Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Les poteaux m'ont jamais aimé, t'façon... [Ludmila ♥]
#   Lun 15 Déc 2014 - 0:14

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Ok. C’est définitif là, j’en ai marre d’être dans cette chambre. C’est pas que me taper l’intégrale de Takeshi’s Castle ça me brise les couilles à un point incommensurable, mais en fait si, un peu beaucoup. Ok c’est drôle, mais j’ai même pas la force de comprendre ce qu’il arrive à ces pauvres types. En vrai, ils s’en prennent tellement dans les dents, ça doit faire mal. Pas autant qu’un Master qui essaie de te détruire la tête de l’intérieur cela dit, mais soit. On va dire que ça doit faire aussi mal qu’une rage de dents bien douloureuse. Au passage, ne me demandez pas pourquoi cette comparaison, mon cerveau ressemble plus à du gloubiboulga ou à du chewing-gum prémaché qu’à un outil servant de support à une quelconque réflexion – pour un prof de maths, ça craint un peu quand même. Déjà qu’à la base, la réflexion c’était pas tip top, mais alors là, faut vraiment pas trop m’en demander. Enfin ça va, j’ai dépassé le stade du ‘Ageuh’, c’est que ça va mieux nan ? Ils pourraient me laisser retourner chez moi maintenant, nan ?! Ca fait perpette que je suis là, moi ! Et je compte pas passer mon réveillon à l’hosto, non merci.
Sérieusement, j’ai l’impression qu’ils essaient de me séquestrer ! Je veux bien croire que le fait que je mange quasiment plus, que j’ai perdu quasiment cinq kilos trouvés on ne sait où, que ma tronche ressemble à celle de Voldemort remixée avec le masque de Scream – avec le visage qui s’affaisse, vous savez. Non, je n’ai toujours pas de rides, je suis parfait, toujours parfait… Jamais je ne serai vieux…
Tout ça pour dire que j’essaie de me faire une mission commando, là. J’ai repris mon pantalon, mon t-shirt et mon vieux sweat, attrapé mon écharpe et suis sorti de l’hôpital le plus discrètement possible. Autant dire que c’est pas si simple, surtout avec mon allure de mec bourré. Faut que je marche lentement, sinon je vais m’écrouler par terre…
Je plante mes mains dans les poches de mon sweat, retenant un long frisson. Ma respiration imprime des nuages de vapeur dans l’atmosphère froide de ce début de soirée. J’aurais dû prendre quelque chose de plus chaud, mais j’ai rien trouvé à l’hôpital… À croire qu’ils avaient pas envie que je m’évade, hein. Huhu.
Plusieurs fois, je regarde par-dessus mon épaule pour vérifier que personne ne me suis. J’ai trop peur d’être à nouveau confiné. J’ai besoin de voir que le monde continue à tourner même si je suis pas là… C’est débile, mais je me sens trop mal, enfermé. Avec toutes ces machines, tous ces produits. Y a que moi qui ait le droit de me faire subir ça – et parfois, la solitude est accueillie comme un cadeau. Pas maintenant, cela dit…
Retournant à nouveau la tête, je me décide à me concentrer – tant bien que mal – sur mon chemin, et fais immédiatement l’appoint d’un poteau qui se dirige vers moi à toute vitesse et rencontre mon front dans un joli « TOC » sonore. (Bon, en vrai, vu la vitesse à laquelle je marche, la scène a dû se passer en mode ralenti pour quiconque aurait assisté à la scène… Genre c’était pas « Poteau – boum » c’était plus « Poteau… je le regarde… le détaille… essaie même pas de comprendre pourquoi je m’arrête pas… COLLISION BRUTALE »)

- Aïeeee...

Sonné, j’atterris sur les fesses, des étoiles devant les yeux. Reboot du cerveau… Recherche des données… Mayday, mayday…
Je porte une main à mon front, la vision un peu trouble, et appuie dessus comme un abruti. Ouh la bosse…



