Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Objectif : survivre une heure sans se faire capter. Pari tenu ? [Gaepuce ♥]
#   Sam 5 Juil 2014 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Je pose ma tête contre ma main et m'appuie dessus, songeur. Il y a beaucoup de choses que je regrette. Trop de chose. Ça ne devrais pas être le cas, je ne voulais pas de tout ça mais c'est arrivé et maintenant je dois réparer mes erreurs.
J'offre un petit sourire à Aaron.

- Oui, je sais. Je ne veux plus la décevoir. J'en ai assez d'être un piètre Master.

Je dis peut-être ça avec un sourire mais je le pense sincèrement. Je veux devenir plus fort. Je veux pouvoir enfin protéger ceux qui me sont chers. J'en ai assez de faillir à mon devoir. Enfin, ces mots peuvent sembler un peu grandiloquents mais c'est vraiment ce que je veux.

- T'en fait pas ! Je te tiendrais au courant. Enfin, je suis sûr que tu me stalkeras si je le fais pas de toute façon...

Je ne suis pas né de la dernière pluie. Je sais pertinemment qu'il va garder un œil sur moi, car Aaron est un fouineur et qu'il se préoccupe bien trop des autres. Je le soupçonne aussi de vouloir m'empêcher de faire une bêtise...

– T'es déjà plus avec ta copine que tu fais du gringue à la serveuse ? Tu crains mon gars !

Je lui jette un regard vide. Je ne fait que m'amuser pour sortir un peu toute cette histoire avec Haley de ma tête et lui qu'est-ce qu'il fait ? Il remet de l'huile sur le feu ! J'ai toujours songé qu'Aaron n'avait pas un très bon instinct de conservation mais là il atteint des sommets.
Je grimace. Il a remarqué ma petite grimace de douleur. Pourquoi est-il aussi perspicace ?
Je prend un air désabusé. De toute façon c'est pas comme si je pouvais vraiment lui cacher...

- Je doute que Nora puisse m'aider...

J'hésite. Si je lui dit il va encore s'inquiéter...

- C'est ma greffe. Elle me donne des migraines. T'en fait pas c'est pas bien grave.

Je reporte mes lèvres à ma tasse et fini mon café. Je me recule finalement sur ma chaise en poussant un soupir. C'est vrai que je suis fatigué. Malheureusement il n'y a pas grand chose que je puisse faire. Je ne peux stopper mes cauchemars et je refuse de prendre des somnifères ou autres pour dormir. Je ne veux pas baisser ma garde. Plus jamais.




Spoiler:
 
En ligne#   Mer 9 Juil 2014 - 21:25

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Ma remarque jette un froid et je retiens une grimace. Promis, cette fois, l'enfonçage de clou était pas volontaire. Parfois, je me dis qu'on devrait me décerner le prix de la connerie la plus phénoménale de tous les temps. Mais bon, j'y peux rien si même mon existence est une blague, hein. Allez, un petit sourire d'excuse et ça passera crème, comme ça. J'enchaîne sur un autre sujet en remarquant sa petite grimace d'affliction et plisse le nez en l'interrogeant. Sa greffe hein... Déjà je suis étonné qu'il m'en parle aussi librement. En général, dans ce genre de situation, il m'envoie chier en me disant que c'est pas mes oignons ou en ramenant le sujet à moi. Parce que c'est un abruti qui n'assume pas. Un peu comme moi, c'est pour ça que je comprends plutôt bien sa manière de fonctionner... Ce pour quoi on s'est haï au départ nous a rapproché, en fin de compte.

– Elle a su m'aider pour la mienne, elle saura diminuer les effets de la tienne, je lui assure en prenant ma tasse.

Alors que je bois, je lui envoie une petite vague d'apaisement. Chose très utile quand on est sensitif au final. On a beau dire qu'un sensitif est inutile, c'est juste qu'on est pas spécialement taillés pour le combat au final. Nous on est... derrière. Là, à tout contrôler, tout surveiller. Ça convient bien à mes capacités, comme quoi.

– Même si j'avoue que c'est chiant de passer son temps là-bas, je ris doucement. Je crois qu'elle en a marre de voir ma tête toutes les semaines et demi, ça expliquerait des trucs.

Je lève les yeux vers le ciel en mettant ma main au dessus, plissant l’œil gauche, prêt à éviter ses éventuelles questions.

– Enfin peu importe ! Il fait enfin beau, c'est trop cool !

Puis, mon sourire fane et j'ai une légère grimace.

– Par contre. Gae. Pitié. J'ai besoin de ton aide. Tomoe veut me traîner à la piscine, et j'ai--

Je fais la moue.

– J'aime pas la piscine, je lâche en toussotant. Et puis tu vois. C'est un peu tendu, je sais pas comment refuser ça. Parce que techniquement j'ai pas de vraies raisons de le faire...

