Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki]
##   Sam 20 Déc 2014 - 5:01

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Les mains dans les poches d'une veste beaucoup trop grand pour lui mais qui le réchauffait énormément, l'adolescent marchait dans la neige sans un mot. Il avait une vague idée d'où il voulait aller, mais aucune du chemin. Alors il avançait un peu au hasard. Essayant de suivre vainement le sentier qui disparaissait sous la neige. Une neige qu'il avait maintenant en horreur. Son cœur était serré et ses pensées complètements ailleurs. La fin d'année approchait dangereusement et son cœur était plus enclin à se saigner qu'à fêter. Ce n'était pas sa faute si ce moment le déprimait tout simplement... non ? Il compta pour la centième fois que dans onze jours ça aurait dû être son anniversaire et le douzième le sien. Mais ça n'avait plus tellement d'importance ici. Lui, il était quelque part à l'autre bout du monde, l'ignorant purement et simplement, juste pour retrouver des gens qui les avait abandonnés. Un nouveau serrement lui tortura le cœur et pour évacuer il donna un coup de pied dans un arbre. Comme un enfant rageant de ne pas pouvoir avoir ce qu'il voulait. Malheureusement, les arbres ne sont absolument pas de son avis comme l'a pu lui prouver les trois ou quatre chutes précédentes et celui-ci décide de faire tomber son contenu sur lui. Son contenu ? Énormément de neige qui refroidissent rapidement les ardeurs du garçon.

Complètement frigorifié, ses pensées se stoppent pendant une seconde alors que son regard se bloque sur l'arbre. Vous savez ces moments d'absences où on oublie ce qu'on voulait faire, ce qu'on voulait dire, et même ce qu'on pensait. Ces moments où on est plus proche de la lune que la réalité. Mais pour Aaron ce moment ne dure pas longtemps. Ramené brutalement sur terre avec la douleur à son pied -il a beau porter des bottes ça n'empêche pas qu'il se soit fait mal- et le froid de la neige qui s’immisçait dans son dos. Il essaya de secouer tant bien que mal sa veste et son tee-shirt sans réel avancement que de répandre encore plus la neige. Un soupire s'échappa et complètement dépité il s'appuya contre l'arbre et se laissa glisser le long. Voilà, il avait encore envie de pleurer. Autant parce qu'il s'était perdu que parce qu'il y avait pensé. La tête entre les mains, il essayait de se calmer. En vain. Il l'avait bien compris au cours de ces derniers mois, la politique de l'autruche, ça ne marche pas avec lui. Ou du moins beaucoup moins qu'avant. Ses yeux lui piquaient, à cause de la fatigue et de l'envie de pleurer.

Le garçon se releva d'un coup. S'il était sorti de sa chambre, ce n'était pas pour déprimer encore plus à l'air libre ! C'était surtout pour fuir tout le bazar qu'engendrer l'approche des fêtes. Il voulait un endroit calme où les chants de Noël ne viendraient pas lui taper sur le système, alors, il avait opté pour le lac. Autant parce qu'il avait l'impression que l'endroit était super tranquille quand Aoi l'avait amené, que parce qu'il était isolé. Loin de ce bout de monde agité. Il marchait au hasard dans la forêt. Perdu pour de bon cette fois. Suivre le chemin n'était pourtant pas si compliqué que ça. Apparemment si. Les mains derrière la tête, soit il avance en essayant d'apercevoir le ciel à travers les arbres, soit il avance en regardant la neige. Rapidement, une envie de courir le prend. Pourquoi se gêner ? Il n'y a personne ! La seule chose de terrifiante qui pourrait lui arrivait serait de tomber dans l'eau. Et étant donné qu'il ne voyait toujours pas la lisière, il y avait peu de chance pour ça. Mais l'envie fut finalement balayée par sa flemme. A croire que quelque chose ou quelqu'un l'avait contaminé avec sa mollesse.

Il avance comme un gosse. Essayant de faire attention à tout, sauf à l'endroit où il va. C'est sans doute pour ça qu'il sursaute comme un imbécile lorsqu'il marche sur une branche. Faisant trois sauts en arrière par principe de précaution, il ne s'attendait pas à ce que son dos rencontre quelque chose. Un cri légèrement perçant s'échappe et il se téléporte sans le faire exprès. Vingt centimètres plus loin. C'est simplement pathétique. Il se retrouve complètement crispé contre un arbre, la tête qui tourne et le cœur battant à cent à l'heure. Il met un moment avant de se rendre compte que ce n'est qu'une personne. Une humain plus qu'humain. Juste un humain... Il souffle doucement en se détendant un peu.
- Non mais ça va pas de faire peur comme ça !

Phrase complètement stupide et inutile vue que le fautif c'était lui. Mais ça, il n'était pas prêt de l'admettre.


##   Lun 22 Déc 2014 - 10:47

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Ca n'allait toujours pas. J'avais eu beau tenter de me changer les idées, me plonger dans ce qui me réussissait le mieux, à savoir la physique et la robotique... J'avais eu beau tenter de faire de nouvelles rencontres, tenter de sortir, de prendre l'air, de changer d'air... D'oublier qu'Ys et Allen étaient partis... J'avais eu beau faire tous ces efforts, ça ne servait à rien, semblait-il. Rien, absolument rien ne semblait vouloir m'autoriser à aller mieux.

Chaque matin, c'était la même chose, la même rengaine douloureuse et incompréhensible. Je me réveillai après avoir fait d'horribles cauchemars que j'oubliais à l'instant-même où j'ouvrais l'oeil, me redressant en sursaut dans mon lit. Je ne me souvenais à chaque fois que d'une explosion... Et le vide.

Et puis, à mon réveil, reprenant conscience peu à peu... Je retrouvai ce sentiment de vide. Cette sensation de manque. D'oubli. D'incompréhension. Que voulez-vous faire face à cela ? Ainsi, chaque matin, j'allai prendre ma douche, allai prendre un petit déjeuner consistant... Ca finissait par passer, et la journée commençait enfin.

Sauf que ce matin-là, ça ne passa pas. Pendant un instant, je crus que j'allais être sujette à une crise d'angoisse. Recroquevillée sur moi-même, assise dans le creux de mon canapé, je fixai le sol, basculant d'avant en arrière. La lumière au dessus de ma tête commença à clignoter et je levai les yeux vers elle, perturbée. Finalement, après avoir pris une lourde inspiration, je disparus et réapparus face à l'appartement d'Aaron. J'avais besoin de lui parler. J'avais besoin de comprendre ce qu'il m'arrivait. Tout cela commençait décidément à m'inquiéter. Je ne comprenais tout bêtement pas à quoi cela était du. Ca avait commencé il y a un mois maintenant... Un peu plus. Hideko avait décrété que la guerre entre les scientifiques et Terrae était terminée... Pour l'instant en tout cas. Nous pouvions souffler, et respirer. Toutes nos missions avaient été un succès -sauf les miennes, bien sûr. Bref. Tout était terminé. Et depuis ce discours, je me sentais mal.

Aaron ne répondit pas. je regardai ma montre, et soupirai. Evidemment. Il avait cours... Je me mordis la lèvre en me rappelant que la veille, c'était son anniversaire. Griffonnant un mot sur un papier que je récupérai dans ma maison, je lui souhaitai, et lui proposai de se voir bientôt, car ça faisait définitivement longtemps. Puis, je glissai le mot sous sa porte, et retournai chez moi après avoir enchaîné quelques petites téléportations ici et là. J'enfilai une tenue de sport, de basket. Je n'accrochai pas mes poids sur mes chevilles. Aujourd'hui, j'avais besoin de me sentir libre en courant...

J'arrivai dans la forêt, et commençai ma course, sillonnant le chemin. Au bout d'un instant, je décidai de varier mon itinéraire, et de partir au coeur-même de la forêt. Je constatai que mon lacet était défait, et je me baissai pour le refaire lorsque j'entendis un craquement de branche. Grâce à mes nouveaux réflexes de Master, je me redressai sur le champ, et fis immédiatement volte-face, quand un garçon me rentra littéralement dedans. Il s'éloigna d'un bond. Affichant une moue d'excuse, je me grattai l'arrière du crâne.

-Excuse-mo...


Je l'écoutai alors m'agresser, et fronçai les sourcils.

-Hey ! Mais ça va oui ?! A ce que je sache, c'est toi qui m'est rentré dedans ! C'est à toi de faire attention !


Je l'observai se coller contre l'arbre, sentant que son souffle était un peu agité, comme s'il était stressé. J'arquai un sourcil.

-Et redresse-toi un peu, fais pas l'enfant ! C'est quoi ton nom ?


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 22 Déc 2014 - 15:37

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

L'inconnue aux cheveux argentés lui renvoie sa faute, du tact au tact. Décontenancé l'adolescent détourne la tête en laissant échapper un sifflement énervé. S'appuyant un peu plus contre l'arbre comme par envie de se fondre dedans. Pas à cause d'un sentiment de honte ou d’agacement juste par envie de disparaître. La remarque de l'inconnu le pique au vif et il se redresse en un clin d'oeil. Clama stupidement.
- Je ne fais pas l'enfant ! J'essaye juste de me cacher derrière l'arbre...


Crédibilité, zéros. Mais qu'est-ce que ça peut bien lui faire ? Sa fierté avait finit par se cacher au fin fond de son être depuis... depuis quand déjà ? Un bon moment s'il se rappelait bien. Alors quitte à passer pour un gosse, autant le faire jusqu'au bout. Gonflant ses joues d'énervements, il finit par répondre d'un ton boudeur.
- Aaron... Aaron Eran.

Prononcer son nom de famille après autant de temps lui faisait un effet un peu bizarre. Mais ce n'est pas pour autant qu'il avait décidé de leurs pardonner ou quelque chose comme ça. Juste qu'elle lui avait demandé son nom et qu'il avait répondu par son prénom. Donc à cause de ça, il s'était vu obligé de préciser. Stupide maladresse. Relevant les yeux des baskets de l'inconnue, il demanda :
- C'est pas dangereux de courir quand y a autant de neige ?

Comme pour confirmer ses dires, une motte de neige lui tomba sur la tête. Résultat du choc précédent contre l'arbre.
- Ou c'est moi qui a juste pas d'chance ? grommela-t-il en secouant la tête.

Il retient de justesse un soupir en baissant de nouveau les yeux. Il fallait qu'il se détende. C'était juste une personne comme une autre. Ce n'était pas un monstre, ni un scientifique, ni quelqu'un d'affreux... non ? Juste une personne comme une autre, ici. Il fallait bien le préciser, parce qu'ici, ce n'était pas dehors. Dehors, c'était affreux. C'était dangereux. Et surtout y avait des gens qu'il ne voulait plus voir...
- Hum, dis tu ne sau...

Il s'arrêta immédiatement dans sa phrase quand il se rendit compte à quel point il était impoli. D'ordinaire ça ne l'aurait pas dérangé, mais vue qu'il voulait lui demander quelque chose... C'était exactement ça... On n'est gentil que quand on a besoin de quelque chose. Stupide réalité.
- Pardon, murmure-t-il en se mordant le bout des doigts comme il le faisait lorsqu'il était gênait. Désolé de t'avoir bousculé...

Il laissa sa phrase en suspend comme pour l'inviter à lui donner son nom, mais il n'était pas sûr que ça fonctionnait comme cela.


##   Lun 22 Déc 2014 - 19:51

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

-Mitsuki, complétai-je.

Je lui adressai finalement un sourire, l'agacement redescendant petit à petit. Je baissai les yeux sur mes baskets, et observai la neige qui était tombée sur sa tête. Je m'autorisai un petit sourire en coin, amusée.

-Le temps ne m'a jamais empêché de courir. J'ai... Appris à être prête en toute circonstance. Orage, pluie, neige...


Je m'approchai de lui, et tentant de faire la paix, j'ébouriffai ses cheveux pour en retirer la neige.

-J'avais besoin de sortir et de prendre un peu l'air ; de me gonfler les poumons d'air frais. Ca allait jusque là, et puis tu m'es rentré dedans...

Je souris.

-M'enfin ! Ca servirait à rien de t'en vouloir pour la journée.

Observant son visage, m'éloignant de lui après l'avoir débarrassé de la neige, je tiltai alors. Son visage me disait quelque chose... Je l'avais déjà vu, mais je ne me souvenais plus où... Et n'étant pas allé souvent en cours jusqu'à ce que je sois Master et dispensée, je doutais l'avoir rencontré là. Et puis, étant souvent dans les seuls à me rendre en Physique et en Maths...
Mais une chose était sûre, j'avais déjà vu son visage. C'était sûr. peut-être qu'il n'était pas à Terrae depuis longtemps... et que j'avais vu son nom, et son visage dans un dossier ?
Dossier... Dossier... C'était ça ! Il avait participé à la mission diplomatique, en compagnie de Keitaro et Allen ! C'était pour ça que je le connaissais ! Aaron Eran !
Je secouai la tête, un léger mal de tête venant me prendre. Je soupirai, l'esprit ailleurs, avant de reporter à nouveau mon regard sur lui.

-Au fait, tu voulais me demander quelque chose ?

Quelque chose m'échappait. Je ne me souvenais plus quoi, là, maintenant, tout de suite. Mais cette mission diplomatique m'évoquait quelque chose... Quelque chose que je ne parvenais pas à me rappeler. C'était dingue ! Pourquoi est-ce que ça m'échappait ? Ce n'était pourtant pas si vieux ! Un mois tout à peine, deux peut-être.
Je pris mes gants dans les poches de mon sweat, et les enfilai sur mes mains. A ne plus courir, je commençai à avoir froid.

-On marche un peu ? Je commence à avoir froid à rester sans bouger.


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Mar 23 Déc 2014 - 0:15

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Finalement ça devait fonctionner comme il le pensait puisque l'inconnue déclina son nom. Mitsuki. Encore un nom japonais. Va savoir pourquoi, mais il avait déjà l'impression qu'il aurait du mal à le prononcer. Sa bataillant encore et encore avec la différence de prononciation. Elle ajoute par la suite que le temps ne l'a jamais empêché de courir. Et quand elle précise qu'en temps d'orage, de pluie ou de neige, l'adolescent ne peut s'empêcher de l'admirer. Les gens capables de tenir leurs promesses, de suivre la même ligne qu'importe le temps l'avait toujours fasciné. Lui qui dérivait comme un électron libre ou qui s’amollissait comme un flanc, il ne pouvait s'empêcher d'être admiratif devant autant de détermination. Une expression de surprise puis de contrariété se se succède sur son visage lorsqu'elle lui ébouriffe les cheveux pour chasser la neige qui avait décidé de rester. Une moue boudeuse se glisse sur son visage alors qu'elle évoque le fait qu'il l'avait bousculée. Ce n'était pas de sa faute quand même ! Si... Un peu, non ? La moue disparaît rapidement, quand elle ajoute que ça ne servirait à rien de lui en vouloir, pour laisser place à un léger sourire. C'est con d'être heureux pour si peu.

Son attention finit par s'envoler comme un papillon. Allant s'intéresser aux arbres, à la neige. Ne restant jamais plus de cinq secondes sur la même chose. D'où provient cette étrange montée d'énergie ? Qu'est-ce qui avait fait que d'un coup il retrouvait cet étrange joie des premiers jours à Terrae ? Ce ne pouvait quand même pas être cette personne... Nan ?
- Euh... Tu saurais où se trouve le lac ? Fit le garçon en réponse à la première question de Mitsuki. Parce que je me suis un peu perdu en le cherchant...

Ok. Crédibilité, zéros. Sens de l'orientation, zéros. L'adolescent devrait peut-être pensé à exercer dans des choses où il est plus doué... Genre où le niveau s'élève d'au-dessus de zéros. Même de zéros virgule zéros zéros zéros un ce serait bien... Il approuva d'un hochement de tête lorsqu'elle lui proposa de marcher. C'est vrai aussi il commençait à avoir froid. En même temps, se prendre de la neige dans le dos, puis sur la tête, il fallait vraiment être malchanceux.
- Désolé d'interrompre ta course
, fit-il en se frottant la nuque. Mais... être prête à quoi ?

Comme lors des premiers jours, il ne se rendait pas compte de l'imprudence que pouvait avoir ses questions. Les posant comme un gosse, les regrettant plus tard...


##   Mar 23 Déc 2014 - 14:31

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Marchant entre les arbres de la forêt, je ne pus m'empêcher de contempler pour la première fois de la journée la beauté de la neige. Tout était blanc. Je n'y avais qu'à peine fait attention ce matin, encore perdue dans toutes ces pensées noires qui me pourrissaient la vie depuis un bon mois maintenant.
Aucun bruit ne venait troubler cet endroit sacré, si ce n'est le bruit de nos pas dans la neige. Aaron me demanda si je savais où se trouvait le lac, et je hochai la tête, désignant la direction du doigt.

-C'est par là ! Et effectivement, tu as du bien te perdre. Je vais t'accompagner, au moins tu seras sûr de ne plus faire fausse route !

Accompagnant mes paroles d'un clin d'oeil, j'observai un buisson qui avait échappé à la neige grâce à un énorme arbre qui le surplombait. Des chants d'oiseau attirèrent mon attention, et tandis que nous avancions vers la chaussée, un groupe de moineau s'envola du buisson en continuant à chanter.
La question d'Aaron me fit légèrement sourire, et je secouai légèrement la tête.

-Je n'ai jamais vraiment su pourquoi. Maman et Papa sont partis avant que de me dire à quoi me servirait vraiment mon entraînement. Je pense que c'était surtout pour savoir me défendre... Faire face à toute situation. Et puis peut-être aussi pour être capable de commettre le vol parfait.


Le vol parfait. Un privilège dans cette famille... Nous avons le droit de voler. Mais il faut que ce soit un grand spectacle ! Voler pour voler, ce n'est pas intéressant. En revanche, prévenir la police, le musée en question, la presse, et réussir tout de même à voler l'objet dont il est question... Ca, c'est le bonheur. Et en plus, cela permet de rendre le délit moins criminel. Après tout, la police est au courant...
Toutefois, je suis d'accord avec quelques arguments que Maman a parfois énoncé lors de certaines discussions avec Papa. En soi, le vol n'est qu'un moyen comme un autre de remettre l'autorité en question. La police n'est pas capable d'empêcher un voleur de s'emparer d'une oeuvre d'art dans un musée... Mais Papa était le meilleur. C'est probablement pour ça aussi que personne ne l'a jamais coincé.

-Je me demande s'il va faire très froid cet hiver... Depuis que je suis arrivée à Terrae, je rêve que le lac soit gelé ! J'aimerais bien patiner dessus, juste une fois.

Un léger rire m'échappa.

-Cela dit, je serais parfaitement incapable de te dire d'où me vient cette envie !

Mon regard croisa cela du jeune brun. Quelque chose me perturbait, encore maintenant. Je voulais comprendre pourquoi je ne me souvenais pas de... ça. Qu'est-ce qui m'avait échappé ? Pourquoi cette mission diplomatique qu'avait fait cet Aaron, accompagné d'Allen et de Keitaro, me troublait tant...?


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Mar 23 Déc 2014 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Un léger sourire nerveux se dessina sur son visage lorsque Mitsuki lui indiqua la direction du lac. Absolument à l'opposer de là où il voulait aller. Un petit rire nerveux s'envola lorsqu'elle lui fit un clin d’œil. Ça se voit à se point là qu'il n'est pas doué ? Eh bien... Quand elle commença à lui parler de ses parents l'adolescent resta bouche bée et dû faire un effort pour ne pas rester planté en arrière. A force de ne pas avoir eut ses vrais parents, il s'était dit que tous les parents abandonnaient leurs enfants à la naissance, mais ça, c'était faux. Et encore aujourd'hui, il avait dû mal à se débarrasser de cette idée. Des voleurs... Va savoir pourquoi mais il avait l'impression que c'était beaucoup plus glorieux que narcotrafiquant. Entre prendre des choses et dealer, y avait une énorme différence. L'adolescent s'essaya à un calcul mental horrible. Son frère avait trente deux ans. Ils étaient partis depuis seize ans et n'étaient réapparu qu'il y a cinq ans... Ou quelques choses comme ça. Ils avaient donc passés vingt-sept ans sans recommencer... Et si on admettait qu'il avait eut son frère assez tôt... vingt-cinq ans ? Non... ? Ils devaient avoir... Cinquante ans et quelques. La vache... Sacrément vieux. Ils avaient surement dû arrêter ! Ou pas.

L'adolescent se rendit compte qu'il mordait son ongle et qu'il avait déconnecté depuis un bon moment lorsqu'il entendit le mot "gelé". Par miracle, il réussit à saisir la phrase suivante et comprit que Mitsuki ne parlait pas de la nourriture mais de l'état de l'eau. Et si le lac était gelé ? Ce serait génial ! Un sourire se dessina sur son visage et il n'avait plus qu'une envie : celle d'y être.
- S'il était gelé, ça devrait génial de pouvoir patiner dessus. Du moins, plus que dans une patinoire ! Mais... Depuis que tu es là, l'hiver n'a jamais été assez fort ?

Bon, c'est vrai que c'est une question qui ne se pose pas. C'est comme demander à une femme son âge, mais que voulez-vous ? Puis, il n'avait encore aucune connaissance du temps au japon. Il se contentait de ce qu'il pouvait trouver et des nuages pour lui indiquer s'il pleuvrait ou pas. A la façon cro magnon quoi.
- C'est dommage...  Quand je suis arrivé, la neige commençait déjà à fondre du coup l'idée m'est passée au-dessus de la tête. Mais là, avec toute cette neige y a pas de raison pour que ça ne soit pas gelé !

Des petites étoiles dans ses yeux avaient chassées toute trace de la morosité de ce matin. Mais en repensant aux parents de Mitsuki, elles disparaissaient de nouveau. Les mains dans les poches, il laissa échapper un léger soupir en disant.
- C'est sympa lorsque les parents sont honnêtes d'entrée de jeu...


L'adolescent regarda ses chaussures deux secondes. Il n'allait quand même pas se remettre à déprimer, ce serait... trop stupide. Trop con. Trop gamin... Trop plein de chose.


##   Ven 26 Déc 2014 - 14:08

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je secouai négativement la tête.

-Non, depuis que je suis là, l'hiver n'a jamais été assez froid pour que le lac soit entièrement gelé ! La glace était toujours très fragile, alors de là à faire du patin dessus... Je t'avouerais que je ne m'y suis jamais risqué ! Mais chaque année, je vérifie quand même, parce que comme j'en rêve...


Je regardai devant moi. Nous n'allions pas tarder à retourner sur le chemin. Pensive, l'une de mes anciennes amies me revint à l'esprit. Elle était fan du cinéma polonais, et avait étudié les films d'un certain Kieslowski. Elle m'avait raconté que dans l'un de ses films, un enfant vivait avec son père et attendait depuis un nombre incroyable de jour que la glace d'un lac soit assez solide pour pouvoir aller patiner dessus. Son père, grand physicien, vérifie chaque jour l'état de la glace pour accorder à son fils la permission de patiner ou non. Finalement, un jour, d'après tous les calculs de son père, la glace devrait être assez dure. Malheureusement, ce n'est pas le cas, et l'enfant la traverse avant de mourir dans l'eau gelée. Il paraît que ce film est assez affreux, et très dur à supporter. Je dois avouer que moi, je ne l'ai jamais regardé : je ne suis pas vraiment fan du cinéma polonais... Et puis... Kieslowski ? C'est impossible à prononcer ce truc.

-Peut-être que cet hiver il fera assez froid, oui ! Mais je vais quand même être prudente. Si le lac a gelé, je t'enverrai dessus en premier. Comme ça, si c'était pas assez solide, j'aurais pas risqué ma vie !


Je lui adressai un clin d'oeil taquin, avant de glisser mes mains dans les poches de mon sweat. La réflexion d'Aaron sur les parents me fit relever le regard de mes pieds, et je l'observai un instant, silencieuse. Nous venions de retrouver le chemin de la forêt. Il ne restait plus grand chose avant d'arriver au lac.

-Tes parents t'ont caché des choses ?
lui demandai-je.

Surtout Mitsu', reste innocente comme ça. Ca permet de te cacher derrière ta moue mignonne quand tu dis quelque chose qui peut être déplacé...

-Tu sais, parfois ils ne nous disent pas tout pour nous protéger. C'est ce que mes parents ont fait, et si au début ça m'a énervée parce que je refusais qu'ils prennent la décision à ma place de me protéger, préférant faire ce choix moi-même, j'ai fini par comprendre qu'ils avaient fait ça pour moi. Ils ne m'ont pas privé de choix, ils ont simplement pensé que ce serait mieux s'ils faisaient ce choix-là.


Je me rendis compte que j'étais clairement en train de raconter ma vie, et je reportai le regard sur mes pieds, observant la neige dans laquelle je laissai une trace à chaque pas.

-Désolée... Je te raconte un peu ma vie, si ça se trouve je suis carrément à côté de la plaque, partie dans mon délire.


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Ven 26 Déc 2014 - 15:26

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Un léger sourire amusé se dessina sur son visage lorsque Mitsuki lui proposa de le laisser aller en premier. Il aurait plus de chance de casser la glace en tombant dessus qu'en avançant. Le sourire devient légèrement triste lorsqu'elle lui pose la question. Y a tellement de chose qu'ils lui ont cachés et y en surement beaucoup plus qu'il ne peut imaginer. En fait... Toute cette histoire de secret lui passe par-dessus la tête. Quand il pense avoir comprit un truc, il en découvre deux autres qui lui tapent sur la tête. L'histoire de Mitsuki lui tire un sourire. Comme elle en parle, il a l'impression que son enfance a été joyeuse, sans problème.
- Aucun souci, fit-il quand elle s'excusa de raconter sa vie. Je suis meilleur pour écouter que pour parler. Euh... Non pas vraiment en fait... Je crois que je suis ni bon dans l'un comme dans l'autre.

Il laisse un soupir s'échapper en plongeant ses mains dans ses poches et lui répond.
- Mmh... Je ne sais pas si se faire passer pour morts et m'abandonner avec mon frère à des amis était vraiment fait pour nous protéger... Puis, ils ont aussi oubliés de laisser une lettre disant qu'ils étaient narcotrafiquants. Laissant mon frère se faire démonter à l'école militaire avant de l'apprendre.

Sa voix pue l'amertume et le reproche contenus. Dit de cette façon, la vérité a l'air encore plus horrible. Plus chiante. Mais pour le moment il s'en fout un peu. De ses parents surtout. Il ne les a jamais connu, alors pourquoi il devrait en avoir quelque chose à faire ? La seule chose qu'il ressent pour eux et une sorte de colère. Pas parce qu'ils l'ont abandonnés, mais parce qu'ils lui ont prit son frère. Un nouveau soupire s'échappa alors qu'il marmonne.
- C'est juste le bordel dans cette famille. On court tous après quelqu'un alors que personne n'a envie d'être attrapé.


Relevant les yeux de ses pieds, il se rend compte qu'ils sont arrivés. En se retournant, il a une impression de déjà vue. Puis il se retourne vers le lac. On dirait un gamin tellement émerveillé qu'il ne sait plus où regarder.
- Wouah, fit-il en voyant la surface, ça à l'air gelé ! C'es... Wouah, y a plus de neige que lorsque j'étais venu avec Aoi !

Des millions d'étoiles brillent dans ses yeux et il n'attend pas la réponse de Mistuki pour dévaler jusqu'en bas. Soulevant de motte de neige. Sauf que, connaissant l'agilité du garçon, à mi-chemin, il finit par se prendre les pieds dans la poudreuse et s'étale dans la neige. Ça le fait rire comme un gosse. Parce qu'à l'abris des arbres, on ne se rend pas compte de ce qui a put tomber mais dans une grande étendue comme ça, si. Mais au moins, il a sa réponse maintenant. C'est bel est bien dangereux de courir avec autant de neige. Ou alors il est vraiment, mais alors vraiment pas doué. Son nez et ses doigts sont complètements gelés mais déjà il est sur pied et s'avance vers le lac. Soit Mitsuki ne lui a fait aucune remarque, soit il ne l'a pas écouté mais en tout cas, il pose son pied sur la couche de glace. Ça fait peur et ça à l'air drôle à la fois. C'est comme marcher sur du verglas. On craint de glisser à tout moment et pourtant c'est amusant. Comme un gosse, il écarte légèrement les bras pour éviter de tomber et lève la tête vers Mistuki.
- Hey t'as vu ? C'est génial !

L'adolescent est comme un gosse. Dès qu'il trouve un truc sur lequel se focaliser, il oublie tout ce qui l'entoure. Il fait glisser doucement son pied pour avancer en même temps qu'il demande.
- Au fait tu es... ?

Ne sachant pas comment ça se demandait, il préférait ne pas employer de terme de peur de se tromper. En lui demandant cela, il voulait bien parler de l'élément. Va savoir pourquoi, il repense à sa conversation avec Aoi. Les masters des sortent de demi-dieu aux auras impressionnantes... Ça peut se cacher une aura ? Parce que lors de sa mission avec Yuuna, il y avait pas fait trop attention. Au contraire, elle lui avait semblait toute normale... Du moins, jusqu'à ce qu'elle provoque sème les poursuivants grâce à son pouvoir.


##   Ven 16 Jan 2015 - 19:12

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Si mes parents avaient eux aussi disparus en se faisant passer pour morts, je savais que mon histoire était loin d'être la même que celle d'Aaron. Parce que lui, lorsqu'il en parlait, son regard devenait triste, et il se perdait dans le vague. Si j'avais eu une enfance heureuse -malgré toutes les inventions de mon père pour me torturer à l'entraînement- dans son cas, il semblait qu'il n'ait pas vraiment eu le droit à tout ça. Et puis... Narcotrafiquants ? C'est une vie ça ? D'accord, Papa était un voleur. Mais soyons honnête. Ce n'était pas pareil. Je sentais bien que dans le cas d'Aaron, cette vie qu'avaient eu ses parents étaient loin d'être gratifiante.
Et c'est aussi pour ça que, plus ça venait, plus j'avais du mal à l'accepter. Quels parents peuvent faire ça ? Lorsqu'on veut un enfant, on l'aime, on lui offre tout ce qu'on a. On le protège, et on ne lui souhaite que le meilleur. Certains parents deviennent parents contre leur gré. Mais dans le cas d'Aaron... Dans son cas, je ne comprends pas. Une erreur, ça arrive. Deux fois... Aaron m'a bien dit qu'il avait un frère, n'est ce pas ? Alors comment peut-on tomber enceinte deux fois par erreur ? Tout ça pour offrir la pire des vies à ses enfants ? Leur faire payer d'être né, peut-être ? C'est inadmissible. Et je le pense sincèrement.
Lorsqu'Aaron termina de m'expliquer son histoire, nous venions d'arriver au lac, et je n'eus pas le temps de lui répondre qu'il courait déjà dans la neige. Je ris de bon coeur en le voyant tomber dans la neige dans un grand "pof" sourd.
Il évoqua alors Aoi et un sourire naquit sur mes lèvres. Il connaissait Aoi ? Dis donc, on allait finir par se trouver bien plus de points communs que prévu !
Je me mis à trottiner pour le rejoindre, quand je l'aperçus monter timidement sur la glace. Un pas... Deux pas... Oh mon dieu, prions pour que la glace ne se brise pas !
Enfin, cela étant, il avait pas l'air de peser bien lourd... C'était déjà un bon point pour lui. Mais bon, on n'est jamais trop prudent.
M'arrêtant au pied de la glace, je posai la pointe de mon pied avant de me raviser. Je sais bien que je suis pas très lourde, mais je ne suis pas rassurée quand même !

-Ouais, c'est génial, mais fais attention quand même, hein !

Enfin, je dis ça, mais je finis quand même par le rejoindre. Un pied, deux pieds. Je suis dessus.

-Tu es mon porte-bonheur ! C'est la première fois que le lac est suffisamment gelé pour qu'on puisse aller dessus ! C'est génial ! C'est officiel, ce jour risque de devenir le meilleur jour de ma petite vie passée à Terrae !

Il me demanda ensuite ce que... J'étais ? Humaine ? Vivante ? Une fille ? J'haussai un sourcil, avant de comprendre !

-Oh ! Je suis d'affinité Tonnerre ! Si c'était bien ça ta question ? J'admets que c'est parfois difficile de deviner !

Je lui souris pourtant, et ajoutai.

-Au fait, je connais Aoi moi aussi. C'est ma meilleure amie ici, avec Allen. Bon, lui c'est plus mon meilleur ami que ma meilleure amie, mais bon.

J'avançai encore un peu plus sur la glace. Dîtes moi que ça ne va pas craquer, hein ! En tout cas, pour le moment, c'est bon signe.

-C'est bien, tu testes le terrain. Bon travail d'équipe !

Je relevai la tête vers lui et lui souris. J'étais tout de même heureuse de l'avoir rencontré. Même si je continuais à être perplexe, ne comprenant pas pourquoi je m'étais souvenue de lui alors qu'il n'était qu'un compagnon d'équipe d'Allen, j'appréciais sa compagnie.

-Et sinon, tu es de quelle affinité toi ?


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Ven 16 Jan 2015 - 21:36

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Comme à son habitude, il n'écoute pas la recommandation qu'on lui fait et y va simplement. Sauf qu'y aller simplement quand on tient à peine debout, c'est dur. C'est beaucoup plus dur qu'il ne se l'était imaginé et cela tient presque au miracle qu'il ne soit pas déjà tombé. Un immense sourire se dessine sur son visage lorsqu'elle lui annonce qu'il est son porte-bonheur. Et bizarrement, il ne sait pas si c'est son enthousiasme qui le contamine ou le fait d'avoir trouvé le lac gelé qui lui fait oublier tout ces problèmes. Comme le dit une vieille chanson : Il en faut peu pour être heureux ! Vraiment très peu pour être heureux. Et ce peu lui donne un véritable sourire de gamin. Il tend les bras pour éviter de s'étaler sur la glace. Le regard fixé sur la glace alors qu'il reculait sans le vouloir. Des éclairs d'anxiétés parcouraient ses yeux quand des craquelures apparaissait sur la glace. Ok, endroit à éviter. Il n'écoutait plus que d'une oreille distraite. Les infos s'enregistrent mais n'arrivent pas à attirer son attention. Enfin jusqu'à ce qu'un nom le fasse relever la tête. Il en perd presque l'équilibre.
- Allen je connais aussi !
Clama-t-il presque fier. Enfin, si c'est bien l'Allen avec qui j'ai participé à la mission. Pas que je connaisse plusieurs Allen mais peut-être qu'il y en a plusieurs. Pas que ce soit vraiment commun comme prénom alors peut-être que c'est bien du même Allen qu'on parle.

L'adolescent fini par s'arrêter, les yeux lever vers le ciel. Il a décroche et vu qu'il a parlé sans réfléchir, les paroles n'ont pas eut le temps de s'imprimer dans son esprit et il ne sait même plus ce qu'il a dit. C'est du beau. Il la voit s'approcher près d'une zone "craquelée" et il s'empresse d'ajouter.
- Fais gaffes, là,
fit-il en indiquant l'endroit du bout du doigt. C'est dangereux !

La mine sérieuse laisse place à un sourire de gosse lorsqu'elle le félicite. Travail d'équipe, travail d'équipe c'était quand même lui qui faisait tout. Il finit par vaguement saisir la façon de se mouvoir et essaye tant bien que mal d'avancer. Sans grand succès. Il se demande bien combien de centimètre y a entre l'eau et lui. Et si cela supporterait son poids au cas où il tomberait. La réponse ne tarde pas à lui arriver lorsque son pied traverse la fine barrière et qu'il se retrouve en un clin d'oeil, les fesses contre la glace. Seul un couinement suraiguë le dénonce. Il ferme les yeux alors qu'une moue de douleur se dessine sur son visage. Bordel c'est super dur à cet endroit. Ses mains se glissent dans le bas de son dos alors qu'il grommelle.
- Ici, c'est pas safe du tout...

Ça fait horriblement mal et il ne prend conscience que son pied est encore dans l'eau que quand il ne sent plus ses orteils. Bordel, c'est super froid aussi. Ses pauvres mains qui n'ont pas de gants font aussi part de cette observation alors qu'il tente misérablement de se relever. Mais il n'y arrive pas. D'une part parce que c'est trop glissant et d'une autre parce que l'autre pied à rejoint le premier dans l'eau et que ça complique vachement les choses. Après une trentaine de seconde à se battre vainement contre la glace, il lâche d'un ton boudeur :
- Aawhn j'y arrive pas !

Puis se téléporte sur le ponton. Sauf que, comme ce n'est pas vraiment ça, il atterri juste à côté. De nouveau sur les fesses. Il fronce une fois de plus le nez en grommelant des choses incompréhensibles. Il tend finalement les bras et attrape les piliers du ponton. Comme un gosse qui vient tout juste d'apprendre à marcher, il se relève, hésitant, les jambes tremblantes et se rejoint la structure en bois. Et c'était presque fier de lui, qu'il s'assit sur le bord.
- Ici, c'est vraiment safe ! Fais gaffe, elle a l'air traître cette glace. Par contre, j'y retourne plus, c'est trop... glissant.

Il balance ses pieds dans le vide alors qu'il déloge le tas de neige, vers la surface gelé, de sous ses fesses afin de ne pas finir trempé. A force de ne pas avoir de gant, il ne sent plus ses doigts et il souffle doucement dedans pour les réchauffer. Maigre consolation. Puis il se souvient de la question. C'est peut-être un peu trop tard pour y répondre et elle l'a surement constatée d'elle-même.
- Je suis Tonnerre !
Il lève les yeux vers le ciel alors qu'il a une vague information qui lui revient et il prononce un peu plus bas. Aussi.

C'est la première fois qu'il rencontre un adulte ici. Enfin, qu'il lui parle vraiment. Hors des cours. Parce que sinon, des adultes, il en voyait tous les jours. C'était assez... étrange. Vue de loin, Mistuki donnait vraiment l'impression d'être vieille avec ses cheveux blancs -ou gris ?- alors qu'elle faisait jeune de près. C'était bizarre comme différence. Puis, voyant qu'elle était toujours debout, les joues de l'adolescent se gonflèrent et il demanda avec curiosité :
- Tu as déjà... marché sur de la glace ?

Trou de mémoire, il ne se souvient plus du nom du sport qui consistait à courir sur la glace. Ou quelque chose du genre.


##   Jeu 22 Jan 2015 - 22:17

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

La remarque qu'il ajouta après avoir précisé qu'il connaissait Allen me laissa en réflexion. Il était... Vachement intelligent en fait. Vous savez pourquoi ? Parce que bêtement, il avait réfléchi avant de répondre. Plus que moi en tout cas. Il connaissait "un" Allen. Et pas forcément le même que moi. Même si bon, pour le coup, il me confirmait, en évoquant sa mission, qu'il s'agissait bien du même Allen que moi. Par contre moi, grosse bourrin, j'avais, évidemment, affirmé connaître la même Aoi que lui, alors que rien ne me le prouvait. Après tout, il pouvait bien y avoir une autre fille dans cette école qui s'appelait aussi Aoi. Non ? Vous en voulez une preuve ? Celui qui avait été pendant longtemps mon maître, et devenu à présent l'un de mes amis les plus proches, s'appelait... Tadadam ! Aaron. Or, je me trouvais actuellement face à un Aaron. Ce qui prouvait qu'il n'y avait pas qu'un prénom par tête, et que bah... Il pouvait bien y avoir plusieurs filles qui répondaient au doux nom d'Aoi. Comme ça pouvait être le cas pour Allen.
Tout ça pour dire que ben il avait été plus intelligent que moi vu que je n'avais pas réfléchi plus loin que mon nez. Bref.
Il m'indiqua par la suite un endroit du doigt, m'annonçant que ce n'était pas très très secure. Ou Safe. Chacun son truc. Roh, on n'a pas le même vocabulaire en anglais, c'est pas un drame, hein ! Et je parie qu'il est américain, lui aussi ! Pourquoi tous les Aaron sont américains ? Et Allen avec son côté anglais aussi ! Franchement, c'est pas cool pour moi, je suis une bille en anglais. Heureusement qu'il y a cette puce qui me traduit tout !
Je sursautai lorsque j'entendis la glace craquer, le bruit de l'eau qui reprend vie, et celles des fesses d'Aaron qui touchent la glace avec fracas. Je relevai le regard vers lui. Ouais, bon, vous savez quoi. J'suis pas du genre à avoir peur. Mais soyons honnête. Si je vais l'aider, la glace va se fragiliser encore plus sous mon poids, et on va tomber tous les deux à la flotte.
C'est ainsi que, beaucoup plus débrouillard que moi, il se téléporta et se retrouva bien vite à l'abri de l'eau et de la glace, sur le petit ponton qui surplombe le lac. Sa réflexion me fit légèrement sourire, et je hochai la tête. C'est vrai que c'était glissant. Il répondit alors à mon renvoi de question, et je ris légèrement.

-J'avais remarqué du coup, oui !

M'avançant sur la glace, tout en gardant toujours mes précautions, je restai sur les côtés, ne tentant pas le centre du lac. La glace était probablement beaucoup moins solide que celle sur les côtés, et pour le moment, je m'amuse suffisamment sans ajouter à cela un peu de natation glaciale ! Il me demanda si j'avais déjà marché sur de la glace. Je haussai un sourcil.

-Bah... Je t'ai dit tout à l'heure que c'était la première fois que le lac était assez gelé pour que je puisse marcher dessus ! Du coup non, c'est la première fois.

Il avait l'air d'être un peu tête en l'air, tout de même, cet Aaron. Mais bon, malgré tout, il me faisait bien rire. Sa présence était agréable... Je n'avais pas cette sensation de devoir me prendre la tête pour un oui ou un non.

-J'avais appris à patiner il y a longtemps, mais je n'ai jamais approfondi. Je trouve ça dommage, mais bon, j'avoue aussi que je n'ai jamais trop eu le temps ! Allen par contre est super fort en patinage. Sa mère adorait ça, alors elle lui a enseigné toutes les bases pour faire de lui un véritable artiste !

J'eus un petit sourire en me remémorant sa mère, et avec quelle légèreté elle s'élançait sur la glace, lorsque nous étions encore petits et que nous voulions apprendre à patiner.
Tout en continuant à marcher, faisant attention, glissant un peu, non sans y prendre du plaisir, je m'aperçus que j'avais déjà parcouru la moitié du périmètre du lac. Je relevai les yeux vers le garçons.

-Dis voir, tu fais du sport ?

Après avoir ma question, je me rappelai alors de sa maladresse, et je me dis qu'en fait, il était probablement préférable qu'il n'en fasse pas. Mais après tout, on n'était sûr de rien !


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Sam 24 Jan 2015 - 17:48

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Aaron expira lentement tout en continuant à balancer ses jambes devant lui. En temps normal, il aurait eut les chevilles dans l'eau mais vu que le temps n'était pas normal, ses pieds touchaient donc de la glace. C'était assez amusant. Il avait vraiment l'impression de redevenir un gosse comme ça. Sa jambe avait beau avoir été plongée dans de l'eau glacé, jusqu'au genou, il n'en ressentait qu'une saisissante sensation de chaleur. Comme s'il avait été brûlé. Brûlé par de l'eau glacé, il faut le faire quand même. L'adolescent hoche vaguement la tête lorsque Mitsuki lui annonce que c'est la première fois, mais que, par contre, Allen, lui en avait déjà fait. Vraiment, il n'arrivait pas à se défaire de cette étrange impression de légèreté. Comme s'il était devenu facile de parler du passé. Il finit par quitter le ponton et tenter une nouvelle approche de la glace. Ne s'éloignant jamais beaucoup de la structure en bois. Alors qu'il se démenait pour rester debout, Mitsuki lui demanda s'il faisait du sport. Il se rattrapa de justesse du bout des doigts et, tandis qu'il se débattait pour se redresser, il lui répondit.
- Bah... Si on considère que le gamelage est un sport, alors oui. Par contre si on le considère pas comme, alors nan.

L'adolescent eut un léger rire nerveux à la fin alors qu'il manquait une nouvelle fois de manger la glace. Non, non et re-non. La glace, ce n'est pas pour lui. Vraiment pas. Déjà que la terre ferme n'est pas gentille alors une surface glissante... Il tendit la main, attrapa le pilier et retourna s'asseoir sagement sur le bois. C'était trop dangereux. Beaucoup trop. Mais il n'empêche qu'il était un peu jaloux de la voir progresser aussi facilement. Il aimerait bien faire ça, mais il faut dire que la crainte des bleus étaient un peu plus forte que la curiosité. Du coup, il restait assit sur le ponton à la regarder s'avancer.
- Au fait, s'écria-t-il pour qu'elle l'entende. Toi aussi tu es japonaise, comme Aoi ?

C'était stupide de mettre tout le monde dans le même panier sous prétexte qu'ils étaient amis, mais voilà... Il leva les yeux vers le ciel dégagé en tentant de se rappeler quelque chose. Non, vraiment non... Il n'avait pas du tout entendu Allen parler lors de la mission de diplomatie. Ou alors, il n'y avait pas fait attention. Ce qui serait plus probable. Ou alors, il avait parlé, mais après qu'il soit parti. Hum... ça aussi c'était probable. C'est trop compliqué. Y avait trop de possibilité... possible. Puis, il y avait beaucoup plus de chance qu'il ait parlé dans la voiture pendant le trajet... Mais il y avait aussi autant de chance qu'il ait parlé après qu'il soit sorti de la salle. Aïe, aïe, aïe, c'est vraiment compliqué. Puis d'un coup, il se souvient d'un truc. Ça lui revient comme ça. Sans raison.
- Avant je courrais un peu, surtout parce qu'on m'obligeait, mais vue qu'il y a plus personne pour me "forcer un peu" à bouger, c'est assez dur de se motiver pour faire la moindre chose.

Hrp > Pas bien long, j'ai pas eu beaucoup d'inspiration sur ce coup-ci ^^' Désolé


##   Dim 25 Jan 2015 - 12:26

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Pas de souci, je fais pas des réponses très top en ce moment non plus, donc par rapport à moi, ton post est déjà très bien !

Le... "gamelage". Jamais entendu parler. C'est quelque chose d'occidental ? Un truc d'américain ? Enfin, si on prend en considération qu'avec ce prénom, il est américain. Mais j'imagine qu'il est fort probable qu'il soit d'une autre nationalité. Tout est possible après tout. Bref.
Je finis par comprendre le truc quand je me souvins du verbe "se gameler". Ouais nan mais parce que parfois j'ai un léger souci technique... Je manque de vocabulaire quoi. Ca peut arriver à tout le monde, ce n'est pas une tare. Je souris donc aux propos d'Aaron, un peu tard malheureusement, le temps que je comprenne.
Cela étant, j'étais d'assez bonne humeur, continuant à faire le tour du lac. Aaron tenta de me rejoindre à nouveau, en vain, car lorsque je relevai les yeux, il était à nouveau sur le ponton. Moi, j'avançais lentement, mais sûrement.
Je relevai les yeux lorsqu'il me demanda si j'étais japonaise, comme Aoi, et j'eus un sourire malgré moi.

-Mitsuki, c'est un prénom très japonais quand même. Peu de chance de se tromper je pense !
ris-je doucement.

Je hochai alors la tête.

-Donc oui, je suis japonaise. Pas très loin d'ici à vrai dire... Je vivais dans la banlieue de Tokyo.

Je me rendis compte que depuis mon arrivée ici... Je n'étais jamais retournée chez moi. Pourtant, je n'étais pas loin. Et en plus j'étais téléporteuse. Je pouvais me téléporter n'importe où. Mais pourtant, alors que Terrae ne se trouvait en réalité qu'à... Une cinquantaine de kilomètres de chez moi ? Et bien malgré ça, je n'étais jamais rentré. Probablement n'en avais-je pas la force ? Ou bien n'y avais-je tout simplement pas pensé.
Aaron repartit sur le sport. Il fallait avouer que ce garçon n'était pas très simple à suivre. J'eus un petit sourire, avant de m'arrêter sur la glace pour le regarder, ce qui me fit perdre l'équilibre et je dus jouer des pieds et des mains pour ne pas tomber. Bon, j'étais plus douée que Aaron, mais ce n'était toujours pas ça non plus, hein.

-C'est dommage !
m'exclamai-je. C'est super de courir. Bon, après, t'es pas obligé de faire ça dans la neige, moi je suis assez spéciale dans mon genre, je le reconnais... Mais franchement, tu rates quelque chose ! Courir, ça permet de se changer les idées, de se gonfler les poumons d'air frais... C'est vraiment super quoi !

Je souris, emportée par mes paroles, avant d'être stoppée par une nouvelle perte d'équilibre. Je crois que le surplace ne m'allait pas. Ce qui n'est pas nouveau.

-Je t'avouerais que je suis incapable de te dire si j'ai toujours été attirée par le sport, ou si c'est mon enfance qui m'a finalement poussée à aimer le sport. Toujours en est-il que sans sport, je pense que j'aurais déjà pété un boulon et que j'aurais détruit le monde !


Je secouai la tête.

-Enfin, j'ai pas vraiment les capacités pour détruire le monde, mais j'aurais probablement craqué moi-même depuis longtemps ! Le sport m'aide à supporter les coups durs.

Je souris, pensive, avant de me remettre petit à petit à patiner -autant que faire se peu sans patins- sur l'eau gelée du lac.
Finalement, je repris la parole (encore).

-M'enfin, après, y a d'autres façons d'évacuer le stress, la colère, ou la tristesse ou je ne sais quel autre sentiment hein ! P't'être que... J'sais pas, tu fais partie des gens qui évacuent ça en faisant leurs devoirs de maths, ou... J'en sais rien moi.


Y a-t-il vraiment des personnes qui évacuent le stress en faisant leurs devoirs ? Aucune idée. C'est un mystère.


Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki] Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 26 Jan 2015 - 14:44

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Eran
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Hrp > Je te prie de m'excuser pour les possibles immenses fautes que tu pourrais croiser, j'ai tenté de l'écrire pour faire passer ma nuit blanche mais apparemment ça fait pas bon ménage, donc désolé ^^'

L'adolescent ne pense déjà plus à rien et se laisse porter par ses pensées. Le nez en l'air, il regarde les nuages défiler paresseusement dans le ciel, tandis que Mitsuki répondait à ses question. Logique. Ce n'était pas en Amérique ou en France qu'on allait trouver une fille avec un prénom pareil. En même temps... Son frère s'appelait bien Akyro et pourtant il était américain. Va savoir pourquoi. Peut-être que leurs parents aimaient bien le Japon ? Peut-être avaient-ils eut un membre de la famille le portant aussi ? C'est vrai qu'en y pensant maintenant... Il ne savait même pas quelle était la nationalité de ses parents. Ni même leurs prénoms. C'était bizarre. Quand il pensait à ses parents, il voyait les Rockwell. C'étaient quand même eux, qui l'avaient élevé. Qui lui avaient un peu tout appris. Et l'avaient aussi laissé se débrouiller. Il grimace en baissant le nez. Se souvenant des nombreuses fois où ils lui avaient seulement sortis un "Je t'avais bien dis !" après qu'il ne les avait pas écouté. Il ne peut s'empêcher d'imaginer la mère Rockwell devant lui, le menaçant de son index en lui disant "Je t'avais bien dis de prendre des gants et une écharpe ! Tu vas tomber malade !". Un sourire débile se dessine sur son visage alors qu'il revient à la réalité.

Il entend destruction du monde. Puis il la voit secouer la tête.

Il a sûrement dû louper deux ou trois phrases. Ou alors un monologue en entier. Parce qu'il se met à cligner des yeux en inclinant la tête. Il a beau écouter ce qu'elle dit, il ne comprend pas. Ou alors pas vraiment. Enfin si. Ou pas. Aaron fronce les sourcils en essayant de refaire tourner ses méninges. Trop engourdis par le froid. Faut dire qu'à force de rester immobile. Pourtant.. .ça n'a pas l'air bien compliqué ce qu'elle lui a dit. Il a un peu de temps pour cogiter vue qu'elle repart déjà sur la glace. Il aimerait bien faire pareil, juste qu'il sent parfaitement qu'il va de nouveau tomber. La vache... Ça à l'air tellement bien. Ses pieds frôlent la surface glissante à un rythme léger pour repartir vers le ciel. Une moue de gamin se dessine sur son visage. Il aimerait tellement pouvoir faire de même. Il ne fait même plus gaffe à ce qu'elle lui avait dit tout à l'heure. Tentant une énième fois d'aller sur la glace. Il l'écoute. D'une oreille moins distraite que la dernière fois mais, il l'écoute. S'éloignant doucement du ponton. Pour l'instant, ça va.
- Des maths ? Fit-il en lâchant un rire étranglé. Non merci, je préfère encore faire le tour de l'institut à cloche pied.

Pour le moment, il arrive à tenir. Avançant comme il peut. C'est-à-dire, plus en marchant qu'en glissant. De loin, ça devait avoir l'air un peu pathétique. Il écarte les bras en tentant de retrouver l'équilibre et en profite pour tenter de s'expliquer.
- J'pourrais faire tout plein de sport mais le problème c'est que j'aime pas être crevé. Du coup, moins je fais d'effort, mieux j'me porte.


En temps normal, il aurait surement ponctué sa phrase d'un haussement d'épaule mais... vue qu'il se trouvait sur de la glace, il préférait largement éviter. Surtout qu'il était sacrément loin du ponton maintenant. Eh merde. Comment avait-il fait ? Tant pis, maintenant qu'il y était. Il y était. Puis, il avait beaucoup trop de flemme de vouloir se téléporter là-bas, encore faudrait-il qu'il y arrive. Il essaye prudemment de glisser en repensant à ce qu'elle lui avait dit. Mais il n'arrive guère. Se ramassant de nouveau sur la glace. Pauvres genoux, ils souffraient bien aujourd'hui. Alors qu'il essaye de se relever, il ajoute :
- Quand à ce qui est de l'évacuation, ma méthode à moi n'est surement pas la meilleure, mais vue qu'elle fonctionne, bah je la garde.


Il leva son poignet et l'agita mollement. Une fine cicatrice blanche se glissait en travers des veines. Souvenir d'une belle grosse connerie. Il se demanda si, de là où elle était, elle pouvait la voir. Bah, qu'est-ce que ça changerait au fond ? Peut-être la vision qu'elle avait de lui ? A peine fut-il redressée qu'il tomba de nouveau. Aïe, aïe et aïe. Il s'étale sur la glace. Son souffle crée des volutes blanchâtres qui s'empressent de monter vers le ciel.
- Oh ! S'exclame-t-il en s'asseyant sur la glace. Quelqu'un a déjà essayé d'électrocuté le lac ?

L'adolescent ne voulait même pas savoir d'où cette question émergeait tellement elle était bizarre.


##   
Contenu sponsorisé

 

Loin de la civilisation, loin de ces fêtes. [Pv : Mitsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : 1, 2  Suivant