Partagez
Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila]
##   Ven 8 Aoû 2014 - 19:40

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Nariwen Akikaze
Air au pouvoir lunaire
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Ce jour-là, Nariwen avait rendez-vous. Non je vous rassure, pas un rendez-vous galant ! Mais qui aurait pu supporter cette pile électrique qu'on ne pouvait contrôler, hein ? Si vous trouvez vous me dites surtout ! Bref, elle avait rendez-vous avec Ludmila, un rendez-vous musical même. C'était ce que les deux jeunes femmes avaient prévu, pour répéter. Et si cette répétition portait ses fruits, peut-être même qu'elles iraient jusqu'à demander de se produire au bras. Mais on en était pas encore là !
Nariwen rejoint donc la salle de musique, en avance comme à son habitude. Et donc comme d'habitude, elle arrivait la première. Elle entra donc dans la salle et posa ses affaires, c'est à dire son GROS dossier avec toutes les partitions que sa mère lui avait envoyé. Sa mère... Enfin, biologiquement, mais pas sentimentalement... Loin de là même. Mais la jeune Air préférait oublier ce détail pour le moment. Elle sortit ses partitions et commença à les trier : Intéressante à chanter, pas intéressante, ect...
Nariwen avait fait du piano depuis sa plus tendre enfance, elle avait appris avec son père, puis avec un professeur de conservatoire. Autant dire qu'elle se débrouillait. Mais cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas touché un piano, très longtemps... C'est alors qu'elle tomba sur une partition, une partition pleine de souvenirs. C'était le dernier morceau qu'elle avait appris, le dernier avant la mort de son père. Celui qu'elle devait lui jouer quelques jours après, celui qu'il n'entendrait jamais. Une boule s'installa dans le ventre de Nariwen...
La jeune femme ne pouvait plus décoller ses yeux de cette partition. Il lui semblait entendre la musique au loin, s'échapper d'un piano dont elle connaissait si bien le son... Tout cela était si loin... Arriverait-elle a le jouer encore ? Elle voulait savoir, cela la démangeait. Elle regarda un instant le piano, puis ne résista plus. Elle s'installa derrière le piano et mit la partition. Puis elle commença à jouer et les notes de cette mélodie s'élevèrent dans l'air de la salle tandis que l'esprit de Nariwen s'en allait loin... 
Elle se souvenait tellement bien de cette musique qu'au final, elle ferma les yeux, oubliant la partition. Elle changea les modes du synthé pour rajouter les différents instruments. Ca non plus, elle n'avait pas oublié. Une larme s'échappa de ses yeux, mais elle continua de jouer... jusqu'au bout... Cela lui faisait beaucoup de bien de jouer... Même si cela lui rappelait son père, cela lui donnait aussi beaucoup de bonheur... Et c'était ça l'important...


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Kateky10
##   Ven 8 Aoû 2014 - 20:29

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

En retard. Comme d'habitude. Je courrais dans les couloirs, mais peine perdue, j'étais à la bourre! Oh pourvu que Nariwen ne m'en veule pas!
Je n'étais presque jamais en retard. Mais ce matin, il y avait tellement de monde à la cafét' que j'ai su avec certitude que j'aurais un soucis d'heure. J'y étais presque, j'allais y arriver. Mais... BIM! Je me suis vautrée. Un gars m'est rentré dedans. Mes notes, mes partitions volèrent au sol. OH MERDE! Je ramassais tout à la hâte, le fusillant du regard. Un novice à ce que je vois. Une vingtaine d'année. Je trace ma route, m'en balance, je fuis ce jeune homme.
J'ai beaucoup pensé à Maria ces jours-ci. Je ne sais où elle est. On m'a dit qu'elle était parti. Je n'y crois pas. J'irais demander plus tard. A la directrice s'il le faut. Mais j'irais la trouver. Il faut que je sache.
Ca serait étrange de chanter de nouveau. Comme autrefois. J'avais peur de ne pas être à la hauteur. Il y avait une chanson dont j'avais peur. J'essaierais si Nariwen était d'accord. Mais je n'étais pas sur d'y arriver. Je verrais.
J'arrive enfin à la salle. Mais j'entends des notes de musique, du piano plus précisément. Nari doit être là. J'entre discrètement et la regarde jouer, les larmes aux yeux. La voir ainsi me déchire, cela doit être une mélodie importante pour elle, elle l'interprète à la perfection. Les dernières notes s'élèvent et ça me fend le cœur. J'applaudis lorsqu'elle achève, l'émotion me nouant la gorge.

- C'était magnifique, bravo. Je m'excuse pour mon retard, il y avait du monde à la cafétéria et j'ai chuté dans les couloirs. Mais je suis prête à travailler avec toi. Tu joues superbement bien.

