Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Seule l'eau éteint le feu... [Huo ♥]
##   Dim 4 Mai 2014 - 13:16

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je roule des yeux à sa réponse. Elle doit simplement être stressée par cette histoire de masterisation. Ce qui me fait me demander combien de temps il y a entre le moment où on remporte le défi et la vraie masterisation. Si c’est comme l’initiation j’imagine que c’est quand on nous appelle. Il y a de quoi flipper ouais. D’un autre côté ces cérémonies secrètes avec les Master encapuchonnés… Fin personnellement ça me fait bien rire avec leur allure de secte sans y toucher. J’imagine que c’est un peu voulu aussi connaissant la directrice, moi ça me fait doucement rigoler. Si j’étais Master c’est vrai que j’aurais un peu envie de me la péter de temps en temps.

- Je peux marcher, ça va.

-Bon, bon très bien, je te laisse tranquille. On est presque arrivés en plus.

Je ris doucement à son évocation d’une doudoune. Elle a l’air d’avoir encore bien froid c’est vrai. J’aurais peut-être dû la réchauffer mieux, dommage que la chaleur soit redescendue presque aussi vite qu’elle est montée. Cette sensation de pouvoir était grisante quand j’y repense même si elle était noyée dans la peur que je ressentais. Je ne veux plus jamais avoir à ressentir ça. Je crois que si je la perdais maintenant… Je m’en remettrai pas.
Enfin on arrive dans la cour et je jette des regards noirs aux curieux qui observent d’un peu trop prêt le duo étrange que nous formons. Elle complètement trempée et tremblante et moi un peu humide de l’avoir serrée dans mes bras tout à l’heure. Ouais je sens que ça va parler de nous dans les couloirs ce soir… Bah tant pis j’ai l’habitude, et elle je ne crois pas qu’elle y fasse très attention en fin de compte. Je la guide doucement vers le quartier des Airs jusqu’à sa porte que je pousse avec un sourire.


-Après toi Princesse, je ponctue avec un clin d’oeil amusé.

A défaut de l’aider vraiment, j’espère pouvoir la faire rire un peu. C’est le minimum que je peux faire. Enfin là au moins elle va pouvoir se réchauffer un peu c’est déjà ça. En attendant va falloir que je trouve de quoi faire du chocolat chaud moi, j’espère qu’elle a de quoi ici.


##   Lun 12 Mai 2014 - 23:07

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Alors que nous marchons, je me recroqueville un peu plus sur moi-même, gênée par tous ces regards sur moi, retenant de mon mieux mes éternuements. Qu’est-ce qu’ils veulent, au juste ? Qu’on leur explique que, oh, zut ! je suis malencontreusement tombée dans le lac ? Ça ne les regarde pas, qu’ils arrêtent, pitié. Je n’en peux plus d’avoir tous ces yeux constamment braqués sur moi, c’est autant embarrassant qu’insupportable. Je sens mon ventre se tordre à nouveau d’anxiété, et je regarde autour de moi. Nous arrivons rapidement dans le couloir des Airs, et je soupire de soulagement lorsque nous dépassons celle d’Allen. La mienne est juste là, à côté. Je la déverrouille et Huo la pousse pour moi avec un sourire agaçant, mais qui a le mérite de me tirer une grimace. Exaspérée et un peu amusée, il faut bien le dire. J’entre dans la chambre, augmente un peu le chauffage et me précipite presque jusqu’à mon armoire pour en tirer des affaires de rechange, que je pose sur mon lit. Sans rien dire, avec des gestes un peu fébriles, je me dirige vers la salle-de-bain dont j’ouvre la porte, m’emmitoufle dans une serviette et en ramène une que je fourre maladroitement dans les bras d’Huo, un peu embarrassée.
Quand j’y pense, c’est la première fois qu’il voit ma chambre. J’ai eu tellement le temps de psychoter ces derniers jours qu’elle doit certainement ressembler à… je ne sais pas au juste. Mais tout est plié, rangé, bien à sa place, et aucune partition ne traîne pour une fois -- ah, si, il y en a une sous le lit… Je plisse le nez et hésite longuement. Regarde la salle d’eau presque avec désespoir.

- Ça te dérange si je prends une douche chaude …? Je suis morte de froid, je lâche sans réussir à le regarder, les joues tirant sur le cramoisi. Tu es pas obligé de m’attendre. Mais je prendrais pas longtemps de toute manière.

Sans réellement lui laisser le temps de répondre, j’attrape mes vêtements et resserre ma serviette autour de mon corps.

