Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Libéréééé, délivrééééé ! Un parc et du calme ?
Jeu 9 Oct 2014 - 12:49
avatar
Féminin

Messages : 180
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Enfin installé, j'avais réussi à faire accepter Hero dans le dortoir des garçon à l'aide de quelques arguments... Frappants. Mes valises défaites, j'étais libre d'aller roder dans cet endroit encore un peu étrange à mes yeux. Je sortis donc du dortoir l'étui à guitare à l'épaule et me retrouvais dehors. Hero en laisse, je me mis à errer un peu jusqu'à arriver dans un espèce de petit village accueillant. On aurait presque dit un décor de film pour quelqu'un qui a vécu sur les chemins pendant des années. Hero, le nez en l'air, tentait de s'habituer à toutes ces nouveautés. Dur dur d'être un loup dans la vie, je pense toujours que j'ai de la chance d'être humain. Bref, me voilà à me balader sous un soleil amical, un loup surexcité gambadant à droite à gauche au bout de la chaine de métal qui nous reliait.

Après quelques heures de vagabondage intensif, passées à suivre mon ami canin partout où il lui semblait intéressant d'aller, j'atterris dans un joli parc parfaitement entretenu. Et désert. Hero leva la tête vers moi, ses yeux dorés pleins d'espoir de pouvoir galoper comme un petit fou dans l'herbe verte. Un sourire amusé aux lèvres, je défis le collier de mon compagnon et le laissais filer comme un taré dans le parc. M'asseyant, je sortis ma guitare et l'accordais rapidement avant de me mettre à jouer tranquillement. J'entendais en fond les jappements d'un loup occupé à se rouler dans l'herbe et à sauter après des papillons à quelques mètres de moi. Dans mon coin, je continuais de jouer.

C'est un jappement un peu différents des autres qui me fit relever la tête. Cherchant des yeux mon camarade quadrupède, je me levais. Pas de gros toutou à la langue pendante en vue, mais un buisson saccagé à ma gauche. Je m'y précipitais, guitare à la main et trouvais Hero les quatre fers en l'air de l'autre côté du buisson. Je le contournais et m'accroupis l'air fâché à côté de l'animal qui se redressait, la queue battante. Pas enclin à m'énerver, je fis un effort pour paraître sévère.

Hero... Assis. - exécution de l'ordre. - Dis donc, espèce de canaille ! Tu as vu ce que tu as fait ? Je vais devoir aller m'excuser pour la pagaille par ta faute. Je t'avais pourtant fait comprendre qu'ici, tu devais être sage ! Vilain garçon !

Sur ces reproches, j'ébouriffais les poils de l'animal penaud. Je lui enfilais à nouveau son collier et le tirais à la recherche d'une personne qui s'occuperait du jardin.
Voir le profil de l'utilisateur


Porte-parole en #0066ff

Spoiler:
 


Hero:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 13 Oct 2014 - 1:24
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Il faisait beau ce jour-là et cela faisait un peu plus d'un mois que Nathanaël travaillait en tant que jardinier dans le parc du village de Terrae. Cet emploi lui convenait à merveille. Quoi de mieux  pour un Terre que de travailler avec la nature ? À son arrivée, le parc n'était pas des plus resplendissants et il était assez fier du résultat. Cet endroit était le lieu où il se sentait le mieux avec la classe de math peut-être. Il pouvait rester seul s'il le souhaitait, ou alors discuter avec d'autres étudiants de l'institut. Par moment, il entraînait son pouvoir de Terre. Son job lui permettait de lier l'utile à l'agréable et il progressait assez rapidement. Son pouvoir de Titan lui faisait, par contre, encore défaut et provoquait de nombreux problèmes, mais il préférait ne pas trop penser à cela. Des problèmes, il en avait déjà suffisamment. Ses nuits d'insomnie commençaient à lui peser sur le moral. Il était fatigué, mais ne parvenait pas à fermer les yeux, trop angoissé par les cauchemars qui venaient hanter ses nuits. C'était toujours la même chose. Il revoyait la mort de sa famille en boucle. Parfois son esprit délirant lui faisait rencontrer les agresseurs et il se retrouvait alors lui aussi pris au piège dans la maison de l'horreur. On pouvait distinguer un début de cernes sous ses yeux, ce qui lui déplaisait fortement, mais que pouvait-il y faire ? Il s'était promis de tout oublier pour ne plus souffrir, mais c'est exactement l'inverse qui se produisait. À chaque fois qu'il fermait les yeux, de nouvelles images s'imposaient à lui, ne lui laissant aucun répit.

