Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Do you feel better ? (Pv : Kakeru ♥)
#   Mer 12 Nov 2014 - 20:10

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1925
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Tricoter. Après avoir passé des heures à attendre son réveil, je m'étais finalement lancée dans le tricot. Fallait bien que j'occupe mon temps. M'enfin, franchement, entre nous, j'étais pas très douée.
Je relevai les yeux de mes deux aiguilles qui allaient bientôt finir par être cassées en deux, observant le visage endormi de Kakeru. Je n'en pouvais plus d'attendre... Mon inquiétude ne cessait d'augmenter. Pourquoi est-ce qu'il ne se réveillait pas ?! Les infirmières avaient beau me dire que c'était parfaitement normal, je ne voulais pas m'y résoudre. Tant qu'il n'ouvrirait pas les yeux, je ne me sentirais pas rassurée.
Je posai délicatement une main sur la sienne, laissant mon attirail de tricot sur la table à côté du lit. Je lui caressai le dos de la main avec mon pouce, et déposai un baiser sur son front.
Une infirmière ne tarda pas à toquer à la porte avant d'entrer, me faisant sursauter et me lever dans le même temps. Je retirai ma main de celle de Kakeru. Elle jeta un regard sur moi, et baissa les yeux sur son registre avec un petit sourire amusé.

-Tout va bien mademoiselle, ne vous en faites pas.


Je me pinçai la lèvre inférieure. Quand est-ce qu'ils vont arrêter de me dire ça ?! Franchement, c'est agaçant.

-Regardez.

Elle me pointa avec son doigt l'espèce de machine chelou qui faisait des "bip bip" réguliers et m'indiqua les courbes.

-Les battements de son coeur sont réguliers. Il n'y a absolument aucun problème... Tout va bien maintenant. Ne vous inquiétez pas.

Je soupirai.

-Oui oui j'ai compris...


Elle sourit à nouveau, et après avoir noté quelques petits détails, avoir passé sa main au dessus de son torse, utilisant son pouvoir de guérisseuse pour contrôler son état, elle me salua et sortit de la pièce. Je me rassis à côté de Kakeru, et repris mon tricot, lorsque je l'entendis pousser un soupir. Je me redressai d'un coup, et m'approchai de son lit.

-Kakeru ! Kakeru, c'est toi ?! Tu te réveilles ?!

Dis oui dis oui dis oui !



Merci Ronronnn ♥️
#   Jeu 20 Nov 2014 - 10:17

Personnage ~
► Âge : 17 années
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Massacrer des chansons d'amour
Humeur : Ca dépend de ce que tu me veux...

L'arrivée à l'hôpital ne me laissa aucun souvenir. Tout n'était que flou et douleur, des points noirs dansaient devant mes yeux. Je laissai Mitsuki m'amener en lieu sûr, ne pensant plus qu'au moment où cette sensation affreuse d'être poussé en dehors de mon corps ne s'arrête. J'étais prêt à tout : morphine, somnifères, tout ce qui me fera oublier, tout ce qui stoppera cette douleur. Tout le monde bougeait autour de moi, et je n'arrivais même plus à savoir si je bougeais moi aussi, ou si j'étais assis ou allongé. Je ne savais même pas si je criais ou restais totalement silencieux.

Jusqu'au moment où le calme revint, après l'interminable attente. Depuis combien de temps je souffrais comme ça ? Des heures, des jours ? La brusque torpeur qui m'habitait à présent était troublante, mais tellement attendue... Je respirais mieux, et m'autorisai même un sourire. Ma vue se rétablit, juste le temps de voir Hideko penchée au dessus de moi.


- Tu devrais aller mieux maintenant. Ton pouvoir a brisé le sceau alors que tu n'étais pas prêt, mais tout a été rétabli. Tu as seulement besoin de repos, mais ne traine pas à te réveiller, quelqu'un t'attend dehors !

Alors qu'elle quittait ma chambre, j'eus juste le temps d'apercevoir une chevelure de neige à côté de ma porte. Je voulus appeler Mitsuki, mais la fatigue m'emporta trop vite. Je sombrais dans un sommeil lourd, sans rêve et sans mouvement. Un véritable sommeil réparateur, qui aurait pu m'inquiéter si je n'étais pas complètement assommé par la fatigue.

La première chose que j'entendis, c'était des voix. Une inquiète, tremblante, presque en colère, et une autre calme et posée. J'aurais presque pu dire amusée. Je luttai un peu entre me réveiller ou replonger dans le sommeil qui me tendais les bras, mais une sensation plus forte et plus impérieuse prit le dessus. Nom de Dieu, j'ai faim ! Je poussai un long soupir et la voix inquiète reprit la parole, pleine d'empressement, d'espoir. J'ouvris un œil émeraude pour apercevoir le regard violet de Mitsuki, penchée sur moi. Je levais un bras pour l'étreindre, mais j'avais les membres tellement lourds... Je m'arrêtai à mi-chemin et posai ma main sur son bras, avant de lui sourire.


- Salut toi... Je t'ai manqué un peu ?

Ma voix était rauque de n'avoir pas servi pendant quelques jours. Je retrouvai l'humour idiot de ma mère alors que j'avais toujours horreur de ces répliques débiles, mais j'en avait besoin pour revenir définitivement sur terre. Je jetai un oeil sur la chaise que ma cousine avait quitté quelques instants plus tôt et ris faiblement.

- Depuis quand tu fais du tricot toi ? C'est quoi, une écharpe pour moi ?

Non parce que j'avais un peu froid. C'était bizarre, la pièce était chauffée pourtant, mais je frissonnais un peu...


#   Jeu 20 Nov 2014 - 17:07

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1925
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Mon regard s'illumina et une étincelle jaillit de mes pupilles. Etrange manifestation de mes pouvoirs... Passons.
Je serrai la main de Kakeru tandis que ses paupières s'ouvraient. Je voulus lui sauter au cou, terriblement heureuse, mais je me contentai de pousser un grand soupir de soulagement. L'une des mes plus affreuses manies était de sauter au coup des personnes qui m'étaient chères alors qu'elles étaient encore hospitalisées... Manquant par la même occasion de les tuer, bien sûr. Sinon, ce n'est pas drôle.
Je lui offris un large sourire, et appréciais sa main qui vint serrer avec douceur mon bras. Il prit la parole et un léger sourire naquit sur mes lèvres. L'espace d'un instant, j'avais cru voir ma Tante... Je hochai malgré tout la tête, avec vivacité.

-Bien sûr que tu m'as manqué, gros bêta !

Je lui offris un grand sourire, et suivis son regard qui se posait sur mon matériel de... Survie face à l'ennui. Tout ce beau bazar pour le tricot. Du grand n'importe quoi en fait. M'enfin... Je finirais par accepter les gens qui me traitent d'extravagante, un jour. Il me demanda depuis quand je faisais du tricot. L'habitude me fit hausser les épaules. Sa deuxième question me poussa à me mordre la lèvre inférieure.

-Heu... Comment dire...

Je lui amenai le chef-d'oeuvre, et pris un air gêné.

-Si tu penses que ça ressemble à quelque chose, alors... Oui, tu peux prendre ça pour écharpe... Mais entre nous, je ne te le conseille pas, je suis même pas sûre que ça protège du froid.


Quelques fils de laine s'échappaient de mon carré de laine -je n'avais eu le temps que de faire ça. C'était vraiment pathétique.. Franchement, c'était pourtant pas compliqué normalement... Pourquoi est-ce que la laine se barrait à certains endroits ?! Franchement, je comprends pas...

-Je ne savais pas quoi faire en attendant que tu te réveilles, et comme j'étais inquiète, je refusais de quitter la salle !

Je serrai sa main dans la mienne, m'appliquant à rester douce.

-Mais tu vas mieux ? Dis-moi la vérité, hein, ne me mens pas pour me protéger ! Pas comme ces infirmières qui n'ont pas cessé de m'embêter ! Ca va, hein ? Sûr ? Sinon je t'apporte tout ce dont tu as besoin !



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 6 Déc 2014 - 21:14

Personnage ~
► Âge : 17 années
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Massacrer des chansons d'amour
Humeur : Ca dépend de ce que tu me veux...

