Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Un gars plutôt... troublant ! [PV : Jacques Duroy]
#   Mer 12 Mar 2014 - 17:50

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Procrastiner, lambiner, être parfaitement improductif.
Humeur : lyrique, libertine et volage, telle est mon humeur

Alors que je me redressais après avoir déposé le baiser sur sa joue, je remarquais immédiatement la teinte pivoine de ses joues. J'aimais faire cet effet, c'est tellement jouissif d'arriver à provoquer ce genre de réaction chez une demoiselle, un plaisir immense à faire ressentir ce que je voulais et à créer ce mélange subtile de gène et de plaisir. En fait, cette sensation de tout contrôler était tout ce qu'il avait de plus grisant.

Tout les hommes sont des salauds? Oui très probablement. Moi plus que les autres? Il y a des chances. Mais la demoiselle devant moi n'en sait encore rien et je ne lui infligerai pas ce savoir dès maintenant. Puis le sourire qu'elle offrait ne m'inclinait pas à lui faire subir ce supplice, il était sincère et je commençais presque à avoir des remords. Je me promettais de ne plus jamais me mettre sur sa route après avoir obtenu ce que je voulais, sorte de rédemption moral ou quelque chose du genre.

A son tour, se plaçant sur la pointe des pieds, elle posa un baiser sur ma joue. Je détournais rapidement le regard quand elle me remercia et lui répondait d'un air gêné, que j'avais beaucoup travaillé d'ailleurs.

" Ce n'est rien, puis vu la récompense que je viens d'obtenir.... j'aurai tout aussi bien pu bouger une montagne. En plus de ça, vous voir sourire est très agréable..... vous avez un visage très harmonieux en vérité"

Si il était quasi impossible pour moi de me forcer à rougir, je simulais une gêne profonde et commençait à ramasser les livre pour les replacer.


#   Jeu 13 Mar 2014 - 18:07

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2014
Emploi/loisirs : devinez !
Humeur : vagabonde

Il détourna le regard, laissant la jeune fille perplexe, avait elle fait quelque chose d'inadapté ? Peut être que ça l'avait gêné qu'elle l'embrasse ainsi... une femme n'avait elle pas le droit de faire ça ? Peut être était ce l'un des privilèges de l'homme. Elle était si inconsciente de ce que l'on pouvait ou ne pouvait pas faire qu'elle eut un long doute à ce sujet, mais la réponse du jeune homme accompagné par son air gêné la tirèrent de ses réflexions.

- Ce n'est rien, puis vu la récompense que je viens d'obtenir.... j'aurai tout aussi bien pu bouger une montagne. En plus de ça, vous voir sourire est très agréable..... vous avez un visage très harmonieux en vérité.


Si elle n'avait pas été à son maximum il aurait été possible qu'elle rougisse encore plus, mais au stade où elle était ce n'était plus possible. Il arrivait précisément à trouver les mots qui provoquaient ça chez elle, elle n'était pas mal à l'aise pourtant et il ne l'effrayait plus, du moins pas autant qu'au début. Elle commençait même à apprécier sa compagnie.
Elle le vit se baisser pour commencer à ramasser les livres, les rangeant soigneusement sur l'étagère. Elle ne tarda pas à l'imiter, réfléchissant encore à ce qu'elle pouvait lui dire pour briser ce silence qu'elle laissait s'installer alors qu'ils rangeaient le désordres. Si le bruit de la chute des livres avait attiré l'attention personne ne semblait suffisamment concerné pour venir les aider.
Elle saisit un gros livre qu'elle eut du mal à décoller du sol et croisa le regard de Jacques, les rougeurs sur les joues de la jeune fille s'étaient bien atténuées. Il fallait qu'elle réponde maintenant qu'elle était calme, bien qu'elle eut du mal à garder ce gros livre dans ses mains.

- Je... merci beaucoup, ce que vous venez de dire m'a fait très plaisir... vous aussi vous avez... un visage très harmonieux...

Elle avait hésité, il n'y avait pas son visage qui était harmonieux, mais formuler une telle idée à voix haute aurait été trop pour elle. Elle lui rendait son compliment, on aurait pu croire que c'était par politesse évidemment, mais ce n'était pas le cas.
Elle lui fit un nouveau sourire, espérant lui prouver sa sincérité, elle ne mentait pas, elle le trouvait vraiment beau.




