Partagez
Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker]
##   Sam 15 Fév 2014 - 23:42

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Maria Nagao
Messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2014
Emploi/loisirs : devinez !
Humeur : vagabonde

Ludmila s'agitait alors que Maria passait son manteau, elle entendit le son d'une valise qui s'ouvre mais trouva ça impolie de se retourner pour épier les geste d'une autre. C'était impressionnant, elle allait faire une sortie avec une "amie"... Depuis le temps qu'elle n'avait plus eut l'occasion de penser ainsi -l'avait elle réellement eut un jour ?- ça lui faisait très bizarre. Finalement, elle se tourna vers Ludmila, assez tôt pour la voir sourire et s'approcher. S'approcher d'elle... Ce que c'était étrange ! Elle lui prit la main, ce qui dégagea une impression de chaleur dans tout le bras de la jeune fille. Comment c'était possible qu'un simple contact puisse apporter autant de réconfort ? La rousse lui fit un clin d’œil complice avant d'ajouter.

- Bon... On va affronter ce froid polaire?

Elle hocha la tête, mais sans attendre que son geste soit achevé, elle l’entraîna dehors avec un sourire qui ne tarda pas à contaminer les lèvres de la novice aux cheveux bleus. Sous les regards des autres, elle le perdit, se rapprochant de sa nouvelle amie pour se rassurer. Elle resta derrière elle alors qu'elles parcouraient les bâtiments, mais arrivaient au grand portail, elle comprit que Ludmila étant une nouvelle venant de France, elle ne devait pas connaitre la région, tandis que Maria commençait à bien s'y retrouver. Elle garda sa main plongée dans celle de la rousse et l’entraîna le long d'un sentir en terre, elles eurent une discutions anodine au sujet du soleil sur le chemin, et un silence s'installa quand elles arrivèrent en bordures de la foret. Elle jeta un regard inquiet à sa nouvelle amie. Ce n'était pas l'endroit le plus rassurant au monde, bien que la neige y apporte une touche de clarté.
Finalement, elles avancèrent main dans la main à travers les bois clair.
Le couinement de ses bottes dans la neige amusa un peu la jeune fille qui se détendit au fur et à mesure que le temps passait à jacasser. Elle lui lâcha la main et se baissa prenant une boule de neige entre ses doigts.

- J'aimes énormément la neige, elle est d'un blanc immaculée, et elle donne l'impression que rien ne peut l'atteindre.

Elle laissa des petits grains s'écoulaient de ses mains avant de les frotter sur le bas de son long manteau noir.

- Tu en penses quoi ?


Elles avaient déjà bien parlé, alors Maria n'hésitait plus à lui adresser franchement ses phrases, bien qu'une partie d'elle voulait la retenir et lui criait de faire plus attention à ce qu'elle disait.



Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker] 418484jubialokser
##   Dim 16 Fév 2014 - 0:23

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Durant notre petite balade dans les couloirs, j'ai bien vu que Maria avait vite perdu le sourire face aux regards des autres camarades. Elle s'était rapproché de moi aussi et ça m'avait beaucoup plus, je me sentais utile, un peu... Oui un peu comme si je pouvais l'aider. Personnellement, quand on passe des mois à se faire regarder comme si l'on était un déchet, on finit par oublier que d'autre nous regarde. Arrivé devant le lourd portail, c'es ma nouvelle camarade qui prend la tête de l’expédition. Je crois qu'elle ne m'a pas vu écraser une larme et ça me rassure: Je me suis forgé une carapace de sourire et de joie afin de tromper les autres, de montrer que je suis plus forte que ça. Mais s'ils savaient comme je suis à l’intérieur! Avec Maria, on discute du beau temps que nous offre ces courtes heures d'hiver. En arrivant à la bordure du bois, Maria se tait, et elle paraît avoir des craintes au sujet de ce bois sombre. Je me sens bien ici, en sa compagnie. Ici, je veux dire, dans la forêt, je me sens moi-même, dans mon élément. Je respire. La présence de Maria ne fait que me conforter dans cette idée de bien être. On avance donc main dans la main dans ce bois. Sa paume plutôt chaude contre la mienne me fait un bien fou! Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi à l'aise avec quelqu'un. On continue de parler, tandis que je la vois se décrisper peu à peu. Elle se baisse alors et amasse de la neige, afin d'en former une boule, qu'elle laisse s'émietter dans sa main. Ce geste me rappelle de vague souvenir et je fixe les buissons afin de me ramener à la réalité.