Nathanaël lâcha un soupir alors qu'il était allongé dans l'herbe. Il observait le ciel bleu, ses mains posées contre le sol, profitant de ce contact privilégier avec la terre. Il adorait se connecter à la vie qui l'entourait. Il se sentait moins seul, moins fragile. Depuis qu'il était à Terrae, il avait fait de nombreuses connaissances, mais il ne s'était pas encore fait de vrais amis. Il faut dire qu'il ne faisait pas non plus de grands efforts pour se rapprocher suffisamment de quelqu'un pour obtenir ce genre de relation. Il appréciait simplement la compagnie, sans chercher à créer de vrais liens. Du coup, pour occuper sa solitude, il lisait et travaillait pour ses cours et son emploi. Il venait souvent dans le parc et pas toujours pour son job. Mais ce jour-là, il n'était pas venu pour rêvasser. Il se leva donc et s'occupa d'arroser les parterres de fleurs qu'il venait de planter. Il n'utilisait pas toujours son pouvoir, parce qu'il n'était qu'initié et que, donc, il n'arrivait pas à tout faire et se fatiguait assez vite, mais aussi car il aimait l'idée de laisser la nature suivre son cours. Il avançait lentement, appréciant cet instant. Le parc était vide ce jour-là, enfin il le croyait, car il entendit soudain quelqu'un s'approcher. L'homme qui venait vers lui faisait un peu près sa taille et il avait un chien en laisse. Enfin... un chien, le Titan n'était pas un expert, mais s'il faisait confiance à ses connaissances et à son instinct, il était quasiment sûr d'avoir affaire à un loup. Cette découverte l'intriguait énormément. Il adorait les animaux, plus particulièrement les chiens, mais les loups étaient fascinants. Sans se douter que l'homme venait lui parler, Nathanaël prit les devants.

Salut, je m'appelle Nathanaël et je suis étudiant ici. Ton loup est magnifique. Comment l'as-tu apprivoisé ?

Eh oui, c'était plus fort que lui. La curiosité est parfois vue comme un défaut, mais c'était le moteur du Terre. Être surdoué ne suffisait pas, si la curiosité ne venait pas avec. C'est le fait qu'il s'intéressait à tout qui lui avait permis de réussir. Nathanaël espéra juste que l'inconnu n'interpréterait pas son intérêt de la mauvaise manière. Il ne souhaitait pas mettre les gens mal à l'aise et sa curiosité était sincère et sans arrière pensée.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3


Dernière édition par Nathanaël Lancer le Mar 21 Oct 2014 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mar 14 Oct 2014 - 17:03
avatar
Féminin

Messages : 180
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Je remarquais un garçon d'à peu près mon âge un peu plus loin qui semblait divaguer. J'avais l'impression qu'il s'occupait du parc, sans trop savoir pourquoi. Je m'approchais donc de lui. Il me vit venir, et son regard se posa sur Hero. Ce dernier alla se réfugier derrière mes jambes, l'air coupable, mais en regardant mieux l'expression du garçon, il ne semblait aucunement en colère, juste... curieux. C'est ça, curieux. Alors que je m'arrêtais face à lui, calant ma guitare sur ma hanche, il prit alors la parole, les yeux toujours fixés sur le loup.