- Tu peux t’installer si tu veux…

J’ai un petit sourire gauche, avant d’aller m’enfermer dans la pièce d’à côté. Un peu tremblante et gênée. Ça a quelque chose de malsain, j’ai l’impression. Je ne sais pas trop comment décrire ça. Mais là, je crois que je suis juste trop paranoïaque…
Je me débarrasse de mes vêtements et les fait sécher, avant de passer sous l’eau chaude. J’ai l’impression que ma peau est en train de brûler -- sensation autrement plus désagréable que celle du froid. Mais un peu réconfortante.
Bien vite, je ressors et me sèche longuement, avant de me changer, savourant le tissus doux et molletonneux sur ma peau. Quelques frissons me parcourent encore pendant que je me sèche les cheveux, mais je suis rapidement réchauffée. En revanche, vu mon nez qui n’arrête pas de couler, je crois que j’ai déjà chopé un bon rhume.
Baignez vous au lac, qu’ils disent…
Je ressors de la salle de bain, emmitouflée dans un gros sweat-shirt bien épais dont les manches sont légèrement trop longues.
Je crois que je suis calmée…



Je vole en #F54759
##   Mar 13 Mai 2014 - 12:56

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle se précipite à l’intérieur avec une petite grimace pour augmenter le chauffage. Ça me semblait nécessaire vu son état je crois. Je souris doucement et attrape la serviette qu’elle me tend en la remerciant d’un sourire avant de sécher mes vêtements humides comme je peux. Son regard presque désespéré vers la salle de bain me tire un sourire amusé.

- Ça te dérange si je prends une douche chaude …? Je suis morte de froid. Tu es pas obligé de m’attendre. Mais je prendrais pas longtemps de toute manière.

-Je vais attendre que tu ais fini. Je ne suis pas pressé et ton lit a l’air confortable.

Je lui fait signe de ne pas s’occuper de moi et m'assoit sur le lit. J’attends qu’elle s’enferme dans la salle d’eau et enlève mon blouson et mon haut trempé pour me sécher plus correctement avec la serviette. Ça fait un bien fou de se retrouver dans une pièce surchauffée comme ça. Il y a un air de confort, quelque chose de chaleureux que j’aime bien. Je m’enroule dans la serviette et regarde autour de moi.
C’est vrai que c’est la première fois que j’entre dans sa chambre. C’est bien rangé, pas comme la mienne, même si je la trouve un peu… Vide ? En même temps j’ai l’habitude de mon bazar avec des photos qui traînent partout. Non ça fait plus rangé comme une chambre dont on prend soin. Il y a son sabre sur une commode et son violon aussi. Une ou deux partitions qui traînent. Pas de photo au mur mais un cadre renversé sur son bureau. Je souris doucement et me rapproche un peu pour le regarder mieux. Je le prend dans ma main pour l’observer.
C’est elle, dans les quinze ans je pense. Il y a deux autres personnes sur la photo, une jeune femme blonde qui lui ressemble un peu, sa mère peut-être, et un garçon japonais que je n’ai jamais vu. Ils sourient tous les trois, heureux, et je me sens soudain étranger à la scène. Que sais-je réellement d’Aoi au final ? De son passé et de ce qu’elle était avant d’arriver à Terrae, avant que je la rencontre ? Je ne lui ai rien raconté sur moi ou presque, et les quelques bribes que j’ai glané… Peut-on vraiment tomber amoureux comme ça de quelqu’un dont on ne sait quasiment rien ? C’est ce que j’ai fait pourtant. Ce qui m’intéresse c’est ce qu’elle est, pas ce qu’elle a pu être.
Elle rouvre la porte et je repose le cadre brusquement, gêné d’être pris sur le fait de cette manière. Je suis torse nu sous la serviette et mes vêtements traînent au pied du lit. Je réalise que je me suis comporté comme un intrus et détourne les yeux, notant juste au passage son nez rougit et son sweat un peu trop grand.


-Tu as fait vite, j’essaye en tentant de garder un air naturel.

Mal à l’aise… Je déteste me sentir comme ça, il n’y a qu’elle qui peut me faire sentir comme ça quand c’est presque mon métier d’être indiscret. Je vole des morceaux de la vie des gens. Comme un mauvais fantôme qui voudrait vous donner honte.


-Tu as de quoi faire du thé ? Avec un peu de chance ça t’aidera à une pas attraper complètement un rhume, je souris, un peu embarrassé.

