Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D )
##   Jeu 1 Mai 2014 - 17:12
Anonymous
Invité

Qu'avons-nous maintenant comme cours ? Hoew... Ah, on a musique. C'est vrai que je suis plutôt doué pour jouer d'un instrument, enfin, Ludwig est doué. Moi, c'est pour reconnaître différents types de musiques c'est tout. Tu as oublié que je suis bon en chant, j'ai déjà dragué avec ça ! Rappel-toi ! Mince, je voulais oublier ce moment. Bref... La musique, ça doit être dans mes cordes. J'entre dans la salle avec les autres, faisant gaffe à ne pas écraser leurs pieds au passage et je me place toujours au premier rang car sinon c'est chiant pour tout le monde. La prof, elle, est particulière. Déjà c'est un prof mais il est un peu travesti. Enfin, travesti tout court car soit on l'ai soit ba on l'est pas. Enfin bon... Le professeur présumé "IL" nous fait l'appel et il s'avère que personne ne manque à l'appel. Cet espace est loin d'être étréci, au contraire ! La salle est volumineuse et les murs sont des murs anti-song d'après ce qu'"il" dit une fois qu'"il" a fait l'appel. J'aimerais bien un cours tout ce qu'il y a de plus banal mais un cours de musique banal à Terrae est impossible comme un peu près tout les autres cours j'imagine. Ah, c'est bien Monsieur Crapabel et non l'inverse. Quel drôle de nom tou de même... Je suis bien plus beau et plus raffiné que lui, en plus, si je voulais être une femme, je le ferais mieux que lui. Pitié, pas de concoure de beauté... Je suis sûr de gagner, même contre des femmes ! Au secours...

- Lysandre ! D'après ton accent tu dois être anglais non ?

- Oui mada- Monsieur...

- Fait-nous profiter de ta voix d'anglais et chante-nous une chanson en anglais pour commencer le cours en musique !

- Hoew... Je ne pense pas que... Enfin...

- Ecouter le " Heow " légendaire des anglais, essayer de faire pareil, vous y arriverait pas à moins d'être anglais ! Refais le " Heow " Lysandre, après tout le monde le fera !

- Cela me vient spontanément et puis... Je ne veux pas...

Pourquoi moi ?! Laissez-moi tranquille avec mon accent ! J'ai trop envie de lui dire ça mais j'en suis incapable. Et puis, cela ne se fait pas. Elle passe alors à autre chose, complètement autre chose même.

- Donner-moi le nom d'un instrument ou des instruments que vous jouez ! Tiens, Lysandre, à part ta voix anglaise tu sais jouer d'un instrument je suppose ?

- O-oui... Du piano et du clavecin.

- Bien, mais faire déplacer un vrai piano ou un vrai clavecin va être compliqué... Suivant ! Plume ? Elle regarde une élève.

Pourquoi veut-elle déplacer un piano ? Elle a l'intention de faire quoi au juste ? Mince, je veux dire "il" !
##   Jeu 1 Mai 2014 - 18:30

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

Hrp : En Italique c'est les Plumes qui dialogue. Quand c'est l'italique tout seul, c'est la "méchante Plume". Quant c'est en italique et en Time New Roman, c'est la "gentille Plume". Et quand c'est italique et gras, c'est la Plume "originel.
Désolé, si t'avais prévu autre chose pour le professeur mais j'arrivais pas à rp si je le faisais pas bouger ^^'.
Voila et ma couleur c'est : 990000.

Plume s’affale sur sa table dès que la professeure leur permet. C’est un cours de musique. Habituellement, il aurait réjoui Plume. Habituellement, Plume serait restée bien droite sur sa chaise. Mais, habituellement c’est la gentille Plume et non la méchante Plume qui assiste aux cours. Plume n’écoute que d’une oreille l’appel, et lève mollement la main quand son prénom s’élève. Brusquement, une envie de frapper les petits marrants germe dans son esprit. Mais, le prof… Enfin ce qui semble être un homme leur servant de professeur, est là, ainsi que des tables. Plume croise les bras, et Plume y enfouit la tête, n’écoutant plus que d’une oreille distraite le professeur martyrisant un élève.

« - Suis le cours, sinon on va se faire prendre ! – Et ? – Et on va se faire engueuler… - Et ? – Et on risque de se prendre une heure de colle ! – Tu me saoules… - Alors rends moi la place, paresse ! – Pas question ! – Et pourquoi ? - Parce que ! – Ce n’est pas une réponse. – Pour moi, si. Donc tu t’en contentes. – Mais tu ne vas rien suivre ! – Mais si… - Je te dis que non ! Boulet tel que tu es on va surement se faire… »


- Plume ?

Plume lève la tête. Ses yeux parcourent à une vitesse folle les rangs, avant de regarder ses deux voisins de tables. Assise dans le fond, Plume repère rapidement les regards qui se tournent vers elle. Ainsi que les rires. « - Prends la parole ! Fais quelques choses ! Mais reste pas plantée là ! ». Imbécile de Plume qui s’agite pour rien… Plume voit ce qui leur sert de prof remonter la rangée au pas de course « - Plutôt rapide la… chose. » un air contrarié gravé sur le visage.

- Plume Elyne ?

Les rires s’élèvent de nouveau contrariant Plume. Qu’est-ce que son prénom avait de si drôle ? Si seulement elle pouvait…

- Wui ?

Un sourire d’ange collé au visage, et des yeux aux bords des larmes. Plume est assez bonne actrice. Mais ce n'est pas Plume qui l'a voulut. C'est l'autre Plume... Mais le professeur ne s’y trompe pas, il doit avoir l’habitude des élèves comme ça. C’est presque en lui aboyant dessus qu’il lui dit.

- Au premier rang immédiatement !

« - Oh God… Pas ça… - Bien fait ! ». Les élèves ne sont plus les seules personnes que Plume a envie d’étrangler. Plume se lève. En prenant tout son temps. Plus le temps passe, plus il semble que le professeur prend une teinte rouge. Oh, serait-il en colère ? Plume s’en fiche. Elle remonte l’allée, et finit par trouver place à côté d’une personne. Une personne aux cheveux blancs et… en fauteuil ? Oh… « - Pauvre gosse… - C’est surement la dernière chose qu’il ait besoin. – Mais j’ai… - La ferme, Princesse. ». Plume s’assoit à côté de lui. Tant pis s’il veut pas, elle a largement moins envie de s’asseoir à côté d’un type baraqué comme une armoire à glace…

- Votre manque de respect est inqualifiable, Plume ! Commença à crier le prof en se postant devant elle.
- Le vôtre aussi.

Plume s’amuse à le voir hausser un sourcil. Il ne doit pas avoir l’habitude qu’un élève lui répondre. « - Maiiis non ! Pourquoi fais-tu tout ça ? Vilaiiine Plume, rends moi le contrôle ! – Jamais je m’amuse trop ! » Le visage du professeur devient rouge.

- Ah les français… Votre insolence est incroyable ! Sous prétexte que votre langue est l’une des plus difficiles au monde vous vous permettez d’être insolent…

Plume éclate de rire. Ce professeur était vraiment trop étrange. Plume a mal aux côtes tellement elle rit. Plume a aussi mal à la tête à cause de l’autre Plume qui lui crie dessus. Plume réussit finalement à se calmer au bout de quelque seconde. Le professeur semble sur le point d’exploser. Il ferme les yeux, inspire, expire, inspire, encore et encore. Plume, elle, elle se retient de rire de nouveau. Elle l’entend faire demi-tour vers son bureau et elle espère qu’il changera d’élève. Mais… Non. Il revient vers elle avec des feuilles. Feuilles qu’il lui pose sous le nez, en les claquants biens contre le bureau pour faire un maximum de bruit. Plume est presque sûr que la moitié des élèves ont sursautés… dont elle. Plume perd son sourire et louche sur les feuilles alors que la voix de MONSIEUR le professeur s’élève.

- Puisque tu sembles avoir envie de nous faire entendre ta voix, chantes nous donc cela.

Les joues de Plume s’empourprent. Chanter ? Devant eux ? Jamais. Jamais ! Plutôt devoir revivre cent fois la même journée que de devoir chanter devant eux ! « - Hého, vas-y doucement sur les «plutôt», y a des journées que je n’ai pas envie de revivre moi… » L’intervention de la Plume originel la calme un peu. Non, Plume sait chanter. Même un peu trop. Et c’est bien pour cela qu’elle n’a pas envie de chanter devant les gens. Plume bafouille.

- Mais… Non… Euh…
- Tu fais moins la maligne, là.

Plume baisse les yeux. Elle n’aime pas les profs sadiques dans ce genre. Pourtant… Pourtant son regard va désespérément chercher de l’aide vers son voisin de table.

- Ou alors tu préfères jouer d’un instrument.
- Je… Non…

Plume murmure. Plume sait que si elle lève les yeux, ou que si elle entend un rire derrière elle, c’est le professeur qui va tout se prendre. Tant pis si elle se prend une heure de colle dès le début.

- Oh j’ai une excellente idée ! fit le professeur avec un air sadique. Et si, Lysandre tu chantais avec elle ! Avec ton accent anglais ça serait magnifique !

Plume se tassa sur sa chaise en gardant les yeux rivés sur la table. Et merde… Voilà, elle avait réussi à embarquer quelqu’un dans ses embrouilles et il va falloir qu’elle s’excuse. « Tu vois, si tu m’avais écoutée, et laissée le contrôle, rien de tout ça ne serait arrivé… »


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Ven 2 Mai 2014 - 16:58
Anonymous
Invité

( HRPG : Ah d'accord, Plume est carrément trois dans sa tête ! Il y en a du grabuge là-dedans dans sa petite tête xD Je les trouves bien joué ^^ et non je n'ai pas prévu grand chose, ce que t'as fais est parfait ;D )

Le professeur passe dans les rangs, comme énervé contre une élève au fond. Je ne vois pas très bien, je peux tourner un peu mes hanches mais vu que mes jambes ne sont plus utilisables je ne peux pas bien voir. Je suis curieux et en même temps soulagé que ce ne soit pas moi. Je ne devrais peut-être pas ressentir ce sentiment ? Ce n'est pas bien d'être soulagé du malheur des autres ! Oh ? Elle se déplace. Elle semble râler, je me remets à ma place comme si je n'avais pas fait la commère comme les autres et elle se met à côté de moi. Enfin, c'est plutôt le prof qui en a décidé ainsi. Je ne comprend pas bien pourquoi elle s'acharne sur elle, il ne l'aime pas ?

- Votre manque de respect est inqualifiable, Plume ! Hurle le prof en face de la dénommé "Plume".  

- Le vôtre aussi. Lui répond-elle tout naturellement.

C'est un drôle de nom "Plume" mais je trouve ça très jolie. Plume... Cela ne veux pas dire oiseau en français ? Non, je ne pense pas. Plume... Hum... Ah oui, comme ce qu'il y a sur les ailes d'un oiseau ! Enfin, j'ai trouvé la solution à cause d'un camarade de classe derrière-nous qui pouffe de rire. Le professeur va vers son bureau puis revient avec une feuille où se trouve des écritures... De l'anglais ! Le prof fait un sourire sadique en lui ordonnant de chanter. Il prend un malin plaisir à s'acharner sur elle, qui, d'abord rirait au nez de son "tortionnaire" puis se met à rougir quand à l'ordre de ce dernier. Je regarde Plume, puis le professeur. Arg ! Je n'aurais pas dû regarder ce sadique, voilà qu'il veut que nous chantons tout les deux ! Plume reste au fond de sa chaise, tout le monde a remarqué ce changement d'humeur soudain. Je ne dis rien, on reste un court instant dans le silence avant que celui-ci ne le coupe.

- Allez vous deux, je n'en démordrais pas ! J'apprendrais le respect à l'une et je serais enchanté par la voix d'un vrai anglais en chair et en os !

Pitié, je veux que l'on me vienne en aide, à moi et à la pauvre Plume ! Je ne sais pas quoi dire moi... J'aimerais tant qu'il passe à autre chose. Si on ne dit pas un mot de toute l'heure ça ira ? Non ? Comme ça on ne chantera pas ? Mais cela fait un cours de gâché ! Ce n'est pas de notre faute, si ? On a rien fait de mal ! Il ne manquerait plus que les autres nous en veuille... Laisse-moi Lyly, j'en fais mon affaire de ce prof bidon ! Non, il ne manquait plus que toi ! Surtout pas toi !

- Désolé... Mais je ne pense pas que cela soit possible... D'autant plus que c'est en anglais et ce ne sera pas beau si elle n'entend pas comment se prononce les mots... Et puis, on ne va jamais chanter... J'en suis navré mais c'est impossible. En plus, il faut bien poursuivre le cours, se serait dommage que les autres élèves ne puissent pas profiter de votre expertise parce que vous êtes en colère contre la demoiselle Plume. S'il vous plait monsieur, passons à autre chose.

Je pense avoir fait le bon choix... J'espère qu'il suivra mon chemin et que tout se passera bien pour tout le monde ! Tu lui à léché les bottes à ce con ?!! Je n'y crois pas !! C'est indigne de toi !!! Le voilà qu'il réfléchit ! C'est qu'en plus tu es un bon cireur de pompes à ce que je vois !!! Je suis plus mature que toi ! Tu veux juste sauver ta peau oui ! Tu vas voir si tout va se passer bien dans le meilleur des mondes comme chez les Bisounours !!! Chez qui ? Laisse béton ! Je vais massacrer ce prof qui ose poser les yeux sur mon corps d'Apollon ! N-non, Ludwig !!! Trop tard gamin ! Me voici, Ludwig le magnifique va entrer en scène ! Mouahahaha !!! J'ai mal au crâne, je me prend la tête puis-Ah ! Ta gueule le minou ! A moi le corps !

- Hey l'enfoiré ! Dis-je en ricanant. Tu veux que je te montre ce que c'est un vrai chanteur ? Ta chanson je te la chante tellement parfaitement que tu baiseras mes pieds !

Je me lève, tout le monde reste cloué sur place, abasourdit par mes propos et mon geste. Oui, moi Ludwig je marche ! Héhéhé... Ils vont regretter de s'être payé ma tête ! Je me met debout sur mon bureau, me tourne face à mon publique et fait un large sourire.

- Vous êtes prêt à en prendre pleins les oreilles bande de larves ?

- Lysandre ! Mais qu'est-...

- La ferme vermine ! Dis-je en lui mettant mon pied devant sa bouche que je replace ensuite sur le bureau.

Je prend la feuille de papier puis le lis avant de le déchirer et de jeter les morceaux de papiers sur Plume et le prof. Arrête !!! Oubli Lysandre !

- Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Hold your head up
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused

Hold your head up
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up


Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something !

Tout le monde reste choqué, et oui ! Je chante divinement bien !

- Mouaaahahaha ! Je l'a connais ! Elle est vieille cette chanson ! Vous avez des goûts vraiment à chier sale prof bidon ! Allez les mômes, retenez la leçon, vous êtes des merde et je suis le boss !


Voilà ! A toi de te démerder maintenant Lysandre ! Héhéhé... J'ai hâte de voir ce que ça va donner ! Je te hais... Je te hais... Pourquoi tu me pourris toujours la vie ?! Aaaah ! Aiiiie... Je suis tombé de la table la tête la première... Aaaah... J'ai mal... Je me sens ... Heow... Sonné... Pas très bien... Je vois flou... Étrange...

- Oh mon dieu il est tombé du bureau !!! Crie une élève en me pointant du doigt.
##   Sam 3 Mai 2014 - 18:36

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

(Hrp > Trois, c'est vite dit parce que la Plume originale -celle qui était là en première, donc c'est d'elle qu'est né les deux autres personnalité- agit presque pas. Sinon désolé pour ce qu'elles disent mais j'arrête pas de craquer pour les perso aux cheveux blancs *_* puis faut dire que Lysandre et Ludwig sont super bien joué !)

- Allez vous deux, je n'en démordrais pas ! J'apprendrais le respect à l'une et je serais enchanté par la voix d'un vrai anglais en chair et en os !

« - Nan… En fait, fais ce que tu veux, ce prof à vraiment l’air chiant. – Et ben voilà ! J’adore quand tu me suis sur les voies obscures, princesse ! – Non, mais non… Jamais. Je fais simplement qu’être d’accord avec toi. T’y habitues pas trop quand même, juste que c’est ex… - On s’en fout ! On va lui montrer ce qu’on sait fa… - Tu vas lui montrer ! Ne compte pas sur moi. – Rabat-joie… » Plume se redressa, un grand sourire sur le visage. Ça allait être un sale moment, mais si après il la laissait tranquille, autant le faire. Et puis franchement, que risquait-elle ? Des heures de colles ? Rien a faire ! Plume se penche sur la feuille pour voir chanson ça peut bien être. De l’anglais ? Oh mais… Plume connait cette chanson, ça serait facile.

- Désolé... Mais je ne pense pas que cela soit possible... D'autant plus que c'est en anglais et ce ne sera pas beau si elle n'entend pas comment se prononce les mots... Et puis, on ne va jamais chanter... J'en suis navré mais c'est impossible. En plus, il faut bien poursuivre le cours, se serait dommage que les autres élèves ne puissent pas profiter de votre expertise parce que vous êtes en colère contre la demoiselle Plume. S'il vous plait monsieur, passons à autre chose.

« - Whoa… Princesse, je crois t’avoir trouvé ton prince. – Quoi ?! Nan mais attend… - Vous irez très bien ensemble, j’en suis sûr ! Aussi lèche-bottes l’un que l’autre… - Ferme-là ! Ferme-là ! Ferme-là ! – Oooooh j’ai raison ! – Ferme-là ! – Fermez-là tous les deux ! » Plume à mal a la tête mais au moins la gentille Plume a fini par se taire.

- Hey l'enfoiré ! Tu veux que je te montre ce que c'est un vrai chanteur ? Ta chanson je te la chante tellement parfaitement que tu baiseras mes pieds !

Plume éclate de rire. Elle ne peut pas s’en empêcher. Pendant qu’elle rit, le type se lève. Tout simplement, comme s’il n’avait jamais eu son handicap.

- Vous êtes prêt à en prendre pleins les oreilles bande de larves ?

Plume se calme mais ne peut empêcher un immense sourire d’apparaître sur son visage. Enfin, quelqu’un d’aussi cinglé qu’elle, on dirait ! Peut-être qu’il n’est pas aussi lèche botte qu’elle ne le pensait.

- Lysandre ! Mais qu'est-...
- La ferme vermine !

Plume met les mains devant sa bouche pour masquer son immense sourire alors que le dénommé Lysandre met son pied devant la bouche de ce qu’ils leurs sert de professeur. Ce type a vraiment quelque chose… Contrairement aux autres élèves, Plume est amusée et émerveillée par ce comportement. Si seulement il n’y avait pas les deux autres Plume elle serait surement comme ça. « - N’empêche il a la classe… Et il chante quand même bien – Oh non pas toi ! Plume me dit pas que tu aimes cette chanson, elle est horrible ! – Tais-toi Princesse et admire ! » Plume se met à chanter. Elle connait les paroles, après tout, cette chanson elle l’avait écoutée des centaines de fois.

-Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Hold your head up
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused

Hold your head up
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up, movin' on
Hold your head up, movin' on
Keep your head up

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something !


Plume ne peut s’empêcher d’avoir un immense sourire. Un sourire de triomphant Finalement ce cour de musique n’est pas si mal. Et surtout son voisin est aussi taré qu’elle à ce qu’elle voit, donc les autres risques d’être aussi amusant.

- Mouaaahahaha ! Je l'a connais ! Elle est vieille cette chanson ! Vous avez des goûts vraiment à chier sale prof bidon ! Allez les mômes, retenez la leçon, vous êtes des merde et je suis le boss !

Plume n’est pas choquée, elle est plutôt amusée et ne peut s’empêcher d’éclater de rire à nouveau. « - Il a l’air complètement cinglé… - Mais nan pas du tout ! Il est juste parfait, c’est un Boss ! – C’est ça, c’est ça… Mais cette fois, on dirait que c'est toi qui a trouvé ton prince. - Tu es nulle, Princesse ! C’est un big… Ah bah non. » Plume sursaute en le voyant tomber en avant.  Ou plutôt en entendant le cri de l’élève. « - ça, ça a du faire mal… - Je suis d’accord sur ce point-là… » Alors que Plume est perdue dans ses pensées, les élèves et le professeur se précipitent vers le… tombé ? Blessé ? « - Je crois que tu devrais aller l’aider… - Ah oui et pourquoi ? – Parce que c’est toi qui l’a emballé en t’engueulant avec le prof et qu’il est tombé par TA faute… - Oh pauvre raisonnable que tu es, quand vas-tu comprendre que aider les gens ne sert absolument a ri… - Vas l’aider. – Bien sûr, mettez-vous à deux ! » Finalement, Plume se lève. Plume écarte avec brusquerie les élèves se pressant autour de Lysandre.

- Vous allez vous cassez bande de merde ! Il a besoin d’air…  Bon sang, vous avez jamais eu de cours de secours ? Allez dégagéééééé !

Plume écarte deux élèves et arrive enfin à attendre le petit cercle formé autour du garçon. Le professeur est accroupi à côté de lui, d’une main il tient son poignet et de l’autre, il lui tapote la joue. Plume se campe juste en face du professeur. Un sourire effronté sur le visage. Plume croise les bras en prenant la parole.

-  Je pense, Monsieur le professeur, qu’il vaudrait peut-être mieux pour lui d’aller faire un tour dans les couloirs que d’être coincé au milieu d’une bande de mouette.

Il y a avait dans « monsieur le professeur » toute la considération qu’elle lui portait. Plume rajouta alors que le professeur la foudroyait du regard.

- Puis comme ça, vous pourrez continuer votre cours siiii passionnant sans avoir la petite frenchie et son insolence légendaire !

« - C’est bien continue comme ça, et on va finir dans la plus belle salle au monde ! – J’adore quand tu fais de l’ironie, Princesse… Mais franchement, la salle de colle n’est vraiment pas la plus belle au monde, t’as vraiment de mauvais goût là. Même si c’est de l’ironie. – Oh ça va, ta gueule… » Plume écarquille les yeux sans s’en rendre compte. « - Ooooh t’as dis ta… - C’est bon, c’est bon. Écoutes un peu ce que t’as dit le prof. »

- Ah… Euh… Quoi ?

Le professeur la regarde avant de pousser un soupir d’agacement. C’est vrai que la concentration de la demoiselle peut être très basse quand elle discute avec les autres. Pourtant, il répète en soulevant le garçon comme s’il n’était qu’un brin… de paille.

- Je vous ai dit de l’amener à l’infirmerie et de ne pas revenir sans lui.
- À vos ordres, chef !

Plume se retient de rire après avoir claqué les talons. Plume trouve ça dingue d’aimer autant une expression. « - T’as surement dû être militaire dans une vie antérieur… - Et j’aurai aimé l’être dans cette vie, mais j’ai deux boulets… - Hey ! – Hum, nan… Plutôt une déprimeuse et une princesse. – M’ouai… Tu t’en tireras pas de si bon compte la prochaine fois. »  Plume rejoignit le prof qui venait juste d’expédier Lysandre et son fauteuil juste devant la porte de la salle.

- Tu n’as pas intérêt à traîner dans les couloirs, le menaça le professeur.
- Hmm hmm, marmonna la jeune fille d’une manière très significative.

Plume pousse le fauteuil hors de la salle avant que le professeur ne trouve quelque chose a redire à son insolence. Elle attend d’avoir passé un couloir pour dire au garçon.

- C’est bon, on est enfin sorti de cette salle d’enfer ! Sains et saufs… Hum, nan, seulement sauf pour mon cas.


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Dim 4 Mai 2014 - 16:01
Anonymous
Invité

( hrpg : pas grave, l'histoire du prince c'est marrant xD Merci du compliment, je m'améliore à chaque réponse héhé :D )

Je suis un peu trop sonné pour bien tout assimilé là. Je crois que du monde est autour de moi, du monde qui s'agite et parle. Enfin braille, oui, il braille ! Braille, c'est le mot exact ! Le monde autour de moi braille si fort que je n'entend pas Lud' dans ma tête, juste des sons de sa voix. Est-il entrain de glousser de rire ? Et les autres ? Hum... C'est confus, je ne vois pas grand chose en fait ! Oh ? On dirait la Plume, celle qui s'est fait engueuler par le professeur ! Oui, la Plume qui passe du mode sarcastique au mode confuse... Cette Plume dont j'ai mis, ou plutôt, Lud' à mit des confettis dessus ainsi qu'au professeur qui attendait le bon moment pour me faire descendre avant que je ne le fasse de moi-même par "accident". J'entend la voix du prof', il parle d'infirmerie... Infirmerie ?!! Ah oui ouf... Que l'infirmerie parce que bon, c'est pas tout ça mais je suis censé être handicapé moi. Je crois avoir entendu plutôt le mot "mouette", pourquoi ce mot ? Aie... Ma tête me fait encore mal. On m'assoie sur le fauteuil ? Oh oui enfin quelqu'un qui me met dessus ! On dirait que quelqu'un le fait rouler... C'est une odeur de fille, Plume ?

- C’est bon, on est enfin sorti de cette salle d’enfer ! Sains et saufs… Hum, nan, seulement sauf pour mon cas.

Elle continu à faire rouler mon fauteuil, en faisant même un peu d'humour. Elle n'a pas l'aire méchante Plume, plutôt gentille enfin de compte. Peut-être devrais-je la rassurer ? Je suis handicapé et pourtant, là les autres me prennent un dingue sorti d'un asile anglais. Faut-il redorer le blason de l'Angleterre, pays censé avoir le plus de manières ?

- D-désolé pour tout à l'heure, je ne sais pas ce qui m'a pris... Ne me demandez pas comment j'ai fais ça, je ne le sais pas moi-même !

Oui, gros mensonge ! Mais parfois, vaut mieux mentir que dire la vérité, non ? Surtout si cela vous évite de passer par la case : "Asile psychiatrique" ! Je ne veux pas aller dans un asile, ça fait peur là-bas. Enfin, d'après les films en tout cas. Même que là-bas on est transformé en zombi et on subit des expériences et on est même violé ! J'ai vu des trucs horribles alors je ne veux pas y aller, hors de question !

- Allons aux toilettes, je vais bien, on ira à l'infirmerie après.

Je lui sourit, pour la rassurer que je ne vais pas péter un autre câble comme je laisse à penser. Elle me dirige alors jusqu'au wc et je roule jusqu'au lavabo pour aller boire un coup et me passer de l'eau sur la figure. Je roule ensuite vers les toilettes spéciale handicapé, la seul chose que Terrae adapte pour nous les infirmes, ça et l'ascenseur ! Je ressors quelques minutes plus tard, roulant vers elle.

- Allons-si, on peut même passer l'heure à l'infirmerie de toute façon ce cours ne sera jamais fructueux pour nous deux...

Je lui sourit de plus belle, la trouvant en réalité très jolie. Les latines sont très jolies et elle en fait partie. Je n'ai encore jamais sécher un cours, même quand Lud' m'ordonnais de le faire car il faut toujours faire bonne impression même face à nos ennemis !
Elle continu de faire rouler alors mon fauteuil, on va dans l'ascenseur, on descend de l'étage puis on se dirige dans les couloirs menant vers les odeurs stressantes, je trouve, des hôpitaux. On se rapproche, l’infirmière sort justement de son cabinet.

- Bonjour ! Dis-elle, l'air accueillante.

-B-bonjour... Murmurais-je de façon assez audible.

On se regarde, elle voit que l'on est là pour elle, alors nous entrons et elle aussi, toujours le sourire aux lèvres. Je ne sais pas trop ce que l'on va faire ici mais se sera toujours mieux que de rester en cours. J'aimerais quelle trouve une solution pour notre problème de jambes ! Enfin... le tien, de problème. Impossible, d'après le médecin ce jour-là c'est psychologique donc cela ne se soigne pas avec des comprimés ! Apprend à marcher. Avec qui, tu peux me dire ? Un beau jeune homme que je pourrais sauter mais d'ici-là on a le temps ! Au secours...
##   Dim 4 Mai 2014 - 18:07

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

- D-désolé pour tout à l'heure, je ne sais pas ce qui m'a pris... Ne me demandez pas comment j'ai fais ça, je ne le sais pas moi-même !

« - Oh non… - Qu’est-ce qu’il y a, encore ? – Il a repris son côté lèche-botte… - Franchement ! Tu es pas possible ! – Tu veux pas prendre le contrôle ? Je suis sûr que tu te débrouilleras beaucoup mieux que moi… -… Tu peux le répété ? J’y crois pas… Tu viens de me di… - Oh ça va, prend le contrôle ou j’abandonne le corps et ça sera toi qui te fera engueuler. »

- Allons aux toilettes, je vais bien, on ira à l'infirmerie après.

Plume cligne des yeux. Plume n’aime pas quand la méchante Plume fait ça. Plume hoche la tête, encore un peu désorienté par cette reprise brusque, mais elle ne peut empêcher une légère rougeur de lui monter au joue. Plume trouve tant bien que mal les toilettes, grâce aux indications de la méchante Plume. Tandis que Lysandre est au toilette, Plume en profite pour retirer les morceaux de papier coincés dans ses cheveux. Plume trouvait qu’avec ça, elle ressemblait à la personnification d’un personnage d’un petit dessin-animé gore. Happy Tree Friends, que ça s’appelait. Une hérissonne aux cheveux rouges… « - Hey wui ! C’est issu de ça ! » Plume hoche la tête pour répondre à son double. Elle s’en doutait un peu. Surtout connaissant les goûts de la méchante Plume. Par reflexe, elle se lava les mains en chantonnant l’air d’Oldelafe, les mains froides. Plume continua de le chantonner en amenant Lysandre dans l’ascenseur. Elle chantonne surtout pour éviter de penser à sa claustrophobie.

