Partagez
Humeurs matinales
##   Lun 21 Avr 2014 - 16:29
Anonymous
Invité

Troisième jour. Troisième jour et j'en suis à me demander quoi faire. Après avoir quitté le Mister la veille, j'étais retournée aux dortoirs pour jouer un peu. Une cigarette à la bouche, comme d'habitude, j'avaus commencé un vieil air de Mickaël Jackson avant de passer sur des chansons plud jazzy et de finir avec un peu de soul. Résultat : j'avais joué toute la soirée, et j'avais dû quitter le dortoir sur ordre de la surveillance pour ne pas gêner ceux qui dormaient.

En si peu de temps, tout le monde avait réussi à se donné le mot pour me faire chier. C'était dingue un truc pareil.
Assise sur un banc, j'avais rangé ma guitare après une longue nuit de gratte, puis j'étais retournée au dortoir pour la déposer. Un passage éclair par la salle de bain des filles pour me passer de l'eau sur le visage et j'étais prête pour une nouvelle journée.

Je ne dormais pas beaucoup, parce que j'étais assez noctambule. Je préférais vivre la nuit, il y avait tellement plus de chose à faire, à voir, à entendre. Je me fichai pas mal d'avoir une tête de zombie au matin, tant que je faisais ce qu'il me plaisait. Et surtout, je ne dormais pas pour éviter les cauchemars. Ça pouvait briser toute l'image que les gens pouvaient avoir de moi, mais s'il n'étaient pas hantés par leur passé toutes les nuits, moi si.

Une fois dehors, je décidai d'aller faire un tour en ville. Ça pouvait m'être utile d'aller visiter un peu et faire du repérage – de bars surtout – histoire de ne pas me perdre les jours où je sècherais les cours qui ne m'étaient d'aucune utilité. Après tout, il fallait que je tire avantage du peu que mon père m'avait donné... même si j'aurais tant aimé qu'il ne me délaisse pas alors qu'il était le seul qu'il me restait. Tellement aimé avoir une relation père-fille à peu près normale, même si j'avais toujours su que ça n'aurait jamais été possible.

C'était évident. Avoir une fille rebelle, violée et venant tout droit des quartiers où personne n'aime mettre les pieds n'avait absolument rien de bénéfiques. Les jours suivants mon retour de l'hosto n'avaient été qu'une façade, et clairement stupide. Un père qui cherche à parler à sa fille qu'il n'a jamais prit le temps de connaître alors qu'elle est en état de choc, traumatisée par les hommes jusqu'à là moelle, ce n'était pas un père qui voulait que les choses fonctionnent. Je le savais et pourtant...

Je me donnai une bonne gifle. Ce n'était plus le moment de penser à tout ça. La déprime, ça ne m'allait pas. Réveille-toi Shinobu, tout est fini maintenant.

Il y avait ces jours où les souvenirs ressurgissaient malgré moi, et toutes les conneries que j'avais faites avec. Plus jamais je ne voulais avoir à penser à mon passé, Terrae ou non. J'allais de l'avant, et j'éclatais tous ceux qui voulaient m'en empêcher. J'avais toujours été vive et nerveuse, et ça ne changerait plus.

Je marchais dans l'institut, mon casque sur les oreilles et la musique à fond lorsque mon estomac me rappela sa présence. Par chance, j'avais en face de moi un cafétéria. J'enfonçai mes mains dans mes poches et m'en approchai, me demandant déjà ce que je pourrais prendre. Mais la porte ne s'ouvrait pas. Je lâchai alors un grand juron qui se serait sûrement entendu à des kilomètres suivi d'un :

- Bordel !
##   Lun 21 Avr 2014 - 20:09

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

Hrp > Désolé, j'avais absolument aucune idée pour engager la conversation ^^'

Plume marche. Plume ignore sa destination, tout ce qui lui importante c’est que la musique ne s’arrête pas. Musique qui bat dans ses oreilles depuis qu’elle a quittée Teru. Musique qui alterne entre des sons lents et plaintifs contre des sons où aucune pose n’existe. Musique diffusée par l’un des derniers vestiges de son ancienne vie. Une bulle explose.