Je remarquai son excitation contenue alors que je j'émergeai doucement de mon long sommeil. Ma cousine se contenta de sautiller sur place en serrant ma main, et je regardai avec étonnement une étincelle pétiller littéralement dans son œil. Ma cousine était parfois étrange, mais avec ma famille, mon père toujours un peu décalé et ma mère totalement barrée, l'étrangeté était un trait familial qui s'approchait du compliment... Je me contentais de sourire, ma main sur son bras, encore trop faible et endormi pour réagir plus que ça. Je me sentais assez bizarre, c'était une sensation étrange de retrouver le contrôle de son corps, mais de ressentir un certain vide également. On m'avait enlevé quelque chose qui avait pris de la place, trop vite, mais de manière assez conséquente pour que je m'en souvienne.

Devant l'air penaud de Mitsuki quand je lui parlai de son tricot, j'affichai un air étonné. Beh quoi ? C'était si terrible que ça ? J'attendis patiemment qu'elle me montre son travail, et retins une grimace amusée et un peu dépitée devant sa tentative d'écharpe... Ou de plaid, ou de quoi que ce devait être. En effet, c'était pas encore ça... Mais je m'appliquais à me montrer encourageant face à ma cousine qui, comme à chaque fois, s'investissait à fond dans son œuvre.


- Quand tu l'aurais fini, je la porterais avec plaisir ! Et je suis sûr qu'elle me tiendra chaud !

Je gardai mon sourire, pour qu'elle ne remarque pas que j'étais presque aussi sceptique qu'elle. Mais je n'allais rien dire ! Quoi que, étant en convalescence, j'ai mes chances d'être épargné... Oui, non, ne tentons pas le diable après tout ! Je souris quand elle me dit que ça n'était qu'une occupation pour oublier son inquiétude. J'avais eu tellement peur moi aussi... Peur de la perdre, d'échouer, de perdre Terrae en somme. Alors, quand elle prit ma main de nouveau, me bombardant de questions concernant ma santé, je parvins à me redresser pour la prendre dans mes bras. J'étais surpris de voir que j'avais gagné en carrure, normalement j'étais du même gabarit de Mitsuki, mais j'avais l'impression d'avoir un peu grandi... Je la serrais contre moi en souriant doucement, les yeux fermés.

- Je vais très bien Mitsuki-chan. Je suis tellement heureux de te revoir... La mission s'est bien terminée ? Tu ne t'es pas blessée au moins ?

Je me rendais compte maintenant que je n'avais pas croisé ma cousine depuis longtemps. Nous nous étions retrouvés en mission, mais cela faisait quelques temps que je n'avais pas eu de ses nouvelles. J'avais appris qu'elle était Master maintenant, mais c'était à peu près tout... J'étais vraiment content de pouvoir la retrouver, à moi, juste là... Un toussotement nous interrompit. Une infirmière venait, surement prévenue de mon réveil, pour m'ausculter. Je me détachai alors de Mitsuki, un peu gêné. Les marques d'affection et moi, ça fait deux, je ne savais même pas pourquoi j'avais réagi comme ça... Mais c'était trop tard, et j'aurais beau rougir, ça ne changerait rien !


#   Mer 10 Déc 2014 - 16:23

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1925
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je regardai tour à tour mon oeuvre au tricot, puis Kakeru, et arquai un sourcil. Il avait l'air... Vraiment sérieux. Ses paroles me redonnèrent du courage, et, motivée, je répondis :

-Je vais essayer de la terminer rapidement alors !