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Lun 15 Déc 2014 - 19:36

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je me baladais tranquillement, sans envie aucune de rentrer chez moi. J'étais enfin sortie de l'infirmerie, prés de trois jours plus tôt et je n'avais avertie personne, pas même Rin.  Mon téléphone gisait toujours sur mon bureau, tant je n'avais pas eu la force de vérifier si oui ou non, mon adorable sœur m'avait encore envoyé un message. Je me posais beaucoup de questions à propos de tout en ce moment. Je ne savais pas vraiment quoi penser de mes missions... Des mes cauchemars... De ma vie... Du fait que j'avais faillis mourir... De mes sentiments. Je crois que le pire, c'était ça. Je ne savais pas ce que je ressentais. De la peur? De la joie? De la colère? De l'amour? De l'inquiétude? De la tristesse? Un peu le tout à la fois je crois.
Enfin bon toujours est-il que je me baladais seule dans le parc alors que le soir commençait à paraître. Je ne savais pas pourquoi j'avais aussi peu envie de rentrer chez moi ce soir-là.
C'est alors que j'aperçus un homme. Et je reconnus mon prof de Maths: M. Williams. Je ne lui avais jamais parlé et bien que les maths n'aient aucun secret pour moi, je restais une élève discrète. Même si j'étais parfois dissipée, il faut bien l'avouer (on se refait pas comme on dit).
Enfin bref , je le reconnus... Avant de le voir se prendre un poteau dans la tête et tomber à la renverse. Son "Aïe" fût de trop puisque je ne pu m'empêcher de rire. Oui ben hein...  Mais bon, bon gré mal gré, je finis par aller le voir et demander si tout allait bien.

- Pardon d'avoir ris, je ne voulais pas me moquer. Ça va? Rien de cassé?

Malgré toute ma volonté, je ne pus me retenir de sourire tellement la situation m'amusait tout en lui tendant la fin.
Je me rendis alors compte combien j'avais changé. Je n'avais plus autant peur des hommes. Je ne méprisais plus autant les garçons. J'avais changé. Et je savais bien grâce à qui. Peut-être un jour parviendrais-je à appeler ma sœur qui sait?
Puis je réfléchis. On m'avait pourtant dit que mon cours de maths était annulé parce que le prof était à l'hôpital non? Ah moins ce que...

- Dîtes. Vous êtes pas censé être à l'hôpital vous?


#   Mer 17 Déc 2014 - 15:21

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

C’est trouble. Pour être honnête, durant quelques longues secondes, je me demande ce que je fais là. Alors je regarde ma main en essayant de me demander pour quelle raison je me retrouve assis en pleine rue devant un foutu poteau avec des étoiles qui dansent devant mes yeux. Et un mal de crâne à assommer un troll des montagnes, au passage. C’est pitoyable, mais bon, on va pas se mentir, ça m’arrive assez souvent ce genre de situation, en ce moment… Doucement, je me masse le front en grimaçant, avant d’essayer de me relever, sans succès. La terre touuuurne. (Après, c’est vrai que ce serait étonnant qu’elle ne tourne plus – certes. Mais c’est pas ce que je voulais dire !)
Une voix me parvient, un peu étouffée. Alors je fais ce que tout humain normalement constitué ferait dans la même situation : je lève les yeux vers l’origine de celle-ci et grommelle un truc incompréhensible. Oh merde, j’arrive plus à articuler correctement… J’suis sûr qu’y a des lésions dans mon cerveau, c’pas possible autrement ! Attentat au lampadaire.

- Ca va, je parviens à dire après un gros effort de concentration. J’ai manqué de crever, mais ça va… Ravi d’avoir égayé ta journée cela dit…

Mon dieu, mais que les mammouthons qui dansent la samba à derrière ma boîte crânienne arrêtent de bouger, juste deux minutes…
Je contemple sa main tendue pendant quelques longues secondes. Elle veut me serrer la main ? Je suis si célèbre ? Si ça se trouve, c’est mon accident qui m’a rendu populaire ! Ils sont tous tellement heureux de me savoir à l’hosto que ma cote a augmenté d’une dizaine de points, je suis sûr. C’est comme ça avec nos présidents aussi : dès qu’il leur arrive un truc on les aime bien, et jusqu’ici, on casse du sucre dans leur dos. Eh, ça veut dire que j’ai de l’avenir dans la politique ?
J’ai un soupir et attrape sa main pour m’aider à me relever, mais suis obligé de me retenir au poteau pour me hisser sur mes jambes. Et tenir dessus, au passage. Je lâche un remerciement un peu grommelé.

- Dîtes. Vous êtes pas censé être à l'hôpital vous?

Un sourire grimacé s’étire sur mes lèvres.

