Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Je... C'est pas que je souhaite m'excuser, juste que... c'est... c'est un peu ça... [Joyce]
Lun 27 Oct 2014 - 10:53
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17


« - Tais-toi ! Tais-toi ! Vous allez vous taire à la fin ! »
Plume expira lentement en reversant sa tête en arrière. Pourquoi continuait-elle d'y penser ? C'était stupide. Stupide et inutile. Elle se tourna sur le côté en serrant l'oreiller contre elle. Elle avait mal, autant au coeur qu'au corps. Elle avait si mal. Plume soupire d'aise. Enfin un peu tranquille. Mais c'était faux... C'était juste un pique de peur qui les tenaient à l'écart. Elle se sentait si seule...

« - Elle est encore partie ? - On dirait... - J'aime pas quand elle est comme ça. - C'est de la faute de cette pyromane. - Et aussi de la tienne ! Si tu... - Avec des si on refait le monde, c'est bon, j'ai capté le truc. »
Le corps se lève et un nouveau soupire traverse ses lèvres. D'un geste léger mais las, il se dirige vers la salle de bain pour se rincer le visage. Même l'eau froid n'arrive pas à faire partir cet étrange sensation de tristesse. Attrapant quelques vêtements au pif et sa paire de ranger, Plume s'habit sans vraiment intérêt et s'apprête à sortir. Mais le son du vent l'interpelle. Ah oui, l'automne. Ou plutôt la fin de l'automne et le début de l'hiver. Elle allait tomber malade comme un chien si elle sortait avec son simple tee-shirt. Soupirant de nouveau, elle tend le bras à travers l'embrasure de la porte et attrape le sweat reposant sur le dossier de la chaise. Plume referma la porte alors qu'elle l'enfilait. Remontant la fermeture éclair jusqu'au haut, se camouflant le bas du visage dans l'interstice. Puis Plume avance. D'un pas lent et calme.

Plume n'a pas envie de faire le mal aujourd'hui. Elle veut juste fuir cette chambre. Fuir les colères de l'Originel qui semble n'avoir que très peu appréciée les remarques de la blondinette. Merde. Comment une gamine de quinze ans pouvait la mettre dans un tel état. C'était stupide. Enfouissant les mains dans ses poches, elle ne faisait que faire ce qu'elle voulait éviter de faire. Penser à ce qu'elle lui avait dit. Alors elle soupira encore en levant le nez en l'air. Marcher en regardant le ciel obscurci par des nuages n'était pas vraiment facile, mais elle s'en fichait. Les autres n'avaient qu'à faire attention. Parce qu'elle avait quand même le droit de rêvasser de temps en temps. Puis quite à faire chier le monde, elle ne l'aurait pas fait exprès.

Bientôt, son ciel nuageux se transforma en un entremêlement de branche presque nues qui se tendaient vers lui. Ah ? Plume arrêta sa marche errante et baissa la tête. L'agitant de droite à gauche pour soulager sa nuque un peu trop exploitée, elle entendait les os craquer. Elle sortie un chewgum de sa poche et le mit dans sa bouche. Ce geste semblait tellement... dépassé, que maintenant elle avait une drôle d'impression. Remettant les mains dans ses poches, elle marchait en écoutant le crissement du gravier sous ses pieds. C'était quelque chose qu'elle avait toujours détesté. Elle avait l'impression de s'enfoncer dans le sol. D'être sur quelque chose de non-tangible qui allait l'engloutir à tout moment. Pourtant elle continua d'avancer.

Plume avait vaguement l'impression d'être arrivée dans le parc mais il était tellement calme qu'elle commençait à en douter fortement. En même temps, avec un temps pareil, il fallait être un peu cinglé pour vouloir sortir... Enfin, c'est juste il y avait juste un peu de vent et un ciel maussade. Une bulle éclata sans pour autant troubler la marche de la demoiselle. Elle avait beau avoir froid avec son short elle n'en tremblait pas pour autant. Une léger tâche brune s'était étalée sur sa cuisse, souvenir du combat avec la pyromane qu'elle avait eut la flemme d'aller faire soigner correctement. 

Alors que la petite Plume rêvasse en avançant elle entend une mélodie. De la musique plutôt. Enfin... Juste de la guitare. Mais elle ne peut s'empêcher de changer automatiquement son itinéraire inexistant pour se rendre à la source de bruit. Sans pour autant changer son allure. Ce n'est pas de sa faute si elle aime la musique. Si ? Non... ? En même, il lui était presque inconcevable de pouvoir vivre sans musique. Puis elle s'arrête. Devant la source de note. Son regard se baisse

Des cheveux blonds. A croire qu'elle ne voyait plus que ça. A longueur de journée. C'en était presque épuisant. Plume ne savait pas vraiment quoi dire. « - Excuses toi. - Nan. - Tu ne sais pas quoi dire, bah excuses-toi. - Nan. - Tu es bornée... - Nan. - Tu es franchement chiante. - Merci. »
- Hoy ! Fit-elle après avoir fait éclater une bulle. Je peux m'asseoir ?