Oui, "la". Tentons d'admettre que ce sera une écharpe. Si je n'ai pas de but précis, je n'y arriverais jamais ! Et j'ai envie d'y croire ! Mais oui mais oui, ce sera super ! Une belle écharpe, que Kakeru sera maintenant OBLIGE de mettre, même si elle est ratée !
... Et si je la ratais encore plus pour lui foutre la honte ? Si ça se trouve, il s'est moqué de moi mais a essayé de le cacher !
... Enfin bon, qu'il se soit moqué ou pas, je pense que je pourrais pas rater cette écharpe encore plus. Je suis déjà suffisamment nulle je pense, je ne ferais pas mieux. Ou pire. Choisissez.
Lorsque je m'empressai par la suite d'assaillir Kakeru de question, j'écarquillai légèrement les yeux lorsqu'il m'adressai un sourire -d'une infinie douceur- et sentis mon coeur rater un battement lorsqu'il m'attira contre lui pour m'enlacer. Je fermai finalement les yeux, et répondis à son étreinte, un sourire heureux étirant petit à petit mes lèvres.
Je n'avais jamais beaucoup fait de câlin à Kakeru, si ce n'est lorsque nous étions tout petits. Lorsque nous avions grandi, j'étais devenue cet espèce de garçon manqué, et lui était... Tout simplement devenu un véritable garçon. Ce qui avait aboutit à la conclusion suivante : nous ne nous enlacions plus, et j'avais littéralement laissé de côté toute marque d'affection, à peu près comme lui, d'autant qu'il avait été, pendant une période, beaucoup plus timide que moi. Selon moi, c'est ce qui avait toujours fait notre complémentarité. J'étais impulsive et je ne mâchais jamais mes mots, tandis que lui savait se raisonner (et me raisonner) tout en choisissant toujours les mots adéquats sans jamais trop s'emporter.
Cela dit, depuis que j'étais arrivée à Terrae, au fil des années, je m'étais rendue compte que j'étais devenue beaucoup plus câline, et les rapports humains ne me repoussaient plus tant. Même si, malgré moi, j'étais toujours resté autant impulsive.
Finalement, un râclement de gorge me tira de mes pensées et je m'éloignai de Kakeru. C'est pas vrai ! Ces infirmières sont des plaies ! Je ne peux même pas profiter du câlin de mon cousin alors que je le retrouve enfin, pour de vrai, pour de bon, pour toujours ! L'éternité, ça devrait pas être interrompu par une fichue infirmière !

-Je viens faire un contrôle, maintenant que Mr Hojitake est réveillé. Je vous laisse tranquille ensuite.


Je soupirai, et m'assis sur mon tabouret tandis qu'elle tournoyait autour de mon cousin. Elle vérifia les battements de son coeur, ses pupilles, ses réflexes et sa respiration. Enfin, je crois que c'était tout ça. C'est à ça que j'attribue les gestes des médecins en tout cas.
Tandis qu'elle s'affairait, j'aperçus les joues légèrement roses de Kakeru et esquissai un sourire amusé. Je lui répondis finalement :

-La mission s'est bien passée oui. Et je n'ai pas été blessée, rassure-toi. J'ai déjà fait notre rapport à Hideko, et maintenant on est tranquilles ! L'autre business pourri qu'on devait aller sauver s'est simplement avéré être un gros traître trop naze, et du coup, on ne peut plus rien faire. Mais la mission en soit n'est pas un échec, Hideko me l'a assuré. Ca nous a permis déjà de re-définir qui étaient nos alliés, d'en être sûr -vraisemblablement cet homme n'est plus notre allié- et comme personne n'est mort, c'est un bon point.

J'avais beaucoup parlé. Un peu trop même. Toutes ces informations, dès son réveil... Ce n'était à mon avis pas le top. Aussi m'étais-je stoppé. Il n'avait pas besoin d'avoir les détails des blessés à cause de la bombe, des accidents de voiture qui s'en étaient suivis et j'en passe. Il aurait tout le loisir d'en apprendre davantage par la suite.

-Kaori a vraiment assuré sur ce coup-là. Elle m'a aidé à te porter jusqu'à un endroit caché où nous nous sommes téléportés pour rentrer le plus vite possible. Elle t'a aussi apporté les premiers soins, je ne la remercierais jamais assez.

L'infirmière me jeta un regard en coin, et je notais que j'avais encore une fois été un peu trop loin. Bon ! Des pensées heureuses, des pensées heureuses !

-Tu veux faire quoi une fois qu'on sortira d'ici ?!

De nouveau, l'infirmière m'observa du coin de l'oeil, mais je l'ignorais. Ca va, je sais qu'il ne pourra pas encore sortir, mais j'ai envie de le motiver moi ! Puis au pire, je m'en fiche, je l'enlève, et il sortira quand même ! Je fais ce que je veux d'abord, je suis Master.
Ok, j'ai compris, je me tais, je sors.



Merci Ronronnn ♥️
#   Dim 21 Déc 2014 - 23:16

Personnage ~
► Âge : 17 années
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Massacrer des chansons d'amour
Humeur : Ca dépend de ce que tu me veux...

Je vis la volonté se rallumer dans les yeux de Mitsuki et souris légèrement. Apparemment, mon envie de porter son écharpe -Ou quoi qu'elle essaye de tricoter- l'avait remotivé à finir son travail. Intérieurement, j'étais en train de me demander si j'avais vraiment eu raison de la pousser à finir son tricot. Elle avait l'air plutôt mal partie, mais je ne voulais pas qu'elle se décourage ou qu'elle se dévalorise si elle ne réussissait pas. J'étais vraiment, mais VRAIMENT trop gentil. Ouais non mais je le sens pas, je crois que c'est que je suis encore dans le coltard après m'être réveillé. Bon, tant pis, maintenant que c'est dit, c'est dit...

Mais je laissai mes réflexions de côté pour enlacer ma cousine, savourant l'impression agréable de rentrer à la maison. Ma famille me manquait, mais je devais faire avec, j'étais trop loin pour les voir quand je le voulais. Mais maintenant qeu j'y pensais, il faudrait que je me renseigne auprès des Masters pour savoir si je pouvais partir pendant les fêtes de Noël. Mes parents étaient bloqués aux Etats-Unis, comme d'habitude mon père était de veille, et ma mère allait surement se proposer pour travailler le soir du réveillon si elle était seule... La perspective d'une soirée seule avec ma mère me faisait peur, j'étais sûr de mourir étouffé, mais en même temps... J'avais envie de les voir, tous les deux. Et puis en plus, si Mitsuki pouvait venir, ça serait tellement bien... Je devrais lui en parler rapidement d'ailleurs.

Alors que j'allais soumettre l'idée, l'infirmière nous interrompit et je me décalai rapidement de ma cousine, les joues légèrement rouges. Je laissai la femme faire et m'ausculter, écoutant également ce que Mitsuki me dit sur notre mission. Je me souvins confusément de la fin de cette dernière, mais suite à ma transformation, tout était flou. Je n'arrivais même plus à me rappeler en quoi je m'étais transformé... Mais quand ma cousine me parla de Kaori, je haussai les sourcils.


- C'est vrai ? Je la remercierais alors... Elle va bien, elle n'a pas été blessée ? J'espère que tout ce désordre va finir vite...

Pour le moment, nous avions eu de la chance, mais qui sait ce qui pourrait arriver si ces affrontements continuaient ?... Je soupirais alors que l'infirmière s'en allait, me confirmant que tout allait bien et qu'il me fallait seulement du repos, avant de relever le regard vers Mitsuki avec un air surpris.

- Après ? Je n'en sais rien... Tu penses qu'ils vont me garder longtemps ? J'ai pas envie de m'encrouter ici moi... J'aimerais m'entrainer. En quoi je me suis transformé dans la camionnette ? J'aimerais le retenter...

Quelque chose me disait que ça n'étais pas recommandé, mais j'étais trop curieux pour rester raisonnable. J'avais vraiment envie de tenter une nouvelle transformation.


#   Lun 22 Déc 2014 - 10:15

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1925
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

L'infirmière ne tarda pas trop à terminer son bilan, et lorsqu'elle acheva les derniers contrôles, je l'observai sortir de la pièce. Je me tournai presque immédiatement après vers mon cousin, et je lui pris délicatement les mains pour les serrer dans les miennes. En l'écoutant me faire part de son désir de s'entraîner et de tenter une nouvelle transformation, je ne pus m'empêcher d'avoir un pincement au coeur. Après l'état dans lequel je l'avais vu... J'avais peur. Terriblement peur qu'il lui arrive pire... Si Hideko m'avait certifié d'une chose, c'est que je ne devais plus jamais, sous aucun prétexte, forcer un élève à outrepasser ses capacités. Kakeru, en forçant cette transformation inédite, avait brisé son sceau. Et cette brisure, m'avait expliqué Hideko, pouvait entraîner la folie d'un élève. La perte de raison. Si nous avions amené Kakeru quelques minutes plus tard...
Je me pinçai la lèvre inférieure. Je ne devais pas réagir ainsi. Dans cette situation... Kakeru n'était plus forcé. L'entraînement l'aiderait justement à développer ses pouvoirs sans les pousser dans leurs extrêmes avec une violence déstabilisante.
Finalement, un petit sourire étira mes lèvres, et je pris enfin la parole, brisant ce léger silence qui s'était installé :

-En hibou.


Je marquai une pause, et ancrai mon regard dans le sien, me perdant dans ses prunelles magiques... Qui me rappelaient tant Maman, finalement.

-Tu t'es transformé en hibou. Tu étais magnifique...

J'affichai alors un sourire plus enjoué et retirai mes mains des siennes pour secouer gentiment sa chevelure blonde.

-Et t'inquiète pas ! Tu vas pas t'encrouter ici ! Tu vas beaucoup mieux... Les infirmières n'arrêtaient pas de me le dire, à chaque fois que je sursautai parce qu'un "bip" résonnait. Tu es parfaitement rétabli. J'imagine qu'il te garde encore un peu pour s'assurer que tout va vraiment bien... Mais ils devraient bientôt te laisser sortir !

Je pris un air sûr de moi.

-Au pire, c'est pas grave. Si ils te laissent pas sortir, je t'enlève ! On partira loin, aussi loin que tu veux ! Je nous téléporterai !



Merci Ronronnn ♥️
#   Mar 23 Déc 2014 - 10:05

Personnage ~
► Âge : 17 années
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Massacrer des chansons d'amour
Humeur : Ca dépend de ce que tu me veux...

Un voile passa devant les yeux de Mitsuki alors que je lui demandais en quoi je m'étais transformé. Tout ce que je me rappelais, c'était d'être léger, puis d'avoir été comme transpercé par quelque chose... Je n'avais pas pu voir à quoi j'avais pu ressembler. Au final, je ne savais même pas comment je m'étais transformé, j'avais seulement ressenti que ce n'était pas le bon moment.

Mais ça n'était pas une raison pour me décourager ! Ma mère m'avait tellement parlé de voler que je voulais ressentir ça moi aussi, au moins une fois... Ca viendra surement, mais maintenant que je savais que je m'étais transformé, je voulais retenter l'expérience au plus vite. Alors j'attendis patiemment que Mitsuki me réponde. Mes mains dans les siennes, elle finit par me sourire doucement avant de me répondre que je m'étais changé en hibou. En hibou... Je ne pouvais que la croire, la seule sensation que je me rappelais, c'était d'être léger, mais aussi de distinguer plus facilement les formes dans la pénombre. Ca se tenait, et puis en plus c'était sacrément classe... Si on omettait la partie "Je vais devenir fou et mourir" qui a suivi cette métamorphose.

Je souris à mon tour, sans remarquer l'étrange nostalgie qui passa sur le visage de ma cousine, avant de hocher la tête pour moi même. C'était décidé, j'allais tout faire pour me retransformer et voler ! Peut-être même qu'un jour, j'arriverais à me changer en un animal si grand que ma folle de mère pourra grimper sur mon dos et qu'on volera ensemble... Je suis sûr que ça lui fera plaisir. Je souris légèrement, avant de rire de bon coeur quand elle me parla d'enlèvement si on ne me laissai pas partir rapidement.


- Je te suivrais avec plaisir Mitsu-chan, les hôpitaux ne me gênent pas, mais je préfère éviter d'y établir domicile...

M'arrêtant un instant pour réfléchir, je relevais mon regard émeraude vers le sien, obsidienne.

- Tu crois que tu pourrais nous téléporter à la maison ? Aux Etats-Unis, voir mes parents ?... En plus, ils seraient ravis de te revoir...

J'étais ridicule, à être nostalgique de la sorte. Mais après avoir manqué de perdre la raison, je crois que j'avais besoin de quelques explications... Et d'être rassuré, aussi. Mais ça, il est hors de question que je le dise.


#   Ven 26 Déc 2014 - 13:20

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1925
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Un sourire étira largement mes lèvres lorsqu'il accepta... Ma proposition d'enlèvement, qui n'était plus tout à fait un enlèvement étant donné qu'il était maintenant d'accord. Il baissa ensuite un instant les yeux, pensif. Lorsqu'il releva la tête, il ancra son regard émeraude dans le mien, et j'écarquillai les yeux suite à sa demande, légèrement surprise. Pourtant... Pourtant, c'était une demande normale. Ordinaire. Logique... Une demande que j'aurais faite si je savais où se trouvent mes parents.

-Oui... Oui, bien sûr que je pourrais le faire. Ce n'est pas un souci.

Mon sourire devint doux, et j'observai Kakeru comme une grande soeur qui regarde son petit frère. J'aurais dû y penser avant... Lui en faire la surprise. Au lieu de ça, j'avais été nulle au point de devoir attendre qu'il me le demande avant de réaliser que c'était possible. Allons bon.
Penser à l'idée que j'allais voir ma tante et mon oncle me faisait tout bizarre, et une légère boule se forma dans mon ventre.
C'était idiot, mais je n'avais jamais pensé à aller les retrouver quand j'ai perdu maman et papa. J'aurais pu, jamais ils ne m'auraient refusé ; au contraire, Tata en aurait été ravie. Pourtant, je m'étais refermée sur mon malheur, songeant uniquement à l'absence de ma famille proche. J'avais été négligente, je l'avoue... Mais cette négligence m'avait permis de me retrouver à Terrae. Et aussi de pouvoir acquérir tous ces pouvoirs... Grâce auxquels il m'est finalement possible, désormais, de me rendre chez mon oncle et ma tante.

-Mais je veux être sûr que tu es rétabli avant ! Et je ne partirai pas sans avoir acheté de cadeaux pour tata. Sinon, elle finirait par me le reprocher, j'en suis sûre !
ris-je de bon coeur. Qu'est-ce qui pourrait lui faire plaisir, selon toi ?!

Des bougies ? Nan, ça c'est trop pourri. Un truc super hi-tech ?! En plus, je pourrais le faire moi-même ça ! M'enfin, je sais pas... Peut-être pas... Mince, j'ai vraiment pas d'idée ! Un joli vêtement ? Si je le tricote pas, ça devrait le faire...



Merci Ronronnn ♥️
#   Sam 27 Déc 2014 - 18:49

Personnage ~
► Âge : 17 années
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Massacrer des chansons d'amour
Humeur : Ca dépend de ce que tu me veux...

Un immense sourire illumina mon visage quand Mitsuki accepta ma demande. L'idée de revoir mes parents, ne serait-ce que quelques heures, me semblait déjà être un merveilleux cadeau. Je les avais déjà vu cette année, mais après ce que je venais de vivre... Je sentais un besoin impérieux de rentrer à la maison, pour me sentir en sécurité. Toute cette histoire avec les scientifiques n'avait fait que renforcer cette impression que j'avais d'être trop faible pour me protéger ou protéger les autres... De protéger ma famille. Même si Mitsuki était plus âgée, et plus expérimentée que moi, l'idée qu'elle ait pu souffrir, voire pire, parce que j'étais impuissant me révulsais.

Mais je cachais toutes mes pensées sombres en souriant légèrement, avant de soupirer quand ma cousine me promit qu'on irait une fois que je serais rétabli. Pourtant, j'étais en forme, plus que motivé à bouger maintenant ! J'ignorais l'impression étrange d'être entouré de coton, et levai la main devant moi.


- Mais je suis parfaitement rétabli, regarde ! lançai-je avec entrain.

Je me concentrai pour faire apparaitre une bulle d'eau au dessus de ma main, fronçai les sourcils... Une simple bille d'eau se forma avant qu'un mal de tête ne me vrille les tempes, et j'arrêtai de forcer en me tenant la tête entre les mains. Mais, en éclatant, j'eus l'impression que l'eau était plus froide qu'à l'accoutumée... Je fis un sourire piteux à Mitsuki en la regardant du coin de l’œil.


- Bon, je suis peut-être pas super bien remis en fait... Mais t'en fais pas, ça revient vite, je le sens !... Pour maman, tout lui fait plaisir, elle est pas compliqué, et puis tu seras un très beau cadeau tu sais ! Après, je sais qu'elle fait une fixette sur les vinyles en ce moment. Tu connais ses groupes, punk, rock, tout ça... Sinon quelque chose avec une fleur de lys. Mais je te dis, tu seras un cadeau parfait.

Je lui fis un clin d’œil et me recalai contre l'oreiller en soupirant. C'était la vérité, papa et maman seraient suffisamment heureux de voir Mitsuki après la disparation de ma tante et mon oncle. Mon père avait retourné ciel et terre, tout comme ma mère, pour les retrouver, sans succès. Savoir que Mitsuki était à la nouvelle Terrae les avait grandement rassuré, mais ils ne le seraient pas totalement avant de voir de leurs yeux qu'elle allait bien...


#   Mar 13 Jan 2015 - 19:30

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1925
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je fronçai les sourcils, commençant à paniquer à nouveau quand Kakeru arriva à la conclusion qu'il était déjà parfaitement rétabli. Sa prestance fut un parfait échec, mais j'en fus ravie, car cela allait lui servir de leçon : il n'allait pas réutiliser la magie avant un moment.
il m'assura par la suite que ma simple présence était déjà un cadeau énorme, et je ris malgré moi.

-Moui, mais non ! Je lui offrirais quelque chose quand même ! Au pire, ce sera juste un bouquet de fleurs, mais je ne viens pas les mains vides !


Je lui souris, et passai une main sur le drap qui le recouvrait, le bordant instinctivement. Je défroissai les plis, et relevai les yeux vers lui.

-Tu sais... Tu m'as manqué, Kakeru. Tu ne sais pas à quel point ça me fait plaisir de te retrouver. C'est peut-être un peu tard pour te le dire, mais... Mais en tout cas voilà, c'est dit.

Mon sourire était doux, avec cette prestance propre aux Masters, cette forme de confiance, ce sentiment d'avoir un corps parfait, en totale harmonie avec toutes les énergies qu'il gérait et employait. Un petit soupir m'échappa, un soupir d'aise, comme lorsqu'on s'assoit sur un fauteuil incroyablement confortable.

-Je vais prendre un bouquet, mon choix est fait ! C'est toujours une petite attention qui fait plaisir. Avec du lys, et puis d'autres fleurs... Le fleuriste composera le bouquet parfait, j'ai confiance !

Je n'avais jamais imaginé revoir mon oncle et ma tante si tôt, et si vite. Je savais pourtant qu'ils étaient toujours là... Mais j'avoue que je ne m'y étais pas préparée. Parce que le départ de mes parents, et mon arrivée à Terrae avait absolument tout bousculé.

-Mademoiselle, les visites sont terminées. Il faut que vous laissiez Mr Hojitake se reposer maintenant.


Je sursautais en entendant la voix de l'infirmière que je n'avais pas senti venir. Sa tête, dans l’entrebâillement de la tête, était tournée vers moi, et ses yeux me transperçaient. Je voulus prendre la parole pour contester, mais elle me prit au quart de tour et elle me fit à nouveau signe de partir. Je me pinçai la lèvre inférieure. Très bien, très bien...

-Bon, et bien je dois partir apparemment, déclarai-je à l'intention de Kakeru.

Je m'approchai de son visage et déposai un baiser sur sa joue avant de me reculer.

-On se revoit très vite de toute façon ! Passe une bonne nuit mon cher cousin. Je t'aime !

Je lui offris un dernier sourire, avant de prendre la direction de la porte.

-Ah, non !

Je fis volte face, et retournai prendre tout mon attirail de tricot.

-J'ai failli l'oublier quoi !

Je récupérai tout, et après un dernier signe à Kakeru, je disparus derrière la porte.



Merci Ronronnn ♥️
 

Do you feel better ? (Pv : Kakeru ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.