Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[Event] Mission C - Bis - Confirmer un emplacement de base [Ludmila]
##   Jeu 21 Aoû 2014 - 13:02

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

L'Italie c'est beau, en temps normal, avec ces paysages. Beau et chaud. Sauf que, perdus sur les côtes de cette dernières avec la Sicile en vue depuis près d'une heure, un soleil de plomb et avec douze heures d'avion au compteur, Aaron était presque dans les vapes. Même avec la pauvre clim qui est pourtant à fond... La tête appuyée contre la vitre, il regardait ce paysage qui ressemblait à une carte postale alors qu'un mal de tête s'emparait de lui. Qu'est-ce que l'étoile solaire qui était avec eux était bavard ! Si Aaron avait bien comprit c'était un Italien, nommé Enzo après il n'avait pas retenu son nom. Et vu qu'il était le seul à avoir l'âge de conduire, dix huit ans ou vingt-et-un ans, Aaron n'avait pas non plus fait attention à ce point, c'est donc lui qui conduisait. Ce qui n'empêchait pas Aaron d'avoir envie de le faire taire. Puis à côté de lui, il y avait la master Air guérisseuse, Yu... Yuuna, qui au contraire d'Enzo était presque silencieuse. Au début Aaron avait un peu douté, vu qu'elle semblait avoir le même âge que lui, mais il avait rapidement déchanté quand elle leur avait donné les instructions à suivrais.  Et enfin y avait Ludmila, une tonnerre lunaire comme lui. Et dont la forte poitrine semblait intéresser l'italien... Aaron écoutait d'une oreille distraire les informations que donnaient la master sans arriver à détacher son regard de l'horizon. 
- On est arrivé ! Clama soudain l'Italien en arrêtant la voiture. 

Enfin ! Aaron s'étira puis se pencha pour voir OÙ ils étaient arrivés.  
- Mais... Ne put s'empêcher de dire l'adolescent. Y a que des arbres... 
- Regarde, lui dit gentiment Yuuna en pointant le GPS. Il y a une zone un peu plus loin. Ça ressemble à un port ou a des doc donc il vaut mieux laisser la voiture ici. 

Aaron hocha de la tête en remarquant l'espace sur le plan. Vu qu'il était proche de la mer, ce ne serait pas étonnant que ça soit des doc. Sauf que ça avait l'air un peu trop perdu pour l'être... L'adolescent descendit de la voiture en retenant un bâillement. Ce pays était bien trop chaud pour lui... Des arbres, des arbres et encore des arbres à perte de vue. Avec des cigales pour faire un beau fond sonore... Qui étaient plus agaçantes que rassurantes, allant même se catégoriser dans la catégorie des bruits stressant. L'adolescent vit la master adresser quelques mots à l'étoile solaire qui disparu presque aussitôt. 
Euh... 
Ah oui. Les feux solaires peuvent être invisible. Ok. Ce détail, qui n'en était pas un, avait été rapidement zappé avec la chaleur. Aaron s'apprêta à demander pourquoi il partait, mais il se retient. C'était... Logique. Vu qu'il était invisible, il pouvait voir si l'entrée était surveillée. Il finit par revenir à peine quelques secondes plus tard. Il avait surement dû courir.

[ Hrp > Je te laisse choisir ce qu'il dit ! ;)]


##   Jeu 21 Aoû 2014 - 21:21

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Une mission. En Italie. J'allais souvent en Italie plus jeune, autant dire que cela me rappelait de multiples souvenirs, plus heureux les uns que les autres.
Ce matin là, j'avais rencontré Yuuna, master air guérisseuse: Petite bouille d'ange caractéristique d'un air. Mais c'était la seule fille. Et elle était plus jeune que moi. Le drame. Il y avait aussi un jeune homme plus âgé, Enzo, qui n'avait pas arrêté de nous saouler durant le trajet, nous racontant ses souvenirs en Italie. Un feu invisible. Bon élément au sein d'un équipe, mais il n'aurait pas pu être muet aussi?! Et enfin, il y avait Aaron. Petit, frêle, et tonnerre téléporteur, tout comme moi. C'était un enfant. Comme Yuuna. Mais Yuuna était ma supérieure, je n'arrivais pas à la considérer comme une enfant, elle avait l'air tellement mature!
Aaron avait l'air aussi ennuyé que moi d'entendre Enzo (qui accessoirement, avait louché plusieurs fois dans mon décolleté.
Enfin, on arriva... Nul part! La master nous éclaira sur notre position et je soupirai, super. Perdus à côté d'un laboratoire probablement désaffecté. Bonne mission, juste ce qu'il me fallait pour me changer les idées.
L'étoile feu disparut et j'entendis distinctement qu'il filait entre les arbres puis plus rien durant bien quelques secondes (ah oui... C'est une flèche aussi?). Il revint et réapparut visiblement essouflé.

- Qu'est-ce-que tu as vu?! Yuuna semblait inquiète.

- Un laboratoire, comme convenu. Il n'y a visiblement personne et les caméras sont morte depuis bien quelques temps. Il y a une brèche par laquelle passer au niveau du grillage, après, pour entrer, je crois qu'il va falloir qu'un des tonnerres se téléporte à l'intérieur pour nous ouvrir.

J'approuvai d'un signe de tête et l'on se mit en marche, sans un mot. On arriva rapidement au premier grillage que nous passâmes avec facilité. J'avais comme un mauvais pressentiment.

- On devrait diviser l'équipe, une dehors, une dedans. Ca faciliterait les choses et nous ne perdrions pas trop de temps au prés de ce labo'. Comme convenu. Je déclarais.

- Bien vue Ludmi'. Enzo tu vas voir à l'intérieur. Tu pourras facilement te cacher grâce au pouvoir. Ensuite, un Tonnerre s'y colle.

- La salle de contrôle tourne encore, le courant est enclenché. Dis-je après une brève vérification.

- Cool. On pourrait peut-être en profiter pour récupérer des infos! Enzo semblait jubilé à cette simple idée.

- Ce n'est pas notre mission Enzo! Il me regarda avant de descendre vers mon décolleté. Crétin...

- Aaron, ça te dérangerait d'accompagner Enzo à l'intérieur? Yuuna, tu es ma sauveuse!


##   Ven 22 Aoû 2014 - 12:38

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Aaron chercha du regard une caméra. C'était étrange. L'italien leur avait dit qu'elles étaient mortes et pourtant il y avait du courant et la salle de contrôle tournait toujours... Ce n'était pas logique. Alors qu'il finissait enfin par en trouver une, la master le fit sursauter en lui demandant s'il pouvait accompagner Enzo à l'intérieur.
- Au... Aucun problème.  


