Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Tout se consume. [Huo]
##   Dim 21 Juin 2015 - 16:07

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je sais plus bien comment ça a commencé. Quand j'étais au collège peut-être. Mes parents sont rentrés tard pour la première fois. Et j'ai découvert que je pouvais faire ce que je voulais. Pas ma mère derrière moi pour me dire de faire mes devoirs. Pas mon père pour m'empêcher de jouer dans ma chambre comme je le voulais. Et j'ai brusquement compris que j'étais seul. Pour quelqu'un d'autre ça aurait pu être angoissant mais moi j'étais comme ivre. Soûlé par toutes les possibilités que j'avais. Par les perspectives que j'avais devant moi. J'ai réalisé que rien ne changeait.
Pourtant quelque part j'aurais aimé avoir une limite à tout ça. Et je l'ai cherché cette limite. Je voulais savoir jusqu'où je pouvais aller. Ce que je pouvais faire sans le risque de me retrouver trop puni ou blessé. Quand on commence avec ce genre de raisonnement l'escalade est facile. On se retrouve du mauvais côté sans même l'avoir réalisé. J'ai eu à peine assez d'instinct de conservation à l'époque pour pas tomber dans la drogue ou quelque chose de pire.

-On peut dire ça ouais. Je voulais pas finir ma vie derrière un bureau avec une vie bien rangée. J'avais l'impression d'avancer entre deux murs et ça m'étouffais. Mais ouais avec des si on peut aller loin.

Je me lève en m'étirant et lui tend la main pour l'aider à se relever. Je commence à avoir les fesses plates à force d'être assis par terre. Ce serait dommage pour la société que je finisse avec les fesses plates. Une vrai perte !

-J'me demande plus ce que ça aurait pu être depuis longtemps. Regretter c'est pas mon genre.

Ouais, ça l'a jamais trop été. A regretter trop on finit par s'empêcher de vivre. Et moi j'aime trop ça pour m'en priver. Les contraintes morales que j'ai acquis sont surement un peu trop souples pour pas mal de gens mais je sais faire en sorte que ça se voit pas trop. Je suis juste égoïste.


##   Mar 23 Juin 2015 - 20:11

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Une vie bien rangée ? Putain, qu'est-ce que j'aurais aimé en avoir une, moi. C'est pas donné à tout le monde, au final. Ou peut-être que si : c'est donné à beaucoup de monde, mais pas à ceux qui le voudraient le plus. Ou peut-être qu'on est jamais satisfait de ce qu'on veut... On veut de l'action, et quand on en a, on est mal. Parce que l'action entraîne toujours la douleur, la perte. Les erreurs. J'aimerais ne pas avoir fait toutes ces erreurs... J'aimerais ne plus vivre avec de cette manière. C'est vrai, pourquoi on est toujours obligés de faire face à nos erreurs ? Pourquoi on aurait pas le droit de faire comme si elles n'existaient pas ? Parce que c'est mal ? Je ne sais pas. On dit souvent que nos erreurs nous construisent. Mais au final, ça ne nous construit pas ; ça nous défait. Ça nous détruit.

Est-ce qu'en arrivant à Terrae on est tous détruits ? Ou bien c'est Terrae qui nous détruit ? On a tous affaire un jour dans notre vie à la douleur, la mort... C'est pas pour autant que le monde entier a droit à ces pouvoirs. Alors qu'est-ce qui explique qu'il y ait des gens qui y aient droit, et d'autres non ? Qui le décide ? C'est comme décider de qui a le droit de vivre ou non. C'est inhumain.

- C'est bien deux murs, pourtant, je souffle. Au moins on ne s'égare pas.

Je ne réponds finalement pas à la suite de ses paroles, me contente de regarder sa main sans comprendre. Finalement, hésitant, je l'attrape, et il m'aide à me hisser sur mes jambes.

- Merci.

Un sourire hésitant se glisse sur mes lèvres. Je m'étire et je commence à marcher, l'invitant à me suivre.

- T'as un truc à faire, là ? On peut aller boire un truc si tu veux. Enfin si t'as la foi. Je t'oblige pas à rester si tu as pas envie.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai plus pensé au bar de Terrae qu'au café. P'tetre parce que j'ai vraiment envie d'oublier, pour le coup...

Franchement ce mec a bien du courage. Je me serais déjà barré depuis perpette, moi.



Parle en #b7273d.
##   Jeu 2 Juil 2015 - 12:04

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je hausse les épaules. Ne pas s'égarer... Ca veut dire quoi ? Rester dans une voie "normale", faire ce qu'on attend de nous et après ? Moi j'appelle pas ça vivre. Quel est l'intérêt quand on passe sa vie à ne pas décevoir, à ne pas prendre de risque ? Vivre vraiment c'est ça. J'ai pas envie de m'interdire des choses sous prétexte que ça plaira pas à quelqu'un. Enfin je sais aussi faire preuve de respect, il faut pas croire. Mais le respect c'est un truc qui se mérite, qui se gagne. Il y en a qui n'osent pas sortir de leur zone de confort, qui se disent que c'est mieux de ne pas prendre de risques. Ils sont prudent, ils ne veulent pas perdre ce qu'ils ont. Peut-être que je n'ai pas conscience de ce que j'ai, de ma chance. C'est surement pour ça. Maintenant que j'ai des choses à perdre je pense un peu différemment. Ca ne m'a pas empêché de replonger quelque part mais j'ai quand même compris que d'un certain point de vue ce n'était pas une bonne chose à faire.
Je l'aide à se relever et il commence à marcher entre les arbres. J'esquisse un sourire amusé avant de le suivre. Boire un coup ? Pourquoi pas. Il m'intrigue vraiment, j'ai envie de savoir ce qu'il a dans la tête. Pourquoi il s'est retrouvé à se défouler à coups de batte sur un arbre.

-J'suis pas contre un verre ouais. C'est toi qui paye ? Je demande, amusé.

Il a l'air de me trouver bizarre pour rester avec lui mais moi ça me fait du bien. J'ai pas eu beaucoup d'occasions de parler comme ça. Lui il me juge pas même si il comprend pas tout. Pas que les autres me jugent forcément vous me direz. Mais je ne sais pas c'est peut-être parce que c'est un adulte.

-Ca me fait bizarre de parler avec un adulte. Enfin pas que tout le monde ici soit trop jeune mais il y a quand même beaucoup d'ados.

Peut-être parce que justement être ado a tendance à te déséquilibrer ? Plus facile de se sentir vide à cette période de ta vie. Avec l'incertitude, les changements, la plus petite chose peut parfois te bouleverser plus que ça devrait.


##   Ven 3 Juil 2015 - 17:18

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Ma batte se balance dans le vide au fur et à mesure que j'avance. Franchement, je comprends pas pourquoi j'me mets dans des états pareils. Au final, je crois que je devrais juste laisser tomber. Éviter de croire que tout le monde me regarde ou chuchote dans mon dos, aussi. J'deviens un poil paranoïaque, vous savez. C'est juste qu'à force de tenter de faire abstraction, on finit par faire le contraire. Le moindre bruit vous parvient amplifié, le moindre regard vous paraît déplacé. C'est à la fois angoissant et agaçant, parce que vous ne savez ni pourquoi ils vous fixent, ni ce qu'ils peuvent bien se dire. Alors au final, on interprète.

C'est facile d'interpréter ce que disent ou font les gens. Un oubli, un regard, un geste parfois, ou une hésitation, ça vous paraît tellement... plus que ce que c'est censé être. Ça prend des proportions énormes, et ça vous amène à en vouloir si forts à vos meilleurs amis que même eux, au final, ne savent plus quoi faire de vous. Tristesse, hé ouais... C'est comme ça qu'on s'éloigne. En faisant des conneries, en tirant la gueule, tout le temps. Mais le pire c'est que c'est pas plus facile comme ça. On se punit nous-mêmes, de cette manière. On se dit "oh bah, si on les fait chier, tant pis hein". Et on se casse. On regarde de loin, on sourit. Neutre. Pas indifférent, mais on aimerait bien. Et pourtant c'est pas comme si on arrivait à faire autrement. On arrive juste pas à dire qu'on est désolés, même si on le pense de toutes nos forces, et qu'on les supplie presque mentalement de pas nous laisser seuls.

- Si tu veux, je réponds finalement en sortant de mes pensées.

Je tâte ma poche pour voir si j'ai mon porte-monnaie et acquiesce. C'est bon, j'ai. Puis j'tourne la tête vers lui et le détaille. Beaucoup d'ados ?

- Y a que des ados en crise d'identité, ici. Même moi, j'crois, je ricane.

Puis je hausse les épaules.

- Les autres adultes que je connais sont pas forcément plus aptes à la discussion que les gosses. Alors franchement, l'un ou l'autre, tu te retrouves soit face à un connard, soit face à un dépressif.

Ce faisant, je shoote dans un caillou, et il va taper contre un arbre.

- Ou alors je suis juste aigri.

Ce qui est aussi le cas, vous me direz. Mais bon... Je dis pas que j'ai raison, j'dis juste que j'ai mes raisons. Même si elles sont stupides.

- Enfin après, on va pas se plaindre. C'est quand même une école, à la base. Une école avec des profs pas qualifiés et qui ont des pouvoirs, mais tout de même.



Parle en #b7273d.
##   Ven 3 Juil 2015 - 17:44

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Sa batte se balance au bout de son bras dans un mouvement régulier alors qu'il marche en silence. Il a l'air perdu dans ses pensées et je laisse les miennes partir aussi. Je repense à ce qu'il m'a dit tout à l'heure, cette histoire de famille. Je crois que ça me perturbe. Jusqu'ici j'ai rarement eu vraiment l'envie ou le temps de penser à un vrai futur qui irait au delà de quelques mois. Je ne vois mon avenir qu'à court terme, je décide sur l'instant du choix qui me semble meilleur dans l'immédiat sans penser à ses conséquences futures.

En bref j'ai du mal à me projeter. Ca vaut pour presque tout dans ma vie. Le boulot de journalisme que j'ai appris sur le tas parce que ça m'a plût. Les coups de coeur pour des nanas que je rencontrais avant de lâcher le lendemain. Quand je suis parti à Hong Kong bille en tête sans autre idée que de tuer Tao et sans même penser que je laissais Aoi derrière sans rien. Quand j'ai foutu le feu au manoir et que j'ai sauté de la fenêtre. Je suis impulsif, irréfléchi... Je me convaincs que je n'ai peur de rien au point de penser que c'est vrai.

Je vis comme si tout devait s'arrêter demain. Je vis comme si chaque jour était le dernier et que ça m'autorisait à faire ce que je veux. Je ne vois rien, je laisse les autres assumer les conséquences de mes actes comme si il n'y en avait pas. C'est sûrement la vraie raison pour laquelle Aoi s'est énervée à l'hosto.

Je relève la tête, sortant de ma réflexion quand il répond qu'il veut bien me payer le verre. Je souris en coin, ravi. Ca tombe bien j'avais soif. Est-ce qu'être en crise d'identité c'est forcément parce qu'on est ado ? On peut se remettre en question ou se perdre même une fois adulte je crois.

-T'es p't'être aigri ouais, je fais en riant. Mais vaut peut-être mieux ça que se bercer d'illusions sur un monde fabuleux.

Je pense pas que Terrae soit la solution miracle. On s'intégrera jamais au monde "normal", nos pouvoirs nous rendent trop différent et les Hommes sont loin d'être tolérants là dessus. C'est triste mais c'est un fait. On peut faire changer certaines personnes quand elles ont prêtes à l'être mais pour beaucoup ça ne change rien.

-Ca fait longtemps que je vais plus à l'école. J'ai jamais mis les pieds dans une salle de classe ici. Je vois plus ça comme un espèce de centre de rééducation même si c'est clair qu'en venant d'ici on pourra difficilement en repartir.

Pour le moment je crois que je peux m'en accommoder mais un jour ce sera différent. Je compte pas rester cloîtré dans l'institut toute ma vie. Un jour je partirais, pour où ou quoi je sais pas mais j'aurais envie de sortir. J'ai une petite idée dans un coin de ma tête et le journal n'est que la 1ère étape.


##   Sam 18 Juil 2015 - 22:07

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Peut-être aigri ? Carrément, ouais ; j’en veux au monde entier, et franchement, le monde entier m’en veut un peu aussi. Autant être honnête et ne pas croire que je pourrai faire ami-ami avec tout le monde. Pour le moment, ça me donne juste envie de tuer des gens avec ma batte. Probablement que j’ai encore ce goût du sang, de la maîtrise, de la science, et de la découverte. Un sourire tordu s’étire sur mes lèvres. Je crois qu’il vaut simplement mieux que j’arrête d’y penser. Parce que là, ça commence vraiment à devenir chaud… J’essaie de concentrer mes idées sur autre chose.

Mes épaules se haussent. Un centre de rééducation, ouais. Pourquoi pas, après tout. Mais bon. C’est assez effrayant justement. De se dire qu’on pourra plus repartir, qu’on est bons qu’à rester ici jusqu’à la fin de nos jours. Parce que Terrae nous enferme, nous emprisonne ; Terrae nous garde, nous offre ces pouvoirs, mais nous éloigne du monde réel. C’est pas réaliste. C’est juste une utopie destructrice. On y arrivera jamais… On est pas comme ça…

- C’est injuste, je souffle. Je déteste vraiment cet endroit.

J’me retiens de détourner les yeux et me mordille la lèvre. Du calme, Misao. Ne commence pas comme ça. C’est vraiment pas le moment. J’replonge dans le silence pendant un moment et on sort finalement de la forêt. Naturellement, je prends le chemin du village et nous nous dirigeons vers le bar. Un soupir manque de m’échapper.

- Perso quand je me suis retrouvé ici, j’étais vraiment heureux. J’veux dire ; j’allais retrouver ma frangine, c’était génial. Et puis j’ai capté que j’avais atterri au mauvais endroit. C’est un peu triste, nan ?

Un sourire nerveux s’étire sur mes lèvres alors que je pousse la porte du bar.

- Enfin bon. C’est un peu chiant, mais pour le moment j’fais avec. C’est juste que… j’ai pas ma place ici, j’crois.



Parle en #b7273d.
##   Jeu 23 Juil 2015 - 15:11

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je crois qu'il a vraiment un soucis en fait. Peut-être bien une grosse remise en question ou un truc qui lui est tombé dessus. Mais des fois il faut tomber pour mieux se relever. Ou un truc comme ça. Il vaut mieux ne pas tomber du tout je trouve. On se relève bien plus facilement. Je dois avouer que la déprime c'est pas un truc qui m'est familier. Je peux être triste ou en colère ou juste fatigué mais c'est rarement un état durable. C'est pas spécialement de l'optimisme je suis juste toujours égal à moi-même.

Il est vraiment aigri en fait... Il est au courant que si il veut il peut demander à partir ? Genre s'en aller quoi. Bon en principe ça marche mieux si on demande avant l'initiation mais il y en a qui le font. Terrae n'est pas la solution ultime loin de là. Même si c'est vrai que les pouvoirs nous aide à nous reconstruire ça ne fait pas tout. Je les considère plus comme un bonus pour ma part. Ce n'est pas grâce à ça que j'ai réussi à me remettre à avancer. Les rencontres qu'on fait sont bien plus réparatrices. On peut se prouver qu'on a encore de quoi vivre et c'est ça l'important.

-Si t'aime pas Terrae, pourquoi tu y es encore ? Si t'en as vraiment envie rien ne t'oblige à rester.

Je hausse les épaules doucement. On arrive au bar. Rien ne l'oblige à aimer cet endroit en même temps mais s'il est ici c'est qu'il est venu de son plein gré. Les Master n'enlèvent pas les gens. Je le suis à l'intérieur.

-Si tu penses que tu as pas ta place rien ne t'oblige à t'en faire une toi-même. Les gens ne sont pas tous les mêmes, il suffit de trouver ceux qui t'accepte.

C'est un truc que j'ai mis du temps à comprendre mais on est toujours mieux avec des gens qui nous accepte comme on est. Et si ils ne le font pas il n'y a qu'à aller voir ailleurs. Le monde est assez grand et diversifié pour ça.


##   Dim 26 Juil 2015 - 18:32

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Mon poing se serre un peu alors qu'il me pose cette question qui, très franchement, ne me plaît pas des masses. Qu'est-ce que j'en sais, moi, la raison pour laquelle je reste ? Parce que ma sœur est ici ? On s'installe à une table et j'essaie de me calmer petit à petit. Pour garder contenance, je me commande une bière et masse légèrement l'arête du nez. Un mal de tête qui commence à poindre. Super.

Il dit pas que des trucs stupides - pas que je le considère comme tel, mais sa première question m'a semblé plutôt débile, si vous voulez mon avis. Peut-être parce que je n'en ai moi-même pas la raison. Je déteste cet endroit, mais je ne peux pas vraiment en partir, au final. Ce serait disparaître. Est-ce qu'Hideko m'en voudrait de faire comme elle, à présent ? Est-ce qu'elle m'en voudrait de partir, et de ne plus lui donner de nouvelles ? Peut-être que je devrais simplement songer à quitter Terrae. Me trouver un boulot, quelque chose de correct. Puis... je ne sais pas. Vivre ma vie.

- Peu de monde est prêt à accepter ce que j'ai fait, je lâche en haussant les épaules. Sauf les barges. Tu es barge ?

En même temps, c'est pas spécialement acceptable, j'dis pas le contraire. Mais est-ce qu'ils ne peuvent pas essayer de comprendre ? Ce n'est pas comme si j'avais vraiment voulu ce qu'il s'est passé. Je ne pensais pas que j'allais participer si vite aux expérimentations. Que j'allais-... Je ne veux pas y penser.

Ma bière arrive et j'la prends pour trinquer avec lui, avant de commencer à boire comme un assoiffé.

- Pourquoi tout le monde me demande pourquoi j'pars pas ? je grommelle. À croire que vous voulez vraiment que je m'en aille. Perso, j'en sais rien. Si j'y suis encore c'est qu'y a des trucs qui me retiennent. Pas grand chose je pense, mais c'est suffisant.

Le poids de mes fautes, certainement aussi ?

- Enfin bon, on s'en fout. Tu fais quoi dans la vie ?



Parle en #b7273d.
##   Mer 29 Juil 2015 - 22:20

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je m’assois au bar à côté de lui et demande une bière. Soit pas si tendu mec. Je faisais que poser une question. Quand on se plaint qu'on est pas bien à un endroit c'est une réaction normale. Si tu veux pas qu'on te la pose arrête de râler et secoue toi. Le barman me sert et je le remercie d'un signe de tête. Si on m'avait demandé au début je crois que ça m'aurait pas gêné de partir. Mais je me suis attaché à cet endroit. Je me découvre des instincts de protection que je n'avais jusque là ressenti que pour ceux que je considérais comme ma famille d'adoption.

-Je ne sais pas. Peut-être que je le suis un peu. Si tu penses que tu as pas ta place ici à cause de ce que tu as fait, demande toi pourquoi tu l'as fait. Si c'était pour des bonnes raisons c'est que ça valait le coup. Moi j'aimerais me dire que j'avais des bonnes raisons de mal tourner. Mais c'était pas le cas.

Je ne parle pas ici de bonnes raisons au sens de la morale. Je parle des raisons qui font qu'on est en accord avec nous-même. Moi je veux me racheter. Alors qu'importe que j'ai pu être un monstre d'égoïsme - un monstre tout court ? Ce qui compte c'est que j'essaye de changer ça.

-On a toujours une bonne raison de rester. Jusqu'à y a quelques temps j'avais plus de raisons de partir que le contraire.

Je bois une longue gorgée et repose mon verre en soupirant d'aise. Ha ça faisait un moment que j'avais pas pris une bonne bière.

-J'suis, enfin j'étais, reporter photo. Enfin j'essayais, ça a pas duré longtemps. Mais je vais m'y remettre. Je veux créer un petit journal de Terrae.

Je ne lui retourne pas la question. Il le fera de lui même si il en a envie. J'ai entendu pas mal de rumeur à propos de lui. Mais je préfère quand même me faire ma propre opinion sur les gens. Il a plus l'air de regretter énormément ce qu'il a fait. C'est pas un maniaque du scalpel lui. Si c'était le cas il aurait jamais pu entrer ici.


##   Ven 31 Juil 2015 - 19:09

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

La situation est étrange. Pas le lieu dans lequel nous sommes, mais plutôt la discussion que nous avons, me rappelle un peu ce qu'il s'est produit avec ce type, dans le parc, il y a plusieurs mois de ça. Sauf que cette fois, c'est moi qui suis à la place de ce gamin haineux du monde entier. Je commence à comprendre un peu. Ce besoin de rage, de hurler à tous que "NON" on ne se laissera pas faire. À l'époque, j'étais pas encore assez enfoncé pour pouvoir capter ça. Maintenant, je sais pas si je dois dire que c'est grâce ou à cause de lui, j'en ai d'autant plus conscience. Et je sais pas si ça fait du bien d'avoir que de la haine à quoi se raccrocher. Enfin bon… peu importe. Ça n'apporte rien à personne de parler de ça. Un peu agacé par ses paroles, je lui demande si lui-même n'est pas un peu taré dans son genre. Sa réponse me laisse silencieux un instant. Mes yeux se perdent dans le vide et je secoue la tête. Je reprends ma bière pour reprendre une gorgée.

- Peu importe les raisons, ce qui compte c'est ce qu'on a fait. Ou ce qu'on fait pour se racheter, par la suite. Même si j'y crois pas vraiment…

Les autres s'en tapent de ce que tu peux bien faire pour te racheter. Ils ne savent que ce que tu as fait de mal dans ta vie et te le rappellent tous dès qu'ils le peuvent. Pourtant, ce n'est pas comme si eux étaient parfaits. Comme si, confrontés aux mêmes choix que nous, ils avaient pu choisir une voie différente. Ces gens-là, seulement, je les admire. Je les admire et les envie…

Mes épaules se haussent et j'essaie de ne pas penser au fait de lui avoir dit, à peine quelques minutes plus tôt, que je souhaitais absolument partir d'ici. Je ne réponds rien pour autant, désireux de ne pas repartir sur le sujet. Ça fait beaucoup d'un seul coup, je trouve.

- Un petit journal ? Ce serait cool, j'avoue. Faudra faire gaffe avec tous les gens qu'il y a ici, par contre. Ne pas trop se mêler de leurs histoires persos. Ils risquent de pas aimer.

Tout en parlant, je repose mon verre et plante mes yeux dans ceux de mon vis-à-vis. Je suis assez clair, je crois : "ne t'approche pas trop près de moi, avec tes questions." Pas d'humeur, pas envie, et surtout aucune intention de finir dans un journal de potins et ragots pour gosses prépubères.

- Une idée de la manière dont tu vas t'y prendre ou pas du tout ? Perso faudrait que je me trouve un job aussi, mais bon. J'ai pas d'idées d'où bosser…

J'ai un sourire qui se crispe un peu alors que je remarque une tâche sur le verre. Mon doigt l'efface distraitement et j'essaie de ne pas y penser. Sinon je serais capable de ne pas le terminer.

- … et je ne suis pas fait pour travailler n'importe où, je continue en retenant un ricanant cynique envers moi-même. Malheureusement.

Allez trouver un endroit aseptisé autre que le labo de chimie dans ce foutu endroit.



Parle en #b7273d.
##   Lun 24 Aoû 2015 - 19:16

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je grimace doucement. Il a raison je crois. Se racheter je ne sais pas si c'est vraiment possible au final. Enfin je suis réaliste. Je ne suis pas du genre à aller fleurir une tombe. Même si je savais lesquelles je crois pas que ça changerait quelque chose. J'ai pas besoin de rédemption, d'absolution. Quel intérêt ? Je ne crois pas en aucun dieu. Si on fait des choses dans notre vie j'estime qu'on en les seuls responsables. Il n'y a pas de paradis, d'enfer, de réincarnation pour nous féliciter ou nous punir. C'est à nous de vivre avec nos erreurs et nos imperfections.

-Je veux pas devoir me racheter pour me faire bien voir. Si je le faisais ce serait pour moi et à ma façon.

Pour avoir la conscience tranquille peut-être ? Même pas. Je ne regrette pas vraiment. Je sais parfaitement que si ça n'avait pas été moi ça aurait été quelqu'un d'autre. Je crois que c'est plus parce que je n'ai pas envie de vivre avec ça jusqu'à la fin de mes jours. Mourir en ayant l'impression de ne rien avoir fait pour me racheter serait pire que tout.

-T'en fais pas je suis pas très people, je répond avec un sourire. J'ai quand même du respect pour la vie privée des autres.

Je sais bien que tout le monde à des secrets. Certains plus que d'autres. Certains plus graves que d'autres. Je ne vais pas m'amuser à pointer les gens du doigt. Ce serait un peu me foutre de la gueule du monde alors que je suis bien pire que beaucoup.

-Je ne sais pas encore trop. J'ai trouvé une fille intéressée pour faire ça avec moi et on en est aux bases des premiers articles.

J'incline la tête d'un air interrogateur. Je me demande ce qu'il vaut dire par le fait de ne pas pouvoir bosser n'importe où. Il l'air d'avoir un soucis avec les gens, de base. Peut-être qu'un truc de paperasse lui convient mieux.

-Du mal avec le contact humain peut-être ?

C'est pas vraiment un problème pour moi. Je suis parfois un peu con voire maladroit mais pour ce qui est d'aller vers les autres je suis pas timide c'est sûr. Mais bon j'ai conscience que tout le monde n'est pas comme ça.


##   Jeu 27 Aoû 2015 - 0:13

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Se racheter pour soi-même, hein... Je laisse tomber l'idée. J'ai aucune raison de le faire, aucune bonne raison d'accepter de me pardonner tout ça. Pour le moment, en tout cas, je ne le peux pas. Je n'ai tué personne, pas directement, mais j'ai détruit la vie de beaucoup d'autres. J'ai observé des gens derrière une vitre, j'ai participé à des tortures dont on n'imaginerait même pas l'étendue, qu'on imaginerait même pas possible. Et ces tortures, nous les cachions sous les noms d'expérience ou expérimentation, toujours. Comme pour nous dédouaner, nous faire croire que nous n'effectuions rien de répréhensible, que ce soit aux yeux de la loi ou moralement parlant.

Nous changeons de sujet et je préfère me concentrer là-dessus. C'est moins douloureux d'interroger les autres sur leurs passions, leur boulot ; on en apprend pas mal sur eux, et on sait un peu mieux comment ils fonctionnent. Ça ne nous permet pas de tout savoir, mais on cerne le caractère des gens ; lui me dit qu'il est journaliste, je vais en déduire qu'il aime en apprendre plus sur les autres. Qu'il aura toujours l'oreille tendue, et que le moindre de nos mots seront enregistrés. Ça ne veut pas dire qu'il les réutilisera, mais c'est une déformation professionnelle. Pour autant, je ne le connais pas, alors je ne saurais pas dire si c'est véridique...

- Ouais, je me doute. Désolé, je voulais pas sous-entendre quoi que ce soit.

Je porte mon verre à mes lèvres et bois en l'écoutant parler. Ça doit être bien de pouvoir monter des projets, comme ça. Moi, tout ce que je pourrais faire, à la limite, c'est demander un poste comme prof d'SVT, mais je crois pas que les élèves apprécieraient... Ni même ma frangine. Ou son cher et tendre, ahah. Voire la majorité de ses collègues. Ahah. Nan mais c'est merveilleux... Je n'ai plus qu'à m'exiler sur une île lointaine !

- J'espère que vous arriverez à :monter ça. C'est pas mon truc, tout ce qui est journal, machins littéraires et tout ça.

Pour ce qui est du contact humain... Je fais la moue.

- C'est pas question de pas aimer le contact humain, c'est de pas aimer le contact tout court. Et il est hors de question que je plonge mes mains dans des étagères remplies de bouquins poussiéreux, de bacs d'eau pleins de vaisselle sale ou de travailler dans une animalerie. Ou comme serveur. Ou n'importe quoi d'autre, en fait.

J'peux pas. C'est très con, mais j'peux pas.



Parle en #b7273d.
##   Sam 29 Aoû 2015 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je souris en coin, lui fait signe que je ne le prend pas mal. C'est normal de poser la question. Quand on a parlé du journal c'est une des premières choses qu'on a mis au point avec Piu. Elle comme moi on a aucune envie de transformer ça en revue people. Les gossips je laisse ça aux lycées de riche. Les rumeurs ça fait toujours du mal à quelqu'un. Et c'est pas ça que je veux faire.

Je me demande si ça marchera. Après tout on est un peu coupés du monde ici donc... Mais bon on est là pour une seconde chance je crois. Et je pense que ça peut intéresser des gens qui gardent contact avec l'extérieur. Moi j'en ai parfois assez de me sentir isolé. Même si on a pas le droit de sortir on a quand même peu de contact en dehors des quelques personnes "normales" qui viennent au village.

-C'est pas vraiment du littéraire, je répond avec un sourire amusé. Mais bon après je peux comprendre que des gens n'aiment pas trop lire les journaux. De toute façon pour le début ce sera surement un format web.

Je hausse un sourcil curieux avant de comprendre. Ho... Il a des TOCs en fait. C'est vrai que dans ces conditions c'est difficile de trouver un travail à moins que ce soit dans un environnement aseptisé.

-Je vois le genre ouais. Ca doit être assez pénible à vivre.

Genre même invivable par moment. Comment tu fais quand tu te retrouves dans une situation où tu ne peux pas l'éviter ? Tu fais une crise d'angoisse ? Je sais pas trop ce que c'est, j'ai jamais été claustro ou un truc du genre. J'ai pas non plus le vertige. Je me demande ce que ça fait. Enfin pas que ça doit être agréable mais pour savoir ce que ça fait.

-Tu as jamais pensé à- Enfin essayer de régler ça ?

Pas que ce soit dégradant mais au quotidien ça doit assez handicapant quand même.


##   Ven 11 Sep 2015 - 14:10

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Bon. Il ne le prend pas mal, c'est déjà ça. Même si j'ai l'air de m'en taper assez sévèrement, ça me ferait chier qu'il soit agacé par ma réticence. Enfin, il a l'air d'avoir l'habitude. C'est un peu ça, au final. Tout le monde pense connaître les autres, savoir comment ils fonctionnent, juste en connaissant une ou deux choses sur eux. Savoir qu'il est journaliste m'a fait croire qu'il était sûrement trop curieux, prompt à entrer dans la vie privée des gens sans états-d'âme. Cette pensée me rassure soudainement, plus qu'elle ne me fait prendre conscience de l'étendue de ma bêtise. Les autres font pareil. Et c'est pour ça qu'ils ne prennent pas le temps de comprendre ce qu'il y a à comprendre chez moi. Parce que j'ai été scientifique, on m'a catégorisé comme ennemi. C'est à la fois injuste et justifié. J'essaie de me raccrocher à ça. Me raccrocher au fait que non, je ne suis pas réellement un monstre.

- C'est pas que j'aime pas lire, c'est que... on se sent tellement en dehors du monde, ici, j'arrive pas à être touché par les nouvelles qu'on entend d'un côté ou de l'autre. peut-être que je lirai ton journal.

Parce qu'au fond, si ça ne nous concerne pas, on s'en fout un peu ? C'est comme si on parlait d'un autre univers, où se déroulerait une guerre ; on en aurait rien à faire, de cette guerre. On en aurait rien à battre. Pourtant, ça ne nous empêche pas d'écouter les news d'une oreille distraite, sans nous y intéresser. Information et désinformation.

On continue à parler. Je me plonge dans la contemplation de mon verre un moment, alors que je me demande si le serveur s'est bien lavé les mains avant de le poser, et si le verre a bien été lavé. Je m'interromps dans mon geste de boire, le repose. Penser à autre chose, encore une fois. C'était sûrement une tâche d'eau ou de calcaire, tout à l'heure.

Pénible, m'en débarrasser. J'ai un sourire neutre.

- On vit bien avec.

... même si c'est chiant.

- ... même si ça implique des compromis.

... on vivrait mieux sans, quand même.

- ... ça fait partie de moi, malgré tout.

L'auto-persuasion est une chose ; le déni en est une autre. Je sais qu'à mon stade, ce n'est que de l'auto-persuasion. Parce que je sais que sans, je vivrais pas de la même manière. Sans, je serais confronté à mes pensées, toujours redondantes, toujours identiques. Se concentrer sur autre chose. Déplacer l'affect. Encore et encore. Le monde est sale. Ou peut-être que c'est simplement moi.

- On s'en fiche, je continue en haussant les épaules, le regard instinctivement fuyant, frissonnant de honte plus que d'embarras.

Une odeur de cigarette me fait plisser le nez, et je tourne la tête vers l'importun, pas très loin.

- Il sait qu'on ne fume pas dans les lieux publics ?



Parle en #b7273d.
##   Dim 27 Sep 2015 - 21:43

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1259
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'acquiesce doucement. C'est vrai qu'ici on se sent tellement isolé... Quelque part je trouve ça dommage. Si on l'était moins les gens seraient peut-être plus au courant de ce qu'il se passe et ils auraient moins peur. Même si je comprends que c'est pour notre sécurité c'est con.

-On va essayer de se concentrer plus sur la vie de l'institut au moins au début je pense. Des infos utiles ou ce qu'il se passe.

Puis c'est un mensuel. On peut pas trop parler de l'actualité dans un journal de ce genre. En attendant moi j'aime travailler dessus. Me remettre à faire des photos de presse me fait tellement de bien. J'ai l'impression de retrouver mes réflexes et ça me fait plaisir de voir que j'ai pas trop perdu. Après ma pause depuis Hong Kong... En parlant de ça il faut vraiment que je pense à terminer mes albums. J'ai déjà bien avancé dans mon tri mais j'ai encore du boulot pour tout classer dans l'ordre. Puis faire une sélection aussi.

Je ne relève pas quand il parle de vivre avec. Il a pas forcément envie d'en parle j'imagine. C'est pas le genre de truc dont on est fier je crois. Même si être maniaque... Je sais pas je pourrais pas dire mais je pense qu'il doit y avoir pire quand même. Enfin je le vis pas donc je m'imagine pas ce que c'est au quotidien.

Misao fronce le nez et se tourne vers un mec derrière nous qui vient de s'allumer une cigarette. Il râle un peu et je souris en coin. C'est pas quelque chose qui me gêne personnellement, j'ai été fumeur un moment avant. Mais sa réaction me donne une idée. Je frotte mon pouce contre mon index et la clope du mec s'enflamme alors qu'il la porte à sa bouche. Il la lâche en criant avant de chercher autour de lui. Je ricane un peu. Bien fait tiens.

-Mieux comme ça non ?


##   
Contenu sponsorisé

 

Tout se consume. [Huo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant