Partagez | 
Le début d'une nouvelle vie
##   Jeu 14 Aoû 2014 - 0:43

Personnage ~
► Âge : 21
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Apprendre des choses, celles que je dois pour la fac et celles que je veux arce qu'elle m'interessent. C'est cool les etudes en Allemagne :p
Humeur : Interchangeante et difficile à deviner quand elle diffère à la norme

Mes pas ralentissent quand je m’approche du portail et je m’arrête  à l’entré. Du premier coup d’œil, l’endroit où je me trouve ne semble être rien de spécial. Juste une école. Rien de plus. Mais j’ai du mal à le croire. Le souvenir de ma rencontre avec le type qui m’a proposé de venir ici est trop frai dans ma mémoire. Ou plus exactement le souvenir de ce qu’il m’avait dit.

Je ressens un mouvement dans mes bras et je baisse la tête pour regarder Liryo. Il me regarde d’un regard curieux et un peu effraye, ses oreilles se penchent tantôt dans une direction, tantôt dans une autre, mais il ne miaule pas. Il est inquiet. Je le comprends. Sa vie était tout sauf facile jusqu’à présent et à chaque fois qu’il y a eu des changements, ce n’étaient pas des changements pour de mieux mais pour de pire. C’est quelque chose que l'on a en commun. Tout comme la pensée que l’on ne devrait pas être là. Mais on y est. Et même si je ne fais pas confiance à celui qui m’a dit de venir ici, quelque chose me dit qu’il n’a pas menti.

‘Vient à Terrae. On pourra aider ton ami là-bas.’ C’est ce qu’il m’a dit quand il m’a proposé de venir là. Il a voulu me faire croire que c’est un endroit comme tous les autres et qu’il voulait seulement aider. Mais je sais mieux que lui croire. Cet endroit n’est pas une clinique d’un vétérinaire. Et ce n’est pas tant pour Liryo qu’il m’a proposé de venir ici. Non, ce qu’il a voulu, c’était moi. Et il a dit qu’on pourrait aider Liryo parce qu’il a remarqué que je ferai tout pour le sauver. Un mensonge blanc, certainement, puisque Liryo allait mieux que jamais. Sauf qu’il allait mieux depuis quelques jours bien avant qu’on soit arrivés ici. Il allait mieux depuis le moment où j’ai dit que je viendrai.

Je laisse mon regard passer sur les alentours. Ca a vraiment l’air d’une simple école. Sauf que je sais que ça ne l’est pas. Je ne peux pas dire pourquoi, mais je sais qu’il y a quelque chose en cet endroit. Quelque chose que jusqu’à peu j’aurais considéré comme ‘anormal’. Et pour une raison que je n’ai pas encore comprise, on m’a fait venir ici.

Je pourrai partit. Je devrai, même. Tout ceci était trop louche. Et pourtant, je ne bouge pas d’un seul centimètre. Je sais que je ne peux pas. L'état de Liryo a commencé à s’améliorer dès que j’ai dit que je viendrai. Rien ne dit que son état n'empirera pas de nouveau si je décide de repartir. Rien ne dit qu’il ne mourra pas. Et ça, c’est un risque que je ne peux pas prendre. Je ne peux pas le laisser mourir. Je ne vais pas le laisser mourir. Je vais rester. Je dois rester. Et ce n’est pas une idée qui me plaît.

Mais d’autre part, qui sait, peut-être ce portail est en fait le portail qui mène à ma nouvelle vie ? Une vie meilleure que la précédente ?
Enfin, on peut toujours rêver.
##   Jeu 14 Aoû 2014 - 2:05