- Pauvre choupi, il a l'air complètement terrorisé... 
Je vais finir par lui en coller une... Marmonna Aaron en passant devant Ludmila. C'est vrai qu'il avait un peu peur, mais de là à dire qu'il était terrorisé... Franchement Aoi avait raison en disant que les feux étaient bêtes. Ça tenait plus à de l'arrogance qu'à une réelle envie de se protéger. Aaron se retourna brusquement se souvenant d'un détail, pas si détail que ça.
- Euh... Ce serait pas plus prudent de prendre des talkie-walkie ?

- Bonne idée, fit la Master en hochant la tête. Enzo tu l'as ?
- Yep.
- Faites attention et ne vous éloignez pas trop. Et on se tient informé.

- Et euh, ajouta Aaron. Ça ne me parait pas logique que les caméras ne fonctionnent plus alors que la salle de contrôle tourne encore et qu'il y a du courant... Faudrait faire attention...
- D'accord. Je verrai ça.


Aaron hocha la tête et parti en direction de l'imposant bâtiment. Va savoir comment ils pouvaient entrer là-dedans... Il finit par se placer devant la porte et concentrer son pouvoir. De l'autre côté... De l'autre côté... De l'autre côté... Aaron sentit un courant d'air, entendit un crissement de verre et ouvrit les yeux. Enfin ! Une bonne téléportation ! Eh ben... L'endroit était sombre. Très sombre et il dut attendre quelques secondes. Autant pour s'habituer à la pénombre que pour retenir son envie de vomir.
- Hey demi-portion ! T'es encore vivante ? lui parvient la voix étouffée du feu à travers l'épaisse porte.

Aaron n'osait plus bouger. Le sol était dans un état... Déplorable. Il croyait distinguer des seringues et des feuilles à terres. Même une forte odeur de... Moisi ? Rance ? Il ne savait pas trop. Un bruit agaçant et répétitif semblait être le seul à l'horizon. Un peu comme de l'eau qui coule ou une lumière qui clignote...
- Hey répond, ça fait trop flipper...

L'adolescent ne put retenir un léger sourire en allant lui ouvrir. Alors lui aussi il avait peur. Sauf qu'à la différence de l'adolescent qui réglait sa peur en parlant le moins possible, lui devenait une véritable pipelette...
- Enfin ! Je te cro... Puta...

C'était le mot. A la lumière du jour l'endroit était encore plus flippant. Et le bruit ne faisait que le rendre plus effrayant. L'italien leva le talkie-walkie pour en informer Yuuna.
- On dirait vachement un repaire de drogué... Y a plein de seringues et ça pue la pisse, on explore quand même ?


##   Ven 22 Aoû 2014 - 13:48

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Quand Aaron passa devant moi, je l'entendis marmonner, et je lui soufflai à demi-mot que ça ne dérangerais sûrement personne. Yuuna me fila le talkie et on fila en même temps qu'eux vérifier les alentour. Trop calme. Je regardai partout, le visage fermé à toutes émotions.

- Tu repères quelque chose?

- L'endroit me parait trop calme. On entend pas les bruits de la nature. Comme si quelqu'un ou quelque chose menaçait de sa présence la faune et la flore. Tellement qu'elles se tairaient.

J'étais presque sûr de ma théorie. Dehors, devant les portes closes, nous repérâmes rapidement quelques seringues. On aurait dit des traces de luttes. Des sacs traînaient ça et là, sûrement perdu lors de la fuite des scientifiques comme on pouvait le supposer. J'en ouvris un au hasard et y découvrit de nombreux papiers, de formules... La base avait été abandonnée j'en étais presque sûr. J'entendis alors le talki se mettre en route et la voix d'Enzo me parvenir.

- On dirait vachement un repaire de drogué... Y a plein de seringues et ça pue la pisse, on explore quand même ?

- C'est pareil dehors. Il y a quelques sacs contenant des infos et des formules. A mon avis, ceux qui étaient là ne sont pas partis depuis longtemps, ce qui expliquerait peut-être pourquoi la salle de contrôle marche encore.

- Demande à Yuuna ce qu'on fait alors.

- Dis leurs de sortir, nous ne sommes pas là pour explorer mais seulement pour confirmer l'emplacement du labos. Il vaut mieux rentrer et communiquer à Hideko que la base est laissée à l'abandon. Oh! Et demande leur de ramasser les documents qu'ils trouvent, ils pourraient être utiles aux recherches de Terrae. Pour voir l'avancé des scientifiques.

Je communiquai l'information aux deux coéquipiers avant d'abaisser le talki. On regagna l'entrée principale méfiantes quand j'entendis le bruit d'un cran d'arrêt se retirer dans mon dos. Je me figeai et portai la main à ma hanche, où j'eus le bonheur de trouver mes deux dagues, sagement rangées.
J'attrapai le talki une dernière fois discrètement et soufflai, comme si je le disais à Yuuna, de façon à ce que les garçons ne sois pas remarqué si ce n'était pas déjà fait.

- On a de la visite.

Yuuna et moi nous retournâmes d'un même mouvement, et le regard qu'elle m'adressa était plein d'encouragement. Pour nous deux. Pour nous quatre. Derrière nous, il devait y avoir une bonne dizaine de ces salauds. Et j'osais imaginer avec facilité, qu'Aaron et Enzo n'étaient pas non plus seuls.
Les scientifiques étaient sûrement là pour récupérer leurs documents. Et nous, nous étions tombés sur eux, comme par hasard. J'étais presque étonné que cela n'est pas été une embuscade.
Ma première mission. Mon premier combat en vérité. A peine initiée. Super! Je priais de toutes mes forces pour que nous sortions tous vivants de cet enfer.


##   Ven 22 Aoû 2014 - 15:31

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Aaron n'aimait pas ça. Le fait de ne pas savoir si ces foutus caméras étaient réellement éteintes ou non. Avoir sans cesse l'impression d'avoir un regard braqué sur la nuque... Puis maintenant apprendre que la base avait surement été désertée il n'y pas longtemps lui produisait des frissons d'effrois. Franchement, pour se qui se prenait-il, se demanda l'adolescent en se baissant pour voir les inscriptions sur une feuille. Il n'avait ni la force, ni le courage de son frère. Il était juste bon à se réfugier derrière les autres...
- Bon, on n'avance pas, ramasse simplement quelques documents pour voir "l'avancée" des scientifiques, mais on entre pas plus dans ce merdier.

Aaron hocha de la tête en ramassant pour de bon la feuille. L'écriture était... C'était juste une note manuscrite avec une écriture indescriptible. Va savoir comment ils déchiffreraient ça. S'avançant légèrement dans la base, Aaron essayait de maîtriser sa peur. Les scientifiques... Croques-mitaines des habitants de Terrae... Dire qu'il y a deux semaines il n'en avait jamais entendu parler...
- Hey, finit par dire l'adolescent en s'arrêtant face à une sorte de comptoir ou d'accueil. On dirait qu'il y a un ordi. C'est le genre de truc qu'on prend en premier, non  ?
- Ah bon, fais voir, crevette. 

