Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
À écouter le souffle du vent...
#   Dim 5 Juin 2011 - 18:49
avatar
Invité

- P-pardon...

Attrapant la main qu’il me tendait, je me relevais à mon tour en toussotant légèrement. Retirant les petites saletés dues à ma chute, je regardais A-Chan du coin de l’œil en même temps.

- Ce n’est rien, je … C’est à moi de m’excuser …

Affichant un petit air gêné, je finis par laisser un sourire se dessiner sur mes lèvres. Laissant par la même occasion un petit rire sortir, je finis par rire à pleine bouche.

- Gomenasaï, autant en rire que rester comme deux poireaux embarrassés n’est ce pas ?

Attrapant sa main, je le tirais avec moi pour qu’on continue à marcher ensemble, restant ainsi, je me disais qu’en le tenant, je ne tomberai plus et puis … J’en avais envie aussi … lui tenir la main.

- Cela ne te dérange pas ? Je n’ai plus vraiment envie de tomber …

Quoi que ? Si c’était pour se retrouver sans la même position, pourquoi pas. Mais mon dos souffrira bien trop si je ne faisais que ça.

- Tu es bien différent de Ma-Chan finalement, si ca avait été elle, elle m’aurait sans doute sauté dessus.

Un mauvais souvenir ? Oui, c’était le cas.
#   Dim 5 Juin 2011 - 19:07
avatar
Invité

Je l'aidai à se relever, et m’époussetais en même temps qu'elle.

- Ce n'est pas de votre faute, ça arrive à tout le monde, murmurais-je presque, les joues encore rouges.

Finalement, elle éclata de rire, me donnant envie de faire de même. Je ne laissai pourtant s'échapper d'entre mes lèvres qu'un petit rire bref, tout de même secondé d'un grand sourire.

- C'est bien vrai. On a vraiment l'air de deux courges, comme ça... souris-je distraitement en me repassant une main dans les cheveux.

A croire que c'était devenu une manie... Une sorte de tic qui me prenait de plus en plus souvent, et dont je peinais à me débarrasser.
Finalement, elle rattrapa ma main et se remit en route, ne la lâchant plus.

- Non... Ça ne me dérange pas.


Je serrai doucement sa main dans la mienne, continuant à marcher à ses côtés. Lorsqu'elle parla de ma sœur, j'eus un rire gêné.

- C'est vrai qu'elle a tendance à sauter sur tout ce qui a une poitrine et qui passe à sa portée... Mais bon, je suppose qu'elle n'est pas si terrible que ça. Si ?...


Je soupirai.

- Enfin, quoi qu'il en soit... Ce n'est pas dans mon caractère.

Non, elle et moi, nous sommes complètement opposés. Il n'y avait aucune ressemblance... Sauf, peut-être, le fait de chérir les personnes que nous aimons de tout notre cœur.
#   Dim 5 Juin 2011 - 19:25
avatar
Invité

- C'est vrai qu'elle a tendance à sauter sur tout ce qui a une poitrine et qui passe à sa portée... Mais bon, je suppose qu'elle n'est pas si terrible que ça. Si ?...

C’était le moins qu’on puisse dire, mais je l’aimais elle … Elle était spéciale pour moi après tout. C’était la première que j’avais été cherché et surtout, celle qui m’avait porté le plus d’attention depuis que je résidais à Terrae.

- Enfin, quoi qu'il en soit... Ce n'est pas dans mon caractère.

C’était bien ainsi, il serait peu amusant qu’il me saute aussi dessus n’est ce pas ? Je ne sais pas si ce que je pensais était juste ou non, juste que j’aimais ce genre de caractère, même si j’aimais aussi ceux qui me surprenaient comme Ma-Chan. Je suis étrange n’est ce pas ?

- Elle n’est pas si terrible que ça, c’est vrai, je l’aime beaucoup à vrai dire. Même si il est difficile de comprendre les ¾ de ses faits et dires.

Lui souriant en lui tenant toujours la main, nous empruntions un nouveau sentier entouré d’arbres. Ce paysage était assez joli, on pouvait entre le vent souffler conte les feuilles tandis que celles-ci dansèrent dans les airs. Les rayons du soleil traversant ces mêmes feuilles laissant apparaître des petits vaisseaux lumineux sur le sol.

- Enfin soit, ne s’éternisons pas sur son sujet, parle moi un peu toi, A-Chan. Tu as des hobbies ?



#   Dim 5 Juin 2011 - 21:24
avatar
Invité

Je souris en entendant ses dires. C'était vrai que Maria avait une forte propension à raconter des choses hallucinantes et dénuées de tout sens. Et de tout sens moral, aussi. A se demander si on a vraiment été élevés dans la même famille, parce que vraiment... Parfois, cette pauvre Marina en tenait une couche. Nooon, je l'aime beaucoup, hein ! Mais bon, voilà, faut dire les choses comme elles le sont ! Elle est un peu débiles sur les bords sur certains points, mais je suis sûr qu'elle peut être intelligente ! ... Parfois, dans certains cas particuliers.
Nous entrâmes dans une allée entourée d'arbres de toute part, au paysage sublime. Je ne me souvenais pas être un jour passé par ici, et j'étais reconnaissant à ma compagne pour m'avoir mené jusqu'ici sans que je ne m'en rende vraiment compte. Parce qu'en fait, je la suivais tout simplement, depuis tout à l'heure, je ne savais même pas si je serai capable de retrouver le chemin jusqu'à l'institut de là où nous étions.
Lorsqu'elle me demanda quels étaient mes hobbies, je pris mon temps pour réfléchir. Mes hobbies ? Qu'est-ce que j'aime faire, en somme ? Eh bien...

- Je ne sais pas trop... Lire, écouter de la musique... Dormir. Je n'ai pas vraiment de hobbies particuliers...


Je tournai la tête vers elle, lui souriant.

- Et pour toi ?
#   Dim 5 Juin 2011 - 21:45
avatar
Invité

- Et pour toi ?

Prenant un air songeur, je laissais le silence se faire place entre nous. Je n’avais pas vraiment d’hobbies en fait … je passais mon temps, parce qu’il fallait que je le passe. Sinon à part ça, apprécier ce que je faisais ?

- J’aime trouver le temps pour me relaxer, m’entrainer et dessiner de temps en temps aussi. Sinon, à part ça, je ne sais pas vraiment …

Il va me prendre pour une personne ennuyeuse, j’en suis sur ! Je vais perdre toute crédibilité en face de lui, ca y était ! Je suis finie …

- J’aime le chocolat … Si je pouvais, je m’envolerai vers un pays imaginaire ou tu serais en chocolat … Je suis un peu enfantine sur les bords, je l’avoue …

Rougissant légèrement face à cela, je tournais la tête dans le sens opposé afin qu’il ne remarque pas mon embarra du moment. Non mais sérieusement Miya ! Tu as 22 ans ! Et que fais-tu ? Tu ne sais même pas comment te comporter avec un homme !

- Arrêtons de parler de moi, tu aimes les animaux ?
#   Mar 7 Juin 2011 - 19:05
avatar
Invité

Vous savez quoi ? J'aime le vent. C'est reposant, c'est frais. Et surtout, sa présence me calme. C'est détendant, tellement... Tellement bien, à vrai dire. Tout simplement. Et puis, le soleil. Le soleil aussi, c'est beau ! C'est tout chaud, ça brille, et ça nous fait bronzer ! Avec ça, on devient super classe en un clin d’œil ! Et puis, ça réchauffe les cœurs, même si ça éblouit les yeux ! (Vous allez me dire, qu'est-ce que ça peut éblouir d'autre, aussi. C'est d'une logique tellement débile que ça en devient logique ! ... Enfin... Euh... Vous m'avez compris, laissez tomber. Pfeuh...) Et puis, avec le soleil, ou plutôt sans, on serait tout le temps en hiver ! Vous imaginez, dans le froid permanent ?! J'ai pas envie de me transformer en une espèce de bonhomme de neige mutant extraterrestre qui vient d'Italie ! (Cherchez la logique ! Un extraterrestre qui vient d'Italie. Tout prend son sens !) Et puis, le ciel, là, on dirait carrément une peinture, tellement il est beau ! Et les arbres, tellement beaux, présents... Tellement VERTS !
...
Ooooh ! Y a même une mouche ! Vous imaginez ! C'est super bizarre, une mouche, quand même. C'est trop... AÏEUH ! Merde ! C'était pas une mouche ! C'était un moustiiiique ! Mon bras, bordel ! Ça commence déjà à me démanger ! Saloper-... Sapristi. Pfeuh. J'suis pas vulgaire, d'abord !
Heurm.
Bon, je viens de sortir un nombre incalculable de conneries en moins de trente secondes (oui, oui, ça fait trente secondes que j'ai commencé à penser. ... Enfin, euh... Bref, chut.), mais c'est pas grave. Écoutons tout de même ce que notre chère compagne a à nous dire !
Me parlant de sa passion pour le chocolat, je pouffai légèrement de rire. Alors là, je peux le dire, c'est trop chou !

- Moi aussi, j'aime énormément le chocolat, mais ce n'est évidemment pas ce que je préfère, lui souris-je, levant les yeux vers le ciel.

Je les fermai un instant, avant de répondre :

- Oui, je les aime bien. Même si ça dépend de l'animal en question, je les apprécie en général. Ceux que je préfère, ce sont les oiseaux... Parce qu'ils sont libres d'aller où bon leur semble, sans restriction.

Lui lançant un sourire amical, je lui retournai la question :

- Et toi, lesquels préfères-tu ?
#   Mar 7 Juin 2011 - 19:25
avatar
Invité

- Moi aussi, j'aime énormément le chocolat, mais ce n'est évidemment pas ce que je préfère.

Laissant un sourire content apparaître sur mon visage, j’étais contente qu’il ne m’avait pas prise pour une demeurée fanatique du chocolat non plus. L’écoutant parler, je fermais les yeux en laissant sa douce voix me bercer.

- Oui, je les aime bien. Même si ça dépend de l'animal en question, je les apprécie en général. Ceux que je préfère, ce sont les oiseaux... Parce qu'ils sont libres d'aller où bon leur semble, sans restriction.

J’aimais cette métaphore sur les oiseaux, moi-même j’en étais un en quelque sorte, je profitais de ma liberté et des airs pour m’envoler. Se pourrait-il qu’il était en cage par le passé ? C’est fort possible, plusieurs interprétations peuvent être prise en compte pour le mot « liberté ».

- Et toi, lesquels préfères-tu ?

Prenant un air penseur, je me demandais quel était mon animal favori, je n’aimais pas les animaux en général, je préférais … autre chose. Ne me demander pas pourquoi, mais j’ai la phobie de ces choses qui rampent, grippent, sur pattes, sur queues ?

- Les chattes.

Me rendant compte de ce que je venais de dire, j’écarquillais les yeux avant de me retourner vers Anthony en lui faisant des signes de la main pour lui dire que ce n’était pas ce que je voulais dire.

- Les félins en général en fait, je n’aime pas les autres animaux … C’est … ca fait peur vois-tu ?

Souriant jaune, je continuais à avancer jusqu’à ce que j’aperçoive une petite tête blonde au loin que je connaissais plus que tout autre chose.

- Non … Vraiment ?

Me parlant à moi-même en regardant la jeune fille arriver à notre hauteur avec un sourire ravageur, je m’imaginais déjà le nombre de conneries qu’elle allait sortir dans les trois secondes.

- Hello People, on s’accorde une balade en amoureux ?! C’est ça hein ?

Abordant son sourire plus que stupide, je voulu lui dire non que ce n’était pas le cas, quand celle-ci vint attraper le bras de son frère pour lui dire quelque chose.

- Alors comme ça, monsieur pose les pattes sur ce qui m’appartient maintenant ?

Eclatant de rire bruyamment, elle se retirant pour finalement commenter elle-même sa bêtise.

- Non mais je lool, et sinon, c’est depuis quand vous deux ? Je suis trop étonnée là !

#   Mar 7 Juin 2011 - 20:40
avatar
Invité

Je souris, alors qu'elle se rattrapait sur sa bêtise. Elle n'arrêtait pas de faire des gaffes et c'en devenait vraiment amusant. Que ce soit dans ses gestes ou dans ses paroles, elle ne cessait d'en faire, en réalité. Me concentrant sur sa seconde phrase, je notai dans un coin de mon esprit qu'elle ne les aimait pas, sauf les félins en général. C'était vrai qu'ils dégageaient un certain charme ; ils étaient intelligents, indépendants. Ils se débrouillaient toujours avec ce qu'ils avaient, comme ils le pouvaient. C'était des animaux plutôt intéressant, dans certains points de vue.
Puis, avec un sentiment proche du désespoir, je vis une jeune femme blonde s'avancer vers nous avec un sourire de dix pieds de long : son sourire habituel, à vrai dire. Moi qui, en venant au parc, espérait être un peu au calme, j'étais servi. La personne que je souhaitais justement éviter le plus en cette matinée fraîche et ensoleillée. La vraie merde. Marina, je te déteste, tu le sais, ça, pas vrai ? Non, vraiment, je te hais, parfois.
Alors qu'elle arrivait juste face à nous, elle nous lança :

- Hello People, on s’accorde une balade en amoureux ?! C’est ça hein ?

- On ne peut pas vraiment dire "en amoureux", on s'est rencontré y a pas une heure... lui soufflai-je, exaspéré par tant de débilité.

Alors qu'elle s'accrochait à mon bras, je lâchai instinctivement la main de Miya pour tenter de la faire décoller, avec une forte envie de l'envoyer paître ailleurs.
Je ne répondis pas, soupirant simplement. Ce qu'elle pouvait être cruche et s'inventer des trucs, parfois ! Nan mais sérieusement... J'y crois pas, quoi. Comment on peut se faire autant d'illusions en... En si peu de temps, quoi ?!
#   Mar 7 Juin 2011 - 20:59
avatar
Invité

- On ne peut pas vraiment dire "en amoureux", on s'est rencontré y a pas une heure...

Ouais bah pour mon frangin, il était mais vraiment, mais vraiment même pas marrant quoi ! Moi qui m’attendait à annoncer le couple de l’année à tout le bahut ! Voilà que j’avais plus rien d’intéressant …

Soupirant de lassitude, je m’arrêtais coup sec en sentant une douleur sur ma tête. Me retournant vers la personne qui m’avait frapper, je fis ma tête de chien battu avant de gueuler, parce ouais, parler c’est impossible pour moi, je gueulais donc :

- Non mai, t’en as pas marre de me menacer avec ton bout de bois à la con ?!

J’aurai du me retenir, j’aurai pas du dire « à la con ». Je voyais son visage se déformer petit à petit pour finalement aborder un sourire terrifiant. Je voyais sa main sortir sa lame petit à petit et surtout, j’entendais son :

- Ma-Chan … N’as-tu pas compris la dernière fois ?

Lâchant un « Eurck », je me pressais d’aller derrière mon grand frère de manière à ce que celui-ci me protège. Face à mon geste, Miya referma son étui de son arme de la mort avant de soupirer et de dire d’une voix faussement peinée :

- Ce n’est pas comme si j’allais vraiment te découper en rondelle Ma-Chan, en plus, tu déranges ton frère, n’as-tu donc rien d’autre à faire ?

Me couper en rondelle ? Evidement qu’elle en serait capable ! C’est une folle furieuse et en plus … Elle a sa put’n d’aura « gentille » qui cache tout, la salope ouais ! Ouais j’arrête, je jure de trop là … Ta gueule du con.

- Et sinon Antonio, tu fais quoi ici toi ? Je savais pas que t’aimais te balader dans le parc !

#   Mar 14 Juin 2011 - 21:30
avatar
Invité

Et après, on se demande pourquoi je recherche aaabsolument le calme, hein... Ou plutôt pourquoi je recherche absolument un endroit où, de préférence, ma chère et tendre Marina n'était PAS. Parce que, partout où elle n'est pas là, il règne une sorte de... De calme, calme absolument ooobligatoire à quelqu'un comme moi, en fait. Depuis qu'on est tout gamins, depuis notre plus tendre enfance... Elle a toujours été à courir partout et à crier dans tous les sens. D'ailleurs, je me souviens encore du jour de notre rencontre, quand ma mère, la notre, m'avait dit : « Eh bien, voilà ta petite sœur Maria ! ». Je lui avais répondu par quelque chose comme « Mais c'est quoi une petite sœur ? C'est bruyant... »... Et elle avait rit, me montrant le visage poupin de celle qui deviendrait la personne la plus importante à mes yeux. Ma petite Marina... Ma petite Maria. Aux longues boucles d'or, aux yeux topaze. Mais sa beauté et son charme ont beau n'avoir pu qu'augmenté avec le temps, ses tendances à crier et courir en tous sens ont suivi le mouvement, et il me semble bien que c'est encore pire qu'auparavant.
Laissant un fin sourire se placer sur mes lèvres, j'observai les deux jeunes femmes se chamailler à mes côtés. Se cachant derrière moi, Marina cherchait à échapper aux foudres de notre chère Master Air. À ces mots, j'acquiesçais discrètement, pouffant légèrement de rire, entièrement d'accord avec la plus âgée des deux.

- Bah... J'aime bien être au calme, tu sais...

Quoi ? C'est pas comme si je lui disais un truc genre : « Genre depuis que t'es arrivée, c'est dur. », hein !

- Et toi ? C'est plutôt ça, qui est étonnant, à vrai dire !

Avisant des bruits de pas derrière moi, je me retournai... Avant de reporter immédiatement mon attention du côté opposé. Oh. Mon. Dieu. C'est une blague ? Dieu est contre moi. Ou alors c'est Satan qui l'est ? Je suis sûr que c'est ça ...! Enfin, un des deux. J'ai fait quelque chose de mal ? Trop pas, nan mais arrêtez ! J'ai même pas (trop) pensé du mal de ma sœur, cette fois ! Je vous jure que je serais saaaage !
Grinçant des dents en entendant cette voix détestable et détestée, je me retins subitement pour hurler au désespoir.

- Ooooh, mais qui vois-je ?! Serais-ce donc ce cher et tendre Antonio ? Et la sympathique Miya ! Quelle chance ! Oooh, et vous, vous êtes ?

- Aaron, tiens donc.

Je me tournai finalement vers lui, une lueur meurtrière dans le regard, le voyant toujours s'avancer de sa démarche... Enjouée. Il a poussé quelqu'un au suicide pour être aussi heureux ?

- C'est ma sœur, Marina.


J'insistai bien sur la phrase, lui faisant comprendre à l'aide de toutes les mauvaises ondes que je possédais qu'il avait pas intérêt à la toucher ou même ne serait-ce que l'approcher ou la reluquer de trop près. Faut pas déconner, non plus.
Ignorant mon avertissement (oh le con ! Il l'a fait exprès en plus ! Mais quel, mais queeeel...), il plaça son bras autour des frêles épaules de ma sœur, continuant son babillage sans se soucier de moi.

- Marina Da Ponte, alors, hein ? Enchanté ! Moi, c'est Aaron Williams ma belle ! Je suis Master Tonnerre, lui sourit-il, d'un sourire tellement ignoble que j'en gerberais presque. (Nan, je suis juste sur les nerfs, me croyez pas tous comme ça ! C'est pas qu'il est moche maiiiis... Il drague ma sœur, quoi ! L'enculé !)

- Aaron, le prévins-je, menaçant.

- Et Miyaaa, comment vas-tuuuu ?! Ca fait longtemps dis-moi ! Au moins depuis... Bah longtemps, en fait.

C'est moi ou... Il m'ignore genre royalement, là ?... Putain, retenez-moi ou je le bute... ... Enfait non, me retenez pas.
#   Mer 15 Juin 2011 - 0:50
avatar
Invité

- Marina Da Ponte, alors, hein ? Enchanté ! Moi, c'est Aaron Williams ma belle ! Je suis Master Tonnerre.

N’était-il pas un peu trop familier avec MA Ma-Chan ? Non, je me faisais des idées, il ne faisait que se présenter n’est ce pas ? Pourtant, à cet instant là, je crois que le vent à tourner violement … Pourquoi ? Parce qu’elle était ma propriété. Non je plaisante … Elle n’est pas à moi, elle est à … tout le monde … Non, je l’avoue, elle est mienne. Mais non, je ne suis pas possessive, jalouse et complètement folle … Touches, je te bouffe.

Le voyant enfin porter son attention sur moi, il ignora avec tellement d’aisance Anthony que j’en aurai presque rit si ce n’était pas lui qui était devant moi. Ce n’était pas que je ne l’aimais pas … Je l’appréciais … Loin, de l’autre bout de l’école où je ne pouvais pas entendre ses conneries diverses …

- Et Miyaaa, comment vas-tuuuu ?! Ca fait longtemps dis-moi ! Au moins depuis... Bah longtemps, en fait.

Longtemps, c’était le moins qu’on puisse dire, comment réagirait-il si je lui disais que cela était voulu ? Non pas que … Mais vous avez comprit … Et non, il ne faut pas se faire de fausses idées, j’aime tout le monde … Oui, oui, je suis sincère ! Mentir ? Moi ? Je ne dirai rien à ce sujet …

- Aa-Kun … Quelle bonne surprise de te voir ici, aurais-tu tant de temps libre que cela mon cher ?

Non, ce n’était pas une réflexion pour qu’il parte … Non juste que je crois … En voyant la tête d’Anthony-Kun que lui et moi, devions avoir cette chose en commun à son égard … nous protégeant le plus possible de sa … bêtise, pour rester polie.

- Waaah t’es le connard qui est venu chercher mon frère hein ?! Put’n mais trop bon ! Je voulais justement voir ta tête ! Il n’a pas arrêté de parler de toi, « le débile à conneries », c’était le méga surnom que je t’avais trouvé ! Et maintenant, je sais enfin ton prénom !

éclatant de rire, à ce moment là, je crois que la chose que je voulais faire le plus, c’était me cacher quelque part. ou encore m’envoler ! Oui, bonne idée ! Je vais m’envoler et quitter cette scène qui deviendra dramatique dans peu ! Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, la blonde à aubergines continua comme si rien n’était d’un ton enjoué :

- Je me présente, ouais ! Moi c’est Marina Da Ponte, la sister du mec rigide là bas !

Pointant son frère du doigt, elle continua les étoiles plein les yeux :

- Tu peux m’appeler la deuxième débile sur pattes, on se comprend entre crétin fini non ?

Elle se foutait de la gueule du monde ? Oui, cela devait être le cas n’est ce pas ? Elle n’était quand même pas sérieuse … était-ce sa manière de sympathiser avec … les gens de son espèce ?

- Ma-Chan … Tu …

Avant que je ne puisse continuer, on me coupa net. Awh … Voler vers un autre ciel en suivant le vent …

#   Mer 15 Juin 2011 - 15:50

Personnage ~
► Âge : 28 ans, contre toute attente... Oui j'ai survécu jusqu'ici !
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2427
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths. LOL. Je sais ça me fait rire aussi.
Humeur : Ahaha. Euh...

{HRP : ... Ca devient compliqué, là. >O>}


Je vous raconte pas la journée de fouuuuu ! En fait, je me suis réveillé, ce matin... Mais pas par le son strident de mon réveil, noooon ! Par le son insupportable de mon portable. Vraiment, vraiment, vraiiiiment, ça commençait sérieusement à me faire bien bien bieeeen chier ! Enfin bref, comme d'hab', réveillé à pas d'heure, alors que je m'étais bourré la gueule au bar la veille, c'est vraiment, vraiment pas drôle. La tête dans le cul, j'avais rapidement (ouais, une heure, quoi... J'ai failli m'endormir, rigolez pas !) pris une douche pour me revigorer. Une douche bieeen chaude comme je les aime ! C'était le seuuuul truc qui ne prenait pas vie pour me pourrir la mienne, à vrai dire... C'est pour ça que je l'aime bien, ma douche, vous savez.
Donc bon, après m'être habillé, j'avais rapidement pris mes clopes pour me diriger vers la forêt près du parc, histoire de me faire une petite séance de « Retrouvons notre chemin dans les broussailles » ! C'est un jeu assez marrant, sauuuuf quand tu finis par te perdre et qu'au final, tu te retrouves à essayer de retrouver ton chemin toute la journée (et la nuit, aussi...), avant de te rendre compte qu'en réalité tu étais juste à côté de la sortie et que... Merde, attendez, je me souviens plus du début de ma phrase, là...
Me dirigeant, donc, vers la forêt (tout ça pour ça ! Quelle énergie de perdue !), j'eus le plaisir de ne voir sortir personne de chez lui et donc étais complètement tranquiiiiille ! Quel bonheur, quel bonheur ! Pas de Hideko, pas de Haley ! Enfin, en même temps, tu me diras que vu l'heure habituelle à laquelle elles se lèvent... Il était un peu tôt, quand même, là.
Marchant le long d'un chemin sinueux, j'aperçus de loin la longue chevelure de Miya et celle blonde d'Antonio et d'une jeune fille que je savais être sa sœur. Les saluant joyeusement, je m'avançai vers cette dernière en ignorant plus que royalement le petit Italien (qui d'ailleurs était plus grand que moi mais je vous emmerde quand même) et les mauvaises ondes du sensei.

- Aa-Kun … Quelle bonne surprise de te voir ici, aurais-tu tant de temps libre que cela mon cher ?

- Moi ? Tu sais, il est tôt, alors du temps libre, j'en ai plein plein plein !

M'interrompant, je regardai ma montre.

- Au fait, Miya, on a une réunion à 10h, non ? Tu crois que si je me perds dans la forêt, ce sera un motif acceptable pour sécher ? lui demandais-je soudainement, l'air parfaitement sérieux.

La jeune Da Ponte prit ensuite la parole :

- Waaah t’es le connard qui est venu chercher mon frère hein ?! Put’n mais trop bon ! Je voulais justement voir ta tête ! Il n’a pas arrêté de parler de toi, « le débile à conneries », c’était le méga surnom que je t’avais trouvé ! Et maintenant, je sais enfin ton prénom ! Je me présente, ouais ! Moi c’est Marina Da Ponte, la sister du mec rigide là bas !

- Marina ! Qui est un mec rigide, bordel ?!


Répondant par la positive, sautillant presque, je joignais mes deux mains devant moi, un énorme sourire aux lèvres :

- Ouiiii, c'est moi ! Et alors comme ça, on parle de moi à son entourage, hein ? rajoutais-je à l'attention d'Anthony.

- Mais tais-toi un peu, pour voir ! s'enflamma-t-il.

Ignorant d'une manière assez formidable son frère, la jeune Marina rajouta :

- Tu peux m’appeler la deuxième débile sur pattes, on se comprend entre crétin fini non ?


- Ah ah ! Bien sûr que ouais ! Mais bon, tu dis ça, mais je suis pas si débile que ça !

- Non, non, à peine...

- J'vais ignorer.

- Ma-Chan … Tu …


Miya tenta de prendre la parole, et Anthony lui fit un signe négatif.

- Laisse-les, ça sert à rien, soupira-t-il. Ils sont aussi débiles l'un que l'autre de toute façon, pas vrai ? Laisse-les dire.

- Mais trop paaaaas !
le contrais-je.

Pour qui il se preeeeend ?! Il est trop pas sympa ! Peufeuteuh. Laisse-moi m'amuser !



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
#   Mer 15 Juin 2011 - 17:55
avatar
Invité

- Laisse-les, ça sert à rien, ils sont aussi débiles l'un que l'autre de toute façon, pas vrai ? Laisse-les dire.

Pointant du doigt mon frère d’un air mauvais, je me demande ce qui m’a retenu de lui arracher la tête, personne ne me traite de débile ! Sauf moi-même évidemment !

- Mais trop paaaaas !

Il avait raison avec c’est « trop pas ! » Non mais quoi ? T’as vu ma tête ? J’ai l’air d’une débile moi ? Quoi ? Ouais ?! Non mais je vais t’en foutre des … !

Pointant ce qu’il me servait de frère du doigt d’un air toujours aussi débile, je respirai un bon coup d’air avant de gueuler d’un coup :

- Non mais je ne te permets pas !

Tu croyais quoi ? Que j’allais dire oui, oui, bien sur, fonçant presque sur lui, je m’arrêtais en sentant une lame froide contre ma joue gauche. Regardant en arrière sans vraiment bouger, je souriais jaune en voyant la grande et chère Miya …

- Ah …

- « Ah » ?

- Ouais … « Ah … » …

Sentant une sueur froide couler de mon front, je fis mon air de chien battu en accourant vers l’autre débile. Ouais, entre débile, on se permet des familiarités ! Me cachant derrière lui en faisant aussi mon air de « Je suis une fille battue », je lui dis d’un air apeuré :

- Dis … Tu vas me sauver hein ? Ils sont méchants avec moi !

Non mais je veux pas qu’il se batte ou autre, j’aime juste jouer les victimes « XD », quoi.


HRP: Ouais =_=
#   Dim 3 Juil 2011 - 18:48
avatar
Invité

Là, je sèche. Vraiment, je sèche.
Ils sont faits pour s'entendre, ces deux là, en tout cas ! Je rêve de m'éclipser bieeeeen tranquillement.

- T'inquiète pas, Ma-chan, je te sauverais !

Ouais, ouais, c'est ça, vive la pose à la super héros... Sauf que venant de lui, ça faisait juste plus con qu'autre chose. J'ai envie de les baffer, tous, un par un. Nan, vraiment. Marina, Aaron... Ils sont vraiment trop CONS, ou je rêve ?
Soupirant de désespoir, je haussais les épaules.

- Bon, écoutez, moi j'vais vous laisser. Vous avez l'air de teeeellement bien vous entendre, alors bon... J'veux pas déranger, moi ! Enfin, si quelqu'un veut venir avec, je dis pas non... Enfin, sauf Aaron, mais est-ce réellement la peine de le préciser ?
- C'est pas gentil, ça, 'tonio. J'veux plus t'parler, d'abord !
- Tant mieux...


Non, en fait, déranger, je m'en fous, je veux juste me barrer d'ici très gentiment. Et rapidement, aussi. J'eus rapidement l'envie de demander à Miya si elle voulait m'accompagner, mais me dis que ça ne se faisait peut-être pas. Enfin, c'est sûr qu'elle a tellement l'air d'apprécier Aaron !... Comme tout le monde en fait. J'suis sûr que tout le monde le déteste ! Et c'est bien fait pour lui. Il m'énerve. Il m'éneeeeerve ! Et puis casse-toi de lààà, pose pas tes mains comme ça sur les épaules de ma sœuuuur !
Retenant un grognement, je fis demi tour, secouant la main.

- Bye bye !

Je m'en fous de ce que fait Marina, moi... Tant que c'est pas devant moi. En beaucoup plus clair : je n'ai AUCUN regret de l'abandonner entre les mains de ce psychopathe. Elle l'a cherché, hein !
#   Lun 4 Juil 2011 - 2:13
avatar
Invité

- Bon, écoutez, moi j'vais vous laisser. Vous avez l'air de teeeellement bien vous entendre, alors bon... J’ne veux pas déranger, moi ! Enfin, si quelqu'un veut venir avec, je dis pas non... Enfin, sauf Aaron, mais est-ce réellement la peine de le préciser ?

J’allais lui dire que je me faisais un plaisir de m’évader de ce cauchemar avec lui, mais notre cher et bien aimé Aaron prit la parole pour lui balancer un « C'est pas gentil, ça, 'tonio. J'veux plus t'parler, d'abord ! ».

Je ne sais pas si je devais pleurer ou crier à ce moment là, je crois que l’option se taire était encore mieux. Je vis Marina s’approcher de moi pour me regarder avec son air de chien battu aussi. Que me voulait-elle ? Avais-je fais ou justement pas fais ce qu’elle désirait ?

- Tu vas te casser avec lui ?

Pardon ? Je crois qu’à ce moment là, j’ai perdu mon teint pale pour rougir comme une tomate en me demandant ce que me voulait ce regard et surtout, ce sourire pervers qu’elle affichait avec tellement d’énergie.

- Bye bye !

Me retournant vers la silhouette d’Anthony, j’accouru presque vers lui pour lui attraper la main avec un petit sourire gêné. Faisant un petit signe à mes amis de fortunes en grimaçant légèrement, je dis :

- Nous nous reverrons sans doute dans peu … au revoir.

Faisant un petit signe de la main, je regardais une dernière fois Marina se retourner vers Aaron en lui adressant un sourire amusé avant de dire :

- Ils sont pas chou ces deux coincés du cul là bas ?

Elle … Je la tuerai un jour !
 

À écouter le souffle du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant