Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
C'est déjà ton heure... Aoi.
##   Lun 31 Jan 2011 - 22:32

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Après une dure journée de travail où j'avais lu et relu des dossiers, absolument pas concentrée, pour les classer ici et là, je me rendais maintenant en salle des Masters où allait avoir lieu... La toute première initiation. J'étais à la fois impatience et inquiète. Et si je n'y arrivais pas...? Je ne devais pas me dire ça... Tous les renseignements que j'avais pu avoir, auprès des autres personnes qui habitaient autrefois à Terrae, dans l'ancienne Terrae tout du moins... Tous ces renseignements devaient m'aider, premièrement à me mettre en confiance, deuxièmement à savoir précisément ce qui allait pouvoir se passer. C'était une toute nouvelle expérience, pour elle comme pour moi. Mais toutes les deux, nous allions y arriver, et venir à bout de cette épreuve... J'en étais persuadée !
    Marchant d'un pas rapide dans l'institut, j'arrivais très bientôt dans la salle des Masters. Tous les autres masters qui allaient participer à l'initiation était déjà là, et m'accueillirent avec un sourire doux et chaleureux. Allez, je ne devais pas les décevoir ! Ils devaient sans doute être sans le même état que moi, non...? A moins qu'ils ne soient surhumains et terriblement confiants. Enfin, ce n'était de toute façon pas la majorité alors...
    M'installant au centre du cercle que formaient tous les Masters réunis, Ryu à mes côtés, j'inspirai un bon coup.

    -C'est bon Ryu, vas-y. Ca risque de la réveiller, mais enfin...
    -Déstresse !
    déclara-t-il, un sourire aux lèvres, posant sa main sur mon épaule pour tenter de me décontracter.

    Il me sourit, puis laissa glisser sa main de mon épaule pour aller la faufiler dans la poche de son pantalon. Il respira doucement, puis, gonflant ses poumons, fermant les yeux, il utilisa son pouvoir de Master Sonore pour permettre à sa voix de s'élever dans les airs :

    -Aoi Amazaki, tu es convoquée en salle des Masters.

    Ceci dit, il rouvrit les yeux, et tourna la tête vers moi, un sourire amusé se dessinant sur ses lèvres.

    -La pauvre, entendre quelque chose de ce genre à seulement 23h... Ca doit pas du tout être flippant !


    Il rit doucement, puis s'éloigna de moi, relevant la capuche de sa cape sombre sur sa tête. Il rejoignit le cercle des Masters, et bientôt, je ne pus pratiquement plus le différencier des autres.

    -Allez, Hideko
    , souffla-t-il, usant à nouveau de ses pouvoirs pour que je sois la seule à entendre. C'est à toi de faire le plus gros du boulot maintenant... Alors aie confiance. Après tout, hé ! C'est pas dans tes habitudes d'être aussi stressée...

    Je crus apercevoir un sourire, mais je n'eus pas plus le temps de l'observer : l'immense double porte de la salle des Masters s'ouvrait déjà.

    -Bienvenue
    , murmurai-je, un faible sourire étirant doucement, petit à petit, mes lèvres.


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mar 1 Fév 2011 - 21:13

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Ce soir là, j'étais allongée paresseusement sur mon lit; mon livre entre les mains, comme toujours. Je venais tout juste de finir de prendre ma douche (qui était par ailleurs glacée, étant donné que j'étais passée après mes pouffes de colocataires...) et avais les cheveux encore légèrement humides aux pointes. Je venais tout juste de me vêtir de mon pyjama, et somnolais d'ailleurs plus que je ne lisais; la journée avait été routinière mais, étant visiblement une adepte des cauchemars se terminant en réveil forcé et brutal, c'était compliqué de rattraper toutes ces heures de sommeil perdues.
Le plus souvent, dans ces cauchemars, je repensais au fait que je sois ici; ce qui m'amenait presque automatiquement à me souvenir de l'incident qui avait fait que... Bah que j'atterrisse ici. Je repensais aussi à ma mère, que je n'avais pas encore appelée depuis ma fugue, bien que j'eusse un portable. Elle ne savait probablement pas où j'étais... Elle devait être folle d'inquiétude. Et la connaissant, lorsqu'elle était dans tous ses états, c'était... Assez sportif. Pour les autres, j'entends ! Bah ouais... Avoir une mère hystérique accrochée aux jambes en menaçant de vous les briser si vous coopériez pas dans les deux secondes trois quart qui suivaient... C'était sportif, quoi !

Ma mère... Ma... Mère. Maman...
Elle me manquait... Elle me manquait terriblement. J'avais tellement mal au cœur de penser que je l'avais laissée là-bas, seule... Toute seule. Comme lorsque papa est parti, et qu'il l'a laissée seule; qu'il l'a abandonnée. J'avais... Fais la même chose. Je l'avais abandonnée; j'étais partie sans elle, sans la prévenir... Elle qui était si attentionnée, si gentille... Elle qui voulait toujours mon bonheur; qui s'énervait dès qu'on me faisait le moindre mal... A tel point que je ne lui parlais plus de mes problèmes... Parce que j'avais peur que ça ne se finisse en bain de sang. Je savais qu'elle était au courant de la plupart des choses, mais... Par respect pour moi, elle me demandait avant d'agir. Je lui en étais reconnaissante...
Allez, Aoi, secoues-toi... Souviens-toi de tout ce qu'elle a fait pour toi ! De tout ce qu'elle t'a dit... A propos de mon père, qui, visiblement, était aussi à Terrae, de son séjour à l'institut... De tout ça ! Toutes les aventures qu'elle m'a décrite, tout ça... C'était pas rien quand même ! Et puis... Il fallait que je m'en souviennes ! Que je me souvienne aussi de toutes ses leçons de morale ! (... Je.. Repars en HS, là... Comme d'hab'.)
Je commençai peu à peu à m'endormir, mais une voix harmonieuse, mélodieuse, s'éleva dans les airs, m'interrompant dans ma quête de sommeil.