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 496
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Cela n'allait plus trop depuis quelques temps déjà et Tahia savait parfaitement ce qui n'allait pas car elle se sentait vraiment fautive de ce qu'il s'était passé il y a de cela quelques jours. Lorsqu'elle avait revu Aaron, la brune avait été vraiment heureuse de le revoir et elle avait été contente d'apprendre qu'il avait été initié et qu'il commençait à découvrir ses pouvoirs comme il en avait été de même pour les siens lorsqu'elle les avait obtenus. Cela aurait dû être une matinée comme une autre, elle aurait pu passer un peu de temps avec le jeune homme sans qu'il y ait le moindre souci et voilà que les choses avaient commencé à mal tourner et cela depuis qu'elle avait accepté de lire dans ce maudit carnet. Elle n'avait pourtant fait que suivre la demande de son camarade avait traduit le texte qu'il lui avait indiqué mais voilà qu'elle s'était mise à pleurer pendant la lecture, à la fois surprise, triste et légèrement dégoutée de ce qu'elle avait lu et découvert. Si elle avait été quelque peu dégoutée de ce qu'avaient fait les parents d'Aaron, la jeune fille s'était aussi dégoutée d'elle même de s'être montrée pendant un instant curieuse alors que ce qui était écrit était tout simplement horrible et elle le regrettait vraiment. Qui plus est, l'adolescente s'était mise à culpabiliser beaucoup lorsqu'elle avait vu la tristesse de son ami et voir les larmes de ce dernier ne l'avait pas beaucoup aidée à rester indifférente et ne pas éprouver un peu de culpabilité, malgré les remerciements que le jeune homme lui avait faits pour lui avoir dit la vérité, malgré les mots très durs qui avaient été écrits. Ça avait été un très moment pour l'étudiante et autant dire que même le reste de sa journée n'avait pas réussi à améliorer son humeur et le fait qu'elle se sentait responsable de la tristesse qu'éprouvé son camarade à présent.

Et cela faisait maintenant quelques jours que Tahia évitait Aaron, elle ne voulait pas éprouver une nouvelle fois cet horrible sentiment de culpabilité et de dégout d'elle même en le voyant, cela serait assez difficile comme cela. A présent, elle faisait tout pour s'occuper l'esprit le plus possible et cela passait par diverses activités: il y avait d'une part les cours qu'elle suivait, l'aide à l'infirmerie quand elle avait du temps libre ou sinon, elle partait tout simplement se promener dans un endroit calme où elle s'installait pour lire quelques livres qu'elle avait emprunté. La jeune fille profitait aussi de ces quelques moments de solitude pour essayer de s'exercer sur son pouvoir, que cela soit celui de la guérison tout comme sa maitrise sur l'air et si elle ne parvenait à soigner que les blessures légères et à réduire au mieux les blessures plus importantes, elle réussissait un peu mieux à se servir de l'air qui l'entourait. Comme à son habitude, la brune le voyait et pouvait le toucher mais elle avait découvert il y a peu qu'elle pouvait aussi s'en servir comme moyen de défense et d'attaque vis à vis de quelqu'un d'autre même si ce n'était pas encore au point et qu'elle ne comptait pas encore s'en servir dans le but de blesser quelqu'un ou de faire tout simplement du mal. C'était déjà si rare de la voir énervée de quelque chose depuis qu'elle était arrivée à Terrae et même si son Vide était encore présent, il s'était même fait plus présent depuis qu'elle avait parlé avec Aaron, l'adolescente voyait tout de même qu'elle était un peu plus apaisée que lorsqu'elle était partie du centre il y a maintenant plus d'un mois de cela. C'était passé étrangement vite alors que l'étudiante avait l'impression que cela ne datait pas d'hier et qu'elle était encore cette jeune fille timide mais curieuse de découvrir ce lieu qu'était l'institut de Terrae. Autant dire qu'elle ne regrettait vraiment pas sa décision d'avoir suivi le Master cette nuit là.

Ce fut d'ailleurs en repensant à son arrivée dans cet établissement que Tahia arriva non loin de ce dernier, elle avait passé un moment dans la forêt et le besoin de retourner à l'institut lui était venu depuis quelques instants déjà. On aurait pu parler d'une intuition mais la jeune fille aurait répondu une toute autre chose et on l'aurait surement prise pour folle si on avait entendu sa réponse: le vent lui avait dit quelque chose, à savoir qu'il valait mieux qu'elle revienne rapidement à l'école. Si l'adolescente avait été très intriguée d'entendre, pour une fois, autre chose que le murmure continu du vent, elle avait rapidement fait route vers l'institut, se demandant ce qu'il pouvait y avoir qui nécessite qu'elle retourne là-bas. Si au départ, la brune ne vit rien alors qu'elle approchait de l'entrée, elle eut cependant la surprise de voir que quelqu'un attendait devant l'entrée et ne semblait pas vouloir bouger de suite. Qui ça pouvait bien être? Ce n'était, après tout, pas tous les jours que quelqu'un venait à l'institut et alors que cette pensée traversa l'esprit de l'étudiante, un éclair de lucidité lui vint alors qu'un sourire passa sur ses lèvres. Un nouveau venu! Car oui, la jeune fille avait pu remarquer qu'il s'agissait d'un garçon, elle ne pouvait pas dire sur le coup quel âge il avait par rapport à elle, étant donné qu'il lui tournait le dos mais elle ne tarderait pas à le découvrir. Et d'une certaine manière, ça lui rappelait le jour de son arrivée à Terrae, elle se trouvait à l'entrée de l'établissement en se demandant vraiment si elle avait bien fait de suivre l'étrange personne qui l'avait conduite jusqu'ici et si elle ne s'était pas mise dans la galère en acceptant. Elle ignorait si toutes les autres personnes ayant été dans le même cas qu'elle, ont eu le même genre de pensées mais il ne faisait aucun doute que tous s'étaient imaginés arriver dans un lieu totalement à part.