Salut, je m'appelle Nathanaël et je suis étudiant ici. Ton loup est magnifique. Comment l'as-tu apprivoisé ?

Surpris, je faillis laisser tomber la guitare, que je rattrapais tant bien que mal, puis haussais un sourcil. Enfin, je me repris et prit un air dégagé.

Je m'appelle Liam, je suis nouveau ici. Hero n'est pas à proprement apprivoisé. Je l'ai recueilli alors que j'avais 4 ans parce que sa mère est morte dans un piège à loups. C'est plus mon ami.

Sur ces explications, je poussais doucement du pied l'arrière-train de Hero pour qu'il s'avance. Il s'assit et leva le museau. Ses yeux se posèrent d'abord sur Nathanaël, puis sur moi, dans une question muette. J'inclinais légèrement la tête en réponse. Me rappelant ce que je faisais avant de rencontrer cet étrange garçon, je pris sur moi et demandais, tachant de ne pas être trop brusque :

Tu ne saurais pas où est la personne qui s'occupe du parc ? Hero a saccagé un buisson en jouant, et je voudrais m'excuser.
Voir le profil de l'utilisateur


Porte-parole en #0066ff

Spoiler:
 


Hero:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 21 Oct 2014 - 20:36
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

L'inconnu eut une vive réaction de surprise et Nathanaël se mordit la lèvre inférieure. Peut-être avait-il fait une erreur en posant sa question si ouvertement. Liam finit par se reprendre et se présenta, puis répondit à l'interrogation du Terre. Ce dernier ne put s'empêcher de trouver la réponse du jeune homme étrange. Il lui affirmait que le loup, Hero, n'était pas apprivoisé, mais que c'était plutôt un ami. Or pour ce faire, il avait bien dû l’apprivoiser, gagner sa confiance et se faire respecter. Il ne partagea cependant pas ses pensées pour ne pas mettre son interlocuteur mal à l'aise. Peut-être n'avaient-ils simplement pas tout à fait la même conception du terme « apprivoisé ». Pendant son débat intérieur, Liam avait poussé son ami devant lui.

Tu ne saurais pas où est la personne qui s'occupe du parc ? Hero a saccagé un buisson en jouant, et je voudrais m'excuser.

Nathanaël baissa les yeux sur le loup qui lui faisait face. Il ne savait pas trop comment réagir. Il n'était pas convaincu par ce que la science avait démontré, ou plutôt n'avait pas démontré, concernant une éventuelle conscience animale. La plupart des chercheurs étaient plutôt anthropocentristes, ce qui laissait peu de place à la minorité qui défendait une intelligence supérieure, permettant à nos compatriotes terrestres d'avoir une âme, une conscience, des émotions, ... Le Titan était persuadé que les animaux comprenaient plus de choses qu'on ne le pensait, mais il n'avait rien pour le démontrer et ne convaincrait donc personne. Il quitta ses considérations philosophiques et scientifiques pour se concentrer sur l'instant présent. Liam lui avait posé une question à laquelle il devait répondre.

Je suis chargé d'entretenir ce parc. Indique-moi où se situe ce buisson, que je puisse m'en occuper.

Il se tut. Le fait qu'on s'en prenne à un être vivant, un buisson en l'occurrence, ne lui plaisait pas beaucoup. Après tout, il était un Terre et tout ce qui avait trait au domaine végétal le touchait plus particulièrement, mais il ne pouvait cependant pas en vouloir au loup. Enfin, il ne le pensait pas en tout cas.

Je me doute qu'un loup a besoin de beaucoup bouger et cela ne me dérange absolument pas qu'il se balade ainsi dans le parc, mais essaie de lui faire comprendre que je n'aime pas trop qu'on s'attaque à mes végétaux.

Nathanaël posa son regard sur le loup.

J'espère que tu ne recommenceras plus. Joue avec un ballon, un bout de bois sec ou je ne sais quoi d'autres, mais pas avec d'autres êtres vivants, s'il te plaît.

Le Titan avança sa main pour tapoter la tête de l'animal, mais retint son geste. Hero était l'ami de Liam et il ne souhaitait pas fâcher ce dernier avec un comportement inapproprié.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Oct 2014 - 17:50
avatar
Féminin

Messages : 180
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Nathanaël eut l'air pensif quand j'affirmais que Hero n'était pas apprivoisé. C'est vrai que ça pouvait sembler étrange au vu du lien que nous partagions, mais j'étais convaincu que si Hero voulait partir, il le ferait. Il était bien plus puissant que moi, et la laisse était seulement là pour rassurer les gens. Si il le voulait, le loup pourrait parfaitement tirer et me traîner à terre jusqu'à ce que je lâche. Et j'étais bien placé pour le savoir, il m'avait fallu des mois pour arriver ne serait-ce qu'à lui faire accepter le collier. A ce souvenir, je soupirais discrètement. Hero n'avait pas été tendre. Je me reconcentrais lorsque le garçon en face de moi prit la parole :

Je suis chargé d'entretenir ce parc. Indique-moi où se situe ce buisson, que je puisse m'en occuper.

J'acquiesçais et tendis le bras en direction du petit buisson sans dessus dessous, encore visible de là où nous étions. Intimidé, je ne prononçais pas un mot jusqu'à ce que Nathanaël reprenne :

Je me doute qu'un loup a besoin de beaucoup bouger et cela ne me dérange absolument pas qu'il se balade ainsi dans le parc, mais essaie de lui faire comprendre que je n'aime pas trop qu'on s'attaque à mes végétaux.

Je fixais Hero.

Tu as compris, petit gredin ? Fini les cavalcades dans les buissons !

Le loup se tortilla, passant d'une patte sur l'autre, évitant le regard inquisiteur que posa Nathanaël sur lui. Je fis la moue lorsqu'il posa ses yeux jaunes dans les miens et indiquais le garçon d'un signe de tête. Alors Hero se retourna face au blond et baissa la tête et les oreilles. Nathanaël reprit la parole :

J'espère que tu ne recommenceras plus. Joue avec un ballon, un bout de bois sec ou je ne sais quoi d'autres, mais pas avec d'autres êtres vivants, s'il te plaît.

Ses paroles étaient des reproches, mais son ton était plutôt amical et le loup se détendit et tapota la terre de sa queue. Le jardinier approcha sa main de la tête de mon camarade à quatre pattes et suspendit son geste. J'eus un sourire tendre et pris sa main pour la poser sur la tête du loup.

Hero ne mord pas, tu peux y aller ! Enfin, il ne mord que moi. Tu devrais plus le considérer comme un gros toutou à la langue pendante que comme un loup sauvage !

Hero, jappa en signe de protestation et attrapa ma manche entre ses crocs, sans toucher ma peau. Je levais les yeux au ciel :

Espèce de chenapan ! Tu sais combien il me reste de T-shirt avec tes bêtises ? - regard innocent du loup - Ouais, c'est ça !

Je me redressais et lançais un regard au garçon :

Nathanaël, tu sais, Hero est avec moi depuis que j'ai 4 ans et il était encore tout bébé, alors bon, je ne l'ai pas vraiment "apprivoisé", déclarais-je car j'avais senti qu'il avait été perplexe à ma réponse quelques minutes plus tôt.
Voir le profil de l'utilisateur


Porte-parole en #0066ff

Spoiler:
 


Hero:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 30 Oct 2014 - 19:42
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Nathanaël regretta aussitôt son geste de vouloir caresser la tête de l'animal. Premièrement, cela pouvait déplaire à Liam, ce qui n'était pas négligeable étant donné qu'ils se connaissaient à peine lui et le Titan, et deuxièmement, Hero n'était pas un chien qu'on pouvait utiliser pour satisfaire ses propres besoins de tendresse, mais un loup. Donc, par respect pour l'un et pour l'autre, il considéra son geste comme totalement inapproprié. Pourtant, ce ne devait pas être le point de vue de son interlocuteur, car il lui prit la main et l'invita à terminer son geste. Surpris, il s'exécuta cependant.

Hero ne mord pas, tu peux y aller ! Enfin, il ne mord que moi. Tu devrais plus le considérer comme un gros toutou à la langue pendante que comme un loup sauvage !

Nathanaël ne put réprimer un rire franc. Il n'avait pas songé une seule seconde aux conséquences physiques de son acte, mais plutôt aux conséquences morales. La peur d'être mordu n'avait pas un instant effleuré son esprit et l'idée de voir un loup comme un gros toutou l'avait beaucoup amusé. Il garda ensuite le sourire en voyant la scène se dérouler devant lui : le loup profita du discours du jeune homme pour lui mordre la manche de son pull ce qui irrita ce dernier. Ils avaient l'air de vraiment bien s'entendre.

Nathanaël, tu sais, Hero est avec moi depuis que j'ai 4 ans et il était encore tout bébé, alors bon, je ne l'ai pas vraiment "apprivoisé"
Le Terre fut très surpris d'entendre Liam revenir sur ce sujet. Il avait certainement dû remarquer sa légère désapprobation et souhaitait approfondir la chose. Nathanaël ne demandait pas mieux : un débat intéressant sur un terme à la signification pouvant être complexe. Pourtant, si son interlocuteur n'était pas revenu là-dessus, il ne s'y serait pas risqué pour ne pas l'embarrasser.

Eh bien, disons simplement que nous n'avons pas la même compréhension du terme « apprivoisé ». Pour moi, apprivoiser un animal, ou quelqu'un, c'est apprendre à la connaître, mais surtout apprendre à lui faire confiance et lui faire avoir confiance en moi. Une confiance mutuelle en somme. Je ne vois pas dans cette notion quelque chose liée au pouvoir ou à la domination, par exemple.

Le Titan marqua une courte pause.

Donc lorsque tu l'as rencontré, peu importe l'âge que vous aviez, il a dû se passer quelque chose, même si c'était très rapide, qui a fait que vous vous êtes fait confiance. Cela a pu durer une fraction de seconde, le temps d'un regard, ou au contraire plusieurs jours, voir plusieurs semaines, mois, etc., pour que ce lien se crée.

Un soupire.

Désolé, je ne sais pas si j'exprime clairement mes idées. D'habitude je réfléchis un peu plus avant de fournir une telle explication.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 25 Déc 2014 - 22:38
avatar
Féminin

Messages : 180
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Ma première remarque fit éclater Nathanaël d'un grand rire. Un rire qui sonnait juste, amusé, contagieux. Je me surpris à rire à mon tour. Hero agita la queue, l'air de ne rien comprendre à la situation (une fois n'est pas coutume). Je me bagarrais avec Hero et repris la discussion par rapport à l'apprivoisement de mon compagnon à quatre pattes. Nathanaël sembla très surpris par ma réponse. Il prit un instant pour rassembler toutes ses pensées et se lança :

Eh bien, disons simplement que nous n'avons pas la même compréhension du terme « apprivoisé ». Pour moi, apprivoiser un animal, ou quelqu'un, c'est apprendre à la connaître, mais surtout apprendre à lui faire confiance et lui faire avoir confiance en moi. Une confiance mutuelle en somme. Je ne vois pas dans cette notion quelque chose liée au pouvoir ou à la domination, par exemple.
Il s'octroya une pause.
Donc lorsque tu l'as rencontré, peu importe l'âge que vous aviez, il a dû se passer quelque chose, même si c'était très rapide, qui a fait que vous vous êtes fait confiance. Cela a pu durer une fraction de seconde, le temps d'un regard, ou au contraire plusieurs jours, voir plusieurs semaines, mois, etc., pour que ce lien se crée.
Il poussa un soupire, l'air gêné.
Désolé, je ne sais pas si j'exprime clairement mes idées. D'habitude je réfléchis un peu plus avant de fournir une telle explication.

