Partagez
Sur un Arbre Perché [Misao]
##   Lun 2 Juin 2014 - 10:16
Anonymous
Invité


C’était une belle journée de juin, peut-être un peu venteuse mais rien de bien catastrophique non plus, Maysane avait eu son dernier cours de la journée une heure plutôt, elle était dans sa chambre et s’ennuyait…Elle n’aimait pas ce sentiment de solitude qui l’étreignait… Sa famille lui manquait, elle ne faisait plus partie de leur vie dormais tel étaient les choses, c'était loin de la réjouir... Elle se sentait tellement seule... Elle n'était pas un monstre. Elle se sentait différente certes...Mais quand même... Elle poussa un petit soupir et se redressa, bouger, il fallait qu’elle se dégourdisse un peu les jambes.. Elle se leva de son lit, peu importait où elle irait mais elle ne supportait plus d’être dans ce dortoir, cette pièce lui donnait l’impression d’être enfermer ... Elle se dirigea vers sa valise et l'ouvrit, dans celui-ci se trouvait un paquet de lettres cachetées entourées d'un joli ruban. Il s'agissait des lettres qu'elle avait envoyées à sa mère, toutes retournées. Maysane laissa échapper un petit soupir et ferma la valise d’un geste sec.. Il fallait qu’elle s’aère. Elle prit son mp3 qui se trouvait sous son oreiller, enfila sa veste de daim et sortit d’abord du bâtiment, elle laissa ses pas la porter.. Où pour le moment elle n’en savait trop rien, elle laisserait ses instincts la guider...

Sortant de cet institut, elle avançait tranquillement, tachant de rester discrète de toute façon personne ne la remarquait jamais.  Parfois ça lui convenait parfois ça la rendait un peu plus triste comme là. Elle observait les gens, un peu envieuse, mais elle se reprit vite. Chaque personne ici avait souffert, elle ne devait pas être envieuse. Ça ne lui ressemblait pas.  Finalement elle se posa sur un banc, juste à l’entré, regardant les grilles, ça lui rappelait le pensionnat où elle avait étudié en Angleterre, ça ne lui faisait pas peur. Bien au contraire ça la rendait un peu nostalgique même. La musique se terminant, mais au lieu de relancer celle-ci, Maysane retira ses écouteurs. Elle n'était pas sûre mais il  lui semblait avoir entendu miauler. Se redressant, les miaulements se faisaient de plus en plus distincts cherchant un peu partout elle finis par arriver sous un arbre relevant la tête elle vie un petit chat perché sur une branche, miaulant désespérément.

* Je vais t'aider..*


Comment ? Ça  par contre, elle ne le savait pas encore ...


Pensées et écris
##   Dim 22 Juin 2014 - 12:56

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Petit rangement avant l'été : fait. Tout ça grâce à Roxanne... Je sais pas encore comment je vais la remercier pour ça – et disons-le clairement, toute ma gratitude ne vaut pas une pâtisserie ! Tout guilleret, pour changer, je sors donc du couloir Feu en évitant au passage quelques boules de flammes. En profitant pour engueuler au passage ces messieurs-dames un peu trop bruyants et chiants (et me faisant traiter de vieux en retour, les saligauds), je plante ensuite mes mains dans mes poches en réfléchissant un peu. Je pourrais peut-être lui prendre un truc, non ? En plus je sais même pas quand est son anniversaire... Ça va presque faire un an qu'on se connaît maintenant, j'aimerais pouvoir marquer le coup quand même, lui offrir un petit truc qui lui ferait plaisir... Problème : je ne sais pas quoi lui prendre. Ah ben c'est malin, ben oui, forcément.
Apercevant au loin les grilles de l'institut, je me décide à m'en approcher et à les jauger d'un œil mélancolique. L'extérieur... Bien sûr, Terrae est un havre de paix, et tout ça. Mais sincèrement, est-ce que je peux sincèrement rester ici toute ma vie, coupé du monde ? Même pour ma sœur Hideko, même pour Roxy, je ne sais pas si je pourrais. Parfois, je doute. Les labos me manquent, les recherches aussi ; pas forcément sur ces maudits pouvoirs, non. J'aurais préféré qu'ils n'aient jamais existé. Et peut-être est-ce le cas de bon nombre de mes anciens collègues.
Mes collègues, qui ont fait tant de mal ici. Moi aussi, j'en ai fait ; je me souviens de mon visage fermé, pâle, froid, dans ces cellules où on les enfermait comme s'ils étaient fous à lier. Des bêtes sauvages que l'on droguait et que l'on enfermait dans des cages, pour pouvoir mieux les étudier ensuite.
C'est étrange comme nous n'avons pas la même vision du monde, ici et là-bas. C'est... déroutant.
Je m'arrête de marcher en entendant des miaulements pas trop loin, et me dirige vers la source du bruit. Une gamine est plantée devant un arbre sur lequel un chat semble être coincé. Je m'approche lentement et laisse un petit sourire naître sur mon visage :

– Eh, salut. C'est ton chat ? Il est coincé ?

Je plisse le nez. Si elle veut, je peux toujours essayer de grimper dessus pour l'aider à descendre...



Parle en #b7273d.
##   Mar 1 Juil 2014 - 9:36
Anonymous
Invité

Comment il avait pus se retrouver perché là haut ? Bonn e question, comme tout le monde en grimpant mais c'était amusant parce qu'après il n'arrivait pas à redescendre, les chats faisaient souvent ça non ? En tout cas elle avait déjà vu des cas semblables, pas souvent certes mais quand même. Pinçant un peu les lèvres, elle pencha la tête. Que faire maintenant ? Un petit soupire lui échappa. Jamais elle n'aurait la force de grimper pour aller le chercher. Mais elle ne voyait pas comment faire autrement.

-Eh, salut. C'est ton chat ? Il est coincé ?

Ses lèves s'entre-ouvrent dans un cris silencieux, son cœur bat à la chamade, une sueur froide coule même le long de son dos. Elle ferme un instant les yeux se tournant vers la personne qui vient de lui filer la frousse de sa vie. Elle ne le connaît pas, en même temps , elle ne connaît personne encore. Tout juste arrivé, sac à peine poser et affaire à peine déballer, sauf ses foutus lettres. Mais là n'est pas le sujet. Elle le fixe, comment lui expliquer que non ce n'est pas son chat, mais que oui il est bloqué et qu’elle ne pourra pas lui répondre comme ça..

C'était chiant ça parfois. Soupirant elle regardait le chat qui miaulait de plus belle, sortant son téléphone portable elle pianota un instant puis le tendis au brun.



*Non ce n'est pas mon chat, mais oui il est coincé, je cherchais comment l'aider, ses miaulements me font de la peine*

Elle le regarde simplement, souriant un peu timidement, mais sans plus assez en retrait, enfin autant qu'on peut l'être dans une telle situation. Elle regarde parfois le chaton aussi, il est tout blanc, quelle idée d'être grimper dans ce pommier.. Tiens Apple ça serait sympa comme nom, surtout pour ce chat. Souriant un peu plus elle secoua ensuite la tête, comme exaspéré par sa propre idée avant de se risquer un nouveau regard vers cette homme. Pourvus qu'il ne la regarde pas avec pitié ou de façon exaspéré lui aussi. Elle communiquait comme elle le pouvait et c'était vrai que ça pouvait parfois dérouter.
##   Lun 14 Juil 2014 - 15:39

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Je recule un peu en levant les mains et fais la moue. Visiblement je l'ai fait flipper, c'est malin ça. Sérieux, toutes les personnes de cet institut sont-elles réellement si minuscules ? Si menues ? Si... flippées de la vie ? Je veux bien croire que la plupart ont vécu l'enfer, pour ressentir le Vide et bla bla bla, mais bon, il ne faut pas non plus faire de crise cardiaque à chaque fois que quelqu'un leur adresse la parole ! C'est aussi stressant pour elle que pour moi, là, j'ai l'impression d'être un type pas net qui aurait agressé une gamine... Ce qui n'est strictement pas le cas, je tiens tout de même à le préciser !
Elle lève les yeux vers moi et finit par sortir son téléphone portable, sur lequel elle se met à taper. Je hausse un sourcil, prêt à lui demander si je lui ai fait si peur – et si elle n'était pas en train, à tout hasard, d'appeler la police, ou un master, ou je ne sais trop quoi de potentiellement dangereux – lorsqu'elle me plante l'écran juste sous le nez. Je cligne des yeux quelques secondes, laissant mon regard aller d'elle à l'appareil et inversement. Son sourire, un peu timide et gêné, me tire un soupire alors que je me motive à lire ce qu'il y a de marqué. Je mets un instant à décrypter les petites lettres, et lève les yeux vers elle. Muette, elle aussi ? C'est une particularité de l'institut d'accueillir toutes les personnes malades, ou bien ?
Je soupire et me passe la main sur la nuque.

– Bouge pas, je vais le faire descendre de là.

M'approchant de l'arbre, je lorgne autour de nous pour voir si personne n'est dans les parages et m'accroche aux branches pour essayer de grimper dedans. Je grimace en sentant la sève coller à mes doigts mais tend tout de même la main pour attirer le chaton.

– Allez, viens. Je t'aide.

Oui, bon, je sais, je parle à un chat, et ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus utile, mais passons. Bon sang, mais pourquoi il ne s'approche pas ? Mais... Mais non, recule pas comme ça, crétin, tu vas tomber ! Rahh.
J'ai un soupir lourd, et jette un regard à la gamine en dessous. Bon, vas-y Misao... Salis-toi, c'est pour le bien de la communauté.
Je rampe un peu plus en direction du chaton et parviens enfin à l'attraper. Il essaie de se défendre en me frappant un peu de ses pattes et me griffe la main – m'arrachant une grimace d'agacement.
Bon, maintenant... Comment fait-on pour redescendre ?

– Juste deux minutes, que je trouve une prise... je grommelle.

Serrant l'animal contre moi, j'essaie de faire le chemin en sens inverse et manque de m'étaler par terre. C'est bien ma veine...
Je me tourne vers la gosse et lui tend le chaton, le lui mettant presque entre les bras.

– Tiens.

Désinfecter la blessure... Arg. Je vais mourir à cause d'un foutu chat...



Parle en #b7273d.
##   Mar 15 Juil 2014 - 10:20
Anonymous
Invité

Maysane l'entendit soupirer mais n'osa pas poser son regard sur lui, elle ne voulait pas de pitié ou quelque chose du même style quand il la regarderait, en vérité elle ne voulait rien de tout ça. C'était aussi pour ça qu'elle évitait le contact avec les gens, ça les rendaient mal à l'aise... Et pas extension ça la rendait mal à l'aise aussi.

-Bouge pas, je vais le faire descendre de là.

Ok ça voulait dire qu'il allait grimper ? Ou un truc comme ça ? Bah s'il s'en jugeait capable..Elle espérait juste qu'il fasse attention à lui et au chaton, c'était pas le moment pour tomber et se casser quelque chose..Elle aimerait bien pouvoir monter à l'arbre elle aussi, elle l'aurait sûrement fait avant d'ailleurs... Penchant un peu la tête elle le regarda regarder autour d'eux, du style est ce qu'on me voit ? Peut être qu'il avait une réputation à tenir, peut être qu'aider un petit chat n'en faisait pas partis ou qu'il se payerait la « honte » ? Aucune idée, en tout cas elle le voyait  bien faire et il l'aidait, alors le reste ne l'intéressait pas forcement.

-Allez, viens. Je t'aide.

Le regardant toujours, elle s'approcha un peu, elle aurait bien aimer aider mais elle ne voyait pas trop en faisant quoi. Elle avait l'impression d 'être impuissante là, elle l'était de toute façon et ça faisait quand même un peu mal de s'en rendre compte. Même pas capable d'aider pour le sauvetage d'un chaton... Elle comprenait mieux maintenant quand se mère lui disait qu'elle ne servait vraiment à rien …

- Juste deux minutes, que je trouve une prise... 

S'éloignant un peu de l'arbre elle le regarda descendre lui faisant un peu de place, afin de ne pas le déranger plus ou de le faire tomber malencontreusement.

-Tiens.

Maysane se retrouva avec le chaton contre elle, le prenant doucement elle sourit au sauveteur, sortant son téléphone, elle tapa quelque chose, puis l'effaça avant de recommencer à taper un simple mot, lui montrant l'écran, un simple « Merci » mais sincère s'y affichait. Effaçant à nouveau elle inscrivit à nouveau.

«  Tu as les doigts couverts de sève, attention de ne pas tacher tes vêtements et encore merci pour ce que tu as fais. »

Elle ne savait pas trop quoi dire d'autre, elle lui lassa le téléphone le temps qu'il lise, elle regardait la petite boule de poil, souriant à nouveau , elle le caressait, qu'est ce qu’elle aurait aimé dire ce qu’elle ressentait à voix haute.Mais tant pis, elle se contentait de le caresser en silence. Récupérant ensuite son téléphone elle le garda en main, pour le cas où et son regard se posa à nouveau sur l'homme avant de se poser sur l'arbre puis sur l’institue, enfin les bâtiments qu'on voyait d'ici.
##   Jeu 31 Juil 2014 - 12:47

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Une fois redescendu, je balance le chat dans les bras de la gosse. Truc sauvage, là… Tu le sauves, et qu’est-ce qu’il fait pour te remercier ? Il pète un câble et te griffe comme un barbare. C’est abusé ! Je suis pas d’accord ! Dis merci, sale bestiole ! Nan mais franchement, la politesse de nos jours, ça existe plus. Bref.
C’est marrant, mais pourquoi dans ses bras le chat a l’air tout cool et tout content, hein ? C’est moi qui ait un mauvais feeling avec les animaux ou bien quoi ?!
Je grimace en sentant la sève me coller aux doigts et frotte mes mains entre elles pour essayer de l’en débarrasser le plus possible. Ok, bon, je crois que c’est déjà mal parti ; c’est super collant, c’est dégueulasse et en plus ça veut pas partir. N’importe quoi ! Au moins la gamine a l’air plutôt contente. Elle affiche un petit remerciement sur son portable et je soupire, haussant les épaules.

- Ca va, ça va, c’est rien.

Arg. Misao, tu es faible face aux gosses, sérieux… Surtout face aux filles, oui ben oui, évidemment, sinon c’est pas amusant hein. J’ai une petite pensée pour Matheo, me demandant comment il se porte. C’est vrai, ça fait longtemps que je l’ai pas croisé, ni rien ; et ça doit être une de mes seules rencontres masculines marquantes. Oui, vraiment à ce point. C’est terrible comme je peux faire mon asocial parfois…
Je fais la moue et regarde mes doigts. De la sève est allée sur la coupure, ça picote un peu. J’ai un nouveau soupir.

- Bon ben… Je vais aller me nettoyer les mains, hein. Avant que… je me tâche.

Que ça ne s’infecte, plutôt. Mais ça, je le dirais pas à voix haute ; je suis pas totalement masochiste… J’en ai marre que tout le monde se foute de ma gueule dans ces moments-là, sérieux !

- Tu… vas en faire quoi au juste ? je l’interroge en désignant l’animal du menton.

Ouais, bon, ok, arrête de parler et fuis Misao, c’est le moment…



Parle en #b7273d.
##   Mer 6 Aoû 2014 - 10:54
Anonymous
Invité

-Ca va, ça va, c’est rien. 

S'il le disait que faire, elle n'y croyait pas trop mais bon.Qu'est ce qu'elle pouvait faire de plus que de rester là à le regarder? Devait elle partir? Sûrement en tout cas lui il en donnait l'impression, de vouloir partir, pourtant il restait là.

- Bon ben… Je vais aller me nettoyer les mains, hein. Avant que… je me tâche.

Il semblait même faire la conversation, enfin quelque chose comme ça ou pas il voulait partir, normal, elle avait du être sa BA de la journée, voir peut être même de la semaine ou du mois, qu'est ce que ça pouvait faire hein, c'était pas comme si elle pouvait réellement faire autrement que de se faire aider. Pour le moment cependant. Elle avait hâte de pouvoir à nouveau se servir de son corps comme elle le désirait. Être faible c'était chiant. Être muette encore plus, mais ça, elle n'y pouvait malheureusement rien. Que pour son corps, ça reviendrait, au fur et à mesure elle recèperait sa vitalité, peut être plus vraiment comme avant, mais bientôt elle sera déjà plus forte.

Mais bientôt ça serait quand... ???


-Tu… vas en faire quoi au juste ? 

Sursautant elle le regarda à nouveau, oui elle avait complètement zappé la présence de l'homme. Ça lui arrivait parfois, tellement habituée à être dans son coin. Caressant à nouveau le chaton elle pencha un peu la tête, surprise qu'il soit encore là, il avait dit vouloir partir après tout. Tapotant à nouveau sur son téléphone, elle le lui tendit mais voilà, le chaton décida au même moment de planté ses griffes dans la peau de son ventre, lui arrachant un gémissement de douleur, elle laissa échapper le téléphone qui s'écrasa, écran  contre gravier, je vous laisse deviner qui a gagné...

Un petit regard horrifié vers l'appareil et elle se baissa, tenant plus fermement le chaton restant accroupie regardant l’écran casser de son téléphone... Comment elle allait faire maintenant ? Elle ne pouvait vraiment pas se promener avec un bloc note à chaque fois ? Elle allait encore devoir « se taire » ? Déjà qu'elle ne communiquait que peu avec les gens, ça n'aidait pas beaucoup.

Une seule solution s'offrait à elle, aller en ville et racheter un téléphone, seule.. Mh.. Elle ne pouvait quand même pas lui demander, ce n'était pas parce qu'il l'avait aider une fois qu'il allait recommencé. Soupirant faiblement elle se redressa, ce simple geste lui arracha une grimace, elle mit le téléphone dans sa poche et regarda une nouvelle fois le sauver de chaton, un sourire contrit aux lèvres tout simplement incapable d'exprimer sa pensée clairement à lui...
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 1:26

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Il m’a fallu faire un effort surhumain pour ne pas partir sitôt le chat balancé dans les bras de ce qui semblait être sa nouvelle propriétaire. Mais bon, la gamine a l’air tellement perdue que… Je sais pas ? Je me suis senti mal à l’idée de me barrer, j’avoue. C’est un peu débile dit comme ça, mais voilà ; dans son cas, j’aimerais bien un peu de compagnie aussi j’imagine. Enfin je suppose, peut-être qu’elle veut juste que je lui foute la paix, j’en sais rien ; après tout c’est moi qui me suis approché. Enfin bon, j’aime pas tergiverser pendant dix ans comme ça, ça a tendance à m’agacer.
Elle veut encore marquer quelque chose sur son portable, mais sursaute et le téléphone se brise au sol. J’ai une grimace en la voyant accroupie, l’air désespérée. Ok… Ok. Je sens que cette journée, ce sera PAS ma journée. J’aime pas faire le bon samaritain, tout simplement parce que je sais que personne ne ferait pareil dans mon cas. Je suis pas une gosse qui sait faire des sourires désespérés aux gens, hein, désolé, j’ai pas d’atout comme le petit chat mignon, et je suis pas petit non plus. Je suis plus du genre grand dadais débrouillard – et encore, je suis un scientifique dans l’âme ; mais j’ai eu la chance de ne pas hériter du crédo habituel style « 100% théorie, 0% pratique »… Comme quoi, tout arrive.
À mon tour, je sors mon portable en soupirant et fait rapidement passer le clavier tactile en qwerty. J’ai l’habitude de dialogue avec des anglais, donc c’est toujours pratique de pouvoir le faire dans leur langue – sachant que dans 99,9999% des cas, ils ne parlent pas japonais. Ou savent dire bonjour, avec un accent à couper au couteau qui me donne envie de les énucléer, mais passons…

- Tiens. Tu voulais dire quelque chose ? je l’interroge.

Je désigne sa poche du doigt.

- Tu sauras où le faire réparer ? Il y a une boutique en ville.

Je me retiens de proposer de l’accompagner. Ça ne me gênerait pas. Mais j’ai pas envie de passer pour monsieur le super-héros. Déjà qu’y a rien de plus cliché que de faire descendre un chat d’un arbre, alors si en plus sauve la demoiselle en détresse, ça va vraiment pas le faire.
Mon dieu j’ai l’impression d’être un pédophile en plus comme je dis ça, c’est terrifiant. J’aime pas les gamines bordel ! Je vous défends de penser un truc pareil ! C'est juste... trop glauque...
C'est exactement pour ça que j'aime pas discuter avec des filles plus jeunes. Les gens ont tendance à vous lancer des regards space... (Mais bon, dans un environnement composé de gosses à 90%, c'est pas "compliqué" de ne pas leur parler ; c'est carrément impossible !)



Parle en #b7273d.
##   Mar 9 Sep 2014 - 12:52
Anonymous
Invité

Qu'est ce qu'elle pouvait être empoté parfois.. Retenant un petit soupire elle caressa le chaton, essayant de réfléchir rapidement à comment elle pourrait faire. Elle lui aurait bien demander mais il donnait juste l'impression de vouloir prendre ses jambes à son cou, alors autant ne pas insister. Soupirant pour de bon cette fois elle regarda le félin.

C'était pas gagné tout ça, voilà sa conclusion. Elle commençait même à désespéré un peu là. Elle était seule ici, ça ne changeait pas ça, mais ce n'était même pas son pays. Elle se mordilla la lèvre plus fortement, battant précipitamment des paupières afin de chasser les larmes qui pointaient le bout de leur nez. Non ne pas pleurer, pas pleurer ici, pas comme ça, pas après tout ce qu’elle avait endurer. Elle n'avait pas le droit de craquer, alors que ça commençait à aller mieux.. A aller mieux.. Oui elle pouvait bouger, bon pour parler c'était foutu mais, elle n'était plus dans un lit d’hôpital, elle n'avait plus sa mère à supporter. Elle était indépendante, financièrement aussi, elle était en âge de se gérer.. Et même pour sa santé.. Ça irait, tout irait pour le mieux. Ne pas craquer...


-Tiens. Tu voulais dire quelque chose ?

Uh ? Relevant les yeux elle vit le téléphone, apparemment il lui avait préparé pour qu’elle tape dessus.. Ça c'était gentil, mais c'était un homme gentil apparemment, puisqu'il avait aider pour le chat. Juste qu'il semblait.. Elle ne savait pas trop comment le définir,et puis elle ne le connaissait pas assez pour le juger, comme si elle était apte à jugé de toute façon..

-Tu sauras où le faire réparer ? Il y a une boutique en ville.

Ah il lui parlait du téléphone, une boutique en ville, d'accord, tant mieux elle pourrait donc y aller, ça la soulageait un peu ça. Prenant le téléphone elle se mit donc à taper un message à son intention, bah oui y avait que lui de toute manière en face d'elle..

«  Merci de votre aide et je suis désolé pour les taches de sève. Ne vous préoccupez pas de ça, je trouverais la boutique. Merci encore. »


Elle agrémenta le message d'une petite émoticône, un sourire, histoire de lui faire comprendre qu'elle était bien contente de son aide. Pour la boutique elle devrait trouver, mais avant il faudrait qu'elle retourne à la chambre qu’elle fouille dans sa valise pour trouver de quoi écrire et se faire comprendre. Comme il avait reprit le téléphone, elle rehaussa un peu le chaton qui glissait et elle fit un petit signe de main à l'homme, articulant silencieusement un « au revoir » .
##   Dim 21 Sep 2014 - 22:42

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Un peu inquiet, j’essaie de me forcer à rester. On dirait que ça me dérange, dit comme ça, et ce n’est pas totalement faux en soi ; j’ai pas l’habitude de prêter la moitié de mes journées à des gens que je viens juste de rencontrer, donc bon. Si ça vous arrive souvent, dites le moi tout de suite, je serais ravi d’avoir deux trois tuyaux histoire de pas tomber dans un éternel silence ponctué de petits toussotements gênés, style « je sais pas quoi dire. » Surtout que là, bon, je veux pas avoir l’air d’un con insensible, mais elle parle pas de base… Alors c’est un peu difficile d’avoir une conversation avec elle, si j’ose dire. Mais je fais des efforts ! Je parle, et tout ! Bon, ok, je lui ai pas demandé son nom et je crois pas qu’elle connaisse le mien, mais sinon tout va bien ! Au pire, je m’en fous, on va dire ça comme ça, hein…
Elle me rend mon portable après avoir tapé dessus quelques mots de remerciements, et je lui fais un sourire embarrassé. Vas-y Misao, sois sociable dans ta vie, je sais que tu peux le faire ! J’acquiesce lentement, haussant les épaules. Pour une fois que j’étais aimable, je me fais remballer. Mais bon, comme dit, hein… Même si j’ai effectivement que ça à foutre de ma vie, je crois que je vais plutôt essayer de l’employer à des choses… utiles. Genre essayer de m’entraîner à pas cramer mes vêtements, pour commencer, ce serait chouette ! Il me faudrait peut-être des vêtements ignifugés, en fait…

- C’est pas grave, ça se nettoie.

Je crois.
Oh et puis allez, c’est naturel, ça peut pas faire de mal !... Ahah. J’ai un sourire crispé.

- Bonne journée.

Un léger signe, et je m’éloigne à mon tour jusqu’à la fontaine à eau la plus proche, et me rince les mains, les frottant longuement, avant de me précipiter jusqu’à ma chambre pour en enlever l’excédent. Je crois que j’ai bien dû rester une dizaine de minutes devant mon lavabo, à me demander si, parce que je me suis fait griffer par un chat, je n’allais pas développer de maladie quelconque.
Sérieusement, ça craint un max…



Parle en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

Sur un Arbre Perché [Misao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.