N'étant à présent qu'à quelques mètres de l'homme, Tahia finit par prendre la parole d'une voix forte, ne tenant pas compte du fait que le nouveau venu ne l'avait pas entendu arriver et qu'elle risquait de le surprendre.

" Bonjour! Vous êtes nouveau ici? Vous avez besoin d'aide? "

La jeune fille en avait profité pour réduire les quelques mètres qui la séparaient de l'inconnu et très vite, elle se plaça en face de lui, n'ayant pas remarqué qu'elle avait oublié de cacher son œil gauche, elle qui le faisait d'habitude lorsqu'elle croisait quelqu'un qu'elle ne connaissait pas.

" Je m'appelle Tahia Makoto et je suis une des nombreux élèves qui se trouvent dans cet institut. Vous vous appelez comment? "



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Jeu 14 Aoû 2014 - 19:05

Personnage ~
► Âge : 21
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Apprendre des choses, celles que je dois pour la fac et celles que je veux arce qu'elle m'interessent. C'est cool les etudes en Allemagne :p
Humeur : Interchangeante et difficile à deviner quand elle diffère à la norme

J’ai entendu quelqu’un parler derrière moi, mais je n’ai pas fait trop attention à ce qu’était dit en croyant que la personne ne s’adressait pas à moi. C’était uniquement quand la fille en question s’est placé en face de moi et m’a adressé directement la parole que j’ai réalisé que c’était moi à qui elle s’adressait.

« Je m’appelle Tahia Makoto et je suis une des nombreux élèves qui se trouvent dans cet institut. Vous vous appelez comment ? »

Une élève ? Alors ce n’est réellement qu’une école comme toutes les autres ? J’ai du mal à le croire. Mais la jeune fille devant moi (elle à l’air d’avoir à peu près mon âge) ne semble pas mentir.

« Kurei Yataro. »

Mon regard est attiré sur son œil gauche pour un court instant qui dure à peine une demi seconde. Il a une autre couleur que le droit, en effet, il semble être son contraire. L’œil droit est bleu turquoise. Le gauche est gris. L’œil droit est plein de vie et d’émotion. Le gauche est vide.  Comme moi. Mais je n’y fais plus attention et je ne pose pas des questions. Je prétends de n’avoir rien remarqué d’anormal et je suis sur que la fille en face de moi n’a rien remarqué de particulier.

« Enchanté. »

Liryo tourne encore dans mes bras dans une tentative de devenir invisible. Il n’a jamais été très à l’aise en face des inconnus. Je le caresse pour le calmer. Sachant qu’il ne peut pas disparaître, c’est fort probable qu’il va tenter de s’enfuir si je ne fais rien et il me faut éviter cela. S’il décide de se cacher dans un coin, mes chances de le retrouver sont quasiment nulles, puisque je ne connais pas les lieux.