-Aoi Amazaki, tu es convoquée en salle des Masters.


J'eus du mal à retenir un sursaut; c'est que je ne m'y attendais pas à ça...
Je regardai autour de moi; le silence complet. Je jetai alors un coup d'œil à ma montre. A 23h ? Qu'est-ce qu'on me voulait... ?
Légèrement angoissée, je me rhabillais en vitesse avant de filer vers la salle des Masters, que j'avais eu le bonheur de découvrir quelques jours plus tôt. Comme quoi, les promenades en éclaireur que j'effectuais n'étaient pas si inutiles que ça...
Arrivée devant la porte, je respirai un grand coup, avant de frapper deux petits coups à la porte (enfin... DOUBLE porte IMMENSE... faut préciser tout de même !) avant d'ouvrir lentement celle-ci. Je jetai un petit regard timide à l'intérieur de la pièce.

-B-bonjour... ? tentais-je d'une petite voix.



Je vole en #F54759
##   Mer 2 Fév 2011 - 14:15

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Mes yeux s'écarquillèrent lorsque je reconnus vaguement le visage qui apparut derrière la porte. Elle entra timidement, et salua l'ensemble des Masters d'une voix mal-assurée. Qu'elle était mignonne ! Si adorable... Non, vraiment ! Je me souviens, après mon magnifique discours de bienvenue, quand je l'avais vu... J'avais vaguement croisé son regard, mais elle n'avait pas dû y faire attention. J'avais pourtant eu le temps de voir plein de sentiments dans ses yeux ! Cette détermination à commencer à nouvelle vie, mais également l'apparente souffrance qu'elle avait dû vivre avant d'arriver ici... Ce que j'avais noté, aussi, c'était... Son incompréhension suite à mes paroles. Comme beaucoup d'autres personnes, à vrai dire.
    C'est là que je me décidai enfin à sourire, alors qu'elle était déjà dans la salle et qu'elle attendait une vrai réponse à son salut, une autre réponse que les regards chaleureux ou les sourires encourageants que les autres masters lui adressaient, cachés sous leur capuche. Vous voulez que je vous dire ? Ils auront beau faire tout ce qu'ils veulent, ils pourront même lui faire des grimaces... Elle ne sera pas plus rassurée pour autant !
    Mais je ne leur dirais pas, ça risquerait de les vexer. (Et si j'apprends d'un coup que... ce que je viens d'avancer est faux... Je pique une crise. Oui, je peux être aussi capricieuse qu'une enfant, et alors ? Ca pose problème ? Non ? Et bien tout va bien alors !)
    Je lui souris donc et m'avançai de quelques pas dans sa direction.

    -Désolée de te convoquer à une heure si tardive Aoi. J'espère que tu n'as pas été trop surprise... Même si je doute fortement que tu aies pu t'y attendre !

    Je m'arrêtai de marcher, stoppant mon avancée à quelques mètres à peine d'elle.

    -Tu as été appelée ce soir pour passer l'initiation, ce qui explique la présence de tous ces masters. Avant et toute chose, je me dois te t'expliquer dans les formes en quoi elle consiste et où elle va aboutir. Ensuite, je te laisserais le choix.


    Gardant mon sourire bienveillant, je posai mes yeux sur elle, la couvant d'un regard protecteur. Qu'aurais-je fait, si j'avais été à sa place, moi ? Je me le demande bien, tiens... C'était sûr que je semblais bien moins timide qu'elle, mais quand même, je n'aurais pas été très rassurée !
    Je me lançai alors dans l'explication de l'initiation, de Terrae, de sa différence par rapport au monde entier... Toi qui cherchait des réponses au moins à ces questions-là, j'espérais que tu serais enfin servie !

    -Si tu es ici, à Terrae, en ce moment-même, c'est parce que dans ta vie, tu as ressenti un grand vide. Ce grand vide peut se former à la suite d'un évènement choc, comme après un problème qui aurait perduré pendant un long moment et qui t'aurait complètement anéantie... Mais je n'entrerais pas dans les détails.


    Généralement en parler, c'est pas un loisir...

    -Ici, à Terrae, et surtout là, maintenant... Tu vas te voir offrir la possibilité d'obtenir des pouvoirs. Tout commencera d'abord par un élément, qui sera déterminé en fonction de ton caractère. En plus de cet élément, tu te verras attribuer un pouvoir, qui sera définit cette fois en fonction de là où tu puises ton énergie... Lunaire, ou Solaire. Tout dépend de toi, et de toi seul. Nous, Master, ne faisont que libérer cette puissance pour te permettre d'en bénéficier. Mais après, ne va pas croire que nous, et peut-être toi aussi bientôt, qui avons des pouvoirs sommes supérieurs aux autres humains. C'est entièrement faux ! Ces pouvoirs, tu ne les as que parce que tu as ressenti ce vide. C'est ce qui a créé en toi cette attache à l'élément correspondant à ton caractère.


    Je continuai à lui sourire, et, sérieuse, je lui terminai alors sur ces quelques mots avant de lui laisser la parole :

    -Déjà en venant te chercher, nous t'avons laisser le choix entre venir et continuer à vivre ta propre vie. Maintenant que tu es ici, que tu as appris à découvrir cet endroit et l'univers qui s'en dégage, nous te laissons à nouveau choisir, avant que ces pouvoirs ne te soient donnés... Est-ce que tu veux rester, et donc est-ce que tu acceptes cette magie qui s'offre à toi, ou bien préfères-tu rentrer chez toi et oublier tout ce que tu as vécu ici ?


    Je ne souhaite pas te le répéter Aoi, mais... Songe à ce que j'ai dit lors du discours de bienvenue. Ces pouvoirs, ces gênes si différents que tu obtiendras ou non sont convoités par les scientifiques... Même si ici nous nous assurons de vous protéger, je veux que tu fasses ton choix en connaissance de cause. Accepter ces pouvoirs équivaut à accepter de lourds changements dans ta vie... Fais le bon choix. Fais le choix qui te permettra d'aller de l'avant !


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mer 2 Fév 2011 - 16:15

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

La directrice me salua avec un sourire chaleureux. Je sentis mes joues rosir un peu.

- N-ne vous en faites pas, il n'y a pas de soucis... balbutiais-je.

Elle se mit à m'expliquer la raison de ma venue ici. Mon initiation ? Maman m'en avait parlé. Enfin... Elle m'avait parlé de la sienne. Ce que m'expliquait la directrice était différents en plusieurs points, mais je n'y fis pas attention.
Je hochai parfois la tête, pour lui signifier que j'avais compris et que je l'écoutais bien (enfin... surtout pour ne pas perdre le fil de ses paroles; j'ai tendance à rapidement décrocher devant un discours trop long... m'enfin il était pas ennuyeux, hein ! j'le jure !) J'enregistrai tout ce qu'elle disait. L'occasion d'avoir des pouvoirs... Tirés des éléments, ainsi que de la lune ou du soleil (ça se rapportait bien à ce que me racontait jadis ma mère)... Un vide ressenti... Okkk...

Lorsqu'elle se mit à dire que j'avais le choix entre accepter ces pouvoirs et rester, ou bien tout simplement repartir... Je baissai la tête.
Partir... Revoir maman. Rester à nouveau avec elle, continuer ma vie comme avant, grandir auprès de tous les autres... Continuer à être martyrisée. D'un côté, ma mère me manquait plus que de raison. J'avais laissé tous mes souvenirs là-bas, toute mon enfance derrière moi. Mais après tout, n'était-ce pas pour cela que j'étais venue ici ? Changer de vie ?
Je relevai la tête. Mon regard se fit plus déterminé, et je l'encrai dans celui de la jeune femme en face de moi.

- Si j'ai accepté de venir ici... Bien que j'ai laissé à contre-cœur une chose à laquelle je tiens plus que tout derrière moi, c'est pour entamer... Une nouvelle vie. Je ne compte pas... Repartir en arrière. J'ai fais un choix, et je continuerai d'avancer dans cette voie, peu importe ce qui arrivera. Alors oui... Je reste ici. Parce que je sais que c'est... La meilleure chose à faire.



Je vole en #F54759
##   Mer 2 Fév 2011 - 22:22

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Elle sembla réfléchir sur mes paroles. Le fait de la voir si attentive me motivait, et peu à peu, mon inquiétude disparut presque entièrement. Dans mon dos, je sentis le sourire de Ryu s'étirer. Je le connaissais trop...
    Au bout d'un moment, après que je lui eus laissé le choix, elle baissa la tête, se plongea dans sa réflexion. Comme j'aurais aimé être télépathe... Malheureusement pour moi, ce n'était pas le cas.
    Cependant, lorsqu'elle releva les yeux, déterminée, et sûre d'elle, un sourire satisfait fendit mon visage. Enfin. Le visage que j'avais toujours rêvé de voir chez elle... Je fermai les yeux.

    -Parfait,
    murmurai-je, sachant pourtant qu'elle l'entendrait.

    Je rouvris les yeux, gardant mon sourire. Je reculai de quelques pas, restant face à elle.

    -Viens alors. Place-toi au centre de ce cercle, ferme les yeux... Et laisse-toi faire. Dès que tu te sentiras prête, dis-le nous.


    Je m'arrêtai de reculer une fois à ma place dans le cercle. Mon sourire devint plus chaleureux.

    -Nous t'attendons.


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Sam 5 Fév 2011 - 20:00

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je la vis sourire d'une façon que je jugeai assez satisfaite. Elle recula ensuite de plusieurs pas avant de se placer dans le cercle, m'intimant de me placer, moi, au centre du cercle formé par toutes ces personnes encapuchonnées. J'inspirai longuement après avoir hoché la tête.
Courage, Aoi... Courage... Ce n'est pas grand chose. La preuve ! Simplement aller au centre de ce cercle... Se laisser faire... Ce n'est vraiment rien, pas vrai.. ? Ce n'est pas bien compliqué !
Mais... Pourquoi mes jambes ne voulaient-elles pas avancer.. ? J'avais l'impression d'être tétanisée du bout des orteils à la racine des cheveux... Incapable de remuer le petit doigt.

Trouvant le courage qu'il me fallait après avoir inspiré de grandes goulées d'air, je forçai mes jambes à avancer, tout en murmurant un simple « J'arrive... ».
Je me déplaçai jusqu'à l'endroit où je devais me poster, les membres raidis.

- Je... Je suis prête... lançai-je d'une voix que je devinai peu assurée.

Je fis de mon mieux pour me détendre.



Je vole en #F54759
##   Dim 6 Fév 2011 - 12:23

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Elle acquiesça, s'avança lentement, d'un pas mal assuré, pour s'arrêter au milieu du cercle. Aoi... Un Master Sensitif sembla tenter d'entreprendre de la calmer, mais je lui jetai rapidement un coup d'oeil pour lui faire comprendre que ce n'était pas nécessaire. Non non mon petit, tu as mieux à faire... Ca, cette peur, cette attitude timide... C'est seule qu'elle doit s'en débarrasser. Sans nous. Seule.
    Je gardai alors mon sourire, et lorsqu'elle déclara de sa voix tremblante qu'elle était prête, je hochai la tête, signe que je l'avais entendu.

    -Détends-toi, soufflai-je alors que la magie de Terrae se mettait déjà en place.

    Dès la fin de mon premier mot, un cercle de lumière se dessina tout autour d'elle, débutant en un point pour s'entendre comme le feu. Je fermai les yeux, à l'instar des autres Masters. Un courant d'air empreint de chaleur passa d'un coup, relevant la capuche sur ma tête et laissant les cheveux détachés d'Aoi prendre la forme du vent. C'était parti. Ca allait commencer... Ma première initiation. La pression qui écrasait mes épaules sembla s'envoler d'un coup, et, alors que le halo de lumière entourant Aoi redoublait d'intensité, je me sentis plus légère que jamais.
    Mon esprit se vida pour bientôt ne faire qu'un avec celui des autres Masters. Nous étions reliés, liés les uns aux autres dans un but ultime et commun. Simple et idiot, certes... Mais pourtant nécessaire.
    Au bout de quelques instants, tandis qu'Aoi perdait connaissance, une force l'éleva dans les airs, l'élevant au centre de ce cercle de lumière. Sa tête se pencha en arrière, et son corps rayonnant transmit à l'éclat qui l'entourait une lueur argenté. La pièce entière fut coloré de cette couleur, et, peu à peu, cet halo lumineux se dissipa lentement. Aoi redescendit, doucement, sûrement, et nous attendîmes qu'elle soit correctement allongée sur le sol pour mettre fin à l'initiation. Nos esprits se séparèrent soudainement et je me détachai du cercle que nous formions pour m'approcher d'elle. Je m'accroupis à ses côtés, et attendis qu'elle ouvre les yeux avec un sourire.

    -Bienvenue, murmurai-je. Bienvenue à Terrae, Aoi. Ton élément est l'Air. Tu es devenue Guérisseuse. N'abuse pas de ta magie, et sers-t-en pour aider ton prochain. N'oublie jamais de sourire, et ne recule plus face à l'adversité... Ne baisse plus les bras, sois toi-même, et reste courageuse.


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Sam 12 Fév 2011 - 14:22

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je fermais les yeux en sentant mes cheveux se relever, comme entraînés par le vent. Comment le vent avait-il pu s'engouffrer à l'intérieur de la pièce alors que toutes les fenêtres étaient fermées.. ? Comment pouvait-il être... Aussi chaleureux ? C'était comme si... Non, c'est bête. Oubliez ça...

Quelques instants à peine plus tard (ou bien s'était-il déroulé plusieurs minutes ?), je sentis mes pieds quitter doucement le sol et ma tête devenir de plus en plus lourde, jusqu'à ce que je perde connaissance. Je ne sais pas tellement ce qu'il s'est produit à ce moment là... Mais lorsque j'ai rouvert les yeux, j'étais allongée au centre du cercle, et la directrice s'était accroupie à mes côtés.
Elle m'a alors souhaité la bienvenue. M'a annoncé que j'étais une... Guérisseuse. Une Air ? J'acquiesçais doucement en me redressant et répondis par un sourire.

- Merci...

Je crois que ce fut la seule et unique chose que je pouvais dire à ce moment là, tellement j'étais... Émue ? J'avais cette sensation de plénitude que je n'avais que très rarement ressentie, peut-être même jamais. Pas comme ça. Pas de cette manière là. C'était tellement... Étrange. Et pourtant tellement beau. Tellement merveilleux...
Je me remis lentement sur mes jambes en époussetant ma jupe.

- J'ai juste... Une petite question... lui avouais-je.

Je sentis mes joues rosir une nouvelle fois.

- Être Guérisseuse... Air... C'est à dire ..? Enfin, je veux dire...

Pourquoi ais-je toujours autant de mal à trouver mes mots ?..



Je vole en #F54759
##   Sam 12 Fév 2011 - 17:11

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je la regardai se relever lentement, à son rythme, époussetant doucement sa jupe après m'avoir... Remerciée. Pourquoi ? C'en était une de question, celle-là...
    Je me relevai à mon tour et la regardai, souriante et chaleureuse. Son énergie brillait en elle, intense et chaude. Si chaude ! A chaque fois que je clignai des yeux, alors qu'ils ne se fermaient que pendant une micro-seconde, je la voyais, plus rayonnante que jamais.
    Elle me regarda, semblant mal à l'aise, et me posa cette question à laquelle je m'étais attendue.

    -Hmm... Je pourrais t'expliquer, mais je préfèrerais que tu le découvres par toi-même ! Donc voilà...

    Je me tournai vers Ryu et lui fis signe de venir. Alors qu'il s'approchait de moi, je m'adressai à Aoi :

    -Bon, par contre... Si tu veux, tu peux fermer les yeux. Ou tourner la tête...? Sauf si ça ne te fait rien !

    Il faut que je fasse attention à mes mots parce que sinon je vais vraiment l'effrayer...!
    Une fois Ryu à mes côtés, je remontai ma manche jusqu'au coude et relevai mon bras en face de lui, fermant mon poing, le dessous de mon bras parallèle au plafond.

    -Allez, allez, fais-toi plaisir !

    En plus, Ryu est Air, lui aussi...
    Son sourire mesquin vint étirer mes lèvres, et il leva sa main, concentrant l'air autour pour la rendre tranchante. Il appliqua alors sa petite lame d'air juste au milieu de mon bras, et s'éloigna, tandis que le sang se mettait à couler. Il doit avoir peur de subir l'emportement d'Aoi ! Comme elle contrôle... Autant le dire : rien, elle risquerait un peu de... Faire tout péter ? Pour si peu...
    Heureusement que ses forces sont contenues et scellées ! Si elle avait reçu tous ces pouvoirs d'un coup, on serait sur le point de mourir...

    -Ferme les yeux, et laisse tes pouvoirs faire, maintenant. Souviens-toi, tu es... Guérisseuse.

    On verra après pour la maîtrise de l'Air, hein ! Sauf si elle préfère s'y entraîner seule...? Ouais, on verra après !
    Enfin bon, pour le coup, ça me lance un peu dans le bras quand même, j'ai mal...


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Dim 13 Fév 2011 - 17:13

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Le découvrir par moi même ? Mais... De quelle façon.. ? Ce n'est pas que je ne le veux pas, mais... Enfin, j'aimerais bien qu'on m'explique un peu, quand même... Parce que là je comprends plus rien... D'accord, être Air signifie maîtriser l'air... Ok, être Guérisseuse veut dire que je peux... Bah guérir les gens. Mais... On fait comment ..?
Tandis que je me posai mille questions plus improbables les unes que les autres, je vis l'un des autres Masters s'approcher de la directrice, qui tendit son bras devant elle. J'eus un petit hoquet surpris en voyant une ligne rouge s'étendre sur son bras. Un filet de sang commençait à couler de la blessure.

- E-euh...

Je déglutis un peu et me rapprochai encore un peu d'elle. J'en avais vu des biens pires, comme blessures. Mais bon, ça ne m'empêchais pas d'avoir un peu mal pour elle.
Je fis comme elle me l'avait demandé. Je fermais alors les yeux. Premièrement, je crus que rien n'allait se passer. Mais, au bout de quelques instants, mes mains se soulevèrent d'elles-mêmes; se placèrent au dessus de son bras.

« N'oublies pas... Tu es... Guérisseuse. »

Un frisson me parcourut, et j'eus un sursaut en entendant cette phrase résonner dans ma tête; je rouvris instinctivement les yeux. Pourquoi les voix d'Hideko et celle de ma mère se superposaient-elles de cette manière... ?

« Regarde tes mains. Regarde sa blessure. Imagines-toi... Qu'elle n'est plus là. Qu'elle disparaît. Que... Tu la soignes. »

Je regardai la ligne sanglante sur son bras, avant de refermer les yeux. La soigner... La soigner... L'aider. Car après tout... Soigner quelqu'un, c'est faire attention à lui. C'est vouloir qu'il aille mieux. C'est... L'aider.
Peut-être que si j'avais pu avoir ce pouvoir avant, j'aurais pu.. ? Non, non, non... Ridicule.

« C'est facile. Ce n'est qu'une question de concentration... Courage... Essaie de te concentrer. Concentre-toi... »

Oui... Oui. Merci, Maman. Merci.
J'avais l'impression que quelque chose se passait; mes doigts étaient légèrement engourdis, je les sentais glacés. Je sentais comme une impression étrange; qui était d'abord tellement faible, puis s'était amplifiée. J'étais certaines que j'y arrivais, mais pourtant... J'avais peur de regarder. Peur de voir si je m'étais trompée. Peur de voir... Que j'avais échoué... ? Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas.
De toute façon... Même si je le voulais, je n'arriverais pas à ouvrir les yeux. Ils sont comme cloués. Le rideau est tombé, il n'est pas prêt de se relever.
Pas que je n'aie pas confiance en ma mère... Mais j'ai juste peur. Et puis... De toute façon, je sais que c'est elle qui m'a guidée, juste avant ! Je suis pas totalement dingue au point de m'imaginer que ma mère me parle alors que c'est pas le cas et qu'elle est même pas là !
... Enfin... Je... Je me fais peur, là...



Je vole en #F54759
##   Dim 13 Fév 2011 - 19:13

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    -Ferme les yeux, et laisse tes pouvoirs faire, maintenant. Souviens-toi, tu es... Guérisseuse.

    Après ces derniers mots, j'avais posé mes yeux sur Aoi, silencieuse, laissant mon sourire se peindre sur mes lèvres, encourageant. Elle en était capable, je le savais. Je le savais tout simplement grâce à toute cette énergie qui bouillait en elle.
    Je savais qu'elle était mal à l'aise. Comment aurait-elle pu ne pas l'être ? Pourtant, elle ne flancha pas, bien au contraire. Allant au delà de mes espérances, elle prit des initiatives bien plus vite que je ne l'aurais cru.
    Les yeux clos, respirant calmement, régulièrement, sans une once de panique, elle approcha sa main de moi, la plaça instinctivement au dessus de ma plaie. Bientôt, une faible lumière, chaude et froide en même temps, s'échappa de sa main. Ma plaie, au fur et à mesure que la lumière redoublait d'intensité, se refermait. Et moi, je continuai à regarder Aoi avec un sourire chaleureux, empli de joie face à la puissance dont elle faisait part, même sans le savoir.
    Elle était si douce dans ses gestes que c'en était presque affolant. Sa manière de me guérir reflétait d'une certaine façon son caractère. Ce n'était pas une guérison rapide, bâclée. C'était doux, fait parfaitement, sans laisser la moindre cicatrice.
    Lorsque l'éclat disparut lentement et qu'il ne resta plus que la main glacée d'Aoi au dessus de mon bras, j'eus un faible rire.
    Elle n'osait pas ouvrir les yeux... Peur d'avoir raté...?
    J'attrapai son poignet, lui souris avec chaleur.

    -C'est parfait. Tu n'aurais pas pu faire mieux. Je n'ai plus rien du tout.

    J'attendis qu'elle ouvre les yeux pour la lâcher et lui montrer mon bras vide de sang et de cicatrice.

    -Tu vois ? Je n'ai plus rien du tout !

    Mon sourire s'élargit et je me tournai vers Ryu. Humm... Comment lui faire utiliser l'Air ? Le contrôler... Moi, je suis Feu quoi, ça risque d'être dur...
    Ryu me regarda quelques instants avant de prendre un air amusé. Il se tourna vers Aoi et déclara de sa voix calme :

    -Aoi-san... Essaie de te concentrer sur l'air qui s'entoure, et, dès que tu t'en sens capable, tente de le modeler et d'envoyer une lame d'air... Sur Hideko, tiens !
    -Pardon ?!
    -Allez, à toi de jouer Aoi !


    Mais c'est à moi de jouer à Pokémon, pas à lui ! J'ai l'impression d'être le pokémon sauvage qu'on cherche à affaiblir pour le capturer là ! Nan mais l'arnaque, j'vous jure ! Pfuh.


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 21 Fév 2011 - 14:27

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je gardai mes yeux définitivement clos.
Non, vraiment, c'était sûr et certain, je m'étais complètement loupée. J'avais tellement peur. Peur de me ridiculiser. Peur qu'on m'annonce que... Qu'ils s'étaient trompés, que je n'avais rien à faire ici. Que je doive rentrer chez moi. Non, vraiment. Pas que je ne le veuille pas... Mais je... Je voudrais tellement rester ici !.. Elle me l'avait demandé, elle m'avait posé cette question... « Veux-tu rester ici ? Ou bien rentrer chez toi ? Tu as le choix, tu sais. »... Et j'y avais répondu. J'avais pris une décision, que j'avais longuement réfléchie. Alors si on me disait que je devais partir... Comment devrais-je réagir... ? Comment le pourrais-je ?

J'entendis le rire discret d'Hideko. Oh... Je vois... J'avais vraiment raté, alors ?..
Je sentis la main de la directrice entourer mon poignet. Je l'entendis me dire... Que j'avais réussi ? Hein ?
Non... Non, c'était... C'était sérieux ?! Non, j'en crois pas un mot ! C'est pas possible ! C'est pas...
J'ouvris les yeux. Je voulais absolument voir cela de moi-même... Et lorsque je posai les yeux sur le poignet de la jeune femme... J'aurais presque pu éclater en sanglots tant j'étais soulagée. Soulagée d'avoir pu la soigner. Soulagée... Parce que je savais que ça voulait dire que je pourrais enfin rester ici. Définitivement. Ne plus partir. Ne plus avoir peur.

Un petit sourire timide se glissa sur mes lèvres... Et disparut lorsque j'entendis l'un des Master me conseiller afin de créer une lame d'air... Et de l'envoyer sur sa comparse. Ma bouche devait former un petit "o" surpris, et je devais vraiment pas avoir l'air fine, avec mes yeux limite exorbités et mes sourcils levés.
Passons.
Je repris un visage un peu plus sérieux, et tentais de faire comme il me l'avait demandé.

« Concentre-toi, Aoi... Ce n'est qu'une question de concentration. N'oublies pas... »


Je hochai la tête, et murmurai un petit « Oui... » presque inaudible. Pourquoi était-ce la voix de ma mère que j'entendais ? J'avais l'impression de devenir complètement folle. Parce que je savais très bien que... C'était impossible qu'elle soit ici.
Et pourtant... Pourtant, je la sentais plus présente que jamais. Je la sentais plus présente en cet endroit... Que lorsque j'étais à ses côtés. Peut-être était-ce parce qu'elle... Avait habité à Terrae avant moi ? Peut-être qu'en fait... Ma véritable maison... Ma véritable place... Se trouvait ici... ?

« Concentre-toi. Ressens l'air autour de toi. »


Je le tentais. Longuement.
Mes yeux se fermaient tous seuls. J'arrivais presque à voir cet air. Cet air aux couleurs multiples. Aux sons mystérieux. Aux formes étranges et courbes...

« Oui... Comme ça. Continue comme ça. Tu y es presque. »


Des arabesques multicolores se plantaient devant mes yeux clos. Certaines étaient de couleurs claires, d'autres plus foncées. Plusieurs étaient très agitées, d'autres bien plus calmes; elles passaient lentement, comme un doux serpentin. La plupart était faite de courbes savantes et compliquées; mais il y en avait quelques unes qui semblaient vouloir rester de simples rubans lumineux aux courbes à peines tracées.
Chaque passage devant mes yeux soulevaient un son cristallin; une note que je peinai à identifier. Une note tellement belle... Que mon corps frissonnait en la ressentant de l'intérieur.

« Maintenant... Essaie de le modeler. Fais-le à ta guise, imagine le simplement prendre forme. Puis, petit à petit, transforme le en une lame d'air tranchante et aiguisée, comme le fil d'un rasoir. »

Ce que je fis. Guidée par cette voix si semblable à celle de ma mère, je sentais l'air m'obéir et prendre la forme d'une lame d'air. Tranchante. Aiguisée. ... Comme le fil d'un rasoir.
Soudainement prise d'une grande fatigue, je relâchai d'un seul coup l'air que j'avais modelé. Je n'avais pas réussi à le contenir.
Poussée vers l'arrière et maintenant au sol, j'ouvris les yeux sous l'impact, et vis cette lame se diriger droit vers le haut... Pour venir exploser le magnifique lustre accroché au plafond, qui vint s'écraser tout près de moi, tout près du centre du cercle... Où j'étais d'ailleurs toujours placée. Je mis instinctivement mes bras autour de mon visage en me recroquevillant, afin de me protéger des éclats de verre.
Ou-oups...



Je vole en #F54759


Dernière édition par Aoi Amazaki le Jeu 24 Fév 2011 - 12:21, édité 1 fois
##   Mar 22 Fév 2011 - 10:55

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je la regardai se concentrer, restant silencieuse, me contentant des observations que je pouvais faire. Je sentis Ryu sourire dans mon dos, ressentant sur ma peau ce léger souffle qu'il avait lorsqu'il était entre le sourire et le rire amusé. Visiblement, il se passait quelque chose que je ne pouvais pas voir mais que lui sentait... Après tout, avec-vous déjà essayé de voir l'air, vous ?
    Alors que le temps passait, devenant terriblement lent, calme, doux, tandis que sa concentration coupait le souffle à la plus grand partie des Masters présents dans la pièce, j'avais l'impression de commencer à ressentir les souffles de tout le monde, d'être capable de percevoir le moindre de mouvement. Mes autres sens s'affutaient, doucement, sûrement. Jusqu'à ce qu'elle perde le contrôle.
    La seule chose que je pensais à cet instant, c'était "La pauvre."
    Oui, la pauvre. Comment faire autrement que ça pour perdre la confiance en soi ? Comment ne pas s'en vouloir après ça ? Elle avait beau être devenue plus déterminée... Elle n'en restait pas moins fragile, et j'étais certaine que même si je lui promettais tout ce qu'elle voulait que ce n'était rien, et ne cesserait pas de s'en vouloir de si tôt.
    Cependant, tout se passa si vite que ce fut difficile pour moi de voir et d'imaginer véritablement comment elle réagirait.
    Alors que le lustre se décrochait tout juste, frappé par sa lame d'air, Ryu me poussa en arrière, créant un bouclier d'air pour me protéger des éclats. Aoi, tombée au sol sous la puissance de sa magie, leva ses bras devant elle. Plusieurs projections filtrèrent et quelques éclats s'enfoncèrent dans sa peau, mais avant même que le lustre soit entièrement détruit, Ryu parvint à stopper sa chute grâce à la pression. Il prit Aoi dans ses bras, créant une autre bulle d'air, se prenant vaguement quelques bouts de verre dans le dos, évitant les dégâts à notre nouvelle et première petite initié.
    Les autres Masters s'étant défendue d'eux-même, tout était enfin terminé. Le grand fracas produit par la chute s'estompa, et Ryu relâcha la pression exercée sur le lustre afin de lui permettre de se poser au sol tranquillement. Il se servit ensuite de son élément pour rassembler tous les morceaux de verre en un petit tas, à côté de l'objet brisé, sans même jeter un regard dans cette direction. Il se tourna ensuite vers Aoi et lui adressa un joli sourire.

    -Ca va ?
    demanda-t-il d'une voix empreinte de chaleur.

    On aurait dit un frère avec sa soeur... Et cette image resta imprimée dans ma tête un long, long moment.

    -Ce n'est rien, ajouta-t-il en relevant les cheveux d'Aoi tombés sur son visage.

    Et il ne bronchait pas. Ne se plaignait pas, ne montrait même pas la moindre once de douleur. Pourtant, je le sentais. Son énergie se concentrait dans son dos, autour de chaque petit éclat de verre...
    Pas autant qu'Aoi, certes, mais pourtant, il avait mal, lui aussi, et je le savais. Mais il restait souriant, réconfortant, protecteur...
    Il prit alors doucement les bras d'Aoi, et regarda les bouts de verre plantés dedans.

    -Serre les dents,
    souffla-t-il, commençant à en retirer un.

    Une fois qu'il eut terminé avec ce bras, il passa au suivant, puis, lorsque plus aucun morceaux de verre ne fut en contact avec la peau si pâle de cette adorable Aoi, il se releva, et l'aida à en faire de même. Il se tourna vers les Masters présents dans la salle, et en appela un qui vint soigner les plaies de la jeune initiée.
    Le sang désormais absent à la surface de son corps, le master Guérisseur encapuchonné adressa un faible sourire à Aoi, sourire qu'elle ne vit peut-être même pas, avant de retourner rejoindre les autres Masters.
    Je ne m'approchai pas. Je savais que c'était parfaitement inutile... Aoi n'avait pas besoin de moi. Je ne contrôlais pas l'Air, je ne contrôlais pas la guérison... Je ne lui étais d'aucune aide, à cet instant. Alors je me contentai d'observer. De voir comment Ryu s'occupait si bien de la situation.

    -Si jamais ça peut te rassurer, commença-t-il avec ce petit sourire qui avait toujours eu le don de me remonter le moral lorsque ça n'allait pas, la première fois que j'ai découvert mes pouvoirs, j'ai fait quelque chose d'encore pire.


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mer 23 Fév 2011 - 21:03

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je sentis quelqu'un me prendre dans ses bras, sans doute afin de me protéger. Je fermai fortement les yeux et tentai de m'isoler du fracas qu'il venait de se produire. Recroquevillée sur moi même, mes cheveux tombant sur mon visage, j'avais placé mes mains sur mes oreilles afin de mieux atténuer le bruit, même si je dois dire que ça ne servait pas vraiment à grand-chose.
Je me mordis violemment la lèvre inférieure. Et si j'avais blessé quelqu'un ?.. Si quelqu'un avait été blessé ? A cause de moi ? Non... Non, hein.. ? Je... Je pouvais pas avoir blessé quelqu'un, hein.. ? Je pouvais pas... Non, je pouvais pas... Je voulais pas... Je voulais pas que quelqu'un soit blessé... ! Parce que forcément, après un truc pareil, c'était obligé que quelqu'un soit blessé, c'était sûr et certain ! N-non.. ?
Je me roulais un peu plus en boule, les membres tremblants. J'avais eu... Tellement peur... Et maintenant... J'ai vraiment peur de rouvrir les yeux... Et de voir cette magnifique salle ravagée. Par ma faute... Encore une fois, je ne causais que des problèmes. J'étais un véritable porte-malheurs... Je le savais. Mais à ce point... ? Au point de manquer de blesser tous ces gens.. ? De manquer de les tuer... ? Non, vraiment... Je pensais qu'être ici m'aiderait à changer... Mais alors pourquoi est-ce que je continue de créer tous ces problèmes ?! Pourquoi est-ce que je continue... A être tellement moi.. ? Ce moi si détestable... Ce moi tellement idiot... Ce moi porte-malheurs... Non, vraiment... J'en ai assez...

Le bruit semblait enfin s'être estompé. Le Master qui s'était précipité pour m'aider tenta de me rassurer en me disant que tout allait bien, et en me demandant si ça allait. Il enleva les cheveux qui me barraient le visage, et je remarquai enfin que j'avais laissé échapper quelques larmes accusatrices. Lorsque je relevai la tête vers lui, je pus voir un magnifique sourire éclairer son visage. Rebaissant les yeux, je hochai lentement la tête.

- P-pardon...

Ma gorge était tellement serrée que je ne savais même pas si il avait pu entendre ce que j'avais dis...
Il me dit alors de serrer les dents, alors qu'il avait pris l'un de mes bras afin de commencer à en retirer les bouts de verre. Rougissant de honte (… ?), je détournai la tête. Je n'avais pas vraiment mal; ou plutôt je ne ressentais pas la douleur. Cela m'était déjà arrivé une ou deux fois; de plus, il suffisait de se focaliser sur autre chose et ça passait rapidement.
Il m'aida ensuite à me relever, et l'un des autres Masters s'approcha de moi afin de me soigner. Je vis à peine cette personne sourire, et murmurai un petit « Merci... » alors que celui-ci reprenait sa place dans le cercle.
Je baissai encore une fois les yeux vers le sol. A vrai dire, non, ça ne me rassurait pas. J'avais vraiment peur d'utiliser encore une fois ces pouvoirs. Même si je savais qu'ils pourraient sans doute être utiles... J'ai vraiment peur.
Je m'obligeais néanmoins à faire un petit sourire (que je voulais rassurant) et à le regarder dans les yeux, effaçant furtivement les petites traces humides laissées par les quelques larmes que j'avais lâchées. Son sourire... Arrivait à me faire retrouver le mien.

- Sans doute... murmurais-je faiblement.



Je vole en #F54759
##   Ven 25 Fév 2011 - 8:16

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je ne pus que sourire face à la scène qui se déroulait devant moi. Voir Ryu ainsi m'avait manqué, je devais l'avouer. Ces derniers temps, nous n'avions plus été... Sérieux. Soit nous nous taquinions, soit nous bossions chacun de notre côté, mais... Je n'avais plus eu l'occasion de voir ce visage-là : protecteur, doux... Cette Aoi avait bien de la chance, j'espère qu'elle le réalisait.
    Je regardai alors le visage de Ryu, qui continuait de sourire. Du sang commençait à tâcher sa cape et je me mordis la lèvre... Pourquoi t'es aussi gentil, imbécile ? Rah.

    -Il n'y a pas de sans doute qui tienne, déclara alors la voix de Ryu, s'élevant avec élégance dans les airs. Si je te l'ai dit, c'est que c'est vrai.

    Sans jamais perdre son sourire, il replaça une de ses mèches de cheveux derrière ses oreilles et la lâcha enfin pour glisser une main dans sa poche, cherchant visiblement quelque chose là-dedans. Il en sortit un mouchoir en tissu tout propre, encore replié, et le lui tendit.

    -Tiens. Je te le prête, en attendant que ça aille mieux, d'accord ?

    Il lui sourit, attendit qu'elle le prenne, et ajouta alors :

    -Et puis, tu sais... C'est normal au début qu'il y ait ce genre d'incidents. Ca nous est tous arrivé...

    Instinctivement, je détournai le regard, fixant quelque chose ailleurs. Quelque chose d'autre, je ne sais pas, un mur...

    -Et puis, toi tu as la chance d'être guérisseuse. Tu peux faire des merveilles ! Alors sèche ses larmes, retrouve ce joli sourire, et arrête de t'en vouloir pour quelque chose qui n'a pas lieu d'être.

    Il se décala alors sur le côté, et j'osai enfin les regarder à nouveau, malgré cette phrase qui résonnait encore dans ma tête "Ca nous est tous arrivé...".

    -Tu vois ? Il n'y a plus rien ! Tous les morceaux de verre sont là, le lustre ne pourra pas tomber plus bas, et... Tout le monde va bien, ajouta-t-il en jetant un regard aux masters présents dans la salle avant de reporter son regard sur la jeunette. Donc pas de mouron à se faire !

    Il lui sourit, et je l'insultai dans ma barbe. Ryu, lui cacher ton dos ne rimait à rien...


C'est déjà ton heure... Aoi.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

C'est déjà ton heure... Aoi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.
Aller à la page : 1, 2  Suivant