Je m'avance vers elle et sourit tristement devant ses larmes:

- Ca va aller? Il n'y a rien de plus beau qu'une musique ayant un vécu pour la personne l'interprétant. C'était vraiment beau de te voir jouer avec tant d'émotion. Vraiment.

Je m'écartais d'elle, allant vers une table et étalant mes partitions. Je me perdais dans le choix des musiques, intéressantes ou non. J'avisais un micro non loin de là, je l'attrapais et réglais sur médium le son. Micro sans fil. Plus loin, une batterie, une guitare, une basse, une réserve, divers tables et chaises pour les cours.
Le professeur de musique avait accepté de nous laisser sa salle lorsqu'il n'avait pas cour, afin que nous puissions répéter. Le temps que l'on trouve mieux bien sûr. J'avais aussitôt avertis Nari, par le biais d'un élève étant dans sa classe de maths je crois. Tout était partis de là. La salle, l'heure, les conditions. Nous voilà alors dans une immense salle de musique, entièrement à notre disposition pour trois heures si nous le souhaitions. Le rêve de tout musicien débutant.
Bien sûr, si un duo piano voix convient à des musiques lentes et douces, il est sûr que pour des mélodies pleines de groove ou de rythme, il faudrait vite envisager un recrutement. A voir plus tard avec ma binôme. Je n'arrivais pas à croire que j'allais chanter de nouveau. La dernière fois, c'était peu avant l'agression, il y avait de cela deux ans. Depuis, à part fredonner, je ne faisais rien. Pourtant, j'avais l'intuition que ma voix suivrait. J'avais essayé ce matin, reprenant mes anciens exercices de vocalises. Etrange moment que celui où j'ai réentendu ma voix. Elle était plus forte, plus profonde. Plus vivante que jamais. Et le mieux, c'est que je n'avais pas eu l'envie ou le besoin de m'arrêter. Au contraire, je voulais, je devais, continuer. La musique était une partie de moi. Ce n'était pas mon passé. Loin de là. J'espérais qu'à partir de ce moment-là, ce serait aussi mon présent, et peut-être, mon avenir.


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] 624485fgh
##   Sam 9 Aoû 2014 - 9:55

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Nariwen Akikaze
Air au pouvoir lunaire
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Nariwen posa les dernières notes sur son piano et c'est alors que quelqu’un applaudit. La jeune femme ouvrit les yeux, ce qui fit automatiquement tomber les larmes qui auparavant étaient tenues par ses paupières. Devant elle, il y avait Ludmila, comme prévu. Nariwen quant à elle, ne réagit pas, se contentant de regarder une dernière fois la partition. On a beau lutter, parfois notre passé nous rattrape, et c'est ce que celui de Nariwen avait décidé de faire ce jour-là. Fichue mémoire... Fichue partition...
- C'était magnifique, bravo. Je m'excuse pour mon retard, il y avait du monde à la cafétéria et j'ai chuté dans les couloirs. Mais je suis prête à travailler avec toi. Tu joues superbement bien.
Nariwen sourit à la bonne humeur de Ludmila et essuya ses larmes du bout de ses doigts. Puis elle vit son amie s'avancer, et elle la regarda de nouveau.
- Ca va aller? Il n'y a rien de plus beau qu'une musique ayant un vécu pour la personne l'interprétant. C'était vraiment beau de te voir jouer avec tant d'émotion. Vraiment.
Encore une fois, Nariwen lui répondit avec un grand sourire. Elle savait pertinemment que ce qu'elle disait était vrai. La jeune air respira un grand coup et se leva, prenant sa partition pour les ranger avec les autres. De son côté, Ludmila semblait faire la même chose qu'elle, c'est-à-dire se débattre avec sa paperasse. Problème de musicien ça ! Mais comme Nari' avait commencé avant de jouer, elle termina vite. Puis, elle s'adressa enfin à sa camarade :
"Pour ta question de tout à l'heure, oui ça va aller. C'était juste... Beaucoup de souvenirs. Mais c'est passé maintenant."
Nariwen accompagna son propos d'un grand sourire. C'était vrai, elle remontait déjà la pente là. Puis maintenant qu'elle avait goûté au fait de pouvoir rejouer, elle avait envie de continuer, encore et encore. Elle rassembla ses partitions "intéressantes" et alla jusqu'à Ludmila. La jeune Air remarqua que sa camarade avait lair un peu tendue, mais elle comprenait aussi. Le chant, comme le piano pour elle, faisait autant parti de sa vie passée que de son présent. Alors elle ne fit aucune remarque. Finalement, une fois arrivée à côté d'elle, elle posa ses partitions sur la table et dit :
"Bon, voilà ce que j'ai ! On essaie de trouver une partition commune ? Après je pourrais toujours aller trouver de nouvelles partitions s'il y a des musiques que tu veux faire et que je n'ai pas là."
Nariwen se rajouta par elle-même qu'elle allait bientôt devoir faire un tour en ville, avec tout ça... Mais ce serait pour plus tard, pour bien plus tard. Pour le moment, elle était en salle de musique avec Ludmila, dans l'espoir de faire fonctionner un bon petit duo, histoire d'avoir encore plus de musique dans leur vie. Car c'était tout ce qui importait... De la musique, encore et toujours...

