Partagez | 
Une soirée bien arrosée... Oh un éléphant rose! Ah non, c'est la concierge... /Camus/
##   Lun 11 Mai 2015 - 19:13

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

C'est con un barman parfois. Les pièces d'identité, ça se demande non? Faut croire que non, pas partout.
On pourra dire ce que l'on veut sur le deuil, la tristesse et la peine, il n'empêche que l'alcool répare bien des maux.
L'avantage de faire plus mature qu'on ne l'est vraiment, c'est qu'il est facile pour un barman en fin de soirée de vous confondre avec une fille plus âgée. Non, je n'ai aucun scrupule. Blue était morte, la perte était grande et mon verre était quasiment vide. Y avait quoi dedans déjà? Ah oui du rhum. Je tiens bien l'alcool, se n'est pas le soucis. Le soucis, c'était que Blue m'obnubilait. Je ne pouvais cesser de penser à elle. Elle qui par sa mort, m'avait permit de passer étoile. Je m'en fichais bien d'être étoile moi! Je voulais juste que ma cadette soit là, avec moi. Comme avant...

Je sais, je sais. J'ai toujours dis que l'alcool c'était mauvais, Allen pourra en témoigner, mais! Une fois n'est pas coutume, ça fait du bien parfois de se laisser emporter par les vapeurs alcooliques. Je n'étais pas bourrée ce soir-là, du moins pas encore.
Je n'avais pas revu Rin depuis bien des jours, sans que je puisse l'expliquer. Je lui avais envoyé des textos, avais appelé, et même, j'étais allée jusqu'à frapper à sa porte, sans réponse. Ça ne présageait rien de bon, si bien que j'avais bien besoin d'un remontant. Et pour ça, mea culpa, même si je n'avais pas le droit de toucher à l'alcool avant trois ans, je comptais bien me noyer dedans pourvu que j'oublie que ma sœur était morte par ma faute.

Je m'étais rendue sous les coups de vingt heure au bar, où aucune remarque ne me fût faîte quand je commandai un rhum. J'aime bien le rhum. On décolle vite après quelques verres. Il y avait un gars à côté de moi. Je ne le connaissais pas, mais lui aussi avait l'air absorbé par son verre.
Seuls tous deux, on aurait jamais pensé qu'on pu finir par se parler. Il m'était totalement étranger, et d'ordinaire, je ne l'aurais même pas approché. Sauf que là, j'avais enfilé déjà deux verres. Un peu de courage, même si j'avais les idées parfaitement clair... Pour le moment.

- Tu m'as l'air bien solitaire, je me trompe?

Non je le draguais pas! Promis! Même si mon copain était en train de me rendre la pareille en m'ignorant royalement, je jure que je le draguais pas. Seulement, il est plus sympa de boire à deux que seuls.
Blue, quand me laisserais-tu enfin en paix? Quand pourrais-je vivre sans voir ton visage ni entendre ton rire? Quand pourrais-je avancer sans la culpabilité de ta mort sur les épaules?
Je finis mon verre d'une traite. Deuxième verre fini. Ce n'était pourtant pas le dernier, j'aurais presque pu le parier...


##   Lun 11 Mai 2015 - 20:27

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

C'est définitif. Mon frère est un crétin. Mon frère est un attardé mental. Mon frère est un connard, un enfoiré, et j'en passe. Parce qu'il a décidé de me dessiner sur le visage pendant que je dormais ? Non, ça j'y suis habitué. Parce qu'il m'a encore laissé son putain de chat qui n'aiment rien autant que me griffer les avant-bras ? Non, ça passe encore ! Parce qu'il a osé mettre des vêtements à moi d'une valeur inestimable ? Nan, je peux m'en passer ! Je le hais parce que ce petit crétin sans cervelle a DÉCHIRÉ le châle que j'avais eu comme lègue de ma mère !! Il a osé me "l'emprunter" et est rentré avec déchiré !! Et pour ça, je lui en ai collé une. Je suis un type franchement patient, très calme et assez bien élevé. Qui plus est, j'adore mon jumeau d'habitude. Mais là, il a dépassé les bornes ! Je dois avouer que la tête qu'il a eu lorsque je l'ai frappé m'a pincé le cœur. Mais tant pis. Alors je l'ai viré de ma chambre d'un courant d'air et je le lui ai dit en face :

Ne reviens PLUS jamais ici. Ne me parle plus, ne t'approche plus de moi.

Et j'avais claqué la porte. J'avais bien vu qu'il était au bord des larmes. Mon petit Amadeus.  Et malgré les trois verres de Wolfschmidt que j'avais avalé. Un alcool fort avec un goût d'anis que j'appréciais particulièrement depuis que Ama en avait dégoté une bouteille. Ama. Son visage au bord des larmes ne se brouillait pas malgré l'alcool. Je serrais le châle déchiré dans mes mains. Il était gris anthracite, avec des papillons discrets d'un bleu grisé par des ans de lavages. J'ai toujours aimé les papillons de jour. En allemand ça se dit Tagfalter. J'adorais ce mot...

Tu m'as l'air bien solitaire, je me trompe?

Je tournais la tête vers la voix féminine qui venait de me sortir de mes pensées. Ouh la belle rouquine. Franchement pas mal. Je lui souris enjôleur. Je pouvais compter sur mon visage de mannequin pour être apprécié. Et puis, je voudrais bien qu'on m'aide à oublier cette satanée dispute...

Hum, je me sens moins seul quand je suis en bonne compagnie.

Je lui souris et lui fis un clin d’œil pour appuyer ma phrase.





Spoiler:
 

##   Lun 11 Mai 2015 - 21:39

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Tu n'étais pas mal faut le dire. La vingtaine, un visage à faire pleurer les anges. Mais pas du tout mon type. Moi j'étais plutôt grand timide à la gueule d'ange marqué par la vie. Ben ouai, on se refait pas.
Tu t'es tourné vers moi avec un sourire enjôleur et je me doutait que pas mal de fille aurait voulu être à ma place.
Je commandai un nouveau verre que l'on me servit sans problème et bu une gorgée quand tu te décida à parler.

Hum, je me sens moins seul quand je suis en bonne compagnie.

Je souris, pleine de grâce. Bon OK, j'admets. J'étais peut-être un tantinet sous l'emprise de l'alcool. Bon OK, je tenais pas si bien l'alcool que ça. Mais faut dire qu'entre la fatigue, la peine, le stresse et l'alcool, ça faisait pas vraiment bon ménage. Du coups, la phobie relégué au second plan, je me suis laisser entraîner dans l'ambiance.
Tu n'étais peut-être pas mon type, mais t'avais pas l'air d'un dangereux psychopathe non plus. Du coups, je me suis laissée tenter et j'ai engagé une once de conversation. OK, c'était pitoyable, mais je pouvais bien essayer non?

- Oserais-je te demander ton nom?

Je bus une gorgée de plus. Si l'un de mes amis avait été là (surtout Rin en faîte.. Quoique....), il m'aurait rapidement fait sortir pour me traîner dans ma chambre histoire que je décuve. Pour ensuite me bassiner les oreilles comme quoi c'était pas prudent et blablabla. J'avais déjà vécu ça. Le viol, l'agression en pleine rue tout ça... J'étais blindée de regret à ce niveau-là. On dit que si l'on refait la même erreur deux fois, alors elle devient un choix. Il faut croire que ce soir-là, j'avais choisit de vivre sur le fil du rasoir.

- Alors? On boit pour oublier ou pour avoir plus de courage?

Question de merde à laquelle moi même je ne pouvais répondre. Probablement les deux non? Je me demandais bien ce que je foutais là, mais n'ayant ni l'envie de partir, ni l'envie de répondre à cette question aussi idiote qu'inutile, je préférai ne plus y penser.
La seule chose que j'aurais réellement voulu oublier, c'était Blue. Or, elle, elle ne voulait pas se faire docile et discrète. Elle était là, comme toujours.
Avais-je un jour cru qu'elle me laisserait tomber? Jamais. Blue m'avait toujours promis qu'elle resterait à mes côtés, quoi qu'il advienne. Elle honorait sa parole.
Je bus une nouvelle gorgée, résolue à oublier, ne serait-ce qu'un moment, un seul, la douleur que son souvenir me procurait. Et peut-être arriverais-tu à m'y aider.


