Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Et la lumière ne fut plus... [ Ouvert ]
Ven 31 Juil 2015 - 16:59
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chimiste à mes temps perdus...
Humeur : Hmm... incendiaire ?

Nous tentons d'aiguiller la discussion sur d'autres voies, certainement pour éviter ce léger silence inconfortable qu'il s'est installé après sa mention du partenaire d'Hideko. Ma faute, je sais. De toute manière, à côté de Matheo, je passerai toujours pour un rustre. C'est vrai ; ce gosse est le genre à être très doux, jamais mécontent de ce qu'on lui dit ou montre. J'imagine qu'il a ses coups de colère aussi, parfois, mais j'ai vraiment du mal à l'imaginer de cette manière. De plus en plus, je me demande si lui-même est capable de détester quelqu'un. Ou simplement ne pas apprécier une personne qu'il rencontre – sans partir dans des postulats du genre "il m'a blessé/il a blessé quelqu'un que je connais." C'est vrai, parfois, on a des gens qu'on rencontre, comme ça, qui ne semblent vraiment pas nous convenir. La manière d'être, de parler, de bouger… Des gens qui vous donnent envie de ricaner bêtement quand vous les voyez, ou qui vous font simplement serrer les poings ou lever les yeux au ciel. Il en existe plein, sur cette terre. Des gens un peu méprisants, comme ça, au premier regard. J'en ai déjà rencontré quelques-uns ici, à Terrae… Mais bon. On s'en fout nan ?

On enchaîne à propos des missions, et un sourire crispé reste bloqué sur mes lèvres. Qu'est-ce que je rêverais de pouvoir être un peu utile aux autres avec mes pouvoirs… ou même avec n'importe quoi d'autre. Mais il semblerait que même ça, c'est devenu trop compliqué ahah. Ils n'en veulent pas, et je crois que j'en veux pas non plus, au final… Enfin, j'en sais rien. Dans tous les cas, ça m'aiderait peut-être de me sentir moins monstre si je ne cramais pas accidentellement un truc à chaque fois que je tentais d'utiliser correctement mon pouvoir.

- Bah… je suis certain que tu as été d'un grand secours. Même si ce n'était "que" du soutien, je souris finalement. C'est déjà beaucoup, je trouve… D'autant que c'est dangereux.

Il reprend la parole et mon regard se voile un peu. Je l'écoute sans rien dire, acquiesce silencieusement, même s'il ne peut me voir. Je crois avoir déjà dit ou pensé la même chose vis-à-vis d'Hideko, à l'époque. Mais maintenant, quand j'y repense, je me dis que non, le feu n'a pas vraiment de bons côtés. J'essaie de ne pas être pessimiste, mais c'est un peu difficile. Un soupir manque de m'échapper mais je fais bonne figure, autant que possible.

- C'est vrai. Mais quand il n'est pas contrôlé, c'est difficile de retrouver ce côté chaleureux… Peut-être qu'un jour je parviendrai à le voir de cette manière ? Du moins je l'espère.

Il rit doucement et je laisse passer un ange, presque déçu. Finalement, je laisse un sourire en coin étirer mes lèvres et le taquine un peu :

- Comment ça tu ne sais pas voler ? Mais c'est quoi ce travail ? Franchement, je suis déçu.

Un rire m'échappe.

- Je blague. Ça doit être super dur à contrôler. Et super cool ! Ça veut dire que tu peux te jeter du haut d'un toit et te rattraper quand même ou pas ? je l'interroge avec curiosité.

Ce faisant, mon ventre… se met à grogner doucement. Eberlué, je baisse les yeux vers la créature étrange qui doit probablement nicher au creux de mon estomac et grimace un peu.

- Euh… Tu as faim ? Tu veux que je te rapporte un truc à manger ?
Voir le profil de l'utilisateur



PLS en #b7273d.
Revenir en haut Aller en bas

Dim 2 Aoû 2015 - 14:57
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

J'acquiesce lorsqu'il me dit que c'est déjà beaucoup d'avoir soutenu ces deux masters. C'est vrai que ce n'était pas de tout repos, mais je me souviens surtout de la peur qui m'avait rongé, tellement je craignais qu'il arrive quelque chose à une personne que j'aime. Lorsque je veillais sur ces enfants, j'avais peur, tout le temps. Mais je ne le montrais pas... Après tout, ce n'est pas comme ça que doit se comporter un sauveteur. J'avais tout de même eut la sensation d'avoir été utile à quelqu'un, enfin, et il faut bien avouer que ce n'était pas désagréable.

Ma défense du feu ne semble pas vraiment le convaincre. il reste silencieux un petit moment et ce sont ses paroles qui me confirment qu'il est plus que dubitatif. Je ne sais pas quoi dire... Il est vrai que le feu est un élément agressif, destructeur de prime abord. Pourtant, au début du monde, il n'a pas été découvert pour ça. L'essence même du feu... pour moi, ce n'est pas la mort, mais bel et bien la vie.

-Le feu est davantage un symbole de vie que de mort pour moi. Ce sont les gens qui le transforment ainsi, dis-je avec douceur. Et puis, n'importe quel élément mal contrôlé fait des ravages!

Il suffit de penser à mon étoilisation... A quel point j'étais parvenu à blessé Chris et les scientifiques qui me barraient la route. Chaque élément est dangereux, mais selon ce qu'on en fait, selon ce que l'on veut en faire... Misao est quelqu'un de bien. Il a une vraie douceur au fond de lui, même s'il ne serait pas d'accord avec moi si je lui en parlais. Son feu sera beau, et protecteur. Il n'a rien d'un destructeur.
Son "reproche" quant à mon incapacité à voler me fit rire. Dans un sens il a raison. depuis que je suis étoile, je n'ai pas énormément progressé. Je ne me suis pas beaucoup entraîné, et avec mes nouveaux problèmes, je n'ai pas eu le temps d'avoir un véritable entrainement.

-Tu verras! Tu seras moins déçu quand je t'emmènerais avec moi pour t'abandonner sur le toit de l'institut!

Sa question me laissa plus dubitatif en revanche.

-Franchement je n'ai pas essayé... Et je n'en ai pas envie d'ailleurs. Mais je suppose que oui... oui je devrais en être capable.

Je frottai alors machinalement mes yeux, secouant la tête sur le côté. Un léger vertige m'avait pris, les médicaments me fatiguaient plus vite que les anciens et j'avais déjà dépensé pas mal d'énergie en discutant au lieu de dormir comme me l'avait recommandé les médecins. J'entendis alors des coups à la porte, et, à la voix, je reconnus une infirmière qui venait annoncer la fin des visites.

-Désolé Misao, on mangera tous les deux une autre fois! Mais je suis très content de t'avoir vu. Tu repasseras hein ?

Je fis un geste d'adieu dans le vide, ne sachant bien à qui ou quoi je m'adressai. L'infirmière vérifia mes perfusions, avant de m'ordonner sur un ton sans appel de me reposer. Je m’allongeai alors et, submergé par la tristesse, je m'endormis.

Hrp: Voilà je conclus le Rp! Comme ça ça évitera qu'il traîne encore dix mille ans! Désolé pour la réponse elle est un peu nulle T.T



Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mer 5 Aoû 2015 - 1:13
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chimiste à mes temps perdus...
Humeur : Hmm... incendiaire ?

Bon, j'admets que j'ai un peu de mal à comprendre en quoi le feu peut-être si chaleureux. Mais ses paroles me touchent malgré tout, et me font sourire. Il n'a pas tort. Peut-être que la chose lui paraît d'autant plus… fantastique qu'il n'a jamais pu sentir les rayons du soleil sur son visage. C'est vrai qu'on ne se rend pas compte de la chance que nous avons. À présent, la moindre lumière lui est interdite… et cette constatation broie lentement mon cœur. J'aurais aimé pouvoir créer une petite boule de flammes et lui faire passer la main au-dessus, pour qu'il voit que je comprends ce qu'il me dit. Pour qu'il puisse encore sentir sa chaleur. Mais je n'en fais rien. Parce que j'ai peur de mon manque de contrôle, que j'ai peur de le blesser. On me tuerait si je lui faisais du mal, et je crois que je serais tenté de faire de même.

- C'est vrai. Je pensais surtout au matériau brut. Tu sais, l'air, comme ça, est doux. L'eau est fraîche. La terre sent l'humus… La foudre et le feu, c'est, je ne sais pas. Différent ? C'est ce que j'ai toujours pensé, tout du moins.

Peut-être ne suis-je simplement pas assez mature pour pouvoir utiliser mes dons de manière avantageuse. Ça ne m'étonnerait pas, à vrai dire. Je suis un peu… perdu, parfois. Sans trop savoir si ce sont justement des dons ou une malédiction. Un mix des deux, très certainement… au moins le feu a-t-il l'avantage de purifier les choses. En les détruisant…

Un soupir manque de m'échapper et je le retiens. Un sourire. Tu dois sourire dans ta voix aussi. Ça se remarque, ces choses-là. Matheo, lui, le remarquerait. Matheo, toujours si doux… je ne comprends pas ce que tu fais à traîner avec des types comme moi. J'devrais pas être ici, je crois. Pourtant, et c'est égoïste, j'ai aussi besoin de mes amis…

Cette fois-ci, mes sourcils se haussent et mon sourire en coin revient sur mes lèvres. On dirait presque que c'est comme avant. Je lâche avec un rire contenu :

- Hé, tu n'oserais pas m'abandonner sur le toit. Peau de vache. Fais attention, ou tu vas avoir ton joli dîner de carbonisé un de ces quatre. Bon, j'aurais pas dû me vendre, maintenant tu sauras que c'est moi…

Puis je secoue la tête.

- Euh, franchement ? Ne teste pas. Je m'en voudrais s'il t'arrivait un truc à cause de moi, je lui avoue.

Matheo frotte doucement ses yeux, dodeline un peu de la tête. Une moue, puis une grimace s'installe sur mon visage et je me retiens de trop en faire niveau sollicitude. Je lui laisse le temps de se reprendre et lui demande rapidement si tout va bien, mais une infirmière m'interrompt et je soupire. Je me lève en lui ébouriffant les cheveux doucement, mais acquiesce.

- Pas de souci. Je repasserai, bien sûr. Tu voudras que je te rapporte de quoi t'occuper ?

Même s'il va avoir de la difficulté à lire, ahah… Des livres audios, peut-être ? Ça doit se trouver à la bibliothèque.

J'esquisse un sourire qu'il ne verra jamais, le cœur lourd.

- Prends soin de toi, Math. Repose-toi.

Ce faisant, je quitte les lieux et referme lentement la porte derrière moi. Mes yeux se ferment. Je repasserai.


Hrp : N'imp, elle est très bien :p
Je te fais des bisous, j'ai hâte d'en relancer un ♥ Je verrouille en attendant !
Voir le profil de l'utilisateur



PLS en #b7273d.
Revenir en haut Aller en bas

 

Et la lumière ne fut plus... [ Ouvert ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Hôpital.
Aller à la page : Précédent  1, 2