Déjà, parce que je supporte pas qu'on mate mon dos comme si j'étais un rescapé de la seconde guerre mondiale. Et ensuite, parce que... Bref. J'aime pas la piscine. Je roule un peu des yeux, repensant à cette fameuse aprem' d'avril. Arg. C'était pas le meilleur sujet à aborder, mais au moins je suis sûr qu'il enchaînera pas sur d'autres trucs chiants. Style mon œil. Ou repartir sur le sujet Haley. Puis, y a rien de mieux qu'avoir l'air ridicule pour remonter le moral de quelqu'un, hein !
Non, vraiment. Personne ne saura jamais ça. PERSONNE. (C'est vraiment trop la honte.)



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Mer 9 Juil 2014 - 21:48

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Je hausse les épaules face à sa proposition. Elle peut m'aider ? Peut-être bien, après tout elle est guérisseuse. Mais qui dit que je veux de l'aide ? Je tique cependant sur la première partie de sa phrase l'aider avec la sienne ? Je plisse les yeux et plonge mes pupilles dans les siennes. Qu'est-ce qu'il ne me dit pas ? Il a des problèmes de greffe ? Pourquoi ne suis-je pas étonné qu'il ne m'en ai pas parlé... Lui et moi sommes pareil : des animaux blessés qui accordent difficilement leur confiance. De plus la greffe d'un Master et ce qu'il a de plus secret et de plus intime aussi je comprend pourquoi il ne me dit rien...
Je me sens soudainement plus calme et pousse un soupir. Je comprend qu'Aaron n'est pas étrangé à cette sensation mais je suis un peu agacé. Il essaie de m'aider mais cela me donne l'impression d'être un enfant que l'on essaye de calmer avant qu'il ne fasse une crise de nerfs.

- Arrêtes s'il te plait... D'utiliser tes pouvoirs sur moi. je sais que tu veux m'aider mais je peux me gérer.

Il change de sujet en parlant du beau temps. Vraiment ? Il n'a rien trouvé de mieux ? Je le pensais pourtant plus imaginatif... Et sa main au dessus de ses yeux comme pour se protéger du soleil...
Je soupire. Imbécile ! Je ne suis pas dupe ! Je te connais trop bien ! Je nous connais trop bien ! On fonctionne pareil tout les deux, à éviter les sujets qui fâchent et à se cacher derrière un masque pour dissimuler ce qu'on pense.
Un sourire ironique apparaît sur mon visage quand il se met à parler des projets de Tomoe pour lui ? Tiens vraiment ? Il ne veut pas aller à la piscine ? Pas de vraies raisons de refuser ?
une idée me traverse l'esprit et je hausse un sourcil. Ne me dites pas que... Non... Ce n'est pas possible...
J'éclate de rire. quand je pense qu'il ne m'en a jamais parlé ! Faux frère !

- Ne me dis pas, dis-je entre deux éclats de rire. Ne me dis pas que tu ne sais pas nager ?!

Si c'est le cas je crois vraiment que c'est la meilleur ! Le grand Aaron Williams ne sais pas nager !
Tandis que je suis secoué d'un rire je songe qu'il a habilement détourné la conversation. Je ne lui en veux pas ceci dit. J'aurais sans doute fait pareil...




Spoiler:
 
En ligne#   Mer 9 Juil 2014 - 22:14

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Un ricanement m'échappe lorsqu'il me reprend à propos de ma petite incartade, et je lui lance un petit sourire innocent. Je sais parfaitement qu'il déteste ça, mais qu'il ose me dire qu'il se sent pas mieux comme ça ! Être sensitif, c'est aussi contrôler la douleur, qu'on le veuille ou pas. Très utile quand on se fait tout le temps massacrer comme moi. Au final, on évite pas les coups, mais on devient insensible. Mais couper les vannes est plus compliqué encore que de toutes les ouvrir... Je vous souhaite pas de faire l'expérience des deux à la suite, c'est mauvais pour votre corps, hé.

– Mais j'ai rien fait, moi, je lâche d'un air faussement outré. Franchement...

J'enchaîne rapidement sur autre chose, et, me souvenant de la proposition récente de Tomoe, je soupire lourdement en lui expliquant le problème. Alors qu'il manque de s'étouffer de rire sur sa chaise, je rougis un peu et détourne les yeux. Pourquoi cet enfoiré est aussi perspicace ? Ça a quelque chose d'affreusement désespérant... Pourquoiiii ?! J'aurais donc jamais la classe devant lui ?!

– Mais-- mais non, je grommelle en croisant les bras sur ma poitrine. C'est aussi à cause de Tomoe, parce que... enfin tu sais... et le tatouage...

Je gonfle les joues comme un enfant et le fusille du regard.

– Oh et puis rigole pas, j'y suis pour rien, moi ! Tout le monde peut pas avoir toutes les qualités du monde comme toi, hein ! Quoique non, toi, t'es casse-couilles, ça compense, je fais mine de m'énerver un peu, sûrement avec l'air d'un gosse boudeur.

Bon, après, j'ai jamais vraiment éprouvé le besoin de nager, j'aime pas spécialement barboter en dehors de ma baignoire, et ça me dérange pas d'aller à la mer jusqu'à la taille ; mais plus loin, je panique un peu. Sauf si y a un rebord comme à la piscine, mais même, j'aime pas ça ! Puis bon, tout le monde n'a pas eu de mère ou de père pour lui apprendre ce genre de trucs, hein.

– Puis je m'en fous, j'aime pas l'eau, donc ça me va très bien, je fais en souriant en coin, m'étirant un peu avant de terminer mon café. Ose me dire que t'as pas de défaut de fabrication, je te croirai pas ! Y a forcément un truc qui beug, c'est pas possible autrement !

Oui, depuis le temps, j'ai toujours pas abandonné l'idée de trouver de quoi ridiculiser Gaetano comme il le fait constamment avec moi. Mais en même temps, je suis juste un putain de stéréotype du gars paumé et voué à la honte éternelle, c'est terrible...



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Mer 9 Juil 2014 - 22:43

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Aaron est vraiment un piètre menteur. Son petit sourire innocent et sa réponse ne me trompent pas le moins du monde. Il sait très que je déteste lorsqu'il joue avec mes émotions et il l'use un peu trop à mon goût. C'est bien pour ça que je déteste les sensitifs ! Peu importe la carapace qui protège mon coeur, ça ne serre strictement à rien contre eux. C'est frustrant ! Et je déteste me sentir impuissant.

- Ouais ouais... C'est ça ! On apprend pas au vieux singe à faire la grimace Aaron !

Un grand sourire étire mes lèvres alors que je le vois se débattre dans des explications bancales. En plus ses réactions sont tellement mignonnes ! Ses joues qui rougissent et quand il gonfle les joues comme un gosse... Une vraie fille !
Mais cela dit, ses réaction ne font que confirmer ce que je supposais : Aaron ne sais pas nager. Outre le fait que je trouve cela plutôt amusant, j'ai soudainement des idées qui germent dans mon esprit pour l'embêter. Ne vous l'ai-je pas dit ? Faire chier Aaron est devenu l'un de mes passe temps favoris. C'est tellement facile à faire en plus !

-Je suis peut-être casse-couille mais toi t'es une vraie fille !

Non ceci n'est pas une provocation ! Ou si peu... D'un autre côté il me cherche ! Ou pour ne pas cacher la vérité je me sens d'humeur taquine aujourd'hui. Ce doit être l'effet Aaron. Quand je dis que nous sommes terribles lorsque nous sommes ensembles ce n'est pas un euphémisme. Je veux dire... Nous ne pouvons pas nous empêcher de faire des conneries et là encore je pèse mes mots... Mais emmerder Aaron reste l'un de mes passe-temps favori !

- Navré de te décevoir mon chou mais j'en ai pas !

Je me rapprochais soudainement de lui jusqu'à ce que nos deux visages se retrouvent à quelques centimètres l'un de l'autre, nos nez se frôlant.

- Ou peut-être que c'est tellement évident que tu ne le vois pas !

Je suis en train de faire une énorme connerie... Je le pressent, tout cela va finir mal. Et pourtant je ne suis pas voyant, c'est peu dire !




Spoiler:
 
En ligne#   Mer 9 Juil 2014 - 23:28

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Une vraie fille, une vraie fille... N'importe quoi ! Je ne pleurniche pas, moi, ou presque pas. Je déprime en silence et en me bourrant la gueule, comme un homme ! Et je l'emmerde, j'ai tout ce qu'il faut où il faut, il a déjà eu l'occasion de vérifier. Mon dieu. Parfois j'aimerais ne pas m'être souvenu de cette soirée. Et encore je suis presque content qu'on soit pas allés plus loin, parce que quand on voit ce que ça a donné avec Haley, elle nous aurait éviscéré en public si elle avait su... Quoique, j'aurais p'tetre dû en profiter ! Ahah, joke. JOKE.
Levant haut le menton et me redressant sur ma chaise, je prends une pose très efféminée en agitant doucement la main.

– Tout le monde n'assume pas sa féminité aussi bien que moi, chéri, je lui rétorque d'une voix exagérément traînante, avant d'esquisser un sourire en coin clairement moqueur.

Une voix exagérément affreuse, en fait, mais c'est pas grave. J'ai l'air con et je le vaux bien. Moi au moins, j'ai le sens de l'auto-dérision ! Bon, d'accord, un peu trop pour mon propre égo, mais c'est pas grave. Tant que j'arriverai à me regarder dans le miroir, ça devrait aller ! Et j'aime bien trop les miroirs pour m'en passer. Ils reflètent tellement bien ma magnificence, après tout ! C'est so moi ! (Ahem, Aaron ta gueule.)
Je termine mon café et repose la tasse, relevant les yeux vers lui. Son nez frôle le mien et je reste immobile, presque figé. Le con. C'est lui qui me dit de pas faire de conneries susceptibles d'attiser les rumeurs... Et il fait quoi ? Non, clairement, il n'a aucune logique. Le p'tit con, là ! Il me teste en plus, hein, c'est ça ? Je suis sûr qu'il veut voir ce que je vais faire. Si je vais décider de nous foutre encore plus dans la merde – et je le pourrais, clairement parce que j'en ai envie, et parce que ça m'amuse. Que ce serait ma réaction la plus prévisible, la plus normale ; que je l'ai déjà fait, pour le fun ou pas, que c'est comme ça, mon impulsivité qui ne disparaîtra pas.
Mes lèvres s'étirent en coin alors que, m'appuyant légèrement sur la table, je m'approche. Je sens son souffle sur mes lèvres et sais qu'il sent le mien sur les siennes. Je les effleure légèrement lorsque je reprends la parole ; contact furtif, bref.

– En effet. Tu es peut-être simplement stupide, qui sait ?

Et je m'éloigne, me recalant dans le fond de mon siège en souriant en coin. Tu crois vraiment que tu peux gagner ce jeu-là avec moi, Gaetano ? Ça fait bien longtemps que j'y suis initié.
Inclinant la tête sur le côté, les yeux brillant de malice, je lâche doucement :

– Tu as une moustache de café, sinon. De rien.

Tu es juste dix ans trop jeune pour espérer me battre sur ce terrain. Moi, je n'ai honte de rien.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Mer 9 Juil 2014 - 23:58

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Je n'aime pas ça. Que dis-je... Je déteste, je hais, j’exècre, j’abhorre que l'on me prenne à mon propre jeu !
Tandis qu'il se rapproche lentement ma respiration se bloque mais je ne bouge pas. Son souffle vient chatouiller mes lèvres et les siennes finissent par effleurer les miennes. Puis il se recule. Contact bien trop furtif et bref à mon goût. Juste un souffle sur ma peau.
Je voulais voir comment il allait réagir et bien maintenant je le sais ! Sa réaction n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais. Je voulais jouer avec lui, le rendre mal à l'aise et je me suis fait piégé comme un parfait débutant ! Le résultat étant là ! Je suis extrêmement frustré et déstabilisé. Et il le sait.
Je ne sais pas vraiment ce que j'espérais. Qu'il m'embrasse comme ça devant tout le monde alors qu'il y a à peine quelques jours nous faisions une esclandre avec Haley ? Non vraiment, c'est stupide. J'ai agit sur un coup de tête sans réfléchir une seule seconde à ce que je faisais. Ou plutôt si, je savais très bien ce que je faisais jusqu'à qu'il se joue de moi. Comme quoi Aaron est bien plus expérimenté en la matière que ce qu'il ne laisse paraître.

Je suis peut-être confus mais n'en laisse rien paraître. Calmement je me recule et m'appuis sur mon coude un sourire en coin. J'aime cette étincelle de malice qui brille dans les yeux de mon ami. Je suis certes extrêmement frustré qu'Aaron m'ait battu ainsi mais je ne peux m'empêcher de ressentir une pointe d'admiration. Il est l'une des rares personnes qui parvient à me surprendre de la sorte.
Suite à sa remarque je hausse un sourcil et essuie d'un revers de manche ma "moustache".
Et maintenant ? Je ne sais pas. La situation me paraît soudain vraiment trop étrange et insoutenable. Son regard de braise est insoutenable pourtant je ne me dérobe pas.
J'éclates de rire. Je sais reconnaître ma défaite.
J’attrape une cigarette et me l'allume avant de tendre le paquet en direction d'Aaron.

- Il semblerait que je me soit fait avoir, murmurais-je.

Je plissais les yeux, sondant à nouveau son regard infini.

- T'es peut-être plus intelligent qu'il n'y parait... Pour une fille ! ajoutais-je avec sarcasme.

Je reconnais ma défaite certes ! Cela ne veut pas dire, en revanche, que j'ai fini de m'amuser.




Spoiler:
 
En ligne#   Jeu 10 Juil 2014 - 0:36

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Il bouillonne intérieurement. Frustration troublée, un peu amusée certainement. Sa réaction est tellement jouissive, tellement parfaite. Exactement celle que j'attendais. Pas le moindre mot, pas le moindre éclat de voix ; seule cette lueur étrange qui se niche au fond de son regard, et qui tente de lire à travers moi. Qu'est-ce que tu y vois, Gaetano ? La malice ? L'envie ? Ou l'amusement ? Un peu des trois certainement. Je lis la même chose dans ton cœur, tu ne peux pas le nier. Tu sais que je ne l'ai pas fait pour une seule et bonne raison : tu crevais d'envie que je me laisse aller. Ou bien que je te demande de t'éloigner en rougissant comme une pucelle, peut-être ? Ce qui est sûr, c'est que tu as beau me connaître, tu ne sais pas tout de moi. Et peut-être pas le plus important.
Doucement, je souris. Pour un peu, il en aurait rougi de honte. Mais Gaetano a un contrôle parfait sur son corps. Sur ses gestes. Tout en lui est mesure et calme plat, l'eau qui ruisselle en silence et brille au soleil, muette, paisible. Tristesse et solitude. Mais surtout contrôle. Mesure. Et tempérance. Du moins, en apparence.
Il s'appuie sur son siège et fait comme si de rien n'était, essuyant sa moustache. Il est gêné, le p'tiot. C'est mignon tiens... Pourtant, il ne détourne pas le regard. Décontracté, je retiens un rire lorsqu'il fait de même, un sourire amusé mais pas moqueur aux lèvres. Parfois, j'ai l'impression de retomber dans mes jeunes années quand je le vois réagir de la sorte. Ils se ressemblent un peu, dans leur manière stupide de me chercher. Sauf que lui ne perdait jamais.

– Je pensais pas que tu t'y ferai si facilement, je ris finalement, et attrape une cigarette en le remerciant.

Je la coince au coin de mes lèvres et l'allume, inspirant la fumée salvatrice. Ou plutôt créatrice de cancers de merde, mais bon, au point où j'en suis c'est un peu tard pour s'en inquiéter.

– Évidemment, ça t'étonne ? Tu ne savais pas que les femmes étaient plus intelligentes que les hommes ? C'est prouvé.

Je lui fais un clin d’œil en riant.

– J'ai tellement été comparé à une nana que ça me fait plus rien maintenant, je crois, je laisse tomber sur le même ton en soufflant la fumée, faisant tomber les cendres dans le cendrier prévu à cet effet. Et puis, même... Elle a l'air de drôlement te faire de l'effet, la fillette... Non ?

Ahlala, y a toujours une petite histoire à raconter avec moi. Comme les fois où mes sœurs s'étaient décidées à me martyriser, et celles où je manquais de me faire lyncher au lycée. Et pourtant, j'étais ni gay, ni travelo... Mais visiblement, apprécier autant la compagnie des hommes que celle des femmes ça revient à être un « gay refoulé » pour la majorité de la population, qui classe le tout dans la case « maladie mentale ». Une de plus à mon actif, chouette !
Par contre, qu'il retire le « qu'il n'y paraît » ; tout le monde sait que je suis parfait voyons. Même si je suis une nana. Et que j'ai pas éprouvé le besoin d'apprendre à faire mumuse avec les canards...
(J'aime pas les canards.)



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Jeu 10 Juil 2014 - 1:05

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Son visage lisse m'énerve. Cette flamme qui brille dans ses yeux me fascine. Cet homme m'insupporte et m’exalte à la fois. Est-ce possible de ressentir ces deux choses en même temps ?
Je l'observe porter sa cigarette à sa bouche et l'allumer. Cette même bouche qui a effleuré la mienne il y a quelques instants. C'est étrange. Tout me semble trop étrange tout à coup. Lui en face de moi. Moi qui le regarde un sourire en coin. Nous qui plaisantons comme si de rien n'était. Comme si le monde autour de nous n’existait pas. Comme si toutes les personnes présentent dans ce café ne nous regardaient pas.
Je n'aime pas ça. Je n'aime pas ce que je ressens en ce moment. Cette confusion n'est pas normale. Tout cela n'est qu'un jeu. Un jeu qui s'est instauré entre nous depuis quelques mois. Oui tout cela c'est juste... un jeu.
Je tire lentement une nouvelle bouffée de cigarette, forçant mes émotions à revenir au calme. Un calme plat qui ne laisse de place qu'à cet étrange amusement. Un peu faux. Je ne veux pas qu'il lise dans mes émotions en l'instant présent. Parce qu'il semble avoir réveillé quelque chose que je pensais enfoui. Et à vrai dire, s'il a pu lire en moi jusqu'à présent, c'est en partie parce que je le voulais bien. Mais cette fois c'est différent.

- De l'effet ? Vraiment, c'est ce que tu penses ?

Un petit sourire moqueur étire mes lèvres.

- N'est-ce pas toi qui, il y a quelques minutes a tourné le jeu en ta faveur pour te dérober ?

Le masque s'est reformé. Prétendre. C'est ce que je fais. Ce que j'ai toujours fait. Il m'a eut c'est vrai. Il a retourné la situation à son avantage, certes ! Mais ce n'est que prendre du recul pour mieux bondir ensuite.
Il m'intrigue. Je pensais le connaître mais je découvre un parfait étrangé. Et c'est bien ce qui rend les choses encore plus intéressantes.




Spoiler:
 
En ligne#   Jeu 10 Juil 2014 - 1:28

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Son regard se fait de plus en plus perçant, incisif. Un instant, il me vient l'idée de détourner le mien pour le laisser courir autour de nous. Observer le monde entier comme j'aime le faire, lire dans leur cœur, décrypter ce qu'ils cachent au fond d'eux. C'est si facile. Ça ne l'a pas toujours été, mais j'ai toujours eu des facilités à entrevoir. Sans réellement comprendre. Une sorte de sixième sens qui m'avertissait d'une potentielle hypocrisie, ou qui m'aidait à m'en tirer. À savoir à qui je pouvais faire confiance. Toutes les personnes présentes ont leur cœur largement ouvert ; ils m'invitent presque à m’immiscer en eux, à les dépouiller de l'intérieur. Pourquoi ne me laisse-t-il pas faire de même ? Tout s'est soudainement fermé. Tout. L'amusement pointe encore, mais le reste se cache. Contrôle bien tout si tu le souhaites, mais tôt ou tard je saurai comment briser cette muraille. Muraille de faux-semblants, même dans ce que tu ressens. Mais le trouble est là. Et il ne peut pas m'échapper.
Peut-être que c'est mieux de ne pas s'y intéresser.
Ses mots me tirent un frisson. Il remonte le long de mon échine et de mes bras, vient tirer légèrement sur mes joues. Sa voix. C'est amusant, parfois, de constater à quel point le corps réagit même sans que nous le souhaitions. Même, parfois, sans que nous le remarquions.
Cet homme est terrible.

– Je le crois, je souris. Si je n'avais pas touché un point sensible tu ne te serais pas rétracté comme tu le fais.

J'incline la tête, curieux et amusé à la fois.

– Tu ne penses pas ? Je n'ai pu le tourner en ma faveur que parce que tu m'en as laissé l'occasion.

Parce qu'il ne s'y attendait pas, ou parce qu'il le souhaitait ?
Je souris encore. Garde mes yeux plantés dans ses foutus yeux verts.

– Allons, allons... Il ne faut pas le prendre tant à cœur. Ce n'est qu'un jeu après tout, pas vrai ?

Un jeu ? Quel type de jeu, au juste ? De ceux qui font s'affronter deux personnes, et le premier à laisser tomber est déclaré vaincu ? Une lutte acharnée où les deux s'entre-tueront ?
Combien de temps encore ça durera, hein ? Je sens qu'on va encore se casser la gueule. Et la chute sera rude si on ne s'y est pas correctement préparés. Il n'y aura peut-être pas de vainqueur cette fois.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Jeu 10 Juil 2014 - 2:03

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Le frisson qui semble le parcourir ne m'échappe pas. Peut-être qu'il me fait de l'effet mais j'en ai également sur lui. Je n'ai pas de don de sensitif comme lui, je ne peux pas lire dans les émotions de gens c'est vrai. En revanche je suis passé maître dans l'art d'observer les réactions des gens, les gestes les plus infimes qui trahissent leurs états d'âmes. Et posséder une vision accrue est on ne peut plus pratique dans ce genre de cas. J'aime à penser que son masque n'est pas aussi élaboré que le mien.
Lui aussi est entré dans la danse. Oui car le jeu est devenu danse. Un ballet mortel de faux semblants, de pas mesurés et précis.
Il observe les gens qui nous entourent puis revient sur moi. Bien sûr, il a remarqué que je m'étais refermé. Comme aurait-il pu ne pas le faire ? Il a compris mais ce n'est pas pour autant que je vais lui donner raison. Je ne veux pas qu'il comprenne. Pas encore. Ce ne serait pas drôle si nous comprenions tout l'un de l'autre au premier regard n'est-ce pas ?

- Vraiment ? lui répondis-je avec un sourire. Mais ce que tu vois n'est que ce que j'accepte de te montrer. Tu le sais non ?

Je lui ai laissé une occasion. Oui mais justement parce que c'est ce que je voulais au fond. Qu'il me surprenne. Et c'est ce qu'il a fait. D'une certaines manière je l'ai laissé prendre le contrôle. Il mène la danse seulement parce que je l'accepte.
Je perçoit une petite lueur de doute dans ses prunelles rouges. Il n'est pas sûr que se soit arrivé involontairement, il n'est plus sûr de savoir qui a le contrôle. Et c'est exactement ce que je veux.
Sa remarque me tire un rire et je reprend une bouffée de cigarette. Il n'a pas tord. Mais à quel jeu jouons-nous exactement ? Lui comme moi savons que nous sommes sur un terrain glissant et pentu. Et si nous faisons un écart nous allons méchamment nous ramasser la gueule.

- Mais Aaron, tout jeu a ses règles. Et je ne suis pas sûr que tu connaisse les règles de celui-ci...

Oui, après tout comment le pourrais-tu ? Moi même je ne les connais pas.




Spoiler:
 
En ligne#   Jeu 10 Juil 2014 - 15:13

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Un rire m'échappe à nouveau. Cette situation est tellement étrange. N'était-il pas en train de me reprocher mon comportement, une demi heure plus tôt ? Mais après tout, ça me convient bien de cette manière aussi. Je l'ai toujours dit ; peu importe ce que les gens pensent. Dans ces moments-là, il n'y a plus que le Jeu qui existe, qui nous fait voir toutes ses facettes. L'amusement, qui parfois laisse place à ce malaise palpable jusque chez ces très chers voyeurs. Les gens aiment bien trop qu'on leur offre un beau spectacle pour oser détourner le regard devant nos agissements. La pudeur n'existe pas dans ce monde !
Lentement, j'acquiesce. Évidemment que je le sais. Je n'ai pas de choses terribles à cacher, moi. Si je le voulais, je pourrais tout lui dire. Peut-être même que ça me ferait du bien. Mais j'aime le voir m'observer comme s'il n'avait qu'un inconnu devant lui, malgré le temps que nous passons ensemble. Je suis sûr que beaucoup nous traiteraient de psychopathes s'ils nous voyaient comme ça, et qu'ils apprenaient qu'au final on sait rien ou presque l'un de l'autre. Mais bon. Pour ça faudrait déjà qu'on s'y intéresse !
D'un clignement des yeux, je fais naître le désintérêt dans le cœur de nos chers spectateurs, qui ne tardèrent pas à retourner compter leurs moutons.
Je mordille le filtre de ma cigarette d'un air plus vague.

– Je ne suis pas sûr de vouloir les connaître.

Il faut bien être honnête parfois. Quand il va trop loin, le Jeu peut nous amener à faire des choses qu'on regrette.

– Et je suis presque certain que tu n'as pas envie de les connaître non plus, je ris à nouveau, observant la cendre tomber de ma cigarette. C'est mieux de vouloir rester ignorant parfois.

Je m'étire un peu, l'air décontracté.

– On s'attire moins d'emmerdes.

Terminant ma clope, je l'écrase nonchalamment et regarde les dernières volutes de fumée se perdre dans les airs.

– Enfin c'est dommage, je suis avide de savoir, j'ai du mal à me réfréner. C'est peut-être pour ça que ça craint toujours dès que je me mêle d'un truc.

La conversation prend une tournure que je n'aime pas du tout. Traite moi de lâche si tu le veux. Je n'ai honte de rien ; mais je ne suis pas insensible pour autant. Ni stupide. Ce n'est ni le moment, ni l'endroit de créer un nouveau scandale de toute manière. Et honnêtement, je n'en ai pas la moindre envie. Je ne sais même pas ce que ça nous apporterait. À part de la culpabilité en plus, pour un divertissement de courte durée.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Jeu 10 Juil 2014 - 17:41

Personnage ~
► Âge : 24 balais
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 514
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Hum... Je me demande...
Humeur : Calme

Je pousse un soupire et écrase finalement ma cigarette dans le cendrier. Mais qu'est-ce que je suis en train de faire ? Je ne me savais pas aussi... joueur ? Je crois que le mot correspond plutôt bien.
Je songe avec amusement qu'il y a une demi heure c'est moi qui lui reprochais d'être trop léger. Je doit vraiment être vraiment troublé pour faire ce genre de choses... Ou simplement curieux. Si au fond j'essaye de le pousser ainsi c'est probablement parce que je cherche à en savoir plus sur lui. C'est étrange de penser qu'on s'entend aussi bien alors qu'on ne sais pratiquement rien l'un sur l'autre. Je sais qu'il a eut un passé compliqué mais c'est tout. Il ne m'en a jamais parlé.
Sa remarque me tire alors un sourire.

- T'as raison je veux pas savoir...

En vérité, la connaissance me fait peur. Parfois quand on sait trop de chose ça ne peux que nous attirer des ennuis. La connaissance peut même tuer si elle n'est pas utilisée à bon escient. Cela me fait pensé à un informateur que je connaissais lorsque j'étais tueur à gage. Il était probablement le meilleur au monde et c'est ce qui l'a tué. Enfin... Tué... pour ma part j'ai toujours douté qu'il soit vraiment mort. Je le soupçonne fortement d'avoir fait ça pour disparaître de la circulation...
Mon regard se reporte sur Aaron. Il écrase lui aussi son mégot de cigarette et je suis durant un instant les volutes de fumée. Lorsqu'il reprend la parole je me tend. S'attirer des emmerdes... Lui aussi il me fait un peu penser à Houston d'un certain côté : un génie informatique doué en recherche d'informations.
Nous nous observons en silence durant quelques secondes qui paraissent s'étirer à l'infini. Nous sommes arrivés à une impasse. Aucun de nous ne bouge plus, cherchant à coincer l'autre sans y parvenir. Je fini par détourner le regard puis me lève. Je ne veux pas créer une nouvelle dispute. J'ai bien compris que cette conversation avait pris une direction trop étrange. Nous sommes sur un terrain inconnu et trop glissant et là, maintenant je préfère faire marche arrière plutôt que de gâcher le "jeu".
Je pose quelques pièces sur la table pour payer ma consommation et lui souris.

- Je crois bien qu'on est allés trop loin cette fois...

Je lui souris.

- Je vais y aller... Avant qu'on se saute à la gorge, lui répondis-je avec ironie.

Puis je me détournais et partis. Nous sommes de mystères l'un pour l'autre. Et autant parfois nous nous comprenons comme personnes, autant, il y a certains moment ou nous sommes à la limite de nous étriper. Je dois avouer que c'est quelques chose que je ne m'explique pas très bien...




Spoiler:
 
En ligne#   Jeu 10 Juil 2014 - 19:20

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2428
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

Eh bien, c'est étonnant. Je ne m'attendais pas, une nouvelle fois, à ce qu'il acquiesce si facilement. Peut-être que je ne suis pas le seul troublé finalement. Et peut-être que ce n'est pas moi qui le suis le plus. Mais le plus confus, ce n'est pas cette situation ; c'est la personne autour de qui elle s'est tissée sans que je ne m'en rende compte. C'est tellement semblable. Tellement étrange. Même s'ils sont différents, qu'ils n'ont que peu de ressemblances, au fond... ça me le rappelle bien. Pourtant je ne vis pas par substitution ; je le sais parfaitement. Mais parfois, ça me fait étrange. De me dire que, peut-être, je pourrais retrouver mon meilleur ami comme ça. Au moins un bout de lui. La situation me rappelle trop celle que j'ai déjà vécu, et c'est bien là qu'est tout le problème. Parce que je veux pas revivre tout ça. Même si ici, ce n'est qu'un jeu.
Où s'arrête le jeu ? Où commence-t-il ?
Le temps s'écoule inexorablement alors que nous nous fixons. Qui va détourner le regard ? Qui va décider d'y mettre fin, aujourd'hui ?
Lui. Son regard me fuit lorsqu'il se lève et je reviens sur terre en entendant le tintement des pièces sur la table. Mes yeux se détournent à ses mots, et j'acquiesce lentement, étirant un sourire cynique.

– En effet.

Même si se sauter à la gorge n'est pas l'expression que j'aurais employée sur le coup. Quoique... Dire que quand on fait pas dans la violence verbale on se met vraiment sur la gueule n'est pas exagéré. J'ai juste peur de voir où ça peut nous amener. Le contrôle. La poss--... non. N'y pense pas.

– À la prochaine Gae.

Pensif, je reste quelques minutes de plus assis sur ma chaise, avant de me décider à ressortir une clope et à me recommander un café pour faire passer le tout. Ça ne s'était vraiment pas passé comme prévu, une nouvelle fois. J'ai à peine pu m'excuser. Tout ce que j'ai fait, c'est... C'est quoi, au juste ? Le chercher, encore ? C'est lui qui a débuté ça pourtant. À cause de ce qu'il s'est passé au retour de la mission, ce genre de choses sont restées taboues. Peut-être que maintenant qu'il n'est plus avec Haley...
Je fronce les sourcils.
Sérieux. C'est quoi son problème ? Je comprends pas, et j'ai pas envie de comprendre. S'il a envie de penser à autre chose, je veux bien être là, mais je suis pas ce qu'il lui faut pour se consoler si c'est ce qu'il a derrière la tête. Être un passe-temps pour tout le monde et jusqu'à la fin de mes jours, ça m'enchante pas spécialement. Même si c'est de mon meilleur pote qu'il s'agit. C'est dangereux, et je ne veux pas.
J'ai un lourd soupir en appuyant mon menton au creux de ma main. Sérieux, Gaetano. T'es trop compliqué pour moi, je vais faire grève.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
 

Objectif : survivre une heure sans se faire capter. Pari tenu ? [Gaepuce ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Salles de cours. :: Salle de Langues.
Aller à la page : Précédent  1, 2