Mes yeux sont tombés sur la boîte quand je les ai baissé, mon cadeau de Noël. Je repense à ce baiser encore une fois. Un jour je lui dirais, c’est ce que je me dis à chaque fois. Mais à force d’attendre j’ai peur d’avoir laissé passer le bon moment. Un jour…


##   Mar 13 Mai 2014 - 21:30

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Sa mine me tire une légère grimace, alors que je le prends sur le fait, près de mon bureau. Il est toujours torse nu, sa serviette sur les épaules. Je rougis un peu en détournant les yeux, gênée de le voir dans cette tenue. Dans ma chambre. Mon dieu de l’air. Je vais tourner de l’oeil… En plus, la chaleur est carrément étouffante depuis que j’ai monté le chauffage -- mais ce n’est pas plus mal, au moins mes frissons se sont un peu calmés. Même si j’ai l’impression que le froid est encore là. Dans mes veines.
Je me mordille la lèvre en reportant mon attention sur mon bureau, devant lequel il est arrêté. Qu’est-ce qu’il regardait ? La photographie …? Ce ne serait pas impossible. Après tout, je sais qu’il est curieux et qu’il aime prendre des photos de tout et n’importe quoi. Toujours à me faire son sourire stupide en me demandant “La prochaine fois, je pourrais te prendre en photo ?”, sans que ça n’arrive jamais. Tant pis, après tout… Je n’aime pas être photographiée. Juste parfois, à certaines occasions. Parce que ça nous fait des souvenirs. Et après, même si nous sommes loin, trop loin pour que nous puissions un jour nous revoir… Il y aura toujours un bout de nous, là, ensemble.
C’est ce que je pense en voyant le cadre, chaque jour. Mais parfois, supporter ces sourires et ces regards est juste impossible. Alors je laisse tomber, et le retourne le cadre. Face contre terre. Comme lui, lorsqu’il est tombé…
Je me racle un peu la gorge, doucement. Elle me fait un peu mal, mais ça devrait aller. Je pense que j’ai réussi à éviter l’hypothermie, même si je n’en étais pas trop loin.

- Non, désolée. Je n’ai pas de bouilloire ici, je lâche en faisant la moue. Et du thé encore moins.

Je reporte mon attention sur Huo, gênée.

- Si tu veux faire sécher ton haut, tu peux le mettre près du chauffage, je lâche en le désignant du regard, incapable de le fixer plus de quelques secondes.

Je m’approche du lit et grimpe dessus, m’adossant contre la tête de lit en entourant mes jambes de mes bras.

- Qu’est-ce que tu regardais tout à l’heure ?



Je vole en #F54759
##   Mer 14 Mai 2014 - 14:29

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Le silence s’étire pendant un moment, gêné et rempli de ce malaise qui ne me rappelle que trop les non-dits que j’avais avec Jun. Elle semble aller mieux, enfin au moins ses frissons semblent avoir disparu. Je me sens mieux dans cette chaleur un peu étouffante causée par les radiateurs au maximum. Et elle, emmitouflée dans son sweat qui lui donne l’air d’un chaton un peu perdu. Pourquoi faut-il que même dans un moment aussi inapproprié je la trouve mignonne ? C’est une question rhétorique, mais parfois j’aimerais bien réussir à me focaliser sur ce qui est plus important dans le moment présent. Je m’agace moi-même c’est grave.

- Non, désolée. Je n’ai pas de bouilloire ici. Et du thé encore moins.

-Tant pis, une autre fois. Tu as l’air d’avoir moins froid c’est le principal.

J’acquiesce à sa proposition et m’accroupis pour ramasser mes affaires que je met à sécher sur un radiateur. Je ne bouge plus pendant un instant, pensif. J’ai envie de la questionner sur cette photo. Mais en même temps je ne m’en sens pas le droit. Si le cadre était retourné c’est sûrement qu’elle ne veut pas y penser, donc pas en parler. Certains souvenirs sont souvent trop douloureux pour qu’on accepte de les partager. Dans mon cas c’est moins de la douleur que des regrets, les souvenirs que je regrette sont un peu vide de sens parce que je ne les ai compris que trop tard.
Je me tourne vers elle, me mordillant la lèvre. Elle est appuyée contre sa tête de lit et je détourne le regard, embarrassé une fois de plus. Qu’est-ce que je peux lui répondre ? Une fois de plus je ne sais pas comment me justifier, une chose que je ne fais jamais en temps normal.


-La photo, je fais en la pointant brièvement du doigt. C’est ta mère avec toi ?

Maladresse, malaise. J’ai l’impression de trébucher sur mes phrases, c’est assez désagréable. Je perds un peu mes moyens. Plutôt que d’enchaîner sur un sujet gênant j’aurais dû détourner la conversation sur quelque chose de plus léger. Je viens m’asseoir à ses pieds avec un petit sourire, attendant sa réponse. C’est drôle que sa mère soit blonde alors qu’elle est si brune, je ne l’aurais pas cru.


##   Sam 24 Mai 2014 - 12:42

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J’esquisse un sourire maladroit, un peu gêné, mais sincère. Lentement, je fais aller ma tête du haut vers le bas, l’observant s’asseoir sur le lit. Je dois avoir l’air d’une enfant en pyjama, comme ça. Ca change un peu, on va dire. Mais je me sens toute engourdie depuis que je suis sortie de la douche. Sûrement un des effets de la chaleur, ou quelque chose comme ça. Doucement, je me frotte la joue avec la manche de mon sweat, comme pour la réchauffer un peu plus.

- C’est ma mère, oui. Et mon meilleur ami. Enfin, quand j’étais encore chez moi, je lâche doucement, un sourire mélancolique aux lèvres, un peu attristée tout de même.

Mais bien trop calme pour pouvoir à nouveau partir dans mes pensées défaitistes.

- J’ai quelques autres photo que j’ai emmenées avant de partir. Mais je ne les sors presque pas. La plupart sont encore à la maison…

J’ai un petit soupir en repensant à l’album qui trône dans un des tiroirs de l’armoire, au salon. Trop de souvenirs enfouis là dedans, et certains plus malsains que d’autres. J’ai une petite pensée pour Rin et réprime un frisson de plus. J’avoue que ça m’intéresserait quand même de savoir dans quel état il est… psychologiquement parlant. Parce que la dernière fois qu’on s’est vus, j’avoue qu’il faisait peur à voir. Pas que ce ne soit pas mérité -- au contraire. Rintaro le mérite amplement. Mais… enfin bon. Je ne devrais même pas m’intéresser à ça.

- Enfin, on s’en fiche, je soupire. La regarde pas, j’étais encore petite dessus.

Je grommelle un peu pour la forme. Cette photo a été prise à l’anniversaire de mes quinze ans je crois… Ou quelques jours après, je me souviens plus très bien. Mais en même temps… On s’en fiche un peu, de la date exacte. Je me tortille un peu les mains, pensives.

- Tu n’as sûrement pas de photo d’avant Terrae ici, toi, hein ?



Je vole en #F54759
##   Sam 24 Mai 2014 - 15:45

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J’acquiesce avec un sourire doux, sa mère… Son meilleur ami… Je suis un peu curieux de savoir ce qu’il est devenu. Je crois qu’elle est à Terrae depuis quatre, cinq ans ? Elle doit avoir de ses nouvelles de temps en temps j’imagine. En tout cas je l’espère. Elle semble dans un état de calme paisible communicatif, je me sens comme enveloppé dans un cocon de chaleur. Son sourire un peu mélancolique me rend légèrement pensif mais pas triste ni même jaloux.

-J’ai passé bien deux ans de ma vie à ne faire que ça, prendre des photos. Mais je ne suis même plus sur d’en avoir de moi.

- Enfin, on s’en fiche. La regarde pas, j’étais encore petite dessus

Je roule des yeux à sa réflexion. Pourquoi je ne pourrais pas la regarder ? Un souvenir d’avant Terrae a quelque chose d’un peu douloureux et distant. Comme une personnalité qui ne nous appartiendrais pas. Pourtant ce sont aussi des souvenirs heureux parce qu’avant il n’y avait pas le Vide. Avant il n’y avait pas l’Appel. Il n’y avait pas ce monde rempli de couleurs et de magie qui est devenu le mien.

- Tu n’as sûrement pas de photo d’avant Terrae ici, toi, hein ?

-Je ne pense pas. Peut-être une photo du-- Non je crois pas.

Je me retiens à la dernière minute. J’ai failli dire le gang. je ne veux pas lui montrer cette partie de moi, pas encore. Je lui fais assez peur comme ça, avec ce qu’elle devine, pour ne pas tenter d’empirer les choses. J’ai pas mal de photos de Jun, quelques-unes de mes anciens camarades, qui datent de la période juste avant que je parte quand j’avais commencé à prendre des photos par plaisir. Une époque presque heureuse qui s’est dissoute dans les brumes du port d’Hong Kong au petit matin.

-Tu aurais aimé en voir ? J’ai tellement de photo dans ma chambre que je sais plus quoi en faire, il y en a sûrement une ou deux de moi dans le tas.

Et peut-être une d’Elle. C’est pour ça que je n’ai jamais cherché, pas envie de tomber dessus par surprise. Elle m’avait pris en photo une fois ou deux, savoir si j’ai les photos en question c’est autre chose.
Je me recule légèrement et m’assoit en tailleur sur le lit en formant un cadre avec mes doigts dans lequel je la regarde. On me disait que “j’avais l’oeil”, une belle expression qui ne veut pas dire grand chose. Je photographiais des scènes de crime, des cadavres et des policiers. J’avais l’impression de faire la suite de mon boulot d’avant. J’ai supporté ça deux mois et après j’ai gueulé. Elle m’a pris sous son aile, j’ai commencé à faire de vraies photos, des photos qui racontaient la ville que j’aimais. En plus de mon boulot pour le journal j’avais commencé un carnet, je voulais faire un album d’Hong Kong. Je ne l’ai jamais fini.


##   Sam 24 Mai 2014 - 17:37

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Il se rétracte avant d’avoir fini sa phrase et je me mordille la lèvre, consciente d’avoir touché une corde sensible. Mais je n’en peux plus de le voir se stopper de cette manière dès qu’il approche un terrain miné. Moi aussi j’aurais aimé être capable de voir derrière lui, à travers lui, de connaître un peu plus de choses sur son passé, sur sa vie, tout simplement. C’est peut-être égoïste, mais j’ai l’impression que je n’arriverais jamais à lui faire confiance s’il ne me dit rien comme il en a l’habitude. Peut-être qu’au fond, ça ne me concerne pas. Mais dans ce cas, je veux qu’il me le dise. Qu’il soit honnête. Et cesser de le voir buter sur ses mots comme il le fait, cesser de le voir si mal à l’aise lorsque nous parlons. Je ne suis à l’aise que quand la personne l’est aussi, en face de moi -- et encore… Là aussi, j’aimerais pouvoir profiter de ce moment, cette petite bulle de confort qui nous entoure. Un peu comme une soirée autour d’un feu. Bien au chaud. À se raconter des histoires et à rire comme des enfants.

- J’aimerais beaucoup en voir, oui.

Peut-être parce que je suis trop curieuse, aussi… Mais peut-on réellement ne pas l’être lorsque l’on parle d’une personne que l’on apprécie ? Enfin, que l’on aime. Puisque c’est tout de même l’un des termes les mieux appropriés…

- Des photos du quoi ? Tu n’as pas terminé ta phrase tout à l’heure, je reviens dessus, un peu boudeuse. Si tu ne veux pas en parler tu peux. Mais j’aimerais bien… en savoir plus sur toi ?

De ce que je sais, sa vie n’avait rien d’un conte de fée et j’en suis parfaitement consciente. Mais sincèrement, quel intérêt de chercher à me le cacher ? Même si je suis… encore une gamine, et ça me coûte de l’avouer, j’aimerais qu’il ne voit pas toujours que l’aspect le plus fragile en moi. Même si après ce qu’il s’est passé tout à l’heure… Enfin, n’y pensons plus. Peut-être qu’il n’a simplement pas envie d’en parler à qui que ce soit. Mais étrangement je me doute que c’est aussi parce que… parce que quoi ? Parce qu’il a peur de me choquer ?
Je sais qu’il a fait du mal. Mais je sais aussi qu’il n’est plus comme ça, ou plus tout à fait. Les gens changent. Terrae les aide à changer. Mais moi… j’ai besoin de savoir qui il était. Je crois que les sentiments que je lui porte n’en seront pas affectés. J’en suis même persuadée. Même si c’est bête. Parce qu’Huo est Huo… et qu’il est encore là, à parler avec moi dans ma chambre, alors qu’il aurait pu s’enfuir, ou simplement me laisser me débrouiller au lac.

- Désolée je dois avoir l’air bête, j’ajoute d’une petite voix, esquissant un faible sourire.

Mais au moins, ne pas rester seule m’empêche de trop penser.



Je vole en #F54759
##   Sam 24 Mai 2014 - 18:27

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je grimace un peu. J’aurais dû me douter qu’elle ne laisserait pas passer cette erreur cette fois, même si j’aurais bien aimé. Je ne sais pas si je me sens prêt à lui parler de ça sincèrement.

-C’est pas que j’ai pas envie d’en parler. Mais la vérité c’est que j’ai honte de cette période de ma vie. Ça me ferait… Plaisir d’en parler avec toi.

Je ne voudrais pas qu’elle me juge comme d’autres le ferait mais je sais qu’elle ne le fera pas. Aoi est sûrement la meilleure personne à qui je pourrais parler de ça, même si pour le moment je ne lui dirais pas tout. Je ne me sens pas de le faire.


- Désolée je dois avoir l’air bête.

-Tu n’as pas l’air bête, c’est normal que tu te poses des questions vu que je fais tout pour ne pas avoir à en parler mais… Je te fais confiance, je sais que tu ne me jugera pas pour ça.

J’ai même une confiance absolue en elle, dans le sens général des choses. Je sais que je peux me reposer sur elle si j’en ai besoin, elle ne me trahira pas. J’espère que je ne vais pas la choquer c’est tout. De toute façon tant que je reste un peu vague et que je ne parle pas trop des détails ça ira.

-Quand j’étais plus jeune j’ai fait partie d’un… On peut appeler ça un gang même si j’aime pas ce terme. Je crois qu’au Japon on appelle ça des yankees. J’y suis resté jusqu’à mes dix-huit ans environ et puis je suis parti. C’est là-bas que j’ai connu mon meilleur ami.