Aaron le guida avec sa lampe jusqu'à l'endroit où il était. La pièce était effrayant et chaque pas faisaient crisser le verre qui était à terre. L'italien laissa échapper un sifflement d'admiration devant l'ordinateur portable.
- Bordel de m... Ils en avaient du matos. Deux minutes je préviens Yu'

Un grésillement attira l'attention de l'adolescent qui se retourna. Ça... Ne venait pas du talkie-walkie d'Enzo. Aaron maudit la pénombre ambiante. Ils auraient mieux fait d'allumer cette satanée lumières.
- Euuh, demanda Aaron en scrutant le mur d'en face presque certain qu'il y avait quelqu'un. On pourrait pas...
- Courir ? Aller avance ! dit l'italien en se levant comme un ressort, attrapant l'ordi d'une main et lui prenant le poignet de l'autre tout en l'emportant dans un couloir adjacent.

Aaron sentit une douce chaleur partir de son poignet et le recouvrir. Etait-il... Invisible ? Il n'eut pas le temps de se préoccuper de cette question, qu'Enzo et lui percutèrent quelque chose dans le couloir. Aaron réussit à rester debout en sautillant et en s'appuyant contre le mur, mais ce ne fut pas tellement le cas de l'italien qui se retrouva à terre alors que la puce lui traduisait les différentes voix.
- Putain de me...  C'est quoi ça ?
- Lorenzo qu'est-ce que tu fous ? On t'as dit de pas les laisser passer !
- Merde, il est où mon pistolet ?

Des scientifiques... Au moins trois. Combien y en avaient-ils de cachés dans la pénombre ? A cause du choc, la lampe torche avait volé à quelques mètres d'eux et éclairait gentiment la scène. Aaron ne savait pas quoi faire. Entre Enzo qui était à terre et se relevait à peine et les scientifiques qui commençaient à comprendre. Il semblait être prit dans les phares d'une voiture comme un petit lièvre.
- Tu vas réagir, ou t'attends qu'ils te collent une balle entre les deux yeux ! Lui cria Enzo alors qu'il se relevait une main serrée autour de sa poitrine comme s'il cherchait à garder quelque chose.

Aaron ferma les yeux en créant deux arcs électriques qu'il balança sur les scientifiques. Ça, ça allait les calmer pour un bon moment. Alors que l'italien commençait à l'entraîner en faisant de nouveau agir son pouvoir,  Aaron se baissa pour ramasser du bout du doigt le pistolet. Il était étrange... Il n'y avait qu'une cartouche et c'était une espèce de seringue. Une sorte d'arbalète miniature. Ils courraient dans la pénombre, la lampe torche éteinte de peur d'en trouver d'autre.
- Là, lui chuchota l'italien en ouvrant une porte. On va rester là un moment, le temps que je préviennes Yuuna.
- D'accord...

S'appuyant lui aussi contre la porte, Aaron souffla en regardant droit devant lui. Cette affreuse pénombre. A cause de ça, il aurait tellement peur, qu'il n'oserait plus dormir dans le noir. Ah bah bravo... 
- Yuuna ? On est un peu dans la merde. Ils avaient des flingues et... Et... L'italien croisa le regardant d'Aaron et se ressaisit rapidement. On a couru et du coup on s'est un peu perdu dans la base... Je crois qu'on a descendu un escalier ou un truc du genre. Ça fait vraiment flipper... Le choupi leur à balancer un bon gros voltage pour les calmer mais je crois pas qu'ils en veulent plus...
- Le quoi ? ne put s'empêcher de répéter Aaron en lâchant un léger rire nerveux.
- Et du coup on se cache dans une pièce... Je crois même qu'ils ont tirés... Je sais pas, en tout cas, choupi a récup un de leur pistolet... et moi leur pc, finit-il avec un sourire de fierté en montrant la chose qu'il tenait contre lui.


##   Ven 22 Aoû 2014 - 17:11

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je fixais le groupe d'un regard noir. Des hommes, des femmes... Tous nous fixaient comme si nous venions d'une autre planète. Yuuna les fixait avec haine, tout comme moi. Nous ne pourrions pas leur échapper. Ils avaient tous au moins un flingue en main, un autre pendant mollement sur leur hanche. Je sentais l'air se charger d'électricité.

- On en a deux là! Attrapez-les!

Je crois qu'à ce moment là, j'ai remercier mes années de courses. Yuuna et moi, d'un même mouvement, nous sommes mises à courir. Malheureusement, un des scientifiques se jeta sur elle.

-Yuuna!

Je filai vers elle mais un autre m'attrapai. Je me débattis du mieux que je pu jusqu'à l'atteindre d'un de mes couteaux dans la jambe. J'envoyai le deuxième avec précision dans le flan droit de l'agresseur de la jeune Master. Elle se releva et on couru. Le talkie me fît parvenir la position des deux garçons.

- Yuuna ? On est un peu dans la merde. Ils avaient des flingues et... Et... On a couru et du coup on s'est un peu perdu dans la base... Je crois qu'on a descendu un escalier ou un truc du genre. Ça fait vraiment flipper... Le choupi leur à balancer un bon gros voltage pour les calmer mais je crois pas qu'ils en veulent plus... Et du coup on se cache dans une pièce... Je crois même qu'ils ont tirés... Je sais pas, en tout cas, choupi a récup un de leur pistolet... et moi leur pc.

- Ici Ludmila. On a une dizaine de ces connards qui nous colle aux trousses! Tentez de trouver une fenêtre et tirez-vous du labos! Put...!

J'eus le temps de hurler seulement avant de m'exploser au sol. Et merde! Une balle perdue m'avait fait sursauter et je me suis pris les pieds dans une racine. Je me relève rapidement et accroche le regard de Yuuna.

- Ils nous veulent quoi?! Je hurle, j'ai besoin de savoir.

- A ton avis? Ils nous veulent comme sujets d'expérimentation!

- Tu vois combien ils sont?

- D'après ce que je viens de voir, ils sont une vingtaine. Ils viennent d'appeler des renforts! Dit-elle en se retournant.

- Combien?!

- Deux autres escouades.

On se planqua alors dans un réduit, à l'Ouest de l'entrée du labo. J'attrapai le talkie et dit rapidement:

- Bougez-vous! Ils ont appelés des renforts et d'ici peu, l'endroit sera envahis!

- Vous allez bien? Je reconnus l'italien. Yuuna me prit l'appareil des mains.

- Pour le moment... On va tenter une percée afin de vous retrouver. Débrouillez-vous pour survivre jusque là! Enzo veille sur Aaron! Et tentez de conserver le pc!

Elle me le refila et l'on sortit de notre cachette. Sauf que dehors, cinq scientifiques nous attendaient.

- Et merde. Je ne pu dire que cela. Je n'avais pas d'autre choix que celui là. On était cerné.

- On en a deux!  

Je regardai Yuuna et brusquement elle m'attrapa le bras et me poussa dans le réduit:

- Va chercher Aaron et Enzo et tire les de là! Communique moi ensuite votre position et je viendrais vous chercher!

Elle me pris le talkie des mains et fila devant les scientifiques. J'entendis une lutte, Yuuna se battant du mieux qu'elle pouvait.
Il fallait que je réussisse à me téléporter vers les garçons. Pas le temps de penser à ma méfiance envers eux, il en allait de notre survie à tous. Je disparus alors sous les yeux d'un des scientifiques.

J'atterrissais dans un couloir plongé dans l'obscurité. Et merde, je m'étais plantée! Pourtant, j'avais visualisé la pièce d'où provenait le courant électrique d'un ordi... La porte! La porte à dix mètres de moi devait être celle de la pièce où les garçons se planquaient! J'avançais discrètement. Jusqu'à croiser une scientifique. Une femme d'environ quarante ans, me fixant avec étonnement et admiration.

- Une invisible... Murmura-t-elle. Je levai les yeux au ciel et disparut devant elle, réapparaissant derrière, juste avant de l'assommer d'une décharge électrique dans la nuque.

- Téléporteuse imbécile. Je ne suis pas encore aussi orgueilleuse qu'un feu... Quand même! Je ramassai son flingue quand je vis son talkie. Eclair de génie. Je le ramassai et vis le nom de la jeune femme gravé sur son badge: Maggie Fitch.

- Ici Maggie. Je viens d'en voir trois filer par une fenêtre de l'aile sud, en direction de la côte. Il faut les rattraper!

- Bien reçu. La quatrième nous a échappé. On ne sait pas où elle est. Des hommes quadrillent l'aile ouest et nord, on va se déplacer vers l'aile sud. Toujours seule sur l'aile est?

- Non on m'a rejointe. Je vous tiens au courant.

J'éteignis le talkie avant de filer vers la porte. Nous étions garer au Nord de la base. Une fausse piste. Yuuna leur avait donc échappée? Nous avions donc une chance de survie. Je fonçais vers la porte avant de frapper à grands coups.

- Aaron, Enzo, bougez vous de m'ouvrir! C'est Ludmila!

J'entendais déjà les scientifiques courir pour rejoindre l'aile sud. S'il me trouvait prés du corps de leur collègue, ils ne mettraient pas longtemps à comprendre. Nous étions donc dans l'aile est. Il fallait qu'on regagne l'aile nord avant de retrouver Yuuna.

- Putain les mecs ouvrez!


##   Ven 22 Aoû 2014 - 18:49

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

[Hrp > Désolé pour la longueur >.< On a dit court, désolé.]

Aaron se laissa glisser le long de la porte en soupirant. Pourquoi avait-il fallu que ça tourne mal ? Qu'ils se retrouvent coincés dans les sous-sols d'une base sinistre avec des types voulant leurs... Voulant leurs faire quoi ? Aaron n'avait pas bien comprit ce que cherchait ces scientifiques, juste que quand il avait entendu ce qu'ils avaient fait sur les barrières de Terrae, il était parti sur un coup de tête sur la première mission pour vouloir être sûr que ce qu'il entendait était vrai... Et pour l'instant rien ne lui confirmer les expériences qu'on lui avait raconté.
- Hey choupi, tu trouves pas que ça sent bizarre ? Lui demanda Enzo après avoir demandé à Ludmila et Yuuna si elles allaient biens.

L'adolescent releva la tête en reniflant.
- Si, en plus y a une sorte de bourdonnement.


- Allume un coup ta lampe.

Aaron se leva en obéissant. Va savoir pourquoi ça lui semblait être une mauvaise idée... La salle était... Blanche. D'une blancheur presque coupable. Il ne restait absolument rien et le faisceau de la lampe dû parcourir la salle un moment avant de tomber sur un tas de sac poubelle dans un coin. Ainsi qu'un espèce de rideau noir tournant autour, surement des mouches. Ça devait surement être des restes de nourriture...
- On... Regarde ce que c'est ou pas ?


- Plutôt d'avis à ce qu'on sorte d'ici avant...
- T'es qu'un froussard !
- Je sais, marmonna Aaron en détournant le regard et le faisceau. 

- T'as ton portable ? Insista Enzo. Je vais prendre des photos pour avoir des preuves contre ces salauds !

Avec un soupir Aaron finit par lui donner. Pourquoi n'avait-il pas le sien ? Se dirigeant à grand pas après lui avoir confier l'ordinateur. Lui indiquant l'endroit avec le faisceau de la lampe, l'adolescent ne pouvait s'empêcher de détourner le regard. Il se sentait mal à l'aise, ici. Là dans cette salle sombre et pestilentielle.
- T'as bien fait de rester derrière choupi, ça pu la charogne ici, et... Oh putain... Regardes pas.

Curiosité malsaine ou par pure envie de désobéir, l'adolescent regarda. Il regretta aussitôt en détournant le regard. Ce n'était absolument pas des restes de nourriture qu'il y avait. Aaron eut un hoquet de dégoût et presque un haut-le-coeur lorsque l'odeur arriva à lui. Il ne pouvait même pas se couvrir le nez vu qu'il avait l'ordinateur dans une main et la lampe dans l'autre. Alors que Enzo prenait des photos de grands coups retentirent contre la porte. Ce qui fit sursauter le garçon qui lâcha l'ordinateur sur son pied tout en inspirant grandement.
- Aaron, Enzo, bougez vous de m'ouvrir! C'est Ludmila!

L'odeur lui retourna l'estomac et le coeur, manquant de peu de le faire vomir. L'adolescent entendit le feu jurer et revenir vers lui à grande enjambée.
- Je t'avais dis de pas regarder ! lui reprocha-t-il en attrapant l'ordi. Fais un peu gaffe, on en a besoin.

Il le poussa sans ménagement sur le côté pour pouvoir ouvrir alors que la rouquine reprenait la parole.
- Putain les mecs ouvrez!
- C'est ouvert, princesse ! Si vous voulez nous rejoindre, il n'y a aucun problème, si ce n'est quelques morceaux de cadavres dans des sacs et des hordes de scientifiques qui ne devraient pas tarder à arriver !

Aaron grimaça lorsque le feu l'empoigna pour le faire sortir de la salle avant de claquer un peu brusquement la porte. Malgré la puanteur de l'air, elle était mille fois plus agréable que celle de la salle. Ils étaient peut-être revenu pour ça ? Les mains sur les cuisses et plié en deux pour reprendre son souffle, le feu reprit son sérieux - l'avait-il déjà prit ? - et demanda à Ludmila.
- Où est la Master ? Vous étiez censées rester ensemble ! Ne me dit pas qu'elle à été prise !

Aaron releva la tête et un petit point rouge attira son attention. Ah, qu'est-ce que ça pouvait être ? Il ressentait un courant traverser les couloirs mais il n'était pas capable de trouver où il allait. Si ce n'était qu'il passait par ce point rouge. Il lui disait quelque chose. Une caméra ! Mais oui, ils avaient du rétablir le courant et se servait des caméras pour les trouver... Il fallait la neutraliser !

Concentrant son pouvoir, l'adolescent fixait la caméra d'un oeil noir. Il allait leur envoyer un bon coup de jus et comme ça on en parlera plus. Sauf qu'au moment où ses éclairs bondissaient sur l'objet métallique, des gens déboulèrent dans le couloir. Armés de pistolet. Prit d'une soudaine volonté, l'éclair changea de trajectoire et électrocuta les quatre personnes. Scientifiques ou militaires. Ce changement soudain de direction laissa l'adolescent bouche bée devant ce qu'il venait de faire.
- Euh... Oups. Désolé, ne put-il s'empêcher d'ajouter à l'attention des scientifiques.
- Wahou ! Depuis quand tu te prends pour pikachu, choupi ?

Le feu lui gratifia d'une tape dans le dos en riant. Aaron serra les dents pour se retenir de l'étrangler. La prochaine fois qu'il l'appelle choupi, il le regrettera...
- Peu importe, allons-y avant qu'ils ne veulent une autre mise au courant !


##   Ven 22 Aoû 2014 - 19:43

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Putain les mecs.. Je vous jure!

- C'est ouvert, princesse ! Si vous voulez nous rejoindre, il n'y a aucun problème, si ce n'est quelques morceaux de cadavres dans des sacs et des hordes de scientifiques qui ne devraient pas tarder à arriver !

Pardon?! Mais je n'ai pas eu le temps de réagir que déjà l'italien nous foutait tous les trois à la porte.

- Enzo t'es pas bien ou quoi?! Il fallait rester planqué! Crétin!

- Où est la Master ? Vous étiez censées rester ensemble ! Ne me dit pas qu'elle à été prise !

- On a été séparé mais elle va bien... Enfin normalement.

Je vis Aaron tenter de détruire la caméra nous observant. Merde ils avaient remis le courant! Au moment même où il lança ses éclairs, il dévia sa trajectoire vers nos trois attaquants. Et le pire c'est qu'il s'excusait!

- T'es sérieux là? Aaron on s'excuse pas de mettre hors jeu des meurtriers.

Oui j'ai la haine contre les mecs. Enzo se foutu gentiment de sa gueule avant de préciser qu'on ferai mieux de pas traîner. Effectivement. L'italien mit le feu à la caméra. Bon... Ca c'était fait. On partit en courant jusqu'à ce que j'entende des bruits de pas. Je poussai les deux garçons dans la première pièce que je trouvai et leur intimai de se taire. Les scientifiques passèrent sans nous remarquer. Je me relevais et allumai la pièce. Un labo. Il y avait le corps d'un enfant sur une table opératoire. Il devait avoir douze ans pas plus. Bruns, le regard fixe. Mort. Des tonnes de seringues jonchaient le sol, des perfusions gisaient ça et là sur le mort. Son abdomen était criblé de sang séché. Je détournai vite le regard, ne pouvant en supporter plus.

- Putain...! Je soufflai.

- Regarde pas choupi, si tu t'évanouis, personne te portera. Déclara Enzo. Non mais je vous jure...

J'attrapai son talkie.

- Yuuna tu me reçois?

- Je te reçois, où êtes-vous?!

- Dans un labo, au fond du couloir de l'aile est je crois.

- J'arrive, je les ai semé. Créer un cour circuit pour qu'il n'y est plus aucun courant!

Je redonnai le talkie à l'étoile et il me fît un pauvre sourire avant de se tourner vers la victime. Je m'approchai d'Aaron:

- Aaron, il faut qu'on face sauter le courant. Seule je n'y arriverais pas, cela m'épuiserais trop. Faut que tu m'aides.

- Si tu es trop fatiguée princesse, je peux te porter. Je me retournai vivement et plaquai l'italien au mur, un couteau sous la gorge.

- Appelle moi encore une fois princesse et je te coupe la langue crétin!

Enzo sourit avec insolence. Je laissais tomber et me tournai vers Aaron.

- Prêt?

C'est à ce moment-là que la porte s'ouvrit sur Yuuna, essoufflée et ensanglantée au front. Enzo passa son bras autour d'elle pour la soutenir.

- Faîtes moi sauter le courant qu'on puisse se tirer en toute discrétion tout les deux.

Je regardai Aaron et me concentrait. Avec Aaron pour m'épauler, j'arriverais peut-être encore à marcher jusqu'à la voiture. On devrait néanmoins sûrement marcher côte à côte. La tâche était rude. Je sentais l'électricité courir en moi et dans chacun des câbles du bâtiment. Je savais que si nous n'éteignons pas les caméra, nous ne pourrions jamais filer d'ici.


##   Ven 22 Aoû 2014 - 21:16

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Aaron détourna le regard dès que la lumière inonda la pièce. C'était trop... Cet endroit... Il puait la mort. La mort et la souffrance. Il avait à peine prit le temps de reconnaître que ce qui était sur la table était un corps que déjà il faisait abstraction sur tout. Sur le fait que la lumière pouvait attirer les scientifiques. Sur le fait que l'italien l'avait de nouveau appelé choupi. Que Ludmila était de nouveau au talkie walkie et que l'instant d'après elle égorgeait presque le garçon. Le nez baissé vers ses bottes. C'était stupide d'avoir voulu participer. Froussard et petite nature comme il était...
- Prêt?

Prêt ? Aaron releva la tête en clignant des yeux. Prêt pour quoi ? L'adolescent n'avait pas suivit l'enchaînement des choses et il se retrouvait encore plus perdu qu'avant. La master arriva dans la seconde qui suivit, le front ensanglanté et essoufflée.
- Faîtes moi sauter le courant qu'on puisse se tirer en toute discrétion tout les deux.

