Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Elles courent, elles courent, les petites rumeurs ~ [Pv : Rin] [Fini]
#   Dim 12 Avr 2015 - 13:33

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Assit dans le fond, l'adolescent travaillait son histoire. Son déjeuner à sa droite, et des feuilles sur sa gauche, il n'avait rien à faire de prendre toute la place. Après tout, s'il avait voulu manger avec quelqu'un, il serait parti au café, mais là non. Il voulait juste se concentrer sur ses devoirs. Et sur rien d'autre. Et quand bien même c'était la matière la plus ennuyante au monde, il s'y forçait. Parce que ça occupait ses pensées. Et que si cela occupait ses pensées, il ne pouvait donc pas penser à son frère. Depuis l'appel au café, il faisait tout pour ne pas se retrouver en tête à tête avec ses pensées. Musique à fond, bosser tous le temps, s'évader dans des livres, courir... Temps qu'il ne pensait pas à son frère. Temps qu'il ne pensait pas à son passé. A rien de rien. Juste... à ce qu'il faisait. D'ailleurs, il n'avait pas voulu revoir la rouquine et ça lui allait très bien comme ça. Il ne voulait plus l'embêter, plus la tirer vers le fond... Il s'en voulait de ne pas avoir respecté ce qu'il disait : relèves toi avant de te relever. L'adolescent avait osé croire qu'ils pourraient se relever tous les deux, sans dommage... Mais c'était faux. Complètement faux ! Il avait blessé la rouquine plus qu'il ne l'aurait voulu et s'était juste enfoncé un peu plus. Alors maintenant, mettre les distances lui semblait être la meilleure des solutions. La plus saine, surtout...

Comme il tentait de faire plusieurs choses à la fois, ce fut avec un grand étonnement qu'il se retrouva à suivre le texte avec le bout de sa fourchette. Il rit de sa propre bêtise et se recule en soufflant. Il avait l'impression que sa tête allait exploser avec toutes ces dates, tous ces événements. Alors qu'il relisait ses phrases, il vit quelqu'un s'approcher. Un peu trop, pour être quelqu'un qui allait tourner. Alors, sans détacher les yeux de ses feuilles et en mâchouillant son crayon :
- Un problème ?

La voix de l'adolescent était froide et peu, voire pas du tout, amicale. En même temps, il en avait un peu marre d'entendre des rumeurs courir dans son dos. Il s'en fichait royalement, mais à la longue, ça devenait rapidement énervant. Puis, si la personne était là pour se plaindre de la place qu'il prenait, il allait quand même l'envoyer chier. C'pas comme si y avait plus de place.




Dernière édition par Aaron Eran le Mar 2 Juin 2015 - 19:41, édité 1 fois
#   Dim 12 Avr 2015 - 18:58

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 754
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Les rumeurs, ça court, ça se déforme et ça donne n’importe quoi. Vous savez, c’est comme le téléphone arabe ; tu as un mot au début et à la fin ça devint n’importe quoi. Il faut vraiment se méfier de ça mais… la ça en devins… c’est trop, voilà. Je ne peux pas le supporter plus longtemps, je dois en avoir le cœur net. Bien que j’étais un peu plus distant en ce moment avec Ludmi’ – je me sentais réellement pas bien ces derniers temps- je ne pouvais pas. Si… non, va demander, tu aviseras après. J’ai mené m’a petite enquête, j’ai écouté la conversation des autres. La personne que je cherchais s’appellerait donc Aaron. Aaron… J’ai cherché encore. Et puis, mince… Deux Aaron… J’ai opté pour le plus jeune des deux. J’avais une chance sur deux, alors autant tenter. Aaron Eran, c’était ma cible. Sa me tuait de faire ça ; j’ai obtenu une photo de lui et je l’ai porté sur moi.
Après quelques jours, le « miracle » s’abattu sur moi. Je suis passé devant la cafétéria, j’avais faim. Il fallait que je me mette quelque chose dans le ventre je suis rentré, j’ai pris un chausson au pomme – qui me faisait trop envie à cause de son excellente dorure, m’appelant presque à le dévorer sur place- et j’ai observé tout autour de moi. Il y avait quelques place… mais ! J’ai sorti la photo qui était dans ma poche je l’ai regardé, j’ai relevé mon visage ; c’était Aaron Eran, s’en aucun doute ! J’ai déglutis, il fallait que j’aie le cœur net à ce sujet. Je me suis approché, ma pâtisserie disposé sur une petite assiette et puis je me suis assis juste devant lui. Je n’eus le temps de dire quoi que ce soit qu’il daigna me parler, sans relevé son visage de ses feuilles.

