool au barman. Il ne s'en est pas rendu compte, certes. Mais si je lui dis, si je lui en fais part et à lui et aux supérieurs. Sais-tu ce qui t'attends ?

Ce gars est drôle en fait. Mais si j'étais lui j'y mettrais un peu plus de conviction, ça passerait mieux quand même... Parce que là il risque de faire peur à, allez, un petit dixième de mon cuir chevelu. Pas de quoi être fier.
Non puis quoi, c'est pas comme si je venais de lui expliquer mon programme dans ce cas de figure, non ? Ha si en fait. Ça prouve bien qu'il a rien écouté. Ça m'arrange quoique, pour une fois que je donne le stratagème personne n'est là pour m'entendre, donc je reste un ange immaculé~.
Vas-y balance tout. Sauf que cette bouteille il est même pas censé l'avoir le patron, vu la réglementation qu'il y a dessus. Et ça m'étonnerait qu'il l'ai sur lui, son accréditation...
Il attrapa la bouteille et me servit sans prévenir. Habile, j'avoue.

-Rien Al Capone. Parce que je m'en fiche en fait. Alors assieds toi, bois et arrête de parler si longtemps comme ça, sérieux, on dirais un fou.

J'avais envie de lui répondre que je l'étais, comme lui d'ailleurs, vu l'endroit où nous nous trouvons, qui n'est rien d'autre que la déchetterie humaine de la planète mais j'ai préféré me la fermer, pour une fois -oui ho c'est bon, vos gueules hein ! Si il est master, c'est que c'est trop tard pour qu'il s'en rende compte.
Je le regarde boire et le fais à mon tour. Wow. On va y aller à petites gorgées, parce que ce truc arrache la gueule quand même, même pour un habitué comme moi. Je soupire en sentant se rependre en moi l'alcool maudit, brûlant ma gorge sur son passage. Putain ça fait du bien. Je ferme les yeux, me sentant tout de suite mieux.

-Oh et enchanté.

Je ré-ouvre les yeux pour le fixer. J'aime bien ce type. Je le verrais bien avec la face bleue, dans quelques minutes à ce rythme... Je reprends un verre.

_ De même. Wassily Carter, vingt ans, Initié.

Pourquoi donner mon second nom ? Je sais pas, peut-être parce que je hais le premier ? Ou alors parce que dans le doute, si jamais on cause un peu en salle des masters et qu'on a des dossiers sur les gens, je préfère pas être fiché comme le délinquant de service ? Ou alors tout simplement parce que c'est plus facile de s'attirer la confiance d'un master avec un nom banal ?
Des raisons, j'en ai des milliers. Mais pour la vraie, allez savoir...

_ Et beaucoup de choses à noyer, comme toi je suppose !
##   Sam 28 Juin 2014 - 1:19
avatar
Invité

Je le laisse s'installer et faire ce qu'il a à faire, je suis plutôt mou ce soir, voir très mou. Tout est bizarre ici en ce moment et dans ma tête aussi... J'ai du mal à rester concentré et je bois beaucoup. Trop certainement.

 -De même. Wassily Carter, vingt ans, Initié.

Je reportais mon attention sur lui. QUOI ? Vingt ans ? Il en fait moins. Même Ezequiel qui est l'adulte le plus connement enfantin que je connaisse fait son âge. Mais pas lui. Je ne ferais aucune remarque, mieux vaut ne pas fâcher un fou.

-Et beaucoup de choses à noyer, comme toi je suppose !

Je me redressais légèrement et un peu rapidement. Trop peut-être. Je n'aime pas ce genre de suppositions, ça réveille mon côté parano. Mais comme on dit "ce n'est pas parce que tu es paranoïaque que personne ne veut te flinguer". Et ça, c'est une citation des plus véridique.
Je jouais avec mon verre, le faisant s'incliner puis en pris d'autres gorgées.

-Wassily ça vient d'où ?, fis-je simplement. On dirait un prénom de fille. C'est tellement mignon... [/i]
##   Mar 1 Juil 2014 - 12:12

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

-Wassily ça vient d'où ?, fis-je simplement. On dirait un prénom de fille. C'est tellement mignon...

Je manque de m'étouffer avec mon deuxième verre -ouais je sais c'est cliché crevez tous.
Ou comment détourner une conversation le plus grossièrement du monde. Si il avait vu sa réaction exagérée il aurait lui même rigolé devant son peu de savoir mentir...
Et oui, dis que je suis une fille, te gênes pas. Tant que tu y es, t'as qu'à me traiter de morse, je te dirai rien non plus ! Mais je rêve, ils se croient tout permis parce qu'ils ont la masse de pouvoirs de la mort ? Laissez moi rire ! Ce ne sont que des arrogants qui se sentent supérieurs, sans leurs petits pouvoirs à la con ils seraient pas capables de tuer une mouche immobile ! Mais pire, ils sont encore assez cons pour se laisser avoir par ces soi-disant scientifiques, qui eux n'en ont pas, de leur pouvoir de malades (enfin pas tous à ce que j'ai compris). C'est bien de se la péter, mais faut avoir un minimum cerveau avec hein !
Je soupire. Mignon ? Haha. C'est drôle, le petit garçon mignon a des grosses envies de meurtre... En attendant si il pense échapper à ma question, il se goure complètement. Allez mon vieux, la gueule d'ange va vite te faire déchanter~

_ C'est Allemand, je dis en haussant les épaules.

Je bois le reste de mon verre cul sec et lâche un petit rire moqueur.

_ Quoique franchement t'as rien à dire hein. Eïon, c'est "lionne" sans le L, alors niveau féminité...

