Partagez
Fringale à minuit [Ludmila]
##   Jeu 9 Oct 2014 - 15:12
Anonymous
Invité

Une petite fringale ne m'est pas inhabituel, c'est même probablement l'une des choses les plus commune en se qui me concerne. À cette heure surtout, sa m'arrive souvent! À ce moment de la nuit où la lune est à son apogée, je suis habituer de ressentir une faim subite qui me tire de mon sommeille. Me levant lentement, j'oubliais d’enfiler quelque chose par dessus ma petite camisole et mon mini-short. Sortant du dortoir en prenant simplement mon cellulaire que je ne pouvais m'empêcher d'emporter avec moi. J'étais tellement endormis que j'en oubliais même mes écouteurs. Sa ne m'arrivais pas souvent, mais depuis que je suis ici je dors tellement mieux que je n'ai plus envie de me lever pour manger, je le fais simplement parce que je n'ai pas le choix. Mon estomac aurais fini par réveiller toute les filles qui m'entourais. Je n'avais guère envie de m'en faire des ennemis parce que je les empêcherais de dormir alors je prenais sur moi et allais manger. C'est dans un état d'esprit second que j’entrai dans la cafétéria en prenant la direction des distributeur. J'avais remarquer les sandwich au poulet qui s'y trouvais et franchement, ils étaient succulent.

M'assoyant dans le fond de la salle, là où les gens qui pourrais entrer pour une fringale nocturne, ne me verrais pas. Mangeant lentement pour ne pas déclencher de problème d'estomac comme j'avais eux l'habitude d'avoir auparavant en mangeant trop vite. Maintenant j'avais appris à manger plus lentement pour ne pas avoir de problème. En fait, je mangeais désormais tellement lentement, que je finissais par m'ennuyer en étant seul dans le noir ainsi. Soupirant devant un tell fataliste, je déplaça mon cellulaire vers moi avant d'activer la musique sur haut-parleur. J'étais désormais sur d'attirer l'attention de toute personne qui passerais à proximité de la cafétéria.

J'entamais la deuxième moitie de mon sandwich alors que la porte de la cafétéria s’ouvrait sur une fille au long cheveux. Dans la noirceur de la pièce je ne pouvais distinguer rien d'autre que sa chevelure alors même que je ne pourrais même pas dire qu'elle couleur pouvait bien être ses cheveux. Étrangement, par esprit de camaraderie sûrement, je descendis le volume de ma musique, laissant un simple bruit de fond que je devais désormais être la seul à l'entendre. Je ne voulais pas attirer l'attention sur moi, préférant rester seul dans mon coin pour finir de manger et retourner dormir rapidement.

Quel exaspération se fut de constater que la fille au long cheveux pris ma direction, je ne dormirais pas de si tôt se soir! Restait simplement qu'à espérer que se n'était pas une surveillante qui viendrais me sanctionner pour le volume de ma musique à une heure aussi tardive.
##   Jeu 9 Oct 2014 - 18:00

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

J'avais soif. Et oui! On est jamais à l'abris et me connaissant, il est facile de concevoir que j'ai pu oublier de m'acheter de l'eau. J'étais donc condamnée à aller chercher une bouteille à la cafète. A MINUIT!
Si je n'avais pas eu la gorge aussi sèche, j'aurais sûrement attendu le lendemain. Mais non, je n'avais nada et l'eau du robinet de ma salle de bain était tout simplement imbuvable.
J'étais épuisée, rentrant de ma mission avec Selvi. J'étais rentrée deux heures plus tôt et autant dire que mon cota de sommeil était loin d'être rempli! Selvi était à l'hôpital depuis notre arrivée, et l'infirmière m'avait foutue dehors, me disant d'aller me reposer. Je devrais sûrement repartir d'ici la fin de la semaine, mais je m'étais promis qu'après, les missions seraient pour moi terminées. J'étais loin de me douter que ma dernière mission se passerait aussi mal, bien que l'on est pas échoué. Selvi... Ma pauvre Selvi, étant toujours entre la vie et la mort. Je hais les scientifiques que l'on soit clair.
Enfin bon, revenons en à ma petite virée dans l'institut à minuit dix! J'étais seulement habillée d'une nuisette blanche et de ma veste verte kaki par dessus. Je mis mes pantoufle (des lapins!) et filai vers les cuisines. A peine arrivée prés du couloirs qu'une musique m'étant vaguement familière me mena d'elle-même à la cantine. Je filai rapidement vers le distributeur et me prit une bouteille d'eau plate et optai pour me casser un fin appel de faim avec un muffin nature. Il y avait quelqu'un dans le fond de la salle. Prés de la fenêtre ayant sûrement la meilleure vue de cette salle. Je me mettais toujours sur ce rebord d'habitude, alors pourquoi aurai-je changé ce soir là?
J'arrivai devant la jeune fille et à cause de la pénombre, je ne distinguai pas sa chevelure et ne me demandez même pas son âge! Je serais incapable de vous décrire cette personne. Elle avait son téléphone dans les mains d'où sortait une musique toujours familière.
Je me posai sans même lui adresser la parole sur le rebord de la fenêtre, regardant au dehors, juste en face d'elle.
Dans la pénombre, je discernai une personne dans la nuit. Je reconnus un novice fraîchement débarqué rencontré il y a peu en cours d'astronomie... Matthew je crois.

