Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Marchons, marchons, tant que nous le pouvons. (Pv : Lud)
#   Dim 22 Fév 2015 - 22:12

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Les lèvres sur le goulot, je me rendis compte que j'en étais venu à lécher le rebord pour obtenir les dernières gouttes de ce liquide béni. Malheureusement, il ne restait plus rien, et c'est avec dépit que je reposai la bouteille sur mon bureau. Dans un silence de plomb, je jetai un coup d'oeil aux cadavres de bouteille qui trônaient sous mon bureau. Il allait falloir nettoyer ça avant que la femme de ménage ne passe et en touche un mot à la directrice. Ah, cette bonne directrice ! Voilà longtemps que je n'avais pas eu affaire à elle !
Un léger sourire amusé étira mes lèvres, jusqu'à ce que l'envie d'uriner me tire hors de mes pensées. Avec énergie, je me redressai avant de laisser mon corps retomber mollement sur ma chaise de bureau. Une main moite et tremblante se déposa sur mon front. Dis donc, ce qu'il fait chaud ici...
J'attendis quelques secondes que le monde cesse de tourner autour de moi, et je me motivai une bonne fois pour toute. Debout, je déambulai maladroitement jusqu'à ma salle de bain, m'appuyant à plusieurs reprises contre le mur. Ce n'était toujours pas ça.
J'arrivai finalement sur les cabinets et me laissai tomber. Je ne détaillerai pas ce qu'il se passa ensuite.
Lorsque j'eus terminé mon affaire, je regagnai ma chambre. A travers les volets quasiment fermés, j'aperçus quelques rayons de soleil qui tentaient de se frayer un chemin dans ma chambre. Drôle d'idée que de vouloir pénétrer ici.
Mes pensées fusèrent à une vitesse folle, jusqu'à ce que je me rende compte que j'étais en train de mettre mes chaussures. Je pris une grande inspiration pour me relever, titubant légèrement avant de parvenir à me tenir droit. Je n'avais pas la moindre idée de ce que je faisais, la seule chose dont j'étais sûre, c'est que faire ceci me semblait nécessaire.
Je ne tardai pas à rejoindre la cour après être tombé les escaliers, ce qui me valut un mal de dos épouvantable et la ré-ouverture de quelques blessures sur mon visage. Je m'essuyai maladroitement le sang qui coulait de mon arcade, et continuai à marcher. En chemin, je réalisai que plusieurs personnes me regardaient avec insistance avant de chuchoter quelque chose à leur voisin -si voisin ils avaient. Toutefois, j'ignorais ces messes basses et poursuivais mon chemin. J'atterris finalement au parc, où rien ne se passait d'extraordinaire, si ce n'est que, comme à leur habitude, débordant d'originalité, des Terraens se trouvaient ici, les uns se promenaient, les autres entamaient leur jogging matinal. Je levai les yeux vers le ciel, ignorant les grondements de mon ventre. La tête me tourna et je tombai assis sur un banc, ayant évité la chute de peu. La respiration saccadée, je parvins finalement à reprendre mon souffle, juste quelques secondes, avant de vomir juste en face de moi.
La seule joie que j'éprouvais résulta de mon observation : je n'avais même pas touché mes chaussures. M'essuyant la bouche avec le revers de la main, je crachai pour sortir de ma bouche cette délicieuse haleine. Je me frottai les yeux avec la paume de ma main, la respiration lourde. J'étais lessivé. Mes insomnies m'empêchaient de dormir. Mais après tout, était-ce si important ?
Une toux grasse agita mon corps, et je vomis à nouveau devant moi, misérable.
Vidé, je rassemblais toute mon énergie pour me lever et quitter cet endroit, constatant que tous les regards étaient posés sur moi. Vous n'avez jamais vu quelqu'un vomir ? Bande de conn*rds...
Marchant à l'aveuglette, fixant le sol sous mes pieds, je manquais de bousculer quelqu'un. La tête dans le gaz, je dévisageais la jeune fille avant de laisser un soupir m'échapper.

-Dis... T'aurais pas un mouchoir s'te plaît ?




Merci Aa-chan ♥️
#   Dim 22 Fév 2015 - 23:51

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Instant fugace, idées banales, comptoir de bar et verre de vodka, voilà en gros, le détail de ma semaine. Ouai je suis tout feu tout flamme comme vous pouvez le voir! Au top de ma forme! Ahah. Connerie de vie.
J'avais toujours le bras dans le plâtre et le cœur broyé et pourtant, comme l'avais un jour dit Aaron, j'avançais. Il ne me restait que ça.
J'en avais marre de rester cloîtrée chez moi alors je suis sortie. Au parc. Besoin d'air. J'ai pensé un instant à Ipiu. Ipiu... Mon Dieu, que pensais-tu de moi? J'ai soupiré. J'avais tout fait foiré. Rien n'allait plus. Pardon, pardon...
Je suis arrivée au parc et j'ai taffé sur les maths. En y allant pas, je me tenais tout de même au courant. Ben ouai, je ne suis pas une cancre. Enfin pas trop.
J'avais fêté mes 18 ans qui me restait encore en travers de la gorge. Blue n'aurait jamais 16 ans... J'avais envie de me foutre de ces gifles! Mtssss.

J'ai longuement marché avant de m'assoir un moment, un instant. J'ai regardé les gens. Comme avant. J'ai sortie mon baladeur et j'ai mis James Blunt à fond. Besoin de déprimer? Mmh... peut-être. Mais je vous emmerde.
Je me suis relevée et j'ai continué à marcher. Jusqu'à me faire percuter. BIM; En plein sur mon bras. J'ai étouffé une plainte.

-Dis... T'aurais pas un mouchoir s'te plaît ?

Ben il manquait pas d'air quand même! Je l'ai flingué du regard mais j'ai accepté à contre coeur de lui offrir un mouchoir. Trop de bonté en moi que voulez vous!

- Vous pouviez pas faire attention?!


Et là j'ai sentie. L'odeur. Odeur d'alcool. Mon Dieu non. Non! J'ai reculé d'un pas. Le souffle m'a manqué. Non c'était pas possible non! J'étais pétrifiée. Et pourtant j'aurais voulue courir, m'enfuir. En proie au souvenir, voilà que je commençai à hyperventiler. Merde! Calme! Ludmi Calme! Mais rien à faire. J'étais repartie 3 ans en arrière, pour le meilleur et pour le pire, dans le plus sombre de mes souvenirs.


#   Lun 23 Fév 2015 - 14:48

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

L'inconnue s'énerva. Normal, me direz-vous. Je la bouscule, et au lieu de dire pardon, je lui demande un mouchoir. Qui ne se serait pas énervé.
Un peu titubant, j'attrapai le mouchoir qu'elle me tendait, et m'essuyai maladroitement les lèvres avant de re-cracher élégamment à côté de moi, prenant malgré tout soin d'éviter mon inconnue.
Lorsque je relevai la tête, la fille se tenait à plusieurs mètres de moi, totalement figée, les yeux écarquillés, en proie à une peur totale. Je la dévisageai un bon moment, légèrement à l'ouest, sans bien comprendre ce qu'il se passait. Je me sentais pas très bien, autant l'avouer, alors j'ai élégamment tourné la tête vers le côté, des fois qu'un nouveau haut-le-coeur ne me prenne.
Le monde autour de moi devint flou un instant, et je m'approchai d'un lampadaire pour m'appuyer contre le poteau. Je tournai la tête vers l'inconnue.

-N'aie pas peur, j'vais pas te bouffer, hein.

Je posai une main sur mon front, l'esprit déjà barré bien loin. Je n'avais franchement pas la tête à tenir une conversation. Le problème, c'est que j'étais incapable de bouger de là, sinon j'allais tomber. Et la fille n'était pas prête de partir ; elle était littéralement pétrifiée. C'était assez flippant d'ailleurs.

-Tu peux arrêter de me fixer s'te plaît, c'est franchement dérangeant.

Un haut le coeur me prit, et j'inspirai longuement pour m'empêcher de vomir une fois encore. Mon ventre gargouilla, mais je n'avais pas faim. Simplement le besoin naturel.

-Et désolé. J'ai pas fait gaffe quand je marchais.

La vérité serait que je n'étais pas en état de faire gaffe. La tête me tourna et je me tins plus fort au poteau. Je devais avoir l'air parfaitement imbécile. Mais pour le coup, je crois que je m'en fichais. De toute façon, qu'est-ce que j'avais à perdre ? Pas grand chose, hein. Techniquement, ma dignité était partie avec les derniers verres que je m'étais enfilé.

-Merci pour le mouchoir. C'est sympa.




Merci Aa-chan ♥️
#   Lun 23 Fév 2015 - 20:14

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-N'aie pas peur, j'vais pas te bouffer, hein.

Il avait l'air vraiment pas bien mais c'était le cadet de mes soucis. On devait avoir l'air ridicule tout les deux. Il s'adossa à un poteau et un instant, je repensai à ma rencontre avec Aaron. Tout pareille. Sauf que lui, il titubait à cause de la fatigue pas à cause de l'alcool.

-Tu peux arrêter de me fixer s'te plaît, c'est franchement dérangeant.

Genre! Mes yeux vrillèrent au noir mais je me calmai. Ne pas lui faire de mal, il s'en était déjà très bien chargé tout seul.

-Et désolé. J'ai pas fait gaffe quand je marchais.


Il avait l'air tellement sincère! Dis plutôt que t'étais incapable de marcher droit en regardant où tu foutais les pieds!

-Merci pour le mouchoir. C'est sympa.

