Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Quand les grands esprits se rencontrent (PV Joyce)
##   Ven 8 Mai - 13:27

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le goût acier du sang l'anima. Machinalement, ses jambes le portèrent avec le peu de force qu'il restait. Ne demande pas comment il s'en est sorti pour arriver jusqu'à sa chambre. Il ne saurait le dire lui même. Inconscient, tout ce qu'il put se souvenir, ce fut la douceur du matelas quand il se laissa tomber, et les lumières de sa chambre qui grésillaient étrangement.
Allez savoir ce qui pouvait le détendre... est ce cette révélation sur son comportement vis à vis de son père, ou cette sensation d'avoir été le maître du monde durant un instant dans cette ruelle?
Peu importe, de toute manière, il n'aurait le courage de comprendre. Ses jambes, ses bras, tout son corps l'avait abandonné .Et ce n'est que difficilement qu'il ré ouvrit ses yeux. Plissant des yeux, tentant de réunir ses idées, Ys fit le vide. Se redressant au mieux, rien que ce geste le faillit faire basculer. Sa tête résonnait, un mal de crâne. Portant cette dernière dans la paume de sa main, Ys remarqua alors le sang. Fixant ses poings, il vit ce sang et ses phalanges affreusement abîmées, et ayant beaucoup de mal à serrer sans avoir à souffrir. Evidemment il se souvenait, aucun détail n'était laissé à l'abandon. Cependant, il se sentait étrange. Il aurait aimé demander à son sensei ce qu'il se passait, mais il suffit, il devait se débrouillait seul. .
Une fois debout, le garçon se leva automatiquement ses mains. Le lavabo fut vite tâché de son sang. Inconsciemment, Ys se perdit dans ses pensées, fixant ce rouge qui coulait se mêlant à l'eau. Ses souvenirs se bousculaient et naturellement, il se regarda dans le miroir. Il crut voir une lueur mais tout était normal. Son regard avait changé, il était plus... vivant que jamais. Ceci dit il douta, et s'approcha doucement de son reflet quand un petit bruit vint le déranger. Cherchant ce que cela pouvait être, l'ampoule de la salle de bain éclata soudainement.
Dans un sursaut de surprise, Ys fixa cette dernière. C'est lui ou il devient dingue? Secouant la tête, il ne tarda pas et s'empara d'une chemise blanche. Propre sur lui, il quitta rapidement sa chambre en claquant la porte. Son pas était rapide, comme s'il était emporté.Malgré la foule, le couloir bombé, le téléporteur ne prêta aucune attention. Dans sa bulle, comme si tout n'était que futilité, il continua d'avancer.


Cela fesait maintenant trois jours qui s'étaient écoulés, que le jeune homme se décida enfin à quitter sa chambre. Ayant eu besoin de faire le vide, il accepta néanmoins de passer la porte. Il n'était plus énervé, non, bien au contraire, il ressentait une sorte de plénitude. Il avait régler un énorme problème et voilà qu'il pouvait respirer. Et surtout, parce qu'il n'avait plus peur, qu'il avait pris conscience qu'il pouvait le faire, qu'il pouvait se redresser contre "lui".
Cependant, même s'il ne culpabilisait plus, il y avait toujours un autre probléme: ce pouvoir grandissant et dévorant. Ca il ne l'avait pas venu venir et la seule personne à qui il aurait pu se confier, il n'allait pas la trouver, du moins, pour un moment.
Etant vêtu d'un bermuda et d'un débardeur noir, il avait décidé d'aller se défouler, de se ressourcer. Quoi de mieux qu'un bon sport? Surtout qu'il n'était pas mauvais au basket. Alors ne plus se poser de questions, et en avant tout.  Il n'y avait personne à cette heure çi, normal diriez vous à l'heure du midi, il n'y a jamais grand monde. Seuls les rebondissements du ballon donnaient vie à cette immense salle.
Dribblant, lançant au panier, Ys prenait le temps de jouer sans trop réfléchir. Après tout, pour une fois, il se l'autoriser.


En ligne##   Ven 8 Mai - 13:44

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il y a des moments dans une vie qui nous marquent au fer rouge. D'autres qui nous blessent au point que l'on en garde une cicatrice à vie. Mais il y en a d'autres, qui heureux, nous restent en mémoire pour les jours où l'on perdrait espoir.
J'avais vécu les trois, j'en vivrais probablement d'autres ainsi, car ainsi va la vie. Je n'avais pas revu Kyle, ni Ys depuis la répétition. Liam c'était différent, puisque je m'entraînais avec lui pour la chanson.

Ce jour-là, je sortie de cour sous les coups de onze heures, et alla manger pour éviter le monde à midi, si bien qu'à l'heure de pointe, j'étais seule et je m'ennuyais, ne reprenant les cours qu'à quinze heure.
On pourra dire ce que l'on veut, mais je m'en voulais toujours pour Kyle, et j'aurais bien aimé revoir Ys. Nos idioties me manquaient, et son caractère de cochon aussi.

J'avais besoin de me défouler, la musique me trottant toujours en tête. Des semaines, des mois que je tentais vainement de la jouer. Impossible. j'étais à cran.
Habillée d'un short noir et d'un haut pourpre très rock, je me suis dirigée d'un pas décidé vers le gymnase. Il y avait du bruit à l'intérieur. Un ballon.

Quand je passai la tête par l’entrebâillement de la porte, je fus surprise de voir Ys, le visage fermé, en train de faire du basket. Je ne savais pas qu'il y jouait. Le basket, j'avais toujours galéré, à cause de ma petite taille. Néanmoins, je savais viser. Je me suis approchée sans qu'il m'entende et au moment où il s'est loupé, j'ai vu que le ballon à ripé sur le panier pour revenir vers moi. Je l'ai attrapé et j'ai attendu qu'il se tourne vers moi pour lui faire un frêle sourire.