Faire... Sauter le courant ? Aaron ne l'avait jamais fait. D'ailleurs, il ignorait même que c'était possible. Le regard que Ludmila lui lança le convaincu. S'appuyant contre le mur et fermant les yeux pour se concentrer? Aaron essayait de repérer ce qu'il fallait faire. Mais il n'y arrivait pas. L'ordre de mission qui consistait à confirmer que le labo était vide lui trottait dans la tête. Parce que c'était faux. Qu'ils avaient des scientifiques et leurs renforts qui arrivaient ainsi que déjà plusieurs cadavres à la pelle...
- Stop ! Ne put-il s'empêcher de s'écrier. C'est pas que je veux pas partir, on est tous épuisés, mais on ne devait pas s'assurer qu'il n'y avait plus personne ? Alors que là c'est...

L'adolescent fit un léger coup de tête vers le cadavre du garçon.
- C'est tout le contraire, murmura-t-il en baissant la tête.

- Ils étaient peut-être en train de foutre le camp ? Hasarda le feu. Mais ils ont peut-être eut un problème avec un de ces pauvres gosses, peut-être lui, ce qui fait qu'il y a toutes ces seringues par terre. Et nous on les a dérangés.

Aaron se sentait encore plus mal. Maintenant, ils leurs avaient fait perdre du temps à cause de ce fichu ordre de mission. Le suivre à la lettre... L'appliquer malgré les sacrifices qu'il pouvait y avoir... Merde. Où est-ce qu'il avait entendu ça ?
- Aaron, fit doucement la master, je comprend que tu ais peur. Pour ceux qui risquent de rester coincés ici, pour nous, pour toi. Mais si on ne sort pas d'ici et vite, on va avoir de gros ennuis. Donc il suffit juste que tu fasses sauter le courant et après on se tire. A moins que vous ne voulez vraiment vérifier ?

La master regarda le feu qui s'empressa de répondre avec un haussement d'épaule dédaigneux.
- Franchement, j'veux uniquement me tirer d'ici, mais s'il reste des petiot dedans on ne peut pas les laisser... Je préfère qu'on vérifie. On pourrait essayer de prendre le poste de contrôle et de voir avec les caméras.

Puis elle posa son regard sur Ludmila...


##   Ven 22 Aoû 2014 - 23:20

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je n'ai jamais été du genre trop téméraire. Cela dit, je suis plutôt protectrice, et je ne supporte pas l'injustice. C'est peut-être pour ça que la voix d'Aaron fit écho en moi.
Yuuna demanda à chacun de nous ce que nous voulions faire. J'étais tiraillée entre la peur de rester où le besoin de sauver les innocents. Choix douloureux. Nous risquions de mourir pour une mission qui n'était pas la notre. Nous devions simplement confirmer l'emplacement de la base et vérifier si oui ou non, il était laissé à l'abandon. Ce qui n'était visiblement pas le cas. Mais peut-on réellement laisser de pauvres innocents tel que ce gosse mourir par simple respect des consignes? Non.

- OK. On y va.

Yuuna afficha un petit sourire fière et Enzo sourit comme heureux d'encore une fois devoir risquer sa vie.
Je regardai une fois la pièce quand je vis un téléphone allumé. Un simple code suffisait... J'ai craqué le code facilement. Je l'attrapai et fouillai dedans. Facile. Dedans, des tonnes de dossiers sur un certain sujet 31.

- Enzo, tu pourrais aller au centre de la base, en salle de contrôle nous dire s'il n'y a personne?

Il disparut et fila. J'éteignis la lumière et m'approchai de Yuuna.

- Ca te dit quelque chose à toi, le sujet 31?

- Non ça ne me rappelle rien... Peut-être Est-ce simplement le dossier de ce gamin. Le 31ème.

- Peut-être.

On cherchait tous trois comment s'occuper quand Enzo entra et réapparut.

- Il n'y a plus personne. Ils nous cherchent tous dehors.

- Alors on y va. Ludmila et Aaron, si jamais on est poursuivit, téléportez-vous à la salle, Enzo, tu file aussi, invisible au reste de la troupe. Je vous rejoindrais. Ils croient que nous tentons de nous échapper ce qui nous donne un certain avantage. Maintenant, discrétion et prudence.

On courut dans le couloir, tous armé de flingues trouvé dans le labo. Couloir vide. Dés que je voyais une caméra, je la mettais hors service, si Enzo ne le faisait pas avant moi. Mais le couloir s'éternisait, et je perdais la notion de temps.

- A votre avis, combien de temps mettront-ils à comprendre qu'on ne cherche pas à s'enfuir?

- Ben... Si on trouve un innocent et qu'on le ramène, je dirais... Pas beaucoup de temps.

J'avançais à tâtons dans la pénombre incertaine, la peur me nouant les entrailles et l'adrénaline comblant ma fatigue.

- Yuuna? Si on trouve bel et bien quelqu'un... On fait quoi?

- Je n'en sais rien Enzo. Je n'en sais fichtrement rien.

Je regardai Aaron qui jusque là, n'avait pas vraiment pris part à la mission. Je le trouvais bien discret pour un garçon de son âge. Je m'approchai de lui... Le côté grande-sœur reprenait le dessus je crois.

- Ca va Aaron?

Je regardai autour de moi, mais ne vit simplement que l'étoile et le master devant nous, discutant.

- Que je suis bête. Comment ça pourrait aller après ce que l'on vient de voir? Ce que je veux dire... C'est très courageux d'accepter une mission aussi périlleuse.

Je ne sais pas pourquoi je lui parlais. Seulement, cela m'avait toujours paru plus simple d'affronter les épreuves si nous avions quelqu'un à nos côtés.
On arriva enfin devant la salle de contrôle.

- Enzo reste à l'entrée et surveille. Yuuna se posa à l'un des ordis et chercha. Longtemps. Je voyais défiler de nombreuses caméras... Aucuns survivant. Puis, un autre corps.

- Celui ci à une activité cardiaque régulière! Je m'exclamai.

- Il est dans l'aile nord! Juste à côté de la sortie! On y va!

Je vis Yuuna sortir rapidement de la salle quand me vint une idée. Je coupai le courant avant d'électrocuter le tableau de contrôle. Inutile de vouloir rallumer le courant, s'en était finis de lui.

- Tu viens Aaron?


HRP: Ceci est mon dernier poste avant une semaine! :/ Je pars en vacances et je n'aurais pas de wifi avant dimanche sûrement, samedi au mieux mais pas sûr!!! >< Désolée!!


##   Sam 23 Aoû 2014 - 8:24

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

D'un regard presque éteint, Aaron voyait les images défiler. C'était horrible. Simplement horrible. Parfois des pièces pleines de papier, d'autres avec un ou deux corps, d'autres avec des sacs poubelles comme ceux de tout à l'heure et enfin d'autre où tout était immaculé... C'était effrayant. Comment pouvaient-ils faire des choses si horrible ? Enfin une où on voyait un gosse.
- Celui ci à une activité cardiaque régulière! 

- Il est dans l'aile nord! Juste à côté de la sortie! On y va! 

- Tu viens Aaron?

L'adolescent sursauta. Malgré son état de choc il s'efforça de suivre Ludmila. Avançant rapidement mais silencieusement Yuuna les guidait à travers les couloirs comme si elle les connaissait. Ils finirent par arriver vers la fameuse aile nord.
- Bon à partir de maintenant, on fait le moins de bruit possible et on essaye de trouver ce gamin. Ludmila tu viens avec moi et Enzo tu t'occupes d'Aaron, on garde le contact, si vous le trouver informez nous.


- Pas de problème chef ! Allez choupi, viens.
Cet horrible surnom suffit à faire revenir Aaron sur terre. Secouant la tête en soupirant il le suivit en s'efforçant de ne pas traîner des pieds. Les deux groupes partant chacun dans une direction. Le couloir dans lequel les deux garçons étaient s'éternisaient encore et encore. Toujours la même blancheur, la même odeur, le même silence. Puis soudain des cris. 
- Laissez moi tranquille ! Laissez moi tranquille !
- Pas question gamin, tu viens avec nous !

Les deux garçons se concertèrent d'un regard et foncèrent vers la porte d'où ils provenaient. Elle était grande ouverte et donnaient sur un soldat et un scientifique face à un gosse recroquevillé dans un coin de la pièce. Des éclairs lui parcourant le dos.
- On a trouvé 31, fit le scientifique dans son talkie walkie. On le ramène et on se barre avant que ces dégénérés ne reviennent. Mieux vaut qu'il y ait plus personne ici avant que cet abrutit de parrain ne vienne demander de compte.
- Ils nous les faut pourtant, s'intéressa soudainement le soldat. Vous avez dit que plus y aurait de monde, plus on serait payé.
- Oui mais ceux là sont en pleine forme et maîtrise leurs pouvoirs pas comme lui !

Enzo leva son pistolet pour intimer l'ordre à Aaron de faire de même et il pointa sur le soldat. Le pistolet qu'il possédait était plutôt celui d'un soldat qu'un scientifique. Mais le gamin les ayant vu se leva et rua vers eux. Ce fut alors un enchaînement terrifiant d’événement. Le soldat se retourna et tira sur le garçon qui s'effondra au sol, une tâche écarlate dans le dos. 
- Qu'est-ce que vous foutez Lorenzo, hurla soudainement le scientifique. L'autre pistolet, merde l'autre pistolet !

Le dénommé Lorenzo ne répondit pas et visa Enzo. Et il tira. Heureusement pour le garçon qu'il avait l'ordinateur qui servit un peu de bouclier, mais ça ne l'empêcha pas de reculer sous le coup du choc. Il ne laissa même pas répliquer et lui envoya une boule de feu qui l'envoya contre le mur en l'assommant.. Aaron recula d'un pas. Il... Il n'y croyait pas. Pourquoi... Qu'est-ce qu'il avait fait... ? Alors qu'il faisait un autre pas en arrière, il ressentit une légère douleur au niveau de l'épaule. Comme une piqûre...
- Putain choupi, met toi à couvert !

Aaron ne répondit pas, plié en deux, la main sur son épaule. Pourquoi... Pourquoi ne répondait-il pas... Il aurait voulu électrocuter ce type mais... Mais il n'y arrivait pas. Quelque chose bloquait ses pouvoirs. Enzo le tira par l'épaule pour le mettre à couvert et tira sur le scientifique. Le bruit se répercuta dans tout le couloir et même plus loin encore. Il regarda un instant avant de lâcher un juron en italien que la puce ne prit même pas la peine de traduire.
- Viens... On remonte. 

Tous les deux étourdis par ce qu'ils venaient de voir, Enzo faisait de son mieux pour les guider à sans qu'il se fasse repérer. Alors qu'ils venaient à peine de dépasser la salle, il prit le talkie walkie pour informer Yuuna
- On a trouvé le... gosse. Un certain 31. Et... Ils lui ont... Tirés dessus. Dans le dos. Et choupi s'est fait touché par une de leur stupide flèche. Ah et ils ont aussi parlé d'un parrain... Ils ont du avoir des problèmes avec la mafia. Et l'ordi est un peu fichu... Je le garde où je le jette ? On... Peut se tirer maintenant ?

Aaron souffla brusquement. Il devait reprendre ses esprits quand même. Enzo lui donna une légère claque dans le dos pour le soutenir alors qu'ils étaient juste à côté de la fameuse porte de sortie.
- Aller aller, on va rentrer, dans deux minutes c'est finit.
- Désolé, souffla Aaron en baissant la tête.


##   Dim 31 Aoû 2014 - 14:42

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Yuuna avait l'air de connaître les lieux comme sa poche et on la suivait tout trois, silencieux. J'espérais que l'on trouverais le gosse à temps. Mais j'en doutais fortement. Après tous, nous avions perdu du temps à nous retrouver et eux étaient plus nombreux.
Arrivée prés du couloirs de sortie, je partis de nouveau ave Yuuna laissant les garçons seuls. Nous parcourûmes les couloirs, ouvrant plusieurs portes, sans succès. Jusqu'à la dernière. Il y avait trois scientifiques et deux militaires. Et nous étions deux, air guérisseuse et tonnerre téléporteuse. Autrement dit, nous étions dans une sacrée merde.

- Euh... Yuuna?

- Et merde!

J'eus le temps de disparaître pour revenir derrière l'un des deux militaires qu'une fléchette passait prés de là où je me trouvais quelques secondes plus tôt. Le militaires se tourna vers moi, mais j'eus le temps de lui tirer dessus avec sa fléchette, et je le vis s'écrouler, inconscient. Yuuna se jeta sur un scientifique, le mettant au tapis, mais déjà, un autre lui tirait dessus, ce qu'elle évita habilement... A mon inverse. C'est une balle qui transperça ma jambe, et non pas une fléchette. Je poussai un cri et électrocutai le deuxième militaire dans la minute qui suivit.

- Ludmila Sort de là! On se tire, les garçons ont des problèmes!

Je me téléportais à la porte et Yuuna dû m'aider pour avancer. On courait vers la porte de sortie, où on trouva les garçons. Aaron avait l'air... perdu dans le vague. Quand à Enzo, il était épuisé.

- Alors pour l'ordi?

- La carte mémoire peut nous servir passe le moi!

- Il s'est passé quoi?! Enzo venait de voir la tâche pourpre sur ma jambe.

- Aide la à avancer, on s'en va! Aaron, mets-toi à l'arrière et couvre nous!

Enzo mit son bras sous le miens, me soulevant légèrement, m'aidant à avancer. On aperçut la voiture au loin, et je me surpris à sourire. Mais il y eut une détonation derrière nous. Les fléchettes passèrent si prés de nous que je cru en entendre le sifflement.