Je devrais peut-être demander de l'aide à quelqu'un. Comme la fille en face de moi. Tahia. Mais pourquoi devrait-elle m'aider si je ne peux rien lui offrir en retour ? Après tout, des gens qui offrent de l'aide juste parce qu'ils veulent aider n'existent pas. C'est une leçon que j'ai déjà apprise. Alors je ne dis rien. Après tout, il n'y a vraiment rien de plus à dire.
##   Jeu 14 Aoû 2014 - 23:52

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 496
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

C'était vraiment un étrange garçon qu'elle avait en face d'elle et autant dire que Tahia le trouvait plutôt intéressant bien qu'elle ne le connaisse pas et qu'ils n'aient pas encore échangé la moindre conversation mais quelque chose lui disait qu'il y avait quelque chose chez ce nouveau venu qui allait lui plaire. Rares étaient les personnes qui parvenaient à attirer autant son attention et dans ce genre de cas, cela pouvait signifier que la brune aimerait bien en savoir plus sur ces dernières et en savoir plus sur elles, et peu importe si le résultat final s'avère être positif ou négatif. En règle générale, sur les personnes que l'étudiante avait pu rencontrer, cela s'était terminé d'une très bonne manière et cela avait eu un bon impact sur elle qui avait commencé à être plus en confiance qu'avant et à éprouver moins de frayeur que lors de son arrivée. Si un soupçon de méfiance persistait encore et toujours chez l'adolescente quand elle se retrouvait confrontée à quelqu'un, en particulier lorsqu'il s'agissait, cette dernière disparaissait dès qu'elle avait le sentiment qu'elle pouvait faire confiance à la personne en face d'elle et qu'elle ne risquait rien. Et pour une fois, elle avait totalement mis de côté son inquiétude pour aller s'adresser à cet inconnu et ce n'était vraiment pas pour lui déplaire, même si elle se demandait si elle pouvait vraiment lui faire confiance ou si elle devait garder un peu de méfiance malgré tout. En clair, si à l'extérieur la jeune fille se montrait très calme devant le nouveau venu, c'était une toute autre chose dans son esprit et ce n'était pas quelque chose qu'elle appréciait beaucoup, il fallait le reconnaitre. Elle n'aimait pas se retrouver à réfléchir trop longtemps sur des choses totalement paradoxales entre elles et dont elle n'aboutirait à rien si elle ne cessait pas de penser.

Aussi, Tahia manqua de sursauter lorsqu'une voix la ramena à la réalité et elle mit un petit moment avant de comprendre que c'était le mystérieux garçon qui venait de lui parler et qui, il semblerait, venait de se présenter. Cet homme s'appelait donc Kurei? Cela ne lui semblait pas être un nom européen, elle pouvait donc en conclure que le nouveau venu venait d'ailleurs, du moins c'est ce qu'elle pensait mais ne sachant rien de lui, l'adolescente ne pouvait que se faire des hypothèses et donner quelques conclusions. Cependant, la brune remarqua que le jeune homme la fixait, certes cela ne dura pas longtemps mais cela fut suffisant pour qu'elle constate que ce que Kurei devait regarder était ses yeux, ce qui lui ramener une de ses mains vers son visage avant qu'elle ne constate, avec surprise mais aussi avec un peu d'agacement que son œil gauche était totalement à découvert et qu'il ne faisait aucun doute qu'il avait dû remarquer la couleur différente de ses yeux. Elle ne put retenir un léger soupir alors que son visage s'était fait un peu plus neutre, enlevant toute expression de joie de son visage. Non mais vraiment, comment pouvait on être aussi idiot?! Elle qui ne voulait jamais montrer son œil à qui que ce soit, voilà que la jeune fille le laissait à découvert et visible à n'importe qui! Elle était vraiment une idiote. Mais dans tous les cas, ce n'était plus nécessaire qu'elle le cache à présent que le jeune homme l'avait vu, aussi retira-t-elle finalement sa main, bien qu'elle ne soit pas encore parvenue à se départir de la neutralité qui s'était installé désormais. Non pas qu'elle allait parler de son cas, de toute façon l'étudiante n'allait pas raconter les choses aussi facilement et rapidement, ce n'était pas le moment de toute façon, et puis elle doutait que cela intéresse vraiment le jeune novice, alors autant qu'elle fasse comme lui: aucune remarque sur ce qui avait été vu.

Ce fut de nouveau la voix de Kurei ainsi qu'un mouvement dans les bras de ce dernier que Tahia se rendit compte alors que le jeune homme n'était visiblement pas venu les mains vides et elle ne put retenir un sourire à la fois amusé et attendri alors qu'elle remarqua qu'il y avait un chat. Ce dernier semblait être plutôt craintif car il cherchait à se faire le plus petit possible pour ne plus être vu de qui que ce soit et cette attitude ne put que rappeler celle qu'avait eu l'adolescente lors de son arrivée à l'institut ou même lorsqu'elle venait d'arriver au centre et qu'il fallait qu'elle rencontre d'autres personnes qu'elle ne connaissait pas...

" On dirait moi lorsque Grand-Mère cherchait à m'intégrer un peu dans le centre avec les patients et les employés... Et moi je cherchais toujours le moyen de disparaitre pour qu'on ne me voie plus... "

Tahia ne put s'empêcher de dire ces paroles et bien qu'elles n'aient été que murmurées, elle était certaine que le jeune homme l'avait entendu, elle-même ne s'était pas rendue compte qu'elle n'avait fait que dire à voix haute la pensée qui venait de la traverser, alors qu'elle se souvenait du centre où elle avait passé toute son adolescence, du moins jusqu'à ce qu'elle quitte cet endroit et que finalement, quelqu'un n'apparaisse et lui propose de venir ici. En tout cas, ces mots prononcés inconsciemment suffirent à ramener un peu de bonne humeur à la jeune fille qui quitta des yeux le petit animal craintif avant de reposer les siens sur les beaux yeux clairs de Kurei.

" C'est plutôt inhabituel de voir un animal dans l'institut mais je suppose que si le Master qui est venu te chercher et qui t'a amené ici, n'a pas émis d'objection à ce que tu prennes le chat avec toi, c'est qu'il n'y aura pas de problèmes. Il faudra par contre vérifier que ceux qui partageront le dortoir avec toi n'aient pas un quelconque problème d'allergie ou quelque chose dans le genre, c'est déjà suffisant de voir des personnes blessées venir à l'infirmerie sous prétexte qu'ils se sont battus entre eux ou tout simplement parce qu'ils ont fait les idiots avec leurs pouvoirs... "

Ce fut à ce moment là que Tahia se rendit compte de ce qu'elle venait de dire et si elle l'avait pu, elle se serait surement tapée la tête contre un mur en se traitant d'idiote. Si elle avait été extrêmement ouverte d'esprit à son arrivée à Terrae, au point d'être simplement surprise parce qu'on lui apprenait, la brune oubliait que ce n'était pas le cas de tout le monde, il suffisait qu'elle se souvienne de ce que lui avait dit Aaron la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Le jeune homme avait été persuadé que cet établissement n'était rien d'autre qu'une secte, l'adolescente devait bien reconnaitre qu'elle avait pensé aussi qu'elle se trouvait dans un lieu de cinglés avant de se rendre compte qu'elle avait tort sur ce point. Du moins, elle devait avouer que certaines personnes étaient particulières mais si on tenait compte de leur passé et de ce qui a été responsable du Vide que chacun a pu ressentir, on pouvait clairement comprendre les caractères de certains. Aussi, soupirant une seconde fois, aussi bien mentalement qu'extérieurement, l'étudiante se tourna vers le jeune homme avant de lui demander:

" Le Master ne t'a rien dit, je suppose? Sur la raison pour laquelle tu es ici et sur le Vide que tu dois ressentir depuis un moment, n'est ce pas? Je ne suis ici que depuis peu mais je sais ce que c'est pour l'avoir enduré deux fois. Pose les questions, tu en as tout à fait le droit et je te répondrais le mieux que je pourrais. "



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Ven 15 Aoû 2014 - 22:39

Personnage ~
► Âge : 21
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Apprendre des choses, celles que je dois pour la fac et celles que je veux arce qu'elle m'interessent. C'est cool les etudes en Allemagne :p
Humeur : Interchangeante et difficile à deviner quand elle diffère à la norme

Visiblement, je n’étais pas assez discret, elle a remarqué ce qui a attiré mon attention. Et vu son comportement, c’est clair que ma décision de ne rien dire au sujet de ses yeux était la bonne. Ça doit être lié à quelque chose qu’elle préférait oublier, ou au moins quelque chose dont elle ne veut parler à personne, encore moins à un étranger. C’est un sentiment que je peux comprendre. Un sentiment que je comprends même trop bien.

Son expression change quand son regard tombe sur Liryo, et elle sourit. Alors le petit chaton la rappelle elle-même dans le passé ? En la regardant maintenant, il m’est dur de l’imaginer toute craintive et timide, puisque c’est elle qui est venue vers moi d’elle même, et c’est elle qui tente de tenir une conversation avec moi – une conversation qui risque d’être assez unilatéral, vu que je n’ai pas la moindre intention de lui dire quoi que ce soit.