Je laissais un sourire éclairer mon visage et posais la main sur la tête de mon foufou de toutou. Je commençais à comprendre sa vision du mot "apprivoiser". Je répondis avec prudence :

Dans ce cas, tu as raison. En fait, je l'ai sauvé. Je crois qu'il l'a compris. Après tout, il doit me considérer comme un membre de sa famille. Un lien s'est construit, un lien à la fois fort et fragile.

Je me laissais le temps de réfléchir, de structurer ma pensée.

Je veux dire, il est la dernière attache qui me retient dans ce monde, mais il est libre de m'arracher la laisse des mains et de filer pour faire sa vie autre part. Je ne l'en empêcherais pas et il le sait.

J'ébouriffais les poils sur la tête du loup.

On se rend service chacun son tour, c'est un lien réciproque. Je pense. Terminais-je, peu sûr de moi.
Voir le profil de l'utilisateur


Porte-parole en #0066ff

Spoiler:
 


Hero:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 3 Jan 2015 - 15:16
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Nathanaël espérait sincèrement avoir été suffisamment clair pour que Liam le comprenne. Il ne pensait pas avoir dit des choses très complexes ou incompréhensibles, mais il s'était plusieurs fois retrouvé face à quelqu'un comprenant tout de travers, ce qui avait amené son lot de situations étranges, voir ridicules. Heureusement le jeune homme semblait avoir parfaitement compris son point de vue. Il expliqua au Titan qu'il avait sauvé Hero et que, de ce fait, il formait une famille. Enfin, c'est ce qu'il pensait, étant donné que les loups ne parlent pas notre langage. Ce lien qui les unissait tous deux était beau. C'était une véritable amitié. Ils avaient sans doute besoin l'un de l'autre, mais il n'y avait rien d'exclusif, aucune contrainte. Ils étaient libres.

C'est un lien d'amitié magnifique. Je suis content que vous vous soyez trouvés au moment où il le fallait.

Cette réflexion renvoya le jeune homme à sa propre solitude, sans famille. Son regard devint sombre pendant un instant, mais il chassa ces pensées et se concentra sur Liam. Il ne souhaitait pas gâcher cette joie qui habitait le jeune homme et il ne souhaitait pas penser à son passé. Il hantait déjà toutes ses nuits. Il ne fallait qu'il vienne en plus hanter ses journées. Comme Liam était ici, à Terrae, il avait manifestement vécu un drame lui aussi, alors Nathanaël ne se sentait pas le droit de troubler cette quiétude. Il posa alors son regard sur l'instrument du jeune homme. C'était une guitare.

Tu étais venu pour jouer dans le parc ?

Il lui montra l'instrument d'un geste de la main pour expliciter ses propos et sourit. Il avait pris quelques cours de piano, de flûte et de violon lorsqu'il avait neuf ans, mais il avait déjà tellement d'activité en plus de ses cours, que ses parents n'arrivaient plus à suivre. Il avait alors abandonné la musique pour se concentrer sur ses autres activités, toutes sportives. En y réfléchissant, Nathanaël se rendit compte qu'il ne s'était jamais vraiment essayé au domaine artistique. Maintenant qu'il n'avait plus de contraintes extérieures, il allait devoir changer cela. Que c'était triste et horrible à dire de cette façon.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

Mer 11 Fév 2015 - 23:04
avatar
Féminin

Messages : 180
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Ce garçon semblait d'un naturel franc car il me répondit rapidement :

C'est un lien d'amitié magnifique. Je suis content que vous vous soyez trouvés au moment où il le fallait.

Je souris. Hero avait eu de la chance dans son bonheur. Si sa mère n'avait pas été tuée et s'il n'avait pas été caché, il n'aurait jamais été auprès de moi. Et s'il n'avait pas glapit de toute ses forces pendant des heures, je ne l'aurais jamais entendu, jamais trouvé. On peut facilement continuer comme ça. Après tout, s'il n'avait pas été à mes côtés, je serais resté au fond de la crevasse lors de mon accident, je n'aurais pas supporté le décès de ma mère. Et j'en passe et des meilleures. Enfin des pires dans ce cas là.
Je vis le regard de Nathanaël s'assombrir un instant. De mauvais souvenirs ? Qui sait. Je ne lui demanderais pas, ce serait mal poli et intrusif. J'aime aider les gens mais pour ça il faut qu'ils me demandent de l'aide, autrement il serait mal vu de les forcer. Le regard du garçon se posa alors sur ma guitare que je tenais encore dans ma main.

Tu étais venu pour jouer dans le parc ?

Je souris. Voilà un changement de sujet rondement mené, et délicat. Mordons donc à l'hameçon :

Exact. J'aime jouer au calme, et comme il n'y avait personne ici, je m'étais dit que c'était un bon endroit. Mais comme d'habitude quand il est là (je désignait Hero qui mordillait sa laisse avec entrain) je n'ai pas eu le loisir de jouer comme je l'entendais.

Je souris. J'aimais la musique, c'était aussi une attache à ce monde. Toute musique confondue, j'aimais écouter, jouer, chanter, produire et interpréter avec mes extravagances et mon style.
Voir le profil de l'utilisateur


Porte-parole en #0066ff

Spoiler:
 


Hero:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 15 Fév 2015 - 23:02
avatar
Masculin

Messages : 257
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : Mmmh, en pleine remise en question

Liam sourit à Nathanaël et lui expliqua qu'il était, en effet, venu pour jouer. Le jeune homme cherchait un endroit calme et avait trouvé le parc désert, enfin en apparence puisque le Terre y travaillait. Bon, il fallait tout de même dire que l'endroit était assez grand pour que deux personnes s'y promènent sans se voir, alors bon... Hero avait ensuite décidé de s'amuser un peu et la pause musicale s'était, de ce fait, terminée plus tôt que prévue. Le Terre ne put retenir un sourire.

Ahah, je compatis. Tu devrais lui demander de chanter.

Le Titan se permit un petit rire et s'accroupit devant le loup.

Ça te dirait d'accompagner Liam ?

Il imaginait la scène : le jeune homme a la guitare et Hero hurlant à côté. Mais dans le fond, ce n'était peut-être pas si bête. Le loup se sentait peut-être mis à l'écart et voulait participer... ou pas. Il n'en savait rien, par contre, il avait bien envie d'une chose. Il se releva pour faire face à son interlocuteur.

Est-ce que... est-ce que tu serais d'accord de m'apprendre les bases un de ces jours ? Je me suis essayé à la musique quand j'étais plus jeune, mais j'ai dû abandonner, car j'avais déjà trop d'activités.

Nathanaël lui lança un grand sourire. Il n'avait pas menti, mais avait caché une partie de la vérité. Liam n'avait pas besoin de savoir qu'il était surdoué. Il n'aimait pas s'en vanter sans raison. Or, dans ce contexte, il n'avait pas besoin de le préciser, cela n'apporterait rien à la conversation. Le Terre se demanda combien de temps il lui faudrait pour apprendre à jouer correctement. Il n'avait pas d'instrument et absolument pas les moyens de s'en acheter un, mais peut-être qu'en demandant au professeur de musique... il ne suivait pas ce cours étant donné qu'il avait choisi l'astronomie et que les deux leçons tombaient sur la même plage horaire, mais cela ne poserait certainement aucun problème. Si l'enseignant aimait vraiment son métier, il n'empêcherait pas un élève motivé de s'exercer. Oui, Nathanaël allait y réfléchir sérieusement, mais il se garderait bien de le crier sur tous les toits. Les musiciens ont généralement la cote auprès des filles... pour ne rien arranger...
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ipiu <3
Revenir en haut Aller en bas

 

Libéréééé, délivrééééé ! Un parc et du calme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.