- J'aimes énormément la neige, elle est d'un blanc immaculée, et elle donne l'impression que rien ne peut l'atteindre.

Elle me fixe alors en effaçant sur son manteau noir toute trace de neige de ses mains.

- Tu en penses quoi?

Elle est de plus en plus à l'aise et ose me poser des questions ce qui me plaît. Mais quand je comprends le sens de sa question, je perd le sourire et détourne le regard.

- Autrefois j'aimais ça. Mais aujourd'hui... Non. Elle me paraît trop... Neutre. Trop faible. Un rayon de soleil et la voilà partie. A quoi cela sert d'être inébranlable si finalement, nous ne sommes qu'éphémère?

Ma phrase pleine de philosophie laisse planer une vague de mystère entre nous. Nous sommes toutes deux perdue dans nos pensées quand je me baisse doucement, comme si j'allais refaire mon lacet. Je me relève, une main derrière mon dos et souris de détermination devant ma prochaine victime.

- Néanmoins... Je pense qu'elle constitue une bonne arme en cas de besoin... Et une bonne compagne de jeu quand l'on veut se faire des amis... Ou des ennemis selon le point de vue.

Je dis en tirant la langue. Maria n'a pas le temps de comprendre que ma boule de neige l'atteint en pleins dans l'épaule. Je ris et la regarde.

- J'espère que tu ne m'en veux pas! Je suis plutôt du genre taquine quand j'apprécie les gens!

Je ne prends conscience que trop tard de ce que je viens de dire. Trop tard pour me rétracter, trop tôt pour connaître la réaction de Maria, je crains d'être aller trop vite. Et si j'avais gâché ma seule chance d'être amie avec quelqu'un?


Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker] 624485fgh
##   Dim 16 Fév 2014 - 0:52

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Maria Nagao
Messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2014
Emploi/loisirs : devinez !
Humeur : vagabonde

Tout à coup l'expression de Ludmila changea, elle détourna le regard et laissa fondre son sourire -sans mauvais jeux de mots hein. Maria se repassa la conversation mentalement, qu'avait elle dit pour la mettre dans cette état ? Qu'est ce qui avait fait changer la jeune femme à ce point ?

- Autrefois j'aimais ça. Mais aujourd'hui... Non. Elle me paraît trop... Neutre. Trop faible. Un rayon de soleil et la voilà partie. A quoi cela sert d'être inébranlable si finalement, nous ne sommes qu'éphémère?

Un silence suivit cette explication.
Peut être que justement, c'était l'une des choses que Maria aimait dans la neige. Elle était belle et paraissait si pure au premier regard, alors que la réalité est qu'elle était faible et pouvait disparaître en un éclair. C'était quelque chose qui caractérisait aussi la novice aux cheveux bleu.
C'est alors que Ludmila se baissa, Maria ne comprit pas ce qu'elle faisait et s’inquiéta un instant en la voyant se redresser, une main dans le dos.

- Néanmoins... Je pense qu'elle constitue une bonne arme en cas de besoin... Et une bonne compagne de jeu quand l'on veut se faire des amis... Ou des ennemis selon le point de vue.

Elle lui tira la langue, mais Maria ne comprit pas ce qu'elle cherchait à sous entendre. C'est alors qu'une boule de neige la percuta à l'épaule, elle ferma les yeux en sursautant, mais les rouvrit bien rapidement, ne ressentant aucune douleur.

- J'espère que tu ne m'en veux pas! Je suis plutôt du genre taquine quand j'apprécie les gens!