Autant demander si cela pouvait éviter de se faire honteusement cramer comme un pigeon. Comparé aux autres fois où elle avait rencontré la blondinette, son regard n'exprimait absolument rien d'autre qu'un froid absolu. Sur son visage était plaquée une expression ennuyée. « - Tu devrais t'excuser. - Pas envie. - Tu devrais, simplement. - On s'en fout. - Non. - D'accord, JE m'en fous. - Très bien. »
- Désolé pour la dernière fois...
« - Je te haïe. - Merci. »
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 27 Oct 2014 - 19:52
avatar
Féminin

Messages : 487
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- Mlle Noran, sortez de ma classe immédiatement!

- Très bien, comme vous le voudrez.

Je me levai, attrapai mon sac, le jetai sur mon épaule et filai en claquant la porte. Cours de maths. Depuis le premier cours, celui où j'ai rencontré Yûki, ce prof m'a pris en grippe. Il ne supporte pas l'insolence, je ne supporte pas l'exigence. Bref, c'est pas le grand amour entre lui et moi. En plus il est même pas mignon. Pitoyable. Je l'entendis gueuler aux autres de se remettre au boulot et je ris. J'avançai dans le couloir, direction ma chambre. Tout était calme, froid, vide. Pas un bruit. J'entendis alors des pas rapide et une fille courus, essoufflée, vers la salle de maths, au bout du couloir. Elle toque, entre. On entendait le prof hurler d'ici. Je hochai la tête, amusée et continuai mon chemin.
J'arrivai devant ma chambre quand je vis un gars, sûrement 10 ans pas plus, me fixer.

- Tu n'es pas en cour toi?

- J'ai pas trouvé ma salle. Et toi?

- Je n'ai pas cours. Tu veux que je t'accompagne?

Le garçon approuva et je pris seulement ma guitare et dans un sourire, lui tendit la main. C'est fou comme il avait l'air innocent. On arriva rapidement devant la salle et je toquai pour lui. Un professeur ouvrit et surprit, me détailla.

- Oui?

- Ce jeune homme s'est perdu. Je l'ai orienté vers votre classe.

Il me remercia et lui et le petit disparurent derrière une porte beige. Je pris la direction du parc. La dernière fois, j'y ai rencontré Liam. Ce jour-là pourtant, il n'y était pas. Je n'avais pas vu Ys depuis un moment aussi, de même que Kyle et Yûki. Plume était la seule que je croisais souvent ces temps ci.
Je m'asseyais et grattai un air des Beatles. J'étais seule, heureuse et libre. Enfin...

- Hoy! Je peux m'asseoir?

J'arrêtai en pleins morceaux. e déteste ce genre de personne qui vous interrompt. Excédée, je me tournai et surprise, c'était Plume qui se tenait devant moi. Enfin corporellement. Mentalement, impossible de dire s'il s'agissait de l'originel (la neutre quoi), la méchante ou la gentille. Je me méfiai.

- Désolé pour la dernière fois...

Surprise totale. Je connaissais peut-être peu la jeune femme, mais j'en savais assez pour affirmer que Plume ne devait s'excuser que rarement. En tout cas sous le mentale de la méchante.

- Vas-y assieds-toi. Qu'est-ce-que tu veux?

Vous allez dire que je suis froide mais je ne suis pas du genre à faire d'un rien du tout, tout un drame. Si je l'invitai à s'assoir, c'est que d'une certaine manière, je ne lui en voulais pas pour la dernière fois. Ni pour la précédente.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
Revenir en haut Aller en bas

Mar 28 Oct 2014 - 16:35
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17

[Hrp : Désolé c'est horrible >.<]

Plume sourit. Un sourire tout léger. Presque invisible. Va savoir pourquoi, elle était presque rassurée qu'elle lui ait pardonnée. Enfin pardonné était un grand mot, pour l'instant elle ne lui avait pas encore reproché les deux dernières fois. Se laissant tomber plus que s'asseyant, la demoiselle leva le regard vers le ciel. C'est dingue : d'un coup elle se sentait toute tranquille. Ayant presque envie de laisser la place à la Princesse.
- Ce que je veux, répéta-t-elle en baissant le regard. Eh bien...

Plume ne savait pas vraiment quoi répondre. Elle n'était pas venu ici dans un quelconque but, elle voulais juste... Un soupire franchit ses lèvres alors qu'elle tournait la tête. Plume détestait quand elle n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait, elle avait l'impression d'être comme l'originel. C'est-à-dire absolument rien. Puis soudain, une petite flamme s'allume dans ses yeux et elle se tourne vers la blondinette avec un véritable sourire.
- Je crois que je veux juste faire chier l'Originel.

Son regard se plante brusquement dans celui de la demoiselle et elle ajoute.
- Depuis la dernière fois, elle nous fait une gueule pas possible. Du coup je lui renvoie la balle.

C'était stupide comme logique, mais c'était la logique de la Plume. Et elle le dit fièrement, comme si cela était vrai. Comme si cela allait changer quelques choses. Comme une gosse qui viendrait de faire une découverte. D'ailleurs, c'était à peu près à quoi on pouvait comparer l'énergie nouvelle qui commençait à peine à couler.
- Au fait, tu peux rejouer ? Fit-elle alors qu'il y avait des étoiles dans ses yeux. Promis je ferai pas de bruit !
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 28 Oct 2014 - 17:53
avatar
Féminin

Messages : 487
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- Ce que je veux, répéta-t-elle en baissant le regard. Eh bien...

