Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3]
##   Mer 17 Sep 2014 - 20:52

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je rêvassais, perdue dans mon monde en noir et blanc, retour en enfance quand je jouais avec mon voisin de deux ans mon aîné. Le soleil m'obligea à fermer les yeux et ça ne fît qu'agrandir le plaisir. Je flottais, je rêvais, j'oubliais. A cet instant rien n'aurais pu venir gâcher ce bonheur.  
Je souris de plus belle puis fermai les yeux, me détendant, jusqu'à ce que... WHAT?!
Je sentis les lèvres de Rin se poser furtivement sur les miennes, et le baiser ne fût qu'un frôlement. Il se détourna rapidement, mais déjà, la surprise me fît perdre tout aspect de tranquillité et par un mouvement de recul, je coulais. De l'eau dans la bouche, je ressortis en toussant, regardant le dos de Rin. Je nageais jusqu'au rivage, où je m'assis un instant, respirant avec peine, les frissons parcourant encore mon corps. En proie à de douloureux souvenirs, je ne savais plus qui du passé où du présent me donnait la vérité. Je fermai les yeux un instant, chassant avec douleur mon souvenir. Je frissonnais, tremblais, en panique face à mon cauchemar. Était-ce moi où bien mes cicatrices me faisaient plus mal qu'avant?
Le souvenir. Certain aspect de celui-ci serait bon à être effacé, oublié. Une parole. Un geste. Un moment. Un instant que l'on aimerait oublié, ne jamais le revivre en songe, par crainte de se remémorer ses conséquences.
La mémoire. C'est une partie de nous que certain ont la malchance de perdre par maladie ou par vieillesse. Une malchance? J'aimerais croire que dans mon cas ce serait une chance.  
Je secouai la tête et le souvenir se dissipa, bien que les frissons persistèrent. Je relevai la tête et fixai un point au loin. J'avais perdu la notion du temps, la notion d'espace. Je n'avais plus de repère à cause de ma crise de panique. Je retournai dans l'eau, doucement.
Je posai une main sur son épaule, baissant la tête.

- Rin je...

Mais j'étais incapable de finir ma phrase, rien ne me venait. Je n'avais rien à dire alors je fis la seule chose que j'étais encore capable de faire: Je le contournai, me retrouvant face à lui, et je le pris dans mes bras.
Il était encore bien trop tôt pour que j'expose quelques sentiments amoureux, et je n'y croyais plus. Mais j'aimais beaucoup Rin, et j'avais confiance en lui. Je n'aurais voulu le perdre pour rien au monde.
Il n'y avait pas de mot pouvant exprimer ce que je ressentais. Je n'en savais rien moi-même. Alors je me contentai d'être impulsive. Je ne le regardais pas. Je me contentai de battre des jambes pour me maintenir à la surface, le visage plaqué contre son torse, les yeux dans le vague de la forêt.
Malgré mon geste complètement amical, ma tête n'arrêtait pas de tourner et retourner la même phrase: "Et moi? Qu'est-ce-que je ressens?"
Je n'avais qu'une envie pour le moment: Oublier. Mais me le permettrait-il?


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 624485fgh
##   Dim 21 Sep 2014 - 13:58

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
Rin Hakari
Messages : 815
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Zen... c'est se qu'on dit

J'étais dos à Ludmila et je l'entendais perdre comme toute conscience. Je ne bougeais pas, je n'avais pas la force à la regarder. Je posai ma main sur ma bouche, je respirais lentement à grande bouffée, comme si je venais de voir une chose épouvantable. Mais ce n'était pas épouvantable, je le savais mais je n'aurais pas dû faire ça. Est-ce que ce sentiment m'avait manqué? Voulais-je vraiment que quelqu’un même à ce point. Je ne voulais pas y croire... Pas croire une nouvelle fois à une histoire heureuse qui se finirait comment les autres en malheur. Il avait ma famille, morte mais aussi celle que j'avais aimées. Celle que j’aimais enfant. Peut-être n'était-ce que réciproque mais je sais que nous nous aimions profondément. Nous étions jeunes mais nous nous étions promis en mariage naïvement... Nous avions passé tant de temps ensemble. Elle, elle n'était pas morte sous les flammes non, c'était encore pire, et encore plus douloureux. S'était sous mes yeux qu'elle avait perdu la vie, perdu la vie sous torture infernale... Il l'avait torturé devant moi pour je ne sais quelle raison. À ce moment-là, oui, s'était là que j'avais senti quelque chose de nouveau en moi, ce vide incessant. Peut-être était-ce à ce moment fatidique que je m'étais destiné à aller ici, à Terae, oui maintenant que j'y repense s'était surement ça. Je me rappelais que l'électrocardiogramme s'était affolé... Les électrodes posées sur mon corps avaient détecté une chose anormale en moi. Les hommes avaient soudainement souri et explosé de joie. Moi... Je criais à l'agonie, appelant mon amie, ma voie déraillant et les larmes coulant sur mes joues. Ma voix s'était peu à peu mué et ma colère se dégager tel un raz-de-marée. Il ppareille s'était emballé et les pulsions de mon cœur étaient bien trop anormales. Et puis tout c'tait un peu apaisé une fois que j'ai pu sortir dehors. Je me demandais si cela avait été de même pour les autres, celui qui étaient à Terae mais je me souvins parfaitement des paroles d'un homme "S'est incroyable! Regardez! Je n'ai jamais vu de ma vie une élue pareille! Il ne faut pas le perdre, celle la plus puissante pulsion que nous avons vue!".
Des larmes apparurent et glissèrent le long de maïs joue. La nausée me venait dans la gorge. Et puis j’entendis Ludmila prononçait un petit mot mais elle ne put finir se phrase. Je lui avais peut-être avoué mon passé mais de loin tout, surtout le pire... Ses hommes... Qui étaient-ils? Je me demandais alors si ces personnes n'étaient pas en train de faire des recherches sur nous tous... Il avait provoqué mon vide profond et provoqué un pouvoir déferlant en moi qui ne pouvait pas encore sortir. Ludmila me contourna alors et essayait de mieux que je pouvais d'effacer mes larmes. Un homme ne devait pas montrer sa faiblesse sauf que moi... Je ne devais pas être un vrai homme. Elle me prit dans mes bras, elle me consola extérieurement mais intérieurement tout se bousculait en moi. Une plaie s'était formé en moi... Lentement, je posai une main sur le crâne de Ludmila et l'autre dans son dos en l'attirant plus contre moi.

-Excuse-moi... Je n'aurais pas dû faire ça... Mais tu me fais penser à quelqu'un que j'aimais... Je me sens différant de tous ceux qui sont ici... Pas en caractères mais quelque chose... Je me sens comme décalé de tout le monde ici... Je ne devrais pas pleurer devant toi... Excuse moi... Je n'arrive pas à sourire...


Je n'arrivais pas à sourire, je n'arrivais pas, à faire revenir le moment joyeux. Oui, je me sentais si décalé des autres comme si c'était à cause du déclenchement forcé de mon pouvoir qui sommeillait encore en moi. Il l'avait forcé à apparaître et je me sentais comme quelqu'un de différent par le grand pouvoir encore en moi.


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 1534527360-kit-rin-nouveau-signa
2ème compte: Nils Hirano
##   Dim 21 Sep 2014 - 20:02

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Il finit par me prendre contre lui et je sentis en moi comme un sentiment de paix infinie. Il savait calmer mon trouble. Je ne savais pas pourquoi. Lentement, je repensai à ce qu'il venait de se passer et je souris. Oops. Les circonstances avait beau être désastreuses, et nos deux réactions totalement à l'opposé, je me rendais compte que c'était la première fois que j'avais laissé un homme m'approcher d'aussi prés. Oui bon OK. Carrément trop prés. Mais quand même.
Je crois que si ça n'avait pas été aussi rapide, si je n'avais pas directement pensé à... lui, et bien, je crois que j'aurais apprécier ce moment.
Et l'évidence me tomba sous le nez: J'étais attirée. Oops... Hum... Je... J'étais totalement perdue. Pouvais-je l'être encore? J'avais peur mais je sentais en moi une lueur d'espoir. La même que celle ressentie le jour où le master était venu me chercher, alors que je tentais de me lever, rouée de coups un peu plus tôt, une main sur mes côtes, douloureusement anéantie.
Terrae me changeait de jour en jour, je le voyais. Le sentais. Et en moi, je savais qu'un jour, Rin ressentirait la même chose que moi. Il guérirait. Il serait plus fort. J'en avais la certitude.

-Excuse-moi... Je n'aurais pas dû faire ça... Mais tu me fais penser à quelqu'un que j'aimais... Je me sens différent de tous ceux qui sont ici... Pas en caractères mais quelque chose... Je me sens comme décalé de tout le monde ici... Je ne devrais pas pleurer devant toi... Excuse moi... Je n'arrive pas à sourire...

Je m'écartai légèrement, suffisamment peu pour garder le contact de sa main dans mon dos et posai ma main sur joue, effaçant les larmes du pouce, un doux sourire aux lèvres. Malgré que je voyais douloureusement les traces de coups par transparence sous mes manches, je ne fis aucuns geste de recul. Je n'avais pas peur de Rin.

- Ne t'excuse pas. Je comprends. Seulement... Rin si j'ai réagis de telle manière... C'est encore trop tôt. Je n'ai jamais aimé personne. Je n'en ai pas eu le temps. Ca me fait peur. Mais... Je sais qu'il me faudra du temps. Comme il t'en faudra aussi. Néanmoins...

Je ne terminai pas ma phrase. Parfois, il faut juste voir pour croire. Un geste vaut parfois mieux que mille paroles. Je l'embrassais à la commissure des lèvres, juste assez prés pour lui faire comprendre que oui il me plaisait, mais que non, je n'étais pas encore prête.

- N'ai jamais peur ou honte de pleurer devant moi Rin. On a tous traversé beaucoup de chose ici. Et on a pas forcément pu craquer avant. Quand à se sentir différent... Je l'ai vécu aussi. C'est normal. Je te jure que ça passera.

Je le pris de nouveau contre moi, logeant ma tête dans son cou, respirant lentement. Devais-je lui dire que je partirais en mission d'ici deux jours? Devais-je lui dire qu'il n'était pas gagné que je rentre saine et sauve? Me manquerait-il? Et moi, lui manquerais-je? S'inquiètera-t-il?
Je restai néanmoins muette sur mes inquiétudes et mes doutes et profitai seulement de sa présence, et de ce sentiment de protection que je ressentais une fois dans ses bras. Je posa une main dans ses cheveux, en paix avec moi même, et une unique larme roula sur ma joue. J'avais la réponse à ma question: Oui, il me manquerait.
Je ne voulais pas l'inquiéter mais il finirait bien par savoir que je risquais ma peau au prés des blouses blanches. Je lui devais la vérité. Je préfère qu'il le sache par moi que par un autre. Mais pas tout de suite. Je voulais encore un moment de répit. Un simple moment de pause. Inconsciemment, je me rapprochai encore de lui, et la distance fût réduite à néant.
Et je restai là, une main sur sa nuque et l'autre dans ses cheveux, la tête dans son cou, ne voulant pas m'écartai de lui. Ne voulant pas briser ce doux moment de paix intérieur.
Si son effet sur moi était tel, était t-il de même pour lui?


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 624485fgh
##   Mer 24 Sep 2014 - 15:33

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
Rin Hakari
Messages : 815
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Zen... c'est se qu'on dit

Je n'arrivais pas à m'enlever de la tête ce sale souvenir qui empoisonnait à chaque fois mon esprit. J'avais envie de crier ce que j'avais subis au monde entier et surtout à ces hommes. Ils n'avaient aucun scrupule pour moi, ils n'avaient aucun regret que de tuer une personne humaine et de détruire une autre de l’intérieur. Mes parents étaient déjà partie et c'était assez suffisant... Je n'avais pas eu besoin de plus mais pourquoi elle? Pourquoi l'avait-on choisi? Pourquoi... J'avais froid maintenant, incroyablement froid, je me sentais maladif et je n'avais qu'une envie; respirer un bon coup et essayer de ne plus y penser mais s'était impossible, oui. Comment oublier ceux qui ont détruit une vie entière, une vie qui aurait put-être splendide à néant? Je me persuadais que personne au monde ne pouvait commettre ce crime mais je me trompais durement. C'était impossible. Je ne comprenais pas ceux qui pouvaient faire ça. J'en avais déduit que ces personnes étaient des scientifiques mais je n'étaient que trop troubler pour comprendre à ce moment qui ils étaient et pourquoi ils me voulaient du mal. D'ailleurs, cette question me tournait encore dans l'esprit. Les pouvoirs de Ludmila. Mais oui! Était-ce... Était-ce pour créer à leur guise des personnes comme elle et moi... Nos pouvoirs les intéressaient-ils? Ludmila s'écarta très légèrement de moi et me regarda de ses beaux yeux qui semblaient encore pétillants de malice.

- Ne t'excuse pas. Je comprends. Seulement... Rin si j'ai réagis de telle manière... C'est encore trop tôt. Je n'ai jamais aimé personne. Je n'en ai pas eu le temps. Ca me fait peur. Mais... Je sais qu'il me faudra du temps. Comme il t'en faudra aussi. Néanmoins...

Je me figeai, peut-être comme une statue. Ok, je n'étais peut-être pas très bon dans ce domaine pour le moment. Je compris de suite ce que son geste voulait dire et j'ai entièrement d'accord avec elle. Nous nous connaissions à peine qui plus est.

- N'ai jamais peur ou honte de pleurer devant moi Rin. On a tous traversé beaucoup de chose ici. Et on a pas forcément pu craquer avant. Quand à se sentir différent... Je l'ai vécu aussi. C'est normal. Je te jure que ça passera.

Je profitais de ce moment oui. Combien d'années n'avais-je pas senti ce réchauffement au cœur briser par les atrocités? J’abaissai ma tête sur la sienne et je put sentir la doux parfin que dégageaient ses cheveux roux. Lentement, je caressai ceux-ci d'une main en pensant à une chose. J'étais bon, peut-être pourrais-je lui faire ça un jour...

-Ludmila, je sais faire des coiffures aux femmes, veux-tu que je t'en fasse une un jour? Et puis, veux-tu qu'on se revoit plus souvent? Ça me fait tellement de bien de pouvoir être avec quelqu'un, tu ne peux pas savoir combien.

Mes yeux de la couleur de l'eau se fixèrent intensément dans les siens qui pouvaient être pareille à l'or. J'avais laissé un petit sourire apparaitre sûr mais lèvres, et à ce moment, il avait encore réussi à ne plus me faire penser à ce qui m'était arrivé.


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 1534527360-kit-rin-nouveau-signa
2ème compte: Nils Hirano
##   Mer 24 Sep 2014 - 15:56

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Rin passa sa main dans mes cheveux et ce contact me paraissait si étrange que j'en rougis. Impulsive comme je suis, je ne pus m'empêcher de me rapprocher un temps soit peu de lui, quelque peu intimidée par les tournures de cette situation.
Rien de tout cela n'était prévenu. Je voulais juste oublier Maria. Et maintenant... Je ne savais plus ou donner de la tête. Rin avait plongé ses beaux yeux dans les miens et je m'y perdais. J'aimais ce moment. J'avais l'impression de rêver. Moi Ludmila Parker, amie (euh...) avec un garçon? C'était à peine croyable. Tellement que je me demandais quand la réalité reprendrait ses droits. J'étais loin de me douter que ce serait si peu après cette étreinte.
Mon ami avait l'air d'apprécier ce moment, comme moi, et cela me réjouissait. Mais... Mais tout à une fin, surtout les bons moments.
Je le savais. Pourquoi ne m'étais-je pas préparé?

-Ludmila, je sais faire des coiffures aux femmes, veux-tu que je t'en fasse une un jour? Et puis, veux-tu qu'on se revoit plus souvent? Ça me fait tellement de bien de pouvoir être avec quelqu'un, tu ne peux pas savoir combien.

Avec quelqu'un? Le terme général me blessa un peu mais je n'en montrai rien. Après tout, je n'avais rien à dire. Et puis, pourquoi réagissais-je ainsi?!
Je souris. Je lui souris et mes yeux durent prendre une teinte doré à l'extérieur et noisette sur l'intérieur. Les "yeux magiques" comme disait Blue. J'ai toujours beaucoup aimé ses petites expressions comme ça. Elle était mignonne.

- J'en serais ravie mais...

Je ne terminai pas ma phrase. Comment l'aurais-je pu? Pas maintenant. Pas comme ça. Pas après ça. Comment lui avouer? Je n'avais pourtant pas le choix. Comment réagirait-il? Je m'écartai de lui, le cœur serré.

- Rin il faut que je t'avoues quelque chose... Je... Je vais partir. Enfin je veux dire... Terrae est en danger et je dois... Je fais partie des initiés ayant été appelé pour les missions. Je vais devoir parcourir surement plusieurs bases de scientifiques pour diverses missions, dans de nombreux pays aussi... Je... Enfin je... Rin je risque de ne pas rentrer.

Je venais de lui avouer. J'avais peur de partir, peur de me perdre. De perdre la vie que j'avais reconstruite ici. Peur de le perdre lui pendant mon absence. Peur de revenir dans les décombres et les cadavres de l'institut.
Comment allait-il réagir? Je n'avais pas la force de supporter son regard, aussi, je sortis de l'eau et me posai sur le rocher, où mon téléphone criait à l'abandon.

- Je... Je pars dans deux jours.


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 624485fgh
##   Ven 3 Oct 2014 - 22:36

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
Rin Hakari
Messages : 815
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Zen... c'est se qu'on dit

Je souriais peut-être bêtement. Oui s'était bête pour moi de sourire après tout ça. Le monde n'est pas rose et je le savais mais j’espérais trouver ce monde fantastique, ce monde de lumières. Je n'étais pas blanc mais souillais par le noir. Mon cœur n'était pas peut-être la seule chose qui n'avait pas changé. Je la regardais et je ne pouvais prévoir la suite. Je pensais que tout irait bien mais je m'étais peut-être trompé....

- J'en serais ravie mais...


Elle serait ravie... Le futur qu'elle avait employé me fit perdre légèrement mon sourire mais le pire fut le "mais". Non... j'avais peur de cette suite. Le temps semblait être si long. Ça me faisait peur de savoir la suite mais il me fallait que je sache la vérité.

- Rin il faut que je t'avoues quelque chose... Je... Je vais partir. Enfin je veux dire... Terrae est en danger et je dois... Je fais partie des initiés ayant été appelé pour les missions. Je vais devoir parcourir surement plusieurs bases de scientifiques pour diverses missions, dans de nombreux pays aussi... Je... Enfin je... Rin je risque de ne pas rentrer.



L'information avait du mal à passer. Je restais d'abord impassible, réfléchissant à tous les mots qu'elle venait de dire. Rapidement, elle avait rejoint la pierre et sa dernière phrase me fit enfin réagir après ce laps de temps.

- Je... Je pars dans deux jours.


Scientifiques... Non... serait-ce ses hommes affreux?! Non... non. Jamais! Non, elle ne pouvait pas voir ces hommes qui l'avaient tant fait souffrir mais ça, Ludmila ne le savait pas. Rapidement, je me retournais en proie de colère soudaine, une colère surgissant au plus profond de mon être. Peut-être cette même colère qui m'avait fait mourir intérieurement.

-Non! N'y va pas!! Ce ne sont que des hommes affreux!!!! Ce n'est que folie d'y aller! Comprends-tu ça?! Je le sais mieux que qui conque tu peux ne pas accepter! Il faut être ignorant pour y aller!...

Ma voix se mua par la rage. D'un geste plutôt brusque je donnai un coup dans l'eau et mon regard de braise brûlait d'une certaine haine. J'ai hurlé, oui, j'en suis presque certain de ça et je regréais déjà ce mal entente soudaine. Elle ne savait pas pourquoi je réagissais comme ça et s'est là qui allait changer la mise. Mon comportement allait se répercuter sur la fin de cette journée et garder un souvenir amer. Asa, elle, ne bougeait plus, regard fixé sur moi, ne comprenant surement pas cette soudaine colère que j'avais. Je les revois, tout en blanc vêtu et leur sourire arqué. Ces hommes avaient tous détruit de ma vie et ça je ne leur pardonnerais pas...


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 1534527360-kit-rin-nouveau-signa
2ème compte: Nils Hirano
##   Ven 3 Oct 2014 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je me serais attendu à tout sauf à ce qu'il se passa par la suite. Je n'aurais jamais imaginé que je puisse déceler en lui une telle vivacité, une telle haine.
Je venais d'effacer toutes gênes partagées, moments de bonheur inavoué, petits secrets à demi-dévoilés. La haine est un sentiment tellement proche de l'amour. Tellement que l'on peut se demander qui de l'amour ou la haine, le cœur à plutôt choisit en premier. Rin explosa littéralement de colère et je me félicitais de m'être ainsi écartée de lui.

-Non! N'y va pas!! Ce ne sont que des hommes affreux!!!! Ce n'est que folie d'y aller! Comprends-tu ça?! Je le sais mieux que qui conque tu peux ne pas accepter! Il faut être ignorant pour y aller!...

Sa rage soudaine m'a foutu un tel coups que j'en disparus de terreur, apparaissant plus loin de dix mètres, adossée à un arbre, le corps tremblant. Une telle haine me remémorait tellement mon père! La colère l'aveuglait, la souffrance me suffoquait, la peur nous étourdissait. Plus aucuns repères, à qui se fiait?

- Rin...?

J'étais incapable de comprendre ses mots, tant le ton avec lequel il les prononçait me fichait la trouille. Mon murmure plein de terreur avait à peine dû lui parvenir.
Je savais que la colère viendrait après la stupeur, alors pourquoi n'ai-je pas simplement courus, comme autrefois? Pourquoi ai-je tenus à rester? Pourquoi ai-je tenus à contenir ses regrets et ses remords face à ce jour déplorable?
Asa nous regardait tout à tour, ne sachant vraiment ce qu'il se passait.
Soudain sous mes yeux apparut mes cicatrices. Je me replongeais dans ce souvenir. Une chambre d'adolescente, le poster d'un groupe de rock, un bureau rangé, des livres à peine entamés, pour d'autres dévorés par une lectrice avide. Un lit couvert d'un édredon fait main durant la grossesse d'une mère aimante. Les chaussures d'un père déçu. La ceinture pendante dans sa main tremblante sous les effets de l'alcool. Ma vue se brouille. Un coups. Puis deux, puis trois... Puis des dizaines. Une douleur immense dans le cœur. Et les seuls mots qui me parviennent de cet homme qui autrefois, m'avouait sans honte m'aimer:

- Tu es inconsciente! Tu es la honte de la famille! Regarde ce que tu nous as fait! Je te hais!

On dit que tout à une fin. Mon cauchemar n'en a jamais connu. Il a juste connu une variante.Une nouvelle donnée à l'équation.
Rin me faisait alors tellement penser à mon passé. J'en avais peur. Terriblement peur. Arriverait-il alors à se résonner? J'en doutais. Mais moi... Y arriverais-je? Ou perdrais-je encore un ami? Un ami proche? Lui? J'aurais aimé vous dire que la réponse serait non.


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 624485fgh
##   Dim 12 Oct 2014 - 20:51

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
Rin Hakari
Messages : 815
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Zen... c'est se qu'on dit

Sans doute n'aurais-je pas dû réagir comme ça, non, je n'aurais pas dû réagir comme cela! Mais j'étais encore bien trop traumatisé par ce qu'il m'était arrivé. S'en le remarquer, au lieu de conseiller mon ami calmement, je m'étais énervé moi-même, je m'étais énervé en me rappelant que je n'avais rien pu faire et que j'étais impuissant. La puissance était quelque chose dont j'aurais voulu à ce moment et depuis j'attendais ce moment. Mon cœur de flammes brûlait sous l'énervement. Je me consumais et mais chance de pouvoir avoir une nouvelle fois une personne chère à mes yeux avait comme disparu en poussière. Je sortis fougueusement de l'eau, empoisonné par la haine qui était revenu en moi telle une vague. Je n’eus même pas entendu l’appel d'à l'aide, cette voix tremblante qu'avait Ludmila. Et dire que j'étais venu ici pour la consoler... S'était peiné perdu à présent. Je me haïssais déjà intérieurement d'avoir réagi ainsi mais je me voyais mal venir vers elle tout sourire et lui dire que je n'ai fait qu'une petite crise. Non... Et puis, je ne me sentais pas le cœur de lui raconter ce que j'avais vécu. Je contenais alors toute ma rage et partis s'en prévenir... Je repris mon sac et retournai à ma chambre. Asa, la pauvre, ne bougea pas pendant un moment. Elle ne m'avait jamais vu ainsi. La tigresse avança alors calmement vers Ludmila et frotta lentement sa tête contre sa main en la léchant de sa grosse langue râpeuse. Malheureusement, elle devrait rapidement me rejoindre si elle ne voulait pas finir dehors et pour ne pas qu'elle s'attire d’ennuyer si elle se faisait voir par d'élèves.


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 1534527360-kit-rin-nouveau-signa
2ème compte: Nils Hirano
##   Dim 12 Oct 2014 - 21:08

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Rin est sortit avec fougue de la rivière, a empoigné son sac avec rage et sans un regard pour moi, il a filé. Comment et pourquoi? Je ne su alors pas ce qu'il s'était passé ce jour-là. Asa, sûrement par gentillesse, est venue vers moi pour une dernière caresse et une dernière léchouille. Merci Asa, au moins je ne suis pas toute seule.

- Veille sur Rin d'accord?

Elle fila tout de suite après et je me retrouvai seule avec ma propre douleur. Maria, Blue et maintenant, Rin. C'était trop. Je ne lui ai pas courus après. Je ne l'ai pas appelé. Son excés de rage était tellement... Violent. Je ne ressentais plus que le souvenir. Et peu à peu, je repassais ma rencontre sur le toit avec Rin. Mon moment d'affolement, puis notre gêne. Nos sourires, puis nos câlins. Sa main dans la mienne. Son au revoir.
Et aujourd'hui? Mes larmes. Sa présence. Son baiser... Son baiser. La douleur m'étriquait le cœur mais je n'avais que trop pleurer pour aujourd'hui. Lentement, je me levai et sans même un regard pour mon téléphone, je le remis dans ma poche avant de filer. Je suis passer m'acheter une salade et je suis montée dans ma chambre. Je n'en suis pas ressortit pendant deux jours.
On toqua à la porte un matin. Mon sac sur les épaules, je laissai mon téléphone sur le bureau. Pas un message n'avait été envoyé. Ni par lui, ni par moi. Je regrettais amèrement notre dispute. Avec un soupire, je sortis de ma chambre et rejoignis mes coéquipiers. Ma décision était prise, si je mourrais, peut-être Rin en souffrirait-il moins?


Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3] - Page 3 624485fgh
##   
Contenu sponsorisé

 

Trouver par hasard au détour d'un message [Riiiiin <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3