Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
[Event] Mission C : Confirmer un emplacement de base (Isis et Mitsuki)
##   Mer 22 Oct 2014 - 16:28

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Pour une fois moi aussi xD

Bon, elle a rien vu c'est déjà ça... Mais la façon dont elle répète ma phrase de la façon la plus suspicieuse du monde, c'est clair que ce plan de tente anonyme va pas le rester longtemps... Pas ma faute, vous avez vu sur quel ton elle me l'a demandé ? On aurait dit que c'était une maman qui surprend son fils les doigts pleins de chocolat à dire "c'est pas moi qui l'ait mangé !" En fait c'est même carrément ça. Mais je suis pas aussi puérile. Je crois.
Vous croyez qu'elle serait vexée si je lui apprend comment monter une tente ? Ça me fait un peu penser au jour où j'ai découvert que Dunkan savait pas peler une pomme. C'est comique dans le sens où il apprenait depuis deux ans à son singe à jongler avec mais il savait lui même pas les éplucher correctement... Il a toujours refusé que je lui apprenne (orgueil d'enfant) avant d'en avoir finalement besoin parce que sa pomme était tombée dans une flaque de terre molle... J'admets que je l'ai un peu aidé à tomber, cette pomme, mais il en a jamais rien su et ça c'est cool ! Bref, on était des gosses quoi...
C'est donc ma phrase type "changeons vite de sujet" qui eut le plus de succès, avec une réponse à la fois rapide, longue et assez saccadée. J'ai manqué d'exploser de rire. En plus ils ont presque la même façon de parler en plus, ça en est flippant... Mais ça me rappelle pas mal de souvenirs c'est drôle. Cette espèce de confusion de pensées qui fusent, pas forcément dans l'ordre, au rythme de leur arrivé sur un unique serveur mentale mais aux trop nombreuses idées... Ok j'arrête de parler chinois. Mais le principe est là.
Parce que malgré tout, il y a une grande quantité d'informations dans le flot de paroles que déverse Mitsuki (oui, le fait que Yuuna soit mignonne en est une même si je la classe pas dans les priorités et c'est pas dur de comprendre pourquoi). Je laisse donc mon cerveau imprimer les grandes lignes. Et analyser. Et ressortir des choses.
Elle arracha un brin d'herbe en revenant sur le principe de la mission et je tiquais un peu.

_ Je pense qu'on peut même faire plus que confirmer. Si ils ont repéré cette base c'est qu'elle devait être grosse, et vu le terrain je peux même dire que ça devait faire un paquet de monde pour la logistique, le transport des matériaux, et peut-être même des véhicules. Et ils partent en randonnée avec ça ? Il y a je pense une probabilité pour que la base ne soit pas dans le coin et que cet endroit soit le point de départ. Un peu comme si les scientifiques venaient d'arriver d'ailleurs et qu'on les accueillait pour qu'ils débutent leur mission. Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr, mais dans ce cas là ça expliquerait pourquoi il y avait autant de matériel pour si peu de besoin et donc que les masters ont pu confondre ça avec une base. Et ça voudrait dire aussi qu'il n'y a pas de base fixe dans les environs, ce qui nous arrange plutôt.

C'est à mon tour de me taire et de faire un retour sur mes pensées. Hé bien, on dirait que c'est un peu la séance monologue ce soir ! Bah c'est pas plus mal, si j'ai raison on va passer une nuit tranquille à la belle étoile... Je me sens cependant embarrassée d'avoir parlé autant, c'est assez loin d'être habituel chez moi en fait...
Mistuki décide d'aller chercher du bois pour la nuit et je me retrouve seule avec Bogdan. Il n'est pas très bavard lui. Mais il a un tempérament assez patient et à l'écoute, nous sommes bien tombées. Ça aurait pu être un feu, il aurait trouvé notre inactivité insupportable je pense... J'engageais donc la conversation avec lui, lui demandant si il avait besoin d'aide, pas forcément pour la cuisine parce que c'est pas trop mon truc surtout avec deux jambes en moins, mais il m'indiqua une casserole au manche cassé qui fit mon bonheur. Et une caisse abimée aussi. Et le trop plein de nourriture que nous avions pris. Peut-être qu'on avait un peu surestimé notre estomac pour le coup...
Nous commençâmes à réfléchir à un menu complet et aux diverses autres détails avant de parler plus calmement, de sujets plus importants disons. De faire connaissance, en gros.