HRP:
 


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Kateky10
##   Sam 9 Aoû 2014 - 13:41

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Perdu dans mes pensées, je n'entendis pas Nariwen s'approcher de moi. J'eus un mouvement de recul.

"Pour ta question de tout à l'heure, oui ça va aller. C'était juste... Beaucoup de souvenirs. Mais c'est passé maintenant."

Oui. Passé. On se débat tous avec nos démons, nos joies, nos peines et nos rancœurs, se débattant toujours et encore plus contre une vie et un passé dont on se serait bien passé mais qui finalement, forge qui nous sommes.
J'ai beau aimer être là où je suis, j'aurais préféré ne jamais y foutre les pieds ne jamais ressentir le vide. Et je ne pense pas être la seule.
Les souvenirs. Des images que l'on entasse, que l'on forme et se repassons lorsque nous sommes seuls et dépassé, joyeux ou attristé. Ils définissent qui nous avons été. Qui nous sommes devenus.
Les rêves témoignent de qui l'on voudrait être. Les cauchemars, nos démons et douleurs.
Et finalement, on a beau dire que c'est le passé, rien n'est plus présent en nous que le souvenirs des jours d'autrefois, le sourire d'un ami, le câlin d'une mère, les chamailleries de la petite sœur. Mais aussi la gifle d'un père, la perte d'un être cher, la douleur d'un deuil, la douleur d'un départ, d'un au revoir. La fin d'un rêve, le réveil. Et nous voici à Terrae, tentant en vain de nous reconstruire, chaque minute de chaque jour.

"Bon, voilà ce que j'ai ! On essaie de trouver une partition commune ? Après je pourrais toujours aller trouver de nouvelles partitions s'il y a des musiques que tu veux faire et que je n'ai pas là."

Je m'arrachai à mes sombres pensées et contemplai ses partitions. Nari avait d'excellent goût, même si pour certaines chansons, je ne voyais pas lesquelles elles étaient. Et c'est là que je la vis. La chanson. Ma chanson. Celle de Blue.
Je me rappelai cette mélodie, ces notes, cette douceur dans la voix de la chanteuse, cette souffrance aussi. Je ne savais si je pourrais l'interpréter mais au fond de moi, je sus que si je voulais chanter de nouveau, je devais commencer par me dépasser, par chanter mes souvenirs et ma peine, pour prendre un nouveau départ, et passer à autre chose. Je restai peut-être deux minutes à fixer la partition, interdite, neutre. Puis je regardai Nari et lui tandis ma propre partition, dont l'on pouvait encore discerner l'écriture de Blue, inscrivant à vie un "bon courage". Comme si elle avait su qu'un jour, j'en aurais besoin pour chanter cette chanson.

- Ca te dis? Je te préviens, je vais sûrement avoir un peu de mal au début.

A Thousand Years de Christina Perri. Aucun doute que je galèrerais. C'était la chanson préféré de ma petite sœur. La dernière que j'eu chanté, le jour d'anniversaire de Blue, alors que j'avais quinze ans prés de deux semaines avant mon agression. Deux ans avant mon départ pour Terrae. Deux semaines avant le début d'un long et douloureux cauchemars éveillé. Je devais être maso pour vouloir chanter cette chanson. Mais j'en avais besoin. Pour tourner la page, rien de mieux que de raconter une nouvelle fois son histoire, de manière différente. Guérir le mal par le mal comme on dit.  


HRP: Pas de soucis ça me convient! ^^  Voici la musique, j'espère que ça te va: https://www.youtube.com/watch?v=rtOvBOTyX00 Voilà! ^^


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] 624485fgh
##   Dim 10 Aoû 2014 - 12:08