- Un problème ?

Eu… oui, oui un problème de rumeur mon chère. Il n’a pas l’air très commode ce Aaron… j’espère au moins que c’est lui… enfin… peut-être pas. Si l’autre Aaron est plus sympathique, ça serait mieux. Bon, quand faut y aller, faut y’aller.


- Salut. Tu es…. Aaron Eran, c’est bien ça ?


2ème compte: Nils Hirano
#   Dim 12 Avr 2015 - 19:31

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

L'adolescent stoppa sa lecture en entendant son nom. C'était reparti, se disait-il en les levant au ciel sans se redresser. Il y avait déjà eut une ou deux personnes qui étaient venu lui demander pour ces "rumeurs" et c'en était déjà trop. Alors une troisième... Pourtant son regard ne reparti par sur ses phrases, stoppé par la broche de l'autre étudiant. Bleu. Bleu. Petite étoiles lunaire bleues. Bleu comme l'eau. Bleu comme celles de son frère. La main de l'adolescent se crispa sur son crayon alors qu'il soupirait en se redressant.
- Le seul et l'unique, déclara-t-il d'un ton las comme si on te l'avait déjà demandé mille fois. Qu'est-ce qu'il y a ?

T'as même plus envie de faire un effort de gentillesse. Ce type t'avais bousillé toute ta journée avec ses maudites étoiles bleues et si c'était encore pour ces stupides rumeurs, tu sentais que t'allais gueuler. De part ton éducation, t'étais pas quelqu'un habitué à hausser la voix, mais les choses étaient différentes maintenant. Maintenant un rien te faisait sortir de tes gonds et t'étais pire qu'irascible. L'adolescent toisait froidement l'intrus et ce n'est ni sa cicatrice au visage, ni son oeil aveugle qui allait l'émouvoir. Y avait pire, se répétait-il, y avait pire et il n'avait aucune intention de s'apitoyer sur le sort des autres. Sur leurs passés. Y a rien de menaçant qui n'émane de l'adolescent, absolument rien, juste une froideur glacial. Dû à ses étoiles bleues ainsi qu'au fait qu'il s'était assit. Sans rien demander. Et ça, ça avait un peu le don d'énerver l'adolescent. Pourtant, il ne laissait rien paraître de cet énervement si ce n'est qu'une mine agacée.
- A moins qu'tu sois le copain de la rouquine, laisses tomber pour les rumeurs et va te trouver une autre table.

Aaron baisse de nouveau les yeux sur ses feuilles, avant de reporter son attention sur son gâteau. Se prenant un morceau, il ajouta froidement avant de le manger :
- Oh, et même si t'es son copain, vire.

La cuillère dans la bouche, et le regard de nouveau sur son livre, il se répétait qu'il n'avait aucune raison de s'expliquer et qu'avec un peu de bon sens, le type se tirerait.


#   Dim 12 Avr 2015 - 21:05

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 754
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

- Le seul et l'unique. Qu'est-ce qu'il y a ?

J’ai ouvert ma bouche, un instant, hésitant, mais Aaron reprit la parole, ce gamin… Il était froid, comme la glace. Il ne l’était probablement pas comme ça avant, j’en suis sûr. Je crois qu’on change tous un peu avec se qui nous arrive.

- A moins qu'tu sois le copain de la rouquine, laisses tomber pour les rumeurs et va te trouver une autre table.

Il a pris son gâteau – qui n’avait pas l’air mauvais du tout- et puis à relancer.

- Oh, et même si t'es son copain, vire.         
          