_ Tu es à Terrae depuis longtemps ?
me demanda t-il d'une voix timide.
_ Un peu plus d'un an maintenant... Mine de rien ça passe si vite. Et toi ?
_ Six mois à peu près... Mais j'ai encore du mal à me mêler aux autres. A cause de... De ces trucs dans ma tête...

Je souris.

_ Tu sais je suis titan, et j'aimais pas trop mon pouvoir non plus au début, mais ça peut s'avérer tellement pratique... Je suis sûre que tu trouveras une utilité propre à ton don. Autre que celui de nous avoir déjà super bien aidé dans cette mission !
_ Merci... J'étais un peu... J'avais peur de ne servir à pas grand chose à cause de ça...
_ Et tu te rends compte comme on aurait perdu plus de temps sans toi ?

Du bruit se fit entendre dans la forêt, tout proche.
Toujours assise dans mon fauteuil et finissant d'en fabriquer pour les autres à partir de rondins, je scrutais l'obscurité. Ce devait être Mistuki mais on est jamais assez prudent comme on dit. Mais bon, un titan avec un rondin à la même c'est plus dangereux qu'un GIGN avec une massue. Ok j'exagère. A peine.

_ Bon et une fois qu'on a mangé, dodo ! Je suis crevée.


Enfin, dodo pour lui. J'ai beau être sûre de moi dans ma théorie, je fixerai bien un tour de garde nocturne avec Mitsuki...


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Mer 5 Nov 2014 - 18:40

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Tandis que j'étais sur le chemin du retour, je me repassai en boucle les paroles d'Isis. Et si elle avait raison ? Et si cet endroit avait été un point de rencontre ? Cela aurait expliqué pourquoi il semblait y avoir tant de monde. Peut-être que les scientifiques étaient partis seuls, et que les gardes, ces militaires-mercenaires qui les accompagnaient, les avaient rejoints ici. Ou leur avaient donné rendez-vous. Tout était possible...
J'aperçus finalement, au loin, Isis qui discutait avec Bogdan. J'étais presque heureuse de la voir comme ça. La dernière fois que je l'avais vu... Ce fauteuil l'avait mise tellement mal que j'en étais venue à me sentir mal moi-même. Finalement, elle semblait s'en sortir. Et cet exo-squelette était parfait...
Elle avait fini par accepter sa condition, ou au moins accepter le fait qu'elle devrait désormais apprendre à faire avec. Et ça, c'était déjà un grand pas.
Je croisai le regard d'Isis qui regardait au loin en m'entendant arriver, et je lui fis de grands signes, un sourire sur les lèvres. Afin d'éviter de crier, j'attendis de les rejoindre pour m'exclamer :

-C'est moi !


Je réunis le tas de bois que j'avais emporté, et m'assis face aux branches. Je regardai quelques instants autour de moi, à la recherche d'un bout de journal, ou quelque chose, avant de re-poser mon regard sur le tas de bois. Prenons la solution facile. Il n'y avait personne dans les parages... Je pouvais bien faire ça. Dans tous les cas, je n'avais pas encore utilisé ma magie depuis que nous étions ici. Je pouvais bien dépenser un peu d'énergie.
Créant un éclair parfait dans mes mains, grésillant à mes oreilles, je l'envoyai sur le tas de bois, qui ne tarda pas à prendre feu, percuté par la foudre. Les étincelles se répandirent un peu autour, mais je tapai l'herbe avec mon pied, histoire d'éviter de laisser la colline prendre feu.
Je me tournai finalement vers Bogdan, et lui adressai un sourire.

-Bon, je sais que ce qu'on avait ramené pour manger, c'était pas ouf... Des boîtes de râmens desséchées, c'est pas la joie. Mais ce que je te propose, c'est de tenter de faire chauffer une de tes bulles d'eau au dessus de l'eau, puis on le verse dans les boîtes, et on mange tous ensemble autour du feu ?

Je me tournai vers Isis.

-Ca fait tellement que j'ai pas partagé un bon moment avec des amis autour d'un feu de camp ! Alleeez, s'il vous plaît, on le fait hein ?!