- Allons-si, on peut même passer l'heure à l'infirmerie de toute façon ce cours ne sera jamais fructueux pour nous deux...

Plume remarque son sourire et sent le rouge lui remonter aux joues. « - Fais gaffe… ». Oui, Plume sait qu’elle doit faire attention. Elle le sait et il n’est pas question d’oublier ça. Elle lui rend son sourire, en plus timide. Plume se sent mieux lorsqu’elle sort de l’ascenseur. Plume trouve, qu’en poussant le fauteuil de Lysandre, le chemin vers l’infirmerie semble moins long. Ou alors c’est uniquement parce qu’il y a quelqu’un avec elle.

- Bonjour !

Plume sursaute légèrement. Plume n’avait pas vu l’infirmière… « - Boulet ! »

- Bonjour, marmonna la jeune fille en laissant brutalement la place à la méchante Plume.

-B-bonjour... murmura Lysandre.

Plume cligne des yeux. Qu’est-ce… Qu’est-ce qu’elle a fait ? Ou plutôt, qu’a-t-elle dit pour la fâcher ? « - Hey princesse, c’était qu’une plaisanterie ! -… - Tu boudes ? -… - D’accord… Très bien ! Tu veux jouer à ça ! Et bien on va jouer ! » Plume est de mauvaise humeur maintenant. Pourquoi cherche-t-elle à comprendre cette imbécile de petite naïve ! C’est pas parce qu’elles se trouvent à des milliers de kilomètre de leur pays natal qu’elles vont commencer à s’entre-aider !

- Vous venez pour ? demanda l’infirmière après les avoir fait entré.

Plume lui adresse un grand sourire. Le sourire qu’elle a lorsque quelque chose l’énerve et l’amuse en même temps. Et surtout lorsqu’elle raconte un mensonge mais cette fois-ci, c’est plutôt la vérité qu’elle alla raconter. Une vérité une peu déformée.

- Quelqu’un a trouvé malin de tiré sur son fauteuil en cours, il s’est cogné la tête contre la table, et vu qu’il était un peu sonné le prof nous a envoyé ici. Surement pour que vous lui mettez de la crème ou quelque chose comme ça.

Apparemment, l’infirmière arrivait à détecter l’insolence dans sa voix vu la moue qu’elle faisait. À moins que ça ne soit à cause de la fausse histoire. Pourtant, elle hocha simplement la tête en s’approchant de Lysandre.

- D’accord, je vois, ça sera vite réglé, mon garçon.

Plume non plus ne l’aimait pas. Le ton qu’elle avait l’insupportait. En fait… C’est surtout le « mon garçon » qui faisait qu’elle ne l’aimait pas. Plume déteste les gens qui les prennent pour des gamins alors qu’ils sont quand même âgé. L’infirmière posa sa main à quelque centimètre du front de Lysandre, et une lueur s’en échappa. En quelque seconde elle disparut et l’infirmière se recula.

- Et voilà ! Vous pouvez retourner en cours comme ça !

Plume la remercie d’un grognement puis fait rapidement demi-tour. Elle n’a aucune envie de savoir ce qui vient de se passer. Aucune envie de connaitre cette chose lumineuse qui s’échapper de la main de l’infirmière. Plume fit avancer le fauteuil pendant quelque seconde avant d’éclater d’un rire nerveux.

- Tu as vu ce qu’elle vient de faire !? D’ailleurs, elle t’a fait quoi ?

Plume trépignait légèrement. A la mauvaise humeur, se mêlait l’excitation et un peu de contrariée. Elle sait que Plume se retient de lui balancer une belle réplique à la face. Sauf qu’elle a décidée de jouer, et que la première qui parlera aura perdu.

- Oh ! Et sinon ça te dirai qu’on traîne le temps que ça sonne ?


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Mar 6 Mai 2014 - 18:38
Anonymous
Invité

Une fois entrée dans l'infirmerie, l'infirmière nous demande pourquoi on vient la voir. C'est fort simple, Ludwig, mon double à pété son câble et quand j'ai reprit possession de son corps je suis tombé du bureau alors que je suis handicapé et que j'ai mal. Elle ne va pas y croire, dit rien c'est préférable. Oui certes, un mensonge vaut mieux dans ce cas là que la vérité. Surtout qu'elle ne croirait pas la vérité, le mensonge par contre c'est plus sûr. D'ailleurs c'est Plume qui s'y colle, bonne menteuse en plus. Malgré cette tentative, l'infirmière a un léger soupçon mais ne dit rien, elle hoche juste la tête. Elle se déplace ensuite pour ce mettre près de moi.

- D'accord, je vois, ça sera vite réglé, mon garçon.

Mon garçon ? Elle est pourtant encore jeune, cela fait vieillit de m'appeler ainsi. Elle se donne surtout de grand airs la petite ! Elle pose ses doigts sur moi là, je fais quoi ? U-une lumière ? Je n'ai pas rêvé, j'ai vu une lumière ! Elle t'as fais quoi ?! Je ne sais pas moi ! Oua !! Je suis embarqué à grande vitesse par Plume ! On continu alors notre route sans plus tarder puis un rire verveux vient rompe le petit silence. Plume est nerveuse ? Pourquoi ?

- Tu as vu ce qu’elle vient de faire !? D’ailleurs, elle t’a fait quoi ?

C'est vrai, je ne sais toujours pas ce qu'elle m'a fait. T'as encore mal ? Non, plus du tout. Alors elle t'as soigné ! Soigné ? Tu te souviens du jour où j'ai dragué un type à la bibliothèque ? Malheureusement oui, et ? Et bien il m'a raconté tout ce qu'il y a à savoir sur les pouvoirs qu'on peut avoir à l'institut !

- Elle m'a... Elle m'a guérit, je n'ai plus mal nul part !

Tout ? Vraiment ? Oui, et il y a plusieurs types de cristaux et celui que je veux c'est le feu marionnettiste ! Marionnettiste ? C'est pas vrai, tu étais où ce jour-là ? Je tentais de ne rien savoir et de ne rien voir que votre petit moment coquin à la bibliothèque ! Et ba t'aurais dû écouter ! Marionnettiste c'est quand tu contrôle les gens ! Non merci, y'a quoi d'autre ? Oh mais ce n'est pas à toi de décider mon petit Lyly, c'est mon corps, mon cristal ! Alors se sera toi qui le recevra ? Et par qui ? La dirlo' abruti ! C'est elle qui nous les donnes ! Alors le tour avec l'eau ça venait vraiment de ce type à la bibliothèque ?! Tu vois que tu écoutais ! Non, j'ai simplement vu... Et puis... Tu peux me regarder faire l'amour, quand tu seras prêt à faire le chaton il faudra voir ce que font les dominateurs ! Je ne veux le faire avec personne voyons ! Héhéhé, ça arrivera plus vite que tu ne le crois !

- Oh ! Et sinon ça te dirai qu’on traîne le temps que ça sonne ?

On dirait que la miss a changer d'air ! Oui... Je ne sais pas quoi lui répondre, il y aurait quoi comme coin sympa ? Tu ne couche pas avec elle. N'importe quoi ! Je ne t'écoute plus ! Je la regarde, l'observe puis sourit.

- Oui, pourquoi pas, allons-nous grignoter quelque chose à la cafétéria ?!

J'ai un peu faim moi avec toute cette aventure, tu me fais vraiment mener la vie dur toi ! Toujours cacher le fait que tu existes pour avoir un minimum de vie ! Si tu est là tout le temps en moins de deux on est en prison ou en asile donc c'est moi qui doit jouer le rôle du passe-muraille pour éviter de finir mal. En plus cela t'arrange car tu peux mener ta petite escapade tranquille et draguer tout ce qui bouge ! C'est l'histoire de ta "vie". Enfoiré... Oh oh ! Tu insulte pour une fois ! Oui, je n'aime pas jurer comme un mal élevé alors que ton père à fait ce qu'il a pu. Pfft'...

- Je te propose pour les cours de musique prochains que l'on parle au professeur pour s'expliquer et éviter de nous faire lyncher à tout ses cours.
##   Jeu 8 Mai 2014 - 18:19

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

Hrp > Désolé c'est court... Je me rattraperai la prochaine fois, promis !

Plume avance dans les couloirs en poussant le fauteuil de Lysandre en essayant de mettre de l'ordre dans les événements. Le professeur de musique cinglé qui la prend pour cible, Lysandre qui se lève d'un coup avant de retomber aussi brusquement, et cette sorcière d'infirmière. Plume avait du mal à trouver une réponse pour les derniers événements. Si Lysandre est en fauteuil, c'est qu'il ne peut pas marcher alors comment aurait-il fait pour se lever... Bonne question. Quant à l'infirmière, elle devait utiliser de la magie ou quelque chose comme ça. En posant son regard sur Lysandre, Plume se rendit compte qu'il lui souriait. Plume lui répondit par un sourire amusée alors qu'il prenait la parole.

- Oui, pourquoi pas, allons-nous grignoter quelque chose à la cafétéria ?!

Le sourire de Plume s'élargit. A cette heure-ci, la cafétéria devait surement être déserte, donc, ils pourraient prendre un truc tranquillement. Étrangement, Plume ne se sent pas très bien. Peut-être est-ce à cause de princesse qui la boude... Non, ce n'est surement pas ça puisque ce n'est pas la première fois qu'elles se font la tête.

- Je te propose pour les cours de musique prochains que l'on parle au professeur pour s'expliquer et éviter de nous faire lyncher à tout ses cours.

Plume cligne des yeux. Enfin, le contrôle du corps est de nouveau à elle. « Qu'est-ce que tu fais !? » Plume retient une légère moue en entendant la méchante Plume lui donner mal à la tête. Tant pis, s'il fallait endurer cela pour avoir la possession du corps afin de l'empêcher de faire une bêtise, autant le supporter... Plume lui adresse un sourire désolé.

- Je... Je ne pense pas que ça soit une très bonne idée. Peut-être que pour toi, ça le serait. Mais moi, les professeurs ne m’apprécient pas trop. Puis... Ce n'est pas comme si je n'en avais pas l'habitude, conclut-elle en penchant légèrement la tête sur le côté.

Plume avance d'une démarche légère en poussant le fauteuil. Contrairement à la méchante Plume, elle ne s'appuie pas dessus. Tranquille et sans hésitation. A force d'écouter la méchante Plume, se répéter le chemin, elle avait finit par le mémoriser. « Profiteuse.» Plume hésite à poser une question qui lui trottine dans la tête depuis un moment.

- Hum... Lysandre ?

Si elle l'avait pu, Plume se serait tordu les mains dans tous les sens. Pourtant, elle inspira et continua.

- T'es pas obligé de répondre, puisque ma question est un peu indiscrète mais... Mais depuis quand es-tu en fauteuil ?

« Oh putain... T'étais obligée de la poser ? Parce que franchement c'est nul de faire ça !» Plume n'écoute pas la méchante Plume, sinon elle risque de s'énerver pour un rien. Contrairement à elle, Plume se fait du soucie pour les autres et aime bien connaître un peu leur histoire. Son regard se pose de nouveau sur le garçon et son sourire devient très discret et désolé.

- Désolé, continua-t-elle juste après. Je m’intéresse un peu trop à la vie des gens que je rencontre.

« Au moins tu le reconnais... Dis, tu veux pas me répondre un peu ? Parce que là, j'ai l'impression que je parle dans le vide depuis au moins cinq minutes...» Plume continue d'ignorer la méchante Plume et d'avancer. Elle finit finalement par se retrouver devant la porte de la cafétéria. « Tu as perdu.»


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Dim 11 Mai 2014 - 0:51
Anonymous
Invité

( Pas de soucis ;D )

Ah bon ? Pourquoi est-elle si détesté que ça ? Elle m’a pourtant l’air d’une gentille camarade de classe ? Même si parfois elle est un peu étrange mais bon, on a tous un côté caché. Pour moi, un gros côté caché… En tout cas, elle ne voulait pas qu’on en parle mais si ce n’est pas nous qui irons vers lui se sera lui qui ira vers nous et réparer les pots cassées ce n’est pas tellement ma spécialité. J’essaierai de coller les morceaux de ma couverture qui reste… Ah ma précieuse couverture si difficile à cacher. Un cadre monotone, la routine habituel, un environnement stable… C’est tout ce dont j’ai besoin. Aujourd’hui ce n’est pas comme d’habitude, mais je gère la situation, je suis calme, méthodique et on pourrait croire que je suis replier sur moi-même mais non pas du tout, je réfléchie à un moyen de m’en sortir pendant que les autres me parle.

- T'es pas obligé de répondre, puisque ma question est un peu indiscrète mais... Mais depuis quand es-tu en fauteuil ?

La question à mille livres sterlings ! Eh bien je ne sais pas comment je dois lui répondre, je ne peux pas lui dire « depuis tout petit » tout simplement parce que sinon j’aurais encore plus de petits jambes de fillettes. Depuis quand ? La vérité ? Oh mais oui, la vérité, c’est ça ! Je n’ai qu’à tout simplement lui dire pourquoi je ne peux plus marcher. Je ne mens pas, j’omets simplement de dire des choses comme « j’ai jamais marché puisqu’avant c’était Ludwig et que je suis simplement venu avant-lui et que la cause de mes jambes est psychologique ! » Juste le strict minimum en espérant que ça lui convienne. Je ne suis pas un menteur là, et puis bon, chacun à son petit jardin secret.

- Désolé, continua-t-elle juste après. Je m’intéresse un peu trop à la vie des gens que je rencontre.

- Non, ce n’est pas grave, d’habitude on ne me la pose pas et on me plaint beaucoup, cela se voit au visage. Je ne leur en veux pas bien sûr mais de temps en temps j’aime bien que l’on se tienne différemment par rapport à moi, sans aller dans l’extrême évidement.

Je lui souris pour la rassurer alors que l’on s’approche de la cafétéria. On passe la porte puis l’on commande. Il n’y a personne alors pas besoin de faire la queue. La vendeuse nous sourit puis nous demande ce que l’on va commander. Je lui réponds que je voudrais un cheesecake avec un coulis aux fruits rouges accompagné d’un thé à la menthe. Elle note tout ça puis reporte ses yeux vers la jeune Plume. Elle commande à son tour puis elle demande si se sera sur place ou à emporter, je lui réponds que l’on se mettra ici. Elle nous donne le plateau avec notre commande puis je sors de ma poche de veste mon portefeuille. Je paye pour nous deux puis regarde Plume.

- Je t’invite, je te dois au moins ça.

Enfin, nous nous installons sur une table dans le coin, elle retire la chaise pour me placer en face d’elle. Elle s’assoie ensuite sur la banquette rembourré verte.
 
- Un jour, je suis parti en forêt avec des amis, on s’amusait bien lorsque tout à coup je tombe dans un fossé. J’ai perdu connaissance et lorsque je me suis réveillé à l’hôpital et que j’ai voulu marcher, je ne pouvais plus. Mes jambes sont opérationnelles les médecins disent que c’est psychologiques et les psys’ que c’est parce que pour mon cerveau c’était trop violent et qu’il n’a toujours pas encaissé tout ça. J’espère remarcher un jour.

Voilà, ce n’est pas un mensonge mais le jour où je me suis réveillé du coma, c’est le jour où le second Lysandre Ludwig Jennings est née.

- C'est un peu pour cela que je suis venu à Terrae en réalité... C'est vrai que tout le monde aussi a vécu une chose terrible ? Toi-même la raison de ta venu n'est pas du hasard ? Je ne sais pas ce que l'on est censé faire ici, tu aurais une idée toi ?
##   Dim 25 Mai 2014 - 15:26

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

Hs : Voilààààà ! J'y suis enfin arrivée ! Désolé, vraimeeent désolé du retard ! J'espère que ceci rattrapera ma faute.

« Tu as perdu. » Plume esquissa un léger sourire tandis que la méchante Plume lui criait dessus. Après tout, c’était de sa propre faute si elle avait perdue. Mais bon, la méchante Plume est comme ça, elle crie pour un rien. Plume écoute lui Lysandre lui dire que d’habitude les gens ne lui posent pas cette question et qu’ils le plaignent. Pourtant il ne leur en veut pas. Plume ne savait que trop bien ce que ça faisait de voir cette expression sur le visage des gens. Plume ne comprenait pas comment il faisait pour ne pas leur vouloir. Elle, cette attitude l’irritait au plus haut point alors qu’elle était censée être la gentille Plume.

Quand ils entrèrent dans la cafétéria, ils purent commander rapidement puisqu’il n’y avait personne. Alors que Lysandre commandait cet étrange gâteau au fromage, Plume commanda à son tour. Mousse au chocolat avec de la chantilly par-dessus. Plus une limonade au citron. Plume lâcha le fauteuil de Lysandre pour chercher de la monnaie dans les poches de sa veste. « - Loupée Princesse. L’argent est dans le sac. Le sac est dans la classe. Et tu es dans la merde. » Plume sent ses joues devenir rouge. Quelle idiote ! Laisser son sac dans la classe… Hum non. C’était plutôt la méchante Plume l’idiote. « - Hey ! » C’était elle qui avait oublié le sac. « - C’est ça, va-y, accuse moi de tous nos maux – C’est dit si poliment que je veux bien le faire. »

- Euh… Lysandre… commença Plume pour le prévenir de cet oubli.
- Je t’invite, je te dois au moins ça.

Plume sent ses joues s’enflammer de plus belle. « - La Princesse a trouvé son prince ! Je répète : la Princesse à trou… - Ta g… Tais-toi ! » Plume essaye de lui adresser un sourire de remerciement mais c’est plutôt un sourire nerveux qui sort. Plume ne sait pas pourquoi, mais à chaque fois qu’elle parle avec la méchante Plume, elle a peur que quelqu’un puisse l’entendre. Ce serait tellement catastrophique… Elle… Enfin, elles seraient bonnes pour finir en asile. Dans une petite pièce capitonnée en camisole et enfermée…
Plume frisonne. Rien que le fait de penser à être dans une petite pièce la met mal-à-l’aise. Après tout, elles étaient restées dans une chambre d’hôpital pendant trois mois et ça, ça n’avait fait qu’aggravée sa peur. Mais même avant, Plume avait peur des espaces clos et petit. D’un air distrait, elle s’installe en face de Lysandre après avoir enlevé une chaise pour son fauteuil. Peut-être que c’était parce qu’elle était restée coincée dans le grenier de l’orphelinat… « - Ce vert est atroce. » Plume cligne des yeux.

- Un jour, je suis parti en forêt avec des amis, on s’amusait bien lorsque tout à coup je tombe dans un fossé. J’ai perdu connaissance et lorsque je me suis réveillé à l’hôpital et que j’ai voulu marcher, je ne pouvais plus. Mes jambes sont opérationnelles les médecins disent que c’est psychologiques et les psys’ que c’est parce que pour mon cerveau c’était trop violent et qu’il n’a toujours pas encaissé tout ça. J’espère remarcher un jour.
- Mais… Et en classe ?

Plume met les mains devant sa bouche alors que son visage devient rouge. Cette seconde de panique est suffisante pour que la méchante Plume vienne reprendre le contrôle.

- Ah moins, que t’arrives à marcher parce que les gens t’insupportes tellement que tu l’oublies pendant un moment !

Plume fait tomber sa cuillère.

- Ah euh… Oups.

Plume se baisse et alors qu’elle s’apprête à reprendre le couvert, Plume se redresse brutalement et se cogne la tête contre la table. « - Mais aïeuuuuh ! – ça va pas !? – Bien sûr que ça va pas, tu viens de me faire cogner la tête contre la table – Non, ça je m’en contre fous ! ça va pas de dire des choses pareil ! – Hum, pourquoi ? – Parce que ça se fait pas ? - Et… ? »

- C'est un peu pour cela que je suis venu à Terrae en réalité... C'est vrai que tout le monde aussi a vécu une chose terrible ? Toi-même la raison de ta venu n'est pas du hasard ? Je ne sais pas ce que l'on est censé faire ici, tu aurais une idée toi ?

Cette fois-ci, Plume se cogne vraiment la tête contre la table. Plume se redresse, une main sur la table, l'autre sur la tête.

- Euh…

Ce simple mot suffit à résumé l’état d’esprit de Plume. Si tout le monde avait vécu quelque chose de terrible… Plume n’en avait aucune idée, et contrairement à l’autre Plume, elle s’en fichait complètement. Et après… « - Si seulement ça n’avait été que le hasard… » Oui, c’est exactement ce qu’elle pensait pour la seconde question de Lysandre. Puis pour la dernière, elle le savait puisque le master qui l’avait amenée ici, le lui avait expliqué juste avant. Enfin… Il l’avait expliqué à la princesse, pas à elle. Contrairement à la Plume originel qui déprimait ou la Princesse qui pleurait pour un rien, Plume… Elle, elle avait tendance à se détacher quand on parlait de ça.

Plume s’assit normalement mais, il y a comme une sorte de distraction dans ses mouvements qui prouvent qu’elle n’est plus très attentive à ce qui l’entoure et qu’elle cherche une façon de formuler ses réponses. Parce que, même si elle a tendance à penser avec les poings d’abords, il existait quelques situations qui exigeaient un minimum de concentration. Ce fut finalement, au bout de quelques secondes, qu’elle finit par lui répondre en entamant son gâteau.

- Hé bien… Je ne suis pas arrivé il y a tellement longtemps et j’en sais encore très peu sur… Sur cet endroit. Mais d’après ce que m’a dit le master qui m’a amené ici, on est là pour combler une sorte de vide. Je crois que ce vide est créé par un évènement traumatisant, ou quelque chose dans le genre. Donc, oui je pense que la majeure partie, et peut-être même tout le monde, a dû vivre quelque chose de terrible.

Plume s’attaqua à son morceau en réfléchissant à ce qu’elle pourrait dire. Un hasard… Un hasard ! ça serait tellement bien si la cause de cet infernal vide était le hasard ! Et même si son ton était légèrement détaché pendant qu’elle avait expliquée, elle n’avait pas pu s’empêcher de penser à l’accident. C’était de sa faute mais… Plume chassa ces pensées en posant sa cuillère sur l’assiette. Quel comble, ça serait, si elle aussi se mettait à déprimée ! Enfin, le comble serait, plutôt, que ça soit princesse « - Je suis en train de le faire, juste parce que t’y a pensée… » Ah et bah voilà. Tout le monde déprime.

- Personnellement, je ne pense pas que ça soit par hasard.

« - Plume, elle n’est pas un peu du genre à penser que tout est du à quelque chose ?
- Si…
- Donc, Plume ne croit pas au hasard.
- Elle s’en contrefiche même. »

Plume se retient de jurer. Pourquoi fallait-il qu’elle pense à ces deux imbéciles ? Plume continua en plantant son regard dans celui de Lysandre (en remarquant au passage que ces yeux étaient verrons).

- Je ne pense que je sois ici par hasard, parce que, comme je te l’ai dit y a un instant, si on est ici c’est pour combler un vide. Hors, je ne pense pas que mon vide ce soit créé, par hasard, juste quand ma famille m’abandonne et qu’on m’annonce, que celui que je considérai comme mon grand-frère, risque de passer le reste de sa vie en coma par ma faute.

Plume, elle, elle est comme ça. Elle parle franchement quitte à choquer les gens. « - Je crois, qu’on ne peut pas faire plus franche que ça… - ça y est ? T’as finie de pleurer ? – Nan, j’ai juste plus de mouchoir. » Plume se retient d’esquisser un sourire. « - Hey, tu sais, pendant quelques secondes, j’ai cru que c’était l’originel qui parlait. – En même temps, on est-elle, donc c’est normal que j’ai sa classe ! -… »

- Hum… Euh, Lysandre ? Demanda Plume comme si elle n’avait rien dit à l’instant. T’as bien dis que c’est psychologique le fait que tu ne puisse plus marcher ?

« - Qu’est-ce que tu comptes lui proposer ? ça s’en l’arnaque à des kilomètres… » Plume lui sourit, et lui dit comme si c’était la chose la plus logique et facile au monde.

- Et bien… J’ai peut-être la solution ! Il suffit que tu te crées une personnalité capable de marcher et voilà !

« - Plume ! Qu’est-ce… Qu’est-ce… Qu’est-ce… - Du caaaaalme Princesse ! Tu frôles la crise cardiaque ! – T’es folle ! Complètement tarée de lui proposer un truc pareil ! – Roooh, mais calme toi ! C'est juste pour plaisanter. »


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Ven 30 Mai 2014 - 18:56
Anonymous
Invité

( Tu plaisante ? J'a-do-re ! Tu as mis le coup de punch qui manquait à notre rp ! *^* J'aime beaucoup ta réponse, elle est génial ! Surtout que c'était compliqué de leur faire converser sur le sujet de la schizophrénie de façon subtile, je vais pouvoir à mon tour creuser un peu plus cette palpitante discussion entre malade mentales ~ )

- Mais… Et en classe ?

Là vient ce que je craignais, les questions sur cet "accident" mais celle-ci met la main devant sa bouche comme pour signifier qu'elle a dit une bêtise. Celà veut dire que je n'y répondrais pas ? Vraiment ? Oups ! Soudain, elle se met à dire quelque chose dont je n'ai pas très bien compris la signification. Elle fait ensuite tomber sa cuillère et la ramasse. Elle ne semble pas aller bien, elle se cogne la tête puis bafouille. Elle est étrange, parfois sereine parfois gênée...
Elle entame son gâteau en répondant à mes questions. Mais elle ne répond pas trop aux questions que je me pose, je m'en doutais que tous avons cette chose en commun mais au moins, là, c'est confirmé. " Par hasard " ? Non, je suis certain que l'on ai pas venu ici " par hasard " comme elle dit. Le coma... J'ai connu ça le coma ! Non, je l'ai connu. Elle aussi son histoire est digne de tragédie de roman ou de pièces de théâtre ! Quelle injustice ! Plume semble à nouveau changer, comme si elle venait à l'instant d'oublier ce qu'elle vient de dire avant, elle pose le regard bien sur moi, hésitante.

- Hum… Euh, Lysandre ? T’as bien dis que c’est psychologique le fait que tu ne puisse plus marcher ?

Je n'ai pas le temps de lui répondre un "oui" qu'elle me sourit, comme pour signifier qu'elle a trouvé la réponse à mon problème.

- Et bien… J’ai peut-être la solution ! Il suffit que tu te crées une personnalité capable de marcher et voilà !

- Qu-...!

Que vient-elle de dire à l'instant ? Ne rit pas Ludwig ! Trop tard ! Débrouille-toi tout seul ! E-elle a deviné que tu existes ? Ce n'est pas possible ! Tu as fait tomber ta cuillère par dans ton assiette. Impossible... Impossible... Est-ce à cause de ton intervention ? Après-tout, je me suis levé, comme par miracle alors... Elle peut penser... Comment une fille surement aussi jeune que moi peut penser directement à ça ? Elle est profiler ? Elle étudie les comportements des gens ? Tu fais une tête de coupable abruti. Impossible... Abruti ! Impossible... Abruti fini !Impossible ! Abruti de Lyly ! Je vais devoir intervenir au secours de ta pauvre et pathétique personne ? Tais-toi !

- I-impossible voy-voyons... Dis-je d'une voix tremblante. Et même si c'était le cas... C-ce ne sera pas moi qui marcherais ! Non, c'est heow non ! Heow se sera seulement l'autre... Et puis, on deviendrais fou... Complètement fou même ! Oui, ce n'est pas comme si c'était possible de s'en crée une comme ça ! Oui... il faudrais un accident... U-un moment tragique... Oui, genre... heow... Je ne sais pas... Se détester sois-même au point de se laisser à la schizophrénie... Non loin que je sais ce que c'est ! Ni ce que ça implique... Ha ha ha... Oui la bonne blague...

Tu nous enfonce crétin. Arrête... Je n'arrive plus à parler, je suis comme paralysé Ludwig, vient m'aider ! Vite ! J'ai besoin de m'échapper d'ici vite-fait ! Allez... Viens, je ne me sens... pas bien du tout... Tu es un grand malade... C'est plaisant à voir ! Bien, commençons notre petit jeu... ~ Lysandre jette son plat par-terre puis se cogne la tête contre la table. Il met un petit moment avant de relever sa tête. Sa face de sadique psychopathe fier et narcissique apparaît, fixant Plume tout en se frottant le front. ~

- Ah ! Ce crétin va abîmer ma peau douce et délicate ! Dis-je en fouillant dans mon sac, je prend le petit miroir puis me regarde. J'espère ne pas avoir de bleu... Tien ! Ah la fameuse miss Plume qui a mit Lysandre dans tout ses états ! Appelle-moi Ludwig. Je suis celui qui a chanter tout à l'heure.

Je me lève de mon fauteuil pour ramasser ce qu'il a fait tomber puis me rassoie délicatement avec un grand sourire aux lèvres, fixant Plume avec un regard fier.

- Alors ? Qu'en dis-tu de ça, Plume ?

Je passe ma main dans mes cheveux, regardant où je me trouve exactement. Lysandre à beau me raconter, la sensation d'être bien là je la regarde toujours. La "vie" de Lyly est comme si je regarde la télé en permanence. C'est étrange, je me suis déjà renseigné sur les cas comme moi et normalement les deux personnes qui cohabitent ensemble ne partage pas le souvenir mais juste nos connaissances. Nous c'est le contraire, je suis sans-cesse entrain et lui aussi, d'essayer de partager nos connaissances. Enfin surtout moi. Et puis, Lyly n'a pas souvenir de mon passé, c'est aussi très troublant. Notre cas est-il unique ?
##   Sam 31 Mai 2014 - 8:53

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

« - Aaaaaaah ! Qu’est-ce que t’as fait ! Qu’est-ce que t’as fait espèce de tarée ! Tu es… Tu es… - Caaalme toi, princesse, c’est pour rire. Je suis sûr qu’il va pas prendre ça au sérieux. – Non non non et non ! Je ne me calmerai pas ! Dégage ! » Plume reprend le contrôle, ses mains tremblent et son cœur bat beaucoup trop vite. Pourquoi ? Pourquoi avait-il fallut qu’elle lui propose cela ! Stupide. Stupide. Plume lève les mains en signe d’apaisement en se rendant compte que Lysandre semble paniquer autant qu’elle. Les joues rouges et les mains tremblantes elle ne peut empêcher ses paroles de sortir aussi vite sans se rendre compte que Lysandre aussi avait pris la parole.