- VITE!

On pressa tous le pas, les scientifiques sur le talons.


##   Dim 31 Aoû 2014 - 16:59

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

- Alors pour l'ordi? 

- La carte mémoire peut nous servir passe le moi! 

Aaron ne put retenir un léger sourire nerveux en voyant l'italien exhiber un rectangle complètement cabossé avec un impact en plein milieu. Y a pas à dire, il était complètement fichu. Les sourires des garçons disparurent quand ils virent la blessure sur la jambe de la rouquine.
- Il s'est passé quoi?! 

- Aide la à avancer, on s'en va! Aaron, mets-toi à l'arrière et couvre nous! 

Euh... Couvrir ? Comment Yuuna voulait-elle qu'il fasse ça ? Son épaule lui faisait mal à cause de cette stupide flèche et il avait à peine et il n'était même pas sûr que le pistolet à flèche qu'il avait soit chargé, ou alors plus d'une... L'adolescent n'eut pas le temps de se poser plus longtemps de question, qu'ils se mettaient déjà en route. C'était simple, il fallait parcourir deux cent mètres et la voiture était juste devant eux.

Seul soucis. Des scientifiques derrière eux. Avec des militaires. Qui n'hésitèrent pas une seconde à tirer. Aaron ferma les yeux et utilisa le fond minuscule de pouvoir qui lui restait pour les faire dévier à l'aide de petits éclairs. Le monde se mit à tourner et Aaron eut envie de vomir. Mauvaise idée. Très mauvaise idée. Heureusement la voiture n'était plus très loin. L'adolescent ne put retenir un cri lorsque quelque chose le tira en arrière pour le jeter sur le côté.
- En voiture choupi, à moins que tu préfères rester avec nos nouveaux amis.

Aaron réussit à mettre ses jambes in extremis dans la voiture avant que le feu ne claque la porte. Il se retourna afin de voir ce qui se passait. Yuuna faisait face aux scientifiques, les bras tendu devant elle. L'air semblait trembler devant elle, comme lorsqu'il fait trop chaud et qu'on regarde au niveau de la route, et les balles se stoppaient immédiatement dedans. Puis elle écarta brusquement les bras et les balles retournèrent à leurs envoyeurs. Qui s’effondrèrent brusquement au sol. Les mains serraient sur les jambes ou sur les bras.
- J'aimerai pas être à leur place, souffla Aaron alors que la master entrée complètement essoufflée dans la voiture.

- Aaron assit toi correctement et Enzo démarre et éloigne nous de cet enfer le plus vite possible. On s'occupera de ta blessure à l’hôtel, en attendant met une compresse dessus.

Avec une légère moue, l'adolescent obéit. En attachant sa ceinture il croisa le regard de la rouquine puis il se pencha pour attraper la trousse de soin et lui tendit.
- ça va aller ?


##   Dim 31 Aoû 2014 - 17:39

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Ca tournait. Ouhouh j'aurais pu être défoncé c'était pareil tant la douleur me faisait perdre la tête. Enzo me pris alors conre lui et me poussa dans la voiture avant de courir vers Aaron, le poussant lui aussi.

Yuuna arrêta alors toutes les balles, les renvoyant sur nos adversaires. Je regardais médusé cette fille plus jeune que moi évincer un à un tous nos adversaires.

Enzo prit alors le volant et démarra en trombe dés que Yuuna, essoufflée, fût entrée dans la voiture.  

- Aaron assit toi correctement et Enzo démarre et éloigne nous de cet enfer le plus vite possible. On s'occupera de ta blessure à l’hôtel, en attendant met une compresse dessus.

Le garçon attrapa la trousse de soin, y prit une compresse, et me la tendit.

- ça va aller ?

- J'ai jamais été aussi bien vois tu! Je gémissais. Pitié dis moi qu'il y a un truc contre la douleur dans cette trousse de secours!

- Moi je peux t'aider à oublier la douleur une fois à l'hôtel princesse!

- OH TOI TA GUEULE ET ROULE! Yuuna et moi avions parlé d'une même voix et je lui adressai un regard de reconnaissance.

- Aaron, tu peux me passer une compresse s'il te plait? Voir quelques une.

- Ludmila tu peux me décrire la blessure?

- La balle est toujours à l'intèrieur, je saigne à mort mais ça à l'air propre. Et ça fait un mal de chien!

Je suis tellement polie et courtoise....

- Et toi Aaron? Ca donne quoi?

Je regardais la route, et lorsque je me retournai, je pus voir que nous étions toujours poursuivie.

- Enzo bouge toi!


##   Dim 31 Aoû 2014 - 20:36

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

- J'ai jamais été aussi bien vois tu! Pitié dis moi qu'il y a un truc contre la douleur dans cette trousse de secours! 

Aaron se recula brusquement contre la portière. Pas habitué à ce qu'on lui aboie dessus... Ce fut ensuite au tour du feu de se faire incendier lorsqu'il se permit une remarque. Tendant prudemment les compresses à la rouquine, Aaron sentit soudain une violente douleur au niveau de son épaule. Ah oui... Il ferma les yeux alors que le monde se remettait à tourner. Posant la main sur sa bouche et se pliant en deux, Aaron essayait de retenir son haut-le-cœur. Il crût entendre la master lui demander ce que cela donnait, mais il était beaucoup trop mal en point pour répondre. Au même moment Ludmila criait sur Enzo pour qu'il accélère
- Hey hey, du calme, je fais comme je peux moi ! Je suis pas pilote de formule 1 et j'aimerai bien t'y voir sur cette foutu route de... merde, ajouta-il en braquant pour éviter d'envoyer la voiture dans le vide avant de jeter un coup d'oeil dans le retro. Puis j'aimerai autant éviter que choupi vomisse dans la voiture.

Aaron ne se sentait absolument pas bien. Il avait l'impression qu'on avait remué ses tripes avant d'essayer de les remettre dans le bon sens. Pour ensuite l'empêcher de vomir. Les virages serrés n'aidaient en rien. Aaron crut entendre Yuuna soupirer.
- Ça va rapidement passer Aaron, tu as du utiliser ton pouvoir alors que tu avais déjà du poison en toi... Ludmila, fait un point d'appuie sur ta blessure, je t’enlèverai la balle dès qu'on arrivera. Et eux... ils me saoulent franchement.

Aaron leva doucement les yeux et vit ceux de la master devenir d'un gris doux alors qu'un froissement de tôle se faisait entendre derrière eux.


##   
Contenu sponsorisé

 

[Event] Mission C - Bis - Confirmer un emplacement de base [Ludmila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Europe.
Aller à la page : 1, 2  Suivant