Partagez | 
Quelle étrange couleur..(PV Lydia) (THE END!)
##   Ven 1 Aoû 2014 - 22:04

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Même s'il avait toujours été un mauvais élève, dans mauvais il s'agit bien sûr d'un élève qui séche trop souvent les cours, il fallait trouver une solution pour remedier au retard important. De ce fait, de tout temps, Ys avait trouvé la solution à ses problémes: la bibliothèque!

Certes c'est silencieux, ennuyant, inspirant l'envie de s'endormir, mais pour ne plus jamais louper ses années scolaires, le jeune homme était contraint de s'y rende et affronter ses démons. Ce n'était qu'une mauvaise passe alors autant s'y coller et en finir une bonne fois pour toute. C'est pourquoi, en début d'après midi, au lieu de faire cette sieste qu'il aime tant exécuter, Ys se rendit à la bibliothèque de la ville, sans grande enthousiasme malheureusement. Cela fesait déjà deux heures qu'il rattrapait ses cour en parcourant une multitudes de livres et copiant chacun d'eux pour ses cours.
Bon deux heures à bûcher, pour un feignant tel que lui, c'était assez bien. Le garçon prit la peine de s'étirer avant de ranger ses affaires dans son sac, et laissant ce dernier sur la table, il prit les livres qu'il rangea soigneusement.

Un à un, retrouvant leur place, Ys posa les livres, mais évidement, il ne fallait pas en demander trop. Les livres n'étaient pas à leur place. Oh et puis on s'enfout! Il n'allait pas faire tout le boulot de la bibliothécaire quand même. Et s'empressant d'en finir, un livre, qu'il poussa un peu trop loin, traversa le rayon pour aller s'écraser de l'autre côté.


"..... Fuck!  -_-"

Ys vit cependant une silhouette passée et s'empressa d'ajouter:

"Hé?? Machin?! Tu veux bien le ramasser?!"

Oui, lui et la délicatesse ça fait deux mais puisque quelqu'un se trouvait de l'autre côté, autant profiter de cette présence que dse contourner le rayon.




Dernière édition par Ys Ochikawa le Dim 10 Aoû 2014 - 22:51, édité 1 fois
##   Ven 1 Aoû 2014 - 22:50
avatar
Invité

Les mots défilaient, les phrases se succédaient, un univers se créait car une bulle se formait. À l'abri de tout regard, échappant aux présences inconnues, cherchant la solitude qu'elle fuyait pourtant, Lydia était plongée dans un tout autre monde. Elle échappait à la réalité. Son regard caressait les pages d'un bouquin, elle le connaissait pour ainsi dire par cœur, le déchiffrant, le lisant, le dévorant. Ne perdant pas une délicate parole, elle se régalait. Il s'agissait d'un chef d'œuvre de Maupassant, Pierre et Jean. Depuis toujours, la jeune fille idolâtrait cet écrivain. Infinie était l'admiration qu'elle portait à son boulot, à la façon si talentueuse qu'il avait d'apporter à ses écrits des éléments symboliques le rendant plus intéressant, comme une langue inconnue qui nous intrigue, qu'on étudie jusqu'à trouver toutes les significations possibles. De même, elle pouvait ressentir chaque battement de cœur du protagoniste dévoré par la jalousie. C'était une fois la tête dans un livre, que la demoiselle se sentait vivre. Loin de tout, d'un monde imparfait et de sa beauté souillée. Elle rêvait de voyage, de longue baignade, si Lydia craignait plus que tout le feu, il n'était pas étonnant de la voir si bien dans l'eau. Mais son élément était la Terre, où pourtant, elle ne demeurait pas plus en sécurité.