- Tiens, on dirait que nous ne sommes pas les seules à avoir envie de nous dégourdir les jambes.

Je me tournai vers la jeune fille, une expression bienveillante au visage. Alors? Novice, initiée, étoile ou master? Et après... Eau, Terre, Feu, Tonnerre ou Air? Et enfin... Solaire ou Lunaire?
Oui à minuit j'ai des réflexion qu'en plein jour, je n'ai pas forcément... Surtout quand je m'en fous. BREF.
J'eus un léger sourire.

- Je m'appelle Ludmila. Et puisque nos deux ventres ont crié à l'abandon, on pourrait peut-être en profité pour communiquer avant de retourner dans les bras de Morphée?


Fringale à minuit [Ludmila]  624485fgh
##   Sam 11 Oct 2014 - 19:26
Anonymous
Invité

- Tiens, on dirait que nous ne sommes pas les seules à avoir envie de nous dégourdir les jambes. Je m'appelle Ludmila. Et puisque nos deux ventres ont crié à l'abandon, on pourrait peut-être en profité pour communiquer avant de retourner dans les bras de Morphée?

Je regardais le restant de mon sandwich au poulet en l'écoutant parler, me demandant comment je pourrais bien agir pour pouvoir me débarrassé de cette Ludmila rapidement. Je n'avais pas envie de parler, je n'avais pas envie de compagnie. Tout se que je souhaitais en se moment s'était finir de manger mon sandwich pour ensuite pouvoir retourner dormir tranquillement, mais cette fille avais envie de parler. Inspirant profondément pour ne pas être impolis et pour me convaincre que me faire des amies ne pourrais pas me nuire, je me tourna vers elle.

Voyant son jolie visage sous les rayons de la lune, je ne pu m'empêcher de constater à quel point elle était ravissante alors que l'astre de nuit lui éclairais le visage. Alors qu'un petit sourire en coin ornais mes lèvres, je pris une petite bouchée de mon sandwich que je mastiqua lentement. Son visage, illuminer de cette façon, me détendit et m’incita à revenir sur ma décision d'aller dormir rapidement.

«Enchantée, moi c'est Vanéria et je suis d'accord avec toi, on pourrais en effet communiquer un peux»

Souriant devant devant cette formulation plutôt étrange, je ne pus m'empêcher de remarquer que la raison de mon changement d'avis sur le fais de dialoguer ou non était aussi plus qu'étrange. Cela n'eu pour effet que de me aire sourire d'avantage.

Déposant mon sandwich sur son emballage, je descendis encore un peux la musique qui continuais de jouer sur mon cellulaire. Maintenant, un simple son de fond s'en échappais, permettant tout juste d'entendre les paroles de cette chanson calme qui allais parfaitement avec l'ambiance de la pièce sous les rayons de la lune.

«Je suis novice ici, je ne connais encore personne, ni plus que je ne connais les règles, alors tu pourras sans doute m'aider.»
Dis-je avant de reprendre mon sandwich pour prendre une autre petite bouchée.
##   Sam 11 Oct 2014 - 20:44

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ludmila Parker
Ludmila Parker
1ère place scientifiques Etoile Tonnerre
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

«Enchantée, moi c'est Vanéria et je suis d'accord avec toi, on pourrais en effet communiquer un peux»

Je l'avais vu énervée au premier abord, mais alors, un sourire naquit sur ses lèvres. Je ne savais pas trop quoi en penser. Après tout... Oh puis zut, fallait que j'arrête de réfléchir.
Vanéria? Pas commun. Ca lui allait bien. Je me perdais dans la contemplation de la lune. Avant je le faisais. Quand mon père sortait de ma chambre après m'avoir laissé pour morte, le corps pleins de coups et le cœur en charpie. Je me demandais quand ce cauchemar finirait enfin. Mon regard devait s'être emplis de mélancolie et un instant, je ne pensais plus à rester, voulant m'enfuir. Trouver une épaule sur laquelle pleurer. Je m'arrachai un instant à la violence de mes souvenirs et reportai mon attention sur la jeune novice.

«Je suis novice ici, je ne connais encore personne, ni plus que je ne connais les règles, alors tu pourras sans doute m'aider.»

Je hochai seulement la tête, avant de me lever pour aller jeter mon muffin à peine entamé et boire à grandes gorgées ma bouteille d'eau, pour finir par en prendre une autre. Je revins vers elle et me mis à la même place que précédemment. Je réfléchis longtemps à ma réponse regardant au dehors. Ce fût une voix pleine d'humour qui sortie de ma gorge.

- Je suis ici depuis quelques mois déjà maintenant. Je serais ravie de répondre à tes questions au besoin. Je me doute qu'on ne doit pas t'avoir donné beaucoup de précision ou pire, qu'on t'a juste laissé comme une nouille devant le portail d'entrée en te disant "salut et bonne chance"? C'est l'un des grands mystère de Terrae. On découvre tout par nous même.

Je la fixai en faisant tourner ma bague à mon doigt, un faux sourire aux lèvres. Finalement, ma voix se chargea d'espoir et de bonheur. Mais aussi de mélancolie.

- Terrae est vraiment un endroit sympa. Tu verras, il permet de réaliser des miracles.


Fringale à minuit [Ludmila]  624485fgh
##   
Contenu sponsorisé

 

Fringale à minuit [Ludmila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.