- Moi ? Euh… Non, non, tu dois confondre avec… avec… (J’essaie de réfléchir, mais c’est dur mine de rien !) … avec l’autre ! Enfin quelqu’un d’autre. Pas moi, quoi…

Puis je porte à nouveau ma main à mon front avec un gémissement de douleur. (Très viril, comme toujours, hum.) Mais merde quoi… mon beau visage… Capout ! Je titube jusqu'au banc le plus proche et m'y laisse tomber, le temps que mon mal de crâne se calme.

- C’est une erreur, mam’zelle…

Elle a pas intérêt à essayer de me ramener là-bas sinon je l’électrocute. Wait… je peux pas. Merde.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Mer 17 Déc 2014 - 16:53

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Il avait l'air complètement sonné le pauvre! Il finit par me fixer, bien dix secondes après que j'ai eu parlé. Il marmonna rapidement un "ça va", ayant l'air de vivement se concentrer pour ne serait-ce qu'articuler. Il regarde alors ma main tendue, comme si ça lui était étranger. Merde, il a peut-être plus grave qu'une bosse... A moins ce qu'il ne soit con d'origine? Il finit tout de même par comprendre et se relève avec beaucoup d'effort et l'appuie de son agresseur. Il grimaça plus qu'il ne sourit.

- Moi ? Euh… Non, non, tu dois confondre avec… avec… avec l’autre ! Enfin quelqu’un d’autre. Pas moi, quoi…

Il ne me laissa pas le temps de répondre qu'il partit s'écrouler sur un banc, une main sur la tête. On aurait dit un enfant. C'en était risible. Malgré ma méfiance, j'allai vers lui. Je ne savais pas ce qu'il avait et je me voyais mal le laisser crever comme un chien. Surtout que bon... C'était quand même mon prof de maths quoi.

- C’est une erreur, mam’zelle…


"Mam'zelle"? Sérieusement? Il vivait à quel époque? Le temps des cowboys? Je lui souris néanmoins.

- Je ne fais pas d'erreur je vous signale. Mais si comme je le pense vous vous êtes échappé de l'hôpital, ce que je peux comprendre, ne croyez pas que je vais vous y ramener, vous êtes assez grand pour savoir ce qui est le mieux pour vous.

Je lui présentai alors trois doigts, histoire de voir si tout aller bien.

- Néanmoins, je vais quand même vérifier que vous savez toujours compter: J''ai combien de doigts?

Après vérification, je lui désignai le poteau tout en regardant la jolie bosse sur son front, un sourire toujours accroché aux lèvres.

- Bon alors... Homicide involontaire du poteau ou tentative d'assassinat prémédité?

On m'a toujours appris qu'il vaut mieux rire que pleurer. J’essaie chaque jour de m'y fier. Le prof avait vraiment pas l'air bien. Je ne savais même pas son prénom. C'est fou comme Terrae me paraît immense des fois. Alors j'ai sagement attendu une réponse.


#   Mer 17 Déc 2014 - 23:34

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Comment ça « je vous signale » ?! C’est quoi cette impertinence, hein ?! Je sais très bien qui je suis ! Et euh, je suis pas un échappé de l’asile. Enfin de l’hôpital, c’est pareil. Pourquoi quand on parle d’échappé d’un hôpital il faut forcément qu’on imagine un gros taré, hein ? Cependant, mes épaules s’affaissent légèrement et je manque de lâcher un soupir soulagé lorsqu’elle me dit ne pas vouloir me ramener là-bas. Bon, avec ça et la main tendue, je la mets dans la case « copiiiine » hein. (Pour une fois qu’une personne que je croise n’a pas envie de me tuer ou de prendre ses jambes à son cou, autant en profiter.)
Lorsqu’elle me présente trois doigts, que je regarde longuement comme s’ils étaient des objets extra-terrestres non identifiés, je ne peux cependant retenir une moue dépréciatrice.

- T’as dix doigts, me prends pas pour un con ! Enfin sauf si tu caches un deuxième pouce ou un deuxième p’tit doigt, mais là, ce serait de la triche… je lâche d’un ton égal, malgré l’aspect drôle que j’aurais voulu donner à ma phrase.

Hum hum hum. Humour pourri, content de voir que c’est toujours intact malgré tout ça hein. Cela dit, j’avoue que je commence à me faire peur ; j’ai l’air si mal en point que ça pour qu’elle me demande si je vois pas en double ?

- Involontaire ! Et puis d’abord, c’est lui qui a essayé de me tuer. La preuve, je continue en montrant l’immense bosse qui doit commencer à se former sur mon front. Ça fait super maaal…

J’esquisse une légère moue avant de soupirer, m’appuyant sur le dossier du banc en levant les yeux vers elle, avant de soupirer :

- Comment ça se fait que tu saches que je sors de l’hosto ? Tu m'as en cours ?

Si elle me dit que cette histoire de combat foiré a fait le tour de Terrae, je me tire une balle dans la tête pour abréger mes souffrances.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Jeu 18 Déc 2014 - 18:47

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Bon. Son humour laissait à désirer mais au moins, il était encore présent. C'était pas une cause perdue. Quoi que... Dire que cette loque, c'était censé être mon prof de maths. Putain de merde. On était mal barré pour avoir le niveau. Pas que je l'aime pas, M. Williams était sympa, mais franchement, vous avez déjà vu un prof de maths aussi mal en point?! J'ai un instant soupiré.

- Involontaire ! Et puis d’abord, c’est lui qui a essayé de me tuer. La preuve, il continua en montrant l’immense bosse commençant à se former sur son front. Ça fait super maaal…

Un vrai gosse les mecs quand ils ont mal je vous jure! Et pourtant, j'en avais pas vraiment connut! Mais je me souvenais d'un de mes amis, Lucas. Pareil! Il chouinait dés qu'il avait un petit bobo. Et c'était censé être lui, qui me protégerais du terrible danger qui surviendrait sur ma route. Tu parles! Il s'était barré dés qu'il avait appris que je m'étais faîte violée et que je me faisais battre par mon père. Connard va. Comment voulez-vous que j'ai confiance en le sexe opposé après?!
Mais le prof soupire alors et me fixe.

- Comment ça se fait que tu saches que je sors de l’hosto ? Tu m'as en cours ?

- J'étais censée vous avoir aujourd'hui oui. Mais un master nous a prévenu que vous aviez eu un différent qui avait plutôt mal tourné. Vous étiez censé ne revenir que d'ici une semaine. Je m'appelle Ludmila Parker. Je suis ici depuis février. Et je suis d'ailleurs votre élève depuis tout ce temps aussi.


Je lui ai souris, bien que son état m'inquiétais un minimum. Après tout, il avait pas l'air en forme e prof de maths. Et déjà que le chapitre qu'on étudiait me passionnait pas, si en plus je le faisais avec un prof éclopé, j'allais vite dormir moi, en cours! ou foutre le bordel. C'est bien de foutre le bordel. Ouai. S'il se pointait avec sa tête de cadavre et sa bosse de trois mètres, je foutais le bordel en cour. Promis. Et après j'irais pleurer à Rin que je m'étais faîte virée de cour. Rin qui allait me tuer quand il apprendrait que je m'étais tirée de l'infirmerie sans le prévenir depuis trois jours. Il fallait que je trouve rapidement une excuse.


#   Jeu 18 Déc 2014 - 19:16

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Une nouvelle grimace. Ouais, bon, ok, tout Terrae est au courant. C'est génial ! Ahem. Mais bon, au moins, ça veut dire que c'est pas à cause de ma bagarre avec Gaetano que tout le monde le sait. C'est juste... Parce que je suis absent. En tant que prof. Logique en soi. Quelque part, ça me rassure. J'étais persuadé que ça jaserait dans tous les coins. Par rapport à toutes les histoires qu'on a déjà causées, lui et moi, je veux dire. Je sais que je suis pas le centre du monde hein, faut pas non plus abuser - même si parfois on se pose des questions ! C'est simplement que... voilà. Je le sentais mal ; une fois de plus, je veux dire. Le truc c'est que j'avais beau espérer que ça passe inaperçu... ça ne pouvait clairement pas le faire. Je me passe une main sur le visage. Reprendre le boulot d'ici une semaine... Nan, vraiment, ce serait pas possible. Pas dans l'état dans lequel je suis. Je suis pas du genre à me plaindre - réellement me plaindre, j'veux dire - mais là, je sais que je tiendrais pas le coup. De toute manière, j'en connais plusieurs qui se jetteraient sur moi pour m'empêcher de rejoindre ma salle de cours.
En plus, si c'est pour supporter le regard 1° inquiet ou 2° cynique de mes élèves, c'est même pas la peine que je me déplace. Alors si un de ces glandus me demande ce qu'il s'est passé, je crois que je serais bien en peine de répondre...
Parce que je veux bien qu'on me l'ait raconté. Mais sérieux, je me souviens pas des deux-trois jours qui précèdent mon combat contre Gaetano. Donc franchement, dire "Bahhh, je sais pas, je me suis réveillé à l'hosto après être resté inconscient pendant une semaine, j'ai le cerveau détruit et j'arrive plus à me servir de mes pouvoirs, et le seul truc que mon connard de meilleur pote a bien voulu dire à mon réveil, c'est qu'il était désolé ! Donc démerdez-vous et allez lui poser la question directement, ça m'f'ra des vacances." c'est pas tip top...

- Ah... Désolé, j'ai trop d'élèves, j'me souviens pas de tous.

Ludmila, Ludmila. Essaie de retenir son nom, espèce de poisson rouge.
Ludmila, ça me fait penser à luciole. Space. C'est grave docteur ?

- Je risque pas d'être retour avant un bon moment, hein... je soupire une fois de plus. J'imagine que je vais prendre mes congés... Je suis pas capable d'additionner deux et deux, alors faire un cours, c'est un peu trop m'en demander.

Puis, je hausse un sourcil, serrant mes bras contre mon corps en retenant un frisson.

- T'avais rien à faire pour taper la causette à ton prof de maths en train d'agoniser tout seul à l'extérieur ? Généralement, les gens fuient. C'que je ferais aussi, cela dit.

Fille chelou, va...



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Jeu 18 Déc 2014 - 21:50

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Je lève les yeux aux ciels. Je vous jure, les profs concernés par leurs élèves, ça n'existe plus. Le métier n'est plus fait par vocation mais par obligation. 'Fin ch'ais pas moi, merde! Les métiers ayant le pls besoin de personnel là par voction, c'est quand même ceux dédiés à la jeunesse! Vous imaginez des maternelles ayant pour prof un gars qui connait même pas leur prénom?! C'en est déprimant. Voir même désespérant. Je hais ce genre de prof.

- Je risque pas d'être retour avant un bon moment, hein... je soupire une fois de plus. J'imagine que je vais prendre mes congés... Je suis pas capable d'additionner deux et deux, alors faire un cours, c'est un peu trop m'en demander.


- Je me doute bien. Sans vous manquer de respect monsieur, vous avez plus une tête de cadavre que de prof de maths. Bien que la bosse vous fasse passer pour un dur.


Ouai je me foutais littéralement de sa gueule. Ouai j'allais me faire tuer. Ouai il allait e ruiner en cours. Et ouai, j'en avais rien à faire. Ouai j'étais légèrement suicidaire aussi.

- T'avais rien à faire pour taper la causette à ton prof de maths en train d'agoniser tout seul à l'extérieur ? Généralement, les gens fuient. C'que je ferais aussi, cela dit.

Euh comment dire qu'en fait, j'étais juste là pour me foutre de lui? Non en vrai, j'étais venue pour m'assurer que tout aller bien. Et poussons le bouchon un peu plus loin, j'allais peut-être même m'assurer qu'il rentre chez lui vivant.

- Non j'avais rien d'autre à faire. Mais cela dit, ça ne vous regarde pas. J'ai seulement pensé qu'un peu d'aide vous ferez du bien. Je venais vous proposer mon aide pour rentrer chez vous discrètement, rapidement et... Vivant. Mais après tout, si vous préférez rentrer seul, c'est aussi votre choix. Cependant, vu que la route vous semble être en zig-zag...


Je le fixe. Je savais que j'étais au comble de l'insolence et de l'impertinence, mais le "merci" aurait pas été de trop. Mince à la fin, un peu de gentillesse et de politesse dans ce monde de brute! Le ciel commençait à se couvrir et il faisait plutôt frais dehors. Je fermai mon blouson en cuir, me gelant sur place.


#   Sam 20 Déc 2014 - 16:22

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Tête de cadavre, tête de cadavre, tu t'es vu wesh ? Ouais je sais, on parle pas à une nana comme ça, mais je m'en fiche : elle m'a traité de cadavre ! Ce devrait être puni de la peine capitale, mes chers amis. Je dis pas ça parce que c'est moi ; mais franchement, dites à un gars qui vient de sortir de l'hôpital qu'il a une tête de zombie ! Ca le fait déjà assez chier de savoir qu'il a une gueule de merde et qu'il ressemble plus à un mort vivant qu’à un humain, alors pas besoin de le lui rappeler… Et puis la bosse, la bosse, ça y va hein ! Tss. Sale gosse.
Finalement, un peu agacé, je lui demande pourquoi elle est encore là. C’est vrai quoi, pourquoi elle reste plantée là à se foutre de moi ? C’est facile de se moquer des handicapés quand on pète la forme, hein ! Gurmbl.

- Quoi, tu crois que je suis pas capable de retrouver le chemin de chez moi ? C’est… par-là ! j’ajoute en désignant le village.

En même temps, j’ai envie de dire, tous les Masters habitent au village, mais c’est pas grave. Punaise, ça fait tellement perpette que j’y suis pas allé… Vous croyez que je vais retrouver l’appart autant en bordel que je l’ai laissé ou qu’une bonne fée est venue ranger entre temps ? Pas que j’ai aucun sens de l’ordre, c’est bien entendu faux, mais j’avoue que là, ça me ferait chier de me dire que ma seule occupation des prochaines semaines ça se limitera à ranger ma piaule…

- C’est pas de ma faute si la route est pas droite, non plus, je grommelle pour la forme, frottant un peu mes bras pour me réchauffer.

Me tenant au dossier du banc pour me redresser, je soupire lourdement et me remets sur mes jambes. La terre bouuuge…

- Bon, vas-y, reste pas plantée là tu vas choper une pneumonie, je fais en roulant des yeux – avant de me rendre compte que c’était pas une bonne idée, vu le salto que vient de faire mon cerveau. Si tu me sers de garde du corps, j’t’offre à boire ! ‘fin un truc chaud...

Ben ouais, c’est quoi cette idée de merde de mettre un blouson en plein mois de décembre ? J’vous jure, ces élèves, tous déb-- ahem.
Sérieux, j'ai besoin d'une clope... et d'un café. Surtout qu'une clope. (Et d'un café...)



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 


Dernière édition par Aaron Williams le Dim 21 Déc 2014 - 15:07, édité 1 fois
#   Dim 21 Déc 2014 - 14:21

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Le prof me paraissait bien prétentieux. Dans deux minutes, j'allais me faire un plaisir de l'électrocuter. Pourtant, je faisais tout pour être la plus gentille possible. Le fait qu'il me désigne le village comme étant la bonne direction me rassura un peu. Quoique... La route est droite couillon!

- Bon, vas-y, reste pas plantée là tu vas choper une pneumonie. Si tu me sers de garde du corps, j’t’offre à boire ! ‘fin un truc chaud...


Crétin. Néanmoins j'acceptai. Il avait intérêt à me donner une bonne note au prochain contrôle vu sa politesse! Je vous jure. C'est pas parce qu'il était plus âgé et prof de maths qu'il avait le droit de se montrer odieux!
On avança lentement jusqu'au village.

- Bon. Vous vous sentez comment?

Si je ne montrais rien, j'étais tout de même un peu inquiète pour le master. M. Williams n'avait vraiment pas l'air bien. Et il avait l'air gelé.
Et forcément, à cette heure là, personne en vu. J'étais donc toute seule avec un prof qui ne supportait pas ma présence et qui me le montrait bien, mais que j'étais sûr de retrouver mort si jamais je le laissais rentrer seul chez lui.

- Oh fait je peux savoir pourquoi vous vous montrez aussi odieux avec moi? Que je sache, je ne vous ai rien fais.


Je suis pas dû genre à laisser mes questions sans réponses. Donc... S'il voulait pas que je le laisse tout seul, il avait intérêt à répondre.

HRP: Désolée c'est un post pas beau du tout ><


#   Dim 21 Déc 2014 - 21:52

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Doucement, je m'étire en retenant un long bâillement qui aurait plus réussi à me démonter la mâchoire qu'à me faire comprendre que j'avais visiblement besoin de sommeil. En attendant, mes articulations ont craqué environ dix fois pendant le mouvement, mais c'est pas grave. On dirait que l'âge ne me fait pas vraiment du bien, hein... C'est fou. Plus le temps passe et plus je me demande ce que je fous là. Peut-être que je devrais réellement songer à aller me prendre des vacances à l'autre bout du monde. Dans les Caraïbes, ce sera très bien. Enfin quoique... je suis aussi sensible au soleil qu'un vampire en fin de vie. Je serais capable de partir en poussière vu la chaleur qu'il fait là-bas... (Enfin, si je ne me transforme pas avant en flaque d'eau.)
Nous continuons à marcher, et mademoiselle continue à piailler à côté de moi. Je finis par rouler des yeux - rahhh, mais que je perde cette foutue habitude, mon cerveau va tomber à force.

- Je suis odieux ? C'était pas le but, sorry. Je suis sur les nerfs. Ca doit faire deux ou trois semaines que j'ai pas bougé de l'hosto.

Nan... Deux semaines ? Oh et puis je sais plus, j'arrive même plus à compter.
J'ai un vague sourire neutre.

- J'sais bien que t'as rien fait. Mais je crois que j'en veux au monde entier, actuellement...

Un soupire m'échappe. C'est vrai, après tout. Mais je crois qu'il vaut mieux laisser tomber. Parce que le monde tangue déjà suffisamment pour pas avoir envie de le faire se casser totalement la gueule, juste parce que non, ça ne va pas, hein.

- J'ai juste l'impression que je peux plus faire confiance à personne.

La phrase tombe, comme ça. Et je lève les yeux vers elle, un mélange de lassitude et de douleur au fond des prunelles. J'aimerais faire confiance, mais c'est tellement difficile maintenant. Je vois le mal partout. J'ai l'impression que chaque personne, aussi bien intentionnée qu'elle soit, veut me faire du mal. Et ça me consume. Tous les jours, je me demande si ce n'est pas juste un rêve. Le genre de rêve, ou d'hallucination, que ton esprit t'impose pour ne pas que tu craques. Peut-être que je suis jamais sorti de ce laboratoire.
Non, vraiment. Ca me détruit.

- C'est pas important, je rajoute, regardant à nouveau mes pieds pour voir où je marche. C'est un coup de blues passager. Toi, ça va ? (La réponse typique du mec qui sait pas quoi dire, que voulez-vous.) Et pitié arrête de me vouvoyer, j'ai l'impression d'être un papi, c'est horribleee. Manque juste la canne...



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Dim 21 Déc 2014 - 22:36

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Le prof semblait lasser de ma présence et du monde entier. Et il me le dit. Je comprenais son ressentit. J'avais parfois cette impression. J'ai souris avec nostalgie. On peut vouloir faire confiance et se montrer gentil au possible, il y aura toujours cette personne qui nous fera haïr le monde entier. Celle qui ruinera notre vie. Celle qui viendra tout gâcher. Il leva les yeux vers moi, des yeux teintés de douleur. Je comprenais. J'avais le même regard.

- C'est pas important. C'est un coup de blues passager. Toi, ça va ?

Non ça va pas. J'ai pas parlé à mon mec depuis une semaine parce que j'ai la trouille de mes cauchemar. parce que je me refuse le bonheur par peur de le perdre.

- Pourquoi ça n'irait pas? C'est pas moi qui est l'air d'un cadavre.

-  Et pitié arrête de me vouvoyer, j'ai l'impression d'être un papi, c'est horribleee. Manque juste la canne..

Je ris de bon cœur. J'admets, le vouvoiement ça fait toujours paraître vieux. Je l'ai regardé avec amusement. Il me paraissait plus sympa avec sa remarque. Moins hautain.

-D'accord j'arrête. Mais si tu veux pas que je t'appelle monsieur le professeur, le mieux serait encore que tu me dises ton nom tu ne crois pas?

J'avais un doux sourire aux lèvres.

- On est bientôt arrivé. Après promis j'arrête de t'embêter.


#   Lun 22 Déc 2014 - 0:17

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

L'un de mes sourcils se hausse sans que je ne cherche à le contrôler - histoire de me donner un air moins dubitatif m'voyez, mais visiblement c'est trop en demander à mon corps qui fait vraiment que ce qu'il a envie de faire au moment où il a envie de le faire, hein. Enfin bon, tout ça pour dire que miss Ludmila semblait pas vraiment partir dans le sens de ses propres paroles. Ouais j'ai du mal avec mes pouvoirs, mais quand on fait cette tête, on va rarement bien hein. Boarf, tant pis, je vais pas demander à une de mes élèves que je connais ni d'Adam ni d'Eve (bon, c'est une de mes élèves, mais même !) pourquoi elle tire une tête de dix pieds de longs en manquant de pleurnicher bouhouhou. Non, j'exagère, c'est pas vrai, mais c'est pas grave. Disons qu'elle a juste l'air passablement sur les nerfs. Hé ! Je pourrais me reprendre un poteau, ça la ferait peut-être marrer ?!
Hum. Mauvaise idée.

- T'as p'tetre pas l'air d'un cadavre, mais t'as pas l'air plus enjouée, je réplique du tac au tac.

Puis je hausse les épaules et tente un simili de révérence foireuse et arthritique, qui me donne un coup de plus au crâne. Aïeee.

- Aaron Williams pour te servir. Euh. Merde. J'ai déjà oublié ton nom j'suis désolé... Lu... Lu-truc...?

Putain, branche ton cerveau, mec.

- Ohhh, on est arrivééé !

Changement de sujet : réussi ! (Ou pas)
Je m'approche des escaliers et m'accroche à la rambarde pour me hisser tout en haut des marches et ouvrir la porte de mon appartement. Je me tourne vers elle, un peu hésitant. Est-ce qu'elle va venir, déjà ?

- Euh. Thé, café ou chocolat ?



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Lun 22 Déc 2014 - 0:40

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

- T'as p'tetre pas l'air d'un cadavre, mais t'as pas l'air plus enjouée.

- On a pas forcément la vie dont on rêvait.

J'avais tout gâché. Rin ne me pardonnerait jamais. Maman n'allait plus tenir très longtemps sous les coups de mon père si se n'était pas déjà fait. Blue était peut-être même morte sous ses coups. Ça me donné la nausée. J'avais honte de ne pouvoir rien faire pour elle. Je m'en voulais. Dieu que je m'en voulais. Mais je n'en montrerais rien et à vie je cacherais les cicatrices de mon douloureux passé.
Le jeune prof esquissa une légère révérence et cela me fit sourire.

- Aaron Williams pour te servir. Euh. Merde. J'ai déjà oublié ton nom j'suis désolé... Lu... Lu-truc...?

- Ludmila. Mais appelle moi Ludmi' ou Lud', ça fatiguera moins tes neurones en bouillie.

J'étais amusée par ce drôle de personnage. Enfin, on arriva et il monta les marches. Après avoir ouvert la porte, il se tourna vers moi.

- Euh. Thé, café ou chocolat ?

Pouvais-je vraiment faire table rase sur le passé et laissé partir ma crainte de l'homme?

- Un café ne serait pas de refus, il gèle dehors!


J'avais pris ma décision: Oui. Je me permis de lui sourire et regarda un instant derrière moi? Je n'étais venue qu'une fois dans le quartier. Avec Ipiu et Akira. Drôle de soirée que celle-ci d'ailleurs. Bien des choses avaient changées depuis. Je montai les trois marches qui me séparait d'Aaron.

- T'es sûr que t'es en état? Je veux dire, t'as pas l'air en super forme..

HRP: Ne me tue pas pour la rapidité de réponse pitié XD


#   Lun 22 Déc 2014 - 1:41

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2522
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Ahaha. Euh...

Ah bah ça... Pour pas avoir la vie dont on rêve, c'est certain. Perso, la vie dont je rêve est très simple : une petite vie normale, modeste, et pas trop prise de tête. Franchement, c'est plus cool de se prendre la tête avec ses factures qu'on peut pas toujours payer à la fin du mois que de se demander si on va encore avoir la force de se lever le lendemain. Mais promis, je suis plus dépressif. Je suis juste malade. Je crois.

- Lud... Lud, ok, on va dire ça hein. Je vais retenir. Promis.

Un jour, peut-être, dans une autre vie, je serai capable de retenir le prénom des gens que je rencontre du premier coup. Mais il semblerait que ce soit une capacité extraordinaire qui m'a été retirée à la naissance - c'est comme l'instinct de survie. En gros, tous les trucs utiles qu'y a dans le pack "new born !" se sont carapatés au moment de l'installation. Ce qui est, au passage, encore moins cool que ce que vous imaginez.
Je la laisse passer devant moi et enlève mes chaussures dans l'entrée, avant d'enlever mon sweat que je balance sur le canapé. Punaise c'est presque rangé... Je soupçonne Tomoe d'être passée par là.

- T'inquiète ça va. Installe-toi, j'reviens.

Je fuis dans la cuisine pour préparer deux cafés - ce qui, il faut bien l'avouer, me prend un temps fou - avant de revenir avec et de poser une tasse devant elle. Un peu mal à l'aise, mais bien trop assommé pour y faire attention. Sans attendre, je m'affale sur mon canapé et ferme les yeux.

- Ahh. Ca fait deux semaines que j'étais pas là, j'crois. J'ai l'impression que ça fait dix ans. C'est dingue.

Puis je tourne la tête vers elle.

- Qu'est-ce qui te perturbe, au passage ? T'as l'air stressée.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
 

Les poteaux m'ont jamais aimé, t'façon... [Ludmila ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant