Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Bon appétit ! Pv : Matheo
Lun 4 Aoû 2014 - 15:23
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

HRP : Oh mais si, tu me donnes toujours des éléments de réponse ! Tu rigoles, c'est toi qui ouvre toutes les discussions avec les questions de Matheo xD Ah et au fait, avec ton dernier post, j'avais zappé, mais je peux pas clore maintenant avec Ryu xD On le fera dans les posts à venir, si ça te va ? :) Ryu ramènera Matheo chez lui et tout <3

Je hochai la tête face à la remarque de Matheo. 24-25, c'était à peu près ça. Je n'étais pas exactement sûr de l'âge à laquelle notre croissance se stoppait -ou en tout cas ralentissait- mais c'était dans ses eaux-là. C'est qu'il avait l'oeil, dis donc !
Mes questions le déstabilisèrent légèrement, et je souris, terriblement amusé face à sa moue gênée. Cependant, je repris un visage plus calme lorsqu'il m'expliqua qu'en vivant la nuit, c'était dur de rencontrer vraiment les gens. Dans un sens... Je le comprenais. Et j'étais d'ailleurs assez triste pour lui. Même si les gens pouvaient parfois veiller tard, ils ne vivaient pas la nuit. Tout le monde, à un moment où à un autre, a besoin de dormir.
Je fus très touché quand il m'expliqua que j'étais la seule personne de qui il était véritablement proche. Il semblait d'ailleurs si heureux de me le dire que je sentis une chaleur m'éprendre au coeur. Je lui offris un sourire doux, touché. Je devais bien avouer que moi aussi, j'avais fini par devenir très proche de Matheo... Après tout ! C'était avec lui que je dînais ce soir. Et c'était à son étoilisation que j'étais intervenu... Je ne l'avais jamais fait auparavant. C'était Hideko qui s'en occupait généralement.
Matheo était un peu mon protégé.

-Hey, tu sais, tu es l'élève dont je suis le plus proche, au final !
déclarai-je en lui adressant un clin d'oeil.

En même temps, je n'avais pas réellement d'autres élèves... C'est comme dans le Roi Lion, avec Scar qui dit à Simba qu'il est son neveu préféré... Avec un neveu, c'est facile !
Par la suite, il parut ensuite très troublé par ma question concernant la présence ou non d'une petite amie. Il se renfonça dans son siège en grommelant quelque chose que je ne compris pas, avant de me dire que non. Je m'autorisai un léger rire, et le serveur vint nous apporter notre dessert pendant ce moment-là.
Matheo relança la conversation en me demandant si je connaissais Misao, le frère d'Hideko. Je hochai la tête. Je ne savais pas trop quoi penser de lui... Ce qu'il avait fait me dépassait, mais... C'était le frère d'Hideko.
Nos rapports étaient pourtant tendus. Quand il a perdu Hideko, c'était lui, l'homme qui était là pour elle. Il la soutenait quand ça n'allait pas, la réconfortait, l'aidait, l'aimait autant qu'un frère jumeau peut aimer sa jumelle. Et maintenant qu'il la retrouvait... J'étais plus ou moins l'homme qui était là pour elle. Son second. Sa main droite. L'homme qu'elle aimait, et qui l'aimait. Le père de l'enfant de sa soeur... Le père de son neveu. Notre relation était donc délicate, mais... Dans le fond, je pense que je l'aimais bien. Il restait le frère de l'amour de ma vie.

-Oui, je le connais. Pourquoi ? J'imagine que tu l'as déjà rencontré, pour que tu me poses cette question...


Attendant sa réponse, je mangeais les petits desserts qui accompagnaient mon café.
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Lun 4 Aoû 2014 - 15:53
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

L'arrivée des desserts m'ôta la lourde tâche de montrer mon visage, rouge comme une tomate, à Ryu. Ce qu'il m'avait dit me faisait plaisir au-delà de l'imaginable. Personne encore ne m'avait jamais dit ça auparavant, aussi peut-être parce que je n'avais jamais fréquenté une personne autant que Ryu. J'étais tenté par le fait de penser qu'il me disait ça uniquement parce que je le lui avait dit avant et qu'il ne voulait pas me mettre mal à l'aise mais cette pensée ne parvint jamais jusqu'à mon esprit. Ryu n'était pas comme ça, et je savais qu'il le pensait. Je le sentais. Ce qui me rendait deux fois plus heureux.
Je contemplai le fondant devant moi, l'entamant avec un bon coup de cuillère. Il était cuit juste ce qu'il fallait, exactement comme je les aime. Je fis claquer ma langue d'un air gourmand. Ça faisait si longtemps que je n'en avais pas manger. Ça me rappeler de bons souvenirs... Entre-temps, le rouge de mon visage s'était enfin dissiper, et j'écoutai Ryu répondre à ma question sur Misao. Je secouai alors la tête, attendant que ma bouche ne soit plus pleine.

-Oh je demandais juste comme ça... Comme on parlait des rencontres, je me suis souvenu de lui. Je ne savais pas que Mademoiselle Honda avait un frère jumeau, expliquais-je

Par contre, je me rappelle très bien notre discussion sur lequel des deux était l'aîné. Cela semblait bizarrement lui tenir à coeur. J'avais compris qu'il y avait un enjeu presque de domination à la clé mais honnêtement, je me demande encore comment on peu savoir quel jumeau est né en premier... Étrange.

-Oui je l'ai rencontré une fois dans les couloirs, dis-je en hochant la tête. Il est plutôt drôle...

C'est le moins que l'on puisse dire. Il sortait des blagues un peu pourries à tout bout de champ, mais au moins, il me faisait rire et j'aimais plutôt ça. Ryu n'en avait rien laissé paraître mais je crois me souvenir que Misao n'avait pas une haute opinion de lui. Je me demande toujours pourquoi... Et puis c'était si difficile pour moi d'imaginer qu'on ne puisse pas apprécier Ryu, il était si gentil.
En deux temps trois mouvements, je finis mon dessert. Bien rassasié, je me frottais le ventre avec délice, un grand sourire sur le visage. J'avisais alors mon reflet dans le verre face à moi, et pu constater que du chocolat avait élu domicile autour de mes lèvres. Rougissant comme une pivoine, j'essuyais distraitement ma bouche avec la serviette, honteux...

-C'était très bon..., dis-je un peu penaud, encore rouge de honte. Merci Ryu pour ce repas. Tu n'étais vraiment pas obligé...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mar 5 Aoû 2014 - 11:53
avatar
Féminin

Messages : 2495
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3

Je souris à la réflexion de Matheo. C'est vrai qu'Hideko ne parlait que très rarement de sa famille. Elle était très secrète à ce sujet... Pour ma part, j'étais au courant car je l'avais rencontré lorsqu'elle était au plus mal : elle avait eu besoin de se vider, de dire tout ce qu'elle avait à dire, de pleurer, de crier, d'exploser... Mais je pense que dans d'autres circonstances, je n'aurais pas pu le savoir.
Après, le fait que je sois au courant l'avait aidé. Elle avait pu me demander de toujours garder un oeil sur sa famille, sur son frère... Jusqu'à ce que je le perde de vie, d'ailleurs, après qu'il ait intégré un laboratoire. Et puis, enfin, il est arrivé ici... Je me souviens encore des retrouvailles... Du regard si froid qu'il m'a lancé, d'ailleurs. Après, je n'ai pas assisté au reste, et j'ai décidé de sortir en emmenant Daisuke avec moi, pour laisser Hideko retrouver son frère. Mais je le voyais, pourtant. Depuis qu'il était arrivé ici, depuis qu'ils s'étaient retrouvés... Elle était plus heureuse. Plus vivante. Elle avait retrouvé un sourire véritablement empreint de joie. Je pense que c'était la seule chose qui lui avait manqué pour qu'elle soit parfaitement heureuse. Et c'est pour cela que malgré les réticences, malgré les regards qu'il me jetait parfois, j'étais incapable de le détester, ce Misao. Il rendait Hideko si heureuse...
Je terminai alors mon café, après avoir terminé les desserts qui l'accompagnait.

-Je veux bien te croire,
souris-je à l'attention de Matheo lorsqu'il affirma que Misao était drôle. La vérité c'est que je n'ai jamais eu vraiment l'occasion de lui parler, alors... Si tu me dis qu'il est drôle, je te crois !

Je lui adressai un clin d'oeil, et l'observai terminer son dessert. J'aperçus du chocolat sur le coin de sa lèvre, et un sourire en coin se dessina sur mon visage tandis qu'il s'essuyait maladroitement, les joues rouges, gêné.
C'est qu'il aurait vraiment pu être Eau, hein... Il semblait tellement timide, parfois ! Mais j'imagine que son côté rêveur, parfois distrait, sa tête dans la lune... L'avait guidé vers la voie de l'air, cette sublime voie de la sagesse.

-De rien,
répondis-je à Matheo. C'est normal, je te devais bien ça au moins, après tout ce que je t'ai déjà fait endurer lors de tous nos entraînements.

Le serveur ne tarda pas à ramener l'addition, et je payai par carte bleue, avant de me lever de ma chaise.

-Allez, je te raccompagne,
déclarai-je à l'attention de mon ami.

Bon, je n'avais pas pris la voiture... Mais ça le ferait tout de même.
Matheo et moi marchâmes jusqu'à l'Institut, en continuant à discuter de choses et d'autres. Il me fit bien rire certaines fois, lorsqu'il s'emmêla les pinceaux et qu'il commença à afficher cet air si caractéristique de gêne.
Une fois arrivés au bout du chemin, j'adressai à mon ami un sourire doux, et lui souhaitai une bonne nuit. Il saurait retrouver le chemin de sa chambre tout seul, ça je n'en doute pas. Je pouvais bien le laisser devant les portes de l'école.
Après un au revoir, je fis donc demi-tour, et quelques secondes plus tard, je pris mon envol. Direction, la maison.
Lorsque j'arrivai, je pus retrouver mon amour qui dormait déjà, à l'étage. Je ne tardai pas à la rejoindre, et déposant un doux baiser sur sa joue, la serrant contre moi, je m'endormis paisiblement.
Voir le profil de l'utilisateur http://terrae.forumpro.fr



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

 

Bon appétit ! Pv : Matheo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Restaurant.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3