Plume adore cette musique. Elle fait fuir les deux autres. Même si l’original l’aime assez, elle n’est pas du genre à l’écouter en boucle. Ce qu’elle aime c’est plutôt les musiques sans paroles. Plus les boites à musique. Surement parce que c’est une rêveuse… Continuellement en train de rêver au prince, et à la famille charmante alors qu’elle sait très bien qu’ils n’arriveront jamais. Une nouvelle bulle explose.

Plume erre, à la manière d’un zombie dans les couloirs. Non, Plume ne s’est pas couchée trop tard. Non, Plume ne s’est pas levée trop tard. Plume ne s’est tout simplement pas couché. Tout simplement pas envie de se coucher. Plume avait errée tranquillement dans les couloirs. Repérant les lieux de nuit. Y avait pas à dire, ce lieu était mille fois plus beau la nuit que le jour. Troisième bulles.

Un grognement. Plume baisse les yeux. Oui, il serait peut-être temps d’aller manger. Les mains dans les poches, Plume s’avance presque sans un bruit, dans les couloirs. Seule l’explosion répétée des bulles se fait entendre. Plume rêvasse alors qu’elle déambule en direction de la cafétéria. C’était un lieu, qu’elle s’était empressée de localiser pendant son expédition nocturne, après tout, ça serait dommage de crever de faim après autant d’épreuve passée. Quatrième bulles.

Plume sursaute en entendant un bip interrompre la musique. Au meilleur passage… Avec une moue ennuyée elle sort l’appareil de sa poche. Le message de batterie faible apparait sous ses yeux alors qu’une voix s’élève. S’élève si forte qu’elle couvre la musique. Voix juste au tournant.

- Bordel !

Ce mot résume parfaitement ce que Plume pense de la situation. Avec un soupire, elle éteint l’appareil et le range dans sa poche. Une nouvelle bulle éclate alors que Plume s’approche de la porte.

- J’aurai même dit : bordel de merde.

Plume n’accorde qu’un regard à la personne originaire du cri. Après tout, qu’est-ce qu’elle en avait à faire ? Si cette fille s’énervait, s’était pour une raison qui ne lui appartenait qu’à elle. Cette Plume était différente. Différente des deux autres qui s’agitaient presque pour un rien. Même si l’idée de se laisser aller à ses propres émotions avaient quelques choses d’amusant, elle préférait largement les entraves qu’elle s’était mise. Elle, elle ne s’intéressait pas tellement aux histoires des autres, a moins, que la personne ne l’intéresse vraiment. Sa main se posa avec un peu de brutalité sur la poignée. Plume était agacée de ne plus avoir de musique et l’idée même de manger n’allait pas réussir à enlever cet agacement. Plume poussa la porte.
Rien.
Un léger juron s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle tirait la porte.
Toujours rien.
Cette fois, ce fut un murmure colérique qui en sortit.

- ‘tain…

Plume ne savait pas pourquoi, mais l’évidence que cette porte s’ouvrait en poussant s’imposait à elle. Sinon, elle aurait réussi en tirant. C’est surement pour cette raison qu’elle enfonça la porte à coup d’épaule. Un seul coup suffit. Il eut même un grondement agacé de l’autre côté. Un sourire, légèrement sadique apparût sur le visage de Plume alors qu’elle passait la porte en faisant une nouvelle bulle.

- Non mais ça va pas d’enfoncer les portes comme ça !

Plume eut un léger rire. Le garçon qui s’adressait à elle devait avoir la quinzaine. Plume l’obligea à reculer en lui martelant le front de léger coup de doigt.

- Une porte c’est fait pour s’ouvrir au cas où tu ne connais pas cette évidence, pas pour s’appuyer dessus. Donc maintenant tu bouges de mon passage avant que c’est toi que j’enfonce.

Un nouveau rire, discret, s’éleva lorsque le garçon parti en maugréant un semblant d’excuse. Plume pivota légèrement vers la personne qui avait essayé d’emprunter la porte avant elle et qui n’avait pas réussi.

- Voilà, fallait juste forcer un peu.


~ Fly, Plume, fly ~
Humeurs matinales Dsg10
Spoiler:
 
##   Ven 25 Avr 2014 - 9:52
Anonymous
Invité

Évidemment, la cafétéria était fermée. C'était trop demandé de l'ouvrir quand il fallait. Tous les élèves ne dormaient pas bien sagement dans leur lit, qu'est-ce qu'ils pensaient ? Franchement. De quoi m'énerver dès le matin. Je n'avais pas dormi, mais ce n'était pas le plus embêtant. Nan, moi ce qui me faisait bien chier, c'était que j'avais faim, et j'espérais pouvoir trouver mon bonheur dans un donut fraîchement acheté avec un peu de lait, comme m'offraient mes frères quand ils avaient un peu d'argent.

Ces petites pâtisseries rondes avec leur trou au milieu avaient toujours constitué un repas de fortune. J'aurais peut-être pu en être dégoutée mais le fait que ce soit mes frères qui m'en offraient, vérifiant qu'ils soient le plus frais possible m'avait énormément marqué. Quelque part, j'en mangeais toujours pour préserver ces souvenirs. Mais dans le même temps, je me rappelais parfaitement de la galère dans laquelle nous avions si longuement vécu, avant que deux ignobles personnes ne viennent mettre fin à leur vie, et empirer le calvaire de la mienne...

Je me donnai une petite gifle pour me réveiller. Je n'aimais pas replonger dans le passé comme ça. Alors que je venais de donner un grand coup dans la porte, j'entendis une voix derrière moi. Je me retournai donc et vis une fille qui arrivait, complétant mon exclamation comme si c'était naturel. Je la dévisageai un peu, me demandant d'où elle sortait, puis ni une, ni deux, elle défonça la porte de la cafétéria. Mais pourquoi n'y avais-je pas pensé avant ?

La fille entra, et tomba sur un garçon qui cria un peu. Je regardai rapidement l'état de la porte : elle tenait encore sur ses gonds alors de quoi se plaignait-il ? La fille lui fit vite comprendre qu'elle n'était pas du même avis que lui et il partit en maugréant. Un petit sourire moqueur apparut sur mon visage. Quel abruti. S'il voulait qu'on entre comme des personnes civilisées, il fallait ouvrir la porte avant nous.

Je m'intéressai ensuite de nouveau à la fille qui avait enfoncé la porte, mon sourire ayant disparu de mon visage. Je n'avais pas pour habitude de remercier, peu importait qui se trouvait en face de moi. Je me baladai donc dans la cafétéria, effectuant un petit repérage, tout en lançant à la fille un :

- T'es qui toi ?

##   Mar 29 Avr 2014 - 18:06

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

- T'es qui toi ?

Plume rit légèrement en regardant la fille. Une blondinette qui semblait avoir son âge et pourtant… Pourtant, Plume avait l’impression qu’elle était plus endurcie qu’elle. Une impression qui l’agaçait déjà. Plume tira sur une de ses mèches en promenant son regard sur le lieu. Grand et désert. Pour l’instant, du moins. Plume se dirigea au hasard dans la salle sans répondre à la question. Pour le moment, elle n’en avait pas envie et… « Et tu crois que c’est comme ça qu’on se fait des amis. » Un murmure agacé lui servit de réponse.

- M’ouai…

Trop beau pour être vrai. Chasser le naturel, il revient au galop. Ainsi que l’envie d’étrangler cette Plume trop niaise. « J’entends, tu sais… ». Bon… Plume se retourne vers la blondinette. Elle lui a demandé qui elle est, et ben elle va lui répondre.

- Juste une fille qui a faim.

« - Roooh mais non ! C’est trop simple ! Beaucoup trop simple et puis… - La ferme… -… ce n’est surement pas ce qu’elle voulait dire par sa ques… - Je t’ai dit de te la fermer. – C’est bon… C’est bon. » Plume détourne la tête en grommelant des paroles incompréhensible. C’est bien sa veine de ne plus avoir de batterie juste à ce moment. Plume étouffe un bâillement tandis que son regard revient sur la blondinette.

- Hum… Tu saurais où on trouve de la nourriture dans cet… endroit.