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Nariwen Akikaze
Air au pouvoir lunaire
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Lorsque Nariwen lui présenta les partitions, Ludmila les regarda, une à une. Puis elle s'arrêta sur une, A Thousand Years de Christina Perri, puis la fixa avec un visage sans émotion. Nariwen respecta le temps qu'elle mit à réagir. Il y avait tellement de musique dans ce lot qui lui rappelaient des choses, et Ludmila en avait surement aussi qui avaient le même effet. Finalement, la jeune Tonnerre releva les yeux vers sa camarade, puis lui montra sa propre partition. Nariwen la regarda, discernant un "Bon courage", visiblement écrit par quelqu'un d'autre que la chanteuse. Quelqu'un de proche ? Nariwen n'allait pas poser la question. Le passé de Ludmila ne regardait qu'elle, et si cette dernière voulait parler, elle le pouvait.
- Ca te dit ? Je te préviens, je vais sûrement avoir un peu de mal au début.
Nariwen lui fit un petit sourire rassurant et la regarda, tout en prenant sa propre partition. C'était une musique très douce, mais aussi très belle. De ce genre de musique qui était chargées d'émotions pour ceux qui les chantaient...
"Ca me dit ! Ne t'inquiète pas, je risque de faire des couacs aussi, donc prends ton temps."
La jeune air, sur ses mots, alla s'installer derrière le piano et commença à jouer. Les deux filles allaient recommencer autant de fois qu'il le faudrait, pour chacune de leurs erreurs, avec patience et passion. C'était ça, faire de la musique. Faire, refaire, répéter encore et toujours, tout le morceau, ou un passage particulier, puis recommencer...
Nariwen n'eut de son côté pas trop de mal, car la base au piano était assez répétitive et même en prenant la partie mélodique qui était originalement à la guitare, cela restait encore assez simple. La plus grosse partie de cette musique était au chant. Et Nariwen comprenait et respectait les difficultés de Ludmila.

HRP:
 


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Kateky10
##   Dim 10 Aoû 2014 - 14:01

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Nariwen me fît un doux sourire, puis regarda la partition.

"Ca me dit ! Ne t'inquiète pas, je risque de faire des couacs aussi, donc prends ton temps."

Elle s'installa au piano et commença à jouer. Nari avait réellement un don pour le piano. C'était grandiose. J'aurais pu l'écouter des heures tant j'aimais cette instrument et ce qu'elle arrivait à en faire!
Pour me mettre dans l'ambiance, je l'écouta une première fois, et nous réglâmes quelques petits réglages au piano, une note ci, une note ça. Puis, elle reprit, et l'intro se finit. C'était à moi. Ma voix se brisa dés la première phrase. Mais je pris le micro plus fortement, et je regardai ma bague, et finis. J'étais lancée. J'enchaînai avec aisance et émotions couplet et refrain. C'était chaotique à certains moments, l'émotion étant trop grande, mais d'autres instant, plus doux, était bons. Je n'avais pas fait une seule fausse note, seulement, ma voix se cassait à certains moment, laissant place à l'émotion. Si j'arrivais à gérer mon émotion, nous pouvions en faire quelque chose de beau. Ma voix douce et pleine de groove arrivait à se placer sur la mélodie. Ca allait même bien. Je fis signe à Nariwen d'arrêter. Il manquait un rythme. Pas de batteur.

- Tu pourrais nous mettre un rythme s'il te plaît? Je crois que c'est ce qu'il manque!

Elle le mis et on reprit, très vite arrêter par l'horreur de notre prestation. Nariwen fît une grimace dégoûter, je fis la moue. Il ne nous manquait vraiment que ça. Mais le rythme synthétisé de batterie était vraiment pitoyable. Et le découragement nous guettait si l'on ne trouvait aucune autre solution.
Vite, une solution!
Mais très vite, je compris que la seule manière de trouver un bon rythme, ce n'était pas d'avoir une synthèse de batterie, mais bel et bien un réel batteur. Ou batteuse, ce qui m'arrangerait grandement. Quoique depuis que j'avais rencontré Rin, je me sentais plus à l'aise en leur présence. Leurs donnant une chance.

- Il nous faut un batteur je crois. On a un petit soucis avec la synthèse....

Je laissais trainer, un sourire boudeur au visage.


HRP: Pardon, je sais combien c'est court, mais j'ai nada idée, je garde toute l'émotion de Ludmila pour la suite, sinon, je dévoile tout trop tôt! ^^'  On appelle Kyle? Non parce que là, on attend plus que son génie! x)


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] 624485fgh
##   Lun 11 Aoû 2014 - 10:38

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Kyle Strenght
Kyle Strenght
Etoile Feu Lunaire
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Un jour de repos, un jour sans cours, ça donne envie de jouer de la batterie moi je vous dit. D'autant que depuis que j'ai racheté une paire de baguettes, j'ai toujours pas pu les essayer, coincé que j'étais à cause des cours et des devoirs monstre à faire. Ok, je suis pas brillant non plus mais bon, y'a des limites ! Du coup, j'ai voulu faire la grasse mat' pour une fois et j'ai quand même été réveillé à cause d'une saleté de piaf qui s'est prit ma fenêtre dans la face. Sans dec' ça fait vachement de bruit, un oiseau qui se vautre !

Du coup, 8h pétante, je suis réveillé et je marche en rond dans ma chambre en jurant comme un camionneur. Après une heure de montée vers les cieux éthérés de la vulgarité, je file à la douche, ce qui me détends un peu, puis passe faire un coucou à mon Anya. Finalement, il est 10h quand je prend le chemin pour aller à la cafète. J'y mange vite-fait, après avoir joué des coudes dans la foule pour passer. Le train-train quotidien quoi.

Finalement, j'abandonne la cafète et file vers la salle de musique. Ce qui m'en parvient me gèle sur place. QUI a eu la très mauvaise idée de mettre le batteur synthétique d'un piano ? Qui, que je lui passe un gros savon ! Je me rends compte que mes pas m'ont mené malgré moi à l'entrée de la salle. La vieille batterie est toujours là. La cacophonie due au rythme synthétique est la faute de deux jeunes filles. Non pas que le piano ou le chant soit mauvais, mais pitié, pas le rythme !

Je me construit un sourire et m'avance.

Salut à vous deux ! J'ai entendu votre... Performance ? Et il me semble que vous ayez besoin d'un batteur. Parce que là, c'était un peu la catastrophe. Je peux vous filer un coup de main si ça vous dit.

Après tout je suis venu pour jouer de la batterie et ça me permettra de me remettre dans le coup. Ca fait un bon moment que j'ai plus joué pour un groupe, même petit comme ça. Qui plus est, j'ai un bon souvenir de cette partition en particulier. Autant les aider. Je me rends compte que je ne me suis pas présenté. Je dois leur faire un peu peur, à débarquer comme ça.

Ah, je m'appelle Kyle. Désolé pour l'interruption malpolie.

Je fais un sourire pour la forme et baisse les yeux d'un air plus intimidé qu'intimidant. Mieux vaut les mettre à l'aise pour ne pas me faire jeter de la salle. Ça serait le pieds à ma matinée ça.


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Signa_10

Spoiler:
 
##   Lun 11 Aoû 2014 - 11:36

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Nariwen Akikaze
Air au pouvoir lunaire
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Les deux jeunes femmes commencèrent donc à répéter. Malgré les premières difficultés, les couac du piano, le surplus d'émotions qui entravait parfois Ludmila, la musique s'améliora de seconds en seconde entre leurs mains. Cela faisait tellement de bien ! Rejouer, avoir des difficulté, s'améliorer. La voix de Ludmila, belle, pleine d'émotions, s'accordait parfaitement avec le piano, et encore plus avec cette mélodie. Nariwen était vraiment ravie, et plus la musique marchait, plus son sourire s'élargissait.
Ludmila demanda soudainement à Nariwen de s'arrêter. Elle avait raison, une bonne rythmique sous la mélodie, après les premières phrases mélodiques, serait vraiment bienvenue. Alors elles reprirent et Nariwen appuya sur la touche de "rythmique automatique" de son synthé. HORRIBLE ! Les mains de Nariwen glissèrent brutalement du clavier et elle pâlit. Mais comment pouvait-il exister un rythme aussi pourri ? Outrée, la jeune air était outrée ! Elle arrêta ce rythme, son visage exprimant son horreur. Et apparemment, elle n'était pas la seule à trouver que cela laissait à désirer.
- Il nous faut un batteur je crois. On a un petit soucis avec la synthèse.... 
- Petit ?
Nariwen eut un rire nerveux. Il était hors de question qu'elle rappuit un jour sur ce bouton. Pour rien au monde ! Elle préférait se mettre elle-même à la batterie s'il le fallait. Mais elle se reprit : comment pouvait-elle être au synthé ET à la batterie en MÊME temps ? Cruche va... Ludmila avait raison, il leur fallait quelqu'un. Bien que cette nécessité ne plaisait guère à la jeune Air. Ludmila était sympathique, et Nariwen commençait à l’apprécier. Mais elle était plutôt du genre loup solitaire. Encore une nouvelle rencontre ? Euh....
Mais elle n'eut pas vraiment le choix, vu qu'une tête blonde passa par la porte. Bon ok, il n'était pas blond, plutôt avec les cheveux gris légèrement argenté. Nariwen avait déjà vu sa tête sur le campus. Pour une fois, il souriait, c'était déjà ça.
- Salut à vous deux ! J'ai entendu votre... Performance ? Et il me semble que vous ayez besoin d'un batteur. Parce que là, c'était un peu la catastrophe. Je peux vous filer un coup de main si ça vous dit.
Il avait raison bien sûr, mais Nariwen n'était pas le genre de fille a accepté l'arrivée de quelqu'un comme ça, qui "massacrait" leur travail. Bon ok, elle exagérait, mais c'était dans sa nature d'être méfiante au premier coup d’œil. Elle leva un sourcil et regarda la jeune homme. Elle se déplaça, sortant de derrière son synthé et se rapprochant de Ludmila. Alliance des filles contre les hommes niark... Oui bon bref... Elle restait perplexe.
- Ah, je m'appelle Kyle. Désolé pour l'interruption malpolie.
Il baissa la tête, le regard un peu plus fuyant. La méfiance de Nariwen n'en baissa pas pour autant. La jeune femme tourna la tête vers Ludmila, qui était aussi concernée qu'elle. Puis elle respira un coup et dit, d'une voix neutre :
"Et si tu nous montrais des dons ? Qu'en dis-tu Ludmila ?"
La jeune Air reprit son sourire pour s'adresser à la jeune femme. Elle guettait toujours ses réactions. Quelque part, l'arrivée du jeune homme avait réveillé non seulement sa méfiance mais aussi son côté protecteur : on ne touchait pas à ses amis, même ceux qu'elle ne connaissait qu'un peu. Pourtant, il était musicien, il ne pouvait pas être méchant... Preuves restaient à se faire...


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Kateky10
##   Lun 11 Aoû 2014 - 12:30

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Une Catastrophe avec un grand C! C'est le seul mot qui me vint à l'esprit lorsque Nari mis le rythme. Appuyer sur ce bouton où comme ruiner un travail long et difficile en deux secondes!
Je n'étais pas contre rencontrer de nouvelles personnes, mais mon côté méfiant me garantissait un beau flop si l'on décidait de choisir un batteur! Surtout si le batteur en question était un homme et non pas une femme.

- Petit?

Elle eut un petit rire nerveux et je l'accompagnai, surprise moi aussi de mon propre euphémisme. J'éteignis le micro, je n'en aurais plus besoin tant que nous aurons ce problème de rythme!  
C'est alors qu'une personne entra dans la pièce. Je n'aurais rien remarquée si  je n'avais pas parcouru la pièce du regard, cherchant une solution.
Un homme. Mon sang se glaça et mon regard mordoré vira marron glacé. Méfiance et peur. Mes deux sentiments les plus fiables. Je resserrai tellement mes doigts sur le micro que ma main pâlit. Pour un peu que l'on remarquait mon état, je devais paraître inquiétante.

- Salut à vous deux ! J'ai entendu votre... Performance ? Et il me semble que vous ayez besoin d'un batteur. Parce que là, c'était un peu la catastrophe. Je peux vous filer un coup de main si ça vous dit.

C'est ça! Et il y croit en plus! Puis je repensais à ce qu'il avait dit. Il n'avait pas tord, nous avions besoin de quelqu'un. Mais hors de question que ce soit n'importe qui!
Nari se leva et me rejoignit, s'approchant de moi avec hâte et perplexité.
Je fixai le jeune homme et fus surprise de découvrir un sourire. Nari et moi ne sourions pas du tout.  

- Ah, je m'appelle Kyle. Désolé pour l'interruption malpolie.

Kyle... Ok et alors? Nari tourna la tête vers moi et déclara d'une voix neutre que je ne lui connaissais pas:

"Et si tu nous montrais des dons ? Qu'en dis-tu Ludmila ?"

J'avançai d'un pas, ce qui me surprit. Mais en moi, l'instinct protecteur et bienveillant parlait, comme à mon habitude, et ce jeune homme, comme tous les hommes en vérité, ne m'inspirait aucune confiance!
Un petit rire nerveux sortit de mes lèvres retroussé en une sourire forcé et tout ce qu'il a de plus agréable... Ou pas.

- Tu as raison quand tu parles de catastrophe, un son pareil ne devrait même pas exister! Si tu dis avoir le talent d'être batteur, ne croit pas que nous allons te dire oui tout de suite. Mais si tu acceptes de nous montrer ce dont tu es capable, nous pourrions revoir notre position.

Je lui montrai la batterie dans un coin, l'invitant à faire ses preuves. Cet homme m'intriguait. Il était... Je sais pas. Il était musicien et l'expérience dans le domaine m'avait montré que les musicien était toujours plus ou moins agréable entre eux. Mais je me méfiais.  

- Oh! Et je me présente: Ludmila. Et Voici Nariwen. Alors, tu relèves le défi et nous montre tes performances à la batterie?

Bravo Ludmi', toujours aussi agréable! Oh ma gueule!


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] 624485fgh
##   Jeu 28 Aoû 2014 - 14:31

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Kyle Strenght
Kyle Strenght
Etoile Feu Lunaire
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

L'hostilité à peine voilée des deux jeune femmes me percuta comme un boulet de canon. Ayant reçu cette gifle morale, je baissais les yeux, persuadé de me faire jeter. Les deux jeunes femmes se rapprochèrent l'une de l'autre. Leur hostilité me poussait à faire demi-tour et à m'en aller. Pourtant, la voix d'une des deux filles me fit relever légèrement la tête.

Et si tu nous montrais des dons ? Qu'en dis-tu Ludmila ?

Je jetais un regard reconnaissant à la jeune femme qui avait parlé. Je voyait bien que sa méfiance restait entièrement fixée sur moi. Quand étais-je devenu dangereux ? Qu'avais-je donc fait pour mériter ça. Le cœur à cent à l'heure, j'attendis la réponse de la seconde fille, une certaine Ludmila. Celle-ci ne tarda pas à avancer d'un pas :

Tu as raison quand tu parles de catastrophe, un son pareil ne devrait même pas exister! Si tu dis avoir le talent d'être batteur, ne croit pas que nous allons te dire oui tout de suite. Mais si tu acceptes de nous montrer ce dont tu es capable, nous pourrions revoir notre position.

Je hochais la tête au début de sa tirade. Puis peu à peu, lorsque le reste de ses paroles s'imprimèrent dans mon cerveau, je me redressais, les yeux brillants de colère. Leur position ? Mais c'était moi qui proposais mon aide, en quoi leurs positions m'intéresseraient-elles ?! Je me forçais à me calmer et baissais modestement les yeux. Ne pas paraître effrayant, tu connais ton apparence, et tu sais que tu peux faire peur. Alors on se calme, mec.

Oh! Et je me présente: Ludmila. Et Voici Nariwen. Alors, tu relèves le défi et nous montre tes performances à la batterie?

Nariwen ? Joli nom, pas commun. En entendant le mot « défi », je me redressais un peu à nouveau, les yeux cette fois brillants d'amusement. Elles me défiaient ? Je plissais les yeux de contentement :

Soit. Je vais vous montrer ce que je sais faire, mais avant tout, sachez que j'ai commencé sur des casseroles et des boîtes en fer, alors n'attendez pas un morceau tout propre, même si je suis capable de suivre une partition.

Sur ce je me posais derrière la batterie rutilante et fit tourner mes baguettes entre mes doigts. Je commençais le morceau de mon choix avec une joie enfantine.

Spoiler:
 


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Signa_10

Spoiler:
 
##   Dim 7 Sep 2014 - 18:26

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nariwen Akikaze
Nariwen Akikaze
Air au pouvoir lunaire
Messages : 419
Date d'inscription : 21/07/2013
Emploi/loisirs : .../Ecouter de la musique
Humeur : Prête à Bondir
http://nariwen-ecrivaine.e-monsite.com/

Ludmila était aussi tendue que Nariwen à l'arrivée du jeune homme. Peut-être un peu plus même. Certes, ce n'était pas le genre d’accueil que la jeune air faisait d'habitude, mais là, elle avait été surprise dans un moment agréable et le premier contact s'annonçait donc difficile. Mais elles étaient deux contre un au pire. Cela rassura Nariwen qui se détendit. Elle entendit le rire nerveux et les propos de Ludmila, continuant d'observer le nouveau venu, ce Kyle. Il n'en menait pas large, et elle le comprenait. Avec un accueil pareil...
Kyle réagit un peu vivement à la provocation à peine cachée des deux comparses. Même si sa colère aurait pu renforcer sa méfiance, Nariwen laissa transparaitre un léger sourire. Ele aimait les gens expressifs car elle pouvait savoir ce qu'il pensait et savoir donc s'ils était dangereux ou non. Bonne chose... Mais Kyle semblait plutôt de la bonne catégorie de personnes. Il baissa la tête, surement conscient de leur méfiance. Ludmila eut la bonne idée de les présenter toutes les deux et Nariwen l'en remercia intérieurement. Ainsi, elle pouvait rester silencieuse. Kyle quant à lui releva la tête encore une fois. Tiens, cette fois-ci il paraissait amusé...
Soit. Je vais vous montrer ce que je sais faire, mais avant tout, sachez que j'ai commencé sur des casseroles et des boîtes en fer, alors n'attendez pas un morceau tout propre, même si je suis capable de suivre une partition.
En voilà un qui protégeait ses arrières. Il avait raison, car les deux jeunes femmes lui auraient cramés assez facilement, métaphoriquement bien sur... Ou peut-être littéralement, connaissant la nature Tonnerre de Ludmila. Nariwen inclina légèrement et rapidement la tête face au jeune homme, montrant qu'elle avait bien comprit le message, puis le suivit du regard jusqu'à la batterie. Tandis qu'il s'installait, la jeune femme s'assit sur une des tables de la salle de musique. Lorsqu'il fit tourner ses baguettes, elle sourit en secouant un peu la tête. Cette réaction, certes enfantine, la rassura encore un peu.
Finalement, Nariwen se laissa emporter par le morceaux et ferma les yeux, se concentrant sur les différents rythme qu'il faisait, sur ses erreurs, mais surtout comment il les rattrapait et encore plus, sur son sens musical. Cela lui paraissait bien. Très bien même, il était exactement le genre de batteur qu'elle appréciait. Lorsqu'il conclut son morceau, elle affichait un sourire agréable et sa méfiance s'était envolée. Elle attendit gentiment que lui ait remarqué son changement d'attitude, puis se tourna vers Ludmila :
"Moi, ça me va. Mais c'est à toi aussi d'en décider, c'est par ton morceaux qu'on commence après tout."
Nariwen afficha un sourire doux et apaisant à la jeune Tonnerre. Quoi qu'il se passe et quoi qu'elle décide, elle serait de son côté à Elle. Que voulez-vous, Solidarité Féminine !


La Passion est mon Etre comme le Vent est la Liberté
Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Kateky10
##   Dim 7 Sep 2014 - 20:18

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Force m'était d'avouer qu'il se débrouillait pas mal. Même très bien. Il avait l'air d'un enfant. D'un passionné. C'est ce que j'avais toujours recherché chez les musiciens. La passion. Si je suis convaincue d'une chose, c'est bien que rien n'est plus beau qu'une personne nous montrant sa passion.
C'était le cas de Kyle. On voyait, tout comme chez Nariwen, qu'ils jouaient plus par besoin qu'autre chose. Un vrai musicien c'est ça. C'est savoir être emporté par la musique, cherchant la faille où se glisser pour toucher le public.
Ca me faisait mal de l'admettre mais on avait besoin de ce garçon dans notre duo... trio du coup. Il avait du talent, de la passion et de l'envie. L'étoffe d'un musicien. La musique me détendit un peu et c'est un sourire qui éclairait mon visage à présent. La mélodie, le rythme, tout cela s'arrêta bien trop vite à mon goût et j'avais envie d'attraper un micro pour l'accompagner, ressentir une nouvelle fois les frissons de la musique. Encore. Encore et à jamais. Comment avais je pu m'en passer tant de temps?  
Nari se tourna vers moi:

"Moi, ça me va. Mais c'est à toi aussi d'en décider, c'est par ton morceaux qu'on commence après tout."

Elle avait l'air aussi emballé que moi. Ma méfiance était pourtant belle est bien présente. Qu'allais-je choisir? Je perdis bien vite le sourire avant de poser mon regard sur Kyle.

- T'as du talent c'est certain. Reste à savoir si tu accepteras d'être accepter par Nari et moi.

La musique avant tout. Je lui souris, toute méfiance envolée. Je ne pouvais me méfier d'un musicien. Accepterait-il de jouer aec nous, malgré notre accueil déplorable?


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] 624485fgh
##   Dim 12 Oct 2014 - 15:32

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Kyle Strenght
Kyle Strenght
Etoile Feu Lunaire
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Lorsque je terminais mon morceau, j'avais chaud au cœur, malgré l’accueil froid des deux femmes. J'avais eu le temps de réfléchir à leur attitude. Elles étaient ensemble face à moi, et je sentais leur méfiance. Peut-être que je leur faisais peur, ou je ne sais quoi. alors à moi de les rassurer, même si ça me prend du temps. Le seul problème était ma patience. Je n'en avais pas beaucoup et il allait m'en falloir face à ces deux femmes. Me mordillant la lèvre, je tournais mes baguettes entre mes doigts et osais un regard vers Ludmila et Nariwen. Cette dernière me souriait et il ne me semblait plus percevoir de méfiance. Surpris, je lançais un regard à son amie. Elle souriait, les yeux pétillants. Ça devait être dû à mon morceau, parce qu'elle perdit vite son sourire. Nariwen, quand à elle, prit la parole, le sourire toujours aux lèvres :

Moi, ça me va. Mais c'est à toi aussi d'en décider, c'est par ton morceaux qu'on commence après tout.

Un éclair d'espoir passa sur mon visage mais je me maîtrisais et reprit rapidement une expression d'attente. Ludmila sembla hésiter, puis prit à son tour la parole :

T'as du talent c'est certain. Reste à savoir si tu accepteras d'être accepter par Nari et moi.

Et alors, surprise, elle sourit et sa méfiance disparut. Je souris enfin à mon tour. Ces deux jeunes femmes m'avaient certes accueilli froidement, mais je sentais qu'en gagnant leur confiance, je me ferais des alliées. Je baissais les yeux modestement.

Si vous voulez bien de moi, alors j'accepte.

Allons-y en finesse Kyle. Ah mais non, je sais pas y aller en finesse... Allons-y mollo alors. Ça je pouvais essayer de le faire.

[HRP : Pardon pour le retard, et ce post court ><]


Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila] Signa_10

Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Une répèt' à deux... ou trois ? [PV Ludmila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Musique.