Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Dan, ça te dit une guerre virile autour d'un panier de basket ?
#   Sam 26 Avr 2014 - 17:06
avatar
Invité

Une nouvelle journée de cours dans la chaleur des radiateurs se termine. En hiver, je prends plaisir à transmettre mon savoir. Pourquoi ? Parce que je déteste le moment fatidique où je dois sortir. Le moment où la sonnerie résonne, intimant à tout le monde de vider l'établissement, de partir, sous le froid, parfois même la neige. C'est beau, rigolo quand on est petits, la neige. Mais moi une fois arrivés à l'âge adulte. C'est un tas de soucis.
Je soupirais en emballant mes affaires, faisant un signe aux derniers élèves sortant de la salle. Ils avaient eu une évaluation, ma foi simple et faisable. Mais j’appréhendais quand même leurs notes. En réalité, les élèves ici, viennent soit parce qu'ils le veulent vraiment -comme Makiko- ou parce qu'ils n'ont rien d'autre à faire -comme moi à l'époque. La moitié -voir plus- de ma classe fait partie de la seconde catégorie d'étudiants à Terrae.

Une fois dehors, je remontais la capuche de mon gilet. Bon, je n'avais pas si froid que ça, étant donné que je pouvais me réchauffer sans trop d'efforts. Mais je ne souhaitais gaspiller trop de forces ou gêner les quelques passants me frôlant avec ma chaleur corporelle assez élevée. Je devais donc compenser la chaleur manquante par des vêtements.
J'étais déjà sortit de la partie "Cours" de l'Institut. J'entrais par les bâtiments administratifs, croisant la Salle des Masters et le Bureau d'Hideko. Ryu entrait à l'intérieur et me fit un petit "bonjour" que je rendis d'un simple mouvement de la tête. Ce type est trop parfait, ça me saoule.
Puis enfin, ce que je cherchais, ce pourquoi j'étais venu, le Gymnase. Le Gymnase était grand, très grand, plein de toutes les choses qu'on voudrait voir et faire dans un gymnase. Mais pour le moment, il n'y avait que quelques filles sur les gradins et deux ou trois garçons tentant je-ne-sais-quoi avec des cerceaux colorés.
Me changer. Voilà ce que je devais faire en premier lieu. Mettre une tenue adéquate au sport que j'allais pratiquer. Je me déshabillais, dans un coin -je n'aime pas trop ça en réalité, les vestiaires- puis enfilais un maillot d'une équipe de basket d'anime, un short de sport, des basket et des petits bracelets-serviettes -j'appelle ça comme ça, un soucis ?- autour des poignets. Mes cheveux ? Encore trop courts pour être attachés mais assez longs pour m'ennuyer. J'avais emprunté une pince à Ezequiel. Pas très viril, mais il faut ce qu'il faut, je restais sexy dans ma tenue.
J'attrapais un ballon orange dans un panier et commençais à m'échauffer, dribblant des adversaires invisibles.
#   Sam 26 Avr 2014 - 20:14

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Comme il l’avait prédit, les cours qu’il eut étaient d’une monotonie inimitable. Le jeune homme s’ennuyait à mourir. Ce n’était pas de sa faute s’il était un peu plus intelligent que la moyenne, et qu’étant un génie, ce que les professeurs lui apprenaient, il le savait déjà ou le mémorisait trop rapidement. Lorsque les cours furent enfin terminés, ponctué par la sonnerie, Dan fut le premier à sortir de la salle. Il avait absolument besoin de se dégourdir, de faire quelque chose d’excitant. Malheureusement, Karin était trop occupée ! Donc il ne restait plus qu’une chose : le sport ! Oui, à votre avis, comment Dan avait obtenu son torse d’apollon ? Parce qu’il bougeait son anatomie (référence : King Julian) ! Enfin, il bougeait son anatomie pendant des heures dans les salles de gym… Là n’était pas la question. Dan alla se changer dans sa chambre (pour lui, les vestiaires, ça pue, c’est dégueulasse). Il regarda rapidement ce qu’il avait : débardeur de sport, jogging ¾ , et des Airmax. What else ? Ouais, une serviette ça serait pas mal, avec une bouteille d’eau. Suer comme un petit porcinet et ne pas essayer d l’essuyer n’était absolument pas hygiénique. Dan était prêt. Il observa un instant ses cheveux : devait-il ESSAYER de les attacher, ou devait-il prendre son bandeau de sport ? Finalement, préférant la classe au ridicule, il prit son bandeau noir.

Il se dirigea vers le Gymnase, qui était à l’opposé de sa chambre. Le gymnase était vraiment énorme, et la Directrice avait fait en sorte que tout sorte de choses soit possible : ça allait des cerceaux aux terrains aménagés. Le blond posa ses affaires sur un banc, avant de s’échauffer : il ne voulait pas avoir des complications musculaires à cause de ça. Pendant qu’il s’échauffait, son regard balaya le gymnase, et tout d’un coup il se raidit : celui qui était en train de dribbler, lui disait vaguement quelque chose. Alors qu’il réfléchissait, son nom lui revint : Eïon Nass-quelque chose, master feu lunaire… comme Dan. Le blond sentit un sentiment dangereux en lui : la colère. Lui qui était content, ce mec venait de la lui pourrir. C’était avec lui que Karin l’avait… non, il ne voulait même pas penser à ce mot. Il était furieux. Dan essaya de se calmer, de canaliser toute cette haine qui prenait possession de lui. Il ne savait pas si ce Master savait qui il était. Il allait prendre sa revanche de façon plus intelligente. Alors que le Master allait marquer un panier, Dan fit changer la trajectoire du ballon, et l’intercepta. C’est avec un petit sourire suffisant sur les lèvres qu’il s’adressa à son… à la base prof, mais futur adversaire :

- Hi Eïon, ça te dirais un petit match contre moi ?


Dan avait peut-être l’air content, mais ses yeux menaçants le trahissaient un peu. « Zen, Dan, on reste zen. On ne commet pas de meurtre, on reste sage, et on offre un joli sourire au professeur ». D’ailleurs, le blond se rendit compte de son erreur en l’ayant appelé « Eïon » : à la base, ils ne se connaissaient pas (normalement). Et c’était un prof, non ? Il devait peut-être ajouter « sensei »… D'un côté, Sasuke, il ne l'appelait pas Sensei non plus, mais ça, c'était une autre histoire. M’enfin, vu dans l’état dans lequel le l’héritier était, il aurait bien pu l’appeler avec des tas de noms d’oiseaux… mais s'était, avec bravoure, retenu.






« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Dim 27 Avr 2014 - 15:10
avatar
Invité

Alors que je dribblait avec la plus grande tranquillité -sans me prendre, pour l'instant, pour aucun joueur connu ou me croire dans une série épique- je tentais un panier, très simple. Pourtant, le ballon dévia anormalement de sa trajectoire. Je le regardais effectuer une drôle de courbe, un peu paumé et pris de court par la situation. Il atterrit dans les mains d'un blondinet, tout droit sortit d'un magazine Playboy.
Je soupirais intérieurement.

- Hi Eïon, ça te dirais un petit match contre moi ?

Je restais silencieux un instant, arquant un sourcil. Je ne crois pas le connaître celui-là. Je l'ai menacé sous l'emprise de l'alcool ? Tenté de le tuer ? Maybe. Mais là tout de suite, non je vois pas. Alors pourquoi il connaissait et semblait ME connaître ? Puis je me ressaisis, me souvenant enfin de mon rôle de professeur, de mon titre de Master, de ma réputation collante qui avait tendance à me précéder d'un peu trop de milliers de kilomètres.

Je souris finalement, en répondant au quémandeur.

-Pourquoi pas ? Tu es...? J'aime bien connaître mes adversaires avant de jouer. Toi tu sembles déjà savoir un peu qui je suis, tant mieux !

Puis j'attendis ça réponse en lançant un regard aux filles sur les gradins. Nos spectatrices et soutiens psychologique durant cette confrontation en 1 contre 1.

-On va dire que le premier à 10 paniers remporte. D'acc ?
#   Mar 12 Aoû 2014 - 12:28

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Le master qui lui faisait face ne semblait donc pas le connaitre, ce qui soulagea le blond. Non, il n'avait pas envie qu'il se foute de sa gueule en disant un truc dans le genre "cocu", parce que ça le mettrait vraiment sur les nerfs. D'autant plus qu'en ce moment, il avait un peu de mal à garder son sang froid à cause de son grand père. Et c'était bien connu: commencer un affrontement avec des sentiments pareils, c'était se jeter dans la gueule du loup. Donc l'héritier se força à se calmer. Plus facile à dire qu'à faire, décidément. Il vit soudain le master sourire. J'imagine que c'est OK.

-Pourquoi pas ? Tu es...? J'aime bien connaître mes adversaires avant de jouer. Toi tu sembles déjà savoir un peu qui je suis, tant mieux !

Comment te dire...je connais juste ton nom mec...
Après un bref regard vers les gradins, rempli de (jolies) demoiselles, il proposa:

-On va dire que le premier à 10 paniers remporte. D'acc ?

Le blond hocha la tête, dribblant avec la balle. C'est vrai qu'il avait oublié de se présenter. A croire qu'il oubliait les manières. D'un côté... N'était-il pas sensé le connaître? C'était son élève non? Mais ça lui faisait tout de même étrange de considérer un homme aussi "jeune" comme prof. Encore pire avec Sasuke puisqu'ils avaient juste un an d'écart au final.

- Je suis Dan, Dan Ushiromiya. -déclara le blond, avec un petit sourire fier.


Vu le nombre de personnes qui connaissaient les Ushiromiya a Terrae, il était persuadé que le Feu ne comprendrait même pas pourquoi il avait ce sourire suffisant. Il arrêta de dribbler, car il y avait une condition a préciser :

- On n'utilisera pas nos pouvoirs pendant ce match, étant tous les deux marionnettistes, ça risquera de devenir un peu saoulant. Ça te va?

Puis, il lui lança la balle.

- Je te laisse commencer.

Par courtoisie ? Jamais. Dan voulait évaluer le niveau de son adversaire. Et son instinct lui disait que ça ne serait pas du gâteau.

HRP: Désolé pour cet énorme retard! >x< Je m'y remets doucement xO




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Mer 13 Aoû 2014 - 17:15
avatar
Invité

-Je suis Dan, Dan Ushiromiya.

Ce nom me fit arquer un sourcil. Je l'avais déjà entendu, quelque part, une fois ou deux. Il devait être célèbre chez les demoiselles avec son air de playboy suffisant. Mais je n'y prêtais pas plus attention.

 -On n'utilisera pas nos pouvoirs pendant ce match, étant tous les deux marionnettistes, ça risquera de devenir un peu saoulant. Ça te va?

Je hochais la tête, tout à fait d'accord avec l'idée. Ma pratique en basket me suffirait largement pour mettre une dérouillée à ce type.

-Ça me va parfaitement, ça ne sera que plus intéressant.

J'attrapais d'une main le ballon qu'il m'avait envoyé et commençais à le frapper sur le sol. D'abord à petits coups, puis plus fort avant de m'élancer vers le panier derrière lui, tout en dribblant, un sourire immense sur les lèvres. C'était déjà enivrant.
#   
Contenu sponsorisé

 

Dan, ça te dit une guerre virile autour d'un panier de basket ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.