#   Sam 17 Mai 2014 - 19:48

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Procrastiner, lambiner, être parfaitement improductif.
Humeur : lyrique, libertine et volage, telle est mon humeur

Les teintes écarlates de la demoiselle étaient un signe qui ne trompait pas, je faisais mouche pratiquement à chaque fois et apparemment je ne la laissais pas de glace. Tout était calculé, je le savais, et pourtant j'appréciais sincèrement et l'effet que je faisais et sa compagnie. Non loin des remords, du baisers que je comptais prendre et des tours que je lui jouais. Je devais être quelqu'un de bien mesquin en réalité. Enfin, je m'étais fixé un défi, et je ne pouvais pas m'en détourner au risque de me trouver lâche.

Ma fierté, mon orgueil et les femmes me perdront, je ne le savais que trop bien et me le répétais souvent, trop peut-être. Si j'avais cru en l'existence du karma, c'est avec fébrilité que j'attendrai mon châtiment.

Maria laissait un silence s'installer entre nous, alors que les ouvrages retrouvaient leurs places petit à petit grâce à nos efforts besogneux et consciencieux. Elle finit par le rompre, me laissant sans voix. Je ne m'attendais certainement pas à recevoir un compliment et je me sentis rosir légèrement. Je n'aimais pas les surprises mais mon ego semblait apprécier le compliment, ce qui pouvait d'ailleurs expliquer les quelques secondes que je pris pour répondre, mais ce coup ci rien n'était calculé.

" Au risque de paraître superficiel, c'est peut-être parce que je fais de mon mieux pour prendre soin de moi. Je considère que le respect de soi est une forme de respect envers autrui, il serait inconvenant que je ne tente pas de e montrer sous mon meilleur jour pour les autres. Enfin je suis également un peu toqué et ne supporte pas d'avoir certaines parts de moi négligés. Je dois paraître bien maniéré et un peu ridicule.

au fil de mes paroles j'avais rougit d'avantage, pourquoi je me livrais à ces considérations personnelles? Je me demandais bien. Parfois, il m'arrivais de haïr ma langue trop bien pendue.


#   Dim 18 Mai 2014 - 10:56

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2014
Emploi/loisirs : devinez !
Humeur : vagabonde

Elle ne remarqua pas que les joues du jeune homme se teintèrent légèrement, ce genre de détail lui passait très souvent sous le nez.
Pendant quelques secondes il ne répondit pas, elle en profita donc pour aller poser son gros ouvrage sur la bonne étagère. C'est alors que le jeune homme reprit la parole, Maria se tourna vers lui en ramassant des livres tout en l'écoutant attentivement.

- Au risque de paraître superficiel, c'est peut-être parce que je fais de mon mieux pour prendre soin de moi. Je considère que le respect de soi est une forme de respect envers autrui, il serait inconvenant que je ne tente pas de me montrer sous mon meilleur jour pour les autres. Enfin je suis également un peu toqué et ne supporte pas d'avoir certaines parts de moi négligés. Je dois paraître bien maniéré et un peu ridicule.

Par contre elle n'était pas aveugle et elle remarquait qu'il avait un peu rougit pendant son discours, elle ria discrètement en plaçant sa main devant sa bouche. Elle dut donc attendre elle aussi quelques instants pour pouvoir lui répondre, trop amusée par ce qu'il disait. Finalement elle lui adressa un sourire bien plus amical qu'auparavant, c'était amusant comme cette élan de franchise qu'il avait eut l'avait rendue moins timide.

- Vous ne me paressez pas superficiel, vous prenez soin de vous c'est que vous n'êtes pas négligeant, c'est une qualité !


Elle posa les ouvrages qu'elle portait et les rangea à leurs places d'origine. Quand elle se retourna elle fut soulagée, ils avaient finalement terminer de ranger tous les ouvrages. Elle soupira de soulagement et récupéra le livre que Jacques était allé prendre tout en haut de l'armoire. Elle se tourna donc vers lui, ce livre lui faisait vraiment plaisir et elle se languissait de découvrir les aventures de cette femme aux cheveux bleus.

- Encore merci beaucoup pour ce livre. Ça me fait vraiment très plaisir que vous ayez fait tout ça pour moi.




#   
Contenu sponsorisé

 

Un gars plutôt... troublant ! [PV : Jacques Duroy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bibliothèque.
Aller à la page : Précédent  1, 2