Plume, elle est sceptique. Plume, elle n’est pas comme les deux autres. Pour elle, un tel endroit cache forcement quelque chose. Une entourloupe, une arnaque, elle est juste bien cachée pour que personne ne s’en soit rendu compte. Ou alors si, mais on fait comme si de rien n’était. Et puis Plume, n’aime pas tellement cet endroit. De l’anglais ou une autre langue pour simple indication. Surement chinois ou japonais, elle n’en sait rien, pour elle c’est presque la même chose. Soit elle ne prend même pas la peine de lire, soit elle ne sait pas ce que ça signifie.

- Hum sinon… Toi, t’es qui ?

Retenir un grognement. Retenir une envie de meurtre. « - Fallait pas rester plantée comme ça ! »


~ Fly, Plume, fly ~
Humeurs matinales Dsg10
Spoiler:
 
##   Ven 2 Mai 2014 - 17:15
Anonymous
Invité

Vive Terrae et ses rencontres bizarres ! Après un mec tout à fait nerveux, et un Master qui avait eu la "gentillesse" de me prendre pour une abrutie, me voilà avec une fille des plus bizarres. Sérieux, qu'est-ce que j'avais fait pour mériter un truc pareil dès le matin ? Attention, ne nous méprenons pas. Pour l'instant, je n'avais rien contre cette fille. J'avais juste l'impression de me trouver dans une situation bizarre, et bien que ça m'ait valu un sourire moqueur, le reste me blasait, un peu comme tout en général.

J'ouvris un tiroir au hasard pour voir ce qu'il contenant : des fourchettes, des couteaux, des petites cuillères et des grandes. Rien qui ne me remplirait l'estomac. Je m'attaquai alors à d'autres tiroirs pour trouver la même chose lorsque j'entendis un élément de réponse de la part de la fille. Une fille qui a faim hein, eh bien on progressait. J'étais très forte à ce jeu-là, ça l'intéresserait sans doute. Ou peut-être pas, puisqu'elle avait l'air de grommeler. Si t'es pas contente ma cocotte, c'est pas avec moi que les. chose s'arrangeront, pensais-je. J'étais bien plus douée pour énerver les gens que pour autre chose, étant donné que j'étais une énervée à plein temps. C'était sans doute ce qui expliquait pourquoi personne ne me supportait ou pourquoi je ne supportais personne, et c'était sûrement la raison pour laquelle certains avaient préféré profité de moi plutôt que de me tuer... Enfin. Je n'étais plus à un incident près à présent...

J'abandonnai les tiroirs. Visiblement il n'y avait que des couverts, pas de clefs ni rien d'autre qui me serait utile. J'approchai alors un distributeur. Je parcourai rapidement ce qui était proposé, mais ce n'était pas encore ce que je voulais.

- T'sais quoi , Miss J'ai faim. Tu peux te servir de ta tête et chercher. C'est une bonne idée nan ?

Sérieux. Je venais d'entrer tout comme elle, et à priori, je n'avais pas encore des dons de devins ou ce genre de conneries. Alors quoi ? Elle voulait que je lui apporte de quoi manger sur un plateau d'argent en plus ? Mais bien sûr... Je tirai mon un cigarette de mon paquet que j'allumai. Si ça pouvait m'éviter des sautes d'humeur dès le matin, ça ne pouvait qu'être génial. Mais c'est alors que Miss J'ai faim voulut savoir à son tour qui j'étais. Sérieusement ? me dis-je à moi-même.

Je laissai échapper un petit rire court et sec après avoir craché ma fumée. Alors, le jeu continue hein ?

- Moi ? Juste fille qui a la dalle. Les présentations sont faites maintenant.

Je me dirigeai vers un autre distributeur. Bingo ! J'avais trouvé mon bonheur. Et pas loin, il y avait une machine à expresso. Il devait sûrement y avoir un mode chocolat chaud.

##   Dim 4 Mai 2014 - 13:46

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

- T'sais quoi , Miss J'ai faim. Tu peux te servir de ta tête et chercher. C'est une bonne idée nan ?
- Nan, c’est une mauvaise idée, fit Plume. Surtout le matin.

« - La méchaaante… - Tu croyais quand même pas qu’elle allait te donner ce que tu voulais sur un plateau d’argent ? – Bah si, pourquoi ? – C’est trop facile sinon… - Ouai mais t’as vu tous les tiroirs qu’il y a… ça va prendre une plooombe – Bah laisse-moi faire ! – Jamais, princesses ! » Plume cligna des yeux. A chaque fois qu’elle se mettait à discuter avec l’autre Plume, elle perdait toute notion de temps. Et ce fut, surement à cause de ça, qu’elle fut étonnée de voir une cigarette. « - Juste une ! – Nan ! – Allez Plume dit quelque chose ! -… - J’ai dis, non ! Non c’est non, tu n’en prendras pas ! – Une ça ne peut pas faire de mal… - Quoi ?! T’es d’accord av… - Merchiw ! »

- Moi ? Juste fille qui a la dalle. Les présentations sont faites maintenant.

Plume gloussa légèrement. Si la blondinette voulait jouer, alors pourquoi pas ? Plume s’approche d’un des distributeurs. Rien ne lui plait. Surtout parce que cette Plume est capricieuse. Elle finit par arriver à la machine à expresso, juste à côté de la blondinette. Heureusement qu’un élève lui avait indiqué qu’il fallait convertir son argent, sinon elle serait morte de faim depuis un moment… Elle se prend un cappuccino au chocolat en demandant à la blondinette.

- Ok, fille qui a la dalle, je pourrai… t’emprunter, nan c’pas le mot… Acheter non plus… Ok alors… Est-ce que je pourrai avoir une cigarette en échange de quelque chose ?

Oui, Plume réfléchit parfois à voix haute. Mais qu'est-ce que ça peut faire a par déranger un peu les autres ? Puis faut bien demander, d'une façon ou d'une autre une cigarette. « - Noooon, Plume ! Pourquoi ? La cigarette, c’est le mal ? Pourquoi est-ce que tu t’obstines tant a en vouloir une ? – Car mon monde à moi, il n’est pas tout rose, princesse. Donc si t’es pas contente, tu fais comme l’autre et tu vas bouder dans ton coin. » Silence. La petite princesse à désertée, vexée par la remarque. Plume prit sa boisson. Elle espérait vraiment que la blondinette accepterait, sinon… Sinon ça… dommage.
Plume trouve que la princesse est vraiment trop différentes d’elles. Plume n’arrive pas à voir comment elle a pu naître… Quoique… La princesse était là avant, donc c’est elle qui a le plus de souvenir en fait… Au fond d'elle, Plume est légèrement jalouse que la princesse ait été là avant elle... « - Hey, t’es arrivée comment au faite ? – ça te concerne pas. – Oh… Qu’est-ce… - ça ne te concerne pas, un point c’est tout. » Plume cligne des yeux. Plume n’est pas habituée à ce qu’elle lui parle comme ça et pourtant… Une nouvelle contrariété vient s’ajouter aux tas ainsi qu’à la fatigue. Promis, ce soir Plume dort. Qu’importe qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, Plume dormira comme une marmotte.

- Alors ?


~ Fly, Plume, fly ~
Humeurs matinales Dsg10
Spoiler:
 
##   Sam 10 Mai 2014 - 22:10
Anonymous
Invité

Trouvé.
J'insérai la somme d'argent nécessaire pour payer mon chocolat chaud et appuyai sur le bouton pour en lancer la préparation. Un gobelet prit sa place puis suivit un mélange d'eau laiteuse, puis de lait et de nouveau d'eau, comme tout bon distributeur de boissons chaudes le faisait. Il n'y en avait pas un pour se démarquer. C'était trop demander un chocolat chaud avec du lait et pas d'eau de rinçage ?
Pour avoir un chocolat digne de ce nom, il fallait toujours se débrouiller soi-même. Franchement. Je n'avais plus qu'à me contenter de ça. Je saisis le gobelet et le posai rapidement sur le comptoir. Oh shit ! C'est chaud ce bordel !

Laissant le temps à mon chocolat fumant de refroidir assez pour qu'il devienne buvable, je me rapprochai du distributeur pour payer mon donut. J'étais partie pour faire ma petite vie, lorsqu'une voix me rappela que je n'étais pas seule. C'est vrai... Miss J'ai Faim était toujours à mes basques. Et que me voulait-elle cette fois ? Que je lui paye de quoi manger aussi ? Ah non... Une cigarette.

- C'est une blague ? Ou t'es vraiment sérieuse ?

Ça faisait beaucoup d'un coup pour moi. Jamais. Jamais je ne partageai mes cigarettes. Jamais. Ça me revenait cher à la longue. Alors pourquoi ceux qui voulaient fumer ne se contentaient pas de s'acheter leur paquet plutôt que de taxer les cigarettes des autres en promettant de les rendre mais sans jamais le faire hein ? C'était comme si j'avais la plaquette charité collée sur le front. Bon sang, c'était pas possible. Qu'on ne me sorte pas des trucs pareils dès le matin quoi, franchement.

- Alors ? Alors rien du tout. Mais merde ! Qu'est-ce que tu m'veux hein ? J'ai pas dormi cette nuit, j'suis d'une humeur massacrante. Tu pouvais pas juste enfoncer la porte et me foutre la paix nan ? Fait chier !

Je poussai un soupir. Il fallait que je le sorte. Ça m'énervait. Ce n'était pas le moment pour me demander ça en plus. Je passai une main dans mes cheveux et soufflai la fumée de ma cigarette pour me détendre. Elle n'avait rien fait de bien particulier pour que je lui parle comme ça après tout. Mais je ne comptais pas lui présenter de quelconques excuses. Après une nuit blanche, il fallait me comprendre, n'importe qui à ma place aurait trouvé tout ça chiant et énervant.

- J'aurais pas dû m'énerver. C'est juste que je suis un peu sur les nerfs. Trois jours et j'ai rencontré que des gens chiants, et entre temps j'ai pas pu dormir alors...

Voilà, le semblant d'excuses était fait. Je mordis dans mon donut et bus une gorgée de mon chocolat chaud refroidi. Là, ça allait mieux.

- Bon... Tu proposerais quoi en échange ? Parce que t'as pas vraiment une tête de fumeuse.

##   Mer 14 Mai 2014 - 11:39

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

- Alors ? Alors rien du tout. Mais merde ! Qu'est-ce que tu m'veux hein ? J'ai pas dormi cette nuit, j'suis d'une humeur massacrante. Tu pouvais pas juste enfoncer la porte et me foutre la paix nan ? Fait chier !

Plume sursaute et lève les mains en signe d'apaisement. Ok... La Blondinette à l'air d'être sacrément remontée. Juste pour une nuit de ratée ? Franchement... Si Plume était de cette humeur à chaque fois qu'elle sautait une nuit, elle aurait été rapidement remise à l'orphelinat. Elle but une gorgée de sa boisson tandis que la blondinette reprenait en soupirant.

- J'aurais pas dû m'énerver. C'est juste que je suis un peu sur les nerfs. Trois jours et j'ai rencontré que des gens chiants, et entre temps j'ai pas pu dormir alors..

Un léger sourire se dessina sur son visage tandis qu'elle s'asseyait sur l'un des sièges devant le comptoir. Plume avait l'habitude des gens comme ça. A s'énerver pour un oui, pour un non, sans aucune raison particulière juste car c'était dans leur caractère. Après tout James en était... Et shit. Plume se mord la joue alors que la blondinette reprend la parole.

- Bon... Tu proposerais quoi en échange ? Parce que t'as pas vraiment une tête de fumeuse.

Plume cligne des yeux. Ah oui, la cigarette. Plume marmonne après avoir pris une nouvelle gorgée du cappuccino. Au moins, ça, ça réveillait.

- J'ai pas vraiment le droit d'en prendre, mais vu qu'il y a personne pour surveiller...

« - C'est ça, c'est ça... » Plume se retient de lever les yeux au plafond et continue.

- Hum... J'en sais rien, un autre paquet de cigarette ? ça vaut pas vraiment le prix mais ça remplacera un peu le dérangement du matin.

Plume avait conscience que c'était totalement stupide de demander un cigarette et en échange acheter un paquet à l'autre mais bon, c'était d'autant plus stupide de prendre un paquet et d'en prendre qu'une seule dans le lot. Alors autant que ça serve à quelque chose. Plume acheta un muffin avant de retourner sur son perchoir. Elle se tourna vers la blondinette et déclara pour rire.

- Fois de Plume, si je ne le fais pas, je serai ta servante pendant deux jours !

« Hiiiiiiii ! C'est quoi ça ! O... On... On avait jamais dis oui pour ça ! Plume ! -... - Allons allons princesse, c'est juste pour rire. Et si elle le prend au sérieux, baaaaah... -  Espèce d’irresponsable ! - Merci, je sais.»


~ Fly, Plume, fly ~
Humeurs matinales Dsg10
Spoiler:
 
##   Mer 11 Juin 2014 - 19:51
Anonymous
Invité

Je dévisageai malgré moi Miss J'ai faim. Elle était un tout petit peu strange cette fille nan. De quel bled louche elle pouvait bien sortir ? Je devais avouer que je ne saisissais pas vraiment le truc.

Elle n'avait pas le droit de fumer. Très bien. Alors pourquoi elle venait me faire chier pour que je lui échange une cigarette contre je ne sais quoi de bien intéressant ? Ça ne lui avait pas suffi que je lui gueule dessus parce qu'elle avait commencé à me casser la tête ? Non. Il avait fallu qu'elle recommence.

Et puis elle avait quel âge pour que quelqu'un aie la malchance d'être obligé de la surveiller. Je pouvais déjà plaindre la pauvre personne qui avait cette tâche. Moi, à peine une petite demi-heure avec elle et j'en avais déjà marre. Bon, j'étais déjà sur les nerfs, mais c'est souvent sans raison et presque à plein temps. Bref, j'avais mon excuse.

Je mordai à pleines dents dans mon donut avant d'avaler deux ou trois bonnes gorgées de mon chocolat chaud. Un paquet de cigarettes en échange d'une seule et unique cigarette. Je résistai difficilement à me frapper le front. Je savais que ça allait être un truc stupide. Je ne savais même pas pourquoi j'étais restée là à l'écouter.

- Bon écoute, j'ai pas de temps à perdre ok. Tu veux fumer, achète toi un paquet.

Je fis volte face et me dirigeai vers la sortie. J'avais acheté ce que je voulais, je n'avais plus rien à faire là. Mais Miss J'ai Faim insistait. Putain, lâche moi les basques.

- Mais oui, et puis mon père aussi il sera mon servant pendant deux jours.

Je tirai rageusement une cigarette de mon paquet et la lançai sur Miss. Maintenant elle allait me foutre la paix nan ? Je ne voyais pas ce qu'elle pouvait encore me demander et moi je voulais juste finir de manger pour aller essayer de dormir un peu, histoire de me lever d'un meilleur pied. Après, il fallait que j'aille me renseigner sur tout ce que m'avait raconté le Master de l'autre fois. Après tout, j'avais encore à faire de lui mon prof une fois que j'aurais mes pouvoirs. Je le ferais tellement chier qu'il finirait par accepter. Mais avant tout ça, j'avais besoin de me reposer.

- Besoin d'autre chose, princess ?

Spoiler:
 
##   Sam 28 Juin 2014 - 20:05

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

(Hrp : Désolé désolé désolé ! Brevet y oblige, ça m'a complètement crevé et piqué toute mon inspiration. Je répond vite fait (et bien fait ?) avant de partir en France.)«»


- Mais oui, et puis mon père aussi il sera mon servant pendant deux jours.


«- ça sent l'énervement à des kilomètres carrées... - Wui...» Plume ne se sentait pas particulièrement vexée, ou énervé. Après tout, mademoiselle la-fille-qui-a-la-dalle lui avait dit qu'elle n'avait pas dormi et n'avait rencontré que des gens chiants ces trois derniers jours. Fallait pas lui en vouloir si elle était de mauvaise humeur... Quoique... Plume aussi n'avait pas dormi, et même trois jours d'affiler et pourtant elle n'était pas d'une humeur de chien ! «- Nous ne somme pas le center du monde.»

Par un réflexe miraculeux, Plume réussit à attraper l'objet que lui avait lancé la blondinette sans faire tomber son mini-repas. Son visage s'éclaira en reconnaissant la cigarette. Super ! La demoiselle s'avança vers la gazinière et alluma la cigarette dessus. Elle tira longuement dessus et expira lentement. Qu'est-ce que ça faisait du bien !

- Besoin d'autre chose, princess ?
Plume tira une nouvelle bouffée sur la cigarette en hochant la tête. Elle avait plein de chose à demander à la blondinette mais cette dernière n'était surement pas d'humeur à vouloir discuter, vu son ton, donc elle allait faire simple. Quoique...
- Baaah, ton nom serait bien pour pouvoir te donner ton paquet. Parce que je crois pas qu'en demandant aux autres élèves s'ils connaissent la-fille-qui-a-la-dalle ils puissent beaucoup me renseigner...

Trop parler... Pourquoi parlait-elle autant ? Ce n'était pourtant pas compliqué de demander "Ton nom pour te rendre le paquet" naaaan, il fallait qu'elle rajoute trois milles mots avec ! Soit c'était la fatigue qui lui faisait parler autant, soit elle ne s'en était tout simplement pas rendu compte plutôt. Bien qu'elle parle beaucoup dès qu'elle est lancée, Plume ne voit vraiment plus de quoi elle pourrait parler. La blondinette à l'air vraiment sur les nerfs, et étrangement, Plume n'a pas envie de s'amuser à la faire exploser. Surement parce qu'elle lui a donné une cigarette... Oui c'était surement pour ça.
- Ah et n'importe quelles cigarettes ?

[ Désolé désolé, c'est court (même trop court) mais je voyais pas comment faire plus... Tu réponds une dernières fois et on clos ?]


~ Fly, Plume, fly ~
Humeurs matinales Dsg10
Spoiler:
 
##   Ven 25 Juil 2014 - 1:15
Anonymous
Invité

Je regardai Miss J'ai Faim allumer sa cigarette de la façon la moins scout qu'il soit. Elle aurait pu me demander mon briquet. Bon, ça m'aurait fait chier plus encore mais j'aurais bien fini par lui prêter. Ça faisait toujours moins préhistorique que de se servir du feu d'une gazinière... Heureusement que la clope n'était pas une religion où on devait vouer d'importants cultes à longueur de journée, sans quoi je me retrouvais face à l'une de pires hérésies qui soient à l'état pur.

Je lâchai un soupir. Maintenant que Mademoiselle avait eu ce qu'elle voulait, elle pouvait se tirer non ? Ça me me dérangeait pas qu'on me gratte des clopes, et je me fichais éperdument qu'on me les rendent ou pas. Tout ce que je voulais, c'était qu'on ne me transforme pas en distributeur automatique et qu'on me foute la paix. Et ça franchement, c'était pas trop demander. Enfin... Pour certaines personnes auparavant, ça avait été diffile de comprendre que non, je ne comptais pas passer ma vie à le faire taxer des clopes.

- Personne me connait ici, j'viens d'arriver. Enfin y a l'autre abruti et le master mais c'est tout... Mon nom c'est Shinobu.

Je ne rajoutai rien de plus, mordant avec envie dans mon donut avant de rajouter mon chocolat chaud refroidi, à la température parfaite : chaud mais pas trop. J'étouffai un petit bruit de contentement et de plaisir. Ça faisait tellement de bien de manger et boire ce qu'on chérissait.

La voix de Miss J'ai Faim me tira de mes pensées. Ah oui... Son idée stupide, j'allais presque l'oublier. Une cigarette contre un paquet... Enfin, cette fille était un peu spéciale sur les bords alors...

- Du moment que tu m'donnes des cigarettes qui se fument, je me fiche du reste.

Je me retournai ensuite, esquissant un petit salut de la main et sortit de la cafétéria.
##   
Contenu sponsorisé

 

Humeurs matinales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.