La jeune femme souriait, et bien que cela soit discret, je le décelais tout de même. Qui avais-je donc devant moi? Qui était cette personne? Je ne reconnaissais pas ma compagne d'arme si je peux dire. Elle soupira. Qu'avait-elle?

- Je crois que je veux juste faire chier l'Originel.

Alors comme ça, j'avais devant moi la méchante? Risible à souhait. Elle avait l'air... D'une coquille vide. Comme l'Originel. Je me perdais dans les méandres de mes pensées les plus profondes. Je réfléchissais. La voilà qui me fixe.


- Depuis la dernière fois, elle nous fait une gueule pas possible. Du coup je lui renvoie la balle.

Je souris, oui, c'était bel et bien la Plume que je connaissais. Je lui souris avec effronteries avant de redevenir un peu plus sérieuse, me penchant sur ma guitare, accordant ça et là les cordes selon mon bon vouloir.

- Si tu t'attends à ce que je m'excuse pour mes paroles de la dernière fois Plume, tu peux toujours attendre un siècle que je ne te dirais rien. Je ne suis pas du genre à regretter mes paroles, aussi dures peuvent-elles être.  

C'était dit. En m'entendant parler, je remarquai pour la première fois combien j'avais changé depuis mon arrivée à Terrae. J'avais peut-être grandis qui sait? Peut-être mes parents étaient-ils fiers de moi enfin de compte? J'avais toujours eu foi en mes convictions, je sais que je peux parfois être le comble de l'orgueil et j'attise préjugés et critiques en tous genres, mais je savais aussi ce que je valais. Ils pouvaient dire ce qu'ils voulaient tous, je n'étais pas une gamine effrontée.

- Au fait, tu peux rejouer ? Fit-elle alors qu'il y avait des étoiles dans ses yeux. Promis je ferai pas de bruit !

Je fus surprise par sa demande mais j'étais venue ici pour cela après tout. Je lui souris et un accord claqua. Ma voix s'envola parmi le vent et les feuilles d'automne et j'en souris de bonheur. Plume connaissait la chanson, et parce que je la chantais, elle saurait que je lui accordai mon pardon. La chanson? Chandelier de Sia. La même que celle dont elle s'était servie contre moi pour me mettre à terre.
Je me sentais libre, heureuse, pleine d'espoir... Moi.
Mais bien vite, l'accord final résonna et je plongeai mon regard vert dans celui de ma camarade.

- Tu as l'air bien maussade Plume. Tu sais... Si jamais tu veux parler, malgré tout ce qu'il s'est passé... Je peux être une oreille attentive.

Je lui souris. Je m'attendais bien sûr à un refus, mais rien ne fait plus de bien parfois que de se sentir soutenue. Et malgré que l'on puisse me traiter de peste ou de garce, je savais être là pour mes amis. Et Plume... Plume pouvait en devenir une peut-être. Tout dépendait de nous pas vrai?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
Revenir en haut Aller en bas

Mar 28 Oct 2014 - 19:01
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17


Fermer les yeux et écouter la musique, c'était salement envoûtant. Pour une fois qu'un silence régnait dans sa tête, elle n'allait pas s'en plaindre. Un sourire amusée ne put s'empêcher d'apparaître en reconnaissant les paroles. Plume elle fonctionne comme ça, elle a beau adorer la musique et chanter affreusement bien elle est bien incapable de reconnaître une chanson avant d'en entendre les paroles. Balançant la tête de droite à gauche, ou d'avant en arrière selon le moment, elle se retient de chanter. Parce qu'elle a promis qu'elle ne ferait pas de bruit. Et ça, c'est assez compliquée pour la boule d'énergie qu'elle est devenue. Plume essaye de pas rire. De ne pas trop laisser éclater sa joie. Puis d'un coup elle se calme lorsqu'elle entonne les dernières paroles. Assise en tailleur sur le petit banc, elle ferme les yeux, le menton dans les mains. Finalement, elle aime bien la voix de la gamine.

Pourtant elle ne peut s'empêcher de lui rire au nez lorsqu'elle lui fait remarquer son humeur maussade. Un rire surprenant parce qu'en plus d'être surprise, Plume trouve ça complètement stupide. Une oreille pour l'écouter et puis quoi d'autre ?! Une troisième personnalités ! Elle s'en est très bien sortie sans psy depuis dix-huit automnes alors pourquoi s'emmerder. Le seul qui a elle bien voulu parlée c'était... « - Tu fais sérieusement chier ! » Plume arrête soudainement de rire. Elle fronce le nez et secoue soudainement la tête. Et voilà, elle avait encore mal à la tête. Soupirant de nouveau elle s'assit correctement sur le banc en soufflant.
- Je ne suis pas maussade, je suis juste capricieuse. Je n'ai absolument aucune envie de contrôler mes humeurs du coup ça part tout seul. Et vu que j'ai actuellement personne à embêter...

Son regard se perd en face et elle redevient toute tranquille. Il n'y a personne. C'est étrange. Étrange et envoûtant. Elle ne peut empêcher un léger sourire de se dessiner sur son visage alors que deux garçons passent sans les voir. L'un à l'air petit comme un gosse et doit avoir une tignasse aussi ébène et aussi ébouriffée que la signe tandis que l'autre doit faire au moins deux fois sa taille et semble beaucoup plus... pantouflard ? Cet adjectif à le don de faire pouffer la demoiselle. Pourquoi disait-on pantouflard, franchement. On invente un adjectif pour des pantoufles et voilà c'est la fin du monde. Puis d'un coup la demoiselle se tourne vers la blondinette avec un grand sourire de gosse.
- J'ai trouvé... un truc.

