Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3]
##   Sam 10 Mai 2014 - 22:00

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Dehors, il fait beau et chaud ; le soleil tape contre la vitre de ma chambre. Et qui dit chaleur et printemps – bon, ok, on est qu'en mai donc je suis à la bourre, mais c'est pas grave – diiiit... ménage de printemps ! Bon, d'accord, j'ai eu l'idée ce matin parce que mes vitres comportaient des traces que j'avais pas vues la dernière fois que je les ai lavées. Ça m'a fichu un coup au moral – ouais, direct en me réveillant, c'est génial. C'est la première chose que j'ai pu voir en ouvrant mes volets... Aussi j'ai décidé, évidemment après avoir pris soin de faire mon lit, de commencer à nettoyer ces fichues vitres. Et correctement cette fois. Parce que tout de même, je peux pas les laisser être sales, ça fait vieux dégueulasse qui prend pas soin de l'endroit où il vit ! Alors que franchement, prendre soin de mes affaires, je ne fais que ça. Mon armoire est rangée, mon bureau aussi, ma salle de bain est nickel… Et je nettoie ma chambre tous les trois jours. Avant je le faisais une heure tous les soirs, quand j’étais encore chez moi, mais j’ai réussi à me déstresser un peu.
En sortant de la douche, cette fois, je veux faire une réorganisation de toute la pièce. En commençant par astiquer cette maudite salle de bain, et aligner tous les flacons de parfum, gel douche et autres produits d’après-rasage. Par taille. Ça m’agace. J’ai l’impression que plus le temps passe, et plus je me laisse aller. Hideko me dit toujours que c’est dans ma tête, mais je suis sûr que non ! Je ne peux pas penser de cette manière sans que ce soit un minimum le cas, non ? Ou alors je suis juste totalement obsessionnel ? Quoique c’est aussi possible…
Je sors de la salle de bain en serviette, après m’être occupé des étagères, et me dirige vers l’armoire pour l’ouvrir et chercher des vêtements. Je me stoppe. Regarde mes affaires parfaitement rangées. Non. C’est pas possible de laisser ça comme ça.
Je me change rapidement et sort toutes les affaires de mon armoire. Plié par couleur. Mais bordel, pourquoi j’ai mis ma chemise noire à manches courtes sur mon pull en laine ?! C’est pas possible d’avoir fait un truc pareil. Je dois au moins le faire par saison… Et remettre tous mes pulls derrière. Mais, et si il faisait de nouveau froid, hein ? Sérieux, mon armoire me saoule, elle pourrait pas se ranger toute seule ?
Je dois bien passer deux heures sur ce petit « problème ». À recommencer et re-recommencer. Je suis interrompu dans mon désespoir profond par des coups légers contre ma porte. Je jette un œil désespéré sur ma chambre en bordel – des fringues partouuuut, je savais même pas que j’en avais autant – et vais ouvrir pout tomber nez à nez face à ma petite Roxanne adorée.

- Ah. Roxy ! Salut ! Comment tu vas ? je la salue avec un sourire immense, tout content de la voir.

Avant de jeter un coup d’œil derrière mon épaule.

- Euh, euh, je te proposerais bien de rentrer mais je suis en cours de rangement et--…

Je tilte. La fixe.

- Roxyyyy je t’en supplie faut que tu m’aides ! Je sais pas comment faire pour ranger mes fringues ! je gémis presque de désespoir en l’agressant à moitié. S’te plaît !



Parle en #b7273d.
##   Dim 11 Mai 2014 - 10:02

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Après avoir lézardé une partie de la matinée, non parce qu'avec un temps pareil, autant en profiter et troquer la couette et les larges rideaux pour un petit short et un débardeur devant la fenêtre... Bon, ok, c'était potentiellement stupide, mais je n'avais pas l'intention de sortir pour le moment, et encore moins dans cette tenue, et puis le soleil tapait assez contre la vitre pour que je prenne une chaise pour m'asseoir devant, c'était plus tranquille que de s'asseoir au milieu du parc.

Bref, passons, une bonne douche bien chaude plus tard, j'étais passablement agacée devant mon armoire, non pas que le désordre y règne, j'essaye de faire en sorte que tout rentre sans tomber à chaque fois que j'ouvre la porte mais... Je constatais avec effroi que mes derniers entraînements avaient réellement... Fait des trous dans mes pulls. Le feu c'est cool, ça réchauffe, c'est pratique. Et mes fesses ouais... J'avais l'impression de stagner à un niveau si bas que même les petits nouveaux semblaient se débrouiller mieux que moi. Oh, après, l'invisibilité, ça devenait un peu mon truc fétiche, je m'en sortais pas trop mal, mieux qu'avec mes boules de feu en tout cas.

Enfin habillée, en tout cas, avec autre chose que des pulls en laine troués, je sortais de ma chambre. J'avais dans l'idée de me balader jusqu'à trouver une activité intéressante à faire, non parce que c'était un peu désert quand les plus petits avaient cours, si on exclu ceux qui séchaient avec plaisir. J'allais sortir en direction du gymnase quand une superbe idée me vint à l'esprit, non pas que ce soit si étonnant, mais... Ça l'était si. Je me dirigeai donc plutôt rapidement en direction des chambres de la partie Feu, je faisais le chemin inverse au final, j'aurai peut-être du réfléchir plus tôt, ça m'aurait évité tout ça. Je haussai les épaules et m'arrêtai devant la porte d'une chambre, apposant mon poing sur le bois pour quelques petits coups, ce serait dommage de le réveiller, même si franchement, je le vois mal dormir encore à une heure pareille, nous ne nous appelons pas tous Roxanne Tessier. Entre temps, je me jetai un coup d’œil et fit une légère grimace... Bon, ok, j'aurai peut-être du repasser me changer avant d'arriver en salopette-short et débardeur rose pâle. Tant pis.

- Ah. Roxy ! Salut ! Comment tu vas ?

Je sursautai légèrement devant la porte ouverte et le sourire immense de Misao, que je lui rendis avec plaisir.

- Bien et toi ?

Je haussai un sourcil en l'écoutant, rangement hein, je n'ai même pas eu le temps de le taquiner là-dessus que j'ai senti la connerie arriver, et quelle connerie... L'aider à ranger ses vêtements, bon, ok, passons le fait que j'allais sûrement entrer dans une chambre en désordre, avec des vêtements qui traînaient partout, et le reste... Non, en fait, ça sonnait vraiment mal au final. Mais je n'arriverai jamais à dire non à une tête aussi désespérée, je n'avais qu'à dire que j'étais son dernier espoir, même si ça n'était pas plus rassurant que ça.

- Roxy à la rescousse hein...

Un petit sourire en coin ornait mon visage, oh oui, au final, ça avait l'air amusant.

- Evidemment que je vais t'aider, allez oust, à l'intérieur.

Je mimais le geste avec ma main droite, retenant un rire plutôt malvenu.


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Sam 21 Juin 2014 - 23:40

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Roxy Roxy Roxy Roxyyyy ! Mon Dieu. Je crois n'avoir jamais été aussi heureux de la voir – bon, si, non, d'accord, j'exagère un peu, mais voilà, là, elle est merveilleuse, elle a un timing parfait je l'aime voilà ! Ahem. Misao tais-toi, calme-toi, concentre toi. Grand sourire à la gentille dame qui va bientôt te sauver la vie ! Oui voilà, comme ça ! Parfait. Par contre, je tiens tout de même à préciser que non, je n'ai pas honte, en tant qu'homme, de demander aussi peu dignement l'aide d'une femme pour m'aider à trier mon armoire. À vrai dire... Roxanne m'a vu dans des situations bien plus terribles – oserais-je parler de cet abominable moment où j'ai piqué une crise à Noël parce que je n'arrivais pas à faire mon nœud de cravate ? Oui ? Non ? Non, en fait, je veux pas en parler, c'était pathétique. Toujours est-il que je suis content de la voir, là ! Et pas seulement pour l'aide apportée, bien entendu...
Bien entendu.
Je sautille presque lorsqu'elle accepte et la serre brièvement dans mes bras.

– Mon Dieu Roxy tu es géniale ! Merci merci merci ! Je te paie une pâtisserie après. Promis. Tu auras le droit de me traîner dehors autant que tu voudras je râlerai pas.

Et Dieu sait que c'est un immense sacrifice que je fais là... Mais c'est pour le bien de mon armoire, vous savez. Et donc pour ma santé mentale aussi. CQFD.
Je lui laisse la place pour entrer et referme la porte derrière moi. Ma chambre est tapissée de piles de fringues parfaitement repassées et pliées – oui je repasse, et non je n'ai pas de tablier, pour ceux qui en doutent encore – que j'ai essayé de faire tenir sur tous les endroits susceptibles de ne pas comporter le moindre gramme de poussière. Autant dire qu'il y en a jusque sur la tour de mon ordinateur. Pas le clavier par contre, quelle horreur... Un vrai nid à bactérie. Personne ne touche à mon clavier. Et même moi je me mets du gel hydroalcoolique avant de l'utiliser, question d'hygiène.
Je ne suis pas maniaque.

– Bon... Le problème, c'est que si je trie mes fringues par couleur, les t-shirts à manches longues et courtes vont forcément être mélangés à un moment donné, et c'est vraiment pas pratique ! Du coup j'aimerais mettre ceux pour l'hiver derrière... Mais si jamais on a de nouveau une vague de froid, ça va de nouveau m'obliger à aller chercher ceux plus chauds derrière, je lui expose, le plus sérieusement du monde, et empilant et désempilant plusieurs fois une pile de t-shirts et chemises blancs.

Une moue boudeuse se glisse sur mes traits.

– Et si je mets les t-shirts et chemises ensemble par saison, je vais avoir des mélanges de couleurs tout simplement affreux...

Je suis un artiste dans l'âme, que voulez-vous...
Puis je me tourne vers elle avec un sourire gêné.

– Enfin, sinon, quoi de neuf toi ? Tu as passé une bonne matinée ?

Restons polis ! Tout de même...



Parle en #b7273d.
##   Dim 13 Juil 2014 - 18:51

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Je ris un moment quand il me prend dans ses bras, trop heureux d'avoir enfin de l'aide. Enfin, aide qui ne lui sera probablement d'aucune utilité si j'en crois les autres fois où j'ai tenté de l'aidé. Une idée germa dans mon esprit au moment où, réfléchi ou non, il m'autorisa une sortie absolument longue sous ce soleil absolument chaud. Seigneur Misao, ne me tente pas de cette façon, c'est bien trop amusant ensuite.

- Une promesse est une promesse Misao...

Je laissais ma voix traîner en entrant, jetant un rapide coup d’œil aux piles de linges qui recouvraient probablement toute sa chambre. Bon, il semblerait qu'il y ait pas mal de boulot là. Et à en juger par les différentes piles, il hésite sur la façon de les ranger. Maniaque ? Oh voyons, à peine, c'est pas comme si en ouvrant un placard j'allais trouver des dizaines de disques de jeux tous rangés par ordre alphabétique ou année de sortie voyons. Quoiqu'il serait capable de sérieusement se prendre la tête avec ça à mon avis si je l'évoquais simplement. C'est à la fois effrayant et amusant...

Je pouffais légèrement en l'écoutant, alala, les joies du rangement made in Misao Honda voyez-vous ? Je réfléchissais rapidement à un moyen de concilier toutes ces petites contraintes, m'avançant tranquillement vers son armoire vide. Peut-être que de cette façon, il pourrait se mettre d'accord avec lui-même assez vite. Je fis une petite moue en constatant qu'en effet, sa chambre, même cachée sous tous ces vêtements, semblait plus propre que la mienne, sursautant légèrement en l'entendant s'adresser à moi cette fois.

- Oh. Hé bien, j'ose espérer que tu ne réduis pas tes vêtements en cendres comme moi, ce sera vraiment dommage.

Je lui jetais un œil et retournait à ma contemplation de sa chambre, je viens rarement, on se voit dehors en général. Elle n'est pas si différente de la mienne, sûrement parce qu'on habite dans la même aile de l'institut.

- C'est dommage que toute cette chaleur n'aide pas à bronzer plus que ça, avec notre beau soleil qui aime jouer à cache-cache de temps en temps.

Je prends une pile de vêtements classés par couleur, les étalant doucement sur le premier meuble venu pour en refaire une autre, triant d'un côté les pulls, qu'ils soient léger ou non, les chemises, et les t-shirts, que je m'amuse à mêler aux débardeurs. Peut-être qu'en réservant un étage de son armoire à chaque type de vêtements, il pourrait y faire une pile de chaque couleur, c'est pas comme si la gamme était très étendue de toute façon non ?

- Et toi ? A part ta folie saisonnière du rangement par couleur et taille ? Oh mince, j'ai parlé de taille, oublie donc ça avant de décider de trier tes vêtements suivant qu'ils soient large ou non. J'abandonne sinon, promis.

Je fixe la nouvelle pile de vêtements face à moi, laissant le bout de mes doigts s'égarer sur un pull en laine. Je sais bien que je suis affreusement curieuse, d'ailleurs, en témoigne mon implication dans toute cette histoire avec Aoi, Light et j'en passe. Je devrais freiner sûrement, essayer de retenir ça, mais c'est vraiment trop fort. Je soupire discrètement et rougis un peu, honteuse rien qu'à l'idée d'en parler, non pas que ce soit dérangeant ou quoique ce soit. J'aime bien, discuter de choses dont on ne parle pas aux autres, comme une bulle à part. Mais je sais bien que dans ces moments-là, aucun de nous n'est très à l'aise, peu désireux de renouer avec de vieux souvenirs douloureux.

- Tout se passe bien ? Je veux dire... Avec Hideko, tout ça...

J'évite de lever mes yeux vers les siens, m'occupant aussi calmement que je le peux d'une autre pile de vêtements, continuant mon rangement idéal, ce qui devrait l'aider le plus. Même s'il changera probablement tout ça d'ici quelques minutes.


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Lun 14 Juil 2014 - 19:59

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Son regard ne me dit rien qui vaille... Je savais que j'aurais jamais dû dire ça ! Je viens de creuser ma propre tombe ! C'est une règle fondamentale à respecter, avec elle. Ne jamais – jamais – lui promettre quoi que ce soit. Sinon, elle va l'enregistrer dans un coin de son esprit et vous harceler jusqu'à ce que vous succombiez à ses plaintes. Et ses « Hé, Misao, tu avais promis. Menteur. », aussi... Un soupire m'échappe à ses mots. Et voilà, voilà... Tu es encore une fois tombé dans le piège, mon grand. C'est pas grave, tu commences à avoir l'habitude maintenant... Et c'est toi qui l'a voulu, hein ! Allez, allez, un peu de nerfs.
La porte refermée, je continue à m'affairer en lui expliquant le problème. Elle a l'air pensive, mais au moins, elle trouvera peut-être une solution !

– Je t'avoue que parfois j'aimerais mieux les réduire en cendres, ça ferait de la place, je soupire avec désespoir.

Décidant finalement de classer les chemises par couleur et motif, je l'interroge sur sa journée, un peu mal à l'aise. Je l'ai presque agressée, et elle m'aide, comme ça. Franchement des fois je me dis que j'ai eu sacrément de la chance de tomber sur elle en salle commune, ça me fait un peu oublier mes élans de déprime occasionnels. Puis, c'est vrai ; rien ne l'oblige à être aussi conciliante avec moi. Elle aurait tout aussi bien pu me laisser me démerder avec tout ça. C'est ce qu'on faisait avant. Là-bas. Quand j'étais encore à Tokyo. Autant mes potes du club de baseball me tenaient compagnie, autant dès que ça avait à voir avec ce... truc, ils fuyaient tous. Et j'ai fini par me fuir moi-même, au final.

– C'est pas un comble, ça, un Feu en recherche de soleil ? je la taquine gentiment.

Puis, je lève les yeux vers elle et l'observe faire de jolies piles. Je tique lorsqu'elle prend un débardeur pour le mettre sur la pile des t-shirts, et passe furtivement derrière elle pour le prendre et faire une autre pile. Lissant le tissus plusieurs fois avec délicatesse, ignorant le fait que je sois pile derrière elle. Elle est petite, c'est de sa faute. J'ai une moue boudeuse lorsqu'elle parle de taille, et me stoppe un instant dans mon ouvrage. Avant de fermer les yeux lorsqu'elle évoque Hideko. Ça va, Misao, ça va, c'est pas grave.

– Moi ? Ben, pas grand chose, tu sais...

J'emporte une des piles de chemises et défais celle que j'ai organisée tout à l'heure, fais mine d'être concentré dans mon ouvrage.

– Pourquoi ça n'irait pas ? On discute un peu, elle me laisse garder Daisuke de temps à autres... J'ai même pu rencontrer quelques uns de ses collègues. C'est cool, vraiment, c'est cool...

La motivation suinte par tous les pores de ma peau dites moi... Non mais honnêtement, ça va mieux, mais je la sens perturbée par tout ce qu'il se passe. Du coup, elle n'est pas aussi présente que je l'aurais voulu, mais je ne peux pas en attendre autant d'elle. Même si pour moi, ça ne s'arrange pas vraiment...
J'ai un sourire léger.

– T'inquiète pas. C'est pas la peine pour des truc pareils. Même si je suis content qu'on puisse se parler, au moins un peu. Elle a du boulot, c'est normal.

J'emporte une de ses piles de pulls et modifie l'ordre des vêtements. Grosse et petites mailles ou couleur... ? Taille ? Épaisseur ? Couleur. J'aplatirai au pire. Et puis, on est en mai. J'en aurais plus besoin avant un moment j'imagine. Donc derrière. Et je les oublierai. Voilà. Comme ça, ce sera bien.

– D'ailleurs. Je te présenterai Dai-chan la prochaine fois que je le garderai ; tu verras, il est adorable.



Parle en #b7273d.
##   Lun 14 Juil 2014 - 21:47

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Je souris gentiment à sa petite taquinerie, commençant à défaire une pile de vêtements pour l'arranger différemment. C'est pas qu'il faudrait que je donne l'air de l'aider mais bon, si quand même, parce qu'il est clair que même si j'arrange les choses d'une façon, un truc le dérangera quand même. Au début ça paraissait un peu fou, mais bon, on a tous nos petits soucis, je doute qu'il recule devant l'un des miens si je lui demandais son aide, alors bon. Enfin, mieux vaut ne pas comparer ses problèmes aux miens, ça devient tout de suite hilarant sinon.

Je ralentis légèrement dans mes mouvements quand il vient rectifier ma fausse erreur, retirant un débardeur d'une pile de t-shirt pour en faire une autre, tout contre mon dos. J'essayais rapidement de détendre davantage l'atmosphère, le taquinant sur sa maniaquerie parfois un peu folle mais pas trop effrayante encore. Et ça avait l'air de marcher, enfin, jusqu'à ce que, curiosité oblige, j'entre sur le terrain miné qu'est Hideko. Ah Hideko... Cette chère directrice, sœur jumelle de Misao, avec son sourire agaçant...

Je jetais un œil dans sa direction, celle d'une pile de pull qu'il se décide à refaire d'une autre façon, encore, histoire de s'occuper va. Je souris en coin et hochais la tête à sa réponse, c'est vrai, pourquoi quelque chose n'irait pas bien ? Pourquoi cette impression persistante que quelque chose cloche ? Je déglutis lourdement et froissais une chemise bleu pâle, il n'avait vraiment, vraiment pas l'air si persuadé que ça de sa réponse.

- Qui te dit que je m'inquiète ? Je posais une simple question, tu sais, histoire de se tenir au courant des potins, tu vois le genre.

Oh non Roxanne, je doute franchement que ce ton de voix et cette position te donne réellement l'air désabusé que tu essaies d'avoir. J'aurai même plutôt penché pour le côté complètement grillé de la petite fille curieuse qui vient de se faire prendre en flagrant délit d'effusion sentimentale.

- Oh vraiment ? Avec un tonton pareil il doit être heureux dis moi. Tu vérifies que ses cheveux soient bien tous de la même taille au millimètre près ?

Je le taquinais légèrement, un sourire large sur les lèvres. J'avais fini par venir m'installer à côté de lui, assise sur la première chaise disponible, le regardant s'amuser à trier, puis recommencer. Au moins, j'apportais un certain soutient psychologique non ?

- Tu sais, peut-être que si tu plaçais tes pulls sur l'étage le plus bas tu serais moins ennuyé avec eux. Et tu pourrais toujours les prendre si jamais le temps se fait plus capricieux.

A peine la phrase sortait-elle de ma bouche que j'étais debout, une pile de pulls en main, prête à être déposée au bas de l'armoire, enfin, si je l'atteignais sans tomber. Ce qui n'est clairement pas ma tasse de thé maladroite comme je le suis ces derniers temps, bon, autant prendre son courage à deux mains hein. Je passe mon pied lentement au dessus d'une petite... Lampe peut-être, que sais-je, impossible de savoir, les pulls me bouchent la vue. Et je tombe lourdement au sol, j'ai du probablement me prendre le pied dans un câble vu la résistance à ma cheville au moment de la chute. Non vraiment, c'était pas le moment, j'ai du faire tomber deux autres piles avec le choc...

- Oopsi ?


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Jeu 31 Juil 2014 - 12:45

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Continuant à plier mes vêtements avec un soin tout particulier, lissant le tissus sans le quitter des yeux, j’empile les chemises et pulls sans rien dire, me contentant de l’écouter d’une oreille distraite. Ses soudaines questions à propos d’Hideko me tirent néanmoins une grimace intérieure. C’est vrai, je n’aime pas tellement en parler. De notre relation, de son avancée, nos retrouvailles. J’en suis heureux bien sûr, je ne m’en cache pas. Mais ce vide que j’ai ressenti alors que je croyais l’avoir définitivement perdue, ce vide, je le ressens toujours. C’est un poignard qui me lacère le cœur et je ne sais pas comment faire pour m’en débarrasser. Peut-être que je n’ai pas envie de le faire disparaître après tout. Je vis avec maintenant ; mais si je pouvais éviter de péter des câbles intérieurement dès qu’il se passe un truc, ou qu’il ne se passe rien (justement !), ce serait… légèrement mieux, nan ?
J’ai un sourire à demi amusé. Seulement à demi, parce que bon, tout ramener sur mes manies bizarroïdes ça a tendance à m’agacer un peu au bout d’un moment. Surtout quand je suis déjà sur les nerfs de base.

- Mais non, je rigole en ignorant sa remarque sur les potins. Daisuke a des cheveux parfaits voyons.

Ce gosse est parfait… même s’il est un peu bordélique. Mais supposons que les enfants sont pas capables d’avoir un sens de l’ordre, et tout ça, hein ! Comme ça, ça veut dire que j’ai encore un peu d’espoir, et que je pourrai lui enseigner l’art du rangement, un jour ! Non ? Si, quand même. J’ai la foi ! En plus Hideko est pas si bordélique qu’on le croirait ! Donc ça devrait aller. Et puis, même si j’aime pas son mec, j’ai—Ouais, nan, rien à foutre, j’ai pas confiance en lui.
Puis, la regardant s’installer, je continue à plier et empiler mes pulls.

- Non, pas l’étagère du bas… Les pulls sont épais, ils doivent se mettre en haut…

J’ai à peine le temps de finir ma phrase que Roxanne s’empresse de les prendre en m’ignorant royalement, se prenant ensuite les pieds dans une sorte de lampe à pied pas très haute. Je ferme les yeux en entendant le massacre, me pinçant un instant l’arête du nez.

- C’est pas grave… Fais juste attention ? ‘fin, je sais que c’est pas l’endroit idéal pour la mettre, mais c’est pas une raison pour l’agresser, je souris en coin en lui reprenant les pulls pour ensuite les mettre sur l’étagère du haut, que j’atteins sans aucun problème.

Pratique d’être grand, oui, je sais, on me le dit souvent. À raison d’ailleurs !

- Il faut que j’essaie de me trouver un boulot bientôt… Je m’ennuie en ce moment. Je passe mes journées à attendre, et à rien faire, et à ranger, et à péter des câbles et—je crois que je deviens taré en fait. Tu crois que je deviens taré ?

Je lisse les plis des vêtements avant de vérifier si la prise à laquelle la lampe est branchée n’est pas arrachée, puis de m’avachir sur mon lit… et finalement abandonner l’idée, relissant les plis dérangés de la couette et partant retrouver mes autres piles.

- Ça craint.



Parle en #b7273d.
##   Lun 4 Aoû 2014 - 16:17

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Je souriais en l'écoutant, évidemment que Daisuke était parfait, avec une famille pareille tout le monde le serait. Je sentais qu'il était moins à l'aise avec un sujet de discussion pareil, aussi, j'en changeais rapidement, revenant sur le but de ma venue ici, son linge. J'évoquais une vague idée de rangement que je mettais de suite à exécution bien qu'il m'ait dit que non, enfin, si j'avais pu faire plus de deux pas ça aurait été exécuté oui. Là, je me retrouve lamentablement au sol, prête à l'entendre se moquer de ma maladresse. Chose qu'il ne fait pas.

- Tu es certain que tout va bien Misa ? murmurais-je dans un souffle quand il me reprend les pulls.

Je doutais qu'il puisse m'entendre en ayant parlé aussi bas et doucement. Je me relevai alors tranquillement, époussetant mes genoux rougies à cause de ma chute et vérifiant l'état de ladite lampe. Finalement, je décidais de m'asseoir sur son lit, fixant une pile de vêtements plus loin en l'écoutant. Je souriais en sentant le lit remuer sous moi, signe qu'il s'était écrasé sans aucune grâce dessus.

- Je suis aussi devenue tarée à un moment alors. Avant de finalement vendre des cochonneries à la pâtisserie.

Je profitais du fait qu'il se relève et quitte le lit en le lissant légèrement, pour m'allonger dessus, mes pieds toujours au sol. Je fixais un moment le plafond, écoutant le bruit un peu assourdi de ses pas sur le parquet de la chambre.

- Ouais plutôt. J'ai envie de sortir de Terrae un moment, tu penses qu'on pourrait réussir à faire le mur quelques jours sans que les Masters ne le remarquent ? Ce serait amusant tiens. Je crois que l'extérieur me manque un peu. Pas toi ?

Je me redressais et le regardais, non vraiment, il n'avait pas l'air au mieux de sa forme. Et pour une fois, je ne pouvais même pas mettre ça sur le dos de ses TOC. Peut-être que la vie grouillante qu'il y a dans les grandes villes dehors lui manque, il y a vécu plus longtemps que la majorité des personnes ici. La plupart s'y sent comme dans un internat puisqu'ils vont encore en cours. Mais il y a néanmoins des adultes, des diplômés, qui avaient un boulot, une vie, avant Terrae. Et si on avait juste refusé de venir, ça aurait donné quoi ?

- Tu dois aussi m'apprendre à jouer au Baseball tu te souviens ? Allez, on se bouge, j'ai envie de faire ça aujourd'hui tiens.

Changer de sujet, rapidement.


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 0:01

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Son murmure me prend de court. Pourtant, je ne réponds pas et m’enferme dans mon mutisme durant quelques secondes, le temps de remettre mon esprit au clair. C’est vrai, je me sens… assez bizarre, ces derniers temps. Comme si tout autour de moi ne pouvait que m’être étranger. Encore ce sentiment de ne pas appartenir au même monde, d’être complètement mis à l’écart dans tout ce bordel. C’est vrai, après tout, même si je suis présent à Terrae depuis un an maintenant, j’ai encore l’impression de ne pas avoir ma place ici. De ne pas avoir le droit de l’avoir, surtout. Quelque chose dans ces eaux-là. Ce n’est pas voulu ; mais après tout, quand on va dans un institut où 90% de la population a moins de 20 ans, et que 9% est prof, franchement, ça donne pas envie de rester pour quelqu’un de mon âge et de mon acabit. Je pourrais tellement partir… Mais ce serait laisser ma famille. Hideko. Et ce serait laisser… Roxanne, aussi. Elle est importante. Et si je ne les avais pas à mes côtés, elle et ma sœur, je ne sais pas comment je ferais. Ce serait… je ne sais pas. Une catastrophe, à petite échelle, puisqu’elle ne se situerait que dans mon cœur. Mais c’en serait une tout de même. Alors je peux pas partir… Même si j’en ai envie, même si cette chambre trop petite me donne envie de tout brûler – et je le pourrais –, même si pour ça il faut que j’endure encore un peu. Comme un adolescent mal dans sa peau.
Je redeviens un adolescent ?
Mon regard s’échoue sur elle lorsqu’elle s’allonge sur le lit. J’aurais pu grimacer devant son geste, la supplier d’en descendre, parce que je déteste qu’on fasse ça ; je me contente de sourire. Un peu faiblement, un peu bêtement, mais je souris. Sincèrement. Roxanne, devenir tarée ? C’est la meilleure, tiens… Je l’écoute parler sans rien dire, continuant mon ouvrage comme une bonne petite fourmi ouvrière.
Arrivé devant l’armoire une fois de plus, je me stoppe. Le regard un peu vide, stoppé dans mon mouvement.

- Si. L’extérieur me manque.

Un soupir.

- Terriblement, je souffle.

Comment lui avouer que j’ai effectivement déjà pensé à faire le mur ? À partir ? Demander à Hideko de me laisser retourner d’où je viens ?
D’où je viens… Chez les scientifiques ?
Je chasse cette idée en tendant les bras et remettant mes habits parfaitement pliés dans mon armoire, soigneusement. Entre temps, Roxanne change encore de sujet – je la sens mal à l’aise, c’est à cause de moi ? D’un côté, je n’espère pas ; de l’autre… je n’y peux pas grand-chose.

- Ouais, ça marche. Je termine juste ça, tu permets ? Et je suis à toi.

J’attrape le reste de mes vêtements, les mets en place. À bien y regarder, c’est presque comme avant – je me blase. Je me blase, mais je sais que je pourrai jamais m’empêcher d’agir de la sorte. Parce que même quand je m’en empêche, même quand je me dis « Hé, Misao, il serait temps que tu grandisses, nan ? Que t’arrêtes un peu de toujours faire la maniaque ! »… Au final, ça ne change pas grand-chose. J’agis par automatisme. Par dégoût. Je suis obligé de le faire, parce qu’il n’y a que comme ça que je peux vivre. Parce que je n’arrive pas à m’autoriser une liberté totale. Je ne sais même pas d’où ça vient. Hideko n’est pas comme ça. Ma famille, maman et papa, ne m’ont jamais élevé différemment d’elle, ne m’ont jamais forcé à faire quoi que ce soit. Ce n’est pas comme si on m’avait dit un jour que j’allais faire de grandes études de chimie et de bio, ou qu’on m’avait demandé de le faire « parce que c’est comme ça ». J’ai toujours tout su choisir de moi-même.
Sauf la manière dont je vis.
Je referme l’armoire pour la soustraire à ma vue, après avoir pris un t-shirt de rechange. C’est insupportable. Et je sais que je vais y penser encore un moment. Le baseball m’aidera, je suppose. Comme il l’a toujours fait. Un sourire. Un vrai. J’ai vraiment envie de jouer, je crois.

- Ce qui me manque le plus, je crois, c’est de taper dans une balle et de jouer avec les gars, je ris finalement, avant de m’approcher de mon placard pour sortir ma batte et ma balle que je pose sur le lit. Allez, je me change et on y va.

Je m’éloigne un peu du lit et enlève ma chemise pour mettre le haut, plus pratique pour faire du sport, avant de déposer ma chemise au linge sale. Pas question que je la remette après l’avoir déjà portée…
Puis, me plantant devant Roxanne, j’attrape mes affaires et lui tends la main.

- Tu planes ? On sort. J’ai pas vu le soleil depuis un moment, je souris encore, taquin.



Parle en #b7273d.
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 17:41

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Je laisse un petit rictus désagréable étirer mes lèvres, évidemment que ça lui manquait, c'était stupide de demander. Même moi, ça m'avait affreusement manqué au début, ces habitudes que j'avais, le boulot, les collègues. C'est pas comme s'ils avaient réellement besoin de décoratrice ici.

Je souris plus franchement en l'entendant répondre, ouais, un peu de Baseball et tout ira bien hein ? Je me sens un peu de trop pour le coup en le voyant ranger, au final, je ne lui ai servi à rien. Il a continué sur sa lancée et mes pauvres aides se sont révélées plus ennuyantes qu'autre chose. Et puis, c'est pas comme si son petit ménage y avait changé grand chose, il finit sûrement toujours par tout ranger comme ça l'était au départ, je fais pareil avec mes petites boîtes de photos ou de dessins. Je les vide parce que soit disant les thèmes devraient être ensemble, puis non, pas les thèmes mais plutôt les couleurs. Et au final, je range simplement comme ça l'était, juste histoire de passer le temps et occuper mes mains.

" Ça a l'air franchement cool dis comme ça. "

Je savais que c'était plutôt carrément déplacé de le fixer comme ça, de laisser mes yeux se gorger des quelques bouts de peau qu'il offrait sans peut-être s'en rendre compte. Mais c'est pas comme si on avait le loisir d'admirer un corps d'homme souvent dans le coin, et puis, il faut dire qu'il était bien doté, pas non plus trop musclé. Enfin, juste de quoi lui dessiner un corps agréable à regarder. Je rougis en baisse les yeux en me rendant compte qu'une fois de plus, je n'avais pas pu m'empêcher de le détailler. Ça devenait une obsession ces derniers temps, dès qu'un bout de peau apparaissait, j'étais attiré comme un papillon l'était par la lumière... Je souris en voyant sa main s'arrêter devant mon visage, allons-y.

" Ouais, ça arrive même aux meilleurs hein ? Allons-y. "

J'attrapai sa main pour me relever et lui emboîtait le pas jusqu'à l'extérieur de la chambre pour finalement m'arrêter quelques mètres devant. Et... On va où maintenant ? Non parce que, du Baseball, ça se joue où ? J'attends que Misao se mette en route et je le suis calmement, en tentant de faire taire ma curiosité.

Quelques longues minutes plus tard, nous y étions. J'avais à peine fait attention au chemin emprunté, nous pourrions tout aussi bien être dans le parc que dans le large espace vert après le village. De toute façon, l'important est de jouer non ?

" Et maintenant ? On fait comment ? "

J'étais curieuse, j'avais fait peu de sports. Le tir à l'arc, la course, un peu de natation que j'avais rapidement abandonné, tout comme le basket d'ailleurs. Je suppose que les sports de groupe ne sont pas réellement fait pour moi, alors... Le Baseball risque d'être pas mal amusant ouais.


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Un sourire en coin s’étire sur mes lèvres alors que je la prends en flagrant délit de rêveries. Sans trop comprendre pourquoi d’ailleurs, mais passons. Elle me prend la main et je la tire à ma suite, pas d’assez bonne humeur pour babiller joyeusement comme à mon habitude sur le chemin. C’est que je reste pensif, même sans le vouloir. Et je n’ai pas spécialement envie de lui transmettre ma déprime, elle n’est pas là pour ça à la base. J’ai juste envie de la voir un peu et de penser à autre chose pour une fois. Oui, voilà, c’est ça ; penser à autre chose. Et pas à cette boule d’angoisse et de mal-être qui grandit au creux de mon estomac au fur et à mesure que nous nous éloignons de la chambre. Je déteste laisser les choses en plan. Et au final, même si je lui ai demandé son aide, je crois que c’est plus d’une aide psychologique dont j’ai eu besoin. Plus que de l’aide pour ranger réellement… Je n’aime pas qu’on touche à mes affaires de toute manière. Et même si elle l’avait rangée comme je l’avais voulu, j’aurais de toute manière remis mon armoire à sac pour recommencer. Juste parce que je ne supporte pas qu’on s’occupe de mes affaires.
C’est débile…
Nous arrivons dans le parc, où je vais souvent pour m’entraîner en solitaire. Enfin m’entraîner. Je cours, en réalité. Pour taper dans la balle, la salle de gym est mieux ; les balles sont tirées par une machine, mais ça enlève un peu de la pratique au grand air… Donc du charme du sport. Mais bon, pour se défouler, c’est toujours cool.
Je souris et lui montre la position à prendre, avant de lui mettre la batte dans les mains, en prenant en compte le fait qu’elle soit gauchère. Comme moi, après tout ; c’est facile de la placer du coup.

- Bon normalement ça se joue à plusieurs, mais ça tu le sais, hein. Y a des gars sur les bases, et toi, tu es censée envoyer la balle le plus loin possible, et courir autour du terrain pour revenir avant qu’un des gars n’attrape ta balle. Grosso modo.

Nouveau sourire en coin. Autant expliquer ça simplement, j’ai pas envie de lui faire un plan détaillé de la manière dont on joue ça…

- Pour le moment, je vais t’apprendre à taper dans la balle, ok ? C’est pas compliqué. Quand tu veux taper dedans, mets ta batte vers l’arrière avant que je lance la balle. Les débutants ont tendance à donner l’impulsion au moment où on lance, du coup, ils loupent la balle trois fois sur quatre… Et la dernière fois, elle sort du terrain parce que le coup a été donné dans la précipitation, et pas au bon moment. C’est qu’une question de timing.

Tout en lui expliquant, je prends ses mains pour les placer correctement sur la batte et fais de même avec ses épaules.

- Plie un peu les jambes en attendant ton tir. Comme ça.

Je lui ébouriffe les cheveux au passage et lui fais un clin d’œil, avant de me placer à bonne distance, la balle en main pour la lancer.

- T’es prête ? Je lance !



Parle en #b7273d.
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 19:22

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

J'étais plus à l'aise en remarquant que Misao avait l'air plus détendu, un peu moins soucieux. C'était le but de le démarche, et j'en étais fière, enfin, jusqu'à ce que je remarque que maintenant, il allait falloir jouer sans se ridiculiser... J'observais sa position de départ en essayant de prendre la même, fronçant légèrement des sourcils en sentant le poids de la batte s'écraser dans mes mains. J'étais actuellement trop concentrée sur ce qu'il m'expliquait pour remarquer qu'il était penché à côté de mon visage, son torse vraiment trop près de mon dos pour que ça paraisse anodin si quelqu'un arrive. Ce n'était pas plus mal d'ailleurs, essayez de vous concentrer quand la personne qui est potentiellement celle qui vous fait le plus d'effet dans un endroit clos comme Terrae où le mâle manque cruellement, c'est totalement impossible.

" C'est cool comme jeu. "

Il fallait bien que ma concentration s'étiole à un moment donné, celui où il m'explique comment bouger en recouvrant ses mains des miennes n'aurait pas pu être pire... Je rougis légèrement et me forçais à l'écouter et rester attentive, maintenant bien trop consciente de notre proximité. Je suivais avec attention les mouvement qu'il faisait faire à mes épaules et mes poignets, essayant de retenir au mieux le geste pour n'avoir à me concentrer que sur le timing serré entre le lancé et le moment où je devrai frapper.

" C'est moins cool d'un coup. "

Je ris légèrement et fis mine de m'offusquer quand il vint ébourrifer mes cheveux en passant et souris. Ouais, décidemment, c'est beaucoup mieux ici que dans sa chambre. Je fronce les sourcils en me plaçant comme il me l'a montrer, souriant en coin en faisant un petit mouvement circulaire avec ma batte.

" Je t'attends ! "

Je l'observais se mettre en mouvement pour lancer la balle et ne me rendis compte qu'il avait lancé qu'au moment où la balle passa devant mon visage, à peut-être quelques centimètres seulement. C'est affreusement dangereux en fait c'est ça ? Je tire la langue et me replace convenablement en m'attendant à ce qu'il envoie une autre balle. Je comptais bien frapper cette fois-ci.

" Tu m'as déconcentré, sinon, j'aurai frappé. "

J'essayais de me concentrer davantage sur son lancer en lui-même que sur ses mouvements, et manquait la balle, encore une fois, après avoir débuté mon mouvement trop tard. Bon, ce n'était que la deuxième, il m'en reste deux non ? J'en frapperai déjà une, ça doit pas être si compliqué que ça, tu prends ta batte, tu frappes la balle, tu cours. Dis comme ça c'est affreusement facile, mais vous avez déjà tenté de frapper une balle avec une distance si courte à l'arrivée, une vitesse si grande, et un lanceur si capti-- déconcentrant ? Ça relève du miracle quand on sait à quel point je suis maladroite en général, je crois bien que le tir à l'arc reste l'exception. La troisième balle passe aussi, mais je sais déjà que j'ai été plus réactive que la précédente. Bon... Plus qu'une hein. Fais tes preuves Roxanne.


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 23:03

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Un sourire. Cool… Oui, il est vraiment bien, ce jeu. C’est plus que ça, même. Une sorte de défouloir. Tapez sur la balle, et ça ira tout de suite mieux. Le contact avec elle, avec la batte, le soleil sur notre peau, et le vent sur nos visages. C’est une ambiance, une manière de le vivre. Et puis, pouvoir partager ça avec Roxanne, je trouve ça cool aussi. Depuis le temps que je lui dis que je lui apprendrai à jouer, je crois qu’elle a eu le temps d’esquiver la question un demi-milliard de fois. La connaissant, sûrement par peur d’avoir l’air bête ou maladroite. C’est vrai qu’elle l’est assez souvent… Maladroite, je veux dire. Mais c’est mignon, quelque part.
Sa réplique suivante me tire un léger rire, cette fois.

- Comment ça moins cool ? je la taquine en me mettant en place, amusé par sa répartie.

Elle a l’air tellement mal à l’aise ; je ne sais pas si c’est à cause de moi ou du jeu en lui-même. Je la nargue un peu en la voyant se placer, avec la batte. Lui lance quelques taquineries, destinées à la motiver. Dans le même temps, j’oublie peu à peu ma mauvaise humeur, mon armoire, ma sœur, l’extérieur. Terrae. C’est vrai, si je suis là, c’est pour avoir droit à cette seconde chance. Autant en profiter – et surtout, profiter de chaque instant, surtout si je peux les passer en aussi charmante compagnie. (J’en connais une qui me tuerait pour avoir osé penser ça…)
Je lance une balle, et elle lui passe sous le nez. J’éclate de rire.

- Je t’ai déconcentrée ? C’est mon incroyable beauté qui te fait ça ? Je pensais pas !

Mon sourire angélique doit évidemment avoir fait tout le reste ! Ahem, je m’égare.

- Allez, frappe, pense que c’est ma tête ! Ou celle de ma sœur, je t’autorise pour cette fois.

J’ai jamais trop compris ce qu’elle avait avec Hideko, mais je crois me souvenir qu’elle n’a jamais supporté son sourire. Sachant qu’on a le même… Hmm… Peut-être qu’en fait, elle me trouve insupportable, mais elle ose pas me le dire ?! Ce serait vache quand même ! Surtout depuis le temps qu’on se côtoie.
Une nouvelle fois, je lance une autre balle, puis deux. Elle les loupe toutes les deux, mais commence à comprendre le truc. Il lui manque un peu de pratique et de technique, mais ça devrait aller rapidement.

- Regarde mes mouvements, Roxy. Regarde-les, tu pourras voir quand je tirerai. Sois attentive.

Je lance une nouvelle fois, et le bruit caractéristique de la batte rencontrant la balle résonne dans l’air. Le projectile s’élève, tournoie un moment en formant un arc, et va s’échouer dans l’herbe un peu plus loin. Réjoui par sa réussite, je fais le V de la victoire et sautille pour aller chercher les balles éparpillées un peu partout.

- Tu vois, c’est pas si compliqué ! Entraine-toi encore et tu vas devenir une boss ! Si ça se trouve, tu vas finir par me battre ?

Je me tourne vers elle et lui offre un sourire gigantesque.

- On continue ?



Parle en #b7273d.
##   Dim 24 Aoû 2014 - 11:23

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Je lui tirai la langue d'une manière si puérile que je me mis à rire toute seule. Incroyable beauté, comme il y va tout de suite, enfin, pas que ce ne soit pas vraiment le cas, mais il n'est pas parfait non plus, personne ne l'est. Ce qui, d'un côté, est franchement bien, imaginez quelqu'un de parfait ? Ce serait impossible de le supporter, et par chance, Misao est imparfait du moment où sa sœur jumelle est Hideko. Je suppose que son sourire un peu hypocrite lors de l'initiation, et le fait qu'on ne la voit jamais, devaient jouer auparavant sur mon ressentiment envers elle. Aujourd'hui, ce serait plutôt son manque de présence que ce soit pour nous, ou pour son frère. Elle est débordée, certes, mais il ne faut pas qu'elle oublie de vivre, et j'ai bien peur que dans un endroit comme Terrae, il soit facile de s'oublier pour les autres.

" Plus facile à dire qu'à faire hein. "

Je fronçais les sourcils et suivait les mouvements de son bras, il devrait les précipiter pour la lancer assez vite non ? Quoiqu'il en soit, à ma grande surprise et joie, au moment où je ferme les yeux en lançant la batte, j'heurtai la balle. Mes yeux s'ouvrirent d'étonnement et je fixais le petit V de la victoire que me fais Misao. Oh seigneur, j'ai réussi, c'est un miracle c'est ça ?

" Evidemment. Je vais devenir une championne tu verras. Tu crois que je cours plus vite que toi ? "

Je le regardai ramasser les balles en frottant distraitement la batte. Ouais, finalement, c'était pas si mal comme activité, ça changeait rapidement les idées.

" Ouais. Tu m'apprendras à lancer après ? "

Je me repositionnais déjà correctement, attendant qu'il en fasse de même et commence à lancer. Bon, cette fois, je devrai en frapper au moins deux non ? Ce serait dommage de faire moins bien, surtout qu'il n'en raterais pas une pour me montrer comme il a de l'expérience va.

" On peut ajouter un gage non ? Ça donne plus de piment au jeu. "

Un petit sourire en coin étirait mes lèvres, oh oui, ajoutons un gage, un bien drôle tiens, mais quoi ? C'est pas comme si on pouvait faire grand chose là, à la limite si je gagne il m'offre une pâtisserie, et si c'est lui, bah, je lui offre ? Ouais, ça fait un peu gourmande ça non ? Tant pis hein.

" Bon. J'ai une idée. Si j'arrive à renvoyer plus de... Disons au moins trois balles, tu m'offres généreusement une belle pâtisserie. Du coup, évidemment, si j'y arrive pas, bah, c'est moi qui paye. "

J'étais peut-être un peu plus motivée maintenant, l'idée de le battre est plutôt entraînante hein, non parce que, forcément, ça va aussi le motiver à faire encore mieux de son côté. Parce que, franchement, si on me défiait comme ça au tir, je montrerai ce que je vaux, histoire d'intimider, comme ça, forcément, je gagne.


Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Lun 25 Aoû 2014 - 19:29

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Un sourire en coin étire mes lèvres. C’est ça, tire-moi donc la langue petite peste, tu verras qu’il en restera pas grand-chose tout à l’heure quand je te l’aurai coupé ! Néanmoins, je suis content de la voir se reconcentrer sur la balle et mes mouvements, et d’autant plus lorsqu’elle frappe dans la balle. Je vais les ramasser en me moquant gentiment d’elle, les rassemblant pour pouvoir les lancer une nouvelle fois. L’un de mes sourcils se hausse de lui-même suite à sa question, et je lui réponds, taquin :

- Et qu’est-ce que j’ai si je t’enseigne le très difficile art du lancer de baseball ?

Un clin d’œil et j’enchaîne :

- Et non, désolé, mais je pense quand même que je cours plus vite. Sinon, ce serait carrément vexant ! Je peux pas être battue par une fille voyons.

Une poussière atterrit malencontreusement dans mon œil, et je le frotte vigoureusement en riant. Ce serait triste quand même, vu le temps que je passe à m’entraîner. Je dis pas que je le fais tous les jours, mais un jogging de temps à autres, le matin, après le petit-dej’, ça fait du bien. Ça remet les esprits en place après des nuits pas toujours très longues, et surtout assez riches en cauchemars. Je m’apprête à relancer la balle après m’être remis en place quand elle me relance en me lançant un défi. Enfin, c’est plus elle qui se lance un défi, mais bon… Pour le coup, juste pour qu’elle grommelle en faisant la moue, j’aimerais bien qu’elle se loupe, tiens ! Ou se ratatine en beauté, pour être plus exact.

- Ok ça marche ! J’espère que tu te sens d’humeur généreuse aujourd’hui, Roxy.

Souriant en coin, je l’interpelle pour avoir son attention et lui dire que je vais commencer, avant de lancer ma balle. Elle la laisse passer, et je penche la tête sur le côté, moqueur.

- Ben alors ? Tu dors ? T’as plus le droit à l’erreur là, il t’en reste trois !

Puis, lançant les deux autres qu’elle renvoie avec la force de la motivation et de la hargne, je lâche un rire sonore. Elle se débrouille bien mieux que je ne le croyais, et ça, c’est bon pour le moral. En fait, quand on a la bonne position et qu’on arrive à faire le bon mouvement, y a assez peu de chance de louper la balle. Enfin quand on ne lui donne aucun effet. De toute manière, plus une balle est rapide, plus c’est difficile de l’avoir ; le timing est serré, et c’est compliqué de repérer la trajectoire qu’elle suivra et sa vitesse seulement en regardant le lanceur. Même si parfois, il suffit d’un mouvement pour repérer ce qui nous aidera à réagir. Ce n’est qu’une question de réflexes…
Enfin bon. Elle se débrouille bien et, quelque part, ça me rend vraiment heureux. Peut-être qu'on pourra jouer ensemble de temps à autres si ça lui plaît ?

- Wow, bien, bien. Plus qu’une. Serait-ce la balle de la victoire ou de la défaite ?! Mlle. Tessier parviendra-t-elle à remporter le match ? je fais en me replaçant, prenant la voix d’un commentateur surexcité par le match auquel il assiste.

Et enfin, la dernière balle, qui file vers elle.
Alors, qui a gagné ?



Parle en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

Je crois que j'ai besoin d'aide... [Roxy <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Chambres. :: Partie Feu. :: Chambre de Misao.
Aller à la page : 1, 2  Suivant