Partagez | 
Encore ces souvenirs...[Pv: ogami asama]
##   Dim 1 Mai 2011 - 20:06

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Aujourd'hui, il ne faisait pas spécialement beau. Le ciel était couvert et pourtant, j'avais une folle envie de sortir un peu, me libérer de ces murs de pierre qui m'emprisonnaient. Je sais, c'était fort mais en ce moment, un grand besoin de liberté se faisait sentir. Et puis, je me sentais assez triste également...
Tout à l'heure, j'étais passé dans les couloirs et j'avais entendu des élèves parler. Ils discutaient de ce que leur parents leur avait envoyer, des lettres chaleureuses qu'ils avaient reçus, et à quel point ils aimaient leur parent à cet instant précis. Moi, ce fut mon coeur que je sentis éclater à ce moment là.
Ils ne savaient pas la chance qu'ils avaient? Ne se rendaient-ils pas compte à quel point d'autres n'avaient pas la même chance? Savait-il tout ce que j'aurai sacrifier pour revoir une dernière fois le visage de ma mère? Non bien sur que non...mais comment est-ce qu'il pourrai? Je ne peux pas leur en vouloir, ma souffrance n'est pas la leur. Mais ces derniers temps, cette fameuse fissure qui s'était ouverte ne moi ne cessé de grossir. J'avais tout fait pour la camoufler: penser à autre chose, rencontrer des gens, m’entraîner...mais rien ne m'avait jamais permis de totalement effacé ce souvenir...

Je marchai donc, tristement, sans rien regarder devant moi. Je n'avais pas de but particulier, juste marcher. Les pensées s’entrechoquaient dans ma tête. Je n'étais pas bien sur de quoi faire? Comment faire? et même si je devais faire...Tout ses souvenirs qui me sont si précieux, pourtant ils me coûtent tellement. J'aimerais vraiment pouvoir les effacer de temps en temps. Me souvenir de son visage, de sa voix, cela ne ma rappelle que plus de souffrance et je ne souhaite pas ressentir ça en me souvenant de maman...

Je percuta une pierre du pied. La douleur me ramena à la réalité. Je leva les yeux et me trouva face à une immense prairie. En me retournant, je constata que j'avais du marcher un bon moment ici sans m'en rendre compte. Du coup, j'étais perdu. Je ne savais plus par où j'étais arrivé. mais bizarrement, cela ne me préoccupait pas. Au contraire. Plutôt que de paniquer, je me calma et m'installa dans l'herbe douce. L'odeur de l'herbe m'était agréable, aussi, je pris grand plaisir à respirer profondément.
pris d'une envie soudaine, je fis apparaître une boule d'eau que je placa face à mon visage. Ce dernier se refléta dedans et je constata qu'il ne laissait guère émaner de joie...alors que c'est l'expression qui lu allait le mieux.
Je fis un effort pour sourire, en pensant aux personnes que j'aimais bien à Terrae. Le sourire apparut, mes yeux se plissèrent joliment pour arborer une expression plus réjouie.

-C'est déjà mieux^^


##   Dim 1 Mai 2011 - 20:37
avatar
Invité

J’avais fait un rêve cette nuit … Un rêve doux, mais triste en même temps. Perdu dans une prairie un petit garçon n’avait pas l’air heureux, jouant de sa maitrise qui était similaire à la mienne, il essayait tant bien que mal de sourire. En apparence, un léger sourire se forma sur ses lèvres, mais dans son cœur c’était tout autre chose … Qui pouvait-il être ? Il était jeune aussi, un si petit enfant et déjà confronté à la tristesse du monde ?

Me redressant de ma chaise, je décidais d’aller à sa rencontre après avoir songé toute la matinée à cette vision. Je savais ou il était et à quoi il ressemblait, ce ne serait donc pas difficile pour moi de le retrouver n’est ce pas ? Avançant d’un pas rapide vers la prairie se trouvant non loin de l’institut, je saluais sur mon passage quelques étudiants m’accordant un « bonjour, Ogami-Sensei » poliment.

Arrivée devant l’étendue verdoyante, un grand sourire ce dessinait sur mes lèvres. Je n’étais pas adepte de la nature, mais qui devant un tel spectacle resterait neutre ? Moi ? Non, j’aimais être devant des spectacles naturels de la nature … Notre Mère la nature. Avançant sur le gazon légèrement humide que je pouvais sentir traverser mes sandales, je cherchais des yeux la petite frimousse verte de loin.

Apercevant non loin de moi un jeune garçon assit sur le sol, mon sourire déjà rayonnant s’agrandit. Marchant en sa direction, je regardais d’un air amusé la petite boule d’eau qu’il avait formé devant son visage. Mettant en pratique mon pouvoir, j’attirais la boule d’eau de l’enfant jusqu’à ce que celle-ci flotte au dessus de ma paume. Arrivé devant lui, je lui accordai un sourire rayonnant avant de déclarer de ma voix calme et douce :

- Je t’ai enfin trouvé.

M’amusant à jouer avec la boule d’eau, je la décomposais pour en faire des plus petites. Cinq en tout ce présentait devant le petit garçon, les grossissant aisément, je les laissais léviter avant de les envoyer vers le ciel, plus précisément vers les rayons du soleil qui de leurs fragilités arrivaient cependant à transpercer les nuages qui recouvrait l’immensité bleue. Créant ainsi un arc-en-ciel, un air joyeux se dessinait sur mon visage.

- J’ai eu la vision qu’un petit garçon tristounet se trouvait ici, j’espère que cet arc-en-ciel te fera sourire petit. Comment t’appelles-tu ?



##   Lun 2 Mai 2011 - 13:06

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Alors que je contemplais toujours la boule d'eau devant mon visage, je vis celle-ci décoller de ma paume. Je la regarda, de mes yeux étonnés, s'envoler puis se dirigeai vers un monsieur qui n'était pas très loin de moi. Cela me surprit d'ailleurs beaucoup. Je ne l'avais pas remarqué...J'étais tellement absorbé dans la contemplation de mon visage, essayant de le rendre plus joyeux, que je n'avais même pas perçu la présence du monsieur

La boule se posa dans sa propre paume. Je le regarda avec curiosité, attendant de voir ce qu'il allait faire. La boule se divisa en petites bulles qui filèrent vers le ciel. Au contact des rayons solaires et des nuages, un arc-en-ciel se forma. Je poussa un petit "ohhh" admiratif, regardant l'arc-en-ciel en souriant. Ce monsieur était un eau aussi, comme moi. J'en étais sur!!! De plus, ce qu'il m'a dit me faisait penser qu'il était voyant également, comme moi!!! Sa dernière phrase me le confirma d'ailleurs. Je le regarda un instant puis esquissa un franc sourire de joie.

-Oui je vais beaucoup mieux^^ Merci monsieur^^

Hésitant à lui poser ma question, je plaça un doigt sur ma lèvre inférieur, baissant le regard, feignant de contempler un brin d'herbe. Puis, je releva la tête et fut rassuré de voir que son visage était paisible et doux. Il m'inspirai confiance, quelque chose me disait que je ne devais pas avoir peur de lui.

-Vous...êtes voyant vous aussi?

Puis, je m'en souvins après, je constata qu'il m'avait demandé mon nom mais que je n'avais pas répondu. Encore absorbé par mes questions, je retrouva cependant bien vite ma joie de vivre pour sourire de nouveau et le regarder avec des yeux pétillants.

-Je m'appelle Akihiko^^ Et vous monsieur?


##   Lun 2 Mai 2011 - 14:19
avatar
Invité

-Oui je vais beaucoup mieux. Merci monsieur.

M’accordant une mine joyeuse, je ne pouvais que lui sourire comme réponse. M’asseyant à ses côtés, je le regardais trifouiller dans l’herbe tout en gardant la sérénité du moment.

-Vous...êtes voyant vous aussi?

J’étais content qu’il me pose cette question, ce qui voulait dire que je ne lui faisais pas peur et qu’il n’allait pas s’enfuir en courant comme beaucoup d’autres étudiants. Avant que je ne puisse lui répondre, il répondit à une de mes questions précédentes.

Je m'appelle Akihiko. Et vous monsieur?

Il était si gentil et si mignon, un enfant brave et bon dés son plus jeune âge. Pourtant, l’idée de savoir qu’il était ici était surement qu’un malheur avait du arriver dans sa vie précédente avant qu’il ne franchisse le portail de Terrae. Que lui était-il donc arrivé ?

- Ogami, je m’appelle Ogami Asama ! Si tu veux, comme je suis ton ainé et que nous partageons la même affinité, je t’autorise à m’appeler « Oni-San ».

Lui accordant un sourire en lui tendant une main en voulant créer ce « pacte » entre nous, je continuais d’une voix calme en lui demandant un peu plus de renseignement sur lui. J’étais curieux de cet enfant et je m’amuserai moi-même à répondre à toutes ses questions.

- Aki-Kun, cela fait-il longtemps que tu es ici ? Désolé, mais veux-tu bien me dire la raison de ta venue à Terrae ? Si c’est trop triste, ne te force pas, ne ?

Tapotant sa tête avec gentillesse, je ne voulais absolument que ce petit fonde en larmes en se remémorant des souvenirs douloureux. Après tout … On a toute une bonne raison d’être ici, que ce soit pour le bien ou le mal.


##   Lun 2 Mai 2011 - 14:37

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

L'observant de mes yeux marrons caramels, je constata qu'il était jeune. Peut-être même plus jeune que Deko-sama. Pour autant, il paraissait évident que j'étais bien plus jeune que lui. Ce pourquoi sa gentillesse et sa naturalité me désarçonnèrent un moment. J'écouta ce qu'il me disait et constata, avec une pointe de fierté, qu'on était bien de la même affinité. En revanche, avant que je ne puisse réfléchir à un surnom pour lui montrer mon affection, il m'autorisa à l'appeler Oni-san.

Je me mis alors à rougir. Personne ne m'avait jamais proposé de l'appeler comme cela. Personne ne voulait se lier à un gamin de 10 ans, je ne pouvais rien apporter à mon âge comme expérience. J'étais juste là pour faire tout mignon, tout gentil. En même temps c'est ce que j'étais. Puis je pensa que si on avait la même affinité, peut-être qu'on avait le même caractère.
Je remarqua alors sa main tendue. Je le regarda dans les yeux un moment puis baissa mon regard sur sa main. Avec un grand sourire confiant, je mis dans la sienne et la serra légèrement comme je voyais faire papa de temps en temps.

-Enchanté Oni-san^^

Au moment où je toucha sa main, une décharge me prit le corps. Pas douloureuse, bien au contraire, mais une absence me prit et je compris aussitôt que j'avais une vision. Je n'en avais jamais eu au contact d'une personne, je ne savais quelle sensation cela me ferait. Maintenant je savais. La vision prit forme et je vis comme un espèce de puissant halo lumineux entouré la silhouette du monsieur. Une douce lueur bleutée, qui me faisait du bien.
Je recouvra mes sens et replongea dans la réalité. Je cligna des yeux un instant puis regarda oni-san. Je resta un silencieux un moment, puis lui demanda avec curiosité:

-Dis-moi Oni-san, est-ce que tu es un master?

C'était l'impression qui s'était dégagée de ma vision. Une impression de calme, de force...quelque chose de bien supérieur à moi et pourtant semblable à moi. C'était ainsi que je l'avais interprété et déduis qu'il devait être master.

Je lâcha sa main, complètement rassuré cependant quand à sa présence. Il n'y avais rien de mauvais en lui, je le sentais. Je pouvais avoir confiance.
Mais quand il me posa la question sur le pourquoi j'étais arrivé ici, mon visage perdit un peu de son éclat. Je me renferma légèrement, et baissa la tête avec un regard triste.

-Ma....Maman....elle est morte dans l'incendie de la boutique...

Je bégayai un petit peu, sentant les pleurs envahir ma voix.


##   Lun 2 Mai 2011 - 15:23
avatar
Invité

-Dis-moi Oni-san, est-ce que tu es un master?

Je l’avais sentis à son contact, le petit venait d’ouvrir une porte sur mon âme comme personne d’autres ne l’avait fait au par avant. Le regardant un court instant se déconnecter de la réalité, j’en déduis aisément qu’il venait d’avoir une vision … Donc une eau solaire n’est ce pas ?

-Ma....Maman....elle est morte dans l'incendie de la boutique...

Baissant la tête, il répondit à ma question en bégayant … Je ne pouvais pas lui accorder un sourire à cet instant précis, non, les mots ne serviront à rien dans ce moment précis. C’est pourquoi, je me décidais à attirer le petit corps frêle de l’enfant et l’enlacer tendrement. Posant la tête sur les siennes, mes grandes mains venaient serer les épaules du petit d’un geste doux. Donnant de la chaleur à mon geste, j’essayais d’apaiser le petit par ce mouvement dit fraternel.

- Ta maman aurait été fier d’avoir un garçon si mignon que toi tu sais, crois-moi … Du haut des nuages, s’étend un lieu où les humains n’ont pas le droit d’aller. On appelle ça le paradis pour certaines croyances, alors disons-nous, que par dessus les nuages, le visage souriant de ta maman te protège dans tes décisions, Aki-Kun.

Je n’étais pas croyant, mais apaiser les douleurs d’un enfant en lui accordant la croyance à un endroit beau où pouvaient reposer leurs proches décédés n’était pas une bonne chose ? Desserrant un peu mon emprise, je levais les yeux au ciel et contempla celui-ci à mon tour.

- Je me plais à dire que ceux que j’ai aimé et qui sont morts me regarde d’en haut, ainsi, je continue à sourire pour ne pas déshonorer la foie qu’ils ont eu un jour en moi.

Levant la main au ciel, je la redescendis dans un geste lent pour la mettre sur mon corps. Accordant un sourire à Aki-Kun, je pressais à mon tour ma main sur son corps battant avant de déclarer d’une voix douce :

- Même si elle n’est pas là physiquement, ta maman sera toujours là.

Une expression désolée ? Oui, j’étais triste pour ce petit, mais je ne pouvais pas lui montrer ma tristesse non, je devais être fort et lui montrer que les jours qui suivront seront beaux dans ce monde nouveau qu’on appelle Terrae, pour nous … enfant délaissé.

- Je suis bel est bien un Master, une eau Solaire si tu veux savoir, et d’après ce que je vois, toi aussi tu l’es n’est-ce pas ? Me montrerais-tu ce que tu sais déjà faire ?

HS: Je suis moi-même émue par mes dires *O*
##   Lun 2 Mai 2011 - 15:45

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Hs: je te comprend, c'est tellement beau T.T

La tête toujours baissé, je ne pouvais pas voir Oni-san. Je sentis en revanche parfaitement son contact. Je sentis sa main et sentis aussitôt que j’avançai sans que je m'en rende compte. Une fraction de seconde plus tard, j'étais blotti contre lui, ses bras autour de moi, sentant sa tête sur la mienne. Les yeux ouverts, je tentai de refouler les mauvaises pensées qui m'assaillaient: maman, papa...je e voulais pas, je ne voulais pleurer maintenant, pas comme ça.

Ce fut pourtant ce qui arriva! Sans m'en rendre compte, les premières larmes commencèrent à couler sur mes joues, bientôt suivies d'une cascade d'autre. Je ferma les yeux et me serra de toute mes force contre Oni-san. La chaleur qui émanait de son corps me faisait du bien, je me sentais à l'abri, je me sentais protégé. J'aurai que le monde se stoppe à ce moment-là, que tout s'arrête pour pouvoir profiter de ce bonheur. De savoir, que même ici à terrae, il y avait quelqu'un qui me regardait et qui m'aimait.

J'écouta tout ce qu'il me disait. Je l'écouta en entier. J'avais renié cette croyance au moment de sa mort, j'avais perdue cette foi au moment de mon arrivée ici...Mais c'était parce que j'avais peur. Je ne voulais pas que maman me voit ainsi, j'avais peur de ce qu'elle pourrai penser. Je ne voulais pas la décevoir. Qu'aurait-elle dit sur mes pouvoirs? Rien sans doute...elle aurait émue, peut-être même fière. Surement pas déçue.
Mais là, à cet instant précis, je n'avais plus peur, j'étais confiant, protégé et en sécurité. Oni-san relâcha son étreinte et je me dégagea également, comme à regret pour lui faire de nouveau face.

-Merci...Oni-san.

Ce fut la seule chose que je pouvais dire. Mais ma reconnaissance, allait bien au-delà des mots. Mais j'étais persuadé qu'il le savait bien.
Il m'affirma être un solaire également. Donc, on avait la même affinité et le même don. Cela me combla de joie. Je pourrais passer plus de temps avec lui dans ce cas! Je pourrai lui parler plus souvent, être avec lui plus souvent. J'en avais vraiment envie.
Il me demanda alors de lui montrer ce que je savais faire. J'acquiesça, bien déterminé à lui montrer que je pouvais faire quelques trucs également. J'avais retrouvé de la motivation, et j’allais m'en servir.

Je créa rapidement deux boules d'eau, une dans chaque paumes, et les décomposa en plusieurs petites bulles chacune. Je fis danser les bulles autour de moi, en spirale puis les lança toutes sur une pierre, non loin de moi. Elles s'y écrasèrent toutes, laissant une petite trace mouillée sur la pierre en question.
Je me retourna vers Oni-san et lui offrit une petite mine, réjouie tout de même.

-Je ne sais pas faire grand chose avec l'eau...désolé...Quant à mes visions, je ne les contrôles pas.

Il valait mieux être honnête. Il ne servait à rien de faire la marié plus belle qu'elle ne l'est.


##   Lun 2 Mai 2011 - 16:34
avatar
Invité

-Merci...Oni-san.

Une fois dégagé de mon étreinte, il se mot à exécuter mes demandes. Créant de l’eau dans ses paumes, il jouait avec celles-ci jusqu’à ce qu’il les éclate sur un petit rocher non loin de notre position.

-Je ne sais pas faire grand chose avec l'eau ... désolé ... Quant à mes visions, je ne les contrôles pas.

Applaudissant en faisant un « Waaah », je ne pouvais qu’être content qu’il puisse déjà créer cette matière liquide. Beaucoup de gens n’arrivaient même pas à diviser l’eau et lui, il se plaisait déjà à s’amuser avec et les contrôler. J’étais ravi, mais ses paroles me désolaient une fois de plus.

- Ne t’excuses pas, tu maitrises déjà bien ta puissance pour un initié, et les visions, je t’avoue que moi non plus je ne les gère pas. Elles n’apparaissent que quand je dors ces temps-ci, mais n’oublie pas que certain évènement peuvent changer cette vision. L’avenir n’a rien de défini, je ne crois pas au destin.

Me relevant, je me poussais un peu plus loin de l’enfant afin d’avoir de l’espace pour lui faire une petite démonstration de mon pouvoir. Fermant les yeux, je reposais mon corps tout entier sur l’air ambiant en cette journée de rencontre. Concentrant ma puissance en deux boules dansant autour de moi, je me mis à créer des formes avec celles-ci de manières à ce qu’elles forment deux petits dragons.

- L’eau est un élément avec lequel tout tes désires peuvent être créer, tu peux l’utiliser pour t’attaquer, mais aussi pour te défendre. En ce qui me concerne, je joue plus qu’autres choses !

Tirant la langue d’un air amusé, je me reconcentrai sur mes deux petits dragons qui tournaient autour de moi dans une danse synchronisée. Se formant par la suite en un seul dragon, je le fis grossir de manière à ce que celui-ci s’enlace autour de mon corps. Ne laissant pas ma maitrise se perdre, je continuais à parler à Aki-Kun tout en gardant le contrôle de l’eau.

- Ton pouvoir reflète ton cœur, si ton cœur et tes sentiments sont instables, l’eau ne sera t’écouter. Je vais t’apprendre un petit tour que j’aime particulièrement d’accord ? Tu n’y arriveras sans doute pas du premier coup, mais en cas de besoin pour te défendre, c’est toujours utile ! Regarde moi bien.

Prenant mon temps su chacun de mes gestes, je lui montrais comment créer une épée de glaces au niveau de mon bras. Enfermant mon bras droit sous l’eau, je passais ma main valide dessus en faisant des gestes doux mais fermes. Formant un tourbillon d’eau, j’allongeais celui-ci afin qu’il prenne la forme d’une épée. Par la vitesse de la rotation de l’eau, celle-ci pouvait trancher tout ce qu’elle voulait. Mais je savais très bien qu’il était trop tôt pour apprendre cette technique à Aki-Kun, c’est pour ca que je continuais d’une voix enjouée à lui fournir des explications même si la puissance n'égalerait pas la mienne, j'étais persuadé qu'il saurait le faire avec le peu de pouvoir qu'il avait et sa grande volonté.

- Pour maitriser cette technique, il faudra que tu t’entraines beaucoup, mais le résultat sera à ta hauteur Aki-Kun. Premièrement, tu dois générer deux boules d’eau dans ta main, une fois cela fait, fait en sorte qu’elles tournent autour de ton bras.

Laissant s’estomper mon épée, j’approchais d’Aki-Kun et lui saisit le bras délicatement. Le tendant de façon à ce que je puisse lui montrer ce que je voulais, je me mis à créer moi-même les deux boules d’eau, les faisant pivoter dans tout les sens autour de son bras, je gardais le contrôle jusqu’à ce que je déduise que je pouvais laisser Aki-Kun le faire seul.

- Va y, contrôle l’eau, tu peux y arriver.

Même si l’eau qu’il créait ne pouvait toujours rien trancher, je serais toute fois content qu’il arrive à maitriser ce tourbillon plus connu sous le nom de typhon.


##   Lun 2 Mai 2011 - 17:23

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je le regarda s'amuser avec l'eau avec de grands yeux émerveillés. Le coup des dragons m’impressionna tout particulièrement. je regarda les deux petits dragons danser autour de son corps puis fusionner pour donner un super grand dragon. A ce moment-là, je poussa un petit "oooohhhh", l'air admiratif. J'aimerais tellement pouvoir faire ça moi! Bon, ce n'était pas possible maintenant, je le savais bien, je le sentais... mais j'étais persuadé, un jour, que j'arriverai à réaliser quelque chose d'aussi beau.

Oni-san me confirma que l'eau était l'affinité de la création. J'acquiessa. Je m'en doutais, l'eau étant un élément liquide, on peut lui donner toutes les formes que l'on souhaite. C'est ce que je trouvais si fascinant. Ce pourquoi cet élément m'avait immédiatement plu.

J'écouta alors Oni-san me parlait et me faire une démonstration d'un exercice, qu'il voulait me faire essayer. En toute franchise, je n'étais pas très rassuré. Ma maîtrise de l'eau était très partielle et je n'arriverai sans doute pas à créer quelque chose d'aussi subtile que le faisait Oni-san. Mais je n'avait pas l'intention de me défiler non plus. Si il voulait que j'essaye, c'est qu'il m'en croyait capable. Et je ne voulais pas le décevoir.

-Compris, je vais essayer.

Il me tendis le bras et créa les deux boules pour moi. Puis il me sourit et me laissa faire comme je l'entendais. Je repris le contrôle des deux boules qu'il m'avait laissé et les fixa pour bien me concentrer. J'avais bien observer la manière dont il s'y prenait, mais j'étais bien conscient que le voir et le faire était deux choses bien différentes. Mais il fallait que j'essaye.

Je repris le contrôle des deux boules et commença à les faire tournoyer. Retrouvant là-dedans ma démonstration de tout à l'heure, je n'éprouva pas trop de difficultés. En revanche, augmentait la vitesse me posa quelques problèmes. Elle augmenta, ça c'est certain, mais pas suffisamment, ni comme il fallait. Alors qu'elle tournait de plus en plus vite, je perdis le contrôle des boules et celles-ci se désagrégèrent en se heurtant. Je contempla mon bras tout mouillé et regarda Oni-san.

-Désolé Oni-san, je ne suis pas très doué...


##   Lun 2 Mai 2011 - 17:46
avatar
Invité

-Désolé Oni-san, je ne suis pas très doué...

Hum … Que dire ? Il avait pourtant fait ce que j’avis demandé, mais ce n’était pas suffisant. Il fallait qu’il apprenne point par point la maitrise de cette technique. Lui accordant un sourire, je passais ma main sur son bras de manière à ce que toute l’eau présente se dissipe.

- Ce n’est pas grave Aki-Kun, on va s’entrainer à faire ça d’accord ?

Un sourire charmeur, un douce pression sur sa tête avec mes grandes mains et que l’entrainement commence ! Créant une grosse boule d’eau dans mes mains, je demandais à Aki-Kun d’en faire pareil.

- Fais comme moi et augmente sa vitesse de plus en plus, ne t’inquiètes pas, je suis là en cas de problèmes, ton pouvoir ne te fera pas mal.

M’attelant à la tache, je commençais à faire augmenter la vitesse de mon eau pour en faire une petite tornade. Regardant toujours le petit d’un œil avisé, je continuais ma démonstration tandis que celui-ci commençait déjà à faire pivoter la sienne.

Une heure plus tard, l’enfant commençait à maitriser de mieux en mieux ce que je lui avais enseigner précédemment. Même si cela restait instable, il arrivait à former une petite tornade. La vitesse était acceptable, je suis sur que d’ici deux ou trois jours d’entrainement, il sera maitre de cette technique !

- Je suis fier de toi Aki-Kun. Arrêtons-nous en là pour aujourd’hui veux-tu ? N’as-tu pas faim ?
##   Lun 2 Mai 2011 - 18:46

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je le regarda faire, et suivi ces indications à la lettre. Je le regarda créer une grosse boule d'eau dans sa main et le vit augmenter la vitesse de façon significative. On pouvait à présent apercevoir un petit tourbillon qui dansait dans sa paume. Désireux d'essayer, et encouragé par Oni-san, je créa à mon tour une boule d'eau. Je me concentra dessus, et commença à appliquer l'exercice. Les premiers temps, on remarquai à peine une variation de vitesse mais après un petit quart d'heure, l'eau commençait à tourner sur elle. Elle n'allait pas vite mais au moins il y avait changement. Cela prouvait que j'assimilait la technique.

Une heure plus tard, un petit tourbillon dansait dans ma paume, comme dans celle de Oni-san. Epuisé, mais ravi de mon exploit et de mes progrès, je le montra à Oni-san qui approuva d'un petit hochement de tête. Fatigué, ne supportant plus le poids de l'eau sur mon esprit, je relâcha le tout. Le tourbillon s'effondra en une multitude de gouttelettes. Je tomba sur les fesses, et resta assis un petit moment, cherchant à reprendre mon souffle après cet épuisant entrainement. Je jeta un coup d'oeil à Oni-san et lui accorda un grand sourire

-Merci Oni-san^^

Je me releva. Mes yeux s'illuminèrent d'un coup lorsqu'il me parla de nourriture et, pour appuyer cette impression, mon ventre choisit ce moment pour se mettre à grogner. Je plaça les mains sur mon ventre en rougissant.

-Oui j'ai un peu faim je crois^^ On va manger tout les deux?

Pour moi, c'était évident. Je ne voulais pas manger tout seul et puis c'est lui qui me l'avait proposé. Alors, dans mon esprit, c'était tout les deux qu'on irait grignoter.
Je commença à marcher pour rentrer à Terrae, puis me retourna vers Oni-san, les yeux fermés avec un grand sourire épanoui sur mes lèvres.

-Alors on y va?^^


##   Lun 2 Mai 2011 - 19:06
avatar
Invité

-Oui j'ai un peu faim je crois. On va manger tout les deux?

Cette question n’avait pas lieu d’être, il était logique que j’allais manger avec lui. Le regardant partir tout joyeux, je me mis moi aussi à sourire amusé par la situation.

-Alors on y va ?

Lui faisant un hochement de la tête, je marchais d’un pas rapide de manière à ce que je sois à sa hauteur. Lui accordant une fois de plus un sourire, je regardais devant moi en me demandant ce que l’avenir pouvait bien nous réserver.

- On va où tu veux, Aki-Kun. Tu veux qu’on reste à Terrae pour manger ou tu préfères aller manger dehors ?

Un petit restaurant avec un enfant ? Pourquoi pas, je ne savais même pas si il avait déjà mis les pieds dans ce genre d’endroit, et j’avoue que cela faisait longtemps que je ne m’étais pas accordé un bon repas. Non pas que ceux de la cantine ne sont pas bonne Juste, qu’en ce jour spécial, j’avais envie de fêter notre rencontre … Aujourd’hui, j’avais gagné un petit frère adorable après tout.

- Je suis content de t’avoir rencontrer Aki-Kun, à partir de maintenant, tu ne seras plus jamais seul.

Un dernier sourire, le soleil dans le ciel transperçant les nuages, des mots doux, deux personnes liées par la destinée venaient de se rencontrer. Aki-Kun, à partir de maintenant, je te protègerai !
END
##   
Contenu sponsorisé

 

Encore ces souvenirs...[Pv: ogami asama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.