Le champs, non l'étendue infinie de jeux de mots possibles avec son nom est tout bonnement épatant. Bon ok, mauvais jeux de mots mais jeux de mots quand même, on peut pas toujours produire de la qualité !
Je sens déjà l'alcool me monter à la tête et je souris. Décidément ce truc vaut bien son nom, je risque d'être bourré plus vite que je ne le pensais... Mais bon, profitons de mon reste de lucidité pour le moment...

_ Alors ? C'est à cause d'une fille ?

Je lui adresse un sourire joueur. La moitié du temps c'est une fille. L'autre c'est la famille. Et exceptionnellement, c'est une mort. Et puis je vais peut-être avoir le plaisir de sortir une phrase du type "Quitte la, elle te vaut pas", ouais ça ce serait drôle !
Quoi ? Comment ça c'est immoral de s'amuser avec les masters ?
##   Mar 5 Aoû 2014 - 19:44
avatar
Invité

Je l'observe toujours du coin de l'oeil, tout en sirotant mon verre. L'alcool glissant dans ma gorge pour retomber dans mon estomac, le brûlant chaleureusement et atténuant par la même occasion le nombre de neurones de mon cerveau grâce au conduit libre d'accès que son mes veines. J'aime imaginer ce petit parcours. Ça fait mieux passer l'idée que je vais devenir plus con que ça d'ici quelques années.

Allemand ? Il faudra que je demande à Google quand nous aurons finit cette discussion histoire de voir à quel point il se fout de moi.

 -Quoique franchement t'as rien à dire hein. Eïon, c'est "lionne" sans le L, alors niveau féminité...

Je pouffe de rire et me tourne vers lui, le regard rieur et défiant.

-Et ce sont les lionnes les plus féroces, gamin. Fais attention à ce que tu dis, d'accord ?

Je baisse le regard vers mon verre à moitié vide -ou à moitié plein. Le point de vue change si l'observateur est amoureux d'alcool ou non. Je suis amoureux d'alcool. Même très amoureux, donc à ce niveau il me semble même vide. J'en bois encore quelques gorgées, jusqu'à ce que le gamin insiste à nouveau pour savoir ce qui peut me tracasser. Ça va, j'ai l'habitude des gens bizarres maintenant, je ne vais pas faire comme si j'étais étonné du manque de bonnes manières de celui-là. Mais quant à le laisser savoir les affaires de ma vie si intéressante... Laissez tomber.

Je prends un air penaud et me tourne vers lui en tirant le coin de ma lèvre vers le bas.

-Un mec.

Je souris légèrement.

-Tu devrais faire gaffe.
##   Jeu 14 Aoû 2014 - 1:51

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

Les lionnes les plus féroces, ouais pas faux... Arg, exemple de merde, ça doit bien être les seules femelles sur terre à travailler plus que leur mec... Sexiste ? Mais non, bien sur que non... C'est pas comme si je haïssais les femmes... Pas du tout.
En attendant je réfute. Déjà parce que si il veut être féroce faudrait qu'il soit une vraie femme, ce qu'il n'est pas ou alors c'est bien caché -on vérifie ? Putain ta gueule moi...- et aussi parce que même si les consonances sont proches, si tu amputes un animal de son orthographe ça a plus le même effet ! Genre vous croyez que les crocodiles ils ont l'air aussi dangereux et méchants si je l'écris "krokaudil" ? Nan, désolé. C'est PA-THE-TIQUE. Donc son argument à la con, il tient pas, na !
Houla ma tête commence à tourner dans le mauvais sens... Je me resserre un verre. Je manque d'avaler de travers quand il me sort "un mec" d'un air tout à fait artificiel et une petite grimace vers le bas. Nan, sérieux ? Genre, c'est juste un de ces potes ou c'est une relation amoureuse qui a mal tourné ? Putain ce mec est plus drôle que je le pensais en fin de compte...
Je m'appuie sur ma main, soudainement plus intéressé. Ce mec me prévient de faire attention ? Parce qu'il a des problèmes avec son ex-ami-copain-patron-connaissance ? L'inconnu quoi ! Mais c'est pas mon genre de faire attention à qui que ce soit, surtout pas les mecs colériques. Peut-être parce que j'en suis un ? Qui ? QUI A DIT CA ?! Je ne SUIS PAS colérique, ok ?! Ou juste un peu !
N'empêche que si il me demande de faire gaffe, c'est qu'il y a une possibilité que le mec en question soit plus baraqué que lui, donc qu'il soit en dessous ? Je souris vicieusement, le verre au bord des lèvres. Putain d'esprit pervers, ça va pas le faire là... N'empêche qu'imaginer ce mec...

_ Ho, je crois que je comprends pourquoi l'analogie avec les lionnes te convient alors...

Ok c'était sale. Et l'alcool aide, désolé. non merde, pourquoi je m'excuse ?! Faites pas chier... Je vous fait pas l'explication pour ceux qui comprennent pas hein... Mais les lionnes sont des meufs. Voilà, donc forcément en dessous. Bref. Ma gueule, je sais.
Je sirote encore mon verre avant de le reposer sur la table. Monsieur veut jouer au plus malin avec ses avertissements je suppose. Pas de bol, mon esprit salace règne sur l'univers mouhahahahaHAHAHA ! Ou pas.

_ Enfin si t'es frustré, je suis sûr que ça peut s'arranger...

C'est du bluff. Enfin je crois ? Il est pas mal en fait... Ouais enfin je suis pas en état de draguer là... Je garde malgré tout mon sourire et laisse traîner mes yeux vers la bouteille.
Je sens que la soirée va partir en couilles... Façon de parler.
##   
Contenu sponsorisé

 

Bonjour, je voudrais un abonnement gros buveur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.