Techniquement, ce mec aurait dû me faire pitié. Maintenant, il me terrifiait. Non mais c'était quoi mon problème? Sérieux! En plus mon bras m'élançait vachement. J'étais à la limite du gémissement. Au lieu de ça, je l'ai électrocuté. Suffisamment pour qu'il capte qu'il fallait faire gaffe mais pas assez pour le tuer ou lui faire réellement grand mal. J'avais peur, donc c'était de la légitime défense.

- Oops! Pardon, pas fait exprès!

Ca sentait l'hypocrisie mais au fond, c'était pour qu'il se réveille. Là, il avait juste l'air d'un connard d'alcoolique. Classe vraiment. Mais au fond, ça se voyait que c'était juste une passe. Pourquoi ne pas l'aider à se remettre les pendules à l'heure? Et le "pardon" était aussi sincère que le sien. Rancunière moi? Jamais!

HRP: Pardon ce post est vraiment nul ><


#   Mar 24 Fév 2015 - 22:39

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : Mais non, c'est très bien, rassure-toi !

Un gémissement m'échappa tandis qu'une douleur atroce se répandit dans tout mon corps, me poussant à me plier en deux et me faisant ainsi perdre l'équilibre. J'atterris au sol dans un bruit sourd, me mordant la langue dans la chute. Un goût amer se répandit dans ma bouche et une larme tomba de mon oeil, sous la douleur. Les paupières closes avec fermeté, je les rouvris pour apercevoir la jeune fille, déjà un peu moins terrifiée, qui me faisait face.
Dieu que ça faisait mal de se faire électrocuter !
Un haut-le-coeur me prit et je dus faire un immense effort pour ne rien recracher. Je respirai longuement, durement aussi. Mon estomac était entièrement retourné. La tête commença à me tourner, et je posai ma main sur la poteau pour me stabiliser, bien que je fusse déjà assis.
L'inconnue articula quelques mots mais je ne les compris pas. Mes oreilles bourdonnaient légèrement. Finalement, après quelques secondes où je restai sans rien faire, ayant refermé les yeux et en m'efforçant de respirer correctement, les sons redevinrent normaux.
Je rouvris les yeux, et posai mon regard sur la rouquine. C'est dingue. Tous les roux de cet Institut sont des timbrés. D'abord Huo. Maintenant elle. Je déteste les roux. C'est définitif.
Je baissai les yeux sur le sol, fixant un caillou avec insistance, comme si ça allait m'aider à aller mieux. J'avais déjà l'air minable, mais maintenant que j'étais par terre, c'était encore pire.

-Ca tourne...
gémis-je.

Je posai ma main qui était encore libre sur mon front, tentant de calmer mon rythme cardiaque qui s'était agité sous l'attaque.

-T'as bien d'la chance que j'sois pas cardiaque. T'aurais fait quoi si j'avais claqué sous tes yeux, hein ?

Ma voix était rauque, enraillée par l'alcool. Je me raclai la gorge avant de reprendre, avec une voix plus ordinaire.

-J'avais vraiment aucune mauvaise intention... M'enfin, c'est tout.

Je tentai de me relever, en vain. Regagnant le sol après un lourd effort, je me passai une main sur le visage.

-J'imagine que ce serait trop te demander de m'aider à me relever... Ou de m'apporter un verre d'eau. Il y a une fontaine à eau, un peu plus haut dans le parc...

Je levai le regard sur elle. Mon coeur me faisait mal. Bon dieu, mais qu'est-ce que j'étais en train de devenir ? Je pense qu'aucun mot n'existait pour exprimer ça. Toutefois, l'avantage de ce gros coup de jus, c'est que j'avais plus ou moins repris mes esprits. Suffisamment pour me sentir assez mal d'être aussi miteux.




Merci Aa-chan ♥️
#   Mar 24 Fév 2015 - 22:56

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-T'as bien d'la chance que j'sois pas cardiaque. T'aurais fait quoi si j'avais claqué sous tes yeux, hein ?

Il était tombé et semblait lutter de toutes ses forces pour ne pas recracher son repars. Ou son apéro? J'en sais foutre rien.

-J'avais vraiment aucune mauvaise intention... M'enfin, c'est tout.


C'était pas flagrant mais je ne dis rien. Autant ne pas lui aboyer dessus, j'en avais assez fait comme ça. Il tenta de se relever mais retomba lourdement au sol.

-J'imagine que ce serait trop te demander de m'aider à me relever... Ou de m'apporter un verre d'eau. Il y a une fontaine à eau, un peu plus haut dans le parc...

Je soupirai, je vous jure les hommes! Il devait pas être bien plus âgé que moi. Je me suis approché et j'ai tendu la main, malgré la peur me tiraillant. J'étais pas mauvaise au point de ne pas l'aider, mais autant l'avouer, avec un seul bras, c'était chaud.

- Viens, je t'accompagne à la fontaine et après, direction ta chambre, t'es pas en état de faire quoi que se soit. Sait-on jamais, t'es encore capable de faire un coma éthylique ne serait-ce que d'ici cinq mètres.


J'avais une point de sarcasme dans la voix mais peut importe car au fond, je m'en fichais non? C'était pas possible de boire autant! Même moi qui venait de perdre Blue, et qui avait fait la tournée des bars, j'avais pas finit dans son état. Je me demandai bien la raison pour laquelle ce gars avait bu à en perdre la raison.. Et la dignité par la même occasion.

- Sinon, je m'appelle Ludmila.

Autant entretenir la conversation, la route promettait d'être longue jusqu'à la fontaine. Une rencontre de plus. A croire que j'aurais jamais la paix. Et étrangement, ça me faisait un peu plaisir. Même si ce gars me foutait carrément la trouille. Au moins, j'aurais des choses à penser plutôt que m'occuper l'esprit à me torturer pour Blue. C'était de ma faute. Mais j'avançais. Même si c'était dur.


#   Lun 2 Mar 2015 - 12:42

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

J'étais un parfait poids lourd, et même si j'en étais conscient, j'étais incapable de réduire mon poids. La jeune fille m'aida à me relever. Elle me dit qu'elle allait m'emmener à la fontaine, puis probablement me raccompagner jusqu'à ma chambre. Un coma éthylique, avait-elle dit. Je n'en ai jamais fait. Du moins le crois-je. Sinon, je me serais retrouvé à l'hosto, non ? Quoi que, pour ça, il faudrait un témoin de mon coma, histoire de prévenir les urgences. Peut-être que j'en ai déjà fait et que je n'en ai pas eu conscience alors...
Il paraît qu'il y a une maladie qu'on développe à cause d'une consommation d'alcool trop importante. C'est... La cirrhose je crois. Un truc comme ça. Imaginez que je l'attrape, et que pendant une crise, j'en meurs, car personne n'aura été là pour moi. Quel dommage...
Pendant que nous marchions, j'essayai de ne pas trop reposer sur la fille. Après tout, elle était un peu blessée, semble-t-il. Elle se présenta sous le nom de Ludmila, et je fixai la fontaine, de laquelle nous nous rapprochions peu à peu. Ce trajet me semblait durer des heures.

-Moi c'est Allen.


Je n'avais pas envie de faire la conversation. Trop bourré ou trop fatigué, j'étais très probablement surtout trop déprimé. Je pris une longue inspiration. Nous étions bientôt à la fontaine, et une fois à côté, je me libérai de l'emprise de la fille et tombai à genoux à côté. J'ouvris le loquet, et n'ayant ni verre, ni bouteille, je me penchai pour boire directement l'eau qui s'échappait du robinet. Je me laissai tomber sur le côté, assis, et me passai tant bien que mal de l'eau sur le visage, cherchant vainement à me rafraîchir.
Un hoquet me prit et je serrai les lèvres, fermant durement les yeux. Je relevai les yeux vers la rouquine qui avait eu la gentillesse de m'amener jusque là.

-Je trouverai le chemin du retour tout seul, t'embête pas.

Je m'essuyai l'eau que je m'étais mis sur le visage avec ma manque.

-Merci de m'avoir accompagné là.




Merci Aa-chan ♥️
#   Lun 2 Mar 2015 - 12:56

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-Moi c'est Allen.

Allen? Inconnu. J'ai eu un sourire de convenance et j'ai bien vu qu'il tentait de ne pas trop se reposer sur moi.

- Ravie de te rencontrer. Même si d'autres circonstances auraient été peut-être mieux.


Je lui ai souris avec encouragement. S'il ne voulait pas parlé, je respectais. Autant ne pas lui en faire tourner la tête, il y arrivait déjà si bien tout seul!
Arrivés près de la fontaine, il se laissa tomber à genou et se rafraichit avant de boire. Il semblait totalement désorienté, complètement stone. Déprimé même, tant la douleur qu'il avait au fond du cœur se lisait dans son regard.  Ça me rappelait vaguement une certaine personne.... Oui bon j'ai dit vaguement!

-Je trouverai le chemin du retour tout seul, t'embête pas. Merci de m'avoir accompagné là.

Il s'était essuyé le visage et me fixait. J'ai froncé les sourcils. Il rêvait ou quoi? Il avait vu son état? Il tenait à peine debout!

- Allen, se n'était pas une proposition. Je te raccompagne avec ou sans ton accord. Tu tiens à peine debout et tu crois vraiment que je vais te laisser là?

Je lui ai tendue la main, ma bonté me perdra que voulez-vous! Maintenant... Comment aborder le sujet?

- Tu sais... Je ne connais que deux raisons pour qu'un Homme boive autant. Soit il est plus qu'heureux. Soit il veut oublier son malheur. Et ton regard me prouve bien qu'il s'agît de la deuxième option. Tu ne me diras rien, c'est plus que certain. Mais je suis prête à parier que tu as des gens dans ton entourage qui pourrait t'aider. Et l'alcool n'est pas une solution. Il fait parfois faire ce que sobre, nous n'imaginerions même pas tenter.

Dis-je en pensant à Lui et à mon père. J'avais le regard triste, un peu perdu et plein d'amertume. Je pensais à Blue. Mon géniteur ne l'aurait pas tué s'il avait été sobre. Or, il s'était laissé engloutir par la bouteille, et personne n'avait pu l'en sortir.


#   Mar 3 Mar 2015 - 15:43

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Vous savez quoi ? Je devais vraiment faire pitié.
La fille insista pour me raccompagner chez moi, m'indiquant dans le même temps que ce n'était de toute façon pas une option. Je l'observai un instant. Et dire qu'il y a encore quelques minutes, elles se tenaient à quelques mètres de moi, totalement stupéfaite, effarée. Et maintenant, elle me supportai comme un vieil alcoolique. Ce que, clairement, j'étais en train de devenir. Sans l'adjectif "vieil".
Elle me tendit une main que je refusais dans un premier temps. J'étais actuellement bien trop lourd, et avec son bras dans le plâtre, elle n'avait pas tellement d'appui. Alors pour la faire tomber avec moi... Non merci.
C'est là que vint l'heure du sermon, tandis que je tentais vainement de me relever en m'appuyant sur la petite fontaine à eau. Son regard changea et je sentis que cela touchait à quelque chose qu'elle avait vécu. Probablement l'une des raisons pour laquelle elle avait semblé si choquée en me voyant tout à l'heure ?
Finalement, dans un geste d'abandon, je saisis sa main, et fis tous les efforts du monde pour ne pas retomber après qu'elle m'ait aidée à me redresser. Si quelqu'un était là pour moi ? C'est ce que j'avais pensé, pendant un temps, oui. Malheureusement, ces personnes-là, soit elles ont disparu, soit elles sont trop occupées.
Un soupir m'échappa. Je savais ce qu'elle allait répondre si je rétorquai à sa remarque. Quelque chose comme "Est-ce qu'au moins tu leur as dit que tu n'allais pas bien ?" et moi, bêtement, j'aurais répondu "Non. Techniquement, ça se voit". Bien entendu, dans la voix, une tonne d'amertume et de mauvaise foi. En tout cas, ça aurait probablement donné quelque chose de ce genre-là. Aussi décidai-je de ne pas répondre.

-Et peut-être que je suis heureux comme ça. Pour l'instant.

Pour l'instant. Précision nécessaire ? Un soupir m'échappa, tandis que nous commencions à marcher vers l'Institut.

-En vrai, t'es pas obligée de faire ça. J'suis Air, et ils n'ont toujours pas mis d'ascenseur. On va mettre une plombe à monter toutes les marches.




Merci Aa-chan ♥️
#   Ven 6 Mar 2015 - 19:24

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-Et peut-être que je suis heureux comme ça. Pour l'instant.

Il avait finalement accepter mon aide, ma main tendue, et dans tous les sens du terme. Il ne m'a pas rembarré quand je lui ai dit que je le raccompagnais. Il a dû voir que de touts manières, je n'en ferai qu'à ma tête.

-En vrai, t'es pas obligée de faire ça. J'suis Air, et ils n'ont toujours pas mis d'ascenseur. On va mettre une plombe à monter toutes les marches.


J'ai soupiré comme lui.

- Très bien j'avais du temps à perdre et je savais pas quoi en faire! Aller en route!

On marcha et c'était pas évident. Allen était loin d'être en bon état et je me demandai bien si je n'avais pas parmi mes connaissances, des amis à lui.

- Tu sais Allen... Je ne sais pas ce que t'as vécu récemment ou non pour en arriver là. Mais... Mais je crois pouvoir dire que je connais suffisamment la douleur ou la perte pour savoir que l'alcool n'est pas une solution. Et qu'il y a toujours quelqu'un, même la plus surprenante des personnes, pour nous écouter. Tu devrais en parler avant qu'il ne soit trop tard.

Trop tard. Il avait été trop tard pour papa. Pour Blue. Pour maman. Pour moi. Pour ma famille. Trop tard pour tout réparer et j'avais scellé ce tragique destin le soir même de l'anniversaire de Marlie, il y a trois ans de cela. Papa m'avait accompagné, car avant, j'étais parti en ville pour m'acheter un nouveau cahier de français. C'était fin troisième, j'avais bientôt mon brevet et les parents avaient insisté pour que oui, j'aille à cette soirée afin de me changer les idées. Cette année, Marlie aurait 19 ans alors que moi, j'en ai eu 18. On avait un an d'écart. Pourquoi être allé à cette soirée? Pourquoi être rentrée à pied? Une rue. Il n'y avait que la rue à traversée. Pourquoi moi? Pourquoi ce soir-là? Pourquoi cette histoire? Injustice.
On m'avait un jour dit qu'il n'était jamais trop tard pour agir. Il y avait tout de même des conditions.


#   Mar 24 Mar 2015 - 14:32

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Parfois, j'avais du mal à comprendre pourquoi les gens ici étaient si gentils. C'était tout de même fou, non ? J'étais mal, j'étais pathétique et en plus de cela, j'étais dégueulasse. Et pourtant non, cette fille m'aidait, me supportait pour marcher, et bien que l'envie n'y soit pas -après tout, j'avais bien entendu son soupir- elle m'accompagnait quand même jusqu'à ma chambre sans rechigner.
Ses paroles me firent sentir qu'elle aussi avait vécu un truc pas cool récemment. Mais est-ce qu'au moins ça valait ce que j'avais vécu ? Elle n'avait aucune idée de tout ce qui m'avait mis dans cet état ! Alors comment pouvait-elle dire qu'elle "connaissait" ça ? Je fus animé par une pointe de colère pendant un instant. Elle était gentille, mais là, maintenant, j'avais envie de tout sauf qu'on se mette à décortiquer ma vie en m'assurant que ce n'était pas la fin et que je pouvais être aidé. "Être aidé". Ca résonnait comme si j'allais tellement mal qu'il allait falloir regrouper tout un tas de personne pour m'aider à me relever. Un peu comme à la guerre, quand un soldat tombe mais n'est pas mort, et que plusieurs soldats se ramènent pour l'aider à marcher jusqu'à une zone safe. Sauf que bon, ça, c'est ce qu'on montre dans les films. La réalité est tout autre : on préfère sauver sa peau, quitte à le sacrifier, alors on ne prend surtout pas le risque d'aller le secourir. Et en un sens, c'est un peu ce que j'aimerais ressentir. J'aimerais qu'on me lâche un peu, pour une fois, que je puisse avoir l'air aussi ridicule que je le souhaite.
Ludmila avait cessé de parler depuis un moment, et je me rendis compte que le silence devenait pesant. Je pris une lourde inspiration et expirai lentement. Je trébuchai sur un caillou mais Ludmila m'aida à me redresser et à ne pas tomber par terre.

-T'as déjà eu l'impression qu'une malédiction pesait sur toi ?
la questionnai-je. C'est un peu ce qui m'arrive.

Elle pourra rire si elle veut en entendant le mot malédiction, ça ne changera en rien ce que je ressens, aussi puéril cela paraisse-t-il.

-Si tu veux tout savoir, mieux vaut que tu en saches le moins sur moi si tu veux espérer te porter pour les mieux dans les jours voire les mois et années à venir. Je porte la poisse, c'est un fait ; je ne cherche plus à aller contre. Crois-moi, mieux vaut que je ne dérange personne avec mes histoires.




Merci Aa-chan ♥️
#   Mer 25 Mar 2015 - 22:10

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-T'as déjà eu l'impression qu'une malédiction pesait sur toi ?  C'est un peu ce qui m'arrive.

Oh oui Allen, crois moi, je savais ce que c'était. Chaque jour j'en étais victime, les souvenirs du passé me rappelant la farce dont j'étais si funestement accablée. Comme beaucoup d'autre, j'en avais conscience, bien sur mais au fond, quelle importance?

-Si tu veux tout savoir, mieux vaut que tu en saches le moins sur moi si tu veux espérer te porter pour les mieux dans les jours voire les mois et années à venir. Je porte la poisse, c'est un fait ; je ne cherche plus à aller contre. Crois-moi, mieux vaut que je ne dérange personne avec mes histoires.

Je pouvais comprendre que tu ne veuilles pas m'en parler, on ne se connaissait pas toi et moi. On était seulement des inconnus. Et dans notre malheur, nous avions fait connaissance au détour d'un parc. Toi saoule et moi rêveuse. Nous étions opposés et finalement, au fond, un même mal nous rongeait je crois.
Mais étais-tu obligé de paraître si mal? Si désespéré? Si.. Non. Tu n'étais que lassé. Stone. En dehors de ta vie, on aurait dit que tu y assistais sans y participer. Ca me faisait peine pour toi.

- Je ne suis pas convaincue que tu portes la poisse comme tu dis. Regardes, je t'aide et je suis encore vivante! T'as vu, je crois que ta malédiction est levée!

Oui, j'ai tenté e te faire sourire. Je n'aimais pas spécialement voir les gens mal, même quand je ne les connaissais pas vraiment. Mais il fallait que je reste sérieuse un minimum, mais que voulais-tu que je te réponde?

- Quand à savoir si tu ne peux recevoir d'aide de personne, c'est un choix. Le mauvais ou le bon, toi seul le sait. Mais soyons honnête, s'il y a une chose que j'ai apprise, c'est bel et bien qu'il est difficile de se sortir seul de la merde dans laquelle on a pu se fourrer. Je ne me contenterai donc que de te donner le conseil de donner le choix à tes amis de t'aider ou non. Et de leur faire confiance.


Sur ceux, j'avançai avec toi sans un mot, te laissant y réfléchir.


#   Jeu 16 Avr 2015 - 16:04

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : Mon dieu mon dieu mon dieu mon dieu désoléééée pour le retard :( Quand j'ai plein de taf pour la fac, je me rends compte que ça se répercute souvent sur Allen que je délaisse un peu (même si je suis pas forcément plus active avec les autres persos :() Bref, du coup, bah voilà, désolée >O<

Les paroles de Ludmila, qu'elle espérait réconfortantes j'en suis sûre, me laissèrent perplexe. Il ne lui était rien arrivé, certes... Mais tous les autres... Tous les autres, ce n'était pas leur cas.
J'écoutais le reste de ses paroles, sans trop savoir comment les prendre, ou comment agir et réagir. Est-ce que je devais vraiment aller voir les autres ? Aller vers mes amis ?

-Mmh.


... Ou avais-je trop honte de moi pour oser me montrer dans un tel état ? Je me mordis la lèvre.
Le temps passa lentement. Je me laissai porter plus que je ne marchais vraiment. La tête me tournait et j'avais du mal à réfléchir correctement. Au bout de quelques minutes, je repris finalement la parole, tandis que nous arrivions à l'Institut. Ludmila m'aida à franchir la porte de l'entrée. il ne restait plus qu'à monter les marches.

-Tu t'es confié, toi, quand ça allait pas ? Et maintenant, depuis que tu t'es confiée, ça va mieux...?


Je posai mon regard sur elle. Grave erreur : manquant de tomber, je décidai de reprendre mon sérieux et de regarder où j'allais. On arriva devant les marches, et je me concentrai. Un pied après l'autre. Lentement, sûrement. Ca ne devait pas être si compliqué. Allez Allen. Tu peux le faire. Vas-y...

-J'ai perdu mon demi-frère. J'l'aimais pas particulièrement, mais bon... Ca fait bizarre de se dire que quelqu'un a disparu. En mission, lors de toutes ces histoires avec les scientifiques, j'ai perdu quelqu'un en mission. C'était un chouette gars, mais il y est resté... Par ma faute. Je n'ai pas été suffisamment attentif. Je l'ai perdu.

Je me mordis la lèvre. Je n'avais aucune idée de la raison qui me poussait à cracher tout ça. Mais avouez que l'alcool, ça rend tout le monde plus honnête, pas vrai ?

-Mes parents m'ont abandonné il y a quelques années, sans laisser un mot, rien. Je les ai retrouvé il y a quelques mois mais... Je ne peux pas m'empêcher de leur en vouloir. Ils m'ont laissé tomber et je...


Je m'arrêtai de parler, arrêtant de marcher un instant. Je repris mes esprits et me remis en route.

-Désolé. Continuons...




Merci Aa-chan ♥️
#   Jeu 16 Avr 2015 - 17:55

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1294
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

-Mmh.

Tu avais l'air songeur. Honteux. Perdu aussi. Je ne savais plus vraiment quoi te dire, car les derniers mots de réconfort que j'avais en ma possession, je te les avais déjà donner.
Nous venions de franchir la porte d'entrée, il nous restait encore à monter jusqu'à ta chambre, ce qui était loin d'être gagné.

-Tu t'es confié, toi, quand ça allait pas ? Et maintenant, depuis que tu t'es confiée, ça va mieux...?


J'ai réfléchis, et un instant, mes yeux se sont voilés. Oui je l'avais fait. Difficilement. Tardivement. Et jamais je n'avais regrettée. Que ce soit avec Rin, sur le toit, ou avec Aaron, au café. Ou encore dans l'arène, avec le moustique.
Je regrettai pas. Ça m'avait permis de faire certains choix, plus ou moins bons.

- Oui je me suis confiais. Pas toujours de la bonne manière. Et assez tardivement. Mais je l'ai fais. Et je ne l'ai pas regretté. Car au fond, on se sent moins seul après. Et ça libère.


-J'ai perdu mon demi-frère. J'l'aimais pas particulièrement, mais bon... Ca fait bizarre de se dire que quelqu'un a disparu. En mission, lors de toutes ces histoires avec les scientifiques, j'ai perdu quelqu'un en mission. C'était un chouette gars, mais il y est resté... Par ma faute. Je n'ai pas été suffisamment attentif. Je l'ai perdu.


J'ai eu comme un coups au cœur. Douloureux, presque insupportable. La perte. Encore et toujours la perte. J'ai fermé les yeux, manquant de m'étaler.

-Mes parents m'ont abandonné il y a quelques années, sans laisser un mot, rien. Je les ai retrouvé il y a quelques mois mais... Je ne peux pas m'empêcher de leur en vouloir. Ils m'ont laissé tomber et je...

J'ai eu l'impression que le monde s'écroulait autour de moi. Barrières et faux-semblant tombaient, et j'avais du mal à garder mon calme, tant la douleur me serrait le cœur. Je n'ai rien dit, n'ayant pas la force de parler.

 -Désolé. Continuons...

Tu avais cessé de marcher, un moment. Puis tu as repris ta route, comme si de rien était. Mais je t'ai arrêté dans ta course, te tournant face à moi.

- Pourquoi tu t'excuses au juste? Pour t'être confié? Pourquoi serait-ce un crime? Écoute je... Je comprends ce que tu ressens. Vraiment. J'ai perdu ma petite sœur que j'adorais plus que ma vie il y a quelque temps. Et... Et si ma mère m'a abandonné il y a deux ans, mon père m'a battu et à tué ma sœur. Alors... Je comprends ce que tu peux ressentir. Et je sais à quel point cela peut être dur. Mais on s'en remet. On s'en remet toujours.

J'ai marqué une pause, et puis j'ai détourné le regard, un peu gênée par la tournure de cette conversation.

- Et puis pour ce gars... On savait tous ce que l'on risquait pendant les missions. Mais on s'est tous battu pour quelque chose de plus grand que chacun de nous. Si ce gars est mort, c'est en héro, et tu n'as pas à t'en vouloir, même si je sais à quel point c'est dur. Mais pour tout ça... L'alcool n'est pas une solution, crois-moi, il fait faire des choses que personne n'imagine.

J'ai eu un frisson, l'espace d'un instant. L'espace d'un moment. J'ai soupiré et j'ai regarder les escaliers.

- On y va?


#   Dim 3 Mai 2015 - 22:11

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 992
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Finalement, je pense que je devais m'estimer heureux. Oui, parce que tout le monde n'aurait pas réagi comme cette fille. Je devais bien avouer qu'elle devait être un peu inconsciente. Elle n'avait probablement pas conscience de ce qu'elle faisait, sinon, réagirait-elle vraiment ainsi ?
Elle m'avait croisé dans le parc. Ou plutôt, je l'avais bousculée. Et alors elle avait eu peur, et puis, finalement, elle m'avait aidée. J'étais bourré. Complètement fait. Je puais l'alcool à des kilomètres. Rien qu'être en ma présence devait être désagréable. Et pourtant, elle était restée, et avait insisté pour me ramener dans ma chambre. Elle avait probablement perdu la raison, c'est en tout cas ce que j'avais envie de croire. Tout le monde n'aurait certainement pas agi comme elle. D'autant qu'elle en était même venue à me réconforter.
C'était étrange, mais un sentiment chaud s'empara alors de moi. Comme une lueur d'espoir. Ses mots entrèrent dans une oreille mais ne ressortirent pas par l'autre. Ils restèrent là, là où j'avais besoin de les recevoir, de les garder, de les entendre résonner.
Je hochai la tête quand elle me proposa de reprendre la route.
L'air frais, les aveux, cette conversation, les marches... Mon esprit commençait à être de moins en moins embrumé. Je restais sous l'emprise de l'alcool, mais je savais que cette rencontre, et cette conversation, je m'en souviendrais.
Pendant quelques secondes, je tentai de m'appuyer moins sur elle. Je m'aidais de la rampe, et montai plus facilement, plus rapidement - sans particulièrement être un poids lourd pour elle. Finalement, ma voix vint briser le silence.

-Tu sais... Tu devrais faire plus attention à toi. Ce que tu fais, là. C'est pas un truc à faire. Tu sais pas qui je suis... Je pourrais être violent. Je pourrais t'attaquer, ou même chercher à te violer, qui sait. T'es trop gentille... Fais attention à toi.

L'image de ma mère me revint à l'esprit, et je me remémorai les histoires que mon père me racontait lorsque j'étais gosse. Maman avait toujours été trop gentille. J'insiste volontairement sur le "trop". Elle allait jusqu'à se mettre en danger. Comme cette fille... Trop de gentillesse, ce n'est pas bien. C'est prendre des risques.

-On est bientôt arrivés,
soufflai-je.

Je levai les yeux vers le haut des escaliers. C'était le dernier étage. Enfin. J'avais besoin d'une douche. De mon lit. D'eau. J'avais besoin de pas mal de choses en fait... Mais j'avais aussi besoin de libérer cette fille. Elle n'avait pas à faire ça. C'était pas son rôle... Elle n'avait pas à se préoccuper de moi, à chercher à me réconforter...

-J'espère que t'as raison. Ce mec... Il est mort en héros. C'est ce que j'espère.

Je trébuchai et manquai une marche, manquant de m'étaler dans les escaliers, mais heureusement, la rouquine m'aida à me relever.

-Merci...
murmurai-je.

L'espace d'une seconde, je croisai son regard. Je repris la route, et quelques mots m'échappèrent.

-Je suis désolée pour ta soeur... Pour ton père et ta mère...




Merci Aa-chan ♥️
 

Marchons, marchons, tant que nous le pouvons. (Pv : Lud)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.
Aller à la page : 1, 2  Suivant