Ok… Coup critique là. Il m’a coupé les cordes vocales… Je me suis levé, j’ai posé ma main sur l’assiette et puis, finalement, je me suis ravisé en me rasseyant sur la chaise. Je l’ai regardé un moment, j’ai hésité un moment aussi.

- Donc… tout ça est faux n’est-ce pas ? C’est… comment dire… Tu t’entends bien avec elle ? Je croyais… Qu’elle n’avait jamais approché d’autre homme que moi.

Pas bon Rin… arrête de dire n’importe quoi, arrête d'hésiter dit réellement ce que tu penses.

- J’aimerais mieux te connaître en fait. Je ne connais pas grand monde ici.


Ouah… Bon Rin, voilà, faut croiser les doigts maintenant, ce n’est pas gagner. Tout ce que j’espérais, c’est qu’il ne me rejette pas. C’était vrais ce que j’avais dit, j’aimerais vraiment me refaire des amis, oui des amis.


2ème compte: Nils Hirano
#   Dim 12 Avr 2015 - 21:43

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Et apparemment, il avait un semblant de bon sens. Une sorte de sourire s'étira sur le visage de l'adolescent autant car il le voyait se lever, et donc partir, que de l'acidité du gâteau au citron. Pur délice quoi... Le sourire disparu alors que l'autre se rasseyait. Non, mais... vraiment ! Il n'avait aucun bon sens, ou alors il se faisait exprès ? L'adolescent se demanda pendant quelques secondes si c'était lui qui s'était mal exprimé ou l'autre qui était vraiment... La réponse ne tarda pas à se faire entendre. Elle ne réussit qu'à l'énerver un peu plus. Aaron aurait voulu lui crier qu'il y avait rien, absolument rien, mais... mais son ton hésitant l'énervait et ses petites étoiles bleues avaient enlevées toute sympathie qu'il aurait pu avoir pour lui. C'était con de reporter sa colère sur quelqu'un qui n'y était absolument pour rien, mais... c'était Aaron. Y a un léger sourire ironique qui se dessine sur le visage de l'adolescent alors que l'autre lui fait part d'une envie d'être "ami".
- Et si c'était vrai ? Lâcha-t-il avec son air supérieur qu'il prenait pour énerver les personnes. Ces rumeurs... T'aurais toujours envie de me connaître ?

Il y avait beau y avoir une lueur de défis dans les yeux de l'adolescent, il suffisait de regarder bien en profondeur pour se rendre compte qu'il y avait plus rien. Mais ça, il ne permettrait à personne de le voir. Plus jamais. L'adolescent savait qu'il était horrible, mais il ne voulait plus y penser. Plus penser à qui aurait pu appartenir ces étoiles bleues, ni à tout... L'horrible impression qu'il n'allait pas renoncer n'arrêtait pas de titiller l'adolescent et il se pencha de nouveau pour reprendre une part de gâteau. Il lâcha en hochant les épaules :
- Ludmi aussi à voulu me connaître : elle s'en est mordue les doigts. Et il t'arrivera la même chose.

Sûr pour sûr. De toute façon, vu le ton froid que l'adolescent employait, ce n'était plus qu'une question de temps avant que l'Eau ne le laisse tranquille. Mais ce temps-ci... l'adolescent n'avait pas du tout envie de l'attendre. Avec un peu de jugeote, l'Américain avait compris que c'était lui le fameux "Rin" mais il n'avait aucune envie d'être sympa, alors il continua dans son petit jeu de "c'est vrai, c'est pas vrai".
- Puis, qu'est-ce que ça pourrait te faire ? C'sa vie à la rouquine.

Ça aurait pu tout lui faire, et l'adolescent se rendit compte qu'il était peut-être allé trop loin. Mais ça, rien ne le laissa paraître. Se contentant de prendre le contenu de sa cuillère qui traînait depuis un peu trop longtemps, à son goût, dans les airs.
- Oh et je t'ai demandé de virer, ajoute-t-il brusquement en lui désignant une table libre de derrière.

