Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Tu me cherches pas, pas de problème, tu me provoques, ne te plains pas si je te suis! (Archibald!!!!!!!!! ^^)
#   Ven 27 Juin 2014 - 0:49

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je hais les dortoirs. Oui je sais, je me répète, mais c'est vrai? Chaque jours, je sors de ceux-ci avec cette idée en tête, faut que je bouge. Et vite!
Ca sent le renfermé en plus. Et le déodorant à la senteur dégueulasse des filles avec qui je partage cet espace censé représenter ma chambre. Je hais cet institut. Pourquoi me faire ça à moi hein?! Je hais les dortoirs! Ca puent, ça braillent, ça donne mal à la tête... BREF MA GUEULE.
Ouai. J'ai l'habitude d'être vulgaire quand je me parle toute seule. Et alors? Ca vous dérange?!
Toujours est-il que je me sentais à l'étroit. J'avais faim. Et soif. Et je voulais un éclair au chocolat!!!!! Oui j'adore ça. Problème? Y en a jamais iciiiiiiiiii!!!!
Enfin bon, comme on dit, qui ne tente rien, n'a rien. J'avisé ma guitare sous mon lit et l'attrapai, j'irais joué avant d'aller dans la prison (ou les cours, c'est pareil!).
Je me précipitai hors du dortoirs de folle. Des folles qui piaillaient encore pour changer. Pathétique.
J'arrivai à la cafét', habillée d'un treillis kaki, d'un top blanc et d'une demie-veste sans manches noir. Je m'étais coiffé d'une queue de cheval haute et je ne m'étais pas maquillé.  Je savais que je n'en avais pas besoin. Alors que je m'avançais vers le self, MIRACLE! Des éclairs au chocolat!!!!! Je me pressai dans la queue et priait pour qu'il y en ait lorsque ce serait mon tour. On était gâté ce matin tiens... Bizarre. Devant moi se trouver un homme de... Je dirais la vingtaine bien tapée, attend patiemment comme tout le monde. Il a les cheveux blanc et de dos, il est plutôt... Grand! Enfin bon, toujours est-il qu'il était une place devant moi et... Qu'il allait me piquer MON dernier éclair au chocolat. NOOOOOON MON AMOUUUUUR. Je suis folle? Oui et alors? Ici, on l'est tous! Zut à la fin! Alors qu'il allait pour prendre la pâtisserie, je me jetai limite sur mon plateau et l'attrapai avant lui (Ma mienne d'abord!). Ses yeux bleus glacials se firent apercevoir. Je lui souris, provocante:

- Désolée, je n'ai pas pu résister. J'aime trop cette gourmandise. Et ici, tout le reste est dégueu! En plus, dans ton cas, un éclair à la vanille serait plus indiqué!

OK. La van était vaseuse. ET ALORS?! PERSONNE IL A VU! Toujours est-il que le jeune homme était plutôt mignon. Je mordis dans l'éclair. Oui, je peux pas attendre quand j'en vois un. Désolée. Vraiment. Ou pas.

- Je m'appelle Joyce. Joyce Noran. Et toi? Je dis en lui faisant un clin d'œil, mordant de nouveau ma friandise.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Ven 27 Juin 2014 - 18:30

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Archi avait passé une rude journée hier, et une rude nuit, c'est la cas de le dire. Cependant, il n'était pas du genre à se laisser abattre.
La cafétéria était apparemment remplie, seulement quelques places restaient, et surtout, il n'y avait plus qu'un seul éclair au chocolat.
Il faut bien l'avouer, le chocolat, et surtout les éclairs au chocolat, sont les pâtisseries favoris des jeunes, il fallait donc pas être surpris si il n'y en avait pas pour tout le monde ! Les gérant auraient juste dû prévoir qu'on se bousculerait pour en avoir. Décidément, même après les études, les gens étaient toujours si désorganisés, c'est à s'en demander à quoi servent les cours.

Archibald hésitait encore un peu avant de prendre cet éclair au chocolat. Chocolat ou vanille ? Ou café ... Plutôt ... Et bien, en réalité, Archibald n'eut même pas le temps de tendre so bras afin de prendre l'éclair qu'il souhaitais, une petite gamine l'avait déjà prise avant. Quels gosses, et après, on nous dit que la primaire éduque nos enfants ! Valentine n'aurais jamais fait ça, mais soit, maintenant, c'est fait.
Elle le regardait, d'un air provoquant, c'était la première fois que quelqu'un provoquait Archie alors qu'il n'avait encore rien fait. c'était surprenant, mais ça restait une gamine à ces yeux, qui, eux, restaient neutres.

Il n'avait encore rien dit, alors qu'elle, lui avait déjà dit plusieurs phrase. Et bien, on pourrait dire que c'était une bavarde ! Seulement, Archie n'avait pas encore avancé, les personnes derrières devaient surement râler suite à ce boucher. Mais peu importe. Il allait répondre à cette gamine, qui lui avait piqué son chocolat.

"-Et bien, je préfère le café à la vanille

Sa réaction était différentes que celles qu'il a avec nariwen, c'est vrai. Cependant, cette fille là, Joyce, était vraiment petite, Archibald n'allait tout de même pas provoquer et séduire cette jeune fille, il avait quand même des valeurs, une éthique à respecter. il avait donc répondu froidement, comme à son habitude, et avait déjà pris son éclair au café, pour avancer un peu plus loin dans la queue, afin de prendre son repas.



- Mon corps est si vide qu'il paraîtrait qu'il n'ait jamais été habité ni par mon âme ni par celle d'un autre -
#   Ven 27 Juin 2014 - 18:53

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je déteste mon âge. Surtout ici. De toutes façons, dés que l'on voit que vous avez quinze ans, on vous traite comme une gamine. Ce que je ne suis pas. Ce jeune homme avait eu cette réaction avec moi. Je haïs mon âge et ma petite taille!
Enfin bon. Il me regarda avec dédain, comme si il était plus intelligent, plus adulte: Réaction d'imbécile!
Toujours est-il qu'il me répondit assez... Froidement. Non c'était même un vent glacial. Super. Je hais mon âge.

- Et bien, je préfère le café à la vanille.

Il ne savait pas plaisanter ou quoi? Ah oui. Mon âge. Foutues années. Mais... Une relation pouvait aussi être une relation protectrice, genre... le plus grand protège la petite des autres, la petite le fait rire. Ouai. Mais ce gars-là n'avait pas l'air de les connaître. Je hais ces préjugés. Ce n'est pas parce que nous sommes plus jeunes que nous manquons de maturité! Merde à la fin!

- Eh! Je le rattrapais.

- Ce n'est pas parce que j'ai quelques années de moins que toi que ça te donne le droit de me parler comme ça! J'ai quinze ans, pas quatre et je ne t'ai rien fait!

Oui bon. Je n'avais pas la langue dans ma poche. Oui, et alors?! Je le regardais, une pointe de dégout dans le regard:

- De toutes façons, c'est toujours pareil: Parce que je suis plus jeune, je ne connais rien et, de plus, vous avez l'impression que c'est honteux de plaisanter avec des plus jeunes!

J'avais l'âge d'être sa sœur, pas sa fille! Abrutit! Je déteste les leçons de morales. Et étrangement, je sentais que ce gars allé me faire chier avec l'une d'elle. Il pouvait me traiter d'ingrate, d'irrespectueuse, de malpolie, je n'en avais rien à faire. Rien du tout. J'avais grandis seule depuis mes dix ans. Mon père était mort, ma mère en dépression. Je m'étais occupée seule de Vincent. Et aujourd'hui je n'avais plus rien. Un instant, mon regard se voila. Mais je me ressaisis, les yeux emplis de haine. Il avait de choix: Soit je lui faisais bouffer son tee-shirt, soit il arrêtait de me regarder comme une enfant, pour me considérer comme une personne mature.... Bon OK. Au moins... Agréable... Bon d'accord supportable alors!
Il n'empêche que j'étais tout aussi perdue et vide que lui ou d'autres dans cet institut, j'en avais la certitude. Et elle était bien la ma faiblesse: J'étais vide et triste malgré ma provoc' et mon sourire.
Je le fixais d'en bas (Je ne suis pas si petite quand même? Si?), attendant sa réponse, sa réaction... Quelque chose. Un signe quoi! Il est mort?