Généralement lorsque la demoiselle commençait ses phrases de cette façon, on pouvait espérait le pire.
- Ça te dirait d'essayer ? Fit-elle sérieusement. Le refus est une option non envisageable sous peine d'horribles représailles.
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 29 Oct 2014 - 12:11
avatar
Féminin

Messages : 487
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Plume a réagi de manière peu surprenante et j'en souris. Au moins, elle était de nouveau la même. C'est pas qu'elle était chiante mais presque. Bon OK. Elle était chiante.
Un fou-rire l'a prit et j'en souris de plus bel tout en posant ma guitare et en rangeant mes partitions. Ce n'est pas aujourd'hui que je terminerais mes chansons.

- Je ne suis pas maussade, je suis juste capricieuse. Je n'ai absolument aucune envie de contrôler mes humeurs du coup ça part tout seul. Et vu que j'ai actuellement personne à embêter...

Deux garçons passèrent devant nous. Un gosse (OK... Mon âge à peu prés) et un plus âgé. Le plus grand des deux devait être plutôt... je ne sais pas... pantouflard? Ouai sûrement. L'autre... Je sais pas. Il était étrange. Et il émanait de lui une sorte de... De maturité dissimulée. Je crois que c'est la chose la plus débile que j'ai pensé jusque là... BREF. Ils nous calculèrent pas mais je vis dans le regard de Plume qu'elle avait une fourberies en tête. D’ailleurs... La voilà qui se tournait vers moi, un sourire de gamine aux lèvres. Je commençais à comprendre.

- J'ai trouvé... un truc.

Tiens? Vraiment? Je m'en serais pas douter une seconde. Je sentis que j'allais le regretter. Pourquoi suis-je restée bon Dieu?

- Ça te dirait d'essayer ? Fit-elle sérieusement. Le refus est une option non envisageable sous peine d'horribles représailles.

Je levai les yeux au ciel. J'avais compris je crois. Plutôt crever que d'aller voir ces deux gars trop bizarre. Surtout le grand là! Hors de question! J'avais beau aimer la gente masculine, je ne choisissais pas n'importe qui... Ni n'importe quoi.

- Plume ne t'avise même pas d'y penser! Il en est hors de question tu m'entends? Même pas en rêve!

Je réfléchis. Le plus grand devait sûrement être majeur. Il avait l'air plutôt mature. Je pouvais en tirer des avantages pour faire oublier cette idée à la miss à côté de moi non?

- En plus, je te paris ce que tu veux que le grand doit être pédophile! Et sûrement gay au vu de son compagnon. Ne compte pas sur moi pour tes idées loufoque ma grande, tu te débrouilles toute seule!

Mais je savais d'or et déjà que son idée, j'allais devoir y participer. Plume je te hais!

HRP: Pardon pour la description du "pantouflard"... J'ai pas pu résister XD On est d'accord qu'il va me tuer?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
Revenir en haut Aller en bas

Mer 29 Oct 2014 - 18:02
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17

Son air sérieux se rompit sous un immense sourire quand elle vit la demoiselle lever les yeux vers le ciel. Un immense sourire de gamine. En même temps, malgré ses dix-huit automnes, Plume était une grande gamine. Enfin... ça dépendait surtout de quelle Plume. Ses yeux se mirent à pétiller lorsque la blondinette l'engueula. Une engueula pour la forme surtout puisqu'elle savait très bien qu'elle allait le faire. Ou du moins, elle avait déjà une idée pour la forcer à le faire.
- Aller ! Aller ! Répéta-t-elle presque en suppliant. S'te plaiiiit !

Muée d'une énergie joyeuse, elle se pencha sur la blondinette et en tendant le bras, réussit à prendre une des feuilles dans la sacoche de la guitare. Avec un immense sourire elle se rassit, les mains dans le dos avec la feuille, et l'écouta. Bien gentiment. Plume dut faire un effort monumental. Pour ne pas éclater ou mourir de rire. Lâchant les feuilles, elle dut mettre les deux mains sur sa bouche pour espérait retenir son rire. Et ça ne servit à rien. S'étranglant de rire lorsqu'elle prononça le mot "loufoque". 

Le visage enfouit dans ses mains, elle tentait de se retenir mais rien à faire, la crise de fou rire était partie. Se pliant en deux pour éviter que la blondinette ne voit son visage tout rouge, Plume mourrait littéralement de rire. Elle en avait mal aux côtes. A la mâchoire. Elle n'avait plus de souffle du tout. Puis d'un coup elle se calma. Un immense sourire au visage. S'asseyant en tailleur, face à la blondinette, posant les coudes sur le dossier du banc et le menton dans les mains, son sourire était insolent. Insolent et presque fier.
- Alors, selon tes dires, commença-t-elle doucement. Je suis moi aussi une pédophile lesbienne ?

Bizarrement, Plume avait presque envie de savoir la réponse. Une lueur complètement folle brillait dans ses yeux alors qu'elle se penchait un peu plus. Quitte à jouer le jeu, autant y aller jusqu'au bout. Plume était presque nez à nez avec la blondinette quand elle reprit la parole.
- De toute façon, je t'ai dis que tu n'avais pas le choix... J'AI UNE DE TES PARTITIONS EN OTAGE ! fit-elle brusquement en se reculant et en lui montrant la feuille. Donc, tu n'as pas le droit de refuser ! Pauvre petite partition... Loin de toutes ses amies feuilles... Coincée avec une pseudo pédophile lesbienne.

La demoiselle éclata finalement de rire au nez de la blondinette. C'était stupide. Stupide mais tellement marrant. Elle devait sacrément avoir l'air d'une tarée comme ça... Enfin elle redevient brusquement sérieuse.
- Hum... Admettons que tu réussisses, tu as le droit de me demander ce que tu veux. Mais si tu perds...

Laissant délibérément sa phrase en suspend, la demoiselle laissa un immense sourire apparaître sur son visage.

Hrp > On est d'accord. Il va nous tuer. xD Et je crois que j'ai oubliée comment faire de long post :/
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 29 Oct 2014 - 21:24
avatar
Féminin

Messages : 487
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Plume me faisait presque pitié à supplier telle une enfant.Elle faisait des caprices la diva? Elle fût alors prise d'un autre fou-rire qu'elle retenue tant bien que mal (voir très mal...)... Pathétique. Oui Plume m'agaçait et oui je la trouvais pitoyablement pathétique. Et puérile. Pire que moi. Elle se pencha vers moi mais je ne compris pas tout de suite son geste. Elle avait toujours ce rire et j'espérai secrètement qu'elle s'étouffe en même temps et qu'elle tombe raide morte. Oops. Accident. BREF.  

- Alors, selon tes dires, commença-t-elle doucement. Je suis moi aussi une pédophile lesbienne?

Je la fixai avec effronterie.

- Je pensais que tu le savais depuis le temps. Sauf que tu peux toujours courir pour que je sois ta victime sale psychopathe.

Elle se pencha vers moi, une lueur de folie prédatrice dans le regard. Vous avez déjà eu peur de Plume Elyne? Pas moi.

- De toute façon, je t'ai dis que tu n'avais pas le choix... J'AI UNE DE TES PARTITIONS EN OTAGE ! fit-elle brusquement en se reculant et en me montrant la feuille. Donc, tu n'as pas le droit de refuser ! Pauvre petite partition... Loin de toutes ses amies feuilles... Coincée avec une pseudo pédophile lesbienne.

Je tentai de lui arracher les partitions des mains mais sans succès. Elle était trop loin. Oui j'aurais pu la lui faire me la rendre avec mon pouvoir mais j'avais bien plus marrant en tête. Plume, ne joue pas à plus con que toi, personne ne te surpasse.

- Hum... Admettons que tu réussisses, tu as le droit de me demander ce que tu veux. Mais si tu perds...

Elle était on ne plus sérieuse. J'acceptai le défi, mais pourquoi serais-je la seule à m'amuser? Avec mon pouvoir marionnettiste, je l'obligeai à retirer sa jolie veste (sympa d'ailleurs) et je la lui mis sous le nez avant de préparer du feu dans mon autre main.

- Très bien Plume, on va jouer. Mais je trouverais injuste d'être la seule à m'amuser. Après tout, on tous droit au jeu non? Alors c'est simple Plume: Tu viens avec moi. La première qui réussis pourra demander n'importe quoi à l'autre. Bien sûr, si tu refuses, je me verrais dans l'obligation de brûler ta jolie veste.

Je fixai mon regard vert au sien, une lueur de provocation dans les yeux. Alors Plume? Prête à jouer? J'étais loin de me douter que les vainqueurs, se ne seraient ni elle, ni moi. Note à moi même? Ne jamais partir trop confiante.

- Alors camarade? Marché conclut?

HRP: C'était trop tentant désolée moustique! x)
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
Revenir en haut Aller en bas

Ven 31 Oct 2014 - 11:22
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17


Son sourire se fane. Brusquement. Alors que dans ses yeux brillent une lueur d'incompréhension. Elle se voit enlever sa veste. Exposant ses bras au froid venteux du début de l'automne alors que ses jambes subissent déjà cette torture glacial. Plume se voit la tendre à la gamine. Sa main se serre brusquement, mais trop tard, elle a déjà changé de main. « - Je vais la tuer. ». Plume sent son cœur s'affoler quand la blondinette fait apparaître une flamme dans sa main libre. Non... Non ! Elle n'oserait quand même pas ! Retenant tant bien que mal son envie de meurtre ainsi que celle de l'originel, Plume écoute impassible le discourt de cette odieuse gamine. « - Rectification : je vais VOUS tuer. »

Plume ne dit rien. Plume se contente de séparer la distance qui la sépare de la gamine d'un seul pas. Elle hésite. Entre lui mettre son poing dans la figure et récupérer sa veste ou parler et récupérer sa veste. Non. Elle va pas s'en tirer comme ça. Plume pose son regard devenu complètement glacial sur les yeux verts de la demoiselle. Plume n'aime pas lorsqu'on la force à faire quelque chose avec une de ses affaires. Puis, ce n'est pas elle qui venait de lui proposer ce défis : c'était la Méchante. Mais ce n'est pas parce qu'elle est l'Originel qu'elle est forcément neutre... C'est vrai ça, le poing qu'elle vient de lui mettre dans le nez le confirme largement. Plume n'aime pas qu'on touche à ses affaires. Et encore moins si elles Lui appartiennent. Plume se penche et rattrape sa veste sans jeter le moindre regard à la blondinette qui était surement tombée sous le coup de poing. Plume recule de quelques pas et renfile sa veste comme si de rien n'était. 
- On te la surement déjà dis : la vie est injuste. Donc ça sert à que dalle d'essayer de la rendre juste, tu te ferras simplement tabasser par ceux qui ont envie qu'elle reste comme elle est.

Plume lâche un soupire. Elle n'a pas envie de se battre aujourd'hui. Ou du moins pour le moment... Prise remord ? Ça se pourrait bien... Fatiguée ? Aussi... De se battre ? Surement... Pour la vie ou juste pour cela... ? « - Laissez moi tranquille...». De pauvres gémissements intérieur... Plume s'accroupit en face de la petite pyromane.
- Ça... va ?

Peut-être qu'au final elle a raison... Peut-être qu'elle est vraiment maussade au final. Posant son regard sur la petite tête blonde, elle reprit, toujours sur ce timbre bas, presque doux.
- Excuse moi, c'est juste que ça appartient à quelqu'un d'important.

Plume aurait dû laisser la veste où elle était. Après tout, ça énervait l'Originel qu'elle utilise Ses affaires. Elle tend prudemment la main vers la demoiselle.
- Vraiment désolé...

[Hrp > Je suis dégoûtée, j'avais fais une réponse trop bien et j'ai fermée mon navigateur TwT]
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 4 Nov 2014 - 22:19
avatar
Féminin

Messages : 487
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Alors la j'ai pas compris. Enfin si. Mais après. Sur le moment non. Ou peut-être que si. Je ne méritais pas ça. En plus ça fait mal! Plume brisa la distance entre nous, et son poing m'arriva en plein dans le nez. Forcément, ça saigna. Pas un gémissement ne sortit de ma bouche. Pas une larme ne roula sur ma joue. Je ne souffrais pas, je souriais.
La demoiselle repris sa veste, l'air furieuse. J'en étais presque heureuse. Malsaine était cet état. Je m'amusais de sa colère, sans honte. Mais ma partition, celle que je n'avais pas la force de chanter, était toujours en sa possession et je ne pouvais le tolérer.

- On te la surement déjà dis : la vie est injuste. Donc ça sert à que dalle d'essayer de la rendre juste, tu te ferras simplement tabasser par ceux qui ont envie qu'elle reste comme elle est.

Je faillis en rire. Elle était sérieuse? Je savais quel tissu de connerie était la vie, comme toux ceux présent à Terrae, l'avait-elle oublié? Je haïssais la vie plus que quiconque et je ne vivais que par souvenir de ma famille défunte, qui, je le savais, aurait désirée que je lui survive. J'étais une miraculée de la maladie, la seule survivante de la famille Noran. Leur seule descendance. J'étais seule, avait-elle le besoin de me rappeler que la vie n'en avait pas finie avec moi? Je voulais jouer, j'en avais besoin. Après tout, il n'y avait qu'ainsi que j'étais heureuse. Et le seul à l'avoir peut-être compris, c'était cet imbécile d'Ys. Imbécile que j'avais appris peu à peu à apprécier. Imbécile avec qui j'avais le projet de monter un groupe. Imbécile qui croyait que je serais son élève. Imbécile avec qui je n'arrêtais pas de me chamailler. Imbécile.
Plume s'accroupit à mes côtés, comme prise de remords. Sale conne va.

- Ça... va ?

Et toi espèce de garce? Je ne répliquai pas. Ca n'en valait pas la peine. Elle reprit cependant plus bas cette fois-ci.

- Excuse moi, c'est juste que ça appartient à quelqu'un d'important.

Elle m'énervai. Je craquais. J'allais rire ou frapper. L'un des deux. Ou peut-être les deux? Elle tendis la main vers moi mais je me dégageai. Vas-y tente pour voir et je te bouffe tes jolis doigts.

- Vraiment désolé...

Je relevai les yeux sur elle, scrutant cette fille qui m'intriguait tant. Je n'avais rien à lui dire. Quoi que...

- T'es vraiment qu'une sale garce quand même. Tu me prends une partition qui a de l'importance à mes yeux, et t'as le culot de me dire que je n'ai pas le droit de te voler ta veste parce qu'elle représente beaucoup pour toi?! C'est du foutage de gueule!

J'avais passé l'âge de ce genre d'imbécilités à deux balles, et j'étais lassée de devoir lui prouver ma maturité et ma valeur. Pourquoi le lui prouverai-je alors que je savais ce que je valais?

- Tes combin' à deux francs, tu peux te les garder Plume! Vas-y, déchire ma partitions je m'en fou! Mais ne fais pas aux autres ce que tu ne supportes pas que l'on te fasse! Accepte le jeu mais n'en change pas les règles! Tu n'es pas la reine du monde, pourquoi alors les autres te devraient un respect que tu ne leur accorde même pas? Au fond de toi, je sais que tu vaux mieux que ça! Ou alors c'est que tu n'es qu'une vrai conne.

Je ne partirais pas. Au lieux de ça, je pris ma guitare, poussant la jeune femme d'un geste rageur et joua Hôtel California, des Eagles. Les paroles, la mélodie et les notes familières à mes oreilles m'apaisèrent, et je laissais Plume réfléchir à mes mots. Ils étaient durs, et j'allais sûrement m'en prendre pleins la tête. Je m'en foutais. Il était temps pour elle qu'elle apprenne à se regarder dans un miroir, qu'elle voit qui elle était devenu par la faute à son passé sûrement, et ce qu'elle donnait comme image au autre d'elle même. Il était temps qu'elle se réveille. La fatalité n'avait pas gagné. Pas encore du moins. A elle de se battre. Qui veux-tu être Plume Elyne?  

La musique coulait en moi comme la pluie avait mouillé hier les carreaux de ma fenêtre. Je ne savais pas où nous mènerait cette conversation. Ni même si j'accepterais vraiment son défi. Mais j'avais aussi envie de lui montrer l'effet qu'elle produisait sur les autres. Elle avait l'air perdu, parfois triste, puis joyeuse, et méchante... Tant de sentiments en fonction de qui prenait possession de son corps. Dédoublement de la personnalité? Oui. Mais a quel point n'est-on plus maître de notre vie? De notre corps? Elle seule avait la réponse.

HRP: Excuse moi pour le retard, j'ai eu un petit passage à vide dans ma vie IRL, mais je reviens en forme promis! Quand à ton post, il est très bien ^^
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
Revenir en haut Aller en bas

Sam 6 Déc 2014 - 16:28
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17

Plume ferma les yeux en se laissant tomber au sol. Elle avait abandonné toute idée de vouloir aider cette gamine. Qu'elle se relève toute seul ou qu'elle lui crache à la figure, Plume n'en avait plus rien à faire. Elle courbe la nuque et fixe son regard sur le gravier de l'allée, alors que la demoiselle prenait la parole. Les mots sont comme des piques qu'elle aimerait éviter mais qu'elle ne peut pas. Alors, elle se contente de les encaisser. Comme toujours. Elle ne pipe pas un mot. Qu'est-ce qu'elle pourrait dire ? Qu'elle n'est pas une garce ? Faux. Qu'elle fait ce qu'elle veut ? Encore faux. Qu'elle n'est ce que ce qu'elle montre ? Triplement faux... Elle n'a rien à dire parce que tout ce que lui balance la blondinette à la figure est vrai. Affreusement vrai.

Va savoir pourquoi mais, elle se revoit de nouveau dans cette rue humide un foutu soir de Mai après s'être battu avec deux gars. Elle avait le nez en sang, la pommette gauche enflée et aucune envie de se relever. Assit contre une benne et le mur, elle regardait la foule passer. Comme aujourd'hui, elle avait l'impression de ne pas être à sa place. Même au milieu des ordures, elle avait l'impression de faire tâche. Après tout... Sa place devait surement se trouver là-bas puisque ses "parents" l'avait laissée comme une ordure sur le parvis d'un orphelinat. Tu parles... Si c'était pour vivre une vie pareille autant faire comme les petits chatons. Le mettre dans une bassine pleine à ras-bord et fermer. C'est l'horrible vérité mais elle aurait largement préféré ça que d'endurer toutes ces merdes. Contrairement à ce soir de Mai, il n'y aura personne pour la forcer à se relever. Pour lui dire à quel point elle est pathétique et la tirer de son trou merdique.

La chanson lui serre la gorge. Hotel California. Va savoir pourquoi, elle a toujours détesté cette chanson. P't'être que c'est parce qu'elle parle de dépendance à la drogue. Qu'elle à l'impression de se prendre une grosse claque dans la gueule à chaque fois qu'elle l'entend. Pourtant, cette fois-ci, elle reste et l'écoute. 
"T'inquiète" dit le veilleur de nuit
"On est programmés pour recevoir
Tu peux régler quand tu veux
Mais tu ne peux jamais partir!"

"Tu ne peux jamais partir !"... Autant accepter ce fait débile alors... ? Les deux ne sont que des stupides personnifications de ses émotions. Autant dire qu'elle se laisse aller à leur gré... Ça ne sert à rien de se cacher à l'intérieur puisque ses ténèbres sont juste derrière elle. Un léger rire nerveux s'élève alors que les dernières notes meurent. La blondinette veut qu'elle soit vraiment qui elle est ? Très bien ! Au bûcher la Princesse et la Méchante ! Plume se relève vivement, une étrange expression au visage : partagée entre l'amusement et l'énervement. Plume pose brusquement la partition sur les genoux de la blondinette et se penche sur elle. Nez à nez sa voix s'élève dans le parc. Forte et confiante.
- De un, je n'ai jamais dis que je déchirerai ta partition contrairement à toi qui menaçait de brûler ma veste ! De deux, si tu voulais la récupérer, je ne vois pas ce qui t'empêchais de frapper ! De trois, si c'est ton petit doigt qui t'as dit que je ne t'accorde aucun respect et ben tu peux te le FOUTRE dans l’œil car il se trompe largement !

Plume se redresse et recule. Les mains sur les hanches, elle lève le menton et toise la demoiselle. Une pointe de sarcasme se fait entendre alors que son visage prend une expression ennuyée comme celle d'une ado qui réciterait cent fois une règle.
- Cinq. C'est mon jeu. C'est moi qui fait les règles. Si t'es pas contente, tu dis non et c'est tout simple. Pas la peine de venir chouiner parce qu'elles ne te plaisent pas. Six. Qu'est-ce qui m'interdit de le faire, hein ? Tu as bien menacé de brûlée ma veste alors que tu n'aimerais pas que je brûle ta partition. Puis, les nazis z'ont biens tués des milliards des gens et pourtant ils n'ont pas supportés d'être tués.

Point Godwin et logique totalement illogique. Ça, c'était bien Plume. Elle croise les bras, sa veste au bout de l'index. Puis soudain, un immense sourire se glisse sur son visage.
- Et de sept, bien sûr que si que je suis la reine du monde ! Du moins, de mon monde. Puis si ça fait chier les autres... Rien à foutre !
Elle hoche les épaules en la regardant avec son sourire en tranche de pastèque.
- Maintenant, c'est à toi de voir si tu veux faire parti de ces "autres" ou bien me supporter.

Elle lève les yeux vers le ciel, balance la tête de droite à gauche et finit par ajouter.
- Et... Aux dernières nouvelles... Être une garce et une véritable conne fait d'une personne pas vraiment fréquentable est vraiment difficile à vivre.
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Déc 2014 - 20:45
avatar
Féminin

Messages : 487
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Plume se pencha vers moi à la fin de la chanson. J'en avais marre de la supporter. Marre de son caractère. Marre. Marre.

- De un, je n'ai jamais dis que je déchirerai ta partition contrairement à toi qui menaçait de brûler ma veste ! De deux, si tu voulais la récupérer, je ne vois pas ce qui t'empêchais de frapper ! De trois, si c'est ton petit doigt qui t'as dit que je ne t'accorde aucun respect et ben tu peux te le FOUTRE dans l’œil car il se trompe largement !

J'ai souris avec insolence. Elle se redressa et me toisa hautainement.

- Cinq. C'est mon jeu. C'est moi qui fait les règles. Si t'es pas contente, tu dis non et c'est tout simple. Pas la peine de venir chouiner parce qu'elles ne te plaisent pas. Six. Qu'est-ce qui m'interdit de le faire, hein ? Tu as bien menacé de brûlée ma veste alors que tu n'aimerais pas que je brûle ta partition. Puis, les nazis z'ont biens tués des milliards des gens et pourtant ils n'ont pas supportés d'être tués.


Elle partait en délire là sérieux. Faut qu'elle se calme la vieille, elle allait nous faire un infartus.

- Et de sept, bien sûr que si que je suis la reine du monde ! Du moins, de mon monde. Puis si ça fait chier les autres... Rien à foutre !

Elle hoche les épaules en me regardant avec son sourire en tranche de pastèque.

- Maintenant, c'est à toi de voir si tu veux faire parti de ces "autres" ou bien me supporter.

Elle lève les yeux vers le ciel, balance la tête de droite à gauche et finit par ajouter.

- Et... Aux dernières nouvelles... Être une garce et une véritable conne fait d'une personne pas vraiment fréquentable est vraiment difficile à vivre.

- Tu pars en délire, va te faire soigner mémé sérieux!

Ouai j'étais pas de bonne humeur. Pi j'aimais bien lui rappeler qu'elle était vieille. Enfin bref; Lentement, comme si de rien n'était, j'ai finis par ranger ma guitare et mes partitions tranquillement. Je me suis alors relevé, tranquillement et j'ai fixé Plume.

- T'as raison. Je suis pas obligé de rester. Sur ce, j'ai cours. Kiss miss.

Et je me barre.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
Revenir en haut Aller en bas

Dim 21 Déc 2014 - 11:17
avatar
Féminin

Messages : 56
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 17

Hrp > Daaawhn cet avatar ! Cro cro beau ! On clôture ?

Plume esquisse un léger sourire agacé lorsqu'elle la traite de vieille. Et puis quoi alors ?! Elle fait déjà un pas en arrière, ayant devinée par avance le choix de la feu. Après tout, peu de gens étaient restés, pourquoi resterait-elle ? Plume n'était pas quelqu'un de supportable. Bien qu'elle acceptait cette affirmation, la voir se réaliser encore une fois lui faisait mal au corps. Ici non plus, elle n'était pas prête de se faire des amis. Mais bon, elle n'allait pas s'apitoyer. Pas encore. Pour l'instant, elle essayerait simplement de retrouver une sorte de stabilité. D'ignorer les deux autres. De redevenir normale. Mais pour le moment, Plume regarda la gamine ranger ses affaires. En sachant pertinemment que son pincement au corps était dû au fait qu'elle allait partir. On ne peut pas avoir des amis en restant méchant avec eux.
- T'as raison. Je suis pas obligé de rester. Sur ce, j'ai cours. Kiss miss.

Plume cache son sourire triste. Elle le cache comme toujours. Derrière un léger sourire. Sauf que comparé aux autres fois, cette fois-ci la demoiselle réplique :
- Un coup, je suis une mémé, et puis l'autre une miss, faudrait savoir gamine ! Allez byyyyye !

Tournant les talons, elle reprend un chemin qu'elle avait perdu depuis un moment...

Fin.
Voir le profil de l'utilisateur


~ Fly, Plume, fly ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

 

Je... C'est pas que je souhaite m'excuser, juste que... c'est... c'est un peu ça... [Joyce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.