D’autre part, cette fille semble être une bonne source d’information, si j’arrive à la faire parler. Certes, il est fort probable que ce qu’elle me dit est loin d’être vrai, mais il est aussi vrai que cette vérité est valable pour toute autre personne, et pas uniquement la fille devant moi. Et je ne peux pas permettre à ma méfiance de m’empêcher de récolter des informations quand elles me sont offertes.

« Quel est ce lieu ? »

Ce n’est peut-être pas vraiment une question qui donne une impression très intelligente de moi (après tout, je suis venu ici par moi-même et quel idiot ne sait pas où il arrive ?) Mais c’est la seule que je peux poser et qui résume tout ce que je veux savoir. Mon regard se fixe sur le bâtiment derrière la jeune fille, le bâtiment qui ne semble être rien d’autre qu’une école comme toutes les autres. Ce n’est pas le cas. Je le sentait du premier moment que je l’ai vu et ce que la fille devant moi m’a déjà dit n’a fait que renforcer mes soupçons.

Elle parlait des pouvoirs. Ce n’était probablement qu’un lapsus, mais c’est justement pour ça qu’il faut que j’y fasse attention. Des pouvoirs. Vu la façon dont elle l’a dit, je peux presque croire qu’elle parle des pouvoirs magiques. Sauf que je ne suis de loin pas assez naïf est stupide pour croire une chose pareille. Mais encore une fois, elle ne semble pas mentir. Peut-être qu’elle y croix ? Peut-être même qu’elle pense avoir vu quelqu’un utiliser ces ‘pouvoirs’, ou elle croix qu’elle en a elle-même ? Si c’est le cas, la seule explication est que je me suis retrouvé dans une maison des fous.

Mon expression ne change pas et la façon dont je me tiens ne montre rien de ce que je ressens, mais je ne peux pas nier la rage qui monte dans mon esprit. Je n’étais peut-être pas dans le meilleur d’états quand j’étais trouvé par ce type qui m’a convaincu de venir ici, mais je ne suis pas fou ! J’étais hors de moi, je l’avoue, je le suis toujours, d’ailleurs (montrez-moi un autre qui a vécu ce qui m’est arrivé et qui n’a pas laissé ces expériences l’affecter !) Mais cela ne veut pas autant dire que je suis timbré !

Le cours de mes pensées est interrompu quand je prête mon attention à la fille devant moi à nouveau. Dans son regard, je vois entre autres de la confusion. Elle doit vraiment me prendre pour un idiot après une telle question. Alors je précise avant qu’elle puisse me répondre. Ma voix est calme, exactement pareil que quand je me suis présenté, et rien n’indique ma colère. J’ai eu assez de temps pour apprendre à cacher mes sentiments et mes pensées, il est donc sur que la fille en face de moi ne remarquera rien. Liryo et le seul à pouvoir lire en moi comme dans un livre ouvert.

« Le monsieur qui m’a trouvé et m’a proposé de venir n’était pas très bavard au sujet du lieu où il voilait que je vienne. Il m’a offert uniquement une raison pour venir, le nom et les indications pour que je sache où aller. Mais maintenant que je vois ce lieu, je ne pense pas que je sois au bon endroit. Il s’agit bien de Terrae ? »

Je suis bien plus poli en parlant du "monsieur qui m’a offert de venir" que je n’ai envie de l’être. Mais la jeune fille n’est pas obligé à savoir que ce type, ce ‘Master’ comme elle l’a appelée, est loin d’être quelqu’un que j’apprécie, alors autant prétendre que j’ai au moins un peu de respect pour lui. Ce n’est vraiment pas tellement différent de quand j’ai joué la même comédie il y a plus de huit ans, quand j’ai du porter le masque du ‘jeune maître Yataro’. Je pense que c’est la première fois que j’ai mis ce masque volontairement. Et quelque chose me dit que c’est loin d’être la dernière. Mais cela n’a pas d’importance – après tout, ce masque est un que j’ai porté depuis petit, il est comme mon deuxième visage, alors il n’y a pas de crainte que quelqu’un remarque quelque chose. Encore moins si ce quelqu’un me connais à peine, voir pas du tout.
##   
Contenu sponsorisé

 

Le début d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.