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Ven 27 Juin 2014 - 19:08

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

La jeune fille l'avait rattrapé, et lui avait fait une belle leçon de moral. Non, notre jeune garçon ne la regardait pas avec dédain, il ne la regardait pas de haut non plus. Il avait un regard neutre, comme il a toujours, du matin au soir, et ne montrait que les sentiments qu'il souhaitait montrer, à moins d'avoir vraiment frappé fort !
Il écoutait toujours d'un air aussi neutre ce petit savon que la petite lui faisait, bien que ça ne l'avait pas touché pour autant.
Cependant, une mise au clair devait se faire.

Un jeune homme derrière la file commençait à s'énerver du à l'attente, et criait envers Archibald, et la jeune fille, qui, c'est vrai, emmerdaient le monde à rester là, à coincer la queue.
Archie, ne répondit ni au jeune homme derrière, ni à la jeune fille juste à côté de lui. Du moins, pas pour l'instant. Il regardait l'homme derrière, cependant, toujours neutre. Puis, revint un peut en arrière dans la queue, reprenant un éclair, à la vanille cette fois. Une fois revenu à sa place, l'homme aux yeux bleus croqua un bout dans l'éclair qu'il venait de prendre, puis regarda le jeune homme qui se plaignait derrière.

"-Voyez, mes dames, cet homme qui nous, presse. Aucun savoir vivre."

Ce n'était pas la fin, il ne contait pas en rester là dans l'humiliation de cet homme bien énervant. Il gardait cependant son calme, et appuyait doucement sur l'éclair afin d'en faire sortir un peu de vanille, et décida de donner à manger à cet homme mal polis en lui jetta ce même éclair à la figue. Seulement, cet éclair fondait sur le visage de cet homme. Archibald ne contrôlait pas encore ses nouveaux pouvoirs, et ne savait même pas encore que c'était lui, qui avait chauffé cet éclair afin qu'il lui fonde sur le visage.

Après ce petit numéro, il fit un petit signe à la jeune fille de la tête, l'invitant à la suivre, pour aller enfin s’asseoir à une table, avec seulement deux places. C'était là qu'ils allaient discuter, et c'était ici que le jeune homme allait fermer le clapet, gentillement, de la jeune fille bien arrogante.



- Mon corps est si vide qu'il paraîtrait qu'il n'ait jamais été habité ni par mon âme ni par celle d'un autre -
#   Ven 27 Juin 2014 - 19:30

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ce mec est une vrai statut! Ne parle pas, ne bouge pas, ne cille même pas! Ma parole, je pourrais le gifler, je suis sûr qu'il ne broncherait pas!
Enfin bon... Alors que j'attendais impatiemment une réaction de la statut (oui oui... Le jeune homme), un deuxième gars, derrière moi, commença à nous insulter. J'admets, nous étions en pleins milieux. Mais c'est pas une raison pou gueuler merde! Statue attrapa un éclair à la vanille, en croqua un morceau (je rêve où il fait la même provoque que la mienne?), provoquant.
J'allais lui sortir une réplique sanglante quand statue parla, d'une voix étrangement... neutre. Aucune émotion. Genre... COMMENT IL FAIT?!

- Voyez, mes dames, cet homme qui nous, presse. Aucun savoir vivre.

Comment vous dire? Un sourire étira mes lèvres, ce gars avait de la répartie. Une répartie intelligente. Sauf après. Il fît couler la crème de son éclair, puis le jeta à la figure du jeune homme. Et après, c'est moi qu'on traite de gamine hein? Je regardai un instant la victime par agression de crème vanille et souris, plutôt amusé de le voir devenir rouge. La crème, étrangement, ainsi que l'éclair, commençaient à fondre. Étrange. Institut de fous je vous dis!
Le jeune homme (STATUE!!) me fît signe de e suivre et l'on s'assit à une table double, plutôt... loin du self. Ça tombe bien, je n'avais plus faim.
Je savais déjà ce qui allait m'arriver: Une leçon de morale, la demande de ne plus l'approcher et bien sûr, son départ. Et je connaissais ma réaction: Je n'allais strictement rien montrer. Comme si cela m'était égal. Mais ça ne l'était pas. Je n'étais... Autant je savais aller vers les autres, autant je ne savais pas m'y prendre pour me lier d'amitié avec quelqu'un. Je n'avais jamais vraiment su le faire. Je ne savais pas m'y prendre. Et si ce gars, même s'il était plus âgé, partait, je savais que ça voudrait dire que j'étais définitivement un cas social.
On peut rêver pas vrai? J'aurais aimé vivre dans un autre monde. Une autre vie. Une vie où j'aurais su me faire des amis. Un vie où je n'étais pas de mauvaise humeur chaque heure de chaque jour. On peut rêver hein?
Je décidais de prendre les devants, consciente de ma position: A leurs yeux, je n'étais qu'une gamine. Ouai. Foutues années.

- Si tu veux te barrer, barres-toi. Mais épargne-moi tes leçons de morales, je n'en veux pas.

Ouai. Je n'étais pas du genre... Sympa lorsque mes espoirs se brisaient. Normal non? J'allais affronter son jugement oui. Mais pas sa leçon à deux balles. Je m'en tapais. Je n'en avais pas besoin. Je savais déjà qui j'étais: Une orpheline sans aucun repère.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Mer 23 Juil 2014 - 23:30

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 22

Ils étaient donc assis, sur une table à deux places, avec de quoi manger. Il était l'heure de manger, en effet.
Cependant, la jeune fille lui avait bien montré qu'elle ne voulait pas de leçon de moral.
C'était à son tour, maintenant, de lui faire comprendre certaines choses, sans pour autant lui faire de morale.

"- Deux minutes, j'n'aime pas parler en mangeant."

Sa voix était encore des plus froides, et ses paroles n'étaient pas dans le sujet, mais étaient claires : Il ne comptait pas discuter pendant qu'il mangeait.

Il prit alors quelques bouchées des bons p'tit plats qu'il avait pris, pour finir avec son éclair.
Quelques secondes après avoir fini, il regardait un peu autours de lui, sans pour autant paraître ennuyé, ou préoccupé, il regardait juste les gens qui se restauraient. Et revint ensuite à la jeune fille. Ces yeux bleu de glaces, tout aussi vides que d'habitude, s'étaient posés sur elle.

"- Bon. Premièrement, c'est toi qui est venue vers moi, alors si il y a quelqu'un qui devrait s'en aller, c'est toi. Ensuite, j'compte pas te faire de leçon d'morale, d'autres s'en chargeront pour moi, j'suis pas là pour faire baby-sitter. C'pendant, y'a quelques petits trucs que j'aimerais t'faire comprendre, que ce soit clair entre toi, et moi."

Après avoir prit son temps pour dire tout ce petit dialogue, le jeune homme prit son verre d'eau, afin de boire un coup, et d'ajouter un petit temps mort et donner plus d'importance à ce qu'il allait dire, toujours dans le plus grand calme, sans même montrer l'ombre d'une colère. Archibald ne s'emportait pas, et ne se laissait pas non plus impressionné par les provocations de Joyce. Et même si son regard, l'expression de son visage, était vide, mais on pouvait sentir qu'il n'était pas du tout impressionné par le comportement de cette fille.

"- Si tu veux provoquer quelqu'un, appliques toi un peu plus. Ce n'est pas avec ce sourire enfantin, ou un clin d'oeil, que quelqu'un jouera à ton jeu, encore moins si tu passes avant lui pour lui prendre quelque chose qui pourrait lui revenir de droit. Mais bon, à la limite, l'éclair, je m'en fiche. Cependant, je n'te laisserais pas me coller aux pattes toutes la journée en espérant faire connaissance ou je ne sais quoi d'autre, je l'ai déjà dis, je ne suis pas là pour garder les gosses. J'ai d'autres choses à faire, et puis, avec moi il ne faut pas s'attendre à passer de bons moments. Mais bon, même si t'es encore une gamine, j'crois qu'tu l'as déjà compris, vu ta réaction de tout à l'heure.



- Mon corps est si vide qu'il paraîtrait qu'il n'ait jamais été habité ni par mon âme ni par celle d'un autre -
#   Dim 10 Aoû 2014 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 533
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"- Deux minutes, j'n'aime pas parler en mangeant."

Je respectai. Après tout, ce n'est pas parce que moi je ne mange rien que lui ne peux pas avoir faim!
Je regardai ailleurs quand je remarquais que lui aussi, et qu'il avait finit. Fin du game, j'aurais droit à la leçon de moral. Il me regarda d'un regard vide. Ce gars est vraiment déstabilisant, on dirait que rien ne le touche!

"- Bon. Premièrement, c'est toi qui est venue vers moi, alors si il y a quelqu'un qui devrait s'en aller, c'est toi. Ensuite, j'compte pas te faire de leçon d'morale, d'autres s'en chargeront pour moi, j'suis pas là pour faire baby-sitter. C'pendant, y'a quelques petits trucs que j'aimerais t'faire comprendre, que ce soit clair entre toi, et moi."

Euh? Baby-sitter? Il se foutait de moi? Non parce que j'avais vraiment envie de péter un plomb.
Il bu un coup, me laissant comprendre le sens de ses paroles.

"- Si tu veux provoquer quelqu'un, appliques toi un peu plus. Ce n'est pas avec ce sourire enfantin, ou un clin d'oeil, que quelqu'un jouera à ton jeu, encore moins si tu passes avant lui pour lui prendre quelque chose qui pourrait lui revenir de droit. Mais bon, à la limite, l'éclair, je m'en fiche. Cependant, je n'te laisserais pas me coller aux pattes toutes la journée en espérant faire connaissance ou je ne sais quoi d'autre, je l'ai déjà dis, je ne suis pas là pour garder les gosses. J'ai d'autres choses à faire, et puis, avec moi il ne faut pas s'attendre à passer de bons moments. Mais bon, même si t'es encore une gamine, j'crois qu'tu l'as déjà compris, vu ta réaction de tout à l'heure."

OK. Joyce respire et ne lui saute pas dessus, rappelle toi que c'est juste une abrutit d'adulte. Choisis tes mots, soit réfléchis... Oh et puis merde, qu'il aille se faire foutre avec sa connerie! Rien a battre, je suis déjà un cas social!

- Une gamine? Alors c'est ça hein? Vous me voyez tous comme une enfant qui n'a rien vu de la vie, me traitant comme si j'avais quatre ans, et que j'étais encore innocente et insouciante! Mais je vais te dire, si je suis ici, ce sont pour les mêmes raisons que toi! Moi aussi j'ai un vécu, tout comme tout un chacun ici présent à Terrae! Alors tu peux dire ce que tu veux, je m'en contrefous! Je n'ai pas besoin de baby-sitter! Je suis assez grande pour m'occuper de moi!
Mais vous les adultes, vous êtes trop bornés, pour vous, c'est une honte de parler avec plus jeune que vous!


J'avais parler sans trace aucune de colère, d'une voix calme et posée qui me surprenait moi-même. Je m'étais attendue à ce que je hurle et à ce qu'il me traite d'enfant capricieuse mais non. J'avais dis les choses clairement mais calmement. Autant être franche, mais dans la subtilité. Et je ne bougerais pas de ma chaise pour le moment. Résignée, je regardais les élèves déambuler ça et là, un plateau à la main, riant du dernier ragot. "Un tel sort avec une telle." "Dis tu savais qu'il y avait eu baston dans la cour?". Je me sentais de trop dans ce décor. Etrangère à toutes conversations, toutes actions. Et le pire, c'est que je n'en avais rien à faire.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
 

Tu me cherches pas, pas de problème, tu me provoques, ne te plains pas si je te suis! (Archibald!!!!!!!!! ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.