Partagez
« O.K sera notre toujours » {feat. Allen}
##   Jeu 7 Aoû 2014 - 4:16

Personnage ~
► Âge : 17 Ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Zero Iceblade
Zero Iceblade
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 159
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Chasser les éléphants.
Humeur : ... '-' Sérieusement ? ._.

Je bâillais paresseusement alors que les rayons du soleil effleuraient mon visage, fixant béatement l'aiguille qui avançait. Je repliais mes jambes sur la causeuse en promenant mon regard sur la salle commune relativement déserte à cause de l'heure matinale. Enfin, je comprenais les élèves : ils préféraient sûrement profiter du soleil au-dehors plutôt que de venir étouffer à l'intérieur. Heureusement pour moi et les quatre autres personnes tantôt ronflotant, tantôt bouquinant, la salle était fraîche et silencieuse. Je ne recherchais pas la compagnie des autres, de toute façon. Même si je devais avouer que je la tolérais de mieux en mieux ces derniers temps, il restait flagrant que moins on m'approchait, mieux je me portais. Hideko me suffisait déjà largement, et mes camarades de classe faisaient autant d'efforts que moi pour maintenir une coexistence pacifique. En bref, je menais un été plutôt satisfaisant. Ça aurait été très loin de me déplaire, si seulement je n'avais pas la tête encombrée de pensées plus inhabituelles les unes que les autres. À vrai dire, il n'y avait qu'une seule personne qui me faisait tourner en bourrique en ce moment...

- Stop, m'ordonnais-je à voix basse.

Irritée, je saisis rageusement un magazine au hasard sur la tablette devant moi et me forçait à le feuilleter avec frénésie, toujours allongée sur la banquette. Je voyais vaguement les images défiler devant mes yeux, mais rien ne m'attirait réellement l’œil.

Je dois arrêter de me torturer l'esprit, pensais-je en m'écroulant de tout mon long sur le tissu doux. Je laissais échapper le plus gros soupir de désespoir qu'on ait jamais entendu. Quand avais-je cessé d'être aussi dure avec les autres ? Avec moi, aussi. Le changement avait été si naturel que je l'avais à peine remarqué. Peut-être que c'est ce qu'on appelait « aller mieux ». Ou alors je grandissais. Ou bien les deux en même temps. J'avais essayé d'agir « comme avant ». Rien n'y faisait. J'avais un sentiment désagréable dès que j'ignorais une salutation. La culpabilité, probablement. Des tas de sentiments que je n'avais jamais expérimenté surgissaient quotidiennement, et ça m'épuisait. La dernière nouveauté : je me faisais du soucis pour des choses et des gens (un seul « gens », à vrai dire) dont je me désintéressais totalement auparavant... Si mes mèches n'étaient pas déjà aussi claires, j'aurais eut une tonne de cheveux blancs. D'ailleurs, en pensant à mes cheveux, la coupe relativement courte que j'arborais s'était lentement métamorphosée en un carré qui m'autorisait maintenant à m'attacher les cheveux. Peut-être que je devrais commencer à me renseigner sur les coiffures féminines. Mais est-ce que j'aurais l'air ridicule ? Ce serait la honte que les garçons se moquent de m-... raaah. C'est de ça dont je parlais. Digressions futiles. Même quand je réussissais à me concentrer sur autre chose, je finissais invariablement par revenir au même sujet ! Qu'est-ce qui clochait chez moi ?

Dépitée, je laissais le fascicule me tomber sur le visage et l'odeur du plastique envahit mes narines. Au moins, les pages avaient le mérite de m'empêcher de fixer autour de moi d'un air stupide ; je pouvais prétendre dormir, au lieu d'avoir à expliquer que je pensais sans cesse à la même chose. Je fermais d'ailleurs bientôt les yeux, bercée par les tics-tacs réguliers de l'horloge.


Spoiler:
 


« O.K sera notre toujours » {feat. Allen} Flower10
Spoiler:
 
##   Dim 10 Aoû 2014 - 21:48

Personnage ~
► Âge : 24 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Allen K.Wilder
Etoile Air Lunaire
Messages : 1206
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Je fixai mon reflet dans le miroir, blasé. J'avais vraiment une sale gueule. Et je ne comprenais pas pourquoi, après des ANNEES d'expérience, je continuai à avoir de la bave qui coulait le long de ma bouche lorsque je me brossai les dents. C'est vraiment dégueulasse quoi ! Comment je me débrouille, franchement ? Ca me sidère ! Y a rien de compliqué ! J'ai JAMAIS vu Mitsuki baver. Je suis sûre qu'elle l'a jamais fait en se brossant les dents ! Alors pourquoi, pourquoi, pourquoiiii est-ce que dans mon cas, ça marche pas, hein ?
Je crachai mon dentifrice dans le lavabo, et me rinçai la bouche. Je m'essuyai les lèvres avec une serviette, puis enfilai un t-shirt. Je sortis de ma salle de bain, lavé, et habillé, et partis récupérer sur ma table de chevet mon porte feuille et mon téléphone. J'enfilai ensuite des baskets, et quittai ma chambre. Je fermai la porte, et m'éloignai enfin dans les couloirs.
Après une petite quinzaine de minutes de marche -quand je vous dis que cet Institut est grand!- j'arrivai dans la salle commune. J'y avais laissé un bouquin la veille, lorsque j'étais venu aider mon ami André à réviser son anglais pour le contrôle d'aujourd'hui. Il était encore tôt, mais je n'avais pas trop le choix. Je voulais récupérer mon livre, partir à la cafétéria pour prendre mon petit-déjeuner, puis me rendre en cours pour le contrôle.
J'entrai donc dans la pièce, et me dirigeai presque instantanément vers le fond, retrouvant la petite table où je m'étais assis avec mon ami. Je pris mon livre, et fis demi-tour pour repartir.
C'est en tout cas ce que j'avais voulu faire. Non, vraiment. Je vous assure, j'étais très décidé à le faire. Mais alors mon regard est tombé sur... Elle. Et mon livre m'a échappé des mains, pour venir se ramasser sur mon petit orteil, faisant instantanément monter mes larmes aux yeux. Je me pinçai les lèvres, retenant un cri, et me baissai avec dignité pour récupérer mon livre. Il était énorme. Je devais plus avoir de petit doigt... Mon dieu. Même si je l'ai encore, amputez-le moi. J'en veux plus. Il me tue. Je vais mourir du petit doigt de pied...
Lorsque je parvins enfin à reprendre mon calme -et lorsque ma respiration suite au choc redevint plus calme- je pris la direction de la sortie. J'allais franchir la porte, quand ma volonté m'arrêta. Je fis volte face, et en quelques pas, rejoignis Zero.

-Tu étais où, pendant tout ce temps ?

Mon regard était vide. Aucun sentiment n'animait réellement les traits de mon visage. En fait, je ne comprenais même pas pourquoi j'avais le sentiment de lui en vouloir. C'était très... Etrange.
Parce que je ne me sentais pas énervé. Je ne me sentais pas triste non plus... J'avais la sensation d'être totalement indifférent dans mon ton, dans ma voix, dans mon attitude. Et pourtant... Pourtant, ces mots, cette question... Rien ne paraissait anodin.
La phrase en soit signifiait tellement trop comparé à l'attitude que j'arborais...


« O.K sera notre toujours » {feat. Allen} 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Mer 20 Aoû 2014 - 19:41

Personnage ~
► Âge : 17 Ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Zero Iceblade
Zero Iceblade
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 159
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Chasser les éléphants.
Humeur : ... '-' Sérieusement ? ._.

« Désolée. »
C'était ce mot-là qui était coincé au fond de ma gorge. C'était aussi celui-là qui m'empêchait de le regarder en face. Et pourtant j'avais terriblement envie de le dire. De le lui jeter à la face comme une preuve que j'avais changé, même si ça n'était qu'un peu. Mais je n'y arrivais pas. J'avais beau réfléchir, je ne voyais pas ce qui me bloquait. Je n'osais même pas bouger. J'étais pétrifiée par sa voix. Celle qui n'exprimait rien. C'était la première fois que son ton – aujourd'hui si inhabituel – me tétanisait. Comme s'il s'adressait à une inconnue. Et en même temps... c'était sa voix. J'étais partagée entre un étrange sentiment d'angoisse et un certain soulagement. Comme lorsque l'on rentre chez soi après un long voyage. Mais pour la première fois, j'avais peur que la seule personne qui m'ait acceptée, me rejette.
À contrecœur, je me suis lentement relevée. J'avais beaucoup de questions à lui poser, moi aussi. Je voulais savoir s'il s'était senti seul, par exemple. Si je l'avais blessé par mon égoïsme, aussi. Et s'il s'était un peu inquiété, à un moment ou à un autre.

- Ravie de te revoir aussi.

J'ai eu envie de me gifler. Après autant de temps à faire la morte, c'était la seule chose que j'étais capable de dire ? Vraiment, il y avait des jours où je me trouvais pitoyable. Ou non, à vrai dire, les seules fois où je m'étais sentie aussi mal avait été lorsque j'avais cherché une explication potable à lui fournir. J'avais passé tellement de temps à éviter une confrontation avec lui. Et il venait au moment où je m'y étais le moins préparée. Je déglutis difficilement, essayant de choisir mes mots. Je frémis. Mes mains s'affolèrent un peu. Mon rythme cardiaque palpita à un tel point que je me demandais si le son de mes battements de cœur résonnait dans toute la pièce. Je sentais presque les larmes me monter aux yeux ; alors je baissais la tête obstinément – pour ne pas croiser son regard, et pour qu'il ne voit pas le mien – tout en m'accrochant désespérément à la revue, qui se froissait entre mes doigts.

- Allen, je... commençais-je la voix tremblante.

Elle se brisa d'ailleurs avant même que j'ai finis. Elle s'éteignit progressivement sans que je sache exactement quoi dire. Pardon, Allen.


« O.K sera notre toujours » {feat. Allen} Flower10
Spoiler:
 
##   Ven 22 Aoû 2014 - 19:12

Personnage ~
► Âge : 24 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Allen K.Wilder
Etoile Air Lunaire
Messages : 1206
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Je la regardais sans rien dire, presque impassible. Dans ses yeux, je croyais voir toutes les pensées qui s'enchaînaient dans sa tête, un mélange de tant de choses que je la sentis troublée avant même qu'elle ne prenne la parole. Et puis, quelques mots sortirent de sa bouche. Des mots qui me glacèrent le sang. Je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils tandis que je la fixai droit dans les yeux. "Ravie de te revoir aussi". C'est tout ? C'est tout ce qu'elle avait à me dire ? Ces quelques mots étaient si assassins... Leur sens, l'absence de réponse à ma question. Certes, j'avais été froid. Mais son ignorance me mettait encore plus mal. Je fermai un instant les yeux, me pinçant l'arête du nez. En réalité, je ne savais même pas pourquoi je réagissais ainsi. Je me rappelai un instant la conversation que j'avais eu avoir Aoi, lorsqu'elle avait voulu savoir s'il y avait une fille qui me plaisait. Et puis je me rappelais avoir évoqué Zero. Sans trop savoir pourquoi. Je ne saurais dire si elle me plaisait ou non... La seule chose que je savais, c'est que lors de notre rencontre, qui fut la seule et unique, je l'avais trouvé si différente de toutes les filles que j'avais rencontré que je n'avais pu m'empêcher d'être curieux à son sujet. Elle me semblait... unique. Je sais, c'était complètement stupide de dire ça alors que je ne l'avais vu qu'une fois, que notre échange n'avait même pas été glorieux, et qu'en plus de ça, elle m'avait clairement semblé être dans le fond une bonne tête de mule. Mais pourtant...
Je me pinçai les lèvres et rouvris les yeux, croisant son regard alarmé. Elle bafouilla quelques mots, à peine, mon prénom ainsi qu'un faible "je", avant que sa voix ne se brise. Et là, je ne pus m'empêcher d'éprouver la même chose que j'avais éprouvé lorsque je l'avais rencontré. Ce sentiment de vouloir la serrer contre moi. De vouloir être là pour elle...
Peut-être était-ce à cause de cette manie que j'avais, de toujours vouloir aider le monde entier, de refuser laisser pleurer une fille... En vérité, je n'en savais absolument rien.
Mon corps se mit à bouger sans mon consentement, et mes doigts attrapèrent une mèche de cheveux. Je laissai glisser mon doigt avant que ma main ne revienne se loger contre mon corps. Cette chevelure blanche... Comme Mitsuki.
Etait-ce pour ça qu'elle semblait si particulière à mes yeux ? Parce qu'elle avait exactement les mêmes cheveux que celle qui avait été mon premier et seul amour pendant des années et des années ?
Non... Ca ne pouvait pas être si bête. Ca ne pouvait pas être si stupide. Je n'étais pas tant un abruti que ça, si ?
Finalement, un soupir m'échappa. Malgré moi. Ses yeux, m'avouant son mutisme qui durerait jusqu'à ce que je prenne la parole à mon tour, me firent flancher.

-Tu t'es laissé poussé les cheveux ?

Ma voix s'était échappée de mes lèvres avec douceur. Je regardais la fille qui me faisait face, sans savoir réellement quoi faire. Il fallait croire qu'aucune de nos rencontres n'allaient jamais être normale. C'était la deuxième fois que je la rencontrais, et pourtant, l'absence de conversation ordinaire était toujours aussi flagrante. Est-ce qu'un jour on pourrait se voir, et se parler normalement, se raconter nos journées, nos aventures, et parler du beau temps sans que ce soit étrange ?
Je me pinçai la lèvre inférieure. J'avais compris la leçon la dernière fois. Par instinct, et aussi par bêtise sans doute étant donné que je venais seulement de la rencontrer, je l'avais prise dans mes bras alors qu'elle semblait au plus mal. Ca avait assez dégénéré pour qu'apparemment je ne la revoie plus avant des années. Et pourtant, je ne l'avais pas oubliée... Je ne comprenais pas ce qui m'avait marqué chez elle.
Finalement, je parvins à trouver quoi dire. Rien de plus bateau, en fait.

-Excuse-moi pour ma froideur... Je... pensais que tu étais repartie de Terrae. Je ne m'attendais pas à te croiser comme ça.

Je me passai une main derrière la nuque, regardant un groupe de personne qui parlait dans un coin de la salle, ayant disposé leurs sièges en cercle.

-Tu vas bien...?


HRP : Je suis désolééée c'est pas super ToT


« O.K sera notre toujours » {feat. Allen} 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   
Contenu sponsorisé

 

« O.K sera notre toujours » {feat. Allen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle commune.