Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker]
##   Jeu 26 Juin 2014 - 16:29

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Nariwen était dans la forêt depuis une petite heure déjà. Elle venait de sortir d'un tête à tête quelque peu sportif avec Archibald. Un de leurs jeux encore, mais qui cette fois-ci avait mal tourné. Les deux en étaient ressortit avec des séquelles, en espérant que leurs blessures cicatrisent vite. Nariwen elle se débattait encore avec la sensation persistante de ses mains sur ses hanches. La musique l'aidait un peu, alors elle mit le son un peu plus fort. 
La tête appuyée contre le tronc, les yeux fermés, la jeune Sonore était totalement détendue maintenant, et elle souriait aux anges. Seuls ses doigts bougeaient au rythme de la musique qui coulait dans ses oreilles. Le vent venait gentiment lui caresser les joues. Et cette fois-ci, le vent était totalement naturel, Nariwen n'y était absolument pour rien, pas comme avant avec Archibald... Stop ! La jeune fille voulait en finir avec cette sensation, elle voulait en finir avec ce malaise et tout ce qui y été associé.
Naturellement, et élégamment, elle sauta donc d'un coup au pied de l'arbre, sans même prévenir d'une quelconque manière ceux qui pouvaient être aux alentours. Elle était persuadée qu'il n'y avait personne. Oui mais voila, il y avait quelqu'un, une jeune fille pour être précise, qui devait avoir à peu près le même age qu'elle. Nariwen s'arma d'un petit sourire désolé et lui dit :
"Désolé, je n'ai pas fait attention en descendant."
Elle s'approcha, tout en enlevant les écouteurs de ses oreilles et en éteignant la musique. La fille en face d'elle avait de jolis cheveux roux, ainsi qu'une belle paire d'yeux. Son air doux suffit à rassurer Nariwen, qui reprit enfin son air heureux de d'habitude :
"Je suis Nariwen. Tu es à Terrae, toi aussi ?"
Nariwen supposait fortement que c'était le cas, mais c'était une façon d'ouvrir la conversation, non ?


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10


Dernière édition par Nariwen Akikaze le Dim 13 Juil 2014 - 12:43, édité 1 fois
##   Jeu 26 Juin 2014 - 16:48

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

J'étais dans ce genre de journée où le mal me laissait en paix. J'avais la conscience sereine et le sourire aux lèvres. Et depuis ce matin, je courrais. Je courrais à en perdre haleine, la musique dans les oreilles, coupée du monde, coupée de tous, coupée d'une vie douloureuse. J'étais libre.
Mes pas silencieux sur la mousse humidifiée par la rosée du matin me permettait de penser être seule lorsque je m'arrêtai sous un grand arbre, à quelques kilomètres de l'institut. Je réfléchis. Terrae n'était pas la où je voulais vivre ma vie, mais il me permettait de guérir de mes blessures. Les pouvoirs... Je m'étais entraînée et... Hier, j'avais réussis à viser un verre en plastique à dix mètres... Oh joie! Pathétique. Vraiment. Enfin bon... Je me relevais, requinquée et prête à repartir quand on m'agressa violemment: On me sauta dessus. Je me retournai vivement, prise de panique, quand j'aperçue une jeune fille, sûrement pas plus âgé que moi. Elle me sourit, désolée:

"Désolé, je n'ai pas fait attention en descendant...Je suis Nariwen. Tu es à Terrae, toi aussi ?"

Elle retira ses écouteurs, éteignit la musique, me fixant. Elle venait de m'écraser au sol et elle me demandait si j'était de Terrae? Non non, je passais par là... La haine. Néanmoins... Je n'avais pas d'amis ici. Sauf peut-être Maria. Et je me soupçonnais d'avoir une envie de protection envers Lumia. Sinon, que dalle. Nada. Zéro. Et Nariwen avait l'air sympa, bien que maladroite et rêveuse. Une air sûrement. Je retirai aussi ma musique et lui sourit gentiment:

- Pas de problème Nariwen! Je m'appelle Ludmila Parker, Ludmi' ou Lud' pour les intimes! Et je dois dire que je ne t'avais pas vu non plus! Je ne m'attendais pas à trouver quelqu'un aussi loin de l'institut. Tu ne t'ai pas fait mal?

Je demandais ça alors qu'elle avait atterrit sur moi. Normal que voulez-vous! Je suis trop gentille, pas ma faute! Mais c'était toujours un moyen de continuer la conversation.

- Alors? Que fais-tu aussi loin de notre cher refuge pour âmes damnées ou fous à liés?

Je plaisantait bien entendu. J'étais de bonne humeur ce jour-là. Mordant la vie à pleine dents. Et j'espéré que cette fille ne ruinerait pas mon bonheur. Elle était jolie: De long cheveux noir et des yeux... Wow, superbes! Bleus azur. J'aimais beaucoup. Je l'enviais un peu. Toujours est-il que je la fixais, tout comme elle me fixait. Sans parler.


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Jeu 26 Juin 2014 - 18:01

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Bon d'accord, à atterrir comme ça, Nariwen venait de passer pour une grosse brute. Une une maladroite de première à voir... Toujours est-il que la jeune fille en face d'elle n'avait pas trop mal réagit à cette arrivée quelque peu extravagante. 
- Pas de problème Nariwen! Je m'appelle Ludmila Parker, Ludmi' ou Lud' pour les intimes! Et je dois dire que je ne t'avais pas vu non plus! Je ne m'attendais pas à trouver quelqu'un aussi loin de l'institut. Tu ne t'ai pas fait mal? 
Plutôt énergique la demoiselle. Nariwen sourit gentiment, pour une fois que ce n'était pas elle, l'excitée de base. Elle lui répondit ensuite plus calmement :
"Ne t'inquiète pas Ludmila, je suis plutôt du genre -chat qui retombe sur ses pattes- alors j'ai l'habitude. Ce serait plutôt à moi de poser une telle question."
Le temps de répondre, et ma nouvelle connaissance était partie. Au moins, elle ne manquait pas de conversation, elle !
- Alors? Que fais-tu aussi loin de notre cher refuge pour âmes damnées ou fous à liés? 
Je souris, baissant légèrement les yeux. Oui, on pouvait l'appeler comme ça notre cher institut. Mais bon, il y avait aussi des bons côtés, non ? Il ne restait plus qu'à les trouver certes...
"On est pas si loin. La preuve est qu'on croise toujours des gens de là-bas ! Sinon, je viens souvent ici écouter de la musique. Toi tu viens de faire un peu de sport non ?"
Déduction simpliste en réalité puisque la jeune femme était essoufflée. Cela dit, il fallait tout de même continuer la conversation entamée et donc la jeune fille reprit :
"Tu es là puis longtemps ? Je veux dire à Terrae. Je ne t'ai pas croisée souvent il me semble."
Oui bon, Nariwen ne savait pas trop quoi dire. Elle n'avait jamais été douée pour faire connaissance avec les autres. La plaie des solitaires en quelques sortes. 


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   Jeu 26 Juin 2014 - 18:21

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

La jeune fille était vraiment... Etrange. Un mélange de timidité et d'amusement sembler l'habité et je me mis à sourire. C'est à ce moment là qu'elle parla de nouveau. Elle avait une jolie voix. Elle devait bien chanter vu son timbre. A moins ce qu'elle ne chante faux? Je n'en savais rien. Elle me demanda si je m'étais fait mal, et je ris:

- Oh non ne t'en fais pas, ce n'est pas ça qui me tuera, j'ai vécu bien pire!

Oui j'avais vécu bien pire. Et j'apprenais à en guérir. Un instant, mon regard se voilà et mon sourire s'affaissa. Puis, elle reprit:

"On est pas si loin. La preuve est qu'on croise toujours des gens de là-bas ! Sinon, je viens souvent ici écouter de la musique. Toi tu viens de faire un peu de sport non ?"

- Et bien... Disons que oui, je viens souvent courir par ici. C'est calme et je peux facilement vivre ma vie sans être déranger. Mais c'est toujours agréable de rencontrer des personnes! Rajoutais-je à son attention.

La question suivante me laissa perplexe, depuis combien de temps étai-je là déjà? Je ne savais plus vraiment... Quelques mois... Six je crois. Pas sûr.

- Euh... Bon. Je crois que cela doit faire six mois mais je n'en suis pas certaine.Et toi? Et si tu ne m'as pas croisé c'est sûrement parce que je suis plutôt... Disons qu'on ne me voit pas forcément.


Pour une tonnerre, c'était assez paradoxale. Ca me fît sourire. Puis, je relançai la conversation:

- Alors tu parlais d'écouter de la musique. Tu en joue? Ou tu te contentes d'en écouter? Tu as un style particulier?


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Jeu 26 Juin 2014 - 19:03

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Ludmilla en face d'elle était toujours aussi vive, répondant à ses questions sans détour, avec une bonne humeur timide. Bien sur, Nariwen n'avait pas loupé cette petite déprime passagère chez la jeune femme, mais elle savait que tout ceux qui arrivait à Terrae avait un poids sur leur vie, un poids plus ou moins dur à surpasser.  Alors Nariwen ne relèverait pas, elle se contenterait de continuer la conversation comme si de rien était. Ludmilla répondit à la question de Nariwen.
- Euh... Bon. Je crois que cela doit faire six mois mais je n'en suis pas certaine.Et toi? Et si tu ne m'as pas croisé c'est sûrement parce que je suis plutôt... Disons qu'on ne me voit pas forcément. 
La jeune Sonore sourit gentiment à Ludmilla sous son explication. Elle la comprennait, pour la simple et bonne raison que Nariwen était du genre discret aussi. Elle ne répondit pas tout de suite, laissant l'autre continuer à sa place.
- Alors tu parlais d'écouter de la musique. Tu en joue? Ou tu te contentes d'en écouter? Tu as un style particulier?
Ah, la musique. C'était quelque chose dont elle pouvait parler des heures. Des journées même ! Fin, du temps que ça n'arrivait pas au sujet délicat. Mais il était moins délicat maintenant qu'à son arrivée, alors Nariwen se lança joyeusement dans la discussion.
"Pour tout te dire, oui, je joue. Je suis pianiste et je me défends. Après j'en écoute beaucoup aussi. Presque toute la journée en fait. Et pour ce qui est du style, je n'en ai aucun, je suis plutôt du genre très hétérogène. J'aime certaines musiques pas d'autres. Cela ne dépend ni du style, ni du groupe. Juste de la musique elle même."
A parler de la Musique, qui était une de ses grandes passions, peut-être même la plus grande, Nariwen se sentait pousser des ailes. Le vent se fit un peu plus fort en réponse à cette énergie sortie de son cœur. Une chose était sûre, après tout ces efforts en terme de pouvoirs, Nariwen allait bien dormir ce soir.


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   Jeu 26 Juin 2014 - 22:11

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je savais la musique un sujet sûr  pour grand nombre de personne. La musique est souvent notre seule amie, notre seule main tendue dans la solitude. C'est comme ça que j'ai vécu ma musique.
J'ai commencé à chanter alors que je ne savais pas encore parler! Je fredonnais, je dansais, j'écoutais, pourvu que cela me ramène à cette passion dévorante qu'était la mélodie.
Je ne saurais expliquer cette sensation que j'ai lorsque j'entends une musique. Un mélange de liberté, de joie, de peine, d'espoir, de peur... Chacune des émotions se glisse en moi tel des lames de rasoir, tel l'eau sur notre visage lors de pluie torrentielle. Les notes entre en moi par chacun de mes pores, s'infiltrant jusqu'au cœur. Oui. Je suis accro à la musique. Lorsque j'ai tout perdu, c'est la seule chose que j'ai su conserver. La seule. Alors je la garde précieusement, tel un trésor, de même que la bague de ma sœur.

"Pour tout te dire, oui, je joue. Je suis pianiste et je me défends. Après j'en écoute beaucoup aussi. Presque toute la journée en fait. Et pour ce qui est du style, je n'en ai aucun, je suis plutôt du genre très hétérogène. J'aime certaines musiques pas d'autres. Cela ne dépend ni du style, ni du groupe. Juste de la musique elle même."

Alors elle jouait. Je souris, une passionnée. Juste ce qu'il me fallait. Juste un sujet, une passion en commun. c'est ce qu'il faut pour démarrer une relation amicale non?

- Je te rejoins sur ce point, la musique ne s'écoute pas dans le genre dont elle est issue mais bien dans les sensations que l'on ressent en l'écoutant. C'est ce que j'essaie de faire passer en chantant: Des sensations. Je souris, en la regardant.

- Eh! J'en écoute pas mal moi  non plus! A peut prés... Vingt-deux heures sur vingt quatre!  


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Jeu 26 Juin 2014 - 22:30

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Ludmila sourit, et Nariwen sentit qu'elles étaient sur la même longueur d'onde. Et quand elle lui répondit, cela se confirma de plus belle. Le sourire de Nariwen s'élargit encore. Il se fit aussi large qu'elle le pouvait. Elle rit doucement, pleine d'une bonne humeur inattendue après ce début de journée. Et c'est avec une voix respirant la joie et même l'extase qu'elle lui répondit de nouveau :
"C'est ça ! En se réveillant, en s'endormant, quand on est triste, ou même heureux, après une bonne ou une mauvaise rencontre, quelque soit la situation en fait. C'est simplement magique, seule la musique peut faire ça."
Nariwen s'arrêta quelques secondes et respira un grand coup. Les étoiles pleins les yeux, elle pensait à tous ces bons moments qu'elle avait passé avec la musique et tous ceux qu'elle passerait encore. C'est à ce moment là qu'une idée lui traversa l'esprit. Elle regarda de nouveau Ludmila, avec une pointe de malice das les yeux.
"Hey, mais si tu chantes, il faudrait qu'on se retrouve en salle de musique un jour. Enfin, si cela ne te dérange pas te chanter avec moi au piano, bien sur !"
Tout en attendant la réponse de la jeune femme, Nariwen espéra vivement qu'elle accepte. En réalité, elle s’imaginait déjà dans la salle de musique, à répéter jour et nuit s'il fallait, pour jouer des musiques qui l'adorait. Déjà, elle se demandait qu'elle était la gamme de note de Ludmila, qu'est-ce qu'elle voudrait chanter, si elle allait bien s'entendre. Cela faisait un moment que la jeune Sonore n'avait pas eut autant d'énergie à revendre. Elle en était électrisée de la tête aux pieds...


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   Jeu 26 Juin 2014 - 22:45

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

J'avais les yeux pleins d'étoiles, de même que Nariwen, d'amour pour la musique. Nous avions trouvé le point dont nous voulions ensembles parler, celui qui nous reliait.
Alors que je ne m'y attendais que peu, elle prit la parole, la voix pleine d'émotions, d'amour pour cette passion.

"C'est ça ! En se réveillant, en s'endormant, quand on est triste, ou même heureux, après une bonne ou une mauvaise rencontre, quelque soit la situation en fait. C'est simplement magique, seule la musique peut faire ça."

Elle reprit son souffle puis, ses yeux brillèrent de malice et étrangement, je crois que j'avais déjà deviné son idée: J'avais la même.

"Hey, mais si tu chantes, il faudrait qu'on se retrouve en salle de musique un jour. Enfin, si cela ne te dérange pas te chanter avec moi au piano, bien sur !"

Je souris, tant est plus que cela soit possible, même si mon sourire sonnait faux, comme tout les autres, il avait le mérite d'être là, totalement, et non pas partiellement.

- J'en serais ravie Nari'! Je suis... Tu as déjà écouté du Avril Lavigne? On m'a souvent dit que ma voix ressemblait à la sienne.
Par contre autant te prévenir, une fois lancée, je ne peux plus m'arrêter! Un peu comme une drogue, je suis accroc. Je ne sais pas m'arrêter. Je n'y arrive pas. Et je ne le voudrais pour rien au monde.  


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Jeu 26 Juin 2014 - 23:14

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

- J'en serais ravie Nari'! Je suis... Tu as déjà écouté du Avril Lavigne? On m'a souvent dit que ma voix ressemblait à la sienne. Par contre autant te prévenir, une fois lancée, je ne peux plus m'arrêter! Un peu comme une drogue, je suis accroc. Je ne sais pas m'arrêter. Je n'y arrive pas. Et je ne le voudrais pour rien au monde.  
Malgré son sourire étrange, Nariwen sentais qu'elle était sincère et c'était tout ce qui comptait. Elle lui sourit un peu plus délicatement et se mit à réfléchir. Oui, elle connaissait Avril Lavigne. A son souvenir, il y avait même une musique qui vous mettait à tous les coups de bonne humeur. Qui était tellement énergétique que rien que d'y penser, elle avait envie de danser !
"Oui, j'ai déja écouté. Et pour ce qui est de s'arrêter, je ne suis pas pour non plus. Hum... Que dirais-tu de commencer par "Smile" ? C'est ce qui nous faut ici ! Il suffit de travailler un peu chacune de notre côté, et que j'ai vérifié qu'ils ont un synthé ici. Et on pourrait se retrouver dans quelques jours pour la travailler ensemble ensuite. Qu'en dis-tu ?"
Nariwen écouta la réponse de la jeune fille et démarra sur autre chose juste après.
"Si tu veux, on peut aussi se retrouver avant pour s'échanger des musiques et parler de cette passion, non ?"
La jeune fille espérait que sa nouvelle amie allait être enchanté de tout ça. Après tout, elle ne connaissait pas son histoire, alors peut-être y avait-il un élément dans tout cela qui allait lui rappeler de mauvais souvenirs. Dans sa tête, Nariwen croisait les doigts pour que ce ne soit pas le cas. Il y avait tellement de bonne humeur dans l'air qu'elle ne voulait pas gâcher ça.


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   Jeu 26 Juin 2014 - 23:28

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Nariwen me rappelait un peu ma petite sœur: Le même entrain. Elle avait pourtant le même âge que moi! Mais depuis combien de temps ne m'avait-on pas proposé pareil proposition? Longtemps. La dernière fois, c'était ma petite sœur. Et puis, elle était partie loin de moi, m'abandonnant sous la force de nos parents. Oui. Ma petite sœur me manquait énormément. Automatiquement, je jouai avec ma bague.
Ca avait le don de m'apaiser, de me tempérer. Alors, la jeune fille reprit la parole:

"Oui, j'ai déja écouté. Et pour ce qui est de s'arrêter, je ne suis pas pour non plus. Hum... Que dirais-tu de commencer par "Smile" ? C'est ce qui nous faut ici ! Il suffit de travailler un peu chacune de notre côté, et que j'ai vérifié qu'ils ont un synthé ici. Et on pourrait se retrouver dans quelques jours pour la travailler ensemble ensuite. Qu'en dis-tu ?"

Je souris, je ne pouvais rien faire d'autre. J'étais comblée. Je repris:


- J'ai vu qu'il avait un synthé en salle de musique! Et je connais les paroles, c'est l'une de mes musiques préféré. Pile ce qu'il faut pour sourire, pour sortir d'un cauchemar! Et bien sûr que je suis d'accord, j'adorerais!


"Si tu veux, on peut aussi se retrouver avant pour s'échanger des musiques et parler de cette passion, non ?"

- Nariwen, j'adore ta façon de voir les choses!

J'avais dis ça en le pensant sincèrement, en faisant un clin d'œil. Oui, j'aimais beaucoup cette fille. Et j'espérais me rapprocher d'elle au maximum. Mais elle, le voulait-elle?


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Jeu 26 Juin 2014 - 23:42

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

La première réponse de Ludmila ne se fit pas attendre et ravit au plus au point la jeune Sonore.
- J'ai vu qu'il avait un synthé en salle de musique! Et je connais les paroles, c'est l'une de mes musiques préféré. Pile ce qu'il faut pour sourire, pour sortir d'un cauchemar! Et bien sûr que je suis d'accord, j'adorerais! 
Nariwen sourit de plus belle et écouta la suite avec le même intérêt débordant d'énergie et d'espoir. Cela faisait bien longtemps aussi qu'elle n'avait pas eu envie de se rapprocher de quelqu'un. 
- Nariwen, j'adore ta façon de voir les choses! 
Cette fois-ci, le clin d’œil de Ludmila avait perdu le côté étrange que son sourire avait avant. Et c'était tant mieux, la deuxième jeune fille préférait cela. Elle lui rendit son clin d’œil puis enchaîna :
"Et si nous en parlions tout en prenant le chemin du retour ? Car bon, avec tous ça, il va falloir que je m'y mette sérieusement moi !"
Nariwen ria légèrement et se mit en route dès que la jeune fille fut d'accord. Elles marchèrent un peu, lorsque la pianiste se souvienne d'un détail qui n'était en soit pas très important, mais qui pouvait influencer tout de même si ces deux là passaient un peu plus de temps ensemble. Et puis, pour bien commencer une relation, autant avoir des bases claires et honnêtes.
"Au fait, je suis une Sonore. Du coup, je pense que j'éviterais de chanter en répète. Il parait que l'on peut faire des ultrasons, mais je n'ai encore jamais testé. Je ne voudrais pas faire de catastrophe..."
Elle dit cela en faisant une petite moue inquiète, mais cette expression n'était là que pour illustrer ses propos. La jeune fille n'était pas du tout inquiète à propos de ses pouvoirs. Le seul soucis qu'elle avait avec pour le moment était la fatigue assommante qui en résultait. Rien de dangereux pour le moment.


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   Jeu 26 Juin 2014 - 23:56

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Nari me rendit mon clin d'œil chaleureusement et je souris, faussement comme à mon habitude. Derrière ses sourires, comme tout autres à Terrae, Nariwen cachait ses pires démons, et étrangement, je me sentais plus proche d'elle.

"Et si nous en parlions tout en prenant le chemin du retour ? Car bon, avec tous ça, il va falloir que je m'y mette sérieusement moi !"

Elle ria légèrement tandis que je lui emboîtais le pas, souriant toujours d'une telle rencontre.

"Au fait, je suis une Sonore. Du coup, je pense que j'éviterais de chanter en répète. Il parait que l'on peut faire des ultrasons, mais je n'ai encore jamais testé. Je ne voudrais pas faire de catastrophe..."

Une sonore... Tiens! alors à mon effectif, une novice, une eau, et une air maintenant. Super, je fais des progrès, j'ai trois connaissances! Pathétique. Toujours est-il que sa remarque me fit rire.

- Oui il vaudrait mieux qu'on évite de tout péter! Et je suis Tonnerre Lunaire, alors à part te faire faux bond sans le vouloir, je ne risque pas de poser de réels dégâts!

Je soupirai, bien. Oui, je retrouvais peu à peu la jeune fille souriante qui autrefois, me résumait.  Je me retouvais dans ce genre de conversation enjouée, taquine... Oui.

- Tu écoutais quoi quand je suis arrivée au fait? Je demandai pour éviter de perdre la conversation.

Sans réfléchir, je prononçai alors d'une voix pleine d'espoir:

- Eh! Si on travaille assez, on pourrait peut-être demander au patron du bar de nous laisser animé la soirée une fois par semaine!

Je me rendis compte alors de mon ressentis: J'avais espoir. J'avais confiance. J'avais juste l'envie de continuer sur ma lancée, et guérir.


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Ven 27 Juin 2014 - 9:47

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Ludmila ne s'était pas faite prier pour emboité le pas de Nariwen.Les deux jeunes filles marchaient donc avec un grand sourire aux lèvres, côte à côté, toutes les deux ravies de s'être rencontrée.Ludmila rit de la remarque de la première et enchaîna :
- Oui il vaudrait mieux qu'on évite de tout péter! Et je suis Tonnerre Lunaire, alors à part te faire faux bond sans le vouloir, je ne risque pas de poser de réels dégâts!
Pendant une ou deux secondes, Nariwen se concentra un peu plus. Il fallait qu'elle retrouve le pouvoir secondaire des Tonnerre Lunaire; Elle finit par y arriver : des téléporteurs. C'était logique, cela collait bien avec son histoire de faux bond. Une fois cette correspondance faite, Nariwen se tourna de nouveau un peu vers Ludmila, lui souriant toujours, et l'écouta ensuite :
- Tu écoutais quoi quand je suis arrivée au fait? Je demandai pour éviter de perdre la conversation.
A vrai dire, Nariwen n'eut pas le temps de répondre tout de suite, car la jeune fille enchaîna.
- Eh! Si on travaille assez, on pourrait peut-être demander au patron du bar de nous laisser animé la soirée une fois par semaine!
Nariwen sourit un peu plus, tout en continuant à marcher. L'espoir et la joie qui flottait entre les deux Initiées étaient presque palpables. Cela faisait du bien et la jeune Sonore se laissa emporter par cette bonne humeur :
"T'es mignonne. J'écoutais une berceuse nommée "A vampire's lullaby", qui est très belle. Et en ce qui concerne ton idée du bar, ce serait une très bonne idée ! Mais pour ça, il va falloir être vachement au point et présenter plus qu'une chanson d'un artiste !"
Nariwen sourit encore, un peu plus calmement cette fois-ci. A déambuler comme ça dans la forêt avec des tels sourire, on aurait dit des connaissances de longues dates qui se faisaient une petite balade. Alors que non, pas du tout. Nariwen enchaîna à nouveau sur autre chose :
"De toute façon, on verra tout ça dans la salle de musique, on se donnera rendez-vous. Et sinon... Tu t'es entraînée toi, à la maîtrise de tes pouvoirs ? Je veux dire un vrai entraînement, avec une sorte de prof..."
La jeune Sonore espérait que ce soit le cas, et qu'elle la renseigne un peu. Son côté profondément solitaire lui laissait une appréhension face à ses propres entraînement. Et puis, qui pourrait l'entraîner ?


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   Ven 27 Juin 2014 - 15:51

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

La joie de Nariwen se répercutait contre la mienne dans une ambiance enfantine, complice. Nous étions toutes deux sûrement aussi agréablement surprises d'avoir trouvé une personne avec qui parlé non-stop de notre passion, surtout que ce n'était pas gagné. Surtout dans une forêt! Pour une fois, espérons la première mais pas la dernière, le destin avait été clément avec nous, pour notre plus grand bonheur.
Toujours est-il que nous avancions en riant et parlant de musique, telles deux vieilles amis perdues de vue depuis longtemps. Oui, on aurait pu croire que nous nous connaissions depuis bien longtemps, alors que nous nous étions rencontrer dix minutes plus tôt pour la première fois.

"T'es mignonne. J'écoutais une berceuse nommée "A vampire's lullaby", qui est très belle. Et en ce qui concerne ton idée du bar, ce serait une très bonne idée ! Mais pour ça, il va falloir être vachement au point et présenter plus qu'une chanson d'un artiste !"

Je souris. J'aurais aimé connaître cette chanson, peut-être un jour en aurais-je l'occasion? Elle me fit rire quand elle nota qu'il faudrait connaître plus de chanson, mais elle ne me laissa pas le temps de répliquer quoi que ce soit:

"De toute façon, on verra tout ça dans la salle de musique, on se donnera rendez-vous. Et sinon... Tu t'es entraînée toi, à la maîtrise de tes pouvoirs ? Je veux dire un vrai entraînement, avec une sorte de prof..."


Je perdis mon sourire, gênée. Oui, j'étais allée une ou deux fois en entraînement mais... Mais je n'avais aucun prof. Zéro. Nada. Que dalle. Pathétique. Mais je repris le sourire, quitte à être deux cas sans professeurs, autant en rire!

- Disons que... Je suis bien allé en salle d'entraînement une ou deux fois mais seule... Et les essais ne sont pas très concluant... Voir même catastrophiques! Et si tu me poses la question, je suppose que tu n'as pas d'instructeur non plus? Peut-être devrait-on aller voir la directrice pour lui en parler? C'est déjà compliqué d'apprendre que nous avons... Des facultés hors du commun, mais si en plus nous ne parvenons pas à nous en servir, ça peut vite devenir... Mmh... Comment dire? Le bazar? Non pire que ça, un bon gros foutoir!

J'étais plutôt du genre rentre-dedans, mais au niveau instructions, j'avais souvent du mal à demander de l'aide. J'étais plutôt du genre... Solitaire. Mais... J'avais besoin d'une aide pour parvenir à dompter mes facultés, c'était certain. Et... Et il fallait que j'arrive à le formuler au prés d'un tonnerre lunaire. Au minimum. Et passer par la directrice ne me semblait pas une si mauvaise idée...


[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] 624485fgh
##   Ven 27 Juin 2014 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Pendant quelques secondes, le sourire de Ludmila s'effaça et Nariwen crut avoir fait une bêtise. Peut-être que ses pouvoirs était un sujet très sensible pour elle. Après tout, ce n'était pas parce que cela ravissait totalement Nariwen que cela devait être la même chose pour tous ceux qui étaient à Terrae. Heureusement, Ludmila reprit finalement son sourire, ce qui rassurant un peu la jeune sonore :
- Disons que... Je suis bien allé en salle d'entraînement une ou deux fois mais seule... Et les essais ne sont pas très concluant... Voir même catastrophiques! Et si tu me poses la question, je suppose que tu n'as pas d'instructeur non plus? Peut-être devrait-on aller voir la directrice pour lui en parler? C'est déjà compliqué d'apprendre que nous avons... Des facultés hors du commun, mais si en plus nous ne parvenons pas à nous en servir, ça peut vite devenir... Mmh... Comment dire? Le bazar? Non pire que ça, un bon gros foutoir! 
Nariwen rit de bon cœur à la réplique de sa nouvelle amie. Elle n'avait pas tord dans un sens, mais la façon dont elle présentait les choses était assez... assez comique a vrai dire. Puis, la jeune Aire se décida à répondre sur un ton un peu plus calme, car tout de même, elles parlait de quelque chose de sérieux. Bon d'accord, c'était commun à Terrae, ce genre de pouvoir, mais le tonnerre, le vent ainsi que les autres éléments pouvaient être dangereux, voire mortels. Alors, même si en tant qu'Initiée, elles n'étaient pas dangereuse, mieux valait savoir s'en servir tout de même.
"Non, je n'ai pas d'instructeur. Je fais des tests en solitaire. Pour moi ça marche plutôt bien, je suis juste complètement assommée après une micro seconde mais bon. Ce n'est pas une raison tout de même, il nous faudrait quelqu'un. Par contre, j'ai entendu dire que la directrice était souvent absente ou bien sur-débordée en ce moment. Le mieux serait alors de trouver un Master... Mais... Je n'en connais aucun..."
Nariwen ajouta à son propos une grimace pour signifier que tout cela allait être un peu compliqué après tout. Mais au fond, elle reprit vite son sourire, bien trop heureuse d'avoir trouvé une telle compagnie, agréable et simple. Pas de prise de tête, juste une petite discussion en marchant de la forêt. Et c'était tout.


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker] Kateky10
##   
Contenu sponsorisé

 

[CLOS] Quand les rencontres s'enchaînent [PV Ludmila Parker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : 1, 2  Suivant