- On dirait que je ne suis pas la seule à avoir besoin de me défouler.


J'avais pas envie de trop l'emmerder. Du moins pas pour le moment. Parce que je voyais bien qu'il était pas comme d'habitude. Ça m'inquiétait et mes yeux virèrent au foncé. Alors je me suis approchée doucement de lui et j'ai visé le panier. J'ai marqué.

- Mauvaise journée?


##   Ven 8 Mai - 14:03

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Malgré qu'il puisse soulager que son père n'interviendrait pas pendant un bon moment. Il y avait autre chose qui le tracasser. Peut être la réaction de Mitsu quand elle apprendra qu'il n'avait pas tenu sa promesse? Peut être parce qu'il déborde d'énergie et qu'il la canalise en jouant au basket? Du moins, pour l'instant, son esprit était en paix.

A force de jouer, il oublia ses blessures. Celles ci prirent l'initiative de le lui rappeler lorsqu'il lança le ballon une fois de trop. Ce dernier ricocha et bascula au sol. Ys ne s'en soucia guère et porta son attention sur sa main, serrant et désserant son poing. Peut être y avait il une fissure? Enfin ce n'était pas lui qui allait s'en préoccuper. Cela appartient au temps désormais.

Grimaçant à la suite de cela, Ys se tourna pour voir où avait roulé le ballon. Quand il vit une silhouette familière.


"Oh?..."

Joyce!! Surprit, Ys ne réagissait pas sur l'instant. Elle était là comme par magie jouant à son tour, comme si de rien n'était. Elle fit une remarque qui laissa échapper un petit sourire. Oui, ils se ressemblaient beaucoup sur certains points. Se retrouvait seul pour respirer. Elle connaissait ça, elle aussi...
Néanmoins, sa présence lui fesait plaisir. Ca fesait un moment qu'il n'avait pas croisé une tête familière alors il ne fuirerait pas. Et puis il était temps de se prendre en main.
Laissant échapper un fin sourire, Ys attrapa la balle qui bondissait vers eux, une fois que Joyce avait jouait son point.


"Elle est toujours meilleure que les précédentes..."

Fesant deux trois dribbles, Ys rendit la balle à la demoiselle, et gardant le contrôle de soit, avec le plus grand calme, il reprit:

"Et la tienne?"

Gardant ses distances, Ys recula pour laisser jouer son amie. Il ne voulait pas la taquiner jusqu'au point de laisser l'excitation prendre le dessus. Le chien et le chat ne devait pas s’emmêlaient, pas aujourd'hui en tout cas. C'était déjà bien assez compliqué de garder son sang froid, et le peu qu'il avait vu, Ys ne voulait pas savoir de quoi il pouvait être capable.

"Joli panier ceci dit..."


En ligne##   Ven 8 Mai - 14:22

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"Oh?..."

Il laissa échapper un sourire, et je le suis rendis bien, tout de même inquiète de le voir ainsi, moi qui avait toujours le droit à des petites taquineries. Que se passait-il donc?
Je m'approchai doucement et sans le vouloir, j'aperçus les marques sur ses poings. Il rattrapa la balle avec aisance. Ça me fait mal de l'admettre mais je n'aimais pas voir Ys aussi... gentil? Ouai. Il était aimable, ne m'envoyait aucune pique, ne cherchait pas à me faire chier. C'était étrange.

"Elle est toujours meilleure que les précédentes..."

J'ai fait une moue parce que je comprenais. Parfois, faut toujours se dire que le pire est derrière. Il fît deux trois dribles avant de me rendre la balle. L'imitant, je tirai une nouvelle fois avant de la lui repasser.

"Et la tienne?"

- Disons que j'ai connu pire.

Serions-nous un jour différents l'un de l'autre? C'est fou, mais Ys et moi, nous avions beau nous comporter comme chien et chat, nous étions les mêmes. Comme deux membres d'une même fratrie. J'aimais pas le voir comme ça, et cela me fît me sentir plus mal encore qu'avant.

"Joli panier ceci dit..."

OK. Là clairement, ça n'allait pas. Ys qui me complimentait? Non, il n'était pas dans son état normal. J'ai levé un sourcil, profondément étonné.

- Si je ne te connaissais pas feu-follet, je pourrais presque croire que tu es juste lassé. Or se n'est pas ça pas vrai?


J'avais un sourire désolé, me doutant de ce qui avait bien pu lui arriver. On entendait les ragots, on soutirait les infos, bref, tout le monde savait ce qui pouvait faire mal au point de changer ici. Personnellement, je ne l'avais pas vécu, mais j'avais pas envie non plus d'en faire les frais.

- Un match un contre un ça te tente?

Je lui désignai la balle. Autant trouver une idée non? J'avais besoin de savoir ce qu'il avait. Ca lui ressemblait pas. J'avais beau trouver Ys agaçant, je l'appréciais beaucoup. Je m'inquiétais pour lui et peut importait au final, ce qu'il pouvait en penser. Aprés tout, nous étions un groupe aussi. Et si lui faisait tout pour m'aider (oui je l'avais remarqué...) avec ses remarques à deux balles, moi, je voulais tout faire pour lui rendre la pareille, à mon échelle.

- A chaque point, le vainqueur peut poser une question à l'autre OK? Avec obligation de répondre bien sur.

Ça pourrait nous permettre à la fois de nous défouler, et de nous dévoiler. Et peut-être même que l'on pourrait se rapprocher qui sait?


