Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥]
##   Dim 19 Juil 2015 - 19:00

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- Euh pourquoi pas, oui …? Mais j’ai un peu perdu depuis quelques semaines. J’espère que ça ira… Au pire je te montrerai juste.

La belle excuse! Il était juste pas bon mais il voulait pas l'avouer hein? Non? Bon OK, il avait peut-être l'excuse de l'hôpital mais quand même!
On est sortie, lui à ma suite, et on a récupéré le matériel dans la remise, avant d'allumer le terrain. Alors, Misao s'est improvisé prof de Baseball et je l'ai regardé attentivement. On voyait qu'il aimait ça. Ses yeux pétillaient de fierté quand il en parlait, et on voyait dans sa gestuelle que c'était pas la première fois qu'il montrait ses talents. Comme quoi, on a parfois juste besoin d'un coups de pouce pour aller mieux.

- Bon, t’es prête ? Regarde comment on fait !


Et je regardais, ravie de voir cet air de bonheur dans les yeux du feu. Je l'ai imité, timidement au début, puis plus fermement. Je me mordais la langue, dans un geste gamin mais efficace pour me concentrer.

- Quand la balle vient vers toi, tu dois tirer. Logique. Mais mets la batte vers l’arrière avant qu’elle le soit. Sinon tu seras obligée de prendre ton élan au moment où elle sera tirée et tu la louperas.

J'écoutai avec attention ce gars que je ne connaissais pas quelques heures plus tôt. J'ai souris avec fierté. J'avais réussi à retirer cette ombre dans son regard? Un instant. Juste un moment. C'était une bonne nuit.
Je me replaçai et j'attendis qu'il me tire une balle, pour jouer, m'amuser. Je l'ai raté dés le premier coups. Mais au bout de cinq balles, l'une d'elle a enfin touché ma batte, et j'ai sauté en l'air en poussant un cri de victoire.

- J'ai réussi!

J'ai souris et j'ai attrapé une balle peut après m'être calmée. J'ai lancé un sale regard à Misao, du genre malicieux et provocant, mais affectueux et encourageant tout de même.

- A toi. Mets toute ta colère, ta peine, ta lassitude ou ta rage dans la frappe de cette balle. Tant que tu n'auras pas évacué, on continuera.

Et je me foutais de savoir qu'il était blessé. Mais vraiment. Misao avait besoin d'évacuer. Et je serai là pour ça, ce soir-là, et peut-être bien les suivant.
Alors j'ai lancé la balle de toutes mes forces et j'ai espéré que Misao suive mon conseil. C'était jamais bon de tout renfermer. Sans en parler, on pouvait tout de même évacuer les sentiments négatifs.


Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥] - Page 2 Bv3g
##   Dim 26 Juil 2015 - 16:38

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

La sensation de la batte dans ma main me tire un sourire de contentement. Bon, je me la joue peut-être un peu nolife et geek en ce moment, mais promis, j'aime encore le sport. C'est juste que ça me rappelle plus immédiatement de mauvais souvenirs. Quand je sens le métal de la batte, j'me dis que j'ai juste envie de fermer les yeux et de retourner à mes années de compet'. C'était bien, d'encore pouvoir jouer. Hideko était dans le public parfois, et j'étais trop heureux de pouvoir frapper dans la balle, de courir aussi vite que possible pour faire le tour des bases. Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé le baseball. C'était pas comme lire ou regarder des trucs sur des super-héros, mais j'ai toujours préféré ça au foot en tout cas. C'est peut-être une question de culture, j'en sais rien. Mais taper dans un ballon et faire semblant d'avoir mal en se roulant par-terre après un tacle, c'est un peu stupide. Enfin après, j'regarde aussi parfois. J'aime moins. Le basket, c'est cool. Le hand aussi. Mais franchement, le baseball c'est le top. Tiens, j'devrais tester le hockey, une fois...

Bref. Je me montre les gestes à faire à Joyce et lui explique quelques trucs. Positionnement du bassin, des bras, à quel moment frapper ; je la replace une fois ou deux, lui remontre plusieurs fois comment faire. Finalement, je me suis éloigné et lui ai lancé la balle, suffisamment fort pour qu'elle l'atteigne mais pas à pleine vitesse non plus. Histoire que si elle la loupe, elle ne parte pas trop loin non plus. C'est assez agaçant de devoir courir après la balle, en temps normal...

Plusieurs balles finissent par rebondir au sol et, au bout du cinquième lancer, Joyce parvient à frapper dedans. Un large sourire s'étire sur mes lèvres.

- Eh, bravo ! Tu vois que c'était pas si compliqué.

La blonde ramasse une balle et se tourne vers moi avec un sourire qui ne me plaît pas vraiment. Je fais la moue et observe ma propre batte, posée par terre près de mes pieds.

- Je n'ai pas vraiment envie de me défouler, là, tu sais. Je l'ai bien assez fait sur des mannequins ou des arbres, là j'aimerais juste éviter de me foutre en rogne tout seul.

Puis j'hausse les épaules et attrape tout de même la batte, que je fais tournoyer un instant dans ma main, avant de me placer.

- Allez, lance-la quand même.

Le bruit caractéristique de la balle contre la batte retentit et l'instrument vibre dans mes mains. Je retiens une grimace suite au mouvement brusque, et pas très indiqué. Cela étant dit, j'observe le projectile faire un arc de cercle et atterrir bien loin derrière Joyce, rebondir puis rouler sur le sol avant de se stopper. Doucement, je fais rouler un peu l'articulation de mon épaule pour me la dégourdir. C'est embêtant.

- Je te relance la balle ?



Parle en #b7273d.
##   Lun 27 Juil 2015 - 16:50

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- Eh, bravo ! Tu vois que c'était pas si compliqué.

J'ai souris, fière de moi. Ouai, c'était pas mal comme sport, il m'avait conquit. J'ai réfléchit un instant avant de lui proposer de (ou de l'obliger à) jouer lui aussi.
J'avais ce sale sourire qui veut tout dire. Mais Misao avait besoin de se défouler, et ça se voyait.

- Je n'ai pas vraiment envie de me défouler, là, tu sais. Je l'ai bien assez fait sur des mannequins ou des arbres, là j'aimerais juste éviter de me foutre en rogne tout seul.

J'ai levé les yeux au ciel, profondément agacée. Il croyait s'en tirer comme ça? J'ai soupiré mais il a semblé comprendre puisqu'il ramassa sa batte pour la faire tournoyer dans ses mains avant de se positionner.

- Allez, lance-la quand même.

Il tapa si fort dans cette balle qu'elle rebondit bien loin derrière moi. Il grimaça mais moi, je souris. Pas franchement, juste avec attente. Je croisai les bras, sans reprendre ma batte.
Il croyait s'en tirai en ayant fait une pauvre petite frappe? Même moi je pouvais faire mieux.

- Je te relance la balle ?

Je décidai de rentrer dans son jeu. Moi aussi j'avais besoin d'évacuer, et quitte à faire, autant être deux à s'énerver seuls.

- OK.

Quand il lança, je mis toute ma rage, toute ma peine et toute ma colère dans ma frappe. Si ma balle ne fût pas parfaite, elle me fît du bien elle vola loin derrière le jeune homme.
On voyait mes émotions dans mes yeux, et posant la batte, j'attrapai une balle.

- Aller à toi. Et ne crois pas une seconde que je vais te laisser tranquille. Aller, je suis sur que tu peux t'énerver un peu. Et comme tu le disais si bien, autant le faire là que sur quelqu'un. Alors frappe et évacue.

Peste? Garce? Peut-être. Mais j'avais raison et il le savait. Alors j'ai lancé. Il avait le choix: Vu la force du lancé, soit il m'écoutait, soit il se prenait la balle de plein fouet. Alors amusons-nous OK? Allez Misao, montre-moi un peu toute la colère que t'as en toi.


Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥] - Page 2 Bv3g
##   Ven 31 Juil 2015 - 0:35

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Une nouvelle fois, je lui lance la balle. Le mouvement tire un peu moins sur mes muscles que lorsque j'utilise ma batte, mais je me rends de plus en plus compte de la difficulté que j'ai à bouger. C'est déstabilisant, et très agaçant à la fois. J'essaie d'ignorer la chose en étirant un sourire content, suivant la courbe décrite par la balle qui finit quelques part derrière moi. Elle a une sacrée frappe, la petite. Ca fait du bien de s'occuper autrement qu'à la cafet, à déprimer sur nos sorts respectifs. Par contre j'avoue que ce serait bien que personne ne nous surprenne dehors, elle est encore en chemise de nuit et c'est pas très cool pour elle, quoi... 'fin sauf si elle n'est pas du tout pudique mais j'en sais rien, je la connais pas vraiment.

- Jolie frappe.

Mon sourire s'efface lorsqu'elle reprend une balle et me demande de frapper dedans, en me faisant clairement comprendre que je n'avais pas le choix. Un rictus contrit s'étire sur mon visage. Pourquoi ne veut-elle pas comprendre que je n'ai aucune envie de me mettre en colère maintenant ? Depuis quelques semaines, j'ai enfin réussi à redevenir plutôt calme. Pas encore celui que j'étais avant, serein, parce que je reste susceptible. Mais au moins, je ne ressens plus le besoin, chaque jour, de frapper contre un arbre. De frapper contre un mur, un mannequin. De brûler des trucs, d'engueuler les gens. Je redeviens normal parce que je ne me laisse plus aller à tout ça. Ça ne changera pas maintenant, parce qu'elle a décidé que je devais le faire.

- Non, Joyce, je ne vais pas-

Elle ne m'écoute pas et lance sa balle. Je fais quelques pas précipités sur le côté pour éviter de me la prendre dans la tête et pince les lèvres d'un air contrarié.

- Écoute, je vais bien. Enfin, non. Pas bien. Mais je ne suis pas en colère. Alors... Ne m'oblige pas, s'il te plaît. J'en ai pas envie. Et il est tard.

Peut-être que je n'ai juste plus la force de me mettre en colère. Ce qui, au fond, m'arrange bien aussi.

- C'est juste que... C'est pas mon genre de m'énerver, à la base.



Parle en #b7273d.
##   Ven 31 Juil 2015 - 11:14

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- Jolie frappe.

J'acquiesçais d'un sourire, reconnaissante de ce compliment. Mais finit de jouer, c'est pas moi qui avait les nerfs ici. Misao était feu non? Et pourtant, il contenait toute sa rage. Et j'étais prête à parier que jamais il n'avait explosé. Que se cachait-il au fond de ce cœur sombre?
Si je suis sure d'une chose, c'est bien que nous sommes maître de nos choix, libre de faire ce que bon nous semble. Il faut juste en assumer l'entière responsabilité. Nous ne sommes jamais contraint à quoi que se soit. Nous faisons juste le choix de la facilité. Ou pas. La seule contrainte que nous avons, c'est notre droit sur la vie ou la mort. Ce choix là ne nous appartient pas. Il arrive c'est tout. Quand et comment, personne n'est en mesure de le savoir.
Alors qu'importe pourquoi Misao où les autres étaient ici. Peut importait qui nous étions et ce que nous avions fait avant Terrae. Si nous étions là, c'était pour avoir droit à une deuxième chance. Pour avoir le droit à une nouvelle vie. C'était notre choix, et les autres n'avaient plus qu'à l'accepter.  

- Non, Joyce, je ne vais pas-

Mais j'avais déjà lancé la balle, qu'il évita de justesse. C'est casse-couille un mec vous avez remarqué? Pire qu'une nana!
Il pinça les lèvres, contrarié. Oh je l'ais vexé? Vas-y balance tes arguments qu'on rigole?

- Écoute, je vais bien. Enfin, non. Pas bien. Mais je ne suis pas en colère. Alors... Ne m'oblige pas, s'il te plaît. J'en ai pas envie. Et il est tard.

Tard? Non mais il se foutait de moi? Merci j'avais cru remarquer que j'étais en pyjama dans la cour en train de jouer au baseball en plein milieu de la nuit avec un gars que je venais de rencontrer! Wait. OK c'est carrément pas normal dit comme ça.

- C'est juste que... C'est pas mon genre de m'énerver, à la base.

- Tu devrais pourtant. Bien que je concède que ça peut faire des dégâts, s'énerver peut parfois libérer. Qu'importe le pourquoi du comment, t'es comme nous tous: Torturé. Et ça, faudra bien que ça sorte un jour.

J'avais le regard dur. Oui je sais, j'avais seize ans et je faisais la morale à un gars de plus de dix ans mon aîné. Je sais pas lequel des deux avait l'air le plus con.
Je récupérai la batte, et alla la ranger. Misao avait l'air d'un gars calme d'ordinaire. Pourtant il avait ce regard. Un regard empli de culpabilité. De nervosité. De douleur. Ce regard est presque une normalité entre ces murs. Mais là... C'était différent. Je ne savais pas pourquoi. J'avais envie de savoir. Mais comme il ne me dirait rien, j'ai préféré tourné mon propre regard vers les étoiles. Le ciel était dégagé ce jour là, et la lune était pleine.
Une brise fraîche vint caresser ma peau et je fermai les yeux un instant.

- On a tous droit à une seconde chance. Suffit juste de savoir quand la saisir.

Je ne sais pas pourquoi j'ai dis ça. Peut-être pour moi. Moi aussi j'avais ma culpabilité. Ce poids sur le cœur. J'avais besoin de croire en une nouvelle chance. Une nouvelle vie. Une autre possibilité d'être heureuse.


Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥] - Page 2 Bv3g
##   Ven 31 Juil 2015 - 19:27

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Mon regard se fait presque accusateur. Plutôt appuyé, je dirais ? Un soupir manque de m'échapper alors que je me passe la main sur le visage, las. Je suis surtout très fatigué, maintenant, à cette heure-ci. Alors… J'aimerais autant ne pas avoir une feu hyperactive pour me dire ce que je dois faire au moment où je dois le faire. Je sais bien qu'elle n'essaie que de m'aider, mais ce n'est vraiment pas la bonne manière de s'y prendre et j'espère qu'elle le comprendra assez rapidement. Je n'ai pas vraiment la patience pour me permettre de lui sourire et de lui dire que "oh bah au pire c'est pas si grave, hein !"

Elle reprend la parole et je la fixe sans vraiment comprendre ses mots. Je reste silencieux un long moment, alors qu'elle ramassait la batte pour la ranger. Pendant ce temps, je m'éloigne pour récupérer les balles et faire de même. Arrivé à nouveau près d'elle, elle me dit… que tout le monde avait le droit à une deuxième chance. Et je souris. De manière absolument – et immensément – cynique. Allons donc… Tout le monde a le droit à une deuxième chance, hein ? Cette deuxième chance, on l'a tous obtenue, on a tous su attraper la main qui nous était tendue. Est-ce que c'est pour autant qu'on va mieux dès que le choix est fait ? Je ne crois pas.

- Le jour où j'aurai encore une nouvelle chance, crois-moi je la saisirai. Pour le moment j'ai un peu de mal.

Ce faisant, je me laisse tomber dans l'herbe après être retourné sur le terrain et lève le nez vers le ciel. Matheo est peut-être réveillé, à cette heure-ci… Je devrais passer le voir. Un de ces jours… Mais j'ai un peu peur qu'il perçoive à quel point j'ai pu… changer ? Pas vraiment profondément, mais du moins, je ne souris plus comme avant, je ne plaisante plus comme avant. Tout est noir, à nouveau. C'est un peu triste. Mais peut-être que revoir mes amis me ferait du bien. Plutôt que de m'échiner à les éloigner de moi.

- Tu sais, la dernière fois que j'ai fait éclater ma colère, j'me suis battu avec un eau et je me suis retrouvé transpercé par des pics de glace.

Je lui lance un sourire las, un peu groggy par la fatigue qui pointe petit à petit, puis me mets en tailleur.

- On se… "connaissait" d'avant Terrae. Disons que ça a été une mauvaise expérience pour nous deux. On pensait pas tomber l'un sur l'autre, et au final, j'étais déjà tellement énervé, et tellement flippé de lui parler que je lui ai demandé de partir. Jusqu'à le menacer pour qu'il le fasse. Je lui aurais pas fait de mal, pas réellement, tu sais. Mais il a réagi à la provocation, et moi j'ai cédé à ma colère et à ma peur.

J'appuie mon coude sur ma cuisse et mon menton dans ma paume. Mon regard fuit à nouveau vers le ciel.

- Ça ne m'a pas libéré. Ça n'a fait que causer plus de mal à plus de monde. Personne le méritait. Ni lui, ni moi.

Un soupir.

- Pour le moment, je suis calme. Mais peut-être que demain j'irai détruire un arbre à coup de batte de baseball, une fois de plus. Alors laisse-moi gérer ça à ma manière. Je suis adulte. Même si ça ne veut pas dire grand-chose, au final.



Parle en #b7273d.
##   Lun 24 Aoû 2015 - 22:25

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- Le jour où j'aurai encore une nouvelle chance, crois-moi je la saisirai. Pour le moment j'ai un peu de mal.

Il a dit ça avec un sourire cynique. Je soupirai, agaçait. On aurait dis moi quelques temps plus tôt. Ou plus tard à vous de voir. Il était têtu, c'en était amusant. Sans plus d'explication, il retourna sur le terrain, s'asseyant à même le sol.
Il regarda vers le ciel, l'air rêveur et pensif, et j'en viens à me demander si les rumeurs courant sur lui étaient vrais ou pas. Comment était-il possible qu'un gars comme Misao, aussi torturé et posé puisse être l'auteur de tant d'atrocité? Mais au fond, qu'est-ce que cela changeait? On a tous fais des erreurs dans notre vie. Et en voyant Misao, je ne voyais pas ce que certain croyait. Non. Loin de là.

- Tu sais, la dernière fois que j'ai fait éclater ma colère, j'me suis battu avec un eau et je me suis retrouvé transpercé par des pics de glace.

Ça aussi j'en avais entendu parler. Probablement parce que j'étais allée accidentellement sur les lieux de l'attaque, et qu'un gars m'avait expliqué. Ou peut-être parce que j'avais été à l'hôpital pour des exams quelques temps plus tard et que l'infirmière était bavarde? Je hochai seulement la tête, montrant que oui, je savais, et je m'assis, à genoux, les mains posées sur mes cuisses.

- On se… "connaissait" d'avant Terrae. Disons que ça a été une mauvaise expérience pour nous deux. On pensait pas tomber l'un sur l'autre, et au final, j'étais déjà tellement énervé, et tellement flippé de lui parler que je lui ai demandé de partir. Jusqu'à le menacer pour qu'il le fasse. Je lui aurais pas fait de mal, pas réellement, tu sais. Mais il a réagi à la provocation, et moi j'ai cédé à ma colère et à ma peur.

Je connaissais ce sentiment. Celui de se laisser aller à ses sentiments, aussi dévastateur puissent-ils être.  Il me lança un sourire las, puis regarda le ciel.

- Ça ne m'a pas libéré. Ça n'a fait que causer plus de mal à plus de monde. Personne le méritait. Ni lui, ni moi. Pour le moment, je suis calme. Mais peut-être que demain j'irai détruire un arbre à coup de batte de baseball, une fois de plus. Alors laisse-moi gérer ça à ma manière. Je suis adulte. Même si ça ne veut pas dire grand-chose, au final.

La remarque me blessa plus que je ne voulu l'admettre. C'était un du genre "toi t'es l'enfant, moi l'adulte, je sais mieux que toi ce que je dois faire!". Je hais ce genre de discours. L'âge et la maturité sont deux choses à ne pas confondre. Pourtant, elles le sont souvent. Je soupirai, ennuyée.

- Je comprends.

Je ne dis rien de plus, car au fond, qu'avais-je à ajouter? Je fermai les yeux et me relevai, n'ayant pas plus envie de me faire rembarrer pour la soirée. Mais je n'avais pas tout dis, et les mots de mon père résonnaient à mes oreilles.

- Tu sais, on m'a dit un jour que les seuls obstacles à notre bonheur, c'était nous qui nous les imposions. Il faut parfois être égoïste pour être heureux.

Je tournai les talons, et avec calme, je conclus, mains dans les poches.

- Tu m'excuseras, mais je suis fatiguée. Bonne nuit Misao.


Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥] - Page 2 Bv3g
##   Ven 28 Aoû 2015 - 19:41

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Assis par terre, je réponds à Joyce tout en fixant le ciel d'un air fatigué. Être adulte... ça veut dire quoi, au final ? Qu'on est capables de s'occuper de nous seuls ? C'est ce que je fais, mais ça ne me fait pas que du bien, et je le sais. M'en remettre un peu aux autres m'aiderait probablement, c'est ce que j'avais admis avec Roxanne. Elle m'avait guidée sur une bonne voie, je crois, mais comme toujours je n'ai pas réussi à accepter tout ça. Accepter qu'il fallait que je mette mon égo de côté, comme accepter qu'il fallait que je cesse de m'en faire à propos de tout. Même mon côté obsessionnel s'était un peu arrangé. Maintenant, c'est pire que tout. Je suis fatigué, si vous saviez à quel point. (C'est là que vous me répondez qu'il est super tard et que c'est normal, c'est ça ?)

Cependant, quelque chose dans l'expression et l'intonation de Joyce après ça. Je ne sais pas, il y a une sorte de distance, quelque chose qui me fait penser - probablement justement - que je l'ai blessée. Elle se lève et je la regarde faire, sans comprendre. Nous sommes les seules personnes à nous imposer des obstacles, hein... C'est pas totalement faux, mais je n'ai pas envie d'y penser pour le moment. C'est pas l'heure pour ça. Je jette cependant un regard interrogateur à la blonde qui fait demi-tour vers l'institut. Un soupir m'échappe, et je me lève moi aussi avant de courir pour me mettre à sa hauteur.

- T'en vas pas comme ça. Tu es vexée par ce que j'ai dit ?

Je fais la moue à cette idée.

- Je voulais pas que tu le prennes mal. C'est juste que j'en ai marre de me comporter comme les autres veulent que je me comporte. Ça ne veut pas dire que je ne prends pas en compte les conseils qu'on me donne.

À mon tour, je plante mes mains dans mes poches.

- Allez, je te raccompagne. Je suis dans le même couloir de toute manière.



Parle en #b7273d.
##   Dim 13 Sep 2015 - 15:46

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

- T'en vas pas comme ça. Tu es vexée par ce que j'ai dit ?

Il m'avait rattrapé en quelques foulées à peine. Franchement, c'était de l'abus. Même pas je pouvais le semer. Fait chier.
Je soupirai avec agacement, plus touchée parce qu'il avait dit que je ne voulais l'admettre. Il était comme les autres. Il me traitait comme une enfant.

-  Non je suis pas vexée. Mais je comprends pas. Pourquoi parce que vous seriez plus âgés, vous sauriez mieux gérer? Et ne me répond pas que vous avez plus d'expérience.

Je comprenais pas. J'étais en contre avec cette théorie. Je supportai pas qu'on me dise que tu haut de mes seize ans, je n'avais rien vécu. Parce que c'était faux. Alors certes je n'avais pas la maturité d'une personne d'âge mûr, mais je n'avais pas non plus celle sciant à mon âge.
Je continuai de marcher sans le regarder.

- Je voulais pas que tu le prennes mal. C'est juste que j'en ai marre de me comporter comme les autres veulent que je me comporte. Ça ne veut pas dire que je ne prends pas en compte les conseils qu'on me donne.

Il avait raison sur le principe. Moi non plus je ne supportai plus que l'on me dise quoi faire ou pas. J'ai soupiré et je l'ai attendu.

- Allez, je te raccompagne. Je suis dans le même couloir de toute manière.

J'ai souris, calmée.

- OK. Dis... On se fera d'autres entraînements un de ces quatre?

Oui, c'était ma manière à moi de lui demander de me pardonner mon excès de colère injustifiée.
Quand je regagnai ma chambre cette nuit-là, je m'étais habilement débrouillée puisque j'avais su soutiré son numéro à Misao. Comme ça, je pourrais toujours lui rappeler d'aller frapper des balles plutôt que la tête de ceux qui lui revenaient pas non?


Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥] - Page 2 Bv3g
##   Dim 27 Sep 2015 - 23:13

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 540
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Pourquoi on saurait mieux gérer parce qu'on est plus âgé ? Je fais la moue. C'est pas vraiment ce que j'ai voulu dire. C'est plutôt que, quand on a un certain âge (et là j'ai l'impression d'avoir mille ans en disant ça), on a pas spécialement envie de se faire réprimander par plus jeune que soi. Ça donne l'impression d'être encore plus minable que ce qu'on pensait auparavant. Ouais, parce qu'on a tendance à croire qu'il faut réussir à être plus fort, ou du moins paraître plus fort, aux yeux des plus jeunes. Sûrement parce que c'est ce qu'on appelle "le devoir des aînés" ou je sais pas quelles conneries. C'est juste qu'elle a dix ans de moins que moi, et que j'estime que j'ai pas à la mêler à mes histoires. C'est trop sanglant, c'est trop inhumain pour pouvoir intégrer qui que ce soit là-dedans. J'ai tenté avec Roxanne, et au final, j'ai fini par m'en éloigner. Peut-être que je l'ai perdue définitivement, je sais pas. Pour ça faudrait que j'retourne lui parler, ahah. Pas maintenant. Je peux pas. J'ai pas le courage, plus assez de forces. Je me mordille la lèvre, en me disant qu'il faudrait que j'en parle à ma frangine. Mais vu comme c'est parti...

Je secoue la tête, lentement.

- C'est pas ça, c'est juste... On devrait pouvoir gérer seuls, c'est tout. Puis ça va, je me débrouille en général.

Enfin, je dis ça, mais si j'avais géré, je serais pas à Terrae. Si on avait géré, personne ne serait ici...

Finalement... Je m'explique, et elle ne répond pas. Elle se renfrogne un peu, puis étire un sourire. Alors j'me sens un peu plus rassuré.

- Ouais, bien sûr. Quand tu veux. Je suis dans les dortoirs des feux, alors hésites pas à passer. C'est marqué "Misao HONDA" sur la porte. En japonais et dans votre alphabet. Tu devrais trouver !

Je souris aussi. Mal à l'aise, me passe une main sur la nuque. Au final, on a encore un peu discuté. Elle a récupéré mon numéro, j'ai enregistré le sien, et on est allés se coucher tous les deux. À peine la tête posée sur l'oreiller, je me suis endormi. Finalement, c'était une bonne soirée, tout de même...



Parle en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

Tu veux un McFlurry ? [Joyce ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.
Aller à la page : Précédent  1, 2