- Non, non, non ! C’est pas du tout ce que j’ai voulais dire ! Pas du tout ! Et puis ça serait un peu im-im… impossible ! Je veux dire, ça se crée pas comme ça, en un clin d’œil, une autre personnalité. Pas que je sache comment ça se crée, ni pourquoi. Et puis… Puis ça devrait être vachement embêtant d’avoir une autre personnalité… !

- I-impossible voy-voyons... Dis-je d'une voix tremblante. Et même si c'était le cas... C-ce ne sera pas moi qui marcherais ! Non, c'est heow non ! Heow se sera seulement l'autre... Et puis, on deviendrais fou... Complètement fou même ! Oui, ce n'est pas comme si c'était possible de s'en crée une comme ça ! Oui... il faudrais un accident... U-un moment tragique... Oui, genre... heow... Je ne sais pas... Se détester sois-même au point de se laisser à la schizophrénie... Non loin que je sais ce que c'est ! Ni ce que ça implique... Ha ha ha... Oui la bonne blague...

« - T’es une tarée, princesse ! C’est juste vachement amusant de te voir comme ça ! – Nan… Nan c’est pas drôle… Dégage, c’est de ta faute si on se retrouve dans cette situation et puis… puis t’as vu l’état dans lequel tu… - Aïe… J'aimerai pas être à sa place. » Plume se crispe complètement. Un sourire gêné sur le visage, les mains toujours devant elle.  Elle ne sait plus trop ce qui vient de se passer. Tout s’est enchaîné trop vite… D’ailleurs, elle n’avait rien compris de ce que venait de lui dire Lysandre. Surement parce qu’elle avait parlé en même temps… Plume sent les tremblements revenir à l’assaut alors que Lysandre lève la tête. Étrangement, Plume a l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche.

- Ah ! Ce crétin va abîmer ma peau douce et délicate ! J'espère ne pas avoir de bleu... Tien ! Ah la fameuse miss Plume qui a mit Lysandre dans tout ses états ! Appelle-moi Ludwig. Je suis celui qui a chanter tout à l'heure. Alors ? Qu'en dis-tu de ça, Plume ?


Plume s’enfonce dans l’horrible banquette verte alors que Lys… Enfin Ludwig se lève du fauteuil. Dans sa tête c’est le bazar le plus complet. Entre la méchante Plume qui s’excite et rit comme la tarée qu’elle est, et ses propres pensées, la seule chose qu’elle arrive a dire n’est rien d’autre qu’un murmure.

- Na… Nan, c’est l’autre Plume qui l’a mis dans cet état…

«  Priiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiincesse stuuuuuuupide ! Nulle ! Nulle ! Tu es complètement nulle sur ce coup ! »  Plume laisse partir le geste et s’enfuit en laissant le corps à la méchante Plume.

La gifle résonne dans toute la salle. Suffisamment forte pour calmer Plume.

Plume cligne des yeux en posant sa main sur sa joue. « ça fais… mal. » Elle ignorait que la princesse avait autant de force… En même temps, elles n’étaient qu’une seule et même personne, alors la force devait être la même. Plume ne peut retenir un gémissement tout en se penchant en avant.

- Sale petite garce, ça fait super mal, marmonne-t-elle.

Plume espérait bien que la princesse l’avait entendue même au fin fond de son esprit. Normalement elles n’avaient pas le droit de se disputer de cette façon… Enfin, l’originel interdisait les coups physiques puisque la dernière fois ça c’était finit avec une ouverture des veines… « C’est du favoritisme ! – Tu l’as un peu mérité. – C’est quand même du favoritisme ! – Ce n'est qu’une petite gifle. – Petite ?! Tu plaisantes j’espère ! – Je veux dire que ce n’est pas la première fois que tu t’en prends, donc tu ne vas pas râler pour… - Si je vais râler parce que tu as interdit les coups dans ce genre et tu l’as laisse faire ! – Elle est pacifique normalement. Tu l’as poussé à bout. » Plume relève la tête en relevant ses cheveux pour les rejeter en arrière.

- Pfff… Elles font chier. 

Plume soupire et attaque de nouveau son gâteau avec sa cuillère, une moue boudeuse sur le visage. Pourquoi étaient-elles si rabat-joie ? Franchement… Elle avait dit ça pour plaisanter, elle ne se doutait pas une seule seconde que Lysandre avait déjà une seconde personnalité. Puis, elle avait bien le droit de s’énerver, ce n’était pas la première fois que la princesse gaffer en parlant d’elles. C’était du favoritisme pur et simple. Plume se rendit compte qu’elle n’avait pas lâché Lysandre du regard. Peut-être parce qu’elle avait l’impression que le regard fier de ce-dernier la narguait.

- Ce que j’en dis…

Plume se redressa tandis qu’une lueur amusée s’allumait dans ses yeux bleus.

- J’en dis que cette banquette est horrible. Qu’on est quitte : J’ai mis Lysandre dans tous ses états, et tu as mis la Princesse – ton ironique - dans tous ses états aussi… Mais vu que je me suis pris une gifle, on va dire que non.

La demoiselle prend une gorgée de sa limonade avant de continuer.

- Après je dis que tu chantes vraiment bien. Et… Et que peut-être je devrai me mettre dans les conseils psychologiques puisque ça semble avoir bien fonctionné avec toi.

Plume penche légèrement la tête sur le côté en lui adressant un sourire. Il lui suffit de quelques secondes pour trouver sa prochaine question, qu’elle pose en jouant avec le bord du verre.



- Bref. T'as le droit de sortir, enfin de prendre possession du corps, uniquement s'il te l'autorise ? ça doit être un peu chiant de pas pouvoir faire ce qu'on veut...


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Mer 4 Juin 2014 - 17:11
Anonymous
Invité

Soudain Plume s'emballe, je ne sais pas ce qu'elle a cette nana mais j'ai l'impression qu'elle va exploser intérieurement. Elle marmonne quelque chose puis se met soudainement une bonne grosse gifle. Non, ce n'est pas ce que je crois... Cette nana...

- Pfff… Elles font chier.

Bingo ! Alors comme ça elle a aussi quelqu'un qui squatte son corps ? Comme c'est amusant, je ne pensais être le seul ici mais apparemment la schizophrénie est très présente à Terrae. Je me demande si sa grouille de malade mental, pas seulement comme nous, mais bien d'autre. Psychopathe, sociopathe, paranoïaque... Tous ce petit monde qui se retrouve ici... Comme c'est amusant.
Plume fini son gâteau d'un air boudeur. Elle murmure, elle semble en plein combat intérieur. Je me demande si elle m'a écouté. J'attend sa réponse, le sourire aux lèvres.


- J’en dis que cette banquette est horrible. Qu’on est quitte : J’ai mis Lysandre dans tous ses états, et tu as mis la Princesse – ton ironique - dans tous ses états aussi… Mais vu que je me suis pris une gifle, on va dire que non.

Elle prend une gorgée de limonade avant de reprendre. Bien sûr que je chante bien, je ne suis pas seulement beau, mon charme masculin ne s'arrête pas à mon physique. Je range mon miroir tandis qu'elle sourit en touchant les bords du verre. Je me demande combien elles sont là-dedans. Elle ne sont pas deux, car sa remarque : " Elles font chier " signifie qu'il y a au moins deux autres personnes dans sa petite tête.

- Bref. T'as le droit de sortir, enfin de prendre possession du corps, uniquement s'il te l'autorise ? ça doit être un peu chiant de pas pouvoir faire ce qu'on veut...

- Sache que l'on est "quitte" car je me suis pris la table à cause de l'autre abruti d'handicapé. Ensuite, il est évident que je chante bien, mes charmes ne s'arrête pas à mon beau visage.

Je marque une pause, la fixant tout en gardant le sourire. Je me demande comme elle en ai arrivé là... Aux moins trois personnes pour un seul corps... Déjà qu'avec Lysandre j'ai du mal alors s'il y en avait encore une autres personne je ne m'en sortirais plus !

- Quand je mon corps s'est réveillé du coma, c'est Lysandre qui a été le plus rapide à le possédé... Il s'est auto-crée cet imbécile ! Cela fait bien faire quelques mois... Oui, bien des mois se sont écoulé après l'incident. Je ne peux pas sortir de moi-même, il me faut son approbation sauf quand il se retrouve fragilisé comme maintenant grâce à toi et moi.

Je ricane légèrement, me demandant ce qu'il va se passer ensuite. Ensuite ? Très simple en réalité, nous allons parler de notre problème commun.

- D'ailleurs, vous êtes combien ? Trois ? Je n'ai qu'un seul squatteur personnellement ! Et toi, tu es le squatteur ou le squatter ?

Je me lève avant qu'elle ne me réponde, chercher une part de gâteau. Après Plume je me mettrais en quête d'une proie ayant une chambre et non un dortoir. Je me demande qui sera ma victime... C'est que cela fait longtemps que je n'ai pas copuler avec quelqu'un. Ah si seulement Plume était un homme... Je me serais un peu plus amusé, je l'aurais dragué, tripoter et il finirais dans un lit avec moi ou sous la douche.
Je reviens le sourire aux lèvres, comme toujours, m’assaillant, prenant ma nouvelle cuillère.
##   Mer 4 Juin 2014 - 20:19

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Plume Elyne
Plume Elyne
Air au pouvoir lunaire
Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 20

Hrp > Désolé, vraiment désolé, c'est nul comme suite >.<

- Sache que l'on est "quitte" car je me suis pris la table à cause de l'autre abruti d'handicapé. Ensuite, il est évident que je chante bien, mes charmes ne s'arrête pas à mon beau visage.

Un léger sourire se dessine sur le visage de la demoiselle alors qu’elle râler intérieurement. « - Quitte, quitte, bah voyons ! Une gifle ça fait bien plus mal qu’un léger coup de table – C’est toi qui a commencé par dire que vous étiez quitte, donc râle pas. – Et pourquoi je ne râlerai pas ! – Parce que tu râles tout le temps. – Euh… T’essayes pas de m’embrouiller ? – Si si, juste pour me venger et te rendre dingue – Saloperie. –… pour ? – La vengeance. – Ah seulement ? Je pensais plutôt que ça serait le fait de vouloir te rendre dingue. – Pas besoin. – Woah, et pourquoi ? – Parce que son sourire me donne envie de l’étrangler et de le vénérer. – Oooh, pauvre de toi !  » Le sourire de la demoiselle s’élargit alors que Lys… Enfin Ludwig prenait la parole.

- Quand je mon corps s'est réveillé du coma, c'est Lysandre qui a été le plus rapide à le possédé... Il s'est auto-crée cet imbécile ! Cela fait bien faire quelques mois... Oui, bien des mois se sont écoulé après l'incident. Je ne peux pas sortir de moi-même, il me faut son approbation sauf quand il se retrouve fragilisé comme maintenant grâce à toi et moi.

Plume hoche la tête pour lui faire comprendre qu’elle suivait. D’après ce qu’elle comprenait, après s’être réveillé de son coma, Lysandre c’était créé une propre personnalité, en l’occurrence le Lysandre en fauteuil. Et quelques mois après, Ludwig était apparu. Plume se retient de soupirer. Un jour, à l’orphelinat, après « l’accident », un médecin y était venu pour « prévenir des risques de la consommation de l’alcool et de drogue » et il avait fini par partir sur la schizophrénie qu’entrainait la prise de drogue. Plume s’en souvenait bien car ça l’avait assez saoulé. Déjà qu’elle n’était pas d’humeur à écouter ce genre de discours répété des milliers de fois, alors si en plus il fallait que ce médecin lui rappelle comment elle était apparu. La poisse…

- D'ailleurs, vous êtes combien ? Trois ? Je n'ai qu'un seul squatteur personnellement ! Et toi, tu es le squatteur ou le squatter ?

Plume laisse tomber sa cuillère en regardant Lys… Ludwig. «  - Wuuuut ? Co… Commen… - C’est qui, qui est au bord de la crise cardiaque maintenant ? Tu dois surement ressembler à un poisson rouge avec les yeux écarquillés et la bouche ouverte… - Que… Quand est-ce que j’ai dis… - Hum, je parierai juste après que je t’ai giflé. – Ok… J’te le ferai payer. » Plume cligne des yeux, elle n’avait pas pensé avoir parlé si fort. Avec une moue boudeuse, elle reprend une part de son gâteau en lui répondant.

- Exact, Sherlock. Deux scouatteuses et une originel qui s’amuse à faire le fantôme et à déprimer. Je scouate depuis… deux ans. Tandis que la Princesse, c’est depuis un an.

«  - Pourquoi tu lui dis ça ? Il ne te l’a jamais demandé. – ça s’appelle Communiquer. – Je sais comment on appelle ça ! Mais je veux dire que tu n’as pas besoin de lui dire ça ! Et puis qu’est-ce qu’il en a faire ? – Déstresse princesse, on dirait que tu nous piques une crise. – Normale, c'est parce que j’en pique une. – Oh et bien débrouille toi. » Plume pose sa cuillère avant de croiser les bras et de s’enfoncer dans la banquette.

- Puis, contrairement à toi, avec la Princesse on alterne un peu comme on le sent. Puis si l’autre veux pas, il se prend les représailles par un sérieux mal de tête… ça devient rapidement le bordel quand on veut toutes les deux interagir.

Plume étira ses bras vers l’avant, étrangement, elle avait bien envie de rester calme pour une fois. Peut-être s’étirer un peu jusqu’à ne plus sentir ses bras.  Elle leva sa petite cuillère et la pointa vers le garçon.

- Nan on est pas « quitte », une baffe ça fait vachement plus mal que de se prendre une table. Donc…

Plume se rendit compte que son regard avait dérivé conte l’horloge de la cafétéria et qu’il allait bientôt sonner. Et que son sac était dans la classe.

- Fuck it, marmonne-t-elle en se mordant légèrement le pouce. Donc j’dois aller récupérée mes foutus affaires dans cette saloperie de classe. Et euh… Toi aussi t’as des affaires à récupérer, donc…

Plume fit une petite moue boudeuse en le regardant.

- Donc tu viens avec moi et après on revient.


Bien sûr, la demoiselle ne lui laissait pas le choix. Puis s’était tellement mieux de faire le chemin en compagnie de quelqu’un de bien réel qu’avec une de ses personnalités…


~ Fly, Plume, fly ~
Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D ) Dsg10
Spoiler:
 
##   Mer 11 Juin 2014 - 17:11
Anonymous
Invité

hrpg : Mais non ce n'est pas nul <3 J'ai une idée de suite ne t'en fais dont pas !

Ah, Elles sont donc bien trois. C'est curieux qu'elles ne sont pas venu en même temps, un an d'alternance tout de même. Lysandre, c'est un peu comme si tu étais toujours là. Une sorte de "voix de la raison" qui se serait imposé à moi. Arrivé à cause d'un rêve... Je ne sais pas encore, et toi non plus, comment tu es arrivé. Peut-être "qu'elles" le savent ? Notre problème n'est pas le même que l'a leurs. Ah... Pourtant-Ne nous met pas dans le même sac, d'après ce qu'elle raconte et ce que je perçois, on est similaire mais pas pareil. Laquelle de Plume ? Et puis, toi tu as bien pris ton deuxième prénom, pourquoi les deux autres personnalités de Plume n'en n'ont pas ? Tu n'en sais rien encore, mais si tes suppositions sont juste et non mettre ta remarque en affirmation- Attend, je ne comprend pas ! Quel empoté ! N'affirme rien de ce que tu ne me peux pas prouver crétin.

- Donc tu viens avec moi et après on revient.

- Bonne idée, par-contre tu vas devoir me pousser avec le fauteuil car sinon la crédibilité de Lysandre en prendra un coup. Déjà que mon intervention tout à l'heure paraît étrange...

Je m’essuie gracieusement avec ma serviette et attend qu'elle me pousse avec le fauteuil. Une fois qu'elle a terminé, elle prend alors les poignées dans ses petites mains puis me pousse. Nous quittons en laissant nos déchets sur la table, après-tout qui de nous deux se soucis de ça ? Aucun. Nous nous déplaçons donc dans les couloirs de l'institut l'air de rien. Je peux revenir ? Non, pas tout de suite, je dois réparer ce que j'ai causé même si c'était tellement drôle ! Pour une fois que tu répares les pots cassées... Je fais ça pour nous deux, je ferais du professeur mon jouet et ils ne t'embêtera plus ! Manipulateur... En effet, tu verras ton fameux professeur sous un autre jour !

- Après cela je pense que nous pourront aller à la bibliothèque, j'aimerais me renseigner sur ces "fameux pouvoirs". Je t'expliquerais comment je fais pour avoir des informations.

Nous entrons donc dans la salle de classe, les autres sont déjà parti et le professeur est sur le point de quitter les lieux. Nous avançons et je fais signe à Plume de récupérer nos affaires. Je me charge du professeur...

- Excusez-moi monsieur...? Dis-je d'une voix angélique et quelque peu sensuelle.

- Ah ! Vous voilà enfin ! Répond-t-il d'un ton strict.

- Excusez-moi... Je ne voulais pas vous déranger tout à l'heure... Je me suis emporté, c'est que... vous voyez, la musique c'est toute ma vie et j'avais l'impression que... Je me sens pousser des ailes quand je chante !

- Eh.. Eh bien veuillez à ne plus recommencer. Par ailleurs, comment vous vous êtes levé ? Etant donné votre... état ?

- Oh oui pardon monsieur... C'est à dire que, comme je l'ai dit, quand je chante plus rien autour de moi existe, je suis comme un oiseau libre ! Vous comprenez ? La musique me donne des ailes... Fais-je en le regarde, d'un air passionné.

- Goups... Dans ce cas-là je vous pardonne. Dit-il avec la voix plus douce. Même si vous chantez aussi mélodieusement qu'un petit rouge gorge... Cela ne vous donne pas le droit de... Faire comme vous avez fait... Heu, "Lysandre" c'est bien ça ?

- Oh oui monsieur ! C'est promis, je ne recommencerais plus. Je lui fait un petit sourire angélique et craquant pour le faire succomber plus facilement.

Franchement, qui avalerait ces bobards d'ailes d'oiseau et chant ? Ce professeur est bien stupide... Je l'ai dans la poche, il rougit déjà du coin des joues. De la gêne, monsieur le professeur ?

- Bien ! Allez-si maintenant, à la semaine prochaine mon garçon.

- Au revoir monsieur le professeur !

Je lui sourit en penchant ma tête sur le côté puis me retourne. Les gens sont si naïfs... Un sourire sadique se dessine sur mes lèvres, tandis-que l'autre abruti remballe ses affaires, encore gêné. Plume me regarde, les affaires aux bras. Je lui fait signe que nous partons, comme elle l'aurait deviné. Je reprend son sac sur mes jambes finement dessinés puis nous quittons la salle avant le prof. Je ne lui dit plus rien jusqu'à temps que l'on soit assez loin.

- Ceci étant fait, allons à la bibliothèque, j'interrogerais des imbéciles sur les pouvoirs. A moins que tu ne saches faire ce que j'ai fais plus tôt, sinon essaie de savoir s'il existe des livres sur les pouvoirs. J'aimerais bien soir de quoi on peut-être capable avec ce genre de pouvoir extraordinaire.
##   
Contenu sponsorisé

 

Un jour de cours normal à Terrae ~ ( Plume ;D )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Musique.
Aller à la page : 1, 2  Suivant