La novice laissa son regard se dirigeait de lui même à son épaule touché, il y avait juste une tache humide. Un sentiment de joie commenca à l'envahir et chassa la crainte de la douleur qu'elle venait de subir de plein fouet. Il n'y avait plus que l'envie de faire ce qu'elle n'avait jamais pue essayer et qui pourtant restait la base d'un bon hiver. La bataille de boule de neige. Elle profita de son air un peu perturbée qu'elle arborait depuis "l'attaque" et se laissa glisser au sol, cachant son visage derrière ses mains pour faire semblant de pleurer. Alors que sa nouvelle amie baissait sa garde, elle saisit de la neige et lui envoya dessus. Son projectile l'atteint au ventre, et elle en lança un second qui la toucha à la cuisse. La bataille continua ainsi pendant plusieurs longues minutes, le rire timide de Maria mélangé au rire joyeux de Ludmila rythmaient le silence environnant. La bataille se finit sur un égalité. Après avoir brièvement épousseté ses vêtements et secouait ses longs cheveux, Maria prit un son amie dans ses bras d'un mouvement peu hésitant. Elle ferma les yeux, priant pour ne pas être rejetée.

- Merci... Murmura-t-elle. C'était la première fois que je faisais ça...



Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker] 418484jubialokser
##   Dim 16 Fév 2014 - 12:45

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Suite à ma déclaration et à mon lancé, je vis Maria se baisser au sol et cacher ses yeux: L'avais-je blessé? J'allais m'approcher quand je me pris le duvet froid en plein dans le ventre, puis dans la cuisse: Oh la fourbe! Je souris et l'on commence une bataille ou rire et chamaillerie vont bon train. Je ne m'étais pas amusé depuis si longtemps! Dieu comme cela faisait du bien! On finit par toutes les deux déclarer forfait, essoufflée. Tandis que j'époussette ma tenue et que je me rends compte que je suis complètement trempée (les risques de ce genre de jeu...), je vois que Maria se rapproche de moi. Hésitante, craintive et timide, elle finit par me prendre dans ses bras. Plutôt surprise, je ne réagis d'abord pas. C'est la première fois que quelqu'un témoigne de l'affection pour moi.

- Merci... Murmura-t-elle. C'était la première fois que je faisais ça...

Je souris et la serre timidement contre moi. Une sentiment d'espoir et de fierté se propage en moi. Je n'ai pas eu d'amis depuis si longtemps! Tentant de retrouver un brin de mes souvenirs d'autrefois, je sens que Maria, rassurée que je ne l'ai pas repoussé, se détends dans mes bras.

- C'était la première fois depuis bien longtemps que je ne m'étais pas autant amusé.

On pourra penser ce que l'on veut de moi, je ne me dévoile pas facilement. Je suis une fille plutôt... Changeante et impulsive, aussi, je ne dirais jamais ce que je fais là, ni pourquoi j'ai suivie cet inconnu. Pourtant, quelque chose au plus profond de moi me souffle que je ne suis pas la seule à avoir eu un parcourt difficile avant d'arriver ici. Et Maria me semble elle aussi être l'un de ces exemple de vie pourrie. Et je pense savoir que Terrae est le salut de tous ces gens.

- Terrae n'est pas un endroit comme les autres pas vrai? Je demande, démontrant une nouvelle fois mon impulsivité.

Je doute que Maria me réponde autrement que part une nouvelle phrase énigmatique, comme celle de l'administration. Pourtant, je perçois en elle qu'elle a la réponse, et qu'elle brûle de ne jamais l'avoir connue. Ça se voit. Tout à l'heure quand elle a commencé à m'en parler, on aurait dit qu'elle racontait le plus lourd secret qu'elle n'est jamais eu, et qu'elle n'aurais jamais voulue avoir en sa possession.


Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker] 624485fgh
##   Dim 16 Fév 2014 - 13:44

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Maria Nagao
Messages : 52
Date d'inscription : 13/01/2014
Emploi/loisirs : devinez !
Humeur : vagabonde

Elle lui rendit son étreinte, ce qui fit fondre une coude de glace qui recouvrait le cœur de Maria. Elle se détendit un peu, s'étonnant elle même. Elle avait longtemps songé qu'il n'y avait qu'une personne qui allait réussir à l'approcher autant. Pourtant, Ludmila avait réussi, sans que la novice ne ressente le besoin de la repousser.

- C'était la première fois depuis bien longtemps que je ne m'étais pas autant amusé.


Oui, comme tous les autres ici, la rousse devait avoir un lourd passé, c'était important qu'elle se rende compte que maintenant, elle était "sauvée" de son ancienne vie, que dorénavant, elle pourrait s'amuser plus souvent. Enfin, n'était ce pas hypocrite de penser ainsi ? Alors même que Maria n'accepte toujours pas de sourire à tout le monde et restait craintive ? Elle le savait pourtant que Terrae était un nouveau départ, elle l'avait compris, mais ses anciennes phobies ne la laissaient pas, et elle restait effrayée.

- Terrae n'est pas un endroit comme les autres pas vrai? Demanda-t-elle de but en blanc.

Maria la dévisagea un instant. Ne sachant que répondre. Elle avala sa salive et s'écarta de la rousse en frissonnant, ses vêtements étaient humides et froids. Mais elle ne s'en plaint pas, ses pensés étaient toutes tournés vers la question de son amie. Une nouvelle crainte vint prendre place, et si elle lui expliquait tout, Ludmila ne la prendrait elle pas pour une folle ? Elle même avait été proche de sombré dans la folie, à ce souvenir un frisson la parcourue toute entière. Si Olivia n'avait pas vite fait quelque chose, la novice aurait certainement perdue l'esprit. Elle avait toujours était dans un monde normal, même les histoires fantastiques lui étaient interdites. Alors, elle ne s'attendait pas à ce que Olivia se transforme sous ses yeux.
Elle était restée bien silencieuse pendant quelques minutes, les bras croisés devant son buste pour se réchauffer.

- Je... Non, Terra n'est pas normal. Elle sembla avoir fait un gros effort pour dire ce dernier mot. C'est... Un endroit qui regroupe les gens à problèmes, les gens qui se sentent mal, qui se meurent à petit feu... Les gens qui ont besoin de quelque chose, et ce quelque chose leurs ait donné, pour qu'ils deviennent assez fort pour tout supporter.

Elle fit une pause, son regard se posa sur la neige blanche au pied de la rousse, puis remonta le long de son corps pour finalement posé ses yeux dans ceux de son interlocutrice avec une froideur très perceptible.

- Mais ce n'est pas à notre arrivé, ils doivent d'abord définir qui nous sommes, et ce qu'ils vont nous offrir. Ces "cadeaux", sont spécifiques de la personne, et remettent tout en cause.

Elle secoua la tête de gauche à droite avec une expression désolée.

- Je ne peux pas t'en dire plus, il faudra que tu découvres, mais gardes à l'esprit qu'ici, tout le monde est dans le même bateau. Je sais que tu as due vivre quelque chose d'horribles, quelque chose qui t'a détruite, quelque chose de si intense que tu t'es perdue. Mais sache qu'ici, ce que tu as vécue est banale, tous les gens qui sont à Terrae ont eut des problèmes aussi horribles ou plus que les tiens.

Le rouge lui monta aux joues. Elle avait parler sans savoir, elle avait dit la vérité, mais cette vérité là devait être dure à entendre pour la rousse, elle devait avoir l'impression que ce qu'elle avait vécue était pire que tout, mais c'était faux. Même Maria n'aurait pas eut l'impertinence de dire que son histoire était la pire d'entre toute. Ludmila le comprendra, lorsqu'elle aura passée suffisamment de temps ici et qu'elle aura croisé toutes ces personnes dont le physique est marqué par leurs histoires et leurs yeux trahissant des souffrances infinies.
Mais ce qu'elle avait dit pouvait être très mal vu par la rousse. Elle n'avait pas envie d'avoir à supporter la colère ou l'irritation de sa nouvelle amie, elle la dépassa lentement, saisissant sa main au passage, serrant tendrement. Puis la lâcha et partit en courant à travers les bois. Elle déboucha dans la ville et s'effaça parmi les passants. C'était quelque chose qu'elle s'avait faire, disparaître, tant elle était discrète.


~FIN DU RP~



Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker] 418484jubialokser
##   
Contenu sponsorisé

 

Les deux nouvelles, aight ! ~suite~ [PV : Ludmila Parker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.