Je sais, j'étais pitoyable. Un peu trop gamine aussi. Mais vous direz ce que vous voudrez, ce genre de comportement, ça marche.
Bogdan et Isis me rejoignirent près du feu. Bogdan, un peu hésitant quand même, créa une jolie sphère d'eau entre ses mains, et tenta de la faire léviter au dessus du feu qui commençait à bien prendre. C'était une expérience assez particulière, mais plutôt unique en son genre. Pour ma part, j'étais émerveillée. Avant que je ne le vois, je n'étais pas vraiment sûre que ce soit possible, et pourtant... Pourtant, Bogdan parvenait à faire de mes rêves et idées loufoques une réalité.
Après quelques minutes, il se passa quelque chose... Un truc auquel je n'avais pas pensé. La sphère d'eau se mit à bouillir, et des bulles d'eau remontèrent de partout, venant toutes de son centre. C'est à cet instant que je remarquai les sourcils froncés de Bogdan. Garder une sphère au dessus du feu ne devait pas être évident, mais si en plus l'eau de cette sphère était en train de bouillir...
Je me levai d'un bond, et courus chercher trois boîtes de râmens dans le sac à dos. Je les rapportai près du feu, et les ouvris. Légèrement maladroit, Bogdan parvint pourtant à mettre de l'eau dans chacune d'entre elles sans en renverser la moitié par terre, bien que plusieurs gouttes soient passées au travers des trois boîtes. Je souris.

-Merci Bogdan ! Bon appétit !

Je pris ma boîte dans mes mains, donnai des baguettes à mes amis, et commençai à manger.

-Je vais faire le premier tour de garde cette nuit. Ensuite Bogdan tu prendras le relais, puis Isis tu finiras le roulement ? Est-ce que ça vous va ?

J'engloutis quelques nouilles avant de poursuivre :

-Si tout se passe bien, je pense que nous pourrons repartir demain matin. Nous vérifierons une dernière fois les lieux, et lorsqu'on sera sûr que personne ne revient, nous mettrons les voiles. Si tout se passe bien, je pourrais tous nous téléporter, à condition bien sûr que je n'ai pas utilisé une seule goutte de mon énergie...

Je levai les yeux vers Isis.

-Je compte donc sur toi pour me reprendre si jamais je flanche et cède à la tentation !




##   Sam 15 Nov 2014 - 16:09

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

Je me détendais lorsque j'apercevais Mitsuki entre les arbres.
Pas que je sois particulièrement stressée mais bon, on sait jamais ce qu'il peut arriver il vaut mieux rester sur ses gardes. Même si je ne pense pas qu'un scientifique soit à même de comprendre la scène qui se déroulerait sous ses yeux si il était là. Essayez d'imaginer, vous avez pour devoir de patrouiller dans la forêt en faisant attention à ne pas croiser des gamins à super-pouvoirs et vous tomber sur des tentes de camping, une handicapée en train de taper la discussion à un gamin visiblement pas sûr de lui, le tout dans un endroit réputé dangereux par ses fréquentations...
Enfin, c'est plutôt bien qu'on ait l'air bizarres avec un peu de chances ça nous donnera l'avantage de l'effet de surprise ! Cet effet, vous le remarquerez, qui ne marche pratiquement jamais, d'ailleurs. Je souris lorsque Mitsuki s'inquiète de notre nourriture. En même temps nous partions pour quelque chose de plus long, certes. Ajoutée à la drôle de vision d'un passant la boîte de pâtes à la japonaise et trois personnes parlant une langue différente et le tableau sera complet.
Comme toujours, son enthousiasme emballe tout le monde. Alors on fait des feux de camps avec les amis ? Je dois dire que dans le cirque on le faisait tout le temps, ça me ramène à loin... Enfin, loin, pas tant que ça en fait. Je me rend compte à quel point c'est comme le vélo, on oublie jamais comment faire, même les sensations.
Je regarde Bogdan se concentrer, faire voler la bulle d'eau. Une très belle bulle d'eau, il a déjà pas mal de maîtrise dis donc ! Surtout pour la maintenir au dessus d'un feu sans qu'elle s'évapore, il se débrouille vraiment bien. Mitsuki se précipite juste à temps pour prendre la nourriture avant que la bulle ne sombre dans les méandres du feu.
Et voilà, un repas de fait, manière Speedy Gonzales. Puis Mitsu distribue les tours de garde et je hoche la tête. J'assurerai donc la partie la plus proche du matin, il faudra que je sois sur mes gardes ce n'est pas la plus facile. Mais j'imagine que je serais déjà assez réveillée rien que d'avoir du me lever pour me rendormir après.
Je fronce les sourcils quand une goutte d'eau brûlante tombe sur mes genoux et me précipite pour l'essuyer. Ce n'est pas parce que je ne sens rien que je ne dois pas prendre de ces foutues jambes. Une brûlure qui ne guérit pas ça peut être dangereux...
Elle annonce que le départ se fera demain si on ne voit personne. Ça me rassure, je suis pas sûre que je vais arriver à dormir et le camping c'est plus vraiment adapté à mon état... Entre nous j'espère qu'on aura pas de problèmes non plu, mais ça je pense que ça peut se comprendre.
Je fais une moue sceptique devant la dernière phrase de notre master.

_ Quelle tentation, celle d'utiliser ton pouvoir ou de vider les réserves de nourriture ? Non je rigole, j'essayerai te raisonner, bien que je pense pas que tu sois quelqu'un de particulièrement raisonnable...

Il suffit de repenser à sa fougue quand elle était partie à la recherche d'infos sur Dunkan, j'aurai jamais pu lui empêcher de faire ça même avec la plus grande volonté du monde. Peut-être que si je me traîne par terre en suppliant ça marchera ? Un jour faudrait tenter !
Je finis mes pâtes avec un frissons, ça fait du bien il commence à faire un peu froid. Je propose un fruit à chacun et une fois terminée me lance dans une nouvelle carrière de maman-camping-en-fauteuil (c'est super facile de s'inventer des professions, il suffit de rajouter "en fauteuil" dérrière et c'est révolutionnaire...)

_ Allez, tout le monde au lit ! Enfin surtout Dan et moi. Sauf si tu veux une histoire d'horreur avant de commencer ton tour de garde Mitsuki ! C'est bien ce qu'on fait en camping non ?

Pourquoi je lui propose ça ? Mon esprit rationnel est incapable de raconter ce genre de choses. La dernière chose qui m'a fait peur c'était une donnée mathématique qui remettait en doute la théorie des tourbillons et... Ouais ça fait peur qu'à moi quoi ce genre de choses.


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Sam 29 Nov 2014 - 14:23

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Des histoires d'horreur... Des histoires d'horreur... OUI !
Je bondis sur mes jambes, les yeux étincelants, et courus vers Isis pour lui saisir les mains et ancrer mon regard dans le sien. Mes yeux s'illuminèrent et un large sourit étira mes lèvres. Je devais avoir l'air de l'adulte-enfant la plus heureuse de la terre. Finalement, il en faut vraiment peu pour me faire plaisir... Un feu de camp, des nouilles et des histoires qui font peur... Le top, ç'aurait été de remplacer les nouilles par des marshmallows grillés. Mais on ne peut pas tout avoir ! Malheureusement.

-Je veux une histoire d'horreur avant que vous alliez vous coucher !

Mon sourire s'étira encore (comment cela était-il possible ?!) et la voix d'Isis résonna comme un écho dans mon esprit. "...bien que je pense pas que tu sois quelqu'un de particulièrement raisonnable...". Heu. Mince. Je fais quoi là ? Je continue sur l'histoire qui fait peur ? J'abandonne ?
Je me mordis la lèvre une fraction de seconde avant de lâcher les mains d'Isis et de faire volte face, l'air de rien. Je passai une main dans mes cheveux pour les ramener sur mon épaule et retournai m'asseoir où j'avais pris place, à côté du feu.

-Oh et puis... Enfin, c'est pas obligé hein ! Vous pouvez aller vous coucher, je ne vous en voudrais pas. Après tout, la fatigue, ce n'est pas de la faiblesse !

Dis-je avec un air de petit saloperie qui s'y croit. Des fois, j'ai vraiment l'air d'une peste, c'est infernal ! Comment on remédie à ça ?! Y a des médicaments ? Antibiotiques ?! Nan, en vrai, faut que j'arrange ça...
Hurm.