Mon regard se fait plus lointain, je repense à ma première rencontre avec Jun, à ce moment où je l’ai sauvé des voyous qui le tabassaient. Je ne regretterais jamais ce geste, Jun restera toujours mon meilleur ami et le seul que j’ai eu jusque là.

-Après je suis devenu photographe pour un petit journal local jusqu’au Vide.

Ça par contre je ne me sens pas prêt à en parler du tout. Je ne sais même pas encore exactement si la fusillade de cette nuit-là était vraiment un règlement de compte externe ou si c’est bien elle et moi qui étions visés. Le résultat est le même bien sur mais pour moi ça change beaucoup de chose, notamment certaines personnes à qui je devrait rendre visite dans un futur prochain.


##   Sam 24 Mai 2014 - 22:16

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Mes yeux restent fixés sur lui, et j’acquiesce doucement lorsqu’il se met à parler. Dire que ça lui fait plaisir de m’en parler est un peu fort, je trouve, vu la tête qu’il se met à tirer. Mais passons. J’ai un petit sourire lorsqu’il me dit pouvoir me faire confiance, et rougis un peu. Mettons ça sur le compte de la chaleur. Même si je mentirais en disant que ça ne me fait rien de l’entendre me dire ça.

- Je ne suis pas vraiment capable de juger les gens, de toute manière, je souris faiblement.

Même si au premier abord je l’ai pris pour un mafieux crétin et charmeur. Enfin un vrai feu. Ce qu’il est tout de même. Mais il est peut-être pas aussi affreux que je le croyais au premier abord… Quand je pense que je l’ai détesté. Ça remonte à loin, ça…
Je reste silencieuse, le menton posé sur mes genoux, et l’écoute attentivement. Mon nez se plisse lorsqu’il évoque le gang et les yankees, mais je hausse simplement les épaules. Ça ne m’étonne pas vraiment. Il est le genre de personne à avoir pu faire partie d’un gang, et je ne crois pas que Hong-Kong soit spécialement réputé pour son ambiance calme et festive. Mais passons, je crois pas qu’il ait spécialement envie de s’attarder là-dessus.
Une question me brûle les lèvres, mais je n’ose pas tout de suite la poser. Certainement à cause de la réserve que j’aurais à ce qu’il me pose la même en retour. Mais je préfère prendre le risque.

- Tu as encore des nouvelles de ton meilleur ami ? Tu m’en parles parfois, mais tu ne restes pas longtemps sur le sujet, je lâche en me mordillant la lèvre. Pardon si c’est une question embarrassante.

Je détourne les yeux, préférant éviter de me concentrer sur la dernière partie de son récit. Le Vide… Je me demande parfois quelle a été la raison du sien. Puis je me dis qu’au final, je ne devrais tout simplement pas m’en mêler… Ce n’est pas parce qu’on se connaît depuis presque un an que j’en ai le droit. Les choses viendront sûrement au moment opportun. Du moins, s’il le souhaite.

- Si tu n’as pas envie de répondre à mes questions, dis le moi simplement.



Je vole en #F54759
##   Sam 24 Mai 2014 - 23:07

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je souris en coin en la voyant aussi embarrassée. C’est vrai qu’à voir la façon dont j’en parle on pourrait presque croire que Jun et moi avons perdu le contact pourtant je le vois encore assez souvent.

-Non ça ne me gêne pas. Il est à Terrae en fait, il est arrivé après moi. Donc oui je le voit encore de temps en temps. Mais on a eu une relation un peu compliquée à un moment même si ça va mieux maintenant.

Et encore je crois que compliqué est un euphémisme. C’était la grosse merde à l’époque, plus pour lui que pour moi je dirais d’ailleurs. Je pourrais jamais assez m’excuser pour ce que j’ai fait. Je lui ai brisé le coeur à plusieurs reprises et je suis content qu’au final il se soit trouvé quelqu’un de bien même si je lui casserais la tête s’il a le malheur de faire pleurer mon Jun.


- Si tu n’as pas envie de répondre à mes questions, dis le moi simplement.

-Si je n’avais pas envie de répondre je ne le ferais pas tu sais.

Ou alors je ferais comme d’habitude, je détournerais la question sur autre chose sans y répondre. Elle le fait aussi un peu parfois, quand je lui parle de sa mère ou d’avant. Je crois que ne pas vouloir parler du Vide est normal après tout. Personne n’a envie d’exposer ses faiblesses et sa douleur, se mettre à nu fait toujours aussi mal même des mois après. Enfin pour moi oui, mais cette douleur s’est un peu diluée dans l’affection que je commence à lui porter. J’ai rempli le trou de mon coeur avec. C’est un peu du rafistolage quelque part mais pourtant ça m’aide à le supporter.

-Et toi, parle moi de ta vie avant. Même des détails, des trucs sans importance.

Je me demande comment c’est de vivre à la japonaise. C’est vrai que chez moi on vit plus à l’occidentale même si Hong Kong est sensé être une région de Chine. Quelque part c’est à cause du commerce comme c’est une région de droit spécial comme Macao.


##   Dim 25 Mai 2014 - 16:09

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Un peu surprise par les mots d’Huo, j’essaie de m’imaginer la réaction que j’aurais eue si j’avais croisé Rin à Terrae. Je crois que la réponse est assez clair vu le frisson qui remonte le long de mon échine : je n’y suis pas encore préparée. Même si c’est différent dans mon cas, parce que lui parle tout de même de son meilleur ami, je crois qu’on a tous la même réaction en croisant quelqu’un qui appartenait à notre passé, alors que nous nous efforçons tous de nous en détacher. Enfin bon, il dit que leurs relations se sont quand même améliorées, et je pense que c’est le plus important dans l’immédiat. J’ai un petit sourire.

- Si vous tenez l’un à l’autre, même un différend ne vous empêchera pas de vous retrouver.

J’ai une pensée pour Allen en me souvenant de l’histoire de mon carnet et de la correspondance entre nos mères. Et de sa réaction surtout. Je l’avais rarement vu aussi énervé. (Enfin maintenant, j’ai vu pire, et c’est contre le type assis sur mon lit. Heureusement qu’Allen n’est pas dans sa chambre, sinon il aurait crisé comme je le connais…)
Il me renvoie une question du même genre et j’esquisse une boue boudeuse. Ma vie d’avant… Qu’est-ce que je suis censée en dire ?

- Je ne sais pas vraiment ce que je peux te raconter, je soupire. Ce n’était pas très intéressant. Je vivais toute seule avec maman, et elle travaillait assez souvent. Mais elle était là quand même et s’occupait de moi.

J’ai un nouveau sourire en sentant mon coeur se réchauffer.

- Keiji venait souvent après les cours, il me raccompagnait. Il aimait bien m’écouter jouer. Et me voir me faire ratatiner en combat par ma mère. Une vraie brute… Tu l’aimerais bien je crois, je ris doucement.

Quand elle ne se fichait pas de moi, elle me faisait des câlins de bisounours en disant que j’étais sa fille chérie et bla bla bla. C’était un peu lourd, mais maintenant sa présence me manque beaucoup.

- Je pense retourner la voir bientôt… Une fois que je serai… Master ?

Ma voix n’est plus qu’un souffle cette fois, alors que je réalise enfin. Je vais être Master… et je vais pouvoir sortir de Terrae seule, maintenant.

- C’est une perspective assez effrayante, je lâche en riant nerveusement.



Je vole en #F54759
##   Lun 26 Mai 2014 - 11:33

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Sa mère a l’air de quelqu’un de spécial. J’aimerais bien la rencontrer un jour, savoir comment est la femme pour qui Aoi a tellement donné. Une femme assez bizarre en fait, pour une japonaise en tout cas j’ai l’impression. Ce n’est peut-être qu’un cliché mais si je me souviens bien les femmes n’ont pas trop le droit de faire du kendo ou alors c’est juste un préjugé vieillot. Je lui souris doucement.

- C’est une perspective assez effrayante.

-Je suis sûr que tu feras un Master formidable. Tu le mérite amplement, non ?

Enfin de mon point de vue c’est certain mais du sien… J’ai l’impression qu’elle se dévalorise constamment, elle ne veut pas accepter qu’elle est quelqu’un de formidable. Avec une générosité et un sens du sacrifice que je trouve tout bonnement effrayant. Je vais éviter de partir là dessus je crois sinon je vais me mettre à faire mentalement une dissertation sur ses qualités et demain j’y serais encore…

-Enfin, je trouve que tu devrais pas regarder autant tes défauts. Tu as de très belles qualités tu sais. Je te les envie un peu, je fais en riant.

C’est vrai en plus, je suis tout le contraire d’elle. Égoïste et narcissique quand elle est altruiste et qu’elle se compare toujours aux autres. Impulsif et violent quand elle est douce et réfléchie. Quelque part c’est aussi parce qu’on se complète aussi bien que je l’apprécie autant. J’aime cette idée de contraire, d’opposé. Parce que si j’étais avec quelqu’un qui me ressemble je crois que je le supporterais pas, peut-être parce que je me tolère mal moi-même à la base. Enfin ça c’est autre chose.

-Dis, sans vouloir être indiscret… Tu avais quel genre de relation avec… Keiji c’est ça ?

Je ne dis pas du tout ça parce que je suis jaloux hein, c’est juste que ça m’intrigue c’est tout. Ils avaient l’air très proches sur cette photo alors j’aimerais en savoir plus.


##   Mer 28 Mai 2014 - 11:12

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Un Master formidable, et puis quoi encore ? Non, c’est vrai quoi. Quand on voit les autres Masters on se dit “Wow, eux, ils sont super forts !” et on sait direct qu’ils méritent leur titre, et encore plus qu’on leur fasse confiance pour protéger Terrae… Même en restant objective, j’ai peur de ne jamais réussir à me considérer comme l’un d’entre eux. Il me manque la foi pour ça, je crois… (Enfin, il me manque la foi pour tout un tas de trucs, mais là, je crois que c’est au sommet de la pyramide.)
J’ai un petit soupir, et hausse les épaules.

- Pas vraiment. D’autres le méritent plus. Et puis… Crois-moi, tu n’as rien à m’envier.

Allen, par exemple… Lui, au moins, il n’aurait pas fini en pâté pour chat face à… L’autre folle. Aëlita. Quand je pense que j’ai atterri à l’hôpital pendant un sacré bout de temps à cause d’elle, ça me plombe encore plus le moral. Je suis jamais allée aussi souvent à l’hôpital depuis que je suis à Terrae.
Il reporte la conversation sur Keiji et j’ai un petit sourire grimacé, un peu embarrassée par le sujet.

- Comment dire… C’était mon meilleur ami ? Enfin… Un peu comme mon frère aussi sans doute. Je l’aimais beaucoup.

Je fais la moue. Ca me fait bizarre de reparler de lui de cette manière là. Après autant de temps… Mon regard part dans le vague. Keiji… Ca faisait longtemps, vraiment. Parfois, je me demande ce qu’il penserait de ce que je suis devenue… S’il serait fier, ou déçu. Puis après, je me rappelle que ça ne change plus rien, au final.

- Il me manque énormément, je soupire tristement. J’aimais bien l’écouter jouer de la guitare. Il m’avait un peu appris avant de…

Je m’interromps, fais la moue. J’ai un soupir de plus, avant de lâcher pour clore la conversation à son sujet :

- Enfin bref. Peu importe. Tu veux bien me parler un peu de ton meilleur ami ? S’il est à Terrae, je le connais peut-être.



Je vole en #F54759
##   Mer 28 Mai 2014 - 19:33

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je roule des yeux en soupirant. Je vois mal qui peut le mériter autant, si Hideko a décidé qu’elle avait le potentiel pour qu’elle passe Master c’est que c’est le cas. Après tout ce temps à Terrae elle a autant de valeur que les autres. Quand à ce qui est de l’envier… Bah je suis pas plus jaloux que ça, on est juste différents en fait. Pas que je reconnaisse pas mes défauts mais j’ai aussi des qualités et je les connais.

- Comment dire… C’était mon meilleur ami ? Enfin… Un peu comme mon frère aussi sans doute. Je l’aimais beaucoup.

Son meilleur ami… C’est vrai qu’on a tous quelqu’un comme ça dans notre vie, une personne sur qui on peut compter, à qui on peut tout dire. C’est aussi le genre de relation que j’avais avec Jun, celle que je reconstruit petit à petit avec lui.

- Enfin bref. Peu importe. Tu veux bien me parler un peu de ton meilleur ami ? S’il est à Terrae, je le connais peut-être.

-Il s’appelle Jun. Blond aux yeux noisettes, pas très musclé… Quoi que maintenant qu’il s'entraîne pour renforcer son pouvoir de Titan il commence à se remplumer.

Je ris doucement. Il a toujours eu une carrure très fine, presque trop mince en fait. Pas qu’il soit en sous-poids ou un truc du genre. Non il est juste très mince et il ne mange pas beaucoup. Au début je dois dire que ça m’inquiétait un peu mais depuis je me suis habitué. Et depuis qu’il est à Terrae il a repris des couleurs, il sourit plus souvent et il a moins cet air triste au fond des yeux. Le voir comme ça me fait chaud au coeur.

-C’est quelqu’un de génial vraiment. Il a un coeur en or, c’est mon rayon de soleil. Et il joue de la guitare comme un Dieu.

Je me passe la main sur la nuque, un peu gêné. Ça me fait bizarre de parler de lui comme ça, je l’aime beaucoup mais c’est vrai qu’on pourrait penser qu’il y a plus alors que c’est pas le cas. C’est juste mon meilleur ami.

-Enfin c’est quelqu’un à qui je tiens beaucoup. Je pensais pas que je le reverrais un jour en venant ici mais je suis heureux de voir qu’il s’en est sorti au final.

Sans moi en plus. Quelque part ça me rend fier de voir qu’il a enfin réussi à se détacher de moi. Il aura toujours une place spéciale dans mon coeur.


##   
Contenu sponsorisé

 

Seule l'eau éteint le feu... [Huo ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant