Partagez
Règlement de compte [Gaetano, Aaron]
##   Sam 21 Juin 2014 - 11:03

Personnage ~
► Âge : 25 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Haley Lindley
Messages : 634
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : jouer avec le feu
Humeur : Wahouuuuu !

Non mais ils étaient sérieux là ?! Non mais sans déconner !? Ce n'était pas possible ! Quelle bande de... ! J'enrageais. Les rumeurs vont toujours bon train sur Terrae et on sait très bien que tout finit toujours par se savoir, on ne sait juste pas combien de temps cela va mettre à parvenir à toutes les oreilles. En tout cas, cette information là je venais juste de l'apprendre et cela n'allait absolument pas se passer comme ça ! Non mais ! Pour qui ils me prennent ces deux-là ! Je vais les démonter !

Je marchais d'un pas rapide et j'arrivais rapidement à l'endroit où je pensais trouver ces deux abrutis ! J'ouvris bruyamment la porte et la claquai derrière moi. Forcément tous les regards des personnes présentes en salle des masters se tournèrent vers moi, je n'étais absolument pas discrète, au contraire. Je cherchai du regard deux têtes particulières et je finis par tomber dessus. J'étais sûre de les trouver ici, ces crétins ! Ensemble en plus ! La colère me démangeait les mains et bien que je tentais tant bien que mal de contrôler cette partie là de moi, je laissai apparaître par moments de petites flammes à l'intérieur de mes mains.
Je me dirigeais vers Aaron et Gaetano mes deux cibles. Je me plantais juste devant yeux. Mes yeux auraient pu les cuir vifs sur l'instant. Je donnai une claque à Gaetano et également à Aaron avant qu'ils n'aient pu réagir. Une chacun, pas de jaloux.
J'avais une terrible envie de leur envoyer des boules de feu, mais le problème avec le feu c'est que comme ça brûle et que pratiquement tout est inflammable, tout crame facilement. Et puis forcément il a fallut que je sorte avec un eau, et du coup eau versus feu, je vous laisse deviner qui gagne...Mais putain pourquoi il fallait que ça m'arrive à moi ?!

Je me tournai un peu plus vers Gaetano et je décidais alors de lui parler devant tout le monde. Je n'en avais rien à faire des autres, je n'étais ni du genre timide, ni discrète et cela tout le monde le savait alors exposer ma vie et ma colère aux yeux de tous n'était absolument pas un problème, bien que je savais que bientôt tout Terrae serait au courant.


Alors j'espère que tu as des explications ! De très bonnes explications ! Car il en faut pour faire ce que tu as fait ! A moi ! Faire ça à l'une des plus belles femmes de Terrae rien que ça ! Tu couches souvent comme ça avec tes collègues, hommes en plus ! Non mais tromper quelqu'un dans une relation pas sérieuse je m'en fous mais dans ce cas on se le dit ! On ne le cache pas ! J'avais crû que c'était sérieux! Sinon moi aussi j'aurais pu m'amuser avec d'autres hommes tant qu'à faire !
Non mais qu'est-ce qui t'a pris ? Et tu aurais pu me prévenir que tu étais de l'autre bord avant de m'embrasser crétin ! En plus il fallait que tu le choisisses lui ! Non mais pourquoi cet andouille ! On parle de mon rival là ! Pourquoi as-tu fallu que tu couches avec un mec ?! Et Aaron en plus !
Je te préviens je ne suis pas de ce genre de filles qu'on berne si facilement ! Je vais te démonter ! Ou plutôt je vais vous démonter!


Je me tournais alors vers Aaron et je continuais de crier en m'adressant à lui:

Et je peux savoir pourquoi tu as accepté toi aussi !? Que tu sois gay ça ne m'étonne pas, mais pas avec Gaetano putain ! Il y a pas assez de mecs sur Terrae ?! Il faut que tu me piques mon mec !

Cela m'était déjà arrivé d'être trompée, mais c'était toujours dans des relations légères et dont je me doutais bien que c'était le genre du type, mais encore ! On ne m'avait jamais trompé avec un type ! Et de plus mon rival ! Non mais, pas content de sa vie, celui-là, il fallait qu'il me pique mon mec quoi ! Sérieux !? Si l'alcool était la raison de tout cela ils se reprendraient une nouvelle baffe de ma part, depuis quand on couche avec son collègue homme quand on est bourré ? On l'embrasse à la rigueur, mais on ne couche pas avec lui merde ! Est-ce que j'avais couché avec Hide ou Karin ?! Bien sûr que non ! Les femmes non merci !

[Ahah ! Ca va pêter ! ]


Règlement de compte [Gaetano, Aaron] 72523765h2

2ème compte d'Elio

Nakoma, sa marionnette:
Spoiler:
 


Rp avec Rin/Rp avec Aaron
En ligne##   Sam 21 Juin 2014 - 19:42

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3188
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

C'est une belle journée qui se profile ! Je profite un peu de la douceur du mois de juin et des vacances qui se profilent pour traîner un peu ces derniers temps, c'est sympathique. Après avoir rempli quelques dossiers de potentiels-possibles-futurs-élèves à chercher, je suis passé en salle des Masters pour les déposer avant l'initiation prévue, discutant avec deux-trois collègues de la pluie et du beau temps – ben du beau temps surtout, en fait. Je m'apprête à sortir quand Gaetano arrive, visiblement crevé par son cours d'italien qui a pas l'air d'avoir fait l'unanimité avec les élèves. Qu'est-ce que vous voulez, c'est ça d'avoir l'air d'un psychopathe, les gosses prennent peur ! Et puis franchement, l'italien... Je veux bien croire que le mythe du prof d'italien so sex, brun ténébreux toussa toussa ça branche les nanas, mais franchement, c'que cette langue est chiante ! (Et je ne ferai pas la blague des cours de langue personnels, ce serait de mauvais goût.)
On a même pas le temps de discuter deux minutes que la porte s'ouvre avec fracas sur une Haley en furie. Le battant claque, et étrangement, en croisant son regard, je me suis dis que la journée n'allait peut-être pas être si merveilleuse que ça au final. Immédiatement, je sais qu'elle sait ce qu'il s'est passé. Rumeurs de merde. Je me disais bien qu'y avait trop de gens qui parlaient dans mon dos ; ce que j'aimerais savoir, c'est pourquoi c'est arrivé aussi tard. Ça fait un an que ça s'est produit, sérieux ! J'avais espoir que ça se soit perdu dans les méandres des soirées à thème de Terrae – mais visiblement, c'est trop demander, hein, surtout que ça doit être marrant de voir son prof de maths se faire émasculer par la prof d'astro, hein !
J'ai un doute, pendant trois millièmes de seconde. Le genre de petite voix qui te dit « Naaaaan, elle va pas faire ça ici devant tout le monde, pas vrai ? »
Mais là, c'est sous-estimer la capacité d'Haley a vouloir faire en sorte d'avoir toujours raison. Et surtout sa capacité à vouloir faire en sorte que le monde entier sache qu'elle a toujours raison. Et que nous sommes des beaux connards.
Je vois sa main partir en direction de la joue de Gaetano, puis la mienne, mais ne cherche même pas à m'y dérober. En fait, même si j'en avais eu le temps, je crois que j'aurais pas pu ; je suis tellement sur le cul de cette entrée fracassante (comme la moitié des Masters présents dans la salle et qui se font une joie de se rincer l'oeil, hein !) que je peux à peine réagir, si ce n'est en mode merlan frit. Ce qui m'étonne le plus en revanche, c'est que ce soit contre lui qu'elle commence à gueuler. Et étrangement, ça fait du bien de voir que je serai pas le seul à en prendre plein la gueule.
Pendant quelques vagues secondes, je reste coi, la fixant comme si elle s'était ramené avec une pieuvre vivante sur la tête. (Tiens, à tester...) Puis, dans le silence soudainement pesant de la salle, je lève timidement la main en me raclant la gorge. Oh mon dieu Aaron tais-toi.

– En fait... Je suis bi, pas gay, hein !...

J'ai un sourire gêné (style « Ooops j'ai rien dit pastaperpastaper oublie! ») et recule légèrement d'un pas, la joue cuisante. Dans tous les sens du terme. Saleté de feu...

– Puis, euh... On pourrait ne pas en discuter ici ? On a pas couché ensemble, t'sais... Même si on était bourrés comme des coings...

… Et qu'on en avait l'intention, mais ça, c'est dans le feu de l'action, on se rend jamais vraiment compte ! C'est le côté tonnerre qui ressort... Du coup, Gaetano, lui, vu qu'il est censé être loyal, il n'a AUCUNE excuse ! C'est de sa faute. Voilà.
Mon sourire se crispe un peu. Putain y a vraiment tout le monde qui nous fixe là ça devient carrément insupportable... J'ai le vague souvenir d'une scène quasiment similaire au lycée. L'horreur totale... Surtout quand le leitmotiv de ta vie (« Je ne suis pas gay, je suis bi, et je vous emmerde ! ») vient de se briser d'un seul coup. Heureusement qu'il n'y a ni Tomoe, ni Hideko...
J'ose à peine regarder vers Gaetano lorsque je lui lâche, un peu coupable malgré tout de la scène qu'il est obligé d'endurer :

– Comme quoi, même tes regards assassins servent plus à grand chose. C'est malin.

Ahem, Aaron, tais-toi, pitié, TAIS-TOI. Non, Haley ne me terrorise pas du tout.
Pitié Gaetano, notre vie (et notre virilité) est entre tes mains, là ! Fais quelque chose au lieu de nous regarder comme ça !


[HRP : Owi ♥ J'aime quand ça explose de partout ! Et nous ne sommes pas suicidaires ahah]



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Lun 23 Juin 2014 - 21:35

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Gaetano Bianchi
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Je n'avais pas passé une très bonne journée. Pourtant, il faisait beau et chaud pour une journée de juin, et pour une fois je m'étais levé de bonne humeur, persuadé que tout allait bien se passer. C'était sans compter sur mon karma de merde qui en avait décider autrement. Enfin, je devrais surtout blâmer mes élèves. Pour une fois que je venais assurer mon cours il fallait qu'ils se montrent insupportables. Peut-être aurais-je du leur faire mon regard de tueur, mais j'avais malheureusement une réputation de prof cool à assurer...
Avec un soupir je poussai la porte de la salle des masters et avisai Aaron qui discutait avec d'autres collègues. Nos regards se croisèrent et je lui fis un signe de la main pour le saluer. Je m'apprettais à engager la discussion avec lui lorsque la porte s'ouvrit avec grand fracas me faisant sursauter. Mon regard se porta aussitôt sur le nouvel arrivant et je sentis mon coeur se serrer lorsque je vis Haley qui s'approchait de nous l'air vraiment énervé. Je n'aimais vraiment pas ça. Et à voir sa tête je pouvais facilement deviner la raison de sa colère. D'un autre côté elle aurait forcément fini par le savoir. Les rumeurs vont toujours bon train à Terrae.
Je ne cherchai pas à éviter la gifle qui suivit, conscient que je l'avais méritée, et écoutai sans broncher toute sa tirade. Elle avait vraiment le droit de m'en vouloir ceci dit j'aurais vraiment préféré qu'elle ne le fasse pas devant tous nos collègues. J'avais encore de la chance qu'Hideko ne soit pas là, ni Emmy non plus sinon elles nous auraient probablement énucléer aussi.
A vrai dire je ne lui avais pas caché le fait que j'étais gay, puisque j'étais bi. Entendre Aaron faire cet remarque tout haut comme si il se moquait des reproches d'Haley me tira une grimace. Tenait-il vraiment à mourir brûlé vif ?
Je poussais un soupir. Bon sang je détestait vraiment cette situation.

- Je suis bi aussi, et je ne te l'ai pas dit parce que je voulais attendre de te connaitre un peu plus.

Je jetais un coup d’œil à nos collègues qui semblaient observer la scène avec beaucoup d'amusement et je songeais qu'à ce stade nous aurions dû leur fournir du pop corn.

- Ceci dit, Haley. J'apprécierait que tu ne déballes pas tout nos... problèmes de couples devant l'ensemble de nos collègues...

Bon ce n'est peut-être pas forcément ce qui la calmera mais au moins j'essaye de ne pas envenimer encore plus la situation plus qu'elle ne l'est déjà.

- Et je confirme... Nous n'avons pas couché ensemble. Aaron était tellement bourré qu'il s'est endormi.
– Comme quoi, même tes regards assassins servent plus à grand chose. C'est malin.

Je suis pris d'une soudaine pulsion de meurtre envers mon ami, mais m'abstient de lui sauter à la gorge. Cela n'arrangerait en rien la situation. Je me contente donc de lui faire un grand sourire empli de nombreuses promesses de souffrances.

- Aaron ? Ferme-la !

Bon sang. Je nous déteste. Mais comment est-ce que j'ai pu être assez con pour coucher avec Aaron ? J'étais à peu près sûr que cette histoire finirait par ressortir.

[Hrp : Nous suicidaires ? Non, connais pas ! <3]


Règlement de compte [Gaetano, Aaron] 1477317971-white-cat-black-cat-by-pascalcampion-d8ewm5b


Spoiler:
 
##   Jeu 10 Juil 2014 - 14:50

Personnage ~
► Âge : 25 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Haley Lindley
Messages : 634
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : jouer avec le feu
Humeur : Wahouuuuu !

Le fait d'exposer ma vie personnelle devant tout le monde n'était absolument pas un problème. J'étais extravagante et je l'assumai totalement, surtout que là je n'avais absolument rien à me reprocher. Pourquoi ne pas prendre les autres masters pour témoins ?
J'avais la rage ! Ca bouillait en moi comme un volcan qui entrer en éruption. J'étais tellement blessée en même temps ! J'avais confiance en Gaetano et j'avais visiblement eu tort. Puisqu'apparemment il ne se gênait pas pour aller voir ailleurs. Ca m'apprendrais d'accepter une relation sérieuse, les hommes sont tous des cons ! Des putains de cons !

Je leur avais balancé leurs cinq vérités et j'attendais leur réponse. Je me demandais ce qu'ils allaient bien pouvoir dire pour se défendre ces tiers aux flancs. Mais j'attendais ce moment de pieds fermes.
Ce fut la réponse d'Aaron qui vint en premier. Je le fixai, les yeux flamboyants. Il était sérieux là ? Tout ce qu'il trouvait à me dire c'est qu'il était bi et pas gay ? Non mais quel crétin finit ! Comme si ça allait le sauver !


Et bien c'est pire si tu es bi ! Tu aurais pu te faire tout Terrae, mais non monsieur préfère prendre ce qui appartient aux autres !  

J'avais pris une petite voix hautaine après avoir recommencé à lui crier dessus. Il demanda soudainement si on ne pouvait pas faire ça ailleurs, et qu'ils n'avaient pas couché ensemble parce qu'ils étaient bourrés...Le comble quoi...Et voilà que Gaetano si mettait, lui aussi était bi ? Et bien j'aurais aimé être au courant, ce serait-ce que pour mon information personnelle ! Il semblait également ne pas vouloir tout déballer ici. Et bien tant pis pour lui, il n'avait qu'à réfléchir avant d'accepter mes avances et de me draguer !

Et bien dommage mes petits cocos, mais ce n'est pas comme ça que ça marche avec moi ! Gaetano, la prochaine fois que tu sors avec une personne, le fait que tu sois bi est un élément important, tu prendras donc la peine de la prévenir. Enfin la ou le pauvre...Finalement ce n'est pas plus mal, ça m'aurait emmerdé de sortir plus longtemps avec un type qui n'est pas digne de confiance et qui n'est même pas capable de calmer ses hormones lorsqu'il bourré!

Le ton de ma voix variait entre la douce ironie et les moments où je haussai le ton. Le master eau confirma les dires d'Aaron en disant bien qu'ils n'avaient pas couchés ensemble.

Sauf, que si je comprends bien si Aaron n'était pas aussi faible de constitution vous l'auriez fait, donc c'est du pareil au même, l'intention est la même.

Je pris un peu de plaisir en voyant Aaron s'enfoncer encore plus tandis que Gaetano lui sommait de la fermer. J'eu un petit sourire. J'étais satisfaite de moi. J'ajoutai avant de partir d'une fausse voix douce à l'intention de Gaetano:

Juste une dernière chose, saches que je vais bien prendre soin de ternir ta réputation de beau gosse mystérieux fidèle et gentil et tout. Tu réfléchiras à deux fois la prochaine que tu feras une connerie du genre...

Je tournai mon regard victorieux vers Aaron. Quel crétin ce type. M'enfin, il avait tout de même réussit à me piquer mon type. Je soufflais à son oreille, lui seul pouvait m'entendre:

Je te dirais presque merci de m'avoir fait quitter ce type avant que je m'en éprenne vraiment. Mais vu les coups qu'il fait par derrière, tu ferais mieux de faire gaffe à ton propre postérieur, ça pourrait faire mal...

Allusion dégueu et inutile ? Tout à fait, mais je n'allais pas m'en priver ! Je me tournai et quittai la salle des masters.

Gaetano aurait une petite surprise au niveau de sa baraque. J'avais besoin de me défouler et j'avais pris bien soin de faire cramer tous ses draps et ses rideaux ainsi que de démonter la porte d'entrée. Ses vitres étaient joliment décorés de rouge à lèvres, c'était tellement sympa à enlever...Gras et collant...J'avais finit par glisser sur son lit une petite photo de moi avec écrit : « Tu as vu j'ai refait ta déco, j'espère que tu aimes ? ».


[Fin, mais faites gaffe à vos tronches tous les 2 =p]


Règlement de compte [Gaetano, Aaron] 72523765h2

2ème compte d'Elio

Nakoma, sa marionnette:
Spoiler:
 


Rp avec Rin/Rp avec Aaron
##   Jeu 10 Juil 2014 - 15:23

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Gaetano Bianchi
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

J'écoutes ses remontrances sans broncher, le visage fermé. Je comprend sa colère c'est vrai en revanche elle n'excuse en rien la fait de faire une scène pareil devant tout le monde.
Elle peut dire ce qu'elle veut. Elle peut détruire ma réputation si ça lui fait plaisir, je m'en moque. Elle me reproche de pas lui avoir dit que j'étais bi ? Très bien ! J'assume mon orientation sexuelle et si je ne lui en ait pas parlé c'est parce que je ne pensais pas que se serait un problème.
Je sens mon énergie qui bouillonne en moi et mes yeux prennent une couleur océan. Pourtant je ne dis rien. J'encaisse. Je ne veux pas lui faire le plaisir de me ridiculiser encore plus devant mes collègues en tentant de me justifier. Parce que je n'ai pas à le faire.

Que veut-elle que je lui dise ? Que j'était vraiment mal ? Que je venais de perdre mon frère ? Qu'il était mort par ma faute et que j'étais complètement perdu ? Aaron avait été là ce soir là quand j'avais manqué de provoquer un ouragan. L'alcool n'est certes pas une excuse, et nos actes ne pouvaient pas être justifiés. Mais j'en avais assez. Assez de porter sans cesse cette culpabilité sur mes épaules. Assez de m'en vouloir pour des erreurs passées, de me blâmer pour la mort d'Adriano.
Tout le monde fait des erreurs même les meilleurs d'entre nous. Alors ne pouvait-elle pas comprendre ça ? Était-elle donc trop vaniteuse et orgueilleuse pour ne pas comprendre que je m'en voulais déjà assez ? Non. Elle était trop aveuglée par sa rage et sa colère.

Toutes ces ignominies qui sortent de sa bouches me font mal. Car elle peut bien penser ce qu'elle veut, je ne suis pas le genre de personnes qui fait "des coups par derrière" comme elle le dit. J'appréciait beaucoup Haley, je commençais à l'aimer sincèrement. Et elle vient de tout réduire à néant en l'espace d'une poignée de secondes. J'avais besoin d'elle parce que même si ce n'était pas conscient elle m'aidait un peu à supporter mon deuil. Et maintenant... Dans sa colère elle venait de me rappeler des souvenirs que j'aurais préféré garder enfouis.

Alors que je la voyais partir la température de la pièce chuta de quelques degrés. Je jetais un regard à Aaron puis aux autres personnes présentent dans la pièce. Certains étaient choqués d'autres semblaient arborer un regard méprisant à notre encontre. J'était mal vraiment mal.
Je secouais la tête. Il ne servait plus à rien d'argumenter. Il était déjà trop tard.
Sans un regard en arrière je sortis en claquant la porte. Je devais me calmer. Sinon je risquais bien de provoquer encore une catastrophe.


Règlement de compte [Gaetano, Aaron] 1477317971-white-cat-black-cat-by-pascalcampion-d8ewm5b


Spoiler:
 
En ligne##   Jeu 10 Juil 2014 - 18:32

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3188
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

J'ai beau faire tout ce que je peux, j'ai l'impression d'être étranger à la scène. Que rien de ce qu'elle dit ne me concerne réellement. Parce qu'après tout, ouais, ça me concerne à peine. Qu'est-ce que j'en ai à foutre d'être rendu ridicule devant la moitié des Masters ? C'est pas comme si, au fond, ils avaient déjà la moindre estime de moi. Quand on a pas grand chose, on ne peut rien perdre, c'est ce que j'ai toujours dit, et c'est ce que je tiens à appliquer depuis que je suis à Terrae. Même si au fond, je reste un artichaut qui s'attache à tout le monde. Je crois que le seul truc que je peux perdre maintenant, c'est Terrae toute entière. Et, plus individuellement, les élèves qui la peuplent.
Un soupir agacé m'échappe. Gaetano commence à péter un câble à côté de moi, et les spectateurs de la scène me saoulent. On dirait qu'ils se retrouvent au ciné. Et franchement, autant moi je m'en fous, autant là, mon agacement profond envers Haley se transforme rapidement en dégoût. C'est ça. Fais du bruit, toi qui ne sais rien à rien. Tu aimes faire en sorte que le monde voit ta « souffrance » ? Ou du moins ta colère et ton ressentiment. C'est juste un caprice de gamine. Je le savais depuis un moment, mais là c'est clair ; elle le mérite clairement pas. Même si je suis pas en droit de dire un truc pareil, je suis sûr que ça lui passera vite. Une garce pareille doit pas être trop difficile à oublier.
Je la laisse terminer sa tirade et hausse un sourcil lorsqu'elle me glisse quelques mots à l'oreille. Rien de très folichon, mais j'imagine qu'elle se voulait blessante. J'ai même pas l'envie de faire semblant d'avoir été touché par ça, mais me retiens tout de même de ricaner bêtement. J'ai ma dignité, et j'ai pas spécialement envie que la conversation reprenne et s'étende – si on peut bien appeler ça une discussion. Mais surtout, si ça ne me touche pas, ce n'est pas le cas de tout le monde.
Son sourire s'étire encore et elle quitte la pièce, visiblement fière d'elle. Lorsque Gaetano glisse son regard dans le mien puis sur les autres personnes présentes, je me retiens de l'interpeller. Colère et amertume. Ce n'est pas le moment, et là je crois qu'il m'en voudra très clairement si j'interviens encore. Même si ce serait bien qu'il évite de congeler la salle, Hideko serait pas super ravie...
Soupirant, je le laisse partir sans rien dire, me contentant de me passer une main sur la nuque avec un air ennuyé. Il se calmera tout seul va...

– Tout ça pour ça...

Relevant les yeux vers mes collègues, je hausse à nouveau un sourcil.

– Ça va, je dois vous fournir le pop-corn ? Retournez au boulot, je les interpelle d'une voix forte, le regard dur.

Le bon plan quand on est l'un des vétérans de l'institut, c'est que même si quasiment aucun ne nous connaît réellement, on garde un certain statut. Et la possibilité de pousser une gueulante quand on est vraiment saoulé par leur comportement de commère immature.
C'est ça des Masters ? Ben putain... Je plains les gosses qu'on va chercher. Attrapant le dossier que je m'étais préparé en arrivant, j'ouvre la porte et la referme d'un air nonchalant après être sorti. Je prends la direction du bureau d'Hideko pour lui soumettre un rapport et soupire lourdement.
Tu parles d'une famille. C'est encore pire qu'à l'extérieur...



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Règlement de compte [Gaetano, Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.