L'adolescent se dit qu'il n'a vraiment pas besoin de se justifier, encore une fois, et qu'il finira par déguerpir. Puis... lui, les rumeurs, il savait qu'elles étaient totalement fausses. Ludmi devait sûrement le considérer comme un gosse que comme un "homme" alors bon. Bien que l'Eau lui donnait l'impression d'être encore plus jeune que lui... Cougar, Ludmi ? Il retient de justesse le sourire que lui procura cette pensée, alors que ses yeux ne jetaient que de la glace sur l'étudiant.


#   Mer 15 Avr 2015 - 9:50

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 754
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

- Et si c'était vrai ? Ces rumeurs... T'aurais toujours envie de me connaître ?

Je ne dis rien à cette réflexion, je sais qu’il va encore me balancer d’autre paroles peut désirables. Mais je voyais, j’avais toujours vu dans mes lointains souvenir. J’avais toujours vu dans les gens et très souvent, je voyais ce qui n’allais pas mais chez lui… Aaron semblait ne plus rien avoir dans le regard mise à part cette légère arrogance. En le regardant, j’avais l’impression de me regarder dans un miroir, juste après avoir tout perdu…


- Ludmi aussi à voulu me connaître : elle s'en est mordue les doigts. Et il t'arrivera la même chose


Non, je ne crois pas. Je le vois bien. Aaron… Tu ne sais pas à qui tu as à faire… Je suis plus têtu que du ne le crois.

- Puis, qu'est-ce que ça pourrait te faire ? C'sa vie à la rouquine.

Ah… Oui, je m’en fais beaucoup justement ! Elle a déjà failli mourir e passant par-dessus bord, je n’ai absolument pas envie que ça recommence ! « Calme-toi Rin… Ce n’est qu’une provocation. Tout se qu’il veut s’est de faire pousser à bout et te faire penser que c’est une vilaine personne ». Oui, une vilaine personne mais s’est faux, je le sais.

- Oh et je t'ai demandé de virer.


Et voilà qui recommençaient. Je crois, qu’avec ce genre de personne, il fallait être directe et ne pas hésiter. Je les toisé un petit instant, je n’ai pas bougé d’un millimètre. Je l’ai regardé sérieusement et j’ai dit tout ce que je pensais d’un seul coup, j’ai tout déballé.

-Bon… Que ça soit claire Aaron. Même si ces rumeurs étaient vraies, je voudrais te connaître mieux. Deuzio, je vois pertinemment que tu es vide de sentiment et qu’il ni a surement presque rien qui te rattache à la vie. Troisièmement, ce n’est pas en rejetant tout que ça ira mieux et enfin, ça ne sert à rien d’essayer de me faire bouger de là car je n’ai pas envie de te laisser dans cette état-là.


Bon… c’était dit, c'était fait maintenant… fallait croiser les doigts pour ne pas qu’il le prenne mal… ce qui avait pas mal de change en fait vu ce que je lui avais dit. Enfin… je n’ai tout simplement pas réfléchis à ce que je lui disais.


2ème compte: Nils Hirano
#   Mer 15 Avr 2015 - 16:31

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Enfoncé dans sa chaise, l'adolescent attendit que l'Eau se décide à s'en aller, mais rien ne se passa. Ce dernier ne bougea pas d'un millimètre et pire, le toisait d'une façon qui lui donnait l'impression d'être un gosse qu'on grondait. Foutu impression. L'adolescent se balança légèrement sur sa chaise et attendit. Le toisant d'un air mauvais. Non, non et vraiment non. Il n'avait pas envie de sympathiser avec un "Eau". Pour rien au monde. Il n'avait pas envie de voir ces foutus étoiles bleues. Le petit Tonnerre entendit distinctement ses dents grincer contre l'acier de la cuillère quand l'Eau se mit à lui faire la moral. Bordel ! C'est pas possible ! Qu'est-ce que le monde avait contre lui ? Même prendre un déjeuner tranquille, il pouvait pas ? Foutu rumeurs de merde ! Ses yeux flamboyaient d'une violente colère alors qu'il affichait un air froid, détaché. Quelques secondes de silence passèrent entre les deux adolescents quand Aaron se décida à réagir.
- Alors... commença-t-il froidement en arrêtant de se balancer et en posant sa cuillère. De un, on dit "primo" et "tertio", t'es absolument pas crédible à vouloir jouer les bon samaritains.

Le ton de l'adolescent est glacial, et... s'il y avait un peu plus attention, il aurait remarqué qu'il agissait comme son tuteur. Du rabaissement sur un ton glacial, sans jamais lever la main alors que les yeux flamboyaient de colère. Il faut croire, qu'à force, cette manie lui était plus rentrée dans la peau, qu'il ne l'avait cru. Posant bruyamment ses mains à plat sur la table, l'adolescent fixa l'Eau.
- De deux, t'es qui pour te soucier de moi ? On ne se connait même pas et tu te poses tranquille en me balançant joyeusement "Soyons amis ! J'vais pas te laisser dans ta merde et tout ira pour le mieux !" ça marche pas comme ça.

L'adolescent se fichait d'avoir surinterprété ou exagéré les choses, mais c'est comme ça qu'il les voyait. Un truc bien guimauve à vous en donner la gerbe. Lâchant les bords de la table, le jeune Tonnerre continua.
- De trois : a moins que tu ne sois un sage sensitif, fit-il sur un ton mielleux avant de brusquement changer de ton, ta ''vision'' de mon vide et tes conseils à deux balles, tu te les fous bien profonds là où je le pense et tu me fiches la paix !

Ne disait-on pas que les Tonnerres étaient impulsifs ? En voilà un bel exemple... La vulgarité n'ayant pas vraiment le droit de faire partie du vocabulaire de l'Américain, cela signifiait bel et bien qu'il était énervé. Et pas qu'un peu. Mais pour le moment ce n'était qu'une colère froide, contenue. Fallait espérée que ça n'aille pas plus. Puis, il n'avait absolument aucune intention de se laisser conter la vie par un Eau qui lui semblait plus jeune que lui ! Ah ça non. Se penchant par-dessus la table pour rassembler ses feuilles les plus éloignées. Il se fichait éperdument que l'autre voit les bandages sur ses bras. Un de plus, un de moins, qu'est-ce que cela ferait ? Rien. Absolument rien.
- Compris ?

Les feuilles ramenées, l'adolescent chercha à les ranger parmi les autres afin de s'y retrouver un peu mieux. Il avait toujours détesté travailler sur des surfaces réduites, se perdant rapidement dans ses feuilles... Quand il avait tout sous les yeux c'était beaucoup plus facile. Sans relever son regard, il fit un peu moins froid.
- Si tu veux taper la discussion, t'as plein d'autres tables avec d'autres gens qui se feront sûrement un plaisir d'aller aux pays des bisounours avec toi.

L'adolescent se foutait royalement du jeune Eau. Enfin... Encore fallait il qu'il connaisse ces Ours câlins pour comprendre la référence puis qu'Aaron avait l'impression que son interlocuteur était japonais, ou quelque chose dans le genre...


#   Mer 15 Avr 2015 - 21:25

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 754
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

- Si tu veux taper la discussion, t'as plein d'autres tables avec d'autres gens qui se feront sûrement un plaisir d'aller aux pays des bisounours avec toi.


J’ai tous laissé passer comme un fleuve qui dévale la pente. Je n’ai rien dire, il fallait impérativement rester calme devant tout ça et faire semblant de n’avoir rien entendu de tout ça. Je l’ai simplement regardé, sans aucune expression sur le visage. Les bisounours… ça devait être un truc pour les enfants ça, probablement tout mignon et tout rose, l’inverse de notre vie à tous ici. Je suis restait calme comme prévu, stoïque et inébranlable. Je crois qu’il fallait mieux agir ainsi pour se faire une place et se faire accepter.

J’avais un peu oublié l’enseignement de mon père, il fallait peut-être que je les mette en place. Lui, il savait s’imposer, être ferme et aimable à la foi. Il savait se faire une place sans faire mal. Il fallait que j’y parvienne. Je devais mettre en pratique tout ce qu’avait était ma tendre enfance qui pour le coup, était surement le monde des soit disant « bisounours ». Inébranlable je devais être et sérieux je devais paraître. Je n’ai pas bougé, je n’ai rien dit, je n’ai fait que de le regarder dans les yeux. Je ne me suis même pas préoccupé du vacarme à côté, un vers prisé et des éclats de voix. Surement une dispute, une querelle ou simplement des gens qui ne s’entendaient pas. En tout cas, il y avait un vers cassé, ou plus. Je m’en fiché. Mon objectif était juste devant, rien d’autre ne m’intéressait, juste Aaron.


2ème compte: Nils Hirano
#   Jeu 16 Avr 2015 - 9:46

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Aaron ne vérifia même pas si l'autre parti. Après ce qu'il lui avait balancé, personne ne serait resté. Sûr pour sûr. Alors, l'adolescent reportait son attention sur ses feuilles, et les relisait doucement. S'être énervé lui avait fait perdre le fils de ses pensées et il ne savait même plus où il en était. Point un ? Point deux... Agacé, il mordit le bout de son crayon quand il se rendit compte qu'il les avait mélangé. Tss... Il avait souvenir d'avoir fait un point trois... mais où se trouvait-il ? Mais... merde. La pointe du crayon frappait nerveusement et à un rythme régulier la table alors que le jeune Tonnerre soulevait ses feuilles. Y en avait tellement... Et le tiers étaient des brouillons. Stupides brouillons, va. Un bruit aiguë, des éclats de voix et l'adolescent releva la tête. Et sursauta légèrement en voyant l'Eau en face de lui. Un plie de colère barra son front et, agacé, se mordit la lèvre. Qu'est-ce qu'il foutait encore là ?! Et c'était quoi ce regard... ? Mais merde... qu'est-ce qu'il lui voulait à la fin ? Ça fit flipper l'adolescent qu'il le regarde de cette façon. Comme si l'Eau attendait qu'il prenne conscience d'un truc. Qu'il ne se barrerait pas ou d'une autre connerie de ce genre. Mais d'un coup, l'agitation le captiva beaucoup moins et tout ce qu'il voulu c'était se soustraire à son regard. L'Américain regarda à droite, puis à gauche. Mais il ne vit absolument rien qui aurait pu l'aider à s'enfuir. Y avait bien sa téléportation... mais il aurait fallu ranger toutes ses affaires et abandonner son déjeuner.

De plus en plus mal-à-l'aise, il se mordit le bout du pouce en évitant le plus possible le regard de l'Eau. Vraiment... C'était un psychopathe ou quoi ? La patience n'étant pas l'un des caractères du jeune Tonnerre, il craqua rapidement. Relevant la tête et le foudroyant du regard.
- Arrête ça.

Ce n'était pas très malin, mais c'était la façon la plus directe. L'adolescent n'avait guère envie de chercher de belles phrases juste pour lui.
- Immédiatement, ajouta-t-il en se renfrognant sur sa chaise.

Faire le glaçon pour calmer l'adolescent n'avait jamais été une très bonne idée. A chaque fois, il s'énervait un peu plus de ne pas avoir de réponse et du regard qu'on lui jetait. Et a chaque fois ça dégénéré par des hurlements ou des colères monstres. Mais ça... c'était autrefois. Quand il était à la maison, avec les Rockwell et son frère. L'adolescent se crispa brusquement. Il y avait pensé. Bravo. Serrant les dents, il regarda avec haine l'Eau avant d'enfouir son visage entre ses mains en maugréant. Des choses incompréhensibles, avant de prononcer plus haut d'un ton légèrement désespéré.
- Qu'est-ce que tu me veux à la fin ?


#   Dim 31 Mai 2015 - 18:41

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 754
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Ce que je lui voulais ? Mh… je n’en savais même pas moi-même. Mais il était perturbé agacé. Se refermer sur soi-même n’était pas al meilleurs des solutions… Je le savais, je le faisais pourtant moi-même. Je l’ai regardé un moment, puis ses feuilles éparpillées sur la petite table.

-Pourquoi fais-tu tes devoirs ici ? Ce n’ai pas l’endroit idéal pour se concentrer… Bon… T’en étais à là Aaron. Prononçais-je un tapotant une feuille à l’endroit où il s’était arrêté quand je suis venu le perturbé.

Je n’ai pas voulu plus forcer la main. Si ça ne voulait pas passer aujourd’hui, alors peut-être que ça passera un autre jour. Je me suis appuyé contre le dossier de ma chaise et puis sans un mot de plus, j’ai réellement entrepris à manger ma pâtisserie, arrêtant de l’observer comme je le faisais avant. J’ai laissé un regard plus doux s’installer, un visage serein.
Aaron me faisait penser à un ancien ami, un ami d’enfance. Même tignasse, un peu le même caractère. J’avais comme l’impression de le revoir une deuxième fois, sous un autre angle.
Mh… les tonnerres avait tous leur petit caractère, Ludmila ne faisait que le confirmé, tout comme les autres.

HRPG: excuse-moi pour cette maigre réponse! >.< Je sais pas se que j'ai en ce moment, mais je ne fais pas énormément de ligne...


2ème compte: Nils Hirano
#   Lun 1 Juin 2015 - 18:29

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

T'as souvenir de l'avoir regardé d'un air ahuri pendant plusieurs secondes. Ton regard faisant des allés-retours entre ta feuille et son visage défiguré. Non... non, non et non. C'était vraiment n'importe quoi. T'arrivais pas à comprendre comment il se retrouvait dans TON bordel, alors que toi tu n'y arrivais pas. Ça t'horripilais et ce fut bientôt un regard flambant de colère que tu posais sur l'Eau. T'étais à bout de nerf, épuisé, en colère, perdu, et il fallait que cet Eau vienne rajouter un peu plus de bordel dans ta tête. Qu'une chose soit claire, tu n'avais pas spécialement une dent contre ce type, mais plutôt contre son affinité. Contre le fait qu'elle soit, comme ton frère. Et qu'à ça non plus tu ne pouvais rien y faire. Alors, agacé par tout cela, tu te levas brutalement, les mains claquant contre le bois de la table :
- T'as pas autre chose à faire, merde !?

Le ton un brin trop haut, tu rafla rageusement la feuille qu'il venait de t'indiquer et, va savoir pourquoi, tu la déchiras. T'avais limite l'impression qu'il allait encore l'ouvrir pour te dire que tu te plantais sur toute la ligne, et que ça était ça et non cela, comme ton frère. Merde. Merde. et remerde. T'as envie de lui hurler dessus, parce que chacune de ces putains d'actions te rappel ton frère. Que son stupide air calme, t'y fait penser, et même le ton. Et que t'as qu'une seule envie, tous faire disparaître. T'aimerais que cela soit aussi facile que de déchirer une feuille, mais non... Alors tu te contentes de lui balancer des éclairs dessus : violents et nombreux. Mais piètre viseur que tu es, ils filèrent direct dans la flaque d'eau qu'avait formé le verre brisé, passant à un cheveux près de l'Eau.

Merde.

Même ça tu n'étais pas capable de faire correctement. Soudainement ton moral descend plus bas que tes chaussettes et tu crispes tes mains contre le rebord de la table pour éviter de craquer. Pas devant lui. Surtout. Pas.
- Dégage, articules-tu lentement.

Tu ne voyais pas que tes yeux devenaient peu à peu dorés parce que tu le prenais pour ton frère, et que ta seule envie, là, était de lui faire payer. Payer pour tout...
- Ou je ne te loupe pas la prochaine fois.


#   Mar 2 Juin 2015 - 18:36

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nils Hirano
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 754
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : - / la caligraphie et la sculture d'eau
Humeur : Détruit

Ses yeux brûlaient de fureur. Je n’ai pas bougé, je l’ai regardé, je savais que ça aller sortir à un moment ou un autre. Son visage s’est tordu, a fait une sorte de grimasse d’agacement profonde. Non plus que de l’agacement, c’était autre chose encore plus fort, colérique. Je savais qu’il allait finir par faire ça. Je m’y suis préparé, et je n’ai pas bougé d’un pouce alors que la table se secoua sous la frappe brutale qu’il lui avait donnée.


- T'as pas autre chose à faire, merde !?

Et suite à ses paroles mal passées, il a rageusement déchiré la feuille que je lui avais désignée… Ce n’était en aucun cas une solution ; c’était refouler le problème, le reporter à plus tard. Je le faisais moi-même pertinemment en fait. Je repoussais mes problèmes, je les refoulais et les enterraient au fond de moi ; un jour, ça allait exploser, je le savais. Tout allez remonter à la surface, et moi, je serais impuissant, impuissant par mes propres actes.
Soudainement, j’ai pu sentir un changement d’atmosphère, pesant. Et il à attaquer. Et pourtant je n’ai pas bougé, tout comme avant. Un éclair met passé à un cheveu prêt. J’ai gardé mes bras croisés sur mon torse, je l’ai regardé intensément. Il avait raté son coup. Il l’avait raté surement à cause de la colère en lui.

- Dégage

Il l’avait prononcé, dans une colère froide, une colère que grandirais si je ne partais pas.

- Ou je ne te loupe pas la prochaine fois.

Je n’avais pas peur de ses menaces. J’aurais voulu lui faire face. Mais quand ça ne passe pas, ça ne passe pas. J’ai rabaissé mon regard sur ce que j’avais acheté, j’ai fini la part qu’il me restait, en silence, puis je me suis finalement levé. Mes actes avait dû l’énervé encore plus… Je l’ai regardé une nouvel foi, de haut en bas puis, je lui ai adressé mes salutations avant d’emboité le pas vers l’extérieur.

-Bien. Je te laisse travailler, je t’ai suffisamment dérangé comme ça. Merci d’avoir était franc avec moi.

Je suis partit en direction de la porte, fessait un petit signe de la main, adressant un petit sourire en guise de « au revoir ».

-A bientôt. Je suis sûr que nous nous reverrons un jour.

Les gens ahurit nous a regardé, je crois, jusqu’à la dernière seconde. Tout de même… utiliser ses pouvoirs dans un endroit public…
Oui, nous nous reverrons un jour, sois en sûr. Et peut-être que nous aurons changé quand le destin nous réunira. On ne sait jamais ce qui peut arriver.


2ème compte: Nils Hirano
#   Mar 2 Juin 2015 - 19:41

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 18
Emploi/loisirs : Lire et écrire.
Humeur : Je larveeee ~

Il n'avait pas peur. Ou du moins il le cachait bien. Il restait calme comme de l'eau qui dort. Oui, c'est ça. De l'eau qui dort ou de l'eau morte. Cette comparaison te fit grimper d'un cran et des éclairs se mirent à parcourir ta peau alors que tes cheveux se dressaient à cause de l’électricité. Pourquoi ne le frappes-tu pas, Aaron ? Ce n'est pas ça que tu voulais faire ? Bien sûr que si mais... t'y arrivais pas et ça ne faisait que t'énervais plus, surtout qu'il t'ignorait ! Il t'ignorait royalement et prenait la peine de finir son gâteau ! Il t'énerve. Cet Eau t'énerves. Tu comprends pas pourquoi. Et cela t'énerves plus. La violence est l'arme des faibles, oui t'étais faible, oui t'avais rien pour la lui faire fermer et même tes éclairs ne l'intimidaient pas. Il te prends de haut, t'as l'impression, mais en même temps, vue ta taille... mais ça t'énerve, encore et encore. Alors, pour éviter de flanquer ton poing dans sa figure pendant qu'il mange son gâteau, tu ramènes rageusement tes feuilles à toi. T'as même plus la volonté de bosser, et ce serait même mieux pour ton travail si tu ne t'y penchais pas plus..
- A jamais, grognes-tu en te téléportant hors de la cafétéria.

Ta chambre. Tes affaires volent rageusement contre le mur et s'écrasent contre le bureau. Tu hurles dans ton oreiller alors que tu laisses une nouvelle fois exploser ton pouvoir. C'était le moyen le plus efficace que t'avais trouvé pour tuer tes envies de meurtres. Ça t'épuisais tellement que tu t'endormais presque immédiatement après...


 

Elles courent, elles courent, les petites rumeurs ~ [Pv : Rin] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.