-Bonne nuit !


Non, pas que j'essaie de réduire ce pur instant de honte, mais oui, je tente de le réduire. Ma phrase ne veut rien dire ? Shhh shh shhht. Je parle très bien. Et je pense très bien aussi.
Mon tour de garde commença. Ce fut long. Terriblement long. Une BD, un manga ou je ne sais quoi d'autre de transportable aurait pu me divertir, mais franchement, je ne comprenais pas qui avait eu l'idée de ne pas en ramener ! C'était vraiment bête...
Heureusement pour moi, après que j'ai expérimenté toutes les formes possibles que pouvait prendre un éclair dans ma main (j'ai réussi à faire un poney ! Un po-ney ! Vous vous rendez compte ?! Grandiose.), j'entendis du bruit dans l'une des tentes et Bogdan émergea. Je lui offris un sourire, et avant de partir me coucher, j'échangeai quelques mots avec lui. Divertissant ma soirée, il me raconta le rêve qu'il venait de faire. Non, je ne l'avais pas forcé à parler avec moi car je mourrais d'ennui. Faux, faux et archi-faux.
Cela dit, je finis par aller me coucher, croisant les doigts pour faire des rêves aussi cools que les siens.
Au bout d'un moment, je parvins à m'endormir, sous la douce musique du feu qui crépitait à quelques mètres de ma tente.
HRP : OMG c'est super nul, et super court... Désolée.




##   Dim 4 Jan 2015 - 0:09

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Désolée pour cette absence, ce retard, ce truc tout bizarre aussi ToT

Pour tout dire, je m'en voulais un peu d'avoir frustré les élans de Mitsuki. Quoi ? Vous trouvez pas ? Mais si, ça se voit qu'elle est frustrée, pas besoin d'être un sensitif pour lire dans les émotions d'un tonnerre j'ai l'impression. Je ne dis pas que les sensitifs ne servent à rien, loin de là, c'est même à mon avis un des pouvoirs les plus dangereux de Terrae. Mais en face de Mistu, vous avez deux façons de deviner ce qu'elle pense : la regarder et.ou l'écouter parler. C'est pour ça que c'est pas bien dur. M'enfin. C'est aussi plus sympa comme ça, les armoires à glaces ne m'inspirent pas plus que ça.
Frustrée, donc, elle nous envoie presque de force nous coucher pour ne pas montrer je suppose sa gêne d'être prise comme une gamins (ce n'était pas vraiment mon propos mais je suppose que c'est comme ça qu'elle l'a pris vu sa tête... C'et chou !) mais enfin, d'après elle la fatigue n'est pas une faiblesse. Ça fait beaucoup de "enfin" dans mon texte vous trouvez pas ? Une nouvelle manie peut-être, faudrait que j'arrête ça, ça me fait passer pour une blasée. Ou une nostalgique. Bref, personne ne lit dans ma tête pour le moment, de toutes façons...
Je me dirige vers la tente sans un mot, un léger sourire aux lèvres. J'ai le dernier tour de garde c'est ça ? Bon, il va falloir que je pallie au manquement de ce soir... Je prends encore quelques minutes à Dan pour qu'il m'aide à descendre de ce foutu fauteuil, m'allonge sur le duvet, que je puisse glisser mes jambes à l'intérieur.
Il a toujours fait plutôt froid en Pologne. J'ai donc pris le double de couvertures pour moi, aie trouvé une position confortable et ai fermé les yeux, médicaments à porté de main. Parce que je ne peux pas beaucoup bouger vu ms jambes, donc j'ai plus de risques de me refroidir, que je ne vais probablement pas dormir bien longtemps et que j'aurai donc besoin de me rendormir.Je soupire en disant bonne nuit au jeune garçon en face de moi. Je me demande quand Mitsu va me réveiller pour mon tour de garde. Pas trop tard, j'espère.

Vous pouvez pas arrêter la musique ? Si je sais qu'il y a de le musique... Le métro va exploser si vous coupez pas la musique ! Mais si enfin, je sais ce que je dis, laissez moi passer ! Ils vont tous... Je suis dans le métro. Merde, je veux sortir, pitié, laissez moi, bordel, il fait trop chaud j'étouffe... Je frissonne je vais mourir, laissez moi sortir ça va exploser, pitié... 
Mon pied se prend dans le cadre de la porte et je percute le s-[/i]
Je me réveille en sursauts. Tremblante. Le corps glacé. Je serre les dents. Petit à petit, minutieusement, je me retourne. D'abord les jambes. Puis le reste du corps. Et mon regard aperçoit dans la nuit le corps endormi de Dan. Je serre les dents. Ne pas paniquer. Ne pas pleurer. Juste prendre ce foutu médoc et fermer les yeux. Respirer, doucement. Lentement.
Bordel, le premier quart est même pas encore passé.

Non, saute pas ! Reste là, c'est dangereux Toto, saute pas, je sais que tu es un singe mais il y a de l'eau en dessous, beaucoup d'eau, et - Hey me tire pas ! Pourquoi t'es aussi fort au juste ? Mince, c'est vrai c'est le papa de Dunkan. Pourquoi vous me tirez, arrêtez ! Arrêtez je vais tomber ! Pitié !
Il me projette en avant. Je tombe. Beaucoup trop vite. Et c'est le contact avec l'ea-[/i]
Deuxième réveil. A nouveau, je tremble de tout mon corps et la douleur me déchire et me tire un couinement. C'est pas normal d'avoir mal comme ça, bon sang... Dan pose une main sur mon épaule. Mitsu a du le réveiller, ça doit être à son tour. Seulement maintenant... J'essaye de respirer. Il m'aide à me retourner à nouveau. Sur le dos cette fois. Les sens sont plus réceptifs dans cette position, c'est pour ça qu'on a du mal à s'arrêter de rire. Espérons que ça suffira...
Je prends un nouveau cachet. Ferme les yeux. Quelques minutes plus tard, Mitsu entre et se couche. Et j'entends sa respiration ralentir. Doucement. Longtemps, j'écoute. Encore. Très longtemps. Ce n'est que deux heures après que je sombre à nouveau.


Ça crépite, ça brûle, mon corps entier brûl-
J'émerge doucement alors que Bogdan me tapote doucement l'épaule. Pfff. Enfin. J'aurai du faire une nuit blanche, ça aurait été moins épuisant. Il m'aide à me traîner jusqu'à mon fauteuil, à l'installer dedans, me donne même des couvertures et le stock de bûches nécessaires pour le reste de la nuit. Je le remercie et le prie d'aller se coucher. Il doit être crevé le pauvre. Il faudra que je lui offre un petit truc en rentrant, il s'occupe trop bien de moi.
Je regarde les étoiles. Bon sang, ce que le ciel est beau. Il ne reste plus à attendre que le jour pointe le bout de son nez, et ce sera le plus beau des spectacles...



7h30.
Ça me paraît être une bonne heure, pas vous ? Le jour a déjà commencé à éclaircir le ciel, les oiseaux à chanter, tout se déroule pour le mieux et mes deux amis dorment à point fermés. Je regarde la branche à la forme étrange que j'ai confectionnée ainsi que le porte voix sommaire. Bah, ça suffira. J'espère juste qu'ils ne m'en voudront pas trop...
Tendant le bras, je poste la branche devant la tente, pile dans l'orientation du soleil et commence à imiter de drôles de grognements tout en brisant des branches sèches.
Bon d'accord, se faire réveiller par une ombre ressemblant fortement à un ours, un bruit d'ours et... Tout d'un ours sauf l'odeur quoi, c'est pas idéal, mais ça fera pas mal dans la série horreur non ?
Et pour me faire pardonner, le petit dej' est prêt !


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Ven 9 Jan 2015 - 16:48

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2369
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Le premier tour de garde fut long. Sous la tente, j'entendais les respirations d'Isis et de Bogdan qui me signalaient qu'ils dormaient. La respiration d'Isis, à plusieurs reprises, attira mon attention, car elle s'agita, mais ne voulant pas déranger, je la laissai se rendormir toute seule.
A plusieurs reprises, les animaux nocturnes vinrent me rendre visite. J'étais trop calme, trop inactive. Ils me prenaient pour un objet du décor.
Je souris en apercevant un petit rongeur s'approcher dans l'espoir de venir trouver un peu de nourriture dans notre camp. Je le laissai faire, avant de bouger mon pied, ce qui l'effraya et le poussa à partir. Une chouette berça mes oreilles grâce à ses hululements. Et puis, enfin, après de longues heures, ce fut l'heure. J'allai réveiller Bogdan, et m'assurai déjà qu'il avait suffisamment dormi avant de faire le relais. Je pouvais bien monter la garde encore un peu s'il avait besoin de quelques temps de sommeil en plus. Il m'assura que tout allait bien, m'en remercia, et je pris place dans mon sac de couchage. Une fois de plus, la respiration d'Isis me renseigna sur ses troubles, mais je pris sur moi, et me laissai emporter par Morphée.
La nuit passa rapidement. Trop rapidement. Et le réveil fut un peu trop brutal.

-Mon Dieu, Isis !!!

Je fus réveillé en sursaut par Bogdan qui sortit en trombe de la tente. Je levai les yeux, et aperçus... Un... Ours ? UN OURS ?! Mais ça existe plus ça ! Plus aucun ours ne vient nous voir ! Pourquoi il a crié "Isis" ?! Il est sérieux ! Nan mais elle est vivante, faut pas flipper comme ça !
Cela dit.. Cela dit...

-UN OURS !


Le rê-ve. J'ai envie de voir un ours depuis que je suis gamine ! Je veux un câlin ! Comment ça avec un coup de patte il m'envoie à l'autre bout du pays ? Trop paaas. JE VEUX UN CALIN.
Sortant d'un bond de mon duvet, je me hissai rapidement hors de la tente pour découvrir... Un déjeuner tout prêt, et Bogdan, figé, à regarder une fille aux cheveux blancs dans un fauteuil, agitant des branches, les cassant, et grognant comme un ours.
Je gonflai mes joues.

-Mais y a pas d'ours alors ?!


Bogdan ouvrit la bouche, la referma, l'ouvrit, la referma. Il voulait s'exprimer je crois, mais là, il gobait surtout des mouches. Un sourire en coin étira mes lèvres, tandis que j'observai l'échange de regard entre Isis et Bogdan.

-Mais pourquoi t'as fait ça Isis ?! J'ai eu la peur de ma vie !

Autant le dire, pour un Voyant, il l'avait pas vu venir celle-là... Malgré moi, croisant le regard d'Isis, j'éclatai d'un rire franc, et me calmai d'un coup lorsque Bogdan posa son regard frustré sur moi. Je pris d'un coup un visage sévère et m'approchai d'Isis.

-C'est... C'est pas sympa d'avoir fait ça, hein ! Nous, on a cru que tu avais été mangé par un ours !

Je me tournai vers Bogdan, et éclatai à nouveau de rire. Puis, je me tournai vers Isis.

-En vrai, bien joué. Ca faisait réel, en fait ! Bon, par contre, va falloir que je revois mon instinct de survie. Parce que dès que j'ai vu ça, j'ai eu qu'une envie : faire un câlin à cet ours. Tu crois que mon hyperactivité et mon inconscience pourrait être un problème ?

En fait, c'était même pas une fausse question. Entre nous, Bogdan était le seul à avoir réagi comme il faut, en fait.
Nous prîmes ensuite le petit déjeuner, qu'Isis avait si parfaitement préparé. Elle est vraiment parfaite, cette fille ! Une fois le petit déjeuner pris, nous rangeâmes tout notre attirail, et tenant mes amis chacun par la main, nos sacs sur le dos, les tentes sous le bras, je nous téléportai, après une brève concentration, à Terrae. Bon. Ca faisait beaucoup d'un coup, je le conçois. A notre arrivée, un léger vertige me prit, mais je me remis rapidement. Nous pûmes rapidement "retourner à notre vie", après que nous ayons fait notre rapport à Hideko.
La mission était terminée.


HRP : Bon, j'ai terminé la mission un peu vite, mais je pensais que c'était le mieux à faire, désolée >O< Comme ça on pourra en refaire un autre :D (la nana qui ne cesse de te surcharger, haha >>)




##   
Contenu sponsorisé

 

[Event] Mission C : Confirmer un emplacement de base (Isis et Mitsuki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Europe.
Aller à la page : Précédent  1, 2