Dernière phrase, l'histoire avait rendu son âme. Dans un bruit à peine prononcé, l'adolescente se leva doucement avant de parcourir cette allée remplie de livre, de trouver la place de ce chef d'œuvre, et d'y replacer ce dernier. En quête d'une nouvelle lecture, de pas lents, elle avança vers un autre coin de la bibliothèque. Néanmoins en chemin, un bouquin s'échoua à ses pieds. Naturellement, avant même d'en recevoir l'ordre prononcé avec autant d'impolitesse, elle s'était baissé pour le ramasser tournant ensuite son visage vers l'inconnu qui lui avait ainsi parlé.
Étant nouvelle, elle ne se permit pas de lui répondre avec une belle leçon de moral bien barbante, au contraire, dessinant un sourire sur son visage elle lui tendit le livre par le passage qu'il avait formé en le poussant ainsi, sans la moindre once de délicatesse.

" De rien. Mais si mes souvenirs sont bons, ce n'est pas ici sa place. " Rappela-t-elle tout de même.
##   Dim 3 Aoû 2014 - 23:59

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Alors qu'il attendait un signe de vie, Ys commencait à s'impatienter. Oui il n'était pas très patient surtout pour ce genre d'accident. Lui et les livres, ce n'était pas le grand amour alors si ce dernier devait mourir au sol alors tant puis. Bien qu'il pensait avoir vu quelqu'un, le garçon se demanda s'il n'était pas victime d'allusion.
Enfin victime d'allusion c'est ce qu'il pensait, mais lorsque cette présence se présenta de l'autre côté du rayon, Ys eut plutôt la sensation d'être victime de sorcellerie.

Cette femme lui avait répondit, prouvant bien son existence. Mais le garçon resta cependant sans voix, face à un dilemme. Est-il en plein rêve? Cette fille, ou ce fantome? Pourtant elle avait parlé, et même si elle avait fait une remarque, chose à laquelle le garçon s'emporte rapidement, il n'en fit rien. Tiraillé, il fixa cette inconnue. Ces cheveux, cette couleur de peau, elle paraissait à la fois vivante et transparente.
Alors tel un enfant qui découvre le monde, le rouquin passa sa main à travers le rayon et toucha une mèche de l'inconnue. Ah non, elle est bien réelle. Perturbant! C'était comme s'il rencontrait sa jumelle en quelque sorte. Il avait toujours été vu comme quelqu'un de bizarre à cause de ses traits, mais voilà que quelqu'un lui ressemblait. Retirant sa main aussi vite, surprit, il afficha un sourire hilaré.


"Salut...."

Vraiment stupide comme réponse me diriez vous mais dans un premier temps, quand on reçoit un choc, il n'y a pas quarante solution. Reprenant ses esprit, il saisissa le livre qu'elle s'était donné la peine de ramasser et brisa son instant d'évadé.

"Euh.. Merci! Ouais je suis nul pour ranger... Hum dis moi, tu bosses ici? C'est la première fois que je te vois!"

Oui, car une fille pareille, on s'en souviendrait.



##   Lun 4 Aoû 2014 - 0:51
avatar
Invité

Ramasser un livre et le rendre à une personne, voilà des gestes comme des autres, rien de bien extraordinaire, pourtant le jeune homme devant elle semblait... Ensorcelé, paralysé, étonné, peut-être même bouleversé. Durant un instant, quelques secondes qui pourtant passaient si lentement qu'elles paraissaient éternelles, ils se fixèrent ainsi dans un mutisme un peu gênant. Lydia n'aimait guère attirer l'attention, elle demeurait une poupée fantomatique qui fuit le regard mais paradoxalement cherche la compagnie.

L'adolescent avait toujours cette même expression figée sur le visage, mais il se décida enfin à montrer un signe de vie. Levant peu à peu le bras, il fit traverser sa main au travers du rayon afin de toucher une mèche des cheveux violets de la jeune fille. Cette dernière le regardait sans réellement comprendre, elle se laissait faire, dubitative. Comme si ses doigts avaient percuté quelque chose de déroutant, il fit disparaître de sa vue cette main avec beaucoup de rapidité, la gratifiant par la suite d'un sourire. Prononçant des salutations bien banales comme il en existe tant, il ne tarda guère à enchaîner sur des remerciements suivis par une interrogation. Cette personne était bien étrange, Lydia ne put que se demander ce qu'elle avait fait pour le mettre dans un état aussi troublant.

" Non... Je viens juste d'arrivée ici. "

Je ne travaille pas ici, je suis une nouvelle arrivante, un être de solitude qui continue d'errer sans se décider à fuir de nouveau. Une fille parmi tant d'autres, une paumée qui cherche sa voie. Une carcasse pleine de regrets, un être manipulé. Voilà ce qu'elle était, voilà ce qu'elle aurait dû répondre afin que ses dires soient justes. Mais rien, rien ne sortait. Faisons connaissance, je ne veux plus être seule ! Sois un ami que je pourrais laisser dans un coin de ma mémoire tandis que je m'occuperai seule. Sois là sans être trop proche de moi. Laissant parler le silence de lui-même, Lydia se contenta de continuer à regarder la personne en face d'elle, attendant un mot, une phrase. Hâtive de voir s'il allait mettre fin à cette discussion ou la faire perdurer tant bien que mal.
##   Lun 4 Aoû 2014 - 22:49

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Malgré son manque de connaissance, Ys réapparut sur terre lorsque cette étrange fille prononca ces paroles. Ainsi elle ne travaillait pas ici. Forcement, avec un tel aura, elle ne pouvait être que de Terrae, une nouvelle élève. Affichant un sourire amical, Ys passa de nouveau sa main au travers des livres pour se saluer.

"Moi c'est Ys! Sois la bienvenue!"

Quelle étrange rencontre, mais pas du moins désagréable, juste surprenante. Et puis, il ne pouvait la laisser dans l'impasse, sans connaissance, lui aussi,, il s'en souvenait qu'il avait été un jour le nouvel arrivant, et combien on pouvait se sentir seul et perdu. Espèrant qu'elle avait eut plus de chance de son côté.
Une fois les salutations faites, Ys récupéra sa main et innocemment, il joua avec le livre qu'elle lui avait rendu, le passant d'une main à l'autre.


"Je ne suis pas très doué avec les bouquins, mais merci quand même. Moi c'est plutôt la musique... Mais, euh... dis moi, tu t'y fais à Terrae? Je veux dire, tu trouves tes repères?"

Ys, le guide du jour! Quelle ironie! Lui qui passait le plus clair de son temps à éviter certains cours. Mais jouer au guide pour cette fille ne le dérangeait pas, car il y avait chez elle quelque chose qui attiré l'attention, poussant à découvrir d'avantage. Rien de mal, mais assez intriguant pour chasser ses bonnes attentions pour rattraper ses cours.

"Tu verras, on s'y fait. Et puis les autres sont sympas! C'est bête à dire, mais tu t'en rendras compte par la suite!"

S'il y avait bien une chose sur laquelle Ys revenait, sur un tord, c'était bien sur l'idée qu'il s'était fait de Terrae avant même d'y mettre les pieds. Alors se fut comme pour la rassurer, qu'ici, tu n'es pas en territoire ennemi.


##   Lun 4 Aoû 2014 - 23:34
avatar
Invité

Les deux jeunes individus se saluèrent comme il se doit tout en échangeant leur prénom respectif. Par politesse, l'adolescent lui souhaita la bienvenue en ces lieux. Tandis qu'il parlait, il mêla mots et gestes en jouant ainsi avec un pauvre livre qui n'avait rien fait. Tout en l'écoutant parler avec attention, Lydia fit le tour de l'imposante étagère pour se retrouver devant lui, plus aucun livre ne s’interposait.
Face à lui, elle apprenait à connaître un peu plus ce personnage, il disait préféré la musique à la lecture, ce qui n'était pas le cas de la jeune fille. Mais alors qu'il continuait de faire succéder ses mots, la demoiselle s'empara du livre, le sourire aux lèvres, et le rangea pour qu'il arrête de le faire bondir dans tous les sens.

- Non, je suis encore bien nouvelle. Je ne me sens pas très à l'aise ici...

Il lui annonça ensuite que les personnes se trouvant en ces lieux, habitant cet étrange établissement scolaire étaient sympathiques, ce n'était pas la première fois qu'elle entendit cela d'eux, elle ne pouvait que le croire. Lui même semblait être un jeune homme gentil. Mais il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions, bien que ces dernières sont connues pour être très souvent exactes.

- Tu es à Terrae depuis combien de temps ? Demanda-t-elle afin de continuer la discussion.

Lydia aimait beaucoup connaître les individus avec qui elle communiquait. Ce n'était pas simplement par curiosité, mais les adolescents sont très intéressants, avec leur passé, leurs sentiments, leur passion. C'était eux qui la guideraient lors de cette aventure, et non les adultes.
Elle se montra un moment hésitante, mais finalement, tout en inclinant le visage vers le sol de la bibliothèque, elle reprit la parole.

- Je suis un peu perdue ici... Mais toi, qu'es-tu ressenti lors de ton arrivée ?

Il n'était pas rare qu'une personne montre des difficultés à faire part de leurs impressions, c'est pourquoi elle ne s'étonnerait pas qu'il ne réponde guère...
##   Mar 5 Aoû 2014 - 21:15

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Tandis qu'il ne put s'empêcher de la quitter du regard, la dénommée Lydia se donna la peine de contourner le rayon pour se tenir face à lui, comme deux personnes civilisées.
Elle avoua être vraiment nouvelle, trop nouvelle pour avoir repérer les lieux. Et simplement, elle saisissa le livre, victime du jonglage du jeune homme, pour lui rendre sa place.
Très gêné par son comportement inhabituel, Ys se contenta d'en sourire et rangea ses mains dans ses poches. Qu'avait-il? On aurait dit qu'il était nerveux!


"Oh bah ça va faire...pfff.... 10 mois environ!"

Tiens, tout en comptant le temps qu'il avait passé ici, il se rendit compte combien le temps défilé. Il avait l'impression d'être arrivé il y a peine deux jours. Ses souvenirs étaient bien encore frais.
Mais il remarqua également l'hésitation de Lydia lorsqu'elle avoua et posa une question simple... simple mais particulière. Elle prit le courage de reconnaitre qu'elle était perdue, non dans le sens où elle ne retrouvait plus son chemin, mais mentalement. Être le nouvel arrivant n'a jamais été simple alors, voyant bien qu'elle n'avait pas encore d'amis, Ys lui adressa un sourire avant de reprendre en haussant tout simplement des épaules, comme si cela n'était pas la fin du monde.


"La solitude! C'était la solitude que j'avais ressentis! Maintenant j'avais le choix, soit j'avancais et je rencontrais des personnes, soit je restais seul dans mon coin... Attends, bouges pas!"

Ys disparut soudainement, sans attendre une réponse. Il avait réapparut devant la table où il y avait écrit ses cours pour reprendre son sac, et se téléporta de nouveau en face de Lydia. Lui affichant toujours ce sourire, il sortit une feuille et un stylo, gribouillant quelque chose.

"Voilà, ça, c'est mon numéro! Et si ça va pas du tout, à n'importe quel moment, tu m'appelle, tu me dis où tu es, et j'arrive illico! ^^"


##   Mar 5 Aoû 2014 - 22:12
avatar
Invité

Ainsi ce jeune homme avoua être en ces lieux depuis dix longs mois, lors de son arrivée à Terrae, Lydia devait sûrement encore être auprès de sa tante. Le fait même d'y repenser la démoralisa légèrement, se rappelant de son passé, hantée par ses vieux fantômes qu'elle devait faire fuir à tout prix, ce n'était pas le moment, ni même l'endroit de songer à tout cela. "La solitude !" prononça l'adolescent en réponse à son interrogation. Lydia releva la tête lentement vers le visage d'Ys. Oui, elle connaissait si bien ce sentiment, paradoxalement il avait été sa seule compagnie durant des jours entiers. Et comme le faisait si bien remarquer l'individu face à elle, il ne lui restait qu'un simple choix à faire, avancer, ou rester recroqueviller dans son coin, attendant la suite des événements sans prendre le temps de vivre comme il se doit. "Attends, bouge pas !"Dit-il subitement, faisant sortir Lydia de ses songes rongés par le doute.

Le jeune homme disparu et ne revenu qu'en présence d'une feuille et d'un stylo, Lydia semblait un peu plus pâle. Elle n'était pas encore très habituée avec tous ces... Pouvoirs. C'était pourtant comme vivre dans un de ses contes de fées, mais une fois réel, tout était plus effrayant.

Ys avait orthographié son numéro sur ce support qu'il tendit à la jeune fille, cette dernière rougit légèrement mais combla sa gêne par un sourire. C'était si aimable de sa part, de prendre la peine d'être là si quelque chose n'allait pas. C'était un peu ce qu'elle attendait au départ, et ce qu'elle craignait ne pas avoir : de la compagnie. Malgré cela, elle se doutait bien qu'elle n'oserait pas l'appeler en cas d'ennui, mais c'était une si gentille intention.
Pour le reste, l'adolescente n'avait jamais eu de portable, c'est lors de sa route pour venir jusqu’ici que la personne qui l'escortait lui avait conseillé d'en acheté enfin un. Il avait également prévu de lui prendre un peu d'argent avec lequel elle put se le payer, les parents de la demoiselle étant riches, ils n'y verraient pas d'inconvénient.
C'est donc fièrement qu'elle accepta de prendre le papier avec le numéro inscrit.

- C'est vraiment très gentil, tu es adorable.
##   Mar 5 Aoû 2014 - 22:21

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Lydia accepta, au grand bonheur du jeune homme, le numéro de téléphone. Non, évidemment il ne cherchait pas à lui faire du rentre dedans, mais il ne pouvait ignorer cette petite étincelle si peu éclairante dans ses yeux. Personne ne devait restée seule, être simple spectateur de la vie. Un appel à l'aide, lorsqu'on le perçoit, il ne faut surtout pas fermer les yeux. Et puis Ys était comme ça. Avec le temps, il était devenu protecteur. Et avec cette jeune femme, il sentait bien qu'il n'y avait là aucune comédie, aucun trac-nard. Elle était authentique, réelle. Alors pourquoi lui donnait de son temps?!

Puisqu'il comprenait le mieux au monde son état actuel, Ys lui offrit un sourire malicieux et pour détendre la jeune femme, tel il avait toujours été, il joua de sa personne. Passant une main dans ses cheveux, suite au compliment de cette dernière, Ys s'amusa de sa personne.


"Ouais je sais, on me le dit souvent! Si je pouvais, je m'épouserai moi même!"

Il y a bien longtemps qu'Ys avait décidé de prendre la vie autrement. Se prendre la tête, toujours être sérieux, sans façon. C'était comme se punir de chaque instant.
Mais trêve de plaisanterie, Ys reprit la parole, cessant de faire le singe.


"Au fait, t'as pu visiter l'école? Il y a un endroit que tu aurais aimé découvrir?"

Après tout, s'il devait jouer au guide, pourquoi ne pas mettre ses loyaux services dès maintenant.


##   Mar 5 Aoû 2014 - 23:04
avatar
Invité

Il semblait que le jeune homme avait perçu son malaise, car peu de temps après sa réponse, il passa une main au travers de ses cheveux et joua au narcissique. Cette plaisanterie fit légèrement rire l'adolescente qui espérait en réalité qu'il n'y avait pas de personne proche de l'égocentrisme dans cet établissement. Elle détestait cela, ils avaient leur sentiment de supériorité agaçant tatoué sur leur visage, et leur regard hautain dans lequel Lydia revoyait son caractère de gamine. C'était à une époque qu'elle ne souhaite pas revivre.

Au final, il lâcha un peu son rôle et l'interrogea sur ce qu'elle avait pu visiter du bâtiment et ses alentours. La demoiselle n'en avait vu qu'une très maigre partie, appréciant par dessus tout la verdure, elle se demandait quel était le plus beau jardin en ces lieux, qu'il soit hors ou à proximité de l'établissement.
Ce n'était peut-être par le moment le plus approprié pour s’intéresser davantage à la flore, il fallait avant tout se familiariser avec les dortoirs, les différents corridors, les salles de classe et tous ces lieux auxquels elle portait si peu d’intérêt. Les loisirs, c'était à mettre de côté, bien que sa présence à la bibliothèque pour autre chose que des études prouvait sa désobéissance.
Si, donc, c'est au sein de l'école qu'elle devait trouver un lieu à visiter pour qu'Ys l'amène, ce qu'elle accepterait avec plaisir, elle aurait opté davantage pour le toit, afin de s'y sentir un peu plus libre.

- Oui, le toit. Enfin... Si l'accès nous est autorisé. C'est qu'elle était si sage la demoiselle.
##   Ven 8 Aoû 2014 - 21:18

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2106
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

La réponse de la jeune fille ne sembla surprendre le garçon plus que cela. Le toit, un classique, auquel cet endroit inspirait n'importe quelle personne. Sûrement parce que c'était un lieu de paix et de tranquillité. Un lie culte où on aimai pouvoir s'y retrouver seul ou avec les personnes qu'on aimait à chaque moment de la journée. Ys repensa soudainement à son amie Yuki, à qui il avait promis de l'emmener sur le toit, voir un couché de soleil. Il faudrait un jour, qu'il s'y rende.
Mais pour l'heure, il devait faire plaisir à la demoiselle aux cheveux mauves. Lui affichant un sourire assez amusé par la supposition que le toit ne serait pas accessible, tout en remettant son sac sur son épaule, il lui répondit:


"Si, on peut mais à force ils finiront par fermer cet endroit... Y a trop de personnes qui s'y vont!"

Ys avait dit cela sur un ton ironique, après tout, il n'en savait rien, mais il était pratiquement impossible que cela se produise.
Fesant un signe de tête à Lydia en direction de la sortie, il ajouta:


"Je te laisse prendre tes affaires et on peut y aller maintenant si tu veux!"


##   Sam 9 Aoû 2014 - 21:30
avatar
Invité

Il est vrai que le toit en aura attiré bien plus d'un. Un curieux qui souhaite gouverner le monde du haut de ce bâtiment, des amoureux si épris secrètement l'un de l'autre qui souhaite mettre à nu leurs sentiments, des suicidaires apprenant à voler croyant bêtement que les maux donnent des ailes et enfin de simple personne ne cherchant que l'illusion de la liberté auprès du paysage qui prônait la placidité.

Eh oui, et malgré l'envie qui ne pouvait que croître avec le temps, Lydia n'avait encore jamais mis les pieds dans un tel lieu, pourtant, à attendre le jeune homme, le toit était une surface très visitée par les adolescents. Mais il était d'accord pour escorter la demoiselle jusque là-bas. Enjouée par son approbation, elle récupéra son sac gris clair dans lequel elle n'y avait fait loger qu'un cahier et une trousse. Aucun livre, non. Elle préférait visiter continuellement la bibliothèque et s'y poser que les emprunter pour les parcourir dans son dortoir si bruyant.

Se dirigeant donc vers la sortie suite à son signe de tête, elle remerciait ciel et terre de ne pas avoir à y aller par téléportation. D'ailleurs, elle se demandait si les personnes pouvant ainsi se déplacer avaient la capacité d'amener une autre personne avec eux par le simple touché. Ce n'était qu'un interrogation posée par simple curiosité, en rien l'envie de tenter l'expérience n'avait eu raison de ses pensées.

(HRPG : Je te laisse poster la suite sur le toit ?)
##   
Contenu sponsorisé

 

Quelle étrange couleur..(PV Lydia) (THE END!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bibliothèque.