##   Mar 12 Mai 2015 - 16:04

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

La jeune femme sourit. Et franchement, je crois que j'ai trouvé une femme qui me plait. Après, c'est peut-être aussi l'effet de l'alcool... D'ailleurs, on dit que l'alcool délie les langues. C'est peut-être vrai. J'observe la jeune femme. Elle a les cheveux roux, comme Amadeus, et mon père. Il parait que c'est de famille les cheveux roux chez nous. De père en fils. Tout le monde est roux. Selon mon père, ça viendrait d'un lointain descendant du Pays de Galle ou je ne sais quoi d'autre. Pourtant je me sens purement allemand. Bah, ma mère était brune, et j'ai pas hérité d'elle, sauf au niveau des yeux. Et si vous voulez mon avis, mes yeux et ma peau claire sont mes deux principaux atouts !

Oserais-je te demander ton nom?

Je souris et prit le temps de boire une gorgée avant de commander à nouveau un verre au serveur d'un geste gracieux. La belle inconnue en profita pour me re-poser une question :

Alors? On boit pour oublier ou pour avoir plus de courage?

Je bus une nouvelle gorgée de Wolfschmidt puis souris à nouveau. L'alcool semble aussi me délier les zygomatiques on dirait.

Je m'appelle Camus, Jasper Lorelleï. Appelez moi donc comme bon vous semble. Oserais-je vous demander votre nom, mademoiselle ?

Je fis une pause en faisant tourner le liquide dans mon verre d'une main expert.

Je pense que je bois pour les deux. Qui sait...

Je ris, m'imaginant gagner du courage pour m'excuser auprès de mon jumeau. Ou l'oublier. Impossible après tout ! Il est le reste de ma famille. Mais passons, peut-être arriverais-je à oublier le temps de cette soirée qui s'annonce franchement passionnante. Je bus encore une gorgée. J'avais la descente rapide ce soir-là. Je me tournais alors entièrement vers la jeune femme et croisais gracieusement les jambes :

Que pourrait bien amener une aussi jolie femme par ici ? Dans un endroit rempli d'hommes crasseux et éméchés..?





Spoiler:
 

##   Mar 12 Mai 2015 - 16:39

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Tu ne m'as pas répondu tout de suite, buvant ton verre dans un sourire. Un sourire d'ange. J'ai remarqué que tu avais de beaux yeux. Ou alors l'alcool me montait à la tête? Surement. Je buvais un peu vite mais au fond, qu'importe!

Je m'appelle Camus, Jasper Lorelleï. Appelez moi donc comme bon vous semble. Oserais-je vous demander votre nom, mademoiselle ?

J'ai souris, buvant de nouveau. Camus? Peu commun. Mais pas mal comme gars quand même. Pour peu, j'aurais presque était sous le charme. Quoique... Mais what the fuck, Ludmi? C'est un gars ressaisis toi!

- Je m'appelle Ludmila Parker. Mais on me nomme Ludmi' ou Lud' d'ordinaire. Et tu peux me tutoyer, se sera plus simple.

J'avais un sourire timide aux lèvres, bien qu'affirmé. Une seconde. L'alcool me faisait vraiment délirer pour que je sois aussi naturelle. Aussi douce.
Rin allait m'en vouloir, c'était clair. Mais après tout, à qui la faute s'il m'ignorait royalement depuis bien des jours?

Je pense que je bois pour les deux. Qui sait...

J'approuvai et enfin, tu te tournas vers moi, toujours ton sourire colgate au visage. Tu ris et croisas tes jambes devant toi, pour enfin entamer une vrai discussion. Je bus encore une fois, ayant la descente facile. L'alcool faisait son effet on dirait...

Que pourrait bien amener une aussi jolie femme par ici ? Dans un endroit rempli d'hommes crasseux et éméchés..?

Tu me draguais, c'était clair. Mais je m'en fichais pas mal au fond, parce que d'une certaine manière l'alcool m'empêchait de réfléchir.
Je pris le temps d'aligner les mots dans ma tête. Dans quel ordre déjà fallait-il les mettre?
J'ai désigné mon verre.

- J'étais à la recherche d'une distraction. Et puisque l'alcool permet d'oublier, je me suis dit que finalement, je n'avais rien à perdre à essayer.

Je remarquais alors que tu tenais un foulard dans ta main. Il était beau mais usé par le temps. Et déchiré. Je me demandai bien pourquoi... Mais n'étant pas d'humeur à me poser des questions, je ne pipai mot.
La soirée ne faisait que commencer


##   Lun 1 Juin 2015 - 19:48

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Ludmila. Je ne sais pas pourquoi ça me faisait penser à "lumière". Je souris et hochais la tête pour montrer que j'acceptais de la tutoyer. Je terminais mon Wolfschmidt et en commandais un autre. Je repensais à Ama. Ludmila avait la même teinte de roux que mon jumeau. Elle était jolie. Vraiment. Et un sourire charmant qui plus est. Bon sang, l'alcool doit commencer à me monter à la tête car je lui refais un sourire en écoutant ce qu'elle me dit :

J'étais à la recherche d'une distraction. Et puisque l'alcool permet d'oublier, je me suis dit que finalement, je n'avais rien à perdre à essayer.

Je souris.

Je me demande bien ce que tu voudrais oublier. Libre à toi de l'oublier, après tout, et si tu veux l'oublier, je suppose que tu ne veux pas en parler. Changeons donc de sujet.

Je surpris son regard sur mon foulard. Je fis tourner l'alcool dans mon verre, pensif puis les mots sortirent sans que j'y pense.

J'aime bien ce foulard. Il appartenait à ma mère mais mon jumeau l'a déchiré. Je ne sais pas coudre, je ne peux donc pas le réparer. Quel dommage n'est-ce pas..? J'ai de l'argent mais je ne pense pas que ce petit village abrite un couturier. Et puis... Il est vieux et trop féminin pur que le mette. Je me demande bien pourquoi je continue à m'accrocher à ce bout de tissu...

Je repris ma respiration et levais les yeux vers Ludmila, puis continuais :

Tu as la même couleur de cheveux que mon frère. Moi, je les ai fait décolorer pour qu'on nous différencie. Par ailleurs, j'aime beaucoup tes yeux.

Je souris et replaçais une mèche derrière l'oreille de la jeune femme.





Spoiler:
 

##   Lun 1 Juin 2015 - 20:11

Personnage ~
► Âge : 19 ans et toutes mes dents!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1296
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire chier le monde et être un vrai petit diable ;)
Humeur : Ca vous regarde? Non mais sérieux laissez moi tranquille!

Tu avais un joli sourire Camus. Il était aguicheur. J'avoue que je n'étais pas vraiment en possession de tous mes moyens ce soir-là. Je commençais à avoir la tête qui me tournait. C'était drôle.
Tu as souris.

Je me demande bien ce que tu voudrais oublier. Libre à toi de l'oublier, après tout, et si tu veux l'oublier, je suppose que tu ne veux pas en parler. Changeons donc de sujet.

J'ai souris, reconnaissante, et buvant une nouvelle gorgée, je perdis mon regard sur le reste du bar, jusqu'à ce que t'as voix s'élève doucement.

J'aime bien ce foulard. Il appartenait à ma mère mais mon jumeau l'a déchiré. Je ne sais pas coudre, je ne peux donc pas le réparer. Quel dommage n'est-ce pas..? J'ai de l'argent mais je ne pense pas que ce petit village abrite un couturier. Et puis... Il est vieux et trop féminin pur que le mette. Je me demande bien pourquoi je continue à m'accrocher à ce bout de tissu...

Mais je comprenais. Ma main alla presque immédiatement rejoindre le bracelet et la bague de Blue sur ma main droite. Je savais ce que c'était que de s'accrocher à un objet plein de souvenir d'une personne perdue.
Tu relevas le regard sur moi et je te souris tendrement.

Tu as la même couleur de cheveux que mon frère. Moi, je les ai fait décolorer pour qu'on nous différencie. Par ailleurs, j'aime beaucoup tes yeux.

J'ai souris et tu as replacé une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

- Ne serais-tu pas en train de tenter de me draguer Camus?

J'étais amusée. Clairement, tu me draguais, cherchant à me faire perdre mes moyens. J'ai bu une nouvelle gorgée.

- Néanmoins, merci pour le compliment. Et si tu le désir, je me débrouille pas trop mal avec un fil et une aiguille. Si tu veux, je pourrais peut-être voir pour réparer ton foulard. Je sais combien il peut être important d'avoir un objet appartenant à nos souvenirs.


##   
Contenu sponsorisé

 

Une soirée bien arrosée... Oh un éléphant rose! Ah non, c'est la concierge... /Camus/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.