Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Gymnase, n.m : endroit servant principalement à canaliser la rage des gens. Ou la faire éclater. [Rin !]
#   Mer 8 Avr 2015 - 18:57

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Une longue inspiration. Le coup part et un bruit sourd me parvient ; je réitère l'expérience une fois, deux fois, trois fois ; toujours plus fort, plus vite. Le sac de sable ballote sous mes poings, et la douleur qui se ressent dans mes jointures me fait, l'espace d'un instant, me sentir beaucoup plus fort. Je souffle en rythme, reprenant peu à peu l'habitude, perdue, de faire du sport aussi longtemps. Je déteste l'hiver ; très honnêtement, je ne suis pas mécontent qu'il soit enfin terminé. Cette année plus encore. J'ai envie de laisser derrière moi toute ma colère et ma frustration, qui n'a fait qu'enfler petit à petit au fil des jours, puis des semaines et des mois.
C'est injuste. Injuste, injuste, injuste.
Je sais pas pourquoi j'arrive pas à avancer. J'en ai marre. Je stagne au même point depuis des foutus mois. Honnêtement, je sais pas où j'en suis. Je sais pas si je dois continuer à jouer au bon petit samaritain ou si je dois laisser exploser ma rage.
Quand je vois ce que j'ai fait, ce qu'il s'est passé cet été, j'ai du mal à tenir le coup. Du mal à me dire que j'ai le droit d'être ici. Et les personnes qui sont au courant pour moi - et beaucoup de gens le sont ; il ne faut pas croire, les rumeurs vont bon train - me fixent souvent d'un œil mauvais. Voire me font carrément comprendre que j'ai rien à foutre là. C'est pas que je leur en veuille ; en fait je sais pas. Parce que si, je leur en veux carrément : tous ces bobos bien pensant qui s'imaginent connaître quelqu'un rien qu'en en entendant parler. Ouais, peut-être. Peut-être bien que je suis un monstre, un de ceux qui torturent les gens de Terrae et les traitent comme des cobayes ; ouais je l'ai été. Je l'ai été, et ça continue à me poursuivre. On efface pas le sang qu'on a sur les mains.
C'est quoi, la science, au juste ?
Un coup plus fort que les autres, et je me retrouve avec la main enflammée, carbonisant en partie le sac de sable.

- Merde, merde, merde !

Je tape sur les flammes qui prennent avec rage, me brûle un peu les doigts dessus - foutu feu qui m'aime pas, foutu feu incapable de se laisser contrôler. C'est bien ce que Terrae essaie de me faire comprendre après tout, nan ?! Que j'ai rien à foutre ici ?
Puis, avisant deux yeux qui me scrutent non loin, je fixe et fusille leur propriétaire du regard.

- Qu'est-ce qu'y a, t'as un problème ?



PLS en #b7273d.
#   Ven 10 Avr 2015 - 14:07

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Je me suis réveillé en sursaut, je me suis pris le visage dans mes main et j’ai lentement repris mon souffle. J’étais en sueur, j’étais trempé. Ces rêves qui se transformaient en cauchemar revenaient sans arrêt ses dernier temps. Ils me hantaient. Depuis mon arrivée ici, je m’étais que très peu intégré, et très peu de choses avaient changées bien que je m’étais décidée à ne pas rejoindre ma famille au ciel. Je me suis appuyé contre le mur en fermant mes yeux. Je n’allais probablement pas pouvoir me rendormir. Bien que j’aie fait la promesse à Ludmila, je revoyais toujours Assami. Il m’était impossible, il y avait quelque chose qui bloquait je crois. Alors que j’étais encore complétement dans les vapes, j’ai sentis quelque chose des mouillé, râpeux et chaud. J’ai tourné mon regard sur la gauche et puis j’ai relevé ma main pour mêler mes doigts aux poiles de ma tigresse. Elle s’agitait déjà et me poussait presque hors du lit. J’ai compris, il fallait que je la sorte. Peut-être que sortir me mettrait un peu les idées en place. Il était tôt mais le soleil montrait déjà un peu le bout de son nez. J’ai enfilé un t-shirt blanc et mon sweat par-dessus ainsi que mon jeans. J’ai pris ma bouteille d’eau qui trainait sur mon bureau encore un peu en bordel à cause de toutes ces lettres que j’avais écrit.

Je suis sorti, surement une bonne heure, je ne sais pas. Je ne comptais pas. J’ai décidé de rentrée mais Asa ne semblait pas du même avis. C’est la pire des bêtes… pire que les chiens, y’a les tigres. Sa veux encore plus sortir. Mais la seul chose le plus problématique c’est qu’un chien, lui, se promenait n’importe où, les tigres c’est… pas des plus commun et les gens sont souvent très effrayé dans ce cas. Là, c’était Asa le maître e fait, et moi, j’étais le chien. C’était elle qui décidé d’où allé, je ne pouvais pas la contrôlé s’était impossible. Et puis, elle s’est arrêtée devant une porte ouverte. Semblant être particulièrement attiré par quelque chose. Je l’ai rejoint en quelques pas- grands pas accélérée- et lui ai ordonné de ne pas rentrer. Un, deux, trois pas et je me suis figé un instant. J’ai crus que mon cœur allait s’arrêter de battre… Je ne voulais. Je revoyais ces flammes… Le feu… sa tue tout, ça consume tout… Je n’avais jamais vu pour le moment de personne maîtrisant le feu ici… mais c’est effrayant. Moi qui pensais que c’était passé… c’était l’inverse. Je n’arrivais pas à réagir dans ses cas-là, j’avais trop perdu à cause de ça principalement. Même le jurons sortit par l’individu ne semblèrent pas me parvenir aux oreilles jusqu’à ce que, celui-ci s’adresse à moi de manière… quelque peu arrogante.


- Qu'est-ce qu'y a, t'as un problème ?


Oui… Oui ! Y’a parfaitement un problème là, non ?! Je me suis un peu ravisé en voyant le feu se développer. J’ai froncé les sourcilles, j’ai inspiré en fermant les yeux avant de m’approcher, à pas hésitant, m’arrêtant à quelques mètres. J’ai ouvert ma bouteille d’eau que j’avais toujours à la main et je me suis concentré. Je… n’y arrivais pas, j’avais temps de frisson. C’est alors que j’ai senti Asa se frotté à mes jambes. Je l’ai regardé, j’ai repris une inspiration, et puis j’ai, avec facilité, sorti une partie de l’eau contenu dans la bouteille en PET. J’ai levé ma main devant moi et l’eau à « tué » le feu. J’ai soupiré de soulagement une fois le boulot terminé et je n’ai même pas relevé ma tête. Je crois… J’étais un peu choqué sur le coup. C’était à cause du feu… ça détruit tout, ça tu, ça a tué ma famille et ça m’a touché aux visages. Cette cicatrice… Ma famille… Tout ça s’était produit à cause de l’égoïsme des scientifiques japonais. J’en gardais encore un goût amer, j’avais des souvenirs si nets. Moi qui pensait penser un peu à autre chose, c’était raté…


2ème compte: Nils Hirano
#   Ven 10 Avr 2015 - 16:44

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Le type me regarde d'un air chelou, et je retiens une grimace de mépris quand je vois qu'il fixe les flammes d'un air terrorisé. Ouais ben ça va mec, le gymnase va pas prendre feu alors duuu calme okay ? Sinon ça va gravement me saouler, déjà. Et ensuite, ça te regarde pas. Si j'ai envie de m'immoler avec ma propre affinité ça me regarde, et puis merde. Mais j'ai pas le temps de l'invectiver - en lui disant probablement d'aller voir ailleurs si j'y suis - que je remarque la bestiole qui se tient à côté de lui. Je fais un bond en arrière, oubliant momentanément le sac de frappe qui commence sévèrement à prendre feu, là, et retiens un cri de surprise et de frayeur mêlées. Puis relève les yeux vers le mec qui... utilise l'eau contenue dans sa bouteille pour éteindre le sac, bon, ok. Mais putain, il a un tigre. Ce mec a un PUTAIN de TIGRE. Est-ce que c'est normal ça ?! Non parce qu'un chat je veux bien. Un chien, pourquoi pas. Un perroquet, même. J'en connais même un qui a un blobfish, c'est dire. Ma sœur a même un gosse ! Mais un tigre ? UN TIGRE ? Mais Hideko, mais t'as craqué en laissant ce genre de personnes venir sur le sol de Terrae avec leur bestiole immense ?! (Et là je me dis qu'elle me laisse bien vagabonder ici, libre et tout. Et je me dis qu'en fait, elle a peut-être juste un problème mental. Elle doit trouver que tout est normal depuis qu'elle a ses pouvoirs, c'pour ça.)

- C'est bon, t'as fait ta bonne action du jour ? Dégage avec ton matou, j'ai pas envie de me faire bouffer un bras putain ! je beugle en reculant, les yeux rivés sur l'animal, prêt à lui envoyer une boule de feu dessus s'il fait le moindre geste dans ma direction.

Puis de lever les yeux vers son propriétaire, tiquant à peine en voyant la cicatrice qui mange la moitié de son visage. Je suis pas d'humeur déjà à la base, alors s'il pouvait éviter de faire cette gueule, ça m'aiderait 1° à ne pas me sentir aussi coupable, 2° à ne pas détester encore plus mes pouvoirs et 3°... Nan y a pas de trois en fait. Je veux juste qu'il dégage avec sa bestiole. C'est pas que j'aime pas les animaux, ou que j'aime pas les chats, ou que j'aime pas quoi que ce soit - bon j'aime pas les animaux en fait, mais c'est pas le sujet - : c'est juste que je suis prudent. Vous savez que ça peut déchiqueter un homme, ce genre de choses ? Oui, tout à fait : des choses.

- Bon, tu sors oui ou non ?! J'aimerais bien pouvoir m'entraîner sans avoir l'impression qu'un truc s'amuse à imaginer à quelle sauce il va me cuisiner.

Les yeux flamboyants de colère, je recule encore, lentement, lui parlant sur un ton pas trop brusque pour pas risquer de fâcher la boule de poils :

- Sauf si t'as envie de te prendre une boule de feu dans le bide, mais je pense pas. Alors va-t-en. Oust. Du balais !

J'avoue je profite un peu du fait qu'il ait visiblement du mal à contrôler son affinité - vu le temps que ça lui a mis pour contrôler l'eau de sa bouteille, je dois pas être trop inquiété. Je le ferais pas, mais j'ai juste envie qu'on me foute la paix, j'ai déjà pas le moral. Et là, franchement, voir que je pourrais finir ma vie comme chewing-gum goût humain pour tigrou, ça m'enchante pas des masses. Genre DU TOUT.



PLS en #b7273d.
#   Sam 11 Avr 2015 - 12:09

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

- C'est bon, t'as fait ta bonne action du jour ? Dégage avec ton matou, j'ai pas envie de me faire bouffer un bras putain !


Ma tigresse émet un son, probablement de grognement. S’est vrais, ce mec, il n’était pas des plus polis tout de même. OK, c’était moi qui avais décidé d’éteindre le feu mais lui, il avait pas l’air de savoir bien contrôlé son affinité non plus. S’il avait bien su la manier, il l’aurait déjà éteint et il n’aurait pas essayé de taper bêtement dessus. Et oui, je crois que s’il continuait ainsi, Asa n’allait pas être contente. Elle déteste les bruyants dans son genre. Forte heureusement que je suis là dans ce genre de cas, je la retiens. Sans moi, elle les aurait déjà mordus. L’énergumène recommence, je tique alors, et relève mon visage vers lui, plus que décidé à le remettre à sa place.

- Bon, tu sors oui ou non ?! J'aimerais bien pouvoir m'entraîner sans avoir l'impression qu'un truc s'amuse à imaginer à quelle sauce il va me cuisiner.


Ah, oui, pourquoi pas à la sauce cocktail, ou potatoes, oui, je suis sûr que Asa aimerait ça. Aucun signe de reconnaissance, c’était le comble là. Le feu, s’est méchant, lui c’est un feu, s’est pas sympa non plus apparemment.

- Sauf si t'as envie de te prendre une boule de feu dans le bide, mais je pense pas. Alors va-t-en. Oust. Du balais !


Il recule, c’est amusent il faut dire. Il est effrayé je suppose, sauf qu’il ne veut pas vraiment l’avouer. J’avance vers lui, juste de quelque pas et Asa me suis de prêt, non, je rectifie ; elle me col. Je le regarde un moment cette imbécile. Il faut dire… que c’est la première fois que j’ai à faire avec un mec à Terrae. J’ouvre la bouche, je n’hésite pas à dire ce que je pense réellement- tien, ça me change… Probablement parce qu’il mérite amplement-.

- Quelle culot. J’empêche que le gymnase finisse carbonisé et tu me dis de déguerpir. Oui, je crois qu’Asa va finir par prendre un bout de peau si je ne lui dis rien.


A l’appellation de son nom, celle-ci fait de pas pour passer devant moi, grognant en retroussant ses babines pour montrer ses dents aiguisé comme un rasoir. Cependant, je lui donne une petite tape sur le dos et lui interdisant de bouger encore plus.

- Non… Asa, assise.


Elle beugle, je la regarde sévèrement avant que celle-ci finisse par décidé d’obéir en s’assaillant sur son arrière train. Et puis, croisant les bras, la bouteille que je tenais toujours par le bout de mes doigts, je re-regarde celui qui possède l'affinité feu.


2ème compte: Nils Hirano
#   Sam 11 Avr 2015 - 13:41

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Un ricanement m'échappe. Il est probablement un peu nerveux, mais la réaction de ce type me fout les nerfs en pelote. Mais qu'il se casse, qu'il se casse putain ! Est-ce que je lui ai demandé quelque chose ? Est-ce que je lui ai demandé de venir me harceler, de venir me foutre sa bestiole pleine de poils sous le nez ? C'est plein de germes ces trucs-là. Déjà que j'ai passé dix minutes à désinfecter mon sac de frappe avant de l'utiliser - je préfère autant avoir affaire à ma propre transpiration, et encore, ça me donne la gerbe rien que d'y penser. Mais là, je suis face à un autre genre de problème. Un problème de probablement 150 à 200 kg, à vu de nez. Je suis pas zoologue, hein, mais vu la musculature et l'ossature, ça ne peut pas être tout léger léger.
Mon sourire se crispe alors qu'il s'avance, et que sa bestiole essaie de passer devant lui. Ma voix se fait plus basse, mais toujours aussi froide et tranchante.

- Crois moi, le gymnase aurait pas pris feu avec ce pauvre truc. C'est étudié pour. Les murs et le sol peuvent pas cramer. Ignifuge, tu connais ? Dans le pire des cas le sac aurait fini carboniser. Et ça aurait pas été une grande perte.

Ma mâchoire se serre et je fusille l'Eau du regard.

- On peut continuer à bavasser longtemps si tu veux. Mais j'ai aucune envie de taper la discut' avec un taré qui se balade avec un tigre.

Ah bah oui, après tout, c'est pas normal de flipper devant un mec qui vous menace à moitié de vous balancer sa bête sauvage aux trousses, hein. Un animal reste un animal ; la bestialité, c'est dans leurs gènes. Même les gentils toutous peuvent vous arracher un bras si vous faites pas gaffe. Alors ça... j'ose pas imaginer. J'ai pas envie d'imaginer. Si je survis à ça, ma frangine va m'entendre. Oh oui. Si sa bestiole m'attaque, il pourra lui dire adieu. Bye bye l'animal. J'aurai aucun remord à le voir se prendre une seringue.
De toute façon, j'aime vraiment pas les animaux.

- Va-t-en.

Ça commence à chauffer dans mes mains - mes dents grincent un peu. C'est pas le moment de perdre le contrôle...
Sérieusement, c'est pas juste. J'ai rien demandé à personne, je veux juste qu'on me foute la paix.



PLS en #b7273d.
#   Sam 11 Avr 2015 - 18:00

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

- Crois moi, le gymnase aurait pas pris feu avec ce pauvre truc. C'est étudié pour. Les murs et le sol peuvent pas cramer. Ignifuge, tu connais ? Dans le pire des cas le sac aurait fini carboniser. Et ça aurait pas été une grande perte.

Ah oui… bah tu vois mec, quand tu vois du feu tu ne vas pas laisser cramer tout de même, c’est un peu con. Et puis… Imbécile, c’était lui l’imbécile dans cette histoire et vu son regard, il ne rigolait pas. Il me rappelait ces foutu personne. Ces personnes qui n’en avaient que faire des autres.

- On peut continuer à bavasser longtemps si tu veux. Mais j'ai aucune envie de taper la discut' avec un taré qui se balade avec un tigre.

Un taré, ah oui ?! « Calme-toi Rin… Calme-toi… » J’ai séré mes mains, je me suis mordillé l’intérieur de la joue nerveusement et il a fini par dire la phrase qui tue.

- Va-t-en.

Je suis resté silencieux un instant - je crois que c’est un peu un rituelle chez-moi – et puis je l’ai moi aussi fusillé du regard.

-Tu ne sais pas à quel point le feu peut-être perte de nombreuse chose… Tu ressembles aux personnes qui ont tué ma famille et ma petite amie, rien que pour leur propre expérience… Juste pour essayé de créer l'appelle, juste pour essayer de créer des armes...C’est à cause d’eux que je me suis retrouvé ici !

Je me suis peut-être un peu trop emporté, c’est vrai. Mais ces dernier temps, je n’étais pas dans ma tasse de thé et mieux ne valait pas emboiter dans le sujet. Malheureusement, le sujet était lancé. Plus je le regardais, plus je me disais que je le voyais, lui, et c’est compagnon, en face de moi. C’était bête, je ne sais pas pourquoi je pensais à ça. En ce moment, tout le monde ou presque me semblaient des ennemis. J’avais l’impression qu’ils étaient tous en blouse blanche, sourire aux lèvres en face de moi.
J’ai bloqué une main sur mon front, j’ai retenu la rage qui essayait de sortir. Je devais me calmer ! Me calmer, me calmer…


2ème compte: Nils Hirano
#   Sam 11 Avr 2015 - 19:24

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Mon rythme cardiaque s'accélère, et je peux pas m'empêcher de fixer cette bête. Surveiller ses moindre mouvement, tressaillir à la moindre de ses respirations. J'y peux rien. J'ai jamais été à l'aise avec les grosses bestioles. Déjà quand on allait dans des zoo et que je me trouvais face à ces cages, je ressentais de la crainte. Et encore, on était séparés par des barreaux. Là, pas de barreaux. Pas de cage. Juste le vide, l'air entre sa gueule et moi.
Pourquoi ce mec peut pas comprendre que je suis juste mort de trouille, et qu'en étant mort de trouille, on a tendance à parler beaucoup pour ne rien dire, mais surtout pour couvrir les battements insupportables de notre coeur à nos tempes ? Hum. Il doit avoir une vingtaine d'années, il est probablement juste un peu limité, c'est pas bien grave. Ahahah. J'suis gentil, tu vois. J'lui demande de partir en serrant les dents parce que je suis juste grave flippé. Mais lui il comprend pas. Il capte pas, probablement parce qu'il est CON. Et parce qu'il est CON, il commence à dire des trucs... mais des trucs. Ahah. J'ai l'impression de rêver.
Mon sourire se fige. Puis s'étire. S'étire.
J'ai mal. J'ai mal. Ils se rendent pas compte, les gens. Ils se rendent pas compte qu'ils ont des humains en face d'eux. Ca me donne un peu envie de pleurer, parfois. Parce qu'ils sont cruels. Alors ouais, je suis un connard. Et je le nie pas. J'me moque pas des gens qui ont des phobies. Parce que je dois être le mec qui en cumule le plus sur cette terre. Claustrophobie, vertige, hypocondrie, phobie de la saleté, des microbes et autres germes. J'ai des tocs, aussi. Ca se voit p'tetre pas parce que j'ai l'air du bon petit sportif. Les lacés qui commencent par la droite. Les vêtements parfaitement repassés, bien que maintenant pleins de sueur. Les chaussettes juste légèrement retournées. Sur le trait. Parce que sinon ça m'énerve. Les cheveux aussi. Coupés au millimètre. Les ongles idem. Les bandages sur les mains, enroulés sept fois sur chacune d'entre elles. Non, ça se voit pas. Ca se voit pas, mais moi je le sais. Pour les autres, c'est pareil. Ca se voit pas. Parfois, on remarque. Là, ça se voit. Il a peur du feu. Mais et alors ? On a tous des problèmes dans la vie. On est tous mal ici. Il me rappelle l'autre énergumène albinos que j'ai croisé aux balançoires. Et il me donne tout autant envie de le buter.
Je fais craquer ma nuque.

- Quoi, tu me trouves cruel ? je lâche d'une rage froide. Non mais tu t'entends parler ?

Je désigne sa bestiole du menton, ricane.

- J'me trimballe pas avec un mangeur d'hommes à côté de moi.

Puis, faisant naître une belle flamme dans ma main gauche, je l'observe un moment danser entre mes doigts.

- Aussi... j'te prierai de surveiller ton langage. Sauf si tu as envie de me faire regretter le mien ? je ricane un nouveau. Tu veux jouer au petit héros ? Te prouver que tu es un gentil petit Eau qui ne veut pas de mal à personne, contrairement au grand méchant feu ? Alors viens, j't'attends. Parce que je te laisse que deux choix, j'aime pas quand des gosses de ton genre pètent plus haut que leur cul.

La flamme s'essouffle et s'éteint, puis je lève des yeux brillant de rage dans sa direction.

- Choix numéro un, on ne se tape pas dessus et tu te pousses enfin pour que je puisse partir. Choix numéro deux, tu attaches ta bête dans un coin et tu viens me montrer à quel point ta petite vie pitoyable vaut mieux que la mienne. Tu risques quoi ? T'es Eau après tout, nan ?

Mon sourire ne flanche pas. J'en ai juste assez de me faire prendre pour un gros con.
On verra bien ce que ça donnera. J'en ai marre. Et j'ai très, mais alors très envie de lui montrer que ce qu'un vieux peut faire. Aucune conscience morale ? Peut-être. Après tout, je suis un monstre.



PLS en #b7273d.
#   Dim 12 Avr 2015 - 10:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Se calmer… se calmer, avec cette énergumène ?! Impossible. Il semblait si arrogant, je n’en pouvais plus. Ceux qui m’énervait étaient rare, très rare… Il m’avait piqué à vif lui. Ou peut-être que c’était tout simplement moi qui n’était pas dans mon assiette habituelle.

- Quoi, tu me trouves cruel ? Non mais tu t'entends parler ?

Cruel ?! Il interprète, je n’ai jamais dit ce mot. Et puis il a fait un simple mouvement de montons pour désigner Asa, comme si elle était un simple ramacie de détrutue, comme si elle n’était rien. C’était la seul qui me restait, elle était bien trop importante pour moi. Je la respectait et je détestait ceux qui la traitait comme cela.

- J'me trimballe pas avec un mangeur d'hommes à côté de moi.

Ce n’ai pas une mangeuse d’homme, elle n’a jamais fait une chose pareille. Elle a était élevé avec moi, on se connait depuis toujours je crois. J’ai serré les dents, je n’ai pas interrompu le « vieux » dans son monologue insupportable, j’ai attendu qu’il finisse de tout dire.

- Aussi... j'te prierai de surveiller ton langage. Sauf si tu as envie de me faire regretter le mien ? Tu veux jouer au petit héros ? Te prouver que tu es un gentil petit Eau qui ne veut pas de mal à personne, contrairement au grand méchant feu ? Alors viens, j't'attends. Parce que je te laisse que deux choix, j'aime pas quand des gosses de ton genre pètent plus haut que leur cul.

Son ricanement… je le déteste, je déteste tout ça… Cela me rappelle que des torture et des affreux souvenir. Ces paroles son déplacé. Elles ne devraient pas être prononcées. Terrae un havre de paie… C’est ça ! Je ne suis pas venu ici pour ça ! Il a fait apparaître le feu dans sa main et je savais pertinemment ce que ça voulait dire : la guerre.

- Choix numéro un, on ne se tape pas dessus et tu te pousses enfin pour que je puisse partir. Choix numéro deux, tu attaches ta bête dans un coin et tu viens me montrer à quel point ta petite vie pitoyable vaut mieux que la mienne. Tu risques quoi ? T'es Eau après tout, nan ?

Assez ! Cela suffit ! J’ai regardé Asa, elle ne méritait pas ça. Je lui ai ordonné d’aller dans le coin et de ne pas bouger. Si elle bougeait, elle savait très bien ce qui lui attendrais, elle ne bougerait pas, je l’ai bien éduqué. J’ai soupiré pour essayer de me canaliser un peu ; énervé, je n’arriverais à rien. Pendant un moment, j’ai observé la corpulence de mon adversaire. Ça craint… Je suis minuscule comparé au feu. Mais cela n’allait rien changer, je ne reculerais pas, je combattrais pour une fois. J’avais l’impression que c’était comme une petite vengeance, avant de me venger réellement en vers ceux qui a causé la perte de ma famille. Toute fois, je devais faire attention. A vu d’œil, il ait bon en combats et il ne plaisantait pas. Malgré qu’il soit plus âgé, il fallait se méfier. Les meilleurs étaient souvent les plus ancien. Je n’ai que très peu d’eau en ma possession, il me faudrait donc jouer sur la carte de ce que mon père m’avait appris. J’ai pris la position de combat n’existant que dans la famille Hakari. Cette position, et ses attaques, c’était un mélange de pleins d’art du combats, c’était redoutable…


- Bien, je suis prêt. ais-je prononcé en inspirant une dernière fois.


2ème compte: Nils Hirano
#   Dim 12 Avr 2015 - 15:08

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Mon sourire s'élargit encore. C'est ça, mets-toi donc en colère, mec. Je t'en voudrai pas du tout de m'offrir une occasion aussi inespérée d'en coller une à quelqu'un. Surtout après m'avoir autant foutu sur les nerfs. Non mais je rêve. Le gosse il vient, et il se met à balancer des trucs comme ça sur tout le monde ? Mais il me connaît pas, il me connaît pas putain ! De quel droit il se permet de me dire ces trucs ? Il ne sait pas ce que j'ai vécu, comment je les ai vécus. Et ce trou dans ma poitrine, ce trou-là, est-ce qu'il n'est pas la preuve que je suis humain moi aussi ? Que j'ai le droit d'être ici ?! Ou bien s'imagine-t-il, comme tous les autres, pouvoir le décider arbitrairement ? Décider de ceux qui ont le droit à un semblant de paix ? De pardon ?
Ouais, certainement. Certainement s'imagine-t-il pouvoir le penser. Alors vous savez quoi ? Je vais laisser penser ce qu'il veut, ça lui fera plaisir. Mais si, il se sentira bien mieux. Fort et tout, digne. Lui il se sentira comme un héros, et moi, moi, ben, on s'en fout, nan ? Après tout, pourquoi s'en inquiéter ? C'est pas comme si c'était important, ahah.
Le jeunot se met face à moi après avoir ordonné à son gros matou de se tenir à l'écart. Je ne peux cependant pas m'assurer de vérifier plusieurs fois, du coin de l’œil, si la bête ne bouge réellement pas. Un soupir m'échappe ; longue expiration durant laquelle je me force à fermer les yeux et me calmer. Tenter de reprendre un minimum le contrôle sur ce feu qui brûle dans mes veines, et qui agite le bout de mes doigts. Il ne sait pas si je suis marionnettiste ou invisible ; ça m'offre déjà une petite marge de manœuvre. Ne pas utiliser ce pouvoir, sauf si je sens que ça commence à réellement chauffer - ahah ce jeu de mot. Si on part du principe qu'Hideko m'a dit qu'il n'y avait que très peu de voyants, on pourrait dire qu'il est morphe.
Puis je rouvre les yeux et les plante dans les siens. Mon sourire se tire en coin, et je craque ma nuque et mes jointures. Bon, c'est que de la gueule, j'compte pas le laisser m'approcher. Il a l'air de maîtriser les arts martiaux, et j'ai beau être plus grand et plus musclé...
Bref, j'vais me faire tataner la gueule. C'est pas grave. Ca me fera du bien, j'imagine. Me fera comprendre à quel point je suis con.
Je me concentre pour faire apparaître de petites sphères de flammes dans mes mains, et les jeter dans sa direction, un peu partout autour de lui, sans forcément le toucher. Le distraire ? Oui, peut-être. Le pousser à attaquer aussi ? Sûrement.

- Alors ? Tu comptes rester là à me regarder dans le blanc des yeux ? Pourquoi tu n'attaquerais pas ?~ Tu as peur, peut-être ?~



PLS en #b7273d.
#   Dim 12 Avr 2015 - 18:30

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Ce sourire, il est affreux, je le hais, je ne veux pas le voir. Un sourire qui me rappelle trop de souvenir. Je ne peux pas me dégonfler maintenant, j’étais bien trop sur les nerfs de base et maintenant, c’était presque le maximum. Je ne sais pas pourquoi j’avais balancé tous ses mots, je devenais fou, dingue. Je ne comprenais plus rien en ce moment, je ne voyais plus Ludmi’ d’ailleurs. Vous savez, c’est comme le calme avant la tempête. J’ai l’impression qu’il se prépare quelque chose dans l’air, l’atmosphère est si lourde en ce moment. C’est trop perturbant. J’avais mal à la tête, j’étais fatigué… Mauvais plan Rin, très mauvais plan. Il faut se concentrer, et penser simplement à le remettre en place. Ces flammes, je les évite très simplement ; il fait exprès de ne pas viser, c’est certain.


- Alors ? Tu comptes rester là à me regarder dans le blanc des yeux ? Pourquoi tu n'attaquerais pas ?~ Tu as peur, peut-être ?~


…Je n’ai pas peur ! Je n’ai pas peur ! C’est juste que… Dégage, je veux te voir au tapis ! J’ai froncé les sourcille, j’ai démarré la « danse folle » de l’art du combat. Je l’avais appris comme une danse, c’est naturelle les arts martiaux, ça vient du cœur. Ça me rappelait les jours d’été, je finissais toujours en sueur. Je n’ai gagné qu’une fois contre lui, c’était le jour de son décès… C’était en quelque sorte la seule chose qui me restait de lui ; son savoir-faire.
Un peu en avant, je valse autour de lui et fini par lever une jambe et lui donné un coup dans les côtes. Sans suivis d’un simple mouvement pour prendre le poignet du feu et le « contrôlé », le faisant pencher vers l’avant. Je pouvais faire mieux, j’étais sûr… Il me fallait simplement un peu de temps pour me remettre dans le bain. Je ne m’étais plus exercé depuis sa mort, depuis leur mort. En reprenant, j’avais l’impression en quelque sorte de raviver leur mémoire.


2ème compte: Nils Hirano
#   Dim 12 Avr 2015 - 20:16

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Ben alors, le pauvre petit garçon n'a plus peur du feu, soudainement ? Pauvre petit. Non, vraiment, je le plaindrais presque si je ne le trouvais pas aussi pitoyable. Quoi ? Moi, le plus pitoyable des deux ? Oh, oui, très certainement ; et je ne le nie même pas. Parce que vous savez quoi ? Je suis un abruti~ Oh oui, un si bel abruti. Mais ça ne gêne personne ; ça ne me gêne même pas moi. Ahah.
Il s'approche en commençant ses mouvements d'arts martiaux ; un coup dans les côtes qui me coupe le souffle, et il tente de me maîtriser le poignet en me faisant me pencher en avant. Mauvais calcul, mec ; mon bras s'enflamme l'espace d'un instant, et il recule en lâchant un cri de douleur. Un peu plus loin, son tigre se redresse et je serre les dents, un peu effrayé par son soudain mouvement alors même qu'il ne bougeait plus depuis tout à l'heure. Il ne bouge cependant pas, et je peux vous dire qu'il a intérêt à rester sur place s'il veut pas finir à l'état de carpette.
Profitant du fait qu'on est toujours près du sac de frappe, je le contourne un peu le temps qu'il reprenne ses esprits et frappe dedans de mon poing pour qu'il l'atteigne par un mouvement de balancier. Sa tête part légèrement vers l'arrière sous le coup, et je regrette presque de ne pas avoir frappé plus fort. Puis, j'enchaîne ; une, deux, trois sphères enflammées qui se dirige vers lui. Cette fois, je compte pas faire simplement une manœuvre de diversion.
Puis, le suivant des yeux, j'étire à nouveau ce large sourire mauvais. S'il s'approche, mon corps s'enflammera comme tout à l'heure.
Le problème, c'est simplement mon endurance...

- Bah alors, tu utilises pas tes pouvoirs ?~ En fait, tu arrives même pas à créer de l'eau, j'me trompe ? je ricane. Ton maître d'arme t'a jamais dit que c'était interdit d'utiliser les arts martiaux contre des gens qui pratiquaient pas ?

Je n'avais fait que le provoquer, c'est vrai. Mais après tout, je suis bien décidé à lui faire comprendre que je ne le laisserai jamais avoir le dernier mot. Contre qui croit-il donc se battre ? J'ai beau ne pas être un Master, je n'en reste pas moins plus âgé que la majorité des personnes de ce foutu institut. J'ai presque 30 piges bordel...



PLS en #b7273d.
#   Dim 12 Avr 2015 - 20:47

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Je suis nié hein ? Oui, je le suis. Il a décidé de faire un combat de pouvoir je crois, rien d’autre. Il a utilisé sont feu, il a essayé de me brûler. J’ai reculé brutalement, évitant le plus possible de me cramer littéralement. Si je pouvais éviter d’avoir encore des cicatrices, ça serait bien. Et… Merde ! J’ai baissé ma garde pendant quelque seconde à cause de ça ! Je n’ai pas le temps d’évité le sac de boxe qui vient me heurté. Ça va, pas trop de casse… pour le moment. Trois sphères reviennent à la charge ; je les évite par une roulade sur le côté. Je me suis redressé, j’ai sentis que mon nez coulait. J’ai passé le revers de ma main sur celui-ci, se recouvrant de mon sang. Je me mords la joue. Je dois me concentrer plus, encore plus… Si…

- Bah alors, tu utilises pas tes pouvoirs ?~ En fait, tu arrives même pas à créer de l'eau, j'me trompe ? Ton maître d'arme t'a jamais dit que c'était interdit d'utiliser les arts martiaux contre des gens qui pratiquaient pas ?

Si je voulais parvenir à faire ça, je devais trouver le meilleur calme possible pour mon esprit. Ses mots ne devaient pas m’atteindre… je ne pouvais pas le toucher, il risquerait de prendre l’avantage. Ma seule chance était de l’attaquer de loin si je ne voulais pas finir carbonisé.

- Mon maître d’arme aurait tout à fait compris ce choix, je le connais mieux que n’importe qui.


Mon père n’aurait pas du mourir, personne par ailleurs. Mais je n’étais pas le seul dans ce cas. Personne ne devrait mourir ainsi. Bien… il fallait donc mettre en pratique les conseils d’Olivia et… de ce que j’avais parvenu à faire à mon entraînement secret. Il fallait commencer doucement, pas brusquement, il fallait plus se concentrer. J’ai ouvert la bouteille d’eau, je l’ai transformé en lame, j’ai tranché la corde du sac de sable et j’ai lancé une autre attaque de lame de rasoir sur le feu, dont je ne connaissais pas le nom.


2ème compte: Nils Hirano
#   Dim 12 Avr 2015 - 22:28

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Il se calme, le petit. Il se calme, un calme froid, et pourtant tranchant comme la lame d'un rasoir. Voir son visage se détendre, de cette manière, ça me hérisse les cheveux sur la nuque. Insupportable. Tout à fait insupportable. Au moins, il devient un peu sérieux ; peut-être que j'arriverai à ne pas tenter de me jeter sur lui pour lui écraser mes deux poings sur le visage. Non parce qu'arts martiaux ou pas... Honnêtement, j'en ai pas grand chose à branler. Si j'ai envie de lui péter la gueule, je le ferai. Et vous savez quoi ? J'vais employer toute mon énergie à le faire. Jusqu'à m'effondrer. Chiche.
L'eau contenue dans la bouteille se met à flotter dans les airs et il ne tarde pas à former une lame acérée. Eh ben, ça j'm'y attendais pas... D'un bond, je recule alors que le sac de sable s'effondre au sol avec fracas, avant que la lame ne se dirige vers moi à toute vitesse. Un sourire. Je me jette sur le côté au dernier moment pour l'éviter ; elle m'entaille cependant la joue, et quelques gouttes tombent au sol. Mes yeux l'assassinent du regard. Et je disparais.
Pouf, invisible. Comme ça.
Comment ça, je triche ? J'ai jamais dit que je serais fair-play. J'en ai pas la moindre envie.
Il me faut avancer lentement pour déplacer le moins d'air, faire le moins de bruit possible. Sinon il me repèrera facilement, et ça ne sera vraiment pas long. Je me déplace autour de lui, lui fout un coup de pied au milieu du dos et finis par le bombarder de boules de feu.
Mes réserves d'énergie sont loin d'être illimitées, il faut que je fasse gaffe. Autant redevenir visible pour les préserver un minimum.

- Eh bien tant mieux pour toi, mec. Mais fais gaffe. Parce que même les personnes que tu crois connaître peuvent te surprendre. Ou te trahir.

Les grands méchants loups sont partout.



PLS en #b7273d.
#   Dim 12 Avr 2015 - 23:01

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 769
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Mon œil gauche était un handicap pour ce combat… Il fallait que je me concentre plus, plus… Il fallait prendre ce combat comme un entrainement à mort, ou presque. Il fallait tout mettre dans celui-ci. J’ai pu le touché, bien que ce n’était que la joue. Et… il a… disparu ?! Ludmila, elle, se téléportait alors… Les feux pouvaient donc disparaître… ? Pas le temps, il fallait que je le trouve, il ne devait pas être très loin. Tout fois, celui-ci m’eut avant que je ne le trouve. Je me retrouvai projeté au sol, le feu me brûla, je tuer quelque sphère avec de l’eau je me retournais sur le dos. Je devais tenir, vite, pas de temps pour réfléchir.

- Eh bien tant mieux pour toi, mec. Mais fais gaffe. Parce que même les personnes que tu crois connaître peuvent te surprendre. Ou te trahir.

Toi… tu n’as pas eu la vie en rose non plus… Je le vois, je vois dans ses yeux. Ravise-toi Rin ! Si tu ne bouges pas, tu vas réellement mourir ! Je le vois dans son regard, j’ai peur de ce regard, je ne le connais que trop bien. Je suis effrayé… Pendant un instant, je vois les scientifiques, près de moi, seringue à la main… Non… Non ! Mon cœur s’emballe, je perds tout le contrôle de mon corps, ça part tout seul ; j’ai tendu ma main devant moi, j’ai fermé mais yeux, j’ai lâché un léger cri… ça s’est passé. Pendant un instant, je suis resté immobile, j’ai rouvert un œil puis l’autre, je suis restait stupéfait, apeuré devant se que je venais de faire.
….
L’eau, je l’avais contrôlé pour me protéger, je n’avais imaginé aucune forme, je voulais juste me protéger. Des piques… des piques de glace… planté dans le torse du fautif. Je ne savais pas ce qui venait de se passé, j’avais un mal de tête insupportable, plus que lors de ma première transformation. Le sang… le sang, il coulait le long des piques de glaces… J’ai peur, je ne sais pas ce qui m’arrive, le rouge… Je n’aime pas le rouge, c’est une affreuse couleur. Je crois que je devenais fou… Mes muscles refusaient de bouger, je restais planté là, mes forces me quittant peu à peu.


2ème compte: Nils Hirano
#   Dim 12 Avr 2015 - 23:59

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 422
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Parfois, tu te dis que tu vas trop loin. Que ça n'apportera rien de bon. Tu te dis qu'une fois dans ta vie, t'aurais peut-être dû essayer de pas ouvrir ta gueule. Mais voilà, quoi, t'as eu les jetons à cause d'une bestiole qu'habituellement les gens enferment dans des cages, parce qu'elles sont considérées comme sauvages et dangereuses. Tu voulais quoi, au final, qu'on te foute la paix, nan ? Tu lui as dit, plusieurs fois. Pourquoi il t'a pas écouté, hein ? Vous en seriez pas là, à vous battre comme deux gros abrutis. Parce que lui a visiblement peur de toi, mais toi, tu as peur de la vérité.
À un moment donné, il tend la main vers toi et t'es comme coupé dans ton élan. Franchement, tu comprends pas trop ce qu'il t'arrive - tu t'arrêtes de bouger et ta main retombe le long de ton corps. Tu vois ses yeux s'écarquiller et fixer un point sur ta poitrine qui te lance horriblement. Tu tressailles. Tombes sur le sol sous le coup de la douleur qui te coupe tes forces d'un coup. Ton rythme cardiaque qui s'accélère.
Tes paupières papillonnent. Tu comprends pas bien que t'as des pics de glace plantés dans la poitrine, ni que ton haut blanc commence à s'imbiber de ton sang. D'un air un peu con, tu regardes le sang couler. Mais tu bouges pas. Ton sang, ça fait longtemps que tu l'as pas vu. Toi, t'as jamais vu que le sang des autres. Alors ça te fait un peu bizarre, pour cette fois. Ta vue se trouble au fur et à mesure, et t'as tellement, mais alors tellement mal.
Tu t'entends murmurer quelques mots pendant que tu rampes sur le sol pour essayer de te relever. Puis fermes les yeux.
Peut-être que tu vas juste te laisser glisser.



HRP : Bon, je te laisse continuer à l'hôpital ? xDD Je pensais pas qu'ils y atterriraient aussi vite --"



PLS en #b7273d.
#   
Contenu sponsorisé

 

Gymnase, n.m : endroit servant principalement à canaliser la rage des gens. Ou la faire éclater. [Rin !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.