##   Ven 8 Mai - 20:25

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il n'en fit rien, mais au travers de sa réponse, sa journée , intérieurement, Ys souriait. C'était vraiment un miroir cette fille. C'est pour ça, que ça sera facile de lui dire où ne pas marcher.
Ys reçut à son tour la balle et joua son tour. Ainsi ils jouaient entre eux tout en partageant. Aucune prise de tête? Y aurait il un miracle? Y a un soucis! Joyce, la fille, que dis je, le démon qui adore lui pourrir la vie, lui tenir tête, voilà qu'elle était... toute douce.... Oh? Elle est sûr que tout va bien où y a un soucis? Quoique, même en l'observant, il ne lui semblait pas aussi désespérer que d'autres jours. Elle serait tout de même pas gentille parce qu'il n'avait pas la tête à jouer aux idiots? Oh non , Joyce et la compassion, ça ne colle pas! Bon c'est peut être poussé, mais il préférait leurs chamailles. Evidemment, il avait conscience que c'était de sa faute si tout était calme, et malgré lui, il n'avait pas le choix.

Bien sûr Joyce n'hésita pas à faire savoir qu'elle avait remarqué que quelque chose clochait. Ce qui désespéra le garçon, laissant retomber sa tête en arrière soufflant exaspéré.


"Vous les gonzesses, vous aimez nous torturer..."

Se redressant, enfin admettant sa remarque, Ys la fixa et incrédule , reprit la parole:

"De toute manière, tu me lâcheras pas, alors ok."

Qu'il évite de répondre ou pas, Joyce n'hésiterai pas à s'acharner pour connaitre le fin mot. D'ailleurs, Ys vit alors une facette de son amie. Ainsi elle se souciait de lui?! Roooh qu'elle est mignonne!!! <3 <3 <3 Non, il n'en dirait rien bien sûr sinon elle s'énerverait, lui aussi, et voilà les étincelles! Mais son attitude ne lui resta pas indifférent.
Evidemment, le feu follet n'était pas quelqu'un qui savait s'exprimer, et encore moins ouvert. Il ne disait rien et se contentait d'écouter les autres. Mais l'idée de Joyce était plutôt pas mal. Surtout qu'il était plus grand qu'elle alors, il pouvait se défendre sans problème. Seulement, il éviterait les accélérations brutales, ou de s'emporter sous l’adrénaline, il devait garder son self contrôle.


"Prête?"

La fixant de son regard de braise, Ys attendit son signe de départ et une fois celle ci lançait, le jeune homme s’élança et dribbla son adversaire sans difficulté. Premier panier, premier point. Mais le peu qu'il avait fait, accélérant ses gestes pour cette attaque, il sentit un soulèvement dans son thorax. Doucement on avait dit.
Soufflant discrètement, il rendit la balle à Joyce et d'un air triomphant, surtout malicieux, il eut l'honneur d'ouvrir les commérages.


"Tu t'es attachée à Liam"

Oui, ne perdons pas de temps. Et sans gants, Ys entra dans le vif du sujet. Il voulait en savoir plus, il avait remarqué qu'il y avait quelque chose entre ces deux là, il ne reconnaissait plus la petite Joyce. Elle était changeante avec lui, alors c'est sûr que ce garçon avait un très fort effet sur elle.


En ligne##   Dim 10 Mai - 18:53

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys n'est pas d'un tempérament bien calme. Il n'est pas non plus bien aimable, surtout avec moi. Or là, autre qu'être calme et aimable, je me rendis compte qu'au final, il était encore plus insupportable que d'habitude. Je voulais lui redonner le sourire et par la même occasion sa fougue et son côté chieur.

« Vous les gonzesses vous aimez nous torturer... »

J'admets, c'était mon passe-temps favoris. Mais je voulais savoir pourquoi il allait mal, et il dût voir dans mon regard que je saurais, peut importe le temps ou l'énergie qu'il me faudrait.

« De toutes manières tu me lâcheras pas alors ok... »

Je lui souris, le remerciant de me faciliter la tâche ainsi. J'avais pas vraiment de plan B si jamais il me disait non... J'ai pas cherché à comprendre plus longtemps le pourquoi de sa réponse affirmative qu'il me lança:

« Prête ? »

J'ai hoché la tête, prête. Sauf que cet imbécile est plus grand que moi. Crétin! Ce n'était pas sa faute, il est vrai, et pourtant, c'était bien chiant. Il me dépassa facilement pour marqué un panier. OK, je venais de me faire avoir comme une débutante. Ça ne se reproduirait plus, du moins je le pensais. Il allait pouvoir me poser une question, celle qu'il voulait. Seulement je ne m'attendais pas à celle qu'il m'annonça.

« Tu t'es attaché à Liam »

C'était plus une affirmation qu'une question, mais j'avais compris qu'il voulait une précision. Laquelle, ça restait encore à trouver. Où voulait-il en venir?

- Il m'est un ami auquel je tiens.

Il me lança le ballon. A moi de faire mes preuves. Si je voulais des réponses, il fallait que je donne de ma personne, dans tous les sens du terme. Je m'avançai vers lui tranquillement, comme une débutante. Une fille qui sait pas jouer. Le bluff vous connaissez?
Arrivez à ses côtés, je lui ai lancé un regard malicieux et utilisant ma petite taille pour gagner de la vitesse, je le dépassai avec aisance, riant pour aller marquer un panier, à mon tour. Je me tournai vers lui, ayant récupérer la balle.

- A mon tour.

Je lui ai lancé le ballon avec un sourire malicieux et j'ai demandé, le visage sérieux.

- Alors, que se passe-t-il pour que mon feu-follet préféré soit d'une humeur aussi morne?


##   Lun 11 Mai - 17:19

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Un ami? Juste un ami auquel elle tient? Non, mais sérieusement, Ys, rien qu'en entendant sa réponse, lui afficha un air incrédule du genre "tu te fous de moi là?!". Liam était plus qu'un ami, c'est obligé! Il n'était pas bête! Il y avait ces regards et surtout comment elle était devenue depuis leur rencontre. Ce type était son âme de paix. Et aussitôt, devant le peu qu'elle lui donna, Ys s'empressa laissa échapper:

"Tu dis pas tout gamine...Attention ou je ne jouerai pas non plus le jeu!"

Ne mens pas à ton grand frère. Même s'ils ne se connaissaient pas depuis des années, il l'avait vu en somme grandir. Mais peut être qu'elle m'aime elle ne se l'admettait pas. Alors forcement elle gardera encore cette carapace tant qu'elle cessera de se mentir à elle même. Lui même était bien placé pour le comprendre. Et puis, ce défis, c'était aussi utile pour la pousser, elle aussi, à s'avouer vaincu.
Puis vint son tour où Joyce s'avanca innocemment. Confiant, étant doué et grand de taille, Ys ne s'inquièta pas de la suite. Une grave erreur de sa part, et ayant avancé calmement, il le devina à ce sourire malicieux de la demoiselle. Ce fut sous l'étonnement, qu'Ys vit le ballon rebondir au sol une fois sorti du panier. Un vrai ouistiti cette fille! Il n'avait rien vu venir! Ok, il allait devoir se méfier s'il ne voulait pas se mettre K.O. par la jeune femme.
Récupérant le ballon, contre toute attente, le regard de son amie devint plus ferme, plus sérieux. Et cette question... deux choses: la première fut "préféré" what? Il avait bien entendu? Un aveu? Et la seconde, cette inquiètude dans sa question. Quoi? Il fesait si peine à voir pour que son ennemie amie se penche sur son cas? Assez tiraillé de devoir répondre, il tenta une esquive toute bête.


"Je ne sais pas si je devrais tout dire... Surtout si tu comptes tout répéter à Mitsuki comme tu l'as fait quand je me suis tiré il y a quelques mois..."

D'un sourire en coin, Ys fesait allusion à son, voyage en Alaska avec Allen, dont personne n'était au courant. Mais évidement, les filles ça parlent. Et tout simplement, le garçon lui fit un clin d'oeil lui fesant comprendre qu'il était au courant. Au bien sûr, il ne lui en voulait pas plus que ça, de toute manière, ça serait su. Mais en voyant l'air de cette dernière, Ys soupira tout en haussant des épaules.

"Bon, j'ai menti à mon sensei et puis mes pouvoirs, je ne l'ai contrôle plus... Alors tu seras mignonne de pas m'énerver pendant un moment, ok?"

Oui parce que s'il y avait bien une personne qu'il aurait aimé éviter, c'était bien la Joyce. Avec leur querelle légendaire, sa crainte aurait été de laisser échapper ses pouvoirs et surtout de la blesser. Il espèrait qu'elle comprendrait et qu'elle n'en jouerait pas.
Lui fesait un signe avec le ballon pour le remettre en jeu, il attendit qu'elle retrouve sa position d'attaquant, et aussitôt, il lança le ballon. Celui ci alla droit dans le panier. Bon il n'était pas loin non plus, mais dans son sourire, il se vanta de son joli tir. Ben quoi? C'est le jeu! Et puis pour une fois qu'il est rentré celui là!


"Tu compte lui dire quand à Liam? Parce que le temps passe vite..."


Oh oui il pourrait lui être pénible à cet instant. Seulement il aimerait que son amie prenne conscience et puis c'est un peu son rôle désormais. Il lui avait promis de donner des coups de pieds si elle n'avançait pas.


En ligne##   Lun 11 Mai - 18:38

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys me lança un de ces regards! Je ne compris pas vraiment pourquoi, je m'étais montrée honnête. j'avais joué le jeu.

"Tu dis pas tout gamine...Attention ou je ne jouerai pas non plus le jeu!"

Que voulait-il donc que je dise? Liam n'était qu'un ami, et je voyais mal ce qu'il pouvait y avoir à redire là-dessus.
Je laissai pourtant Ys se décarcasser seule pour marquer mon coups, sourire aux lèvres. Il ne faut jamais se fier aux apparences.

"Je ne sais pas si je devrais tout dire... Surtout si tu comptes tout répéter à Mitsuki comme tu l'as fait quand je me suis tiré il y a quelques mois..."

J'ai souris. Il est vrai qu'avec Mitsuki, nous avions échangés à propos d'Ys et surtout de comment on comptait le tuer à son retour. Il nous avait lâché sans une explication, ni l'une ni l'autre n'avions compris et nous nous étions inquiétées.

- Il est vrai que j'ai cherché à savoir dans quel merdier tu t'étais fourré. Et elle aussi. Mais se n'est pas à moi de raconter tes tracas à Mitsu. C'est à toi.


Il était hors de question qu'il se défile. Sinon, je le faisais cramer. Direct. Il haussa les épaules.

"Bon, j'ai menti à mon sensei et puis mes pouvoirs, je ne l'ai contrôle plus... Alors tu seras mignonne de pas m'énerver pendant un moment, ok?"

J'ai lentement hoché la tête, peu convaincue par sa réponse. Il croyait vraiment que j'allais m'en contenter? Sérieusement Ys, c'était mal me connaître grand frère.
Je comprenais qu'il ne veuille pas déraper, aussi, je respecterai et ne ferai pas de blagues ou taquineries comme à notre habitude. On tenterait de faire les gens civilisés ok?
Il me fît un signe pour remettre le ballon en jeu et j'approuvai. OK. Penser à grandir serait pas mal. Il marqua un point.
Sans attendre sa question, je récupérai le ballon et d'une feinte par la droite, je pu marquer aisément.

"Tu compte lui dire quand à Liam? Parce que le temps passe vite..."


- Lui dire quoi au juste? Je ne vois pas de quoi tu parles Ys.

Je réfléchis une instant. Qu'elle serait ma question au final? Et puis je trouvai.

- Tu es passé étoile n'est-ce pas? Le contrôle de tes pouvoirs, ton attitude, probablement le mensonge aussi... Tu es passé étoile et tu sais pas comment gérer. Ai-je tord?


##   Lun 11 Mai - 19:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Joyce, la petite fouine! Non mais sérieusement, une fille sur le dos c'est dur, mais deux!! En plus, elle ose lui faire la morale genre il devait assumer tout ce qu'il fesait ou disait. Grimaçna,t le jeune homme laissa siffler entre ses dents:

"Ca va... elle sait tout..."

On aurait dit un gamin qui devait rendre des comptes à sa mère. Bon c'est sûr, il avait tout dit à Mitsu... bon sauf là dernièrement et c'est moche. Lâche? Qui a dit que l'homme ne l'était pas?
Continuant leur tour de passe passe, Joyce fit mine de ne rien savoir de plus sur sa relation avec Liam. Bon, à en voir à sa tête, elle ne mentait pas. Mais Ys était sûr que cette amitié en disait plus ou alors ils ne se rendaient compte de rien.. ou alors Ys se plantait vraiment. Seulement ils ont des gestes et des paroles qui disent l'inverse. Il fit un léger sourire et décida de cesser de la tirailler la dessus. Joyce avait un caractère de cochon mais elle ne mentait pas.
Bien sûr, Joyce ne manqua pas de se venger en jouant rapidement sa balle. Et quant vint sa question, Ys cessa de dribbler et regarda longuement son amie. Lassé, il posa le ballon au sol pour s'assoir dessus.


"T'as deviné ça toute seule? -_-"

S'il avait su que devenir étoile était si difficile, il aurait réfléchi à deux fois avant de vouloir devenir le maître du monde. Bref, cessant de jouer, car de toute manière ce jeu aurait durer toute la nuit, Ys se décida à discuter avec cette dernière en grande personne et calmement.

"C'est vraiment la m**de! T'imagines combien c'est difficile de rester tranquille. En plus ça fait un moment que je reste enfermé pour éviter les gens."

Surtout étant Tonnerre, il avait tendance à s'emporter pour un rien. Ceci dit, il remarqua bien que son amie respectait sa demande. Intérieurement, même s'il ne le lui dirait pas, il lui en était redevable. Evidemment, il savait que cette fille n'était pas mauvaise, juste enquiquineuse....Tiens, comme lui!

"Finalement, t'es plutôt cool comme nana.... "


En ligne##   Lun 11 Mai - 21:03

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"Ca va... elle sait tout..."

Ys avait l'air las, et ça ne me plaisait pas du tout. On aurait dit un gamin qui rendait des comptes à sa mère. Pour peu, j'aurais presque rit. J'ai dit presque. Ys m'avait demandé de ne pas l'emmerder de trop, et je comptais bien honorer ma parole.
Quand vint ma question, il cessa de dribbler pour s'assoir sur le ballon. OK. On jouait carte sur table, et c'était pas plus mal.

"T'as deviné ça toute seule?"


- Ne fais pas cette tête feu-follet, t'es aussi bavard qu'un mur alors je cherche!

Ta gueule Joyce, tu vas l'énerver. Mais j'en avais assez qu'on me traître d'idiote. Je m'inquiétais, je cherchais et lui, il avait l'air ennuyé. Je pouvais pas lui en vouloir remarque...

"C'est vraiment la m**de! T'imagines combien c'est difficile de rester tranquille. En plus ça fait un moment que je reste enfermé pour éviter les gens."


Je savais ce que c'était. Après l'accident, j'avais passé des mois enfermés dans ma chambre d'hôpital. C'était chiant. Difficile. Et je n'avais jamais craqué. Jamais je n'avais crié ma douleur. Même à cet instant-là,  je restais en prise à la peur de craquer. Car quand je craquerai, les conséquences seraient douloureuses.
Ys semblait songeur et je me remis les idées en place, m'asseyant en face de lui, en tailleur.

"Finalement, t'es plutôt cool comme nana.... "

Il me surprit grandement par sa réflexion. J'ai relevé la tête et je l'ai fixé, surprise. Ys t'avais fumé quoi?!
J'ai souris, mine de rien, mais on pouvait voir que la réflexion me faisait plaisir de sa part. J'appréciais Ys, mais je m'inquiétais. C'était pas dans ses habitudes.

- Tu en doutais?

Je me suis légèrement penchée en avant.

- Tu veux parler de ce qui te tracasse ou je change de sujet? Non parce que si tu veux bien, j'aimerai bien que tu m'expliques un de ces quatre d'où venait ces questions de toute à l'heure?

Ys, c'est pas le genre à parler de ses soucis, je commence à le savoir. Alors s'il voulait en parler, Joyce était prête à écouter. Sinon, il changeait de sujet. Je lui ai souris, l'encourageant à choisir.


##   Lun 11 Mai - 21:56

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'est vrai, il devait l'admettre, Ys n'a jamais été un grand parleur, du moins, sur sa vie. En vérité, il préférait s'occuper celle des autres que de la sienne. Surement parce qu'i l'a jugé beaucoup trop compliqué pour y mettre le nez ou parce qu'il n'aimait pas qu'on puisse y jeter un oeil, et y trouver quelque chose de déplaisant. Bon ce n'était pas difficile de le remarquer, en revanche il fallait du courage pour demander parce qu'en général, surtout quand les affinités n'y sont pas spécialement, Ys n’hésitait jamais à envoyer la personnes dans les roses.

Le jeune homme remarqua le sourire en coin de son amie lorsqu'il lâcha qu'elle était sympa, ce qu'elle fit remarqué aussitôt par humour. Bon, certes, en temps normal, il ne l'aurait sans doute jamais dis, mais parfois, il faut savoir baisser les armes et remercier ceux qui portent sur vous un regard protecteur plutôt que destructeur. Au moins, il ne s'en voudra pas pour ça.
Puis la jeune demoiselle s'installa devant lui. C'était bien la première qu'ils se comportaient bien entre eux. Comme de vrais amis. Il aura fallu au moins ça une fois, que la menace de l'étoilisation les pousse à devenir civilisés.
Puis surprit, Joyce demanda la permission si elle pouvait en savoir un peu plus sur ses questions précédentes. Tiens, elle demande? Oh oui, elle fesait de gros efforts la petite! Là c'est clair, avec sa fierté, il ne pouvait qu'admettre qu'il avait une dette envers elle.
Avec un léger sourire, amusé par son attitude qui la rendait mignonne (chut parce que sinon elle va être horriblement agaçante), Ys lui répondit.


"C'est juste que toi et Liam je vous trouve... comment dire.... j'ai l'impression qu'il y a plus ou alors vous n'avez rien remarqué... mais ce garçon a un effet très apaisant sur toi. Il te change."

Autant jouer carte sur table, il lui dirait sa façon de penser et ce que cette amitié fait ressentir. En plus, s'il venait à se produire quelque chose entre ces jeunes gens, Ys en serait ravi car il savait combien Joyce en aurait besoin. Elle serait enfin elle même.

"Tu me diras pas que s'il venait à partir, ça te ferait pas souffrir?!... Mais tu sais, bien souffrir, bien plus qu'une pote qui se tire.. Tu vois ce que je veux dire?"


En ligne##   Lun 11 Mai - 22:21

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys eut un sourire, et je compris qu'il voyait bien que je tentais de faire des efforts. Ça faisait du bien de parler à Ys comme ça, de manière civilisée et sereine. Genre, pas comme des animaux qui jouent à qui grognera le plus fort. C'était différent. Plus calme et plus détendu. Appréciable.

"C'est juste que toi et Liam je vous trouve... comment dire.... j'ai l'impression qu'il y a plus ou alors vous n'avez rien remarqué... mais ce garçon a un effet très apaisant sur toi. Il te change."

Heiiiiiin?! De quoi il parlait encore le vieux croulant? Liam et moi? Plus que des amis? Bon Dieu mais t'avais fumé quoi?!
En revanche, il avait raison sur un point. Liam me changeait. Comme Ys, Kyle ou Mitsuki d'ailleurs. Mais Liam, lui, me permettait d'exprimer mes regrets et mes douleurs. Il m'apaisait, me calmait. Mais de là à penser qu'on pouvait... Où Ys avait-il bien pu aller chercher tous ça?

"Tu me diras pas que s'il venait à partir, ça te ferait pas souffrir?!... Mais tu sais, bien souffrir, bien plus qu'une pote qui se tire.. Tu vois ce que je veux dire?"


Je n'ai pas rougis. Parce que je ne rougis jamais. Je suis pas facilement gênée, et plutôt mourir que de l'être devant Ys. Je suis une feu merde à la fin!
Mais il avait raison. Si Liam venait à partir, je ne crois pas que je ferais comme si de rien n'était. J'aurais du mal à m'en remettre. Au final, Ys me connaissait mieux que je ne le pensais. Ça me faisait un peu peur de penser que quelqu'un pouvait me connaître.

- Je vois oui. Il est vrai que Liam m'a changé. Il me rend plus calme. Bien qu'il ait subit mes colère aussi, et vice versa. D'ailleurs, un eau en colère, c'est pas commode du tout tu sauras.


Oui, je repensais à la dernière fois. C'est moi qui avait abusé. Pas Liam.

- J'admets que s'il venait à partir, j'aurais beaucoup de mal à m'en remettre. Il a fait des choses dont je lui suis redevable et reconnaissante. Et puis je l'aime bien. Mais tu sais, il n'est qu'un ami, et je ne pense pas qu'il puisse être plus.

Je me tus un instant. En vérité, cela me faisait pas mal réfléchir. Liam et moi? Je ne savais déjà pas ce qu'était l'amitié, alors les relations? Bonjour l'angoisse. Pi que  ressentais-je vraiment pour mon ami? Ys, un jour, je te massacrerai pour m'avoir mis dans une situation pareille!
J'ai relevé les yeux vers lui, croisant son regard de feu et j'ai souris avec malice.

- Mais dis moi Ys, tu me connais finalement mieux que je ne l'aurais imaginé! Comme ça se fait?

Si c'était lancé sur le ton de la plaisanterie, la question était sincère. Pourquoi diable avais-je tant l'impression de ressembler à ce couillon aux yeux et aux cheveux de feu? Il m'était presque aussi semblable qu'un frère. Alors, pourquoi? Et surtout, étais-je donc la seule à ressentir cela?
Trop de questions tue les questions c'est connu. Pourtant, je ne pouvais m'empêcher de m'en poser.

- Et puis au fond, qu'est ce que ça peut te faire, que Liam et moi on soit ami ou "plus" comme tu sembles le croire?


Il ne me répondrait pas c'était certain. Mais au moins, maintenant connaissait-il vraiment mes interrogations. Nous jouions cartes sur table non?


##   Lun 11 Mai - 23:37

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Liam en colère? Ca devait être amusant de voir ça. Enfin en tant que spectateur parce que d'après Joyce, ca ne devait pas être beau à voir. Puis la demoiselle se livra un peu plus sur sa relation avec Liam. Seulement, selon elle, il n'y aura jamais plus que cela. Silencieux, mais un léger sourire, le regard en coin, le jeune homme regarda une fille perplexe se demandant bien où se trouvait ses sentiments. Puis machinalement, amusé, il lâcha:

"Ben si jamais ça s'avérait être vrai, ne m'oublies pas mon invitation au mariage!"

Lui fesant un clin d'oeil, il voyait bien que Joyce n'était pas plus gênée que ça, qu'elle gardait la tête froide, mais son petit esprit travaille à grande vitesse. Et pour une fois, il espérait ne pas avoir tord sinon, quel beau gâchis!
Se relevant, fesant les cents pas tout en jouant avec le ballon au pied, histoire de bouger, le jeune homme ne pouvait pas rester dans l'optique de rester aussi plus longtemps, il avait besoin de marcher sinon cela n'aurait servi à rien de sortir de sa chambre.
Puis la jeune fille croisa le regard de l'ami et entre ses lèvres sortit une phrase qui fit sourire le jeune homme. S'il la connaissait? Peut être que oui... Bon il ne pouvait pas non plus mieux la connaitre qu'elle ne se connaissait mais il voyait des choses qui lui étaient familières.
Alors dans un même sourire malicieux, il tourna autour d'elle tout en jouant avec son ballon.


"Peut être parce qu'on se ressemble bien plus que tu ne l'aurai imaginé..."

Ne cherchant pas à pousser plus, c'était suffisant. En plus, cela aurait le don d'agacer la demoiselle. S'ils venaient à ressembler, elle qui devrait lui ressembler, avec son caractère, pour sûr elle péterait les plombs. Certaines vérités sont difficiles à avaler. Et puis cette histoire avec Liam la perturbé. Elle relança le débat ce qui fit grandement sourire le jeune homme. Et apparemment, jouer carte sur table signifiait dire la vérité alors pourquoi pas tout dire?!

"Parce qu'il te rend heureuse et ça, t'en as besoin, petite soeur. Ca t'éviteras bien des soucis!"

Lui fesant un clin d'oeil, il n'en ajouta pas plus. Ce n'était pas facile de tout livrer. Mais là c'était un grand pas, aussi bien l'un que pour l'autre. Petite soeur, cela pourrait la surprendre. Mais depuis leur rencontre, à l'heure où elle lui avait montrer les crocs, il avait vu ce qu'il avait été autrefois. Il savait comment désormais, étant plus vieux, éviter les obstacles pour gagner une vie stable. Alors il se débrouillait pour que cette dernière gagne du temps pour devenir heureuse plus rapidement, même si elle ne le voulait pas. Et puis, c'était aussi le rôle du grand frère.
Soudainement, Ys s'arrêta, et parce qu'ils s'étaient en paix, il se posa à ses côtés, comme apparut de nul part. Il eut à cet instant un regard plus calme et curieux.


"Dis moi... T'es une fille et hum....comment une fille pardonnerait elle un garçon ? Qu'est ce qu'il faudrait qu'il fasse?"

Admettons le, Joyce était la seule fille avec qui il parlait, en dehors de Mitsuki évidemment. Mais à cet instant, c'était d'elle qu'il avait besoin. Et puis il sentait bien qu'il pouvait lui faire confiance, jusqu'à maintenant, elle lui avait bien prouvé.


En ligne##   Mar 12 Mai - 14:50

Personnage ~
► Âge : 19 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 689
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"Ben si jamais ça s'avérait être vrai, ne m'oublies pas mon invitation au mariage!"

Il avait un léger sourire aux lèvres le sadique. Moi je me posais 36 milliards de questions à cause de ses réflexions à deux balles et lui il souriait comme un con! Il m'agaçait je vous promets.
Non mais sérieux. Liam et moi? Mais merde j'avais quatre ans de moins quoi! A cette époque, ça me semblait un monde, oui je sais. Mais de un, y avait peu de chance qu'il s’intéresse à moi, de deux, Liam et moi?! Non mais sérieux quoi! On se réveille on était juste amis c'est tout et le premier qui pense l'inverse je lui en colle une!

Ys se releva après m'avoir fait un clin d’œil auquel je répondis en tirant la langue, comme une enfant. Il fît les cents pas, jouant distrait avec son ballon. Il eut un sourire malicieux, plein de taquinerie et un instant, je retrouvai le Ys qui m'agaçait mais que j'appréciais malgré tout. Pas le morne là, qui servait à rien.

"Peut être parce qu'on se ressemble bien plus que tu ne l'aurai imaginé..."

Que l'on se ressemble? Cette image me tira un sourire. Ys avait visiblement la même vision des choses que moi et au fond, cela ne me dérangeait pas plus que ça. Je notai qu'il laissa trainer sa phrase, comme s'il y avait plus à dire sans qu'il veuille bien m'en faire part. Ça eut le don de m'agacer, mais bien vite, je laissai tomber.
Alors il enchaîna, soudain très souriant. Ys souriant, c'est jamais bon signe.

"Parce qu'il te rend heureuse et ça, t'en as besoin, petite sœur. Ça t'éviteras bien des soucis!"

Je faillis m'étouffer avec ma pauvre salive tellement je fus surprise. Mes yeux ressemblaient à des soucoupes tant ils étaient écarquillés. WTF Ys?! J'hallucinais. Ce qui restai dans ma tête, c'était le "petite sœur" employé.
Je n'ai jamais eu la chance d'avoir un grand frère. Jamais. J'étais l'aînée de mon frère, mais j'avais jamais eu la chance d'avoir un plus grand pour m'aider dans les passes difficiles. Alors forcément, quand Ys me dit ça, je suis restée sur les fesses, pour rester polie.
Il me fît un clin d’œil, auquel je répondis par un sourire complice. Enfaite, en y réfléchissant bien, Ys et moi en avions le comportement. On s'emmerdait, on se disputait, on se cherchait mais au final, on s'aidait et on s'appréciait. Et mieux, on avait confiance l'un en l'autre. Alors j'ai souris simplement, parce que je savais pas dire ce genre de chose.

- Tu trouves qu'il me rend heureuse? Tu dis ça, pourtant, de toi à moi, je dois t'avouer qu'il est le seul à m'avoir fait pleurer. En six ans. Alors le bonheur et toutes ses conneries, très peu pour moi.


A chacun son avis pas vrai? Le bonheur j'y croyais plus vraiment. C'était trop éphémère, trop instable. A peine l'avait-on touché du bout des doigts qu'il nous claquait entre les mains. Le bonheur n'était en somme qu'un mirage. Un simulacre de joie, un but, un rêve que l'on garde pour les moments de désespoir, quand on se dit que ça ira mieux plus tard.
Alors, Ys se posa à mes côtés. Il avait l'air serein et en même temps, en pleine confusion. Je ne savais pas vraiment comment interpréter ça.

"Dis moi... T'es une fille et hum....comment une fille pardonnerait elle un garçon ? Qu'est ce qu'il faudrait qu'il fasse?"

On voyait bien la culpabilité dans la question. La confusion, le doute. J'ai réfléchis un instant. Qu'avait-il fait pour se sentir ainsi? Était-ce Mitsuki? Ou une autre? Était-ce pour cela qu'il avait l'air si distrait?
Il attendait une réponse, et la question me fît plaisir quand je compris qu'elle était une preuve qu'il me faisait confiance.

- Eh bien... Tout dépend de la personne bien sur mais... Je pense que si elle voulait pardonner, il lui faudrait des explications. Si le garçon en question avait fait un geste ou dit des paroles qui aurait pu la blesser ou la décevoir, je pense qu'il lui faudrait s'expliquer sur le pourquoi de ce faux-pas. Il lui faudrait aussi s'excuser. Mais je pense que selon les circonstances de la faute, elle pourrait comprendre.

Je réfléchis un instant. Allais-je poser la question? Oh et puis merde, je pouvais toujours demander non? Au pire je risquais quoi? D'être renvoyée dans mes buts? Je l'avais suffisamment était pour que cela ne m'atteigne plus.

- C'est Mitsuki pas vrai? La fille en question, c'est elle hein?

Puis j'ajoutais précipitamment.

- Tu n'es pas obligé de répondre. Je sais que cela ne me regarde pas.


##   Mar 12 Mai - 17:19

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2167
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ys remarqua bien que son amie manqua de s'étouffer lorsqu'il prononca ces paroles. Il n'en avait pas honte , et pourquoi l'être quand on le pense sincèrement? Du moins Joyce n'en révéla rien, juste ce sourire complice qui en disait long. Inutile d'en dire plus, les regards et les gestes en disent suffisamment long. Ils étaient le miroir de l'un et de l'autre, les mêmes au sexe opposé. N'ayant jamais eut de soeur, Joyce était tout comme, et puis leur relation, ça devait être ça, être frère et soeur.

La demoiselle revint sur un sujet, se livrant toujours un peu plus. D'ailleurs c'était bien la première fois qu'ils discutaient, en osant aller sur des pentes glissantes. Cette histoire d'étoilisation avait du bon en fin de compte et leur retrouvaille n'était peut être pas du au hasard.
Ys ne connaissait rien du passé de la demoiselle. Il n'avait jamais osé demander car il sentait bien que tout cela bouleversé son amie. Et parce que s'ils se ressemblaient, lui même, il n'aimerait pas le partager. Mais peut être qu'un jour il finirait par en savoir un peu plus.


"Il fallait bien que ces six ans sortent d'une manière ou d'une autre."

Haussant des épaules, pour lui, cela semblait logique. Que se soit en explosant de colère, de rire, ou de pleure, il fallait qu'elle évacue d'une manière ou d'une autre. Elle n'aurait pu contenir durant d'autres années encore. Elle n'était pas surhumaine. Et puis elle semblait ne pas croire au bonheur. Une chose qui fit immédiatement réagir le jeune homme.

"Bien sûr que si t'as le droit au bonheur!"

Dans cet excès, les ampoules du gymnase explosèrent toutes ensemble. Même si la salle n'était pas allumée, l’électricité avait frayé son chemin grâce à l'énergie débordante du jeune homme. Bah c'était de sa faute aussi, qu'est ce qu'elle allait dire des conneries pareilles? Elle mériterait des fessés! Bon, Ys se tut soudainement en voyant sa catastrophe, posant son index sur ses lèvres comme demandant le silence. Et dans son regard, sourcils froncés, il fit signe à son amie d'arrêter de dire des bêtises.
Bien sûr il n'était pas en colère non plus, juste excédé par ces paroles.

Enfin, changeant de sujet, Joyce prit la peine de l'expliquer comment un garçon devait se débrouiller avec une fille. Ys resta très concentré sur ce qu'elle disait, l'air vachement sérieux.... le moment très rare aussi. Mais plus elle expliquée, plus il commencait à avoir un sourire béat.


"Ouais, un truc sur l’honnêteté, c'est ça?!...Non mais sans rire, vous pouvez pas vous contenter d'une poignée de main et voilà!

C'est vraiment trop compliqué les filles!! De toute manière, quoiqu'il fasse, il se fera électrocuté. Ceci dit, il réfléchirait aux conseils de son amie, voyant comment il pourrait les mettre en application. De toute manière, si c'était la seule manière, il fallait bien qu'il s'y plie. Tandis, qu'entre ses mains il serrait le ballon, regard dans le vide, pensant à sa situation, voilà que Joyce le tira de ses songes avec une question toute simple mais surprenante. Relevant son regard de braise sur cette dernière, Ys hésita un instant avant de se relever brusquement.

"Je vois pas ce qui te fais dire ça."

Dribblant avec son jouet, s'éloignant un peu de son amie, il se demandait bien comment Joyce pouvait arriver à cette conclusion. C'était marqué sur son front ou quoi? Puis, portant de nouveau son attention à son amie, il reprit la parole tout naturellement.

"Tu devais pas t'entraîner toi? Au chant?"


##   
Contenu sponsorisé

